Partagez | 
 

 Les retrouvailles [Ziyi]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
Invité

Invité
MessageSujet: Re: Les retrouvailles [Ziyi]   Sam 13 Fév - 21:17


¤¤¤

** Ce soir à neuf heure je prend note.

Je me contentais de sourire avec douceur à Monroe comme je le faisais depuis le début de ce repas de toute façon. Je me répétais d'ailleurs. Peut être trop mais je ne pouvais m'empêcher de remarquer ô combien je m'entendais bien avec mon ami que, plus je connaissais et plus j'avais envie de connaitre encore plus. Je le trouvais réellement intéressant comme je venais de lui faire remarquer car je n'avais pas l'impression de parler pour rien avec lui. La moindre de mes paroles étaient appréciées et discutées et tout ce que je pensais semblait lui venir aussi à l'esprit. C'était très reposant et très doux... Une sensation que je n'avais pas ressenti depuis quelques temps maintenant...

** Ce serait vraiment dommage que vous perdiez votre accent. Personnellement je le trouve adorable.

Je baissais légèrement le regard devant son compliment tout en rosissant de nouveau car j'appréciais ce qu'il venait de dire.

** Quant à votre anglais il est très bien ne vous inquiétez pas. Vous le parlez même mieux que certaine de mes mannequins adolescentes pourtant natives du pays, croyez-moi. Même moi je ne comprend pas toujours ce qu'elles me disent.

Je me mis à rire délicatement devant cette réflexion car il était clair que les jeunes avaient leur langage à eux et qu'il n'était pas toujours facile les comprendre mais, dans chaque langue, il y avait une version soutenue et une version plus "cool" et donc je pouvais comprendre que chacun est son style même si ce n'était pas toujours facile, du coup, de communiquer.

** Et je suis d'accord avec le fait qu'il serait dommage que vous quittiez définitivement la Chine. Surtout pour un pays aussi superficiel que les Etats-Unis. J'ai beau être américain, je crois que d'avoir eut l'occasion de voir le reste du monde m'a ouvert les yeux. J'aime mon pays, j'y ai mes racines mais... C'est un pays de fous.
** Pourquoi ne pas être parti alors ? Pourquoi ne pas vous installer dans un pays que vous aimez ? Juste à cause de vos racines ?

Demandais je avec curiosité tout en commençant mon dessert. Je ne pensais pas la Chine particulièrement plus calme mais il était vrai que nous avions gardé beaucoup de nos richesses bien que nous soyons vraiment très nombreux et qu'il y ait eut des mesures vraiment très despotiques qui aient été mis en place pour réguler notre nombre. Il y avait beaucoup de choses avec lesquelles je n'étais pas d'accord et d'autres que je comprenais mais, au final, jamais je ne pourrais quitter la beauté de mon pays à longueur d'années. J'avais trop besoin des miens et de mon pays natal aussi je pouvais comprendre qu'il soit aux USA malgré tout... Mais avait il tout de même envie de partir ou pas ?

** Comment dire... Le Texas me manque sans me manquer. J'aime y retourner aussi souvent que possible mais je n'ai pas le mal du pays si c'est là votre question. Quant à ma vocation de photographe, elle m'est arrivée dessus quand j'avais 14 ans grâce à un cadeau d'anniversaire. Un appareil photo. Avant ça je voulait être dessinateur de bande dessinées genre comics, les superhéros et tout ça. D'ailleurs je rendais dingue mes profs en rendant toujours mais devoirs et copies avec pleins de gribouillages dans les coins.
** Je vous imagine très bien à train de faire cela...
** Et vous ? Toujours voulue être actrice ?
** En fait j'ai commencé par des études de danse. Vous devez savoir que j'aime beaucoup danser et que c'est un art que je maitrise depuis toute petite... Mais les études n'étaient pas des plus faciles aussi j'ai commencé la comédie et je me suis fait remarquer rapidement aussi j'ai continué ensuite dans cette voie donc, non, ce n'était pas ma vocation à la base. Mais je ne m'en plains pas. J'ai même pu danser dans mes films et apprendre à maitriser certains arts martiaux.

