Partagez | 
 

 Les retrouvailles [Ziyi]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Monroe Stanford

• The player : Civ
• I'm here since : 13/12/2009
• My number of posts : 1777
• Avatar : Tuomas Holopainen

• My age : 32 ans
5 novembre
• My job : Directeur et Photographe de l'Agence de mannequinat Ford
• My dwelling : en coloc avec Izzie Stevens sur Chinatown
• Others : - 1 percing à l'oreille droite et 2 à l'oreille gauche
- Toujours une floppées de bracelets aux poignets




___ MORE
• Statut: Libre comme l'air
• Relationship:
• Children: Bébé en route !
MessageSujet: Les retrouvailles [Ziyi]   Mar 19 Jan - 12:45

Depuis deux jours, Monroe ne cessait de repenser au message qu'il avait reçu son son portable. Cela lui avait fait bizarre. Il était forcé d'admettre qu'il n'avait plus repensé à Ziyi, ou plutôt Zhang ziyi comme elle le lui avait elle-même apprit lors de son séjour en Chine, depuis bien longtemps. Cela devait bien faire près de 2 ans qu'il ne l'avait plus revue. C'est fou comme le temps filait vite.

Arrivé devant le Viper avec un peu d'avance Monroe en profita pour, comme à son habitude, s'allumer une clope tout en s'adossant à un mur, yeux fermé.

Il était sincèrement heureux de revoir Ziyi, dont il gardait l'agréable souvenir d'une femme très sympathique et altruiste mais dans le même lapse de temps, cela lui rappelait également, et hélàs toujours un peu douloureusement, Ashley. Après tout, c'était elle qui les avaient présentés lors de ce fameux soûper caritatif en Chine. Ziyi et elle étaient-elles toujours en contact ? Monroe n'en avait aucune idée. Cela en rendait ces retrouvailles encore plus surprenantes d'ailleurs. Jusqu'à son coup de fil, le photographe ignorait que Ziyi se trouvait également à L.A. et il devait admettre qu'il était particulièrement curieux de savoir pour quelle raison elle avait décidée de le recontacter après tout ce temps.

Terminant sa clope, Monroe releva ses lunettes de soleil sur son crâne, empêchant ainsi que ses cheveux ne lui retombent sur le visage, et se dirigea vers l'entrée. En voyant ses bottes renforcées de metal, son pantalon noir décoré de chaines, sa chemise à manches courtes noire abordant un crâne enflammé sur tout le dos et cela sans oublier ses cheveux long en bataille, ses innombrables bracelets et, comble de surprise, ses yeux bleu-gris qui semblaient avoir été souligné de crayon noir (habitude que Monroe avait de temps en temps) il était clair de le type à l'entrée marqua une bonne hésitation avant de le laisser entrer. Tout de fois, l'avantage des établissement tel que le Viper Room était que tout le monde pouvait y entrer tant qu'ils étaient en mesure de payer la note à la sortie.

Ainsi, c'est en adressant le salut metalleux par excellence, c'est à dire un signe de cornes avec les doigts, au type à l'air passablement coincé que Monroe, hilare, se dirigea vers la partie restaurant du club. Certes, Monroe connaissait pas vraiment très bien Ziyi mais il ne doutait pas qu'elle était du genre à réserver. Ainsi, il se dirigea vers le placeur, qui lui semblait trouver tout à fait normal le look de son client, et lui demanda s'il y avait une réservation au nom de Zhang Ziyi et, effectivement, c'était le cas. Tout de fois, la demoiselle n'était pas encore arrivé et c'est donc eul que Monroe prit place en l'attendant.


Gif by me
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
MessageSujet: Re: Les retrouvailles [Ziyi]   Lun 25 Jan - 21:18


¤¤¤

Mon psyché me renvoyait mon image alors que j'étais en train de me maquiller légèrement. Ma peau étant particulièrement pâle, je ne me maquillais jamais trop comme je n'aimais pas ressembler à un clown et que je préférais la simplicité. Même simple toute femme pouvait être parfaite et charmante. C'était ce que je pensais en tout cas aussi je prie quelques instants pour parfaire la douceur naturelle de mon visage avant de me redresser pour aller ouvrir la housse qui protégeait mes affaires. Ici je n'avais pas toutes mes affaires comme je n'étais qu'en "voyage" mais j'avais pris le temps de faire quelques courses comme il semblait que mon voyage serait plus long que prévu. Il y avait beaucoup à faire ici et j'avais encore quelques mois devant moi avant mon prochain tournage aussi je préférais aider ceux qui en avaient besoin. Parler affaires et solidarité en même temps n'étaient peut être pas très humain mais je n'avais pas honte de ce que je gagnais. Surtout vu tout ce que je faisais pour le monde qui m'entourait... Je passais donc un pantalon noir simple et taillé pour moi avant de rajouter un petit pull chaud mais délicat bleu. Je passais ma main dans mes longs cheveux bruns avant de passer une longue veste clair et de prendre l'ascenseur pour descendre à la réception, laisser mes clés et sortir alors que ma voiture arrivait dans la rue.

Ce midi je mangeais avec une vieille connaissance à moi : Monroe Stanford. Je l'avais rencontré en Chine lors d'une des nombreuses soirées auxquelles j'étais convié car j'avais pris l'habitude de traiter de certains projets -pour mes associations- avec la fort charmante jeune femme qui l'accompagnait : Ashley James. J'avais de temps en temps des nouvelles de la jeune femme avec qui je m'étais bien entendue aussi nous nous appelions toutes les deux semaines mais il n'était pas toujours facile de se croiser. Après tout nous étions deux femmes très occupées. En attendant son ami photographe était un jeune homme tout à fait charmant qui faisait de très bonnes photos et, en voyant l'état de Los Angeles, je me disais que faire des clichés sur la ville et surtout un livre montrant la ville avant et après qu'on pourrait vendre ne serait pas mal. Un ami qui travaillait dans une boite importante d'édition de livre m'en avait parlé et je trouvais l'idée plutôt bonne. Donc... Si je devais faire travailler des gens pour mon idée, autant en parler à Monroe qui était un très bon photographe. Je verrais ce qu'il en pensait d'ailleurs comme j'aimais bien avoir les avis des gens qui m'entouraient.

A l'heure du rendez vous, je sortais de ma voiture pour entrer au Viper Room. Les portes s'ouvrirent devant moi alors que je remerciais le videur d'un doux sourire. Je ne mis pas longtemps à être conduite à ma table, heureuse de voir que Monroe était déjà arrivé.

** Bonjour Monroe. J'espère ne pas vous avoir fait attendre trop longtemps.

Fis je en m'inclinant légèrement devant lui alors que le serveur décalait ma chaise pour que je puisse m'y asseoir.

** Comment allez vous ?

Cela faisait quelques temps que je n'avais pas eut de ses nouvelles et ce n'était que grâce à un journal que j'avais su qu'il travaillait maintenant à l'agence Ford.

¤¤¤

Revenir en haut Aller en bas
Monroe Stanford

• The player : Civ
• I'm here since : 13/12/2009
• My number of posts : 1777
• Avatar : Tuomas Holopainen

• My age : 32 ans
5 novembre
• My job : Directeur et Photographe de l'Agence de mannequinat Ford
• My dwelling : en coloc avec Izzie Stevens sur Chinatown
• Others : - 1 percing à l'oreille droite et 2 à l'oreille gauche
- Toujours une floppées de bracelets aux poignets




___ MORE
• Statut: Libre comme l'air
• Relationship:
• Children: Bébé en route !
MessageSujet: Re: Les retrouvailles [Ziyi]   Lun 25 Jan - 22:19

Perdu dans ses pensées, Monroe regardait par la fenêtre comme un élève peu consciencieux à l'école, accoudé à la table d'une main, jouant machinalement avec sa fourchette de l'autre.

Il ne remarqua pas tout de suite le serveur qui passa lui demander s'il voulait un apéritif et c'est sans vraiment réfléchir qu'il commanda un whisky sec.

Commande qui arriva à sa table d'ailleurs presque simultanéement avec Ziyi.

** Bonjour Monroe. J'espère ne pas vous avoir fait attendre trop longtemps.

D'un bond, Monroe se retrouva debout et, suivant les régles de politesse Asiatique, il ne tendit pas la main pour serrer celle de la demoiselle mais s'inclina légèrement devant elle puis la suivit et, prenant le serveur de vitesse, déplaça la chaise de Ziyi en vrai galant homme.

** Comment allez vous ?

Monroe retourna s'asseoir en face de Ziyi tout en lui adressant un charmant sourire.

- Mais très bien et vous après tout ce temps ? Cela fait quoi ? Bien 2 ans maintenant non ? En tout cas vous êtes toujours aussi resplendissante.

Sans quitter son interlocutrice des yeux, Monroe reprit son verre et bu une longue gorgée de Whisky.

- J'ai été surprit par votre coup de fil. J'ignorais que vous étiez à Los Angeles. Cela me fait très plaisir de vous revoir.


Gif by me
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
MessageSujet: Re: Les retrouvailles [Ziyi]   Mar 26 Jan - 19:34


¤¤¤

Monroe ayant vécu quelques temps en Chine, je ne fus pas surprise de le voir se lever pour s'incliner devant moi alors que je faisais de même mais c'était agréable de pouvoir passer quelques heures avec une personne qui connaissait ses coutumes mais aussi presque son langage. Le serveur le laissa déplacer ma chaise pour que je puisse s'asseoir alors que je l'en remerciais d'un doux sourire en remarquant qu'il avait déjà eut le temps de commander son apéritif. Cependant il n'avait pas l'air de l'avoir commencer aussi cela me rassurait car se faire désirer était important mais certainement pas agacer l'autre. Simple règle féminine. Ancrant mon regard ébène dans celui de Monroe, un léger sourire naquit sur mes lèvres pour faire écho à celui qu'il m'adressait depuis quelques secondes. Je remarquais qu'il n'avait pas changé du tout depuis son séjour en Chine. Je ne pouvais mentir en disant que son style ne m'avait pas étonné la première fois que je l'avais vu car on avait tendance à tout de suite penser aux clichés du métaleux de base mais il s'était révélé être un homme bien plus intéressant que je ne l'avais pensé. Je comprenais mieux pourquoi Ashley l'appréciait autant.

** Mais très bien et vous après tout ce temps ? Cela fait quoi ? Bien 2 ans maintenant non ? En tout cas vous êtes toujours aussi resplendissante.
** Je vais très bien. Je vous remercie de vous en soucier.

Le serveur arriva au même instant pour demander ce que je désirais. Je commandais donc une viva villa en cocktail sans regarder la carte comme je la connaissais et que je savais que ce n'était pas dessus. Le serveur se contenta de noter avant d'aller voir le barman qui chercha automatique la personne qui venait de commander cela et m'offrit une légère inclinaison de tête et un petit sourire. Je me contentais d'y répondre avant de reporter mon attention sur Monroe.

** Le temps passe vite en effet. J'ai l'impression que c'était hier que nous discutions des photos de la grande muraille avec Ashley. Et vous ne changez pas non plus cher ami...

Fis avec malice car, non, il n'avait pas changé et je devais avouer que je serais certainement déçue si cela avait été le cas. Je récupérais mon cocktail permettant au jeune homme de commencer à boire son whisky alors que je trempais mes lèvres dans ma propre boisson.

** J'ai été surprit par votre coup de fil. J'ignorais que vous étiez à Los Angeles. Cela me fait très plaisir de vous revoir.
** J'ai terminé un tournage il y a a peine deux semaines et j'ai pensé que, vu l'état de la ville, une aide ne serait pas de trop. Les orphelinats qui avaient été construits avec mon association se sont écroulés donc j'ai beaucoup à faire. Surtout que j'aimerais aussi pouvoir aider plus "largement" la ville.

Comme toujours j'étais lancée dans mes œuvres caritatives et je désirais aider au maximum. Comme souvent l'argent qui avait été dédié à la reconstruction était déjà en train de manquer et la ville avait encore des tonnes de choses à redresser... Il fallait des moyens et surtout des gens pour les trouver aussi je m'étais portée volontaire. Autant utiliser les moments de liberté.

** Je suis heureuse de vous revoir aussi mais comment cela se fait il que vous soyez à l'agence Ford ? Avez vous fini votre tour du monde ?
¤¤¤

Revenir en haut Aller en bas
Monroe Stanford

• The player : Civ
• I'm here since : 13/12/2009
• My number of posts : 1777
• Avatar : Tuomas Holopainen

• My age : 32 ans
5 novembre
• My job : Directeur et Photographe de l'Agence de mannequinat Ford
• My dwelling : en coloc avec Izzie Stevens sur Chinatown
• Others : - 1 percing à l'oreille droite et 2 à l'oreille gauche
- Toujours une floppées de bracelets aux poignets




___ MORE
• Statut: Libre comme l'air
• Relationship:
• Children: Bébé en route !
MessageSujet: Re: Les retrouvailles [Ziyi]   Mar 26 Jan - 21:47

** Le temps passe vite en effet. J'ai l'impression que c'était hier que nous discutions des photos de la grande muraille avec Ashley. Et vous ne changez pas non plus cher ami...