J'avais appris beaucoup grâce aux films que j'avais vu et le fait d'être connue rapidement m'avait permis de continuer mes études de danse. Au final j'aimais tout ce que j'avais fait et ne regrettais aucun de mes choix car, faciles ou difficiles, ils m'avaient permis d'avoir une vie que j'aimais. L'argent ne faisait, certes, pas le bonheur mais il y contribuait et je pouvais faire de nombreuses choses avec aujourd'hui. Même si je donnais beaucoup de mon temps et de mon énergie aussi.

L'épisode de paparazzi me fit plus sourire qu'autre chose alors que j'expliquais à mon ami que, oui, il y avait de nombreuses photos de moi qui étaient apparus sur le net mais ce n'était pas bien grave. J'assumais.

** Oh vraiment ? Il faudrait que je songe à surfer sur le net plus souvent moi...
** Demander serait suffisant...

Une lueur de malice dans le regard, je fis un léger clin d'œil à Monroe avant de terminer mon café et d'essayer de savoir ce que mon ami faisait de son après midi.

** Sauf erreur aujourd'hui c'est un shooting pour un bijoutier. Je sais surtout juste qu'ils ont eu la bonne idée de réclamer le mannequin la plus capricieuse et colérique que j'aille jamais rencontré. Un vrai calvaire cette fille.
** Je suis sure que vous vous en sortirez admirablement bien.

Et ce, sans tuer la jeune fille, bien entendu. J'avais senti la légère caresse des doigts de Monroe sur les miens mais n'avais pas bouger ma main. J'avais recherché ce contact aussi je ne voyais pourquoi j'enlèverais ma main et la laissais d'ailleurs à la même place au cas où il veuille remettre sa main près de la mienne. J'avais apprécié ce contact et je savais très bien que j'avais envie de le sentir de nouveau mais le jeune homme semblait assez timide aussi je ne faisais que lui faire comprendre, par un sourire, que j'étais bien en sa présence.

** Et vous ? Vous avez quoi de beau de prévu pour cet après-midi ?
** Je dois aller voir Omarion qui est en dédicace pour son nouvel album et ensuite j'ai un rendez vous d'affaire. Ma journée est assez calme en vérité...

Contrairement à la sienne. Je le laissais demander la note comme ce n'était pas à moi de le faire en regardant l'heure mais j'avais encore un peu de temps avant de devoir partir.

** A quelle heure commence votre "shooting" ?

¤¤¤

Revenir en haut Aller en bas
Monroe Stanford

• The player : Civ
• I'm here since : 13/12/2009
• My number of posts : 1777
• Avatar : Tuomas Holopainen

• My age : 32 ans
5 novembre
• My job : Directeur et Photographe de l'Agence de mannequinat Ford
• My dwelling : en coloc avec Izzie Stevens sur Chinatown
• Others : - 1 percing à l'oreille droite et 2 à l'oreille gauche
- Toujours une floppées de bracelets aux poignets




___ MORE
• Statut: Libre comme l'air
• Relationship:
• Children: Bébé en route !
MessageSujet: Re: Les retrouvailles [Ziyi]   Sam 13 Fév - 22:06

Monroe ne quittait plus Ziyi des yeux et il lui fallut plusieurs longues minutes pour s'en apercevoir. Craignant aussitôt de la gêné en la dévisageant de la sorte, il détourna son regard sur sa tasse l'air de rien mais peu après, ses yeux étaient à nouveaux rivés à ceux de la jeune femme, comme attirés par un aimant puissant.

Etrangement, depuis quelques minutes, les paroles d'une de ses chansons préférées, Shy de Sonata Arctica, ne cessaient de lui tourner en tête, les paroles étant particulièrement adaptées à sa soudaine situation. I see your beautiful smile and I would like to run away from reflections of me in your eyes. C'était très vrai. Plus les minutes passaient et plus, il était forcé de l'admettre, il se sentait attiré part Ziyi et cela le déconcertait assez. Il sortait à peine d'une histoire passionnée de 2 ans. En arrivant encore ce matin même dans ce restaurant il n'avait que Ashley en tête et voila qu'en l'espace d'une heure, les traits de son ancienne maitresse semblaient totalement effacés de son esprit... Pour être remplacé par le doux visage de Zhang Ziyi.

Or Monroe n'avait jamais rien eut d'un coeur d'artichaud. Il n'était absolument pas du genre à s'enticher de la première venue et encore moins à enchaîner les coups de coeurs. Il n'avait jamais réussit à mettre moins de plusieurs mois avant d'oublier une décéption amoureuse alors son élan soudain le laissait quelque peu perplexe. Même si il était persuadé que l'Amour était une affaire d'alchimie, il n'avait jamais crû au coup de foudre. Tout cela était juste complètement dingue.

Ainsi, une partie de lui-même lui disait de terminer son café, de remercier Ziyi et de sortir s'aérer les neuronnes sur le champs ! Tout de fois, une autre partie lui disait de rester. Et s'en aller maintenant lui semblait tout simplement impossible. Ainsi, il restait là, auprès de la jeune femme qui, l'espérait-il, ignorait tout de son débât intérieur.

** Pourquoi ne pas être parti alors ? Pourquoi ne pas vous installer dans un pays que vous aimez ? Juste à cause de vos racines ?

Monroe eut un petit rire et haussa les épaules.

- Je crois que c'est surtout parce qu'il y a trop de pays dans lesquels je pourrais volontier m'installer je crois, tout simplement.

Y compris La chine, songea-t-il en se sermonnant intérieurement une seconde plus tard. Il n'était plus un ado marchant aux hormones bon sang.

Détournant finalement son regard de celui envoutant de Ziyi, Monroe l'écouta lui parler de son parcours professionnel avec beaucoup d'intêret. Voila donc d'où elle tenait cette grâce naturelle qu'il avait déjà remarqué 2 ans plus tôt. Il aurait dû s'en douter.

Lorsqu'il l'a taquina au sujet de ses photos, la réponse de la jeune femme le prit part surprise.

** Demander serait suffisant...

Et voila Monroe redevenant bien rouge tout en riant doucement, ce moquant lui même de sa propre réaction. A vrai dire, vu les pensées qui lui traversaient l'esprit depuis plusieurs minutes, ce n'était vraiment pas le genre de chose à lui dire là tout de suite. Et le clin d'oeil taquin de Ziyi ne l'aida pas à reprendre contenance.

- Vous savez que vous êtes entrain de me faire avoir mon quota annuel de rougissement en l'espace d'un seul repas ?

En réalité, Monroe, même s'il semblait le prendre à l'auto-dérision, se trouvait assez idiot de réagir ainsi. Il l'avait toujours trouvé d'ailleurs. Depuis l'enfance il haissait sa fichue timidité qui le faisait rougir, heureusement bine moins souvent avec les années. Rougir était un truc de filles selon ses anciens camarades de classe et pour être franc, il était assez du même avis.

Du coup, se fut à peine s'il fit attention à son encouragement concernant le shooting qui l'attendait. D'autant que se fut à ce moment que leurs doigts se rencontrairent durant un court instant.

Dès lors, Monroe jeta de temps à autres des coups d'oeil discret à la main de Ziyi qui n'avait pas changée de place alors que lui même avait gardé les siennes autour de sa tasse.

** Je dois aller voir Omarion qui est en dédicace pour son nouvel album et ensuite j'ai un rendez vous d'affaire. Ma journée est assez calme en vérité...

- Le fameux Omarion. C'est fou c'est a croire que ce gars est la coqueluche de ses Dames !

Dans la voix de Monroe, il n'y avait aucune pointe de moquerie ou de jalousie, juste une constatation amusée. Les femems autour de lui ne semblaient que jurer part cet Omarion alors que lui-même n'avait même pas la moindre idée de la tête qu'il pouvait bien avoir.