Le sourire de Monroe se figea légèrement à l'évocation d'Ashley mais il se reprit très vite. Sa rupture était encore très récente, après tout c'était il y a quoi ? 3 semaines ? 1 mois tout au plus ? Monroe c'était tout bonnement refusé à en retenir la date comme si le fait de ne pas compter les jours pouvait rendre les choses plus facile et acceptable, et cela lui était encore difficile de penser à Ashley sans ressentir un pincement au coeur.

- Les photos de la grande Muraille. Je n'oublierai jamais notre guide ce jour-là. Je n'avais jamais vu un homme aussi surexcité de toute ma vie. J'ai vraiment crû qu'Ashley allait finir par le pousser dans le vide. La patience n'a jamais été son fort...

Voyant Ziyi prendre son cocktail, Monroe l'imita en faisant un petit geste de son verre dans sa direction avant d'en boire une longue gorgée. Le calme de la jeune femme lui faisait un bien fou. Quand on avait Izzie comme colocataire et Mayra comme collègue, même s'il les adorait, se retrouver un moment au calme en ayant une conversation posée était un véritable moment de répis. Surtout quand on était soit même d'une nature peu exubérante. Tout de fois, il se demanda si le fait que tout deux soient dans la trentaine jouait un rôle dans cette attitude plus posée.

** J'ai terminé un tournage il y a a peine deux semaines et j'ai pensé que, vu l'état de la ville, une aide ne serait pas de trop. Les orphelinats qui avaient été construits avec mon association se sont écroulés donc j'ai beaucoup à faire. Surtout que j'aimerais aussi pouvoir aider plus "largement" la ville.

Monroe était littéralement suspendu aux lèvres de Ziyi et l'écoutait avec la plus grande des attentions tout en lui adressant un nouveau sourire.

- Voila qui est tout à votre Honneur. Votre grand coeur à toujours été votre plus belle qualité.

Monroe était des plus sincère. Dès leur rencontre, la générosité et l'engagement dont faisait preuve Ziyi l'avait profondément touché. Les stars voulant jouer les sauveurs ne manquaient pas quand les journaux n'étaient pas loin mais Ziyi agissait le plus souvent loin des photographes et cela la différenciait totalement des autres aux yeux de Monroe. Elle agissait par pur bonté d'âme et non pour dorer son blason de star.

- Si je peux vous aider en quoi que se soit... Je suis installé ici désormais donc j'ai tout mon temps pour vous aider et ce serait avec plaisir.

Sans quitter des yeux la jolie jeune femme assise en face de lui, il faisait machinalement tourner son whisky dans son verre.

** Je suis heureuse de vous revoir aussi mais comment cela se fait il que vous soyez à l'agence Ford ? Avez vous fini votre tour du monde ?

Cette fois-ci, il fut incapable de retenir un petit rire en reposant son verre et réfléchit un court instant à sa réponse avec un air presque un peu intimidé, comme toujours lorsqu'il devait parler de lui d'ailleurs, et finit part relever ses yeux bleus-gris sur Ziyi tout en lui souriant toujours.

- Mes tours du Monde vous voulez dire. J'en ai fais plusieurs. Sinon... C'est une longue histoire. Disons pour résumer que j'en avais marre d'être la 3ème roue du carrosse et de devoir partager Ash avec son époux alors j'ai décidé de partir tout simplement.

Monroe haussa légèrement des épaules en se massant la nuque. Visiblement, il semblait penser que Ziyi était au courant qu'Ashley était une femme mariée, déjà lors de leur séjour en Chine.

- Alors j'ai donné ma démission au magazine après être venu faire un reportage photo ici même à Los Angeles. La ville m'a bien plu alors j'ai décidé de m'y installer pour un nouveau départ tout simplement. Les photos de mannequin ce n'est pas aussi transcendant que les voyages mais ça me permet d'avoir une vie plus rangée et stable.

Il eut un nouveau rire en levant légèrement les mains avec un air d'impuissance amusé.

- A mon âge il est tant que je songe à me ranger non ?

Reprenant son verre, il en vida le reste d'un trait avant de changer de sujet mine de rien.

- Et vous ? Quoi de nouveau dans votre vie si cela n'est pas indiscret ?


Gif by me
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
MessageSujet: Re: Les retrouvailles [Ziyi]   Mar 26 Jan - 23:06


¤¤¤

** Les photos de la grande Muraille. Je n'oublierai jamais notre guide ce jour-là. Je n'avais jamais vu un homme aussi surexcité de toute ma vie. J'ai vraiment crû qu'Ashley allait finir par le pousser dans le vide. La patience n'a jamais été son fort...
** Il est vrai qu'elle a toujours eut beaucoup de caractère !

Ashley avait toujours été une jeune femme particulièrement forte. Je me souvenais encore de notre première rencontre et cela me faisait toujours autant sourire. Le pauvre ambassadeur qui avait eut le malheur de penser que ce n'était pas deux faibles femmes comme nous deux qui allions être capable de lui mettre une magnifique défaite en joute verbale devait toujours être en train d'essayer de s'en remettre. J'étais l'inverse de la jeune femme à vrai dire. Non pas que j'étais quelqu'un qui se laissait marcher sur les pieds car je savais très bien ce que je désirais faire de ma vie et je pouvais être très butée mais j'étais tout en douceur. Je n'élevais jamais la voix, je donnais toujours une chance aux gens et avais tendance à toujours écouter les gens que je jugeais digne d'intérêt. Ashley était beaucoup plus emportée tout en étant une magnifique femme. Non... Réellement j'aimais beaucoup cette jeune femme et j'avais toujours passé avec plaisir du temps avec elle. Je savais que sa relation avec son mari n'était pas la plus simple et, sans forcément en parler, je me doutais que Monroe et elle avaient une relation mais je ne m'étais jamais mêlée de leur histoire. Juger ? Pourquoi ? Il y avait toujours des passions qu'on ne pouvait pas taire et même une jeune femme aussi douce et calme que moi connaissait très bien ce sujet.

Je changeais cependant de sujet pour parler de ce que je faisais à L.A. Enfin j'en parlais très rapidement car, si je me lançais réellement dedans, je risquais d'en parler pendant des heures et des heures. Tout ce que je faisais en plus de mes films était le plus important pour moi. Aussi bien l'association pour enfants avec laquelle je travaillais depuis 4 ans maintenant que tout le reste. A vrai dire je m'occupais surtout des enfants mais, en voyant l'état de cette ville, j'avais eut envie d'élargir mon champ d'action car tout le monde avait besoin d'aide aujourd'hui. Aussi bien, les adultes que les enfants.

** Voila qui est tout à votre Honneur. Votre grand coeur à toujours été votre plus belle qualité.

Je me contentais de prendre une légère teinté rosée à cette phrase sans quitter Monroe des yeux pour autant alors qu'on me servait mon cocktail.

** Si je peux vous aider en quoi que se soit... Je suis installé ici désormais donc j'ai tout mon temps pour vous aider et ce serait avec plaisir.
** En fait c'est aussi pour cela que je désirais vous voir aujourd'hui mais parlons affaire plus tard si cela ne vous dérange pas.

Autant profiter de ces retrouvailles pour prendre des nouvelles l'un de l'autre plutôt que de commencer tout de suite à parler travail car, oui, cela signifiait parler travail pour moi. Je bus une gorgée de mon cocktail en appréciant le gout du citron mélangé à la vodka. Je récupérais aussi la carte pour commencer à regarder ce que je pourrais manger. Cependant j'étais curieuse et je devais avouer que je voulais savoir ce qui avait fait se poser Monroe comme c'était quelque chose que je n'aurais pas envisagé du peu que je le connaissais. Le petit rire de mon ami m'étonna alors qu'il me regarda de nouveau. Il semblait... cynique peut être... Mais je me trompais surement...

** Mes tours du Monde vous voulez dire. J'en ai fais plusieurs. Sinon... C'est une longue histoire. Disons pour résumer que j'en avais marre d'être la 3ème roue du carrosse et de devoir partager Ash avec son époux alors j'ai décidé de partir tout simplement. Alors j'ai donné ma démission au magazine après être venu faire un reportage photo ici même à Los Angeles. La ville m'a bien plu alors j'ai décidé de m'y installer pour un nouveau départ tout simplement. Les photos de mannequin ce n'est pas aussi transcendant que les voyages mais ça me permet d'avoir une vie plus rangée et stable.
** Je suis désolée pour vous Monroe.

Je me doutais de leur liaison et j'étais sincèrement désolée pour lui que cela se soit terminé ainsi. Ashley ne m'en avait pas parlé mais c'était normal car nous n'étions pas des amies proches. Je posais avec douceur ma main sur celle de Monroe comme il semblait mal à l'aise de parler de cela tout en le regardant. J'étais vraiment désolée pour lui... Et je comprenais tout à fait ce qu'il ressentait, je venais de me séparer aussi. Maintenant cela me faisait étrange d'entendre mon ami parler ainsi. Une vie rangée et stable ? Oo

** A mon âge il est tant que je songe à me ranger non ?
** Je prends moi aussi un coup de vieux quand vous dites cela Monroe. N'oubliez pas que nous avons le même âge et je me trouve encore dans la fleur de l'âge.
** Et vous ? Quoi de nouveau dans votre vie si cela n'est pas indiscret ?

A mon tour de faire un petit silence à la suite de cette phrase. Je n'avais pas à me plaindre de ma vie en ce moment car je faisais exactement ce qui me plaisait mais, comme pour mon ami, ma vie personnelle avait été un petit peu changeante ces derniers temps.

** Ma vie professionnelle va très bien. Hollywood ne s'est pas encore lassé de moi donc je n'ai pas à me plaindre.

Fis je avec un petit sourire sur les lèvres tout en commandant ce que je désirais manger et en rendant la carte au serveur.

** Pour ce qui est du plus personnel, je me suis séparée de mon fiancé il y a trois mois. Il n'est pas toujours facile de trouver quelqu'un prêt a supporter mon style de vie entre la Chine et les USA. Surtout que je pars longtemps assez souvent quand j'ai un tournage...

C'était ainsi. J'avais accepté même si je ne désespérais pas de trouver quelqu'un qui serait capable de comprendre ma vie et d'accepter.

¤¤¤

Revenir en haut Aller en bas
Monroe Stanford

• The player : Civ
• I'm here since : 13/12/2009
• My number of posts : 1777
• Avatar : Tuomas Holopainen

• My age : 32 ans
5 novembre
• My job : Directeur et Photographe de l'Agence de mannequinat Ford
• My dwelling : en coloc avec Izzie Stevens sur Chinatown
• Others : - 1 percing à l'oreille droite et 2 à l'oreille gauche
- Toujours une floppées de bracelets aux poignets




___ MORE
• Statut: Libre comme l'air
• Relationship:
• Children: Bébé en route !
MessageSujet: Re: Les retrouvailles [Ziyi]   Mer 27 Jan - 0:00

Parler affaire ? Voila bien une idée qui eue le mérite de surprendre Monroe qui, à cette annonce, leva un sourcil, sa curiosité piquée au vif. Il était rare que les stars "parlent affaires" avec les photographes, ces dernier étant bien souvent plusieurs échelons sociaux en dessous du leur.

Certes, Monroe Stanford était un nom reconnu dans le milieu mais uniquement dans le milieu. Bien que le journal lui ai consacré un rapide article, ce n'était pas demain la veille qu'on parlerait de lui dans les salons de coiffure et franchement, cela lui convenait très bien.

Alors qu'avec un peu de gêne il s'exprima sur sa rupture, il eut une nouvelle surprise de taille en sentant la main de Ziyi se poser délicatement sur la sienne, mais, même si cela la prenait au dépourvu, il ne fit pas mine de retirer la sienne. La main douce et fraîche de sa voisine de table était un contacte agréable et nuellement déplacé. Ainsi, c'est un sourire un peu timide mais une fois de plus sincère qu'il lui adressa lorsqu'elle lui expliqua être désolée pour lui.

- Vous n'avez pas à être désolée. Je savais très bien dans quoi je m'engageais avec Ash, je ne peux m'en prendre qu'à moi.

L'expression surprise de Ziyi lorsqu'il déclara vouloir se "ranger" ne lui échappa pas, tant il était occupé à admirer les traits de son visage et sa réaction le fit cette fois-ci éclater de rire.

** Je prends moi aussi un coup de vieux quand vous dites cela Monroe. N'oubliez pas que nous avons le même âge et je me trouve encore dans la fleur de l'âge.

- Veuillez me pardonner dans ce cas ! Mais malgré le fait que nous ayons presque le même âge il est évident que comparer à moi vous avez garder votre fraîcheur post-adolescente. Vous êtes plus rayonnante qu'une jeune fille de 20 ans et je sais de quoi je parle, j'en photographie à longueur de journée à l'Agence.

Pour se faire pardonner, Monroe serra la main délicate dans la sienne et la releva pour y déposer un baise-main, petite manie qu'il avait régulièrement, puis la relâcha.