Monroe termina son café, reposa sa tasse et redirigea son regard sur la main de Ziyi. Sans même trop s'en rendre compte, comme quelques instants plus tôt, il y déposa une légère caresse du bout des doigts mais un peu plus longue que la première, un petit et doux sourire sur les lèvres alors qu'il ne quittait pas leurs doigts des yeux. Mais quelques secondes plus tard, il interrompit soudainement son geste en relevant la tête lorsque Ziyi reprit la parole.

** A quelle heure commence votre "shooting" ?

- A 15 heures... Donc je dois être à mon studio pour 14h30 au plus tard pour tout préparer...

Monroe réalisa soudain qu'il ignorait totalement qu'elle heure il était et chercha une horloge du regard dans la salle.

- Au fait, vous ne m'avez pas dis quand votre groupe d'étude devait se réunir pour les orphelinats.

L'air de rien, Monroe tenta de réorienté la discussion sur un sujet qui risquerait moins de le laissant rêveur comme un ado. C'était plus prudent à ses yeux et dans le même lapse de temps, demanda l'addition, un peu un contre-coeur il devait bien l'avouer.


Gif by me
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
MessageSujet: Re: Les retrouvailles [Ziyi]   Dim 14 Fév - 14:10


¤¤¤

Simplement, comme toujours, je me posais largement moins de questions que Monroe. J'avais été fiancé pendant deux longues années à un homme extraordinaire et puis j'avais eut une courte relation cette été -que les médias avaient tout de suite publiés dans les journaux d'ailleurs- mais je n'avais pas eut d'histoire depuis. Enfin... De réelles histoires puisque j'avais tout de même eut l'occasion de profiter d'une rencontre particulièrement agréable chez CK après une séance de photo que je n'étais pas prête d'oublier. J'étais pressée de voir ce que cela allait donner d'ailleurs... Mais, pour en revenir au premier sujet, je ne m'inquiétais pas de ce qui était en train de se passer entre nous car je trouvais cette sensation tout simplement particulièrement douce et agréable... Je me sentais bien avec lui et je me contentais de laisser aller cette conversation et de profiter de tout ce que j'apprenais sur lui.

** Je crois que c'est surtout parce qu'il y a trop de pays dans lesquels je pourrais volontier m'installer je crois, tout simplement.

Comme la Chine... Pensais je avec malice mais sans le dire tout haut car cela ne servait à rien. Je préférais continuer mon moelleux sans quitter du regard Monroe alors qu'il se mettait soudainement à rougir violemment devant une de mes réflexions. J'avais rarement rencontré d'hommes aussi "timides" ou plutôt peu à l'aise devant ce genre de remarques et je trouvais cela charmant. Ainsi il n'y avait pas que lui qui avait une arme pour me faire rougir puisqu'il semblait tout aussi réceptif.

** Vous savez que vous êtes entrain de me faire avoir mon quota annuel de rougissement en l'espace d'un seul repas ?
** Est ce un mal ?

Car moi je ne voyais pas le soucis. Je ne trouvais pas que le rougissement était forcément quelque chose de typiquement féminin même s'il était clair que, généralement, on l'associait à des femmes et je trouvais plutôt cela agréable. Surtout pour mon égo personnel puisque cela me permettait de savoir que Monroe n'était pas insensible à ma présence et rien n'était plus doux que de sentir que son sentiment de bien être était partagé avec un autre. Surtout dans ce genre de moment...

** Le fameux Omarion. C'est fou c'est a croire que ce gars est la coqueluche de ses Dames !
** Dis l'homme qui voit certaines des plus belles femmes du Monde pour des séances photos.

Fis je avec malice en profitant qu'il remette sa main près de la mienne pour caresser mes doigts pour faire de même mais sans le quitter du regard comme j'avais moins de mal à "croire" ce qui était en train de se passer entre nous. Pour beaucoup cela serait certainement étrange de faire ce genre de petits gestes peut être un peu désuets mais, pour moi, c'était important et j'aimais que les choses se passent tout en douceur pour les gens que j'avais envie de connaitre plus que, juste, quelques instants...

** A 15 heures... Donc je dois être à mon studio pour 14h30 au plus tard pour tout préparer...

Donc il allait falloir payer la note et commencer à sortir du Viper pour pouvoir retourner à nos occupations car il se faisait déjà 14 heures...

** Au fait, vous ne m'avez pas dis quand votre groupe d'étude devait se réunir pour les orphelinats.
** Dans 3 jours vers 2o heures. Pensez vous pouvoir venir ?

Le serveur vint nous débarrasser et apporter la note qu'il plaça en face de Monroe bien entendu.

** Nous risquons de travailler tard...

¤¤¤

Revenir en haut Aller en bas
Monroe Stanford

• The player : Civ
• I'm here since : 13/12/2009
• My number of posts : 1777
• Avatar : Tuomas Holopainen

• My age : 32 ans
5 novembre
• My job : Directeur et Photographe de l'Agence de mannequinat Ford
• My dwelling : en coloc avec Izzie Stevens sur Chinatown
• Others : - 1 percing à l'oreille droite et 2 à l'oreille gauche
- Toujours une floppées de bracelets aux poignets




___ MORE
• Statut: Libre comme l'air
• Relationship:
• Children: Bébé en route !
MessageSujet: Re: Les retrouvailles [Ziyi]   Dim 14 Fév - 15:53

Monroe ne cessait d'observer Ziyi avec douceur.

Il était tout à fait capable de faire un numéro de charme digne de Don Juan à n'importe quelle femme, et le plus souvent avec succès d'ailleurs, à condition que la femme en question ne lui plaise pas plus que ça. Quand la femme lui plaisait, c'était une toute autre histoire et dans le cas présent, Ziyi lui plaisait il devait bien se rendre à l'évidence. Il n'était pas dragueur, c'était aussi simple que ça. D'ailleurs c'était généralement les femmes, ce qui ne le dérangeait pas. Au contraire, ça l'arrangeait même assez.

Il lui expliqua, tout en tâchant de reprendre une couleur normale, qu'il battait son record de rougissement et la réponse de Ziyi le fit doucement rire.

** Est ce un mal ?

S'accoudant une fois de plus à la table, tourné vers la jeune femme, il se massa la nuque en réfléchissant à sa réponse. La question semblait pourtant simple à priori mais il n'était pas si facile d'y répondre.

- Oui et non. Je déteste rougir pour être franc mais c'est plutôt flatteur pour vous...

Détournant le regard, Monroe se redressa sur sa chaise. Il y avait mille et une chose qu'il pourrait dire à Ziyi et qui lui tournait en tête mais il resta silencieux et termina son dessert tout en l'écoutant parler de son après-midi et du fameux Omarion. A son sujet il faudrait vraiment que je fasse uen recherche internet une fois au boulot, pensa-t-il tout de même un peu agacé d'être visiblement le seul de cette ville à ignorer qui il était tout comme lui-même devait probablement être le seul aux alentours à savoir qui était Stian Thoresen. En même temps, même s'il ne savait pas trop ce que faisait cet Omarion, il se doutait bien qu'ils ne devaient pas vraiment être dans le même genre et il ne doutait pas un seul instant de où irait sa préférence.

** Dis l'homme qui voit certaines des plus belles femmes du Monde pour des séances photos.

- Pas qu'en séance photos...

Et il avait réussit à dire cela en regardant Ziyi avec un petit sourire et sans rougir. Le fait que Ziyi lui rende sa légère caresse lui donna un peu plus d'aplomb. Il était bien en sa compagnie et cela semblait reciproque. De plus, sa réserve ne semblait pas déranger la jeune femme, ce qui était plutôt une bonne chose, même s'il n'était pas aussi timide en permanence. Ainsi, était enfin moins intimidé.

Inquiet de l'heure, il trouva enfin une horloge et ne masqua pas un léger soupire en voyant l'heure. Il allait devoir prendre congé. D'ailleurs le serveur le lui rappela bien tranquillement en lui apportant l'addition. Jetant un simple coup d'oeil au total, Monroe sortit son porte-feuille, comme toujours retenue part une chaîne à son pantalon, prit l'argent pour payer la note pourboire comprit et tendit le tout au type qui poireautait à leur côté.