- Mais si cela peut vous rassurer je n'ai encore rien d'un vieux assagit tout de même. Je reste toujours aussi accro aux sports extrême et pour être sûr de ne pas vieillir avant l'heure je vis en colocation avec un Ouragan d'une vingtaine d'années qui n'acceptera probablement jamais l'idée que je puisse un jour trainer devant la télé en pantoufles.

Monroe eut un sourire rieur en pensant soudain à la Tempête Izzie, la pile électrique sur patte. tout de fois, sa vie à lui il l'a connaissait et celle de Ziyi l'interessait bien plus. Ainsi, il orienta la discussion sur elle une nouvelle fois tout en regardant le serveur approcher. Laissant la jeune femme commander en premier, il passa ensuite sa propre commande après avoir jeter un vague coup d'oeil à la carte sans même vraiment y prêter attention et la rendit au serveur tout en écoutant sa voisine.

- Je suis allé voir votre dernier film en date. J'ai beaucoup aimé, vraiment. Et pour ce qui est du mode de vie, cette fois-ci c'est à moi de compatir. Après avoir passé 10 ans à ne vivre chez moi jamais plus de quelques mois par années et à n'être jamais resté plus de 5 mois à un endroit fixe, je suis bien placé pour savoir à quel point il est difficile de trouver quelqu'un acceptant cette situation. Je crois qu'il faut le vivre ou l'avoir vécut pour être en mesure d'accepter ce genre de séparation. Les personnes n'ayant pas à voyager en permanence à travers le monde ne peuvent pas vraiment comprendre... Enfin selon moi du moins.

Après cela, Monroe marqua un petit silence. Cela n'avait rien de ce genre de silence géné s'installant parfois entre 2 personnes ne sachant pas quoi dire. Non il s'agissait plutôt de ce genre de silence non génant emprunt de réfléxion. Cependant, Monroe lui-même y mit fin quelques secondes plus tard.

- Etant donné que vous ne voulez pas encore m'annoncer que vous comptez m'engager comme maçon pour la reconstruction de vos orphelinats, dites-moi de quoi parle votre dernier film.

Monroe s'accouda à la table, le menton poser dans sa main, et vrilla ses yeux bleu-gris au regard obsidien de la jeune femme.


Gif by me
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
MessageSujet: Re: Les retrouvailles [Ziyi]   Mer 27 Jan - 1:43


¤¤¤

A vrai dire je ne voyais pas en quoi Monroe devrait être en bas de l'échelle face à moi. Nous avions tous une place qui nous permettait de vivre ensemble et de nous aider les uns des autres. Les paparazzis étaient certainement des personnes qu'on aimerait bien pouvoir envoyer très loin de notre système solaire de temps en temps pour pouvoir être tranquille mais je n'avais rien contre mon ami. Il avait toujours fait des photos particulièrement belles et qui avaient permis à beaucoup de gens de pouvoir voyager même au fond de leur canapé aussi je n'avais absolument rien contre lui et je trouvais qu'il était tout à fait utile à notre vie. En tout cas j'avais toujours suivi avec plaisir sa carrière et j'avais presque tout ce qu'il avait fait chez moi. Ashley m'avait aidé à apprécier tout très rapidement et j'avais continué de suivre après avoir eut la chance de le rencontrer en Chine. Aujourd'hui j'avais tout particulièrement pensé à lui en voulant réaliser un livre photo sur L.A. donc les bénéfices seraient entièrement dédiés aux travaux de la ville et à la reconstruction des orphelinats donc je comptais bien parler affaires en effet mais autant commencer par autre chose. Nous avions tout le repas pour en parler après tout.

Le sujet Ashley sembla douloureux pour Monroe et je ne pouvais que le comprendre comme j'avais vécu la même chose quelques mois plus tôt. J'avais aussi quitté mon fiancé car il ne pouvait comprendre que, même si je désirais moi aussi une vie de famille, je ne pouvais oublier ma passion qui était aussi mon métier. Je ne voulais pas perdre les acquis que j'avais gagné en devenant comédienne et l'argent que je gagnais m'était très utile pour pouvoir continuer de faire vivre les associations auxquelles j'étais attachée. Bref je ne comptais pas mettre de côté toute ma vie pour lui -en tout cas je n'étais pas prête encore à le faire- et je pensais que faire des compromis pouvaient être possible mais pas tout arrêter. Normal. Mais ma vie n'était pas au centre de cette conversation pour l'instant aussi je me contentais de poser avec douceur ma main sur celle de mon ami car j'étais sincèrement désolée pour lui.

** Vous n'avez pas à être désolée. Je savais très bien dans quoi je m'engageais avec Ash, je ne peux m'en prendre qu'à moi.
** On ne peut pas toujours combattre son cœur Monroe

Je ne voyais pas en quoi il devait s'en prendre à lui même. Ce n'était pas parce qu'Ashley était mariée -surtout vu son mari- qu'il devait s'en vouloir d'être tombé amoureux d'elle. On ne pouvait réellement pas contrôler son cœur. Surtout que la jeune femme était vraiment une femme extraordinaire donc je pouvais tout a fait comprendre. Et puis je pense que, dans une situation pareille, j'aurais surement eut tendance à penser qu'elle finirait par quitter son mari même s'il était tout de même puissant... Et donc riche... Mais ! Mais je ne nous trouvais pas vieux personnellement. Je me mis à sourire en le voyant éclater de rire. Oui je pensais que nous avions encore la vie devant nous ! La trentaine ne nous mettait pas encore un pied dans la tombe et heureusement.

** Veuillez me pardonner dans ce cas ! Mais malgré le fait que nous ayons presque le même âge il est évident que comparer à moi vous avez garder votre fraîcheur post-adolescente. Vous êtes plus rayonnante qu'une jeune fille de 20 ans et je sais de quoi je parle, j'en photographie à longueur de journée à l'Agence.
** Vous êtes un vil flatteur Monroe...

Mais je ne pouvais m'empêcher d'apprécier je devais avouer car je sentais que c'était sincère dans sa bouche et c'était assez rare que ce genre de paroles ne soient pas intéressés quand on était dans ma situation. Si le but de mon ami était de définitivement de me faire rougir il avait réussit car ma peau si blanche généralement se teinta violemment cette fois ci mais je ne pouvais m'en empêcher et je me contentais de me mordiller la lèvre en inclinant légèrement la tête pour le remercier de tout cela et du baise main.

** Mais si cela peut vous rassurer je n'ai encore rien d'un vieux assagit tout de même. Je reste toujours aussi accro aux sports extrême et pour être sûr de ne pas vieillir avant l'heure je vis en colocation avec un Ouragan d'une vingtaine d'années qui n'acceptera probablement jamais l'idée que je puisse un jour trainer devant la télé en pantoufles.
** Que faites vous comme sports ?

Demandais je par curiosité avant de sourire devant l'explication de l'ouragan qui vivait avec lui. Il serait peut être temps que je m'achète une propriété aux USA comme j'étais souvent dans le coin. Après tout j'en avais les sous et cela me permettrait d'avoir un endroit largement moins impersonnel que les chambres d'hôtel que je prenais tout le temps.

** Vous vivez en colocation ? Il faudrait que je pense à acheter. Une chambre d'hôtel est vraiment impersonnelle et je suis si souvent aux USA qu'un appartement ou une maison ne seraient pas superflus je pense.

Je verrais cela quand la ville irait mieux car je devais avouer que j'aimais vraiment Los Angeles donc m'installer ici ne serait peut être pas plus mal. Surtout que j'avais quelques connaissances ici que j'appréciais donc cela me permettrait de pouvoir joindre l'utile à l'agréable. Rien ne pourrait jamais remplacer mon pays mais cela n'empêchait pas de m'installer un peu mieux pendant mes voyages aux USA.

** Je suis allé voir votre dernier film en date. J'ai beaucoup aimé, vraiment. Et pour ce qui est du mode de vie, cette fois-ci c'est à moi de compatir. Après avoir passé 10 ans à ne vivre chez moi jamais plus de quelques mois par années et à n'être jamais resté plus de 5 mois à un endroit fixe, je suis bien placé pour savoir à quel point il est difficile de trouver quelqu'un acceptant cette situation. Je crois qu'il faut le vivre ou l'avoir vécut pour être en mesure d'accepter ce genre de séparation. Les personnes n'ayant pas à voyager en permanence à travers le monde ne peuvent pas vraiment comprendre... Enfin selon moi du moins.
** C'est ce que je pense aussi.

C'était donc pour cela que j'étais de nouveau célibataire. J'avais choisi moi même de mettre fin à notre relation de façon à pouvoir le laisser vivre sa vie. Les reproches commençaient à s'entendre un peu trop souvent et je n'avais pas envie de changer tout de suite de vie donc autant mettre les choses au point tout de suite. La vie de personne comme nous était tellement particulière que je ne pouvais lui reprocher de ne pas avoir suivit... Peu de gens le pourraient comme l'expliquait parfaitement Monroe. J'étais partie dans mes pensées avant de me rendre compte du silence qui venait de s'installer entre nous mais comme il n'était pas particulièrement pesant mais plutôt agréable, je me contentais de chasser de mon esprit ces pensées un peu mélancoliques pour revenir au présent.

** Étant donné que vous ne voulez pas encore m'annoncer que vous comptez m'engager comme maçon pour la reconstruction de vos orphelinats, dites-moi de quoi parle votre dernier film.

Je fus surprise de cette phrase aussi je me mis à rire en plaçant ma fine main devant ma bouche. Je devais avouer que je voyais très bien Monroe en bleu de travail en train de faire le maçon ! x)

** Comment avez vous fait pour deviner que je comptais vous offrir un bleu de travail justement pour jouer au maçon ! Vous lisez dans mes pensées Monroe...

Fis je avec malice avant de déplier délicatement ma serviette pour la mettre sur mes genoux et de boire une gorgée de mon cocktail. La position de mon ami me fit sourire mais je ne m'attendais pas à autant d'écouter aussi, légèrement gênée, je remis une mèche de mes cheveux derrière mon oreille avant de regarder intensément Monroe.

** Sinon le dernier film que j'ai tourné est "Lost for Words". Une histoire d'amour assez passionnelle entre plusieurs personnes. C'était vraiment beaucoup de travail mais je suis assez heureuse de ce que ça va rendre.

Je pensais que cela pouvait réellement beaucoup plaire et j'avais beaucoup travaillé dessus. Comme toujours me direz vous mais j'avais vraiment beaucoup aimé le tournage de ce film et mon compagnon de scène. Il y avait eut un bon feeling et cela avait permit d'être en confiance pour beaucoup de scènes pas forcément faciles à jouer.

** Vous ne faites plus que des photos pour l'agence ?
¤¤¤

Revenir en haut Aller en bas
Monroe Stanford

• The player : Civ
• I'm here since : 13/12/2009
• My number of posts : 1777
• Avatar : Tuomas Holopainen

• My age : 32 ans
5 novembre
• My job : Directeur et Photographe de l'Agence de mannequinat Ford
• My dwelling : en coloc avec Izzie Stevens sur Chinatown
• Others : - 1 percing à l'oreille droite et 2 à l'oreille gauche
- Toujours une floppées de bracelets aux poignets




___ MORE
• Statut: Libre comme l'air
• Relationship:
• Children: Bébé en route !
MessageSujet: Re: Les retrouvailles [Ziyi]   Mer 27 Jan - 17:08

Monroe ne réagit pas au commentaire de Ziyi sur les élans du coeur. En revanche, il eut un petit rire lorsqu'elle le traita de vil flatteur. C'est que si on ne le connaissait pas, cela pouvait passer pour de la flaterie. Tout de fois, dès qu'on le connaissait un tant soit peu, on découvrait bien vite qu'il ne faisait jamais un compliment sans le penser sincèrement, même s'il employait volontier des tournures plus poétique que d'autres. Le fait de voir Ziyi rougir ne fit qu'accentuer son amusement.

- Désolé je ne voulais pas vous mettre mal à l'aise. Et niveau sport j'avoue être plus adepte d'escalade ou de saut en élastique que de fitness. Certes, être suspendu dans le vide dans un canyon, il y a mieux pour faire de nouvelles connaissances mais je suis entré une fois dans une salle de sport et j'ai fuis en courant. Je crois que j'ai la phobie des machines de tortures qu'ils y proposent...

Disant cela, Monroe imita une petite grimace traumatisée assez comique avant de reprendre quelque peu son sérieux. A dire vrai, c'était surtout de ce retrouver dans une salle bondées d'inconnus tous fait sur le même moule (paquets de muscles huilés pour les hommes, juste-au-corps provocant pour les femmes) qui l'avait plus fait fuir qu'autre chose lors de son unique tentative.

** Vous vivez en colocation ? Il faudrait que je pense à acheter. Une chambre d'hôtel est vraiment impersonnelle et je suis si souvent aux USA qu'un appartement ou une maison ne seraient pas superflus je pense.

En entendant cela, Monroe repensa aussitôt à la chambre de motel miteuse qu'il avait occupé durant un mois avant d'emménager chez Izzie.

- Je déteste les hôtels. Et ils me le rendent bine en général. Je sais pas pourquoi j'y ai toujours des soucis. Le seul voisin bruyant, la seule coupure d'eau chaude, le seul problème électrique... C'est toujours pour moi ! ça doit être dans mon Karma...

Et voila que après cela, une fois de plus, mine de rien avec avec le brio dû à l'habitude, Monroe redirigea la discution sur Ziyi. De toutes évidences, l'idée de voir Monroe dans un bleu de travail était une idée amusante, du moins pour elle. Mais cela dérangea absolument pas le photographe qui, au contraire, fût ravit d'avoir réussit à la faire rire.

** Comment avez vous fait pour deviner que je comptais vous offrir un bleu de travail justement pour jouer au maçon ! Vous lisez dans mes pensées Monroe...

- Peut être parce que ma démonstration de construction de maison en lego dans cet Orphelina de Pékin est resté à jamais gravé dans les mémoires ?

En effet, Monroe avait ce jour-là réussit l'exploit de construire une chouette maison toit y compris... avant de s'apercevoir que son natel était tombé dans les fondations et qu'il était impossible de le ressortir de là sans démonter une partie de la construction. Chose qu'il avait été contrain de faire sous les pleures déçus d'un gamin de 5 ans.

** Sinon le dernier film que j'ai tourné est "Lost for Words". Une histoire d'amour assez passionnelle entre plusieurs personnes. C'était vraiment beaucoup de travail mais je suis assez heureuse de ce que ça va rendre.

Au titre du film, Monroe fut soulager. Depuis ses derniers jours le seul et unique film dont il entendait parler en permanence était cette hitoire de soldats danseurs ou allez asavoir quoi et, durant un bref instant, il devait admettre qu'il avait eut la crainte que Ziyi lui annonce en être une des actrices elle aussi.

- J'ai hâte de le voir. J'avoue avoir eu peur que vous me répondiez être dans un film dont tout le monde me parle pour le moment... Street Soldiers je crois... J'ai rien contre ce genre de film mais je crois que j'aurais été déçu de vous voir dans une histoire parlant de soldats danseurs ou je sais pas trop quoi passant leur temps à danser dans le rue en embrassant les filles qui les entourent. Ce qui semble assez problématique d'ailleurs...

Bon, il était clair que Monroe n'avait visiblement pas vraiment compris de quoi parlait ce fameux film qui était sur toutes les lèvres. En même temps, ce n'était pas vraiment son genre de prédiléction. Le cinéma Asiatique l'interessait déjà plus.

** Vous ne faites plus que des photos pour l'agence ?

Monroe s'apprêtait à répondre quand le serveur arriva avec leurs commandes. Retirant rapidement sa serviette de la table, n'ayant pas prit les devants contrairement à Ziyi, il remercia se dernier d'un petit signe de tête poli.

- Non. Je suis en contrat avec eux mais ce n'est pas un contrat d'exclusivité. Je ne peux pas travailler de manière fixe pour une autre Agence, Journal ou Particulier mais de manière ponctuelle oui. C'était d'ailleurs une de mes exigences pour accepter ce boulot. Je sais que photographier de jolies filles à longueur de journée ferait le bonheur de la majorité des hommes mais personnellement, j'aime varier.

Monroe s'empara de sa fourchette et observa Ziyi, attendant qu'elle goûte son plat la première comme le voulait une vieille régle de la galanterie.

- Bon appétit.


Gif by me
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
MessageSujet: Re: Les retrouvailles [Ziyi]   Mer 27 Jan - 20:50


¤¤¤

Il n'était pas très gentleman de me laisser rougir ainsi je trouvais mais je n'y pouvais rien, j'avais toujours été très sensible aux compliments. Surtout quand je sentais qu'ils étaient réellement pensés et j'avais beau ne pas connaitre très bien Monroe, je savais qu'il m'avait toujours dit ce qu'il pensait donc je prenais ses remarques avec beaucoup de plaisir. Et la légère rougeur de mes joues le montrait parfaitement alors que je continuais mon cocktail en essayant de reprendre une nuance plus normale c'est à dire une blancheur de porcelaine. Oui oui j'avais l'habitude d'entendre des compliments mais ce n'était pas pour autant que j'étais devenue une jeune femme blasée. Au contraire... Cela me touchait toujours autant si ce n'est plus même.

** Désolé je ne voulais pas vous mettre mal à l'aise.
** Je ne suis pas mal à l'aise mais touchée par vos compliments...
** Et niveau sport j'avoue être plus adepte d'escalade ou de saut en élastique que de fitness. Certes, être suspendu dans le vide dans un canyon, il y a mieux pour faire de nouvelles connaissances mais je suis entré une fois dans une salle de sport et j'ai fuis en courant. Je crois que j'ai la phobie des machines de tortures qu'ils y proposent...
** Je vous comprends. Je préfère profiter de la beauté et de la douceur de la plage le matin de bonne heure pour mes entrainements.

Je ne pensais pas apprendre grand chose à Monroe si je lui expliquais que je pratiquais pas mal le Tai Chi mais aussi les arts martiaux. Après tout je n'étais pas aussi à l'aise dans les films asiatiques pour rien. J'avais toujours été bercé par cela bien que je sois une femme et que, généralement, ce soient plutôt les hommes qui étaient prédestinée pour faire ce genre de sport. Mais j'avais toujours aimé toucher à tout et je n'en étais pas moins une jeune femme particulièrement raffinée même si je savais combattre. Et, même aussi calme que je pouvais l'être, il ne fallait pas croire d'un peu d'exercice pour se défouler ne me faisait pas du bien. Bien au contraire. Même si je ne m'en plaignais aucunement et que je ne changerais ma vie pour rien au monde il n'était pas toujours facile d'être actrice. Mon calme c'était dans mon caractère mais aussi grâce à un grand travail sur moi même.

** Je déteste les hôtels. Et ils me le rendent bien en général. Je sais pas pourquoi j'y ai toujours des soucis. Le seul voisin bruyant, la seule coupure d'eau chaude, le seul problème électrique... C'est toujours pour moi ! ça doit être dans mon Karma...

Je me mis à rire doucement devant cette histoire de Karma. Je devais avouer que je n'avais jamais vraiment eut de soucis dans les hôtels mais j'allais dans des hôtels qui ne pouvaient pas vraiment se permettre de laisser ce genre de choses se passer alors c'était peut être pour cela aussi. Cependant il faudrait vraiment que je trouve un endroit pour moi. J'irais voir l'agent immobilier cette semaine.

** Peut être parce que ma démonstration de construction de maison en lego dans cet Orphelinat de Pékin est resté à jamais gravé dans les mémoires ?
** Vous savez, j'ai retrouvé les photos qui avaient été faite à cette occasion ! Si vous le désirez je vous les donnerais.

Monroe avait posé son appareil pour une fois lors de cette visite et donc c'était un de mes amis qui avaient fait les photos. La construction avait beaucoup plu aux petits enfants même s'il avait fallu en défaire un bout quand mon ami s'était rendu compte de sa perte. Quelques pleurs mais tout était rentré dans l'ordre assez rapidement et cela me faisait soudainement penser à autre chose. Je récupérais mon sac à main pour pouvoir fouiller dedans en me souvenant de ce que j'avais mis dedans depuis que j'étais à L.A. au cas où je croise Monroe justement. Je sortais deux papiers un peu abimés pour les tendre à mon ami. Dessus se trouvaient des dessins d'enfants avec Monroe clairement -on le reconnaissait aux cheveux- et moi aussi sur un.

** Cela fait quelques temps que je dois vous les envoyer mais je n'en ai pas prit le temps. Je suis passée à l'orphelinat le mois dernier et deux enfants m'ont donné cela pour vous.

J'aurais pu lui envoyer mais je n'en avais vraiment pas eut le temps et je n'avais pas de secrétaire pour gérer toutes mes affaires comme je préférais tout fait moi même. Le seul soucis c'est que j'avais tendance à mettre de côté certaines choses du coup et celle ci en avait fait parti. Mais j'étais heureuse de pouvoir lui donner en mains propres finalement.

** J'ai hâte de le voir. J'avoue avoir eu peur que vous me répondiez être dans un film dont tout le monde me parle pour le moment... Street Soldiers je crois... J'ai rien contre ce genre de film mais je crois que j'aurais été déçu de vous voir dans une histoire parlant de soldats danseurs ou je sais pas trop quoi passant leur temps à danser dans le rue en embrassant les filles qui les entourent. Ce qui semble assez problématique d'ailleurs...
** Vous parlez du prochain film d'Omarion Grandberry, Street Soldier... Je dois avouer que je ne suis pas particulièrement fan de ce genre de films mais c'est à la mode vous savez. De beaux hommes et de magnifique femmes qui savent très bien danser avec une histoire d'amour au milieu. Ce sont des films pour ado ! Il en faut pour le gout de tout le monde...

Me contentais je de répondre alors que les entrées arrivaient. Certes je n'étais pas fan de ce genre de films mais je savais que cela fonctionnait très bien. Il y avait même de grandes chances pour que cela marche mieux que le film dont je venais de parler à Monroe mais il fallait de tout pour faire un monde.

** Mais, si vous êtes libre, je vous inviterais à l'avant première de mon film.

Ce serait avec plaisir que j'aurais Monroe à mes côtés pour cette soirée.

** Non. Je suis en contrat avec eux mais ce n'est pas un contrat d'exclusivité. Je ne peux pas travailler de manière fixe pour une autre Agence, Journal ou Particulier mais de manière ponctuelle oui. C'était d'ailleurs une de mes exigences pour accepter ce boulot. Je sais que photographier de jolies filles à longueur de journée ferait le bonheur de la majorité des hommes mais personnellement, j'aime varier.
** Ainsi je peux vous accaparer pendant votre temps libre

Ce qui me convenait parfaitement. Je me contentais de sourire avec malice en regardant Monroe et en commençant à manger ma viande que je découpais délicatement.

** Bon appétit.
** Merci vous aussi.

Ma viande était particulièrement tendre et la sauce parfaite comme toujours. Je demandais une carafe d'eau au serveur qui venait de passer en laissant à mon ami le soin de prendre du vin s'il le désirait mais je préférais rester à l'eau personnellement. Voyant qu'il me regardait toujours, je cédais enfin à son envie de savoir pourquoi je l'avais appelé. Enfin... Une des raisons...

** J'aurais besoin de vous pour la création d'un livre photos sur Los Angeles. Avant et Après le tremblement. J'ai réunis les photos pour l'avant mais je pense que vous seriez parfait pour faire celles d'aujourd'hui. Je voudrais que les bénéfices permettent de continuer de faire avancer la reconstruction de la ville.

¤¤¤

Revenir en haut Aller en bas
Monroe Stanford

• The player : Civ
• I'm here since : 13/12/2009
• My number of posts : 1777
• Avatar : Tuomas Holopainen

• My age : 32 ans
5 novembre
• My job : Directeur et Photographe de l'Agence de mannequinat Ford
• My dwelling : en coloc avec Izzie Stevens sur Chinatown
• Others : - 1 percing à l'oreille droite et 2 à l'oreille gauche
- Toujours une floppées de bracelets aux poignets




___ MORE
• Statut: Libre comme l'air
• Relationship:
• Children: Bébé en route !
MessageSujet: Re: Les retrouvailles [Ziyi]   Mer 27 Jan - 23:15

Tout en attendant les plats, Monroe songea que le cadre de ce restaurant lui plaisait vraiment. Il fallait qu'il pense à y revenir à l'occasion. C'est alors qu'il vit avec surprise Ziyi fouiller dans son sac tout en parlant.

** Vous savez, j'ai retrouvé les photos qui avaient été faite à cette occasion ! Si vous le désirez je vous les donnerais.
** Cela fait quelques temps que je dois vous les envoyer mais je n'en ai pas prit le temps. Je suis passée à l'orphelinat le mois dernier et deux enfants m'ont donné cela pour vous.

Monroe, eu un rire franc. Il se souvenait que des photos avaient été prises mais il n'avait jamais pensé à les demander réalisa-t-il sur le coup.

- Je serais ravis de les voirs.

Il prit alors les feuilles tendues par Ziyi et observa les dessins avec un regard clairement touché, passant doucement son doigt dessus avec un petit sourire attendrit.

- C'est moi l'espèce d'épouvantail ? Il faudrait peut être que je songe à changer de look... Je ne pensais pas qu'ils se souviendrait encore de moi après tout ce temps.

La visite de l'orphelinat avait été un des principaux sujet de sa première rupture avec Ashley. En effet, ce jour-là Monroe avait découvert à sa propre surprise qu'il adorait les gamins. Et bien entendue, si Ashley n'en avait déjà pas avec son époux, ce n'était pas pour en avoir avec lui.

- Je devrais peut être envisager de refaire un voyage en Chine pour retourner les voir pour les remercier. Merci de me les avoir apporté, cela me fait très plaisir.

Monroe déposa avec précaution les dessins sur le bord de la table, tandis que la discussion s'orientait sur le cinéma.

** Vous parlez du prochain film d'Omarion Grandberry, Street Soldier... Je dois avouer que je ne suis pas particulièrement fan de ce genre de films mais c'est à la mode vous savez. De beaux hommes et de magnifique femmes qui savent très bien danser avec une histoire d'amour au milieu. Ce sont des films pour ado ! Il en faut pour le gout de tout le monde...
** Mais, si vous êtes libre, je vous inviterais à l'avant première de mon film.

Cette Dernière phrase prit clairement Monroe au dépourvu releva les yeux sur Ziyi. Il n'était pas vraiment le genre d'homme que les actrices célèbres invitaient aux avant-premières en général.

- C'est très gentil à vous. Si vous n'avez pas d'acteur célèbre et séduisant à inviter j'accepte avec plaisir, ce serait un honneur.

Monroe adressa un clin d'oeil à Ziyi

- Omarion voila je cherchais son nom. Je suis pas vraiment fan non plus mais il se trouve que 2 jeunes femmes de mon entourage sont mêlée de près ou de loin à ce film donc j'en ai pas mal entendu parler. Mais bon, comme vous le dites si bine il en faut pour tous les goûts et les ados on bien le droit d'avoir leurs films aussi.

C'est alors que les plats arrivèrent tandis que la discussion était orientée sur le temps libre de Monroe que ziyi comptait s'accaparer, se qui l'amusa grandement. L'idée n'étais pas autrement dérangeante. Après tout ziyi était charmante et de très agréable compagnie.

Tout en l'écoutant, Monroe goûta son poisson qui était vraiment succulent. Il faut vraiment que je revienne ici, songea-t-il.

** J'aurais besoin de vous pour la création d'un livre photos sur Los Angeles. Avant et Après le tremblement. J'ai réunis les photos pour l'avant mais je pense que vous seriez parfait pour faire celles d'aujourd'hui. Je voudrais que les bénéfices permettent de continuer de faire avancer la reconstruction de la ville.

- C'est une très bonne idée. Je suis justement venu au départ à L.A pour faire ce genre de photos. Celles prises à l'époque appartiennent au journal mais maintenant je connais les lieux où aller pour avoir les meilleurs points de vue. C'est très volontier que je vous aiderais et sans demander le moindre droits d'auteur pour les clichés en prime.

Monroe ajouta cela en agitant légèrement sa fourchette avec un regard rieur. Le fait qu'il fasse cela bénévolement et sans demander la moindre royalties tombait sous le sens pour lui mais combien de ses comèpres photographes faisaient des photos soient disont dans un but charitatif et demandait une participation sur les droits des photos malgré tout ? Presque tous.


Gif by me
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
MessageSujet: Re: Les retrouvailles [Ziyi]   Jeu 28 Jan - 0:44


¤¤¤

** Je serais ravis de les voir.
** Nous aurons bien l'occasion de nous revoir.

Nous revoir serait facile comme j'avais du travail pour lui. J'en profiterais alors pour lui montrer les photos que j'avais toujours sur mon ordinateur. Je gardais toujours précieusement tout ce que je faisais sur mon portable pour pouvoir me faire mon propre book et garder en mémoire tout ce que j'avais accompli comme ce que je devais justement prendre le temps de faire. Ainsi je pouvais aussi toujours avoir sur moi des photos qui comptaient beaucoup et j'avais donc aussi une partie de mes photos qui étaient de Monroe comme il avait su photographier magnifiquement mon pays et ses richesses. Faire une soirée photos n'était pas une mauvaise idée d'ailleurs. Mais cela irait avec le travail que je voulais justement lui proposer. Je pourrais ainsi en profiter pour lui remontrer la superbe construction qu'il avait fait aux enfants en Chine.

** C'est moi l'espèce d'épouvantail ? Il faudrait peut être que je songe à changer de look... Je ne pensais pas qu'ils se souviendrait encore de moi après tout ce temps.
** J'ai du mal à vous imaginer avec un autre look...
** Je devrais peut être envisager de refaire un voyage en Chine pour retourner les voir pour les remercier. Merci de me les avoir apporté, cela me fait très plaisir.
** Si j'y suis je vous ferais visiter les endroits que vous n'avez pas encore eut l'occasion de voir.

J'avais toujours connu Monroe ainsi aussi j'avais du mal à l'imaginer avec un autre look. Il était vrai que ce n'était pas forcément une apparence qui passait partout et ou bien qui plaisait à tout le monde mais ce n'était pas le plus important. Le plus important était de se sentir soi même aussi je ne trouvais pas vraiment qu'il ait à changer quoique ce soit mais, ce n'était pas à moi de décider de cela aussi je me contentais de sourire devant cette réaction en pensant que lui faire faire quelques visites, me permettrait de pouvoir souffler un peu entre deux soirées.

** Les enfants se souviennent toujours de tout. Ils seront heureux de vous revoir.

J'avais remarqué très rapidement que, contrairement à nous, les enfants se souvenaient toujours de tout mais cela allait aussi avec leur innocence. Pour eux, la moindre chose qui se passait dans la vie était important et marquerait toute leur vie d'adulte aussi il était important, même dans un orphelinat, de prendre soin d'eux et de leur apporter autant de douceur et d'amour qu'on pouvait. C'était ce que j'essayais de faire à ma minuscule mesure et je comptais bien que cela ne change jamais. Même quand j'aurais des enfants puisque, pour moi, une vie n'était pas une vie sans enfant.

** C'est très gentil à vous. Si vous n'avez pas d'acteur célèbre et séduisant à inviter j'accepte avec plaisir, ce serait un honneur.

Pourquoi serait il moins intéressant d'un acteur ? Ce n'était pas le statut ou l'argent que je regardais mais juste l'homme...

** Omarion voila je cherchais son nom. Je suis pas vraiment fan non plus mais il se trouve que 2 jeunes femmes de mon entourage sont mêlée de près ou de loin à ce film donc j'en ai pas mal entendu parler. Mais bon, comme vous le dites si bine il en faut pour tous les goûts et les ados on bien le droit d'avoir leurs films aussi.
** Je connais Omarion depuis un ou deux ans. C'est un chanteur et aujourd'hui un réalisateur tout à fait charmant. A défaut d'apprécier ses films, j'apprécie l'homme qu'il est. Connaissez vous ses chansons ?

Demandais je par curiosité en pensant que je devais aller justement voir Omarion dans la semaine. Il dédicaçait son nouveau CD et je comptais bien l'acheter et en profiter pour discuter quelques instants avec lui comme je ne l'avais pas vu depuis longtemps. En plus il était papa et j'espérais pouvoir avoir des nouvelles de sa femme et de sa fille par la même occasion. Enfin le sujet n'était pas celui là pour l'instant comme je voulais demander à Monroe de faire des photos de la ville pour moi.

** C'est une très bonne idée. Je suis justement venu au départ à L.A pour faire ce genre de photos. Celles prises à l'époque appartiennent au journal mais maintenant je connais les lieux où aller pour avoir les meilleurs points de vue. C'est très volontier que je vous aiderais et sans demander le moindre droits d'auteur pour les clichés en prime.
** Je me doutais que je n'aurais pas de mal à vous convaincre. J'ai le directeur d'une maison d'édition prêt à tout prendre en charge aussi mais je préférais que ce soit vous le photographe. J'ai toujours aimé vos photos.

Et je préférais travailler avec quelqu'un que je connaissais et surtout faire travailler quelqu'un que je connaissais.

** J'aimerais assister à la prise de vos photos...

¤¤¤

Revenir en haut Aller en bas
Monroe Stanford

• The player : Civ
• I'm here since : 13/12/2009
• My number of posts : 1777
• Avatar : Tuomas Holopainen

• My age : 32 ans
5 novembre
• My job : Directeur et Photographe de l'Agence de mannequinat Ford
• My dwelling : en coloc avec Izzie Stevens sur Chinatown
• Others : - 1 percing à l'oreille droite et 2 à l'oreille gauche
- Toujours une floppées de bracelets aux poignets




___ MORE
• Statut: Libre comme l'air
• Relationship:
• Children: Bébé en route !
MessageSujet: Re: Les retrouvailles [Ziyi]   Jeu 28 Jan - 13:26

** J'ai du mal à vous imaginer avec un autre look...

A dire vrai, Monroe avait pas mal de peine à s'imaginer avec un autre look aussi. Il avait cette allure depuis son adolescence, même s'il ne portait les cheveux long que depuis 10-12 ans, et l'envie même d'en changer ne l'avait jamais traversé. A quoi bon ? Etrangement son apparence ne lui avait jamais fermé aucune porte quelles qu'elles soient. Il avait bien 2-3 costumes dans sa penderie mais il ne se rappelait même plus à quand remontait la dernière fois qu'il avait été contraint d'en porter un.

Il écouta avec attention Ziyi parler de la Chine et des enfants qu'ils y avaient rencontré, envisageant de plus en plus sérieusement la possibilité d'y retourner pour ses prochaines vacances, tout en mangeant. Décidemment le plat était délicieux, il fallait vraiment qu'il vienne manger ici plus souvent.

** Je connais Omarion depuis un ou deux ans. C'est un chanteur et aujourd'hui un réalisateur tout à fait charmant. A défaut d'apprécier ses films, j'apprécie l'homme qu'il est. Connaissez vous ses chansons ?

Monroe avala une bouchée, adressa un petit sourire à Ziyi et avoua avec un air penaud.

- Pour être franc, je n'avais jamais entendu ne serait-ce que son nom jusqu'à ce que ma collègue m'en parle l'autre jour. Mais pour ma défense, vu le sujet de son film, je doute que ses chansons soient de celles qui passent chez moi, désolé

Se massant la nuque, Monroe observait Ziyi avec une expression amusée. Il était bien forcé d'admetztre que son univers musical était certes très large... mais que dans une direction. C'est à dire celle de la musique Rock et Metal. En dehors de cela, il ne connaissait vraiment pas grand chose et le fait de ne pour ainsi dire jamais regarder la télé n'aidait pas vraiment à élargir ses horizons. Tout de fois, il songea qu'Izzie ou Mayra devait bien avoir ses cd, il faudrait qu'il leur pose la question à l'occasion.

Heureusement, la discussion s'orentait sur un sujet qu'il maitrisait déjà plus.

** Je me doutais que je n'aurais pas de mal à vous convaincre. J'ai le directeur d'une maison d'édition prêt à tout prendre en charge aussi mais je préférais que ce soit vous le photographe. J'ai toujours aimé vos photos.
** J'aimerais assister à la prise de vos photos...


- En toute franchise je crois que vous êtes contagieuse. Avant j'en avais vraiment pas le temps mais maintenant que j'ai un boulot plus calme, pourquoi ne pas en profiter pour faire un peu de bénévolat moi aussi ?

A vrai dire, Monroe avait déjà travaillé comme photographe bénévolement pour plusieurs association mais ses expériences c'étaient toujours limitées qu'à cela.

- Et je suis heureux que mes photos vous plaise, je prend ça comme un compliment de votre part et cela va de soit que vous assistiez à la prise des photos. Après tout qui mieux que vous même peut savoir ce que vous voulez vraiment comme clichés ? Dites-moi quand vous êtes libre et on partira en expédition dans les ruines.

Expédition était le mot qu'il fallait. Durant le reportage, Monroe avait eut l'occasion de découvrir des lieux très significatif de la catastrophe qui était survenue mais il n'était pas de tout repos d'y accéder. Tout de fois, il savait qu'un peu de gymkhana dans les ruines n'était pas le genre de chose qui ferait peur à Ziyi. Cependant, après avoir marqué une petite pause pour terminer son plat, il planta défieur et amusé dans celui de la jeune femme.

- Vous avait une tenue adéquate pour faire un peu d'escalade et de spéléologie dans vos bagages ? Je fournis le matériel


Gif by me
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
MessageSujet: Re: Les retrouvailles [Ziyi]   Ven 29 Jan - 3:13


¤¤¤

** Pour être franc, je n'avais jamais entendu ne serait-ce que son nom jusqu'à ce que ma collègue m'en parle l'autre jour. Mais pour ma défense, vu le sujet de son film, je doute que ses chansons soient de celles qui passent chez moi, désolé.
** Il est vrai que, si je me souviens bien de la musique que vous écoutez, ce n’est pas votre style.

Voir pas du tout. Sa musique allait avec son style et, comme je ne l’imaginais pas changer de style, je ne l’imaginais pas non plus changer de musique. La musique d’Omarion n’était pas celle que je préférais et je n’aimais pas toutes ses chansons mais il y en avait que je trouvais particulièrement touchantes et agréables. Je n’étais peut être pas très objective non plus car j’appréciais l’homme en lui-même mais bon, ce n’était pas bien grave, Monroe n’avait pas à être gêné de ne pas apprécier ce style de musique. Tout le monde avait le droit d’avoir ses propres gouts et encore heureux qu’ailleurs sinon le monde serait vraiment ennuyeux. Je me contentais donc de continuer mon plat en pensant à cela avant que le sujet ne vienne à celui qui m’avait poussé à prendre des nouvelles rapidement de Monroe –même si je l’aurais tout de même fait comme j’appréciais mon ami- et de lui demander s’il serait partant pour m’aider à faire les photos que je désirais pour créer un livre sur LA. L’ancien comme le nouveau.

** En toute franchise je crois que vous êtes contagieuse. Avant j'en avais vraiment pas le temps mais maintenant que j'ai un boulot plus calme, pourquoi ne pas en profiter pour faire un peu de bénévolat moi aussi ?
** Je ne pense pas que cela vienne de moi mais tout simplement du fait que vous désirez aussi aider votre prochain. En Chine déjà cela se voyait que vous étiez concerné et nous ne nous connaissions que peu Monroe.

Fis-je avec douceur et simplicité. Je ne pensais pas que cela venait de moi. Qu’il puisse le faire car je l’entrainais dans ce que je faisais je voulais bien y croire à la limite mais cela venait surtout du cœur et je n’avais pas eut besoin d’être présente pour qu’il ait déjà envie de le faire. Enfin je me trompais peut être mais je ne pouvais être devin de toute façon aussi je me contentais d’expliciter ce que je pensais réellement de lui et, généralement, je me trompais rarement sur les gens que je croisais et que j’appréciais.

** Et je suis heureux que mes photos vous plaise, je prends ça comme un compliment de votre part et cela va de soit que vous assistiez à la prise des photos. Après tout qui mieux que vous même peut savoir ce que vous voulez vraiment comme clichés ? Dites-moi quand vous êtes libre et on partira en expédition dans les ruines.
** Je ne compte que vous donnez des idées et me fier à votre jugement.

Je savais ce que je désirais à peu près mais je m’attendais plus à faire confiance à Monroe pour savoir les photos qui seraient les mieux pour pouvoir représenter la ville depuis le tremblement.

** Je suis libre essentiellement les dimanches et lundi. Cela vous conviendrait il ?

En tout cas, pour les semaines à venir, c’était mes journées de libre et j’essaierais de plus me libérer après mais j’avais encore pas mal de choses à voir pour ma propre carrière et par rapport aux orphelinats que nous devions reconstruire entièrement.

** Vous avez une tenue adéquate pour faire un peu d'escalade et de spéléologie dans vos bagages ? Je fournis le matériel.
** Croyez vous vraiment que je m’entraine en robe et en talons hauts ?

Demandais je, un petit sourire aux lèvres, car il était clair que ce n’était pas parce que je paraissais aujourd’hui en robe que je l’étais tout le temps. Je ne comptais certainement pas mal d’habiller mais je savais quoi porter pour ce genre d’expédition. Ce serait les mêmes affaires que je portais pour m’entrainer le matin sur la plage. Je croisais mes couverts sur mon assiette pour montrer que j’avais fini au serveur et attendais de pouvoir récupérer la carte des desserts.

** Savez-vous déjà quels endroits nous pouvons « explorer » ?

¤¤¤

Revenir en haut Aller en bas
Monroe Stanford

• The player : Civ
• I'm here since : 13/12/2009
• My number of posts : 1777
• Avatar : Tuomas Holopainen

• My age : 32 ans
5 novembre
• My job : Directeur et Photographe de l'Agence de mannequinat Ford
• My dwelling : en coloc avec Izzie Stevens sur Chinatown
• Others : - 1 percing à l'oreille droite et 2 à l'oreille gauche
- Toujours une floppées de bracelets aux poignets




___ MORE
• Statut: Libre comme l'air
• Relationship:
• Children: Bébé en route !
MessageSujet: Re: Les retrouvailles [Ziyi]   Ven 29 Jan - 12:42

** Il est vrai que, si je me souviens bien de la musique que vous écoutez, ce n’est pas votre style.

Pour toute réponse, Monroe adressa un regard entendu à Ziyi. Même sans l'avoir entendu, il ne doutait pas que For my Pain aurait sans la moindre difficulté sa préférence sur ce fameux Omarion. Tout de fois, curieux de nature, Monroe se promit tout de même à lui-même d'écouter ce qu'il pouvait bien chanter. D'autant que Omarion il-ne-savait-plus-comment semblait être un des principaux sujet de conversation de la région.

Pendant qu'il réfléchissait à cela, Ziyi revînt sur le bénévola et sur ce qu'il lui avait dit à ce sujet.

** Je ne pense pas que cela vienne de moi mais tout simplement du fait que vous désirez aussi aider votre prochain. En Chine déjà cela se voyait que vous étiez concerné et nous ne nous connaissions que peu Monroe.

Etrangement, enfin aux yeux de personnes ne le connaissant pas limite parcoeur, Monroe sembla à deux doigts de rougir. Seulement à deux doigts car, part chance pour lui, il ne rougissait réellement que très rarement. Une véritable bénédiction compte tenu du fait qu'il était conscient quand sans ça, cela lui arriverait un peu trop souvent à son goût. Ainsi, Monroe eut un petit sourire gêné et reconnaissant tout en baissant les yeux sur son plat un court instant. Tout de fois, moins d'une seconde plus tard, il observait à nouveau sa charmante voisine.

Il ne c'était jamais trouvé très altruiste étant donné le peu d'actions charitatives qu'il avait à son actif mais il aimait aider quand il le pouvait. En vérité, l'idée d'aller jouer les super sauveur en allant se montrer partout avec une caisse de nourriture, de matériels de soins ou Dieu sait quoi d'autre afin de recevoir les honneurs dans de grandes effusions si possible médiatisées, ce n'était définitivement pas pour lui. C'était d'ailleurs la raison pour laquelle l'attitude modeste de Ziyi lui avait à ce point plus dès leur rencontre.

- Je prend ça comme un compliment merci. Ceci dit en Chine les enfant y ont été pour beaucoup. Il était assez difficile de ne pas se sentir concerné par ses adorables petits monstres.

Disant cela avec une sincérité évidente, il jeta un rapide coup d'oeil aux dessins, se souvenant comment il s'était senti impuissant de ne pas pouvoir aider plus ces gamins.

Tout en terminant son plat, Monroe laissa la discussion se recentrer sur le boulot que Ziyi attendait de lui.

- J'ai des réunions de travail en matinée les lundis et généralement des shootings l'après-midi mais le dimanche je suis libre si cela ne vous ennui pas d'en sacrifier un avec moi.

Monroe ne put s'empêcher de rire en tentant d'imaginer Ziyi s'entrainer en talon et robe.

- Hey ! On est à Los Angeles. L'autre jour j'ai vu une bimbo faire son footing en talons hauts, sérieusement. Donc plus rien ne m'étonne maintenant.

Reprenant son sérieux, il imita le geste de Ziyi en croisant ses services tout en continuant.

- Pour ce qui est des endroits qui pourraient vous interesser. Il y a NorthEast et SouthPlaya qui ont été très durement touchés. Ce ne sont plus que des ruines. Malheureusement, les gens qui vivent là-bas y vivent dans des habitations rudimentaire faites de toiles de tentes... C'est vraiment un spectacle terrible vous pouvez me croire.

Monroe marqua une petite hésitation puis regarda Ziyi avec un air désolé tout en se râclant légèrement la gorge.

- Durant mes explorations de la région de NorthEast j'ai retrouvé l'orphelinat que vous y aviez fait bâtir. Le bâtiment c'est à moitié effondré. Il est en grande partie en ruine et donc inutilisable désormais. Je suis désolé... Il y a aussi Downtown mais je vous déconseil d'y aller. L'endroit est très mal fréquenté, je ne voudrais pas qu'il vous arrive quoi que se soit...


Gif by me
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
MessageSujet: Re: Les retrouvailles [Ziyi]   Lun 1 Fév - 21:03


¤¤¤

Pour moi il était tout naturel de dire cela à Monroe car je pensais réellement qu'il n'avait pas besoin de moi pour être un homme généreux. Bien entendu il n'était pas toujours facile de choisir pour quelle œuvre on avait envie de s'engager et il y avait tellement d'escrocs aussi sur terre qu'on avait toujours peur de se tromper mais ce n'était pas pour autant qu'il ne fallait pas essayer et je savais que, même sans moi, il aurait fini par trouver le moyen d'aider. Un petit sourire naquit donc sur mes lèvres en voyant sa gêne et, quand il releva ses yeux vers moi, je le regardais avec douceur mais aussi peut être un peu de tendresse.

** Je prend ça comme un compliment merci. Ceci dit en Chine les enfant y ont été pour beaucoup. Il était assez difficile de ne pas se sentir concerné par ses adorables petits monstres.
** Il y a plus de gens que vous ne le pensez qui préfèrent s'occuper de leur petite vie.

J'avais eut l'occasion de croiser pas mal de personnes au court de ma carrière et j'avais rencontré de nombreuses personnes qui ne faisaient ça que pour la gloire et n'avaient que faire des enfants et d'autres qui n'étaient clairement pas concernés. Beaucoup de gens partaient du principe qu'à part du moment où ça ne les concernait pas, ils n'avaient pas besoin de faire quoique ce soit. C'était dommage.. Il rataient beaucoup de choses.

** J'ai des réunions de travail en matinée les lundis et généralement des shootings l'après-midi mais le dimanche je suis libre si cela ne vous ennui pas d'en sacrifier un avec moi.
** C'est toujours avec plaisir que je passe du temps avec vous.

Ce que je pensais réellement d'ailleurs. Monroe avait toujours été un homme que j'appréciais et je ne pensais pas que cela change. Bien au contraire.

** Hey ! On est à Los Angeles. L'autre jour j'ai vu une bimbo faire son footing en talons hauts, sérieusement. Donc plus rien ne m'étonne maintenant.
** Mais, même en appréciant ce pays, je reste une chinoise jusque dans le cœur Monroe...

Fis je avec malice car il était clair que, même si j'aimais ce pays et que je lui devais beaucoup, je restais avant tout une chinoise et une jeune femme particulièrement posée aussi, par ce fait, je ne comptais pas me donner en spectacle. En tout cas pas dans ce genre de situations... Mais cette image me faisait clairement sourire car je ne doutais pas un instant qu'il ait réellement croisé une jeune femme ainsi.


** Pour ce qui est des endroits qui pourraient vous interesser. Il y a NorthEast et SouthPlaya qui ont été très durement touchés. Ce ne sont plus que des ruines. Malheureusement, les gens qui vivent là-bas y vivent dans des habitations rudimentaire faites de toiles de tentes... C'est vraiment un spectacle terrible vous pouvez me croire.

Je soupirais doucement en hochant la tête. J'avais eut l'occasion de visiter quelques coins déjà et j'avais été touchée par la détresse des gens... Hélas j'étais une jeune femme très sensible. Trop peut être.

** Durant mes explorations de la région de NorthEast j'ai retrouvé l'orphelinat que vous y aviez fait bâtir. Le bâtiment c'est à moitié effondré. Il est en grande partie en ruine et donc inutilisable désormais. Je suis désolé... Il y a aussi Downtown mais je vous déconseille d'y aller. L'endroit est très mal fréquenté, je ne voudrais pas qu'il vous arrive quoi que se soit...
** Tous les orphelinats sont tombés sauf un. Nous avons beaucoup de travail aussi pour les enfants et c'est pour cela que je suis venue en premier.

Tous les enfants avaient été placés en attendant ou bien on avait réussit à récupérer des endroits libres et on avait déplacé les enfants et les jeune femmes qui s'en occupaient. Tout était très compliqué mais on y arriverait. Comme toujours...

** Et je vous remercie de vous soucier de ma personne. Je pense, en effet, qu'il n'est pas utile de défier le diable.

Et je ne désirais pas mettre le bazar comme j'avais souvent des gardes du corps qui me suivaient en plus donc je me contenterais de voir tout ce que je pouvais avec Monroe sans être un poids non plus. Je commandais un café gourmand -café + digestif + Moelleux au chocolat- au serveur alors qu'il débarrassait.

** Si jamais vous désirez nous aider pour les orphelinats je vous donnerais les heures où nous nous retrouvons pour organiser toute la reconstruction

¤¤¤

Revenir en haut Aller en bas
Monroe Stanford

• The player : Civ
• I'm here since : 13/12/2009
• My number of posts : 1777
• Avatar : Tuomas Holopainen

• My age : 32 ans
5 novembre
• My job : Directeur et Photographe de l'Agence de mannequinat Ford
• My dwelling : en coloc avec Izzie Stevens sur Chinatown
• Others : - 1 percing à l'oreille droite et 2 à l'oreille gauche
- Toujours une floppées de bracelets aux poignets




___ MORE
• Statut: Libre comme l'air
• Relationship:
• Children: Bébé en route !
MessageSujet: Re: Les retrouvailles [Ziyi]   Jeu 4 Fév - 13:08

** C'est toujours avec plaisir que je passe du temps avec vous.

Pour toute réponse, Monroe se contenta d'adresser un petit sourire entendu à Ziyi. Il réalisait que c'était la première fois qu'il se trouvait vraiment à discuter seul à seul avec elle plus de quelques minutes et il regrettait désormais de ne j'amais avoir eu l'occasion de le faire bien plus tôt. Ziyi était de très agréable compagnie. Douce et calme, elle le changeait grandement de son entourage habituel, surtout depuis son arrivée à L.A., les mannequins n'étant pas vraiment réputées pour leur calme généralement. Ce repas en toute tranquilité avec Ziyi était un peu pour Monroe comme un soudain oasis de calme particulièrement bienvenue. Il en était même venu à oublier ses dernières contrariétés en date.

** Mais, même en appréciant ce pays, je reste une chinoise jusque dans le cœur Monroe...

Cette réponse de la jeune femme au sujet de son anecdote, des plus véridique, de la joggeuse en talons hauts lui déclencha un nouveau rire. Secouant la tête avec amusement, il ne releva que son regard sur Ziyi. Il espérait qu'elle disait vrai. Il n'avait vraiment pas envie de la voir devenir une de ses actrices hollywoodienne pleine de caprices et d'extravagances centrées sur leur unique petite personne. Tout de fois, il doutait que Ziyi devienne un jour ce genre de femme. Du moins, il l'espérait sincèrement.

- Je dois avouer que je serais vraiment déçu si l'excentricité de Los Angeles devait vous contaminer. Mais je ne m'inquiète pas trop pour ça.

Tandis que Ziyi lui parlait de l'état des orphelinats de la région, Monroe consulta sans vraiment d'attention la carte des desserts. Un seul orphelinat pour tout les enfants esseulés que la catastrophe avait fait, c'était vraiment très peu.

Dans sa carrière, Monroe avait trop souvent eu l'occasion d'aller photographier des villes dévastées par des séïsmes, des ouragans, des tsunamis ou même des guerres et autres catastrophes dans le genre. Il gardait toujours en mémoires des images à peine soutenable d'enfants blessés et orphelins livrés à eux-même part manque de moyen. Les vidéos et les photos montrées à Monsieur et Madame tout le monde à l'autre bout du globe étaient censé les toucher. Mais il était impossible de vraiment ce rendre compte de l'horreur tant que l'on y était pas confronté sur place, du moins selon Monroe. Los Angeles avait eu la chance d'être aux Etats-Unis et non pas dans un pays beaucoup plus pauvre et moins bien équipé. Le photographe restait toujours impressionné de la vitesse à laquelle la vie avait repris son cours dans la région malgré les décombres toujours présentes. Si seulement cela pouvait être aussi simple partout... M'enfin, ce n'était pas en songeant à cela qu'il allait y changer quoi que se soit.

** Et je vous remercie de vous soucier de ma personne. Je pense, en effet, qu'il n'est pas utile de défier le diable.

Sortant de ses pensées, Monroe regarda Ziyi dans les yeux avec son habituel petit sourire à mi-chemin entre la gentillesse et la timidité mais ne répondit rien et il laissa Ziyi commander, décidemment très impressionné part la quantité de sucres que pouvaient avaler les jeunes femmes de son entourage sans avoir l'air de prendre un seul gramme, et commanda à sa suite un simple café et un tiramisu.

** Si jamais vous désirez nous aider pour les orphelinats je vous donnerais les heures où nous nous retrouvons pour organiser toute la reconstruction

- Je savais bien que vous alliez finir par vouloir m'enrôler comme maçon.

Sans quitter des yeux ceux de Ziyi, Monroe s'accouda une fois de plus à la table, menton dans la main. Même s'il n'avait été éduqué chez les Cow-Boy, sa mère lui avait apprit à être poli, pas à ne pas s'accouder à table.

- Je ne suis pas sûr d'être aussi efficace de Ty Pennington avec un marteau mais si je peux aider se sera avec grand plaisir. Pour une fois que j'ai l'occasion et surtout le temps de me rendre vraiment utile...

Et surtout, il était assez difficile de refuser quelque chose à une femme telle que Zhang Ziyi. Du moins pour Monroe en tout cas. Autant il avait toujours été capable de tenir tête aux caprices et ordres d'Ashley, ce qui d'ailleurs avait souvent tendances à la rendre quelque peu violente, la petite cicatrice à peine visible sur la joue de Monroe pouvant en témoigner, autant il était incapable de refuser quelque chose lorsque c'était demandé avec autant de douceur et de simplicité. Et de plus, il ressentait vraiment l'envie de pouvoir aider.

- Combien d'établissement est-ce que vous espérez pouvoir reconstruire et en combien de temps ? Si nous allons faire les photos ce dimanche, en jonglant avec mes shooting les moins urgents je devrais pouvoir vous faire parvenir la sélèction prête à l'emploi aux environs... De mercredi si cela vous va ?

Trier, travailler et séléctionner des photos "géographique" était un boulot bien plus long que de travailler des photos de mode. Déjà parce que général il pouvait y avoir jusqu'à 4 fois plus de photos à trier. De plus, en studio photo tout était déjà prévu pour que la luminosité soit parfaite et qu'il n'y aille rien qui gênes dans les arrières-plans contrairement aux photos prises sur le terrain. Mais cela ne faisait pas peur à Monroe. Après tout, il avait bossé 10 ans dans le domaine et même si l'Agence Ford était désormais son employeur, les photos pour le livre de Ziyi étaient bien plus importante à ses yeux. Et puis, si vraiment il voyait qu'il prenait du retard il pourrait très bien se contenter de trier les photos de mode et les donner a retravailler à sa Ptite apprentie. Il aurait préféré commencé part lui faire faire des rtouches sur des photos qui ne seraient pas publier mais bon, il lui suffirait ensuite de jeter un oeil à ce qu'elle avait fait avant de les renvoyer.


Gif by me
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
MessageSujet: Re: Les retrouvailles [Ziyi]   Ven 12 Fév - 21:16


¤¤¤

Regardant intensément Monroe, je réalisais que j’appréciais toujours autant la compagnie du jeune homme. Nous avions eut l’occasion de nous croiser plus d’une fois en Chine mais il y avait toujours beaucoup de monde avec nous aussi c’était réellement la première fois que je pouvais rester avec lui ainsi et discuter en tête à tête pendant un repas. Et j’étais bien. Il était aussi calme que moi aussi je trouvais cela réellement agréable. Charmant en plus, il était ce genre d’homme que j’aimais avoir à mes côtés aussi je sentais que notre collaboration serait des plus intéressante. Et j’espérais que nous aurions l’occasion de nous voir aussi juste pour notre plaisir d’ailleurs. Le travail était important mais la vie aussi et je comptais rester à L.A. encore quelques temps donc autant en profiter.

** Je dois avouer que je serais vraiment déçu si l'excentricité de Los Angeles devait vous contaminer. Mais je ne m'inquiète pas trop pour ça.

Je me contentais d’adresser un charmant sourire à mon ami à cette réponse car, en effet, il n’avait pas à s’inquiéter là-dessus. Mon pays natal était bien trop important pour moi pour que je me mette à faire comme toutes les américaines un peu trop excentriques de la côte. Je préférais largement restée moi-même et les personnes qui comptaient pour moi m’appréciaient aussi et surtout grâce à cela aussi je ne comptais pas changer de sitôt.

La conversation dériva sur le travail et sur l’état de L.A et des orphelinats donc je m’occupais depuis quelques années maintenant. Hélas ils s’étaient tous écroulés car ce n’était pas des constructions récentes mais d’anciens immeubles qui avaient été donnés et aménagés. Je comptais bien faire pour que les nouveaux soient tous nouveaux et donc résistants aux tremblements de terre des USA pour que les enfants ne se retrouvent plus jamais à la rue. J’étais d’ailleurs plutôt heureuse que nous ayons réussit à placer tous les enfants en attendant que tout se reconstruise et j’étais aussi heureuse de pouvoir discuter de cela avec un ami mais aussi avec quelqu’un qui était capable de comprendre ce que je ressentais face à tout cela.

** Je savais bien que vous alliez finir par vouloir m'enrôler comme maçon.

Je me mis à rire délicatement à cette réflexion alors que je rendais les cartes des desserts au serveur en lui commandant un café très gourmand.

** Je ne suis pas sûr d'être aussi efficace de Ty Pennington avec un marteau mais si je peux aider se sera avec grand plaisir. Pour une fois que j'ai l'occasion et surtout le temps de me rendre vraiment utile...
** Je ne parlais pas de cela en fait. Je pensais que vous aimeriez peut être assister aux réunions et aux décisions en ce qui concernaient les reconstructions et les plans des nouveaux orphelinats à mes côtés.

Tout simplement. Il semblait vouloir prendre part aux actions que je faisais aussi c’était avec joie que je l’entrainais dans les réunions auxquelles j’assistais. A vrai dire c’était moi qui gérait toute la partie finance et plans donc un nouveau regard ne serait pas de refus et j’avais confiance dans les avis de Monroe. Bien sur… C’était s’il le désirait. Je me contentais donc de lui sourire avec douceur en lui proposant cela et sans le quitter du regard comme j’aimais beaucoup la couleur de ses yeux.

** Combien d'établissement est-ce que vous espérez pouvoir reconstruire et en combien de temps ? Si nous allons faire les photos ce dimanche, en jonglant avec mes shooting les moins urgents je devrais pouvoir vous faire parvenir la sélection prête à l'emploi aux environs... De mercredi si cela vous va ?
** Je ne pensais même pas que cela serait aussi rapide Monroe ! N’oubliez pas de dormir tout de même !

Parce que je ne pensais vraiment pas que cela serait aussi rapide aussi je n’avais pas prévu de faire appel aussi rapidement à l’éditeur mais ce n’était pas grave, j’allais moi aussi travailler plus que prévu pour que la maquette soit prête à recevoir les photos de mon ami.

** Auriez-vous besoin d’aide pour choisir les photos ou autre ?

Demandais-je, un petit sourire aux lèvres, alors qu’on nous amenait les desserts. Oui les femmes aussi avaient le droit d’être charmante et de proposer de se voir un peu plus souvent que ce qui était prévu même si cela restait, apparemment, du professionnel. Je mis un peu de sucre dans mon café avant de prendre un peu de gâteau au chocolat et de tremper mes lèvres dans le digestif qui était bien fort.

¤¤¤

Revenir en haut Aller en bas
Monroe Stanford

• The player : Civ
• I'm here since : 13/12/2009
• My number of posts : 1777
• Avatar : Tuomas Holopainen

• My age : 32 ans
5 novembre
• My job : Directeur et Photographe de l'Agence de mannequinat Ford
• My dwelling : en coloc avec Izzie Stevens sur Chinatown
• Others : - 1 percing à l'oreille droite et 2 à l'oreille gauche
- Toujours une floppées de bracelets aux poignets




___ MORE
• Statut: Libre comme l'air
• Relationship:
• Children: Bébé en route !
MessageSujet: Re: Les retrouvailles [Ziyi]   Ven 12 Fév - 22:39

** Je ne parlais pas de cela en fait. Je pensais que vous aimeriez peut être assister aux réunions et aux décisions en ce qui concernaient les reconstructions et les plans des nouveaux orphelinats à mes côtés.

Monroe eut un air réellement surprit durant une fraction de seconde mais pas autrement effrayé. En vérité, il n'avait jamais vraiment fait partit d'un groupe de travail, ses expériences du genre se limitant généralement aux debriefing à son boulot mais l'idée d'y aaccompagner Ziyi lui plaisait assez, à sa propre surprise d'ailleurs. Plus cette pause à ses côtés durait, et plus il appréciait sa compagnie. De plus, elle avait réellement un visage magnifique ce qui rendait sa compagnie que plus agréable encore, Monroe étant assez observateur et donc sensible à ce genre de chose. De part son métier, il avait été formé à observer rapidement les traits de chacuns afin d'y décelé le potentiel photogénique. C'était pour cette raison qu'il avait prit l'habitude de détailler discrètement, et inconsciemment, les personnes l'entourant. Tout de fois, dans le cas présent, il n'y avait pas besoin d'être physionomiste pour apprécier la douceur du visage de sa voisine de table.

Tâchant une fois de plus de recentrer son attention sur la discussion, Monroe répondit en souriant.

- Je n'ai absolument aucune expérience dans le domaine mais si vous avez la patience de m'apprendre les petits truc et astuces de bases alors se sera très volontier que je vous aiderais.

Suite à quoi, il lui expliqua rapidement son organisation entre son boulot et les photos sur le terrain. Ziyi ne le quittait pas des yeux, soutenant son regard sans sciller et, pour la première fois depuis des mois, Monroe sentit son visage se chauffer légèrement. Heureusement qu'il devenait que rarement rouge tomate lorsqu'il rougissait. Généralement, comme dans le cas présent d'ailleurs, ses joues prenaient juste une teinte à peine plus rosée presque indétéctable pour ceux qui l'entourait. Cette maudite timidité ne le lâcherait donc jamais... Un peu gêné, il détourna un peu à contre-coeur son regard de celui de Ziyi en prenant l'air de simplement observer la salle machinalement tout en écoutant ce qu'elle disait au sujet qu'il fallait tout de même qu'il pense à dormir de temps à autres. Ceci le fit d'ailleurs rire et, son visage ayant reprit une chaleur normale, il se tourna à nouveau vers la jeune femme.

- Ne vous inquiétez pas pour cela. J'ai des tendances insomniaques alors autant que je les mettent à profit non ?

C'est alors qu'il repéra du coin de l'oeil le serveur armé des desserts et cafés. Cela l'ennuya d'ailleurs un peu étrangement. L'arrivée des dessert signalait aussi gentiment l'arrivée de la fin du repas. Or, il n'était pas autrement pressé de prendre congé de ziyi. Il se persuada intérieurement que cela était surtout à cause du fait qu'il savait qu'à son retour à l'agence, une mannequin capricieuse et colérique l'attendrait dans son studio photo pour un shooting qui promettait déjà d'être un calvaire.

** Auriez-vous besoin d’aide pour choisir les photos ou autre ?

Cette question-là aussi le prit au dépourvu, mais cette fois-ci il ne cacha pas sa surprise.

- En vérité je ne voyais pas les choses autrement. C'est votre projet il est donc normal que ce soit vous qui choississiez les photos que vous souhaitez.

Sans plus prêter la moindre attention au serveur, il laissa se derinier déposer les commandes sur leur table mais ne jeta même pas un regard à son Tiramisu. Comment un type peut-il laisser partir une femme aussi belle et adorable ?. Cette pensée traversa son esprit comme une flèche, le prenant au dépourvu. Mais c'était vrai, Ziyi était talentueuse, très belle et avec un coeur en Or pur. Son fiancé, son ex-fiancé, devait vraiment être un crétin finit pour ne pas l'avoir retenue auprès de lui. Mais bon, ce n'était pas vraiment l'endroit ni le moment pour penser à des trucs du genre. Revenant sur terre, Monroe remarqua enfin son dessert et son café. Il commença par sucrer se dernier puis prit une bouchée de Tiramisu.

- Hum vraiment excellent. Il faudra raiment que je vienne ici plus souvent. Et sinon ? Qui d'autre travail sur ce projet avec vous ?


Gif by me
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
MessageSujet: Re: Les retrouvailles [Ziyi]   Ven 12 Fév - 23:32


¤¤¤

** Je n'ai absolument aucune expérience dans le domaine mais si vous avez la patience de m'apprendre les petits truc et astuces de bases alors se sera très volontier que je vous aiderais.
** Je vous aiderais à comprendre ce que vous ne comprenez pas mais je vous assure que, pour le reste, c'est juste de la logique et une certaine conscience des enjeux financiers qu'il peut y avoir. Je n'ai aucun doute sur le fait que vous compreniez rapidement Monroe et je serais heureuse d'avoir un nouveau regard sur les projets en cours.

Surtout que j'avais confiance en son jugement et en ses opinions aussi j'étais persuadée qu'il aurait de bons conseils. Après tout il n'y avait qu'en ayant un regard nouveau qu'on pouvait voir s'il y avait des erreurs dans ses projets et peut être aussi que de nouvelles idées permettraient de mettre d'autres choses en branle après la reconstruction des orphelinats ou bien sur ce sujet justement. J'étais donc persuadée que mon ami pourrait nous aider par sa simple présence et je pensais réellement qu'il n'y avait pas besoin de grandes compétences pour aider. Surtout qu'en étant photographe il avait une compétence qui manquait souvent aux gens que je côtoyais car beaucoup ne voyait pas forcément l'esthétique et cela me dérangeait car, pour les enfants, c'était justement quelque chose qui comptait beaucoup. Comme pour moi d'ailleurs puisque cela avait toujours été important dans n'importe quel art chinois. Les films que je faisais en étant un bon témoin puisque l'esthétique était même souvent préféré à une normalité peut être un peu trop banale.

Et puis j'avais tout simplement envie de l'avoir à mes côtés ce que je ne cherchais pas à expliquer car j'étais tout simplement bien en sa présence. Il était aussi calme et posé que moi sans avoir les mêmes centres d'intérêt aussi j'apprenais toujours beaucoup quand j'étais avec lui. Je savais que les séances photos seraient surement très intéressantes et j'avais hâte d'y être. Je remarquais sa légère roseur alors qu'il détournait les yeux et cela me fit sourire. Comme toute femme j'aimais être appréciée et j'aimais qu'on m'apprécie ce qui était apparemment le cas de mon ami et c'était loin de me déranger. Bien au contraire...

** Ne vous inquiétez pas pour cela. J'ai des tendances insomniaques alors autant que je les mette à profit non ?
** Pourquoi ne pas les mettre à profit en venant vous balader sur la plage avec moi ?

Demandais je simplement avec douceur en le regardant de nouveau. J'aimais me lever tôt pour aller faire mes exercices sur la plage mais j'aimais beaucoup aussi profiter de la douceur de la nuit pour aller me balader et profiter de la beauté du ciel aussi c'était souvent que j'allais marcher sur la plage ou bien que je poussais un peu ma route -en voiture- pour aller dans des endroits vraiment magnifiques. C'était mon petit pêché mignon à moi tout simplement.

** En vérité je ne voyais pas les choses autrement. C'est votre projet il est donc normal que ce soit vous qui choisissiez les photos que vous souhaitez.
** Je suis à l'hôtel pour l'instant mais nous pourrons nous y poser pour faire le tri si vous le désirez.

Je prendrais ensuite le temps de me trouver une maison car je sentais que j'allais rester quelques temps à L.A. Non seulement j'avais du travail et des projets en cours dans le cinéma mais j'avais aussi des personnes que j'appréciais assez pour avoir envie de les voir dès que je le pouvais. Je bus une gorgée d'alcool avant d'entamer mon moelleux avec gourmandise sans me douter de ce qui était en train de passer dans la tête de Monroe et c'était dommage car j'en aurais surement été agréablement surprise.

** Hum vraiment excellent. Il faudra vraiment que je vienne ici plus souvent. Et sinon ? Qui d'autre travail sur ce projet avec vous ?
** Plusieurs directeurs importants d'entreprises de L.A. Il y a, bien entendu, quelques stars mais elles donnent surtout des fonds, n'ayant pas forcément le temps de faire les plans et les réunions. Nous ne sommes pas énormément comme souvent mais cela avance quand même.

Il n'y avait pas besoin d'avoir trop de têtes tant que les fonds étaient là aussi on s'en sortait plutôt bien et cela avançait doucement mais surement. Et puis il y avait beaucoup à reconstruire à L.A donc tout le monde ne pouvait pas se concentrer juste sur les orphelinats même si ce n'était pas exactement ce que je faisais.

** Vous me faites gouter votre tiramisu ?

Puisqu'il semblait si bon. Je me décalais pour me rapprocher de lui et avançais mon visage vers lui pour prendre le morceau de tiramisu qu'il me tendait sur sa cuillère.

¤¤¤

Revenir en haut Aller en bas
Monroe Stanford

• The player : Civ
• I'm here since : 13/12/2009
• My number of posts : 1777
• Avatar : Tuomas Holopainen

• My age : 32 ans
5 novembre
• My job : Directeur et Photographe de l'Agence de mannequinat Ford
• My dwelling : en coloc avec Izzie Stevens sur Chinatown
• Others : - 1 percing à l'oreille droite et 2 à l'oreille gauche
- Toujours une floppées de bracelets aux poignets




___ MORE
• Statut: Libre comme l'air
• Relationship:
• Children: Bébé en route !
MessageSujet: Re: Les retrouvailles [Ziyi]   Sam 13 Fév - 0:22

** Je vous aiderais à comprendre ce que vous ne comprenez pas mais je vous assure que, pour le reste, c'est juste de la logique et une certaine conscience des enjeux financiers qu'il peut y avoir. Je n'ai aucun doute sur le fait que vous compreniez rapidement Monroe et je serais heureuse d'avoir un nouveau regard sur les projets en cours.

Certes, il n'avait pas grand chose d'un expert financier mais tout de fois, cela semblait rester dans ses cordes. Quant à la logique, ça heureusement il n'en manquait pas. Il avait un sens inné de la préparation de projets. Généralement il arrivait à trouver dans quel ordre faire les choses sans autrement avoir besoin de se creuser la cervelle, même s'il était généralement plus à l'aise dans un domaine artistique que dans un domaine plus financier.

Tout de fois, plus Ziyi lui parlait de ce projet, et plus il sentait l'enthousiasme le gagner. Il avait vraiment de plus en plus envie d'en être.

- Je ferais de mon mieux, vous pouvez en être sûr.

Suite à quoi, il observa un instant le magnifique regard de sa voisine et ajouta, comme s'il avait lu dans ses pensées.

- Vous avez déjà une idée d'architecte et de décorateur ? Bon la forme même du bâtiment importe peu c'est vrai mais si c'est pour des enfants, niveau décoration il faudrait quelque chose de vivant et joyeux sans pour autant en devenir grotesque, comme c'est souvent le cas.

Cela pouvait sembler étrange à priori qu'il pense à ce détail mais après tout, Monroe était un artiste. A ses yeux l'apparence était aussi importante que le financement. De plus, il avait dit cela avec une petite lueur dans le regard et un ton qui trahissaient son engouement pour ce projet. Tout de fois, après avoir dit cela, il eut un petit rire géné en se massant la nuque.

- Là je crois que je dois avoir soudain l'air bien superficiel non ?

Sans attendre vraiment de réponse, il prit une nouvelle bouchée de tiramisu. Ceci dit,il ne fut pas au bout de ses peines lorsque à peine quelques instants plus tard, Ziyi lui répondit au sujet de ses insomnies.

** Pourquoi ne pas les mettre à profit en venant vous balader sur la plage avec moi ?

Cette fois s'en fut trop pour le photograhe qui reposa son couvert en sentant ses joues prendre une teinte rose cette fois-ci plus soutenue. Conscient qu'il rougissait stupidement comme un ado, Monroe préféra encore prendre la chose à la rigolade et, fermant les yeux pour se reprendre, il adressa un petit sourire rieur à Ziyi en posant son coude sur la table avant d'appuyer sa tempe contre ses doigts. Lorsqu'il rouvrit les yeux quelques secondes plus tard, il avait a nouveau reprit une teinte a peu près normale et rouvrit les yeux pour poser son regard bleu-gris sur Ziyi tout en s'excusant avec un petit rire géné.

- Désolé... Je n'ai vraiment pas l'habitude d'être convié à des ballades au clair de lune par d'aussi ravissantes jeunes femmes. J'en serais réellement ravit ceci dit.

Sans changer de posture, Monroe étudiait tranquillement les traits harmonieux de sa voisine de table pour facilement la 10ème fois depuis le début du repas tout en l'écoutant. Bien sûr, suite à son stupide rougissement un peu plus tôt, sa proposition de visionnage de photos dans sa chambre d'hôtel fit rire Monroe qui, part chance, n'avait au moins pas rougit cette fois-ci. Il se contenta tout de fois d'acquiesser d'un simple petit geste de la tête à sa proposition tout en écoutant la suite.

** Plusieurs directeurs importants d'entreprises de L.A. Il y a, bien entendu, quelques stars mais elles donnent surtout des fonds, n'ayant pas forcément le temps de faire les plans et les réunions. Nous ne sommes pas énormément comme souvent mais cela avance quand même.

- Mon père dit toujours ceci

Monroe s'éclaircit la voix et lança avec un accent Texan des plus terrible digne d'un film de cow-boy.

- L'plus important c'pas la quantité mais la qualité qu'j'vous dis !

Décidement à l'aise auprès de Ziyi, Monroe rigola en secouant la tête. Il n'avait pas été d'aussi bonne humeur et surtout aussi à l'aise depuis longtemps, même s'il n'était pas autrement géné dans le cadre de son boulot ou dans sa colocation avec Izzie.

- Bon ceci dit, généralement il dit ça au sujet des chevaux que son frère élève, il l'aide à gérer son Ranch quand il a du temps libre, mais je crois que ça peut s'appliquer à peu près à tout quand même.

Monroe reprit un bout de Tiramisu et s'arrêta à mi-chemin de sa bouche lorsque Ziyi l'interrompit.

** Vous me faites gouter votre tiramisu ?

Un peu surprit, il ne c'était pas attendu à une telle demande, Monroe fit passer son regard de Ziyi à sa cuillère puis, avec un sourire, tendit le bras en voyant Ziyi se rapprocher et approcha délicatement la cuillière de sa bouche. En l'observat se pencher sur le couvert pour en goûter le dessert, Monroa réalisa soudain que bizarrement, c'était la première fois qu'il exécutait ce geste avec une jeune femme. Il venait de réaliser qu'en fait, il n'avait jamais donné la bouchée à une de ses compagnes bien que ce geste soit pourtant des plus courant lors d'un dîner romantique en couple. Mais bon en même temps, Monroe n'était pas vraiment du genre à tout faire comme tout le monde...

- Alors ? Vous en dites quoi ?


Gif by me
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
MessageSujet: Re: Les retrouvailles [Ziyi]   Sam 13 Fév - 1:13


¤¤¤

** Je ferais de mon mieux, vous pouvez en être sûr.

Et j'en étais sure. Je n'avais pas besoin qu'il me le précise pour savoir qu'il allait faire tout ce qui était en son possible pour m'aider. Je ne connaissais pas encore beaucoup