- Dans 3 jours à 20h ? Oui bien sûr que je serais là et travailler tard ne m'a jamais fait peur.

Se relevant, il adressa un clin d'oeil taquin à Ziyi, visiblement plus à l'aise depuis l'épisode du geste assez éloquent ayant eu lieu un peu plus tôt et se dirigea avec elle dehors.

- Il est temps pour moi de retourner travailler. Merci pour ces retrouvailles, c'était très appréciable. On se revoit donc ce soir ?

Comme le voulait les coutumes chinoises, Monroe s'inclina devant Ziyi avant de lui adressa un grand sourire. Après quoi, il sortit son paquet de clope de la poche de son jeans et commença à s'éloigner en s'allumant une clope. Tout de fois, après quelques mètres, il jeta un dernier regard par-dessus son épaule pour adresser un dernier petit signe de la main à Ziyi puis prit la direction du studio.

Il savait déjà que les heures allaient lui paraître très longues avant 21heures...


Gif by me
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
MessageSujet: Re: Les retrouvailles [Ziyi]   Dim 14 Fév - 22:31


¤¤¤

** Oui et non. Je déteste rougir pour être franc mais c'est plutôt flatteur pour vous...

En effet c’était flatteur et j’étais même plutôt heureuse de voir que j’étais capable de lui faire ainsi de l’effet. Après je devais avouer que cela ne m’avait jamais vraiment dérangé de rougir. Après tout il était vrai que c’était quelque chose de très féminin aussi je n’avais aucun honte à le faire et je trouvais même cela plutôt charmant de voir quelqu’un rougir devant un compliment ou bien une émotion incontrôlable. Les hommes avaient tendance à oublier qu’ils étaient capables, bien qu’ils pensent tout contrôler, de ressentir des sentiments forts et c’était souvent une légère rougeur ou une larme coulant délicatement le long de sa joue qui permettait de s’en souvenir. J’étais donc flattée et touchée de voir que je l’intéressais car rien n’était plus parfait que de savoir que l’autre ressentait la même chose que vous.

Pour ce qui était d’Omarion je n’étais pas persuadée que tout le monde connaisse le jeune homme mais il était clair que Monroe semblait entouré de beaucoup de jeunes femmes le connaissant. Etant donné que je comptais acheter son CD dans l’après midi je pourrais toujours faire écouter certaines de ses chansons à mon ami quand on se retrouvait pour notre balade au clair de lune.

** Pas qu'en séance photos...

Je me mis à rougir de nouveau devant ce compliment et caressais avec douceur les doigts de Monroe sans le quitter du regard. C’était vraiment charmant de sa part de faire cette remarque et je l’appréciais à sa juste valeur même si le repas se terminait et que nous devions nous quitter. Le rendez vous étant pris pour la fin de soirée je partais avec moins de regret cependant. Je le laissais payer l’addition en appréciant l’invitation même si je n’avais fait aucun geste vers mon portefeuille pour payer et je me relevais gracieusement pour pouvoir remettre ma veste sur mes épaules.

** Il est temps pour moi de retourner travailler. Merci pour ces retrouvailles, c'était très appréciable. On se revoit donc ce soir ?
** Bien entendu.

Je ne comptais pas changer d’avis. Je m’inclinais légèrement devant Monroe pour le saluer avant de remettre correctement mon écharpe et de lui adresser un dernier doux sourire. Quand il se retourna pour me faire un petit signe j’allais monter dans ma voiture aussi j’y répondais d’un gracieux signe avant de disparaitre dans le véhicule pour pouvoir partir retrouver Omarion.

END
¤¤¤

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Les retrouvailles [Ziyi]   Aujourd'hui à 1:05

Revenir en haut Aller en bas
 

Les retrouvailles [Ziyi]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LA in Live :: Topics Terminés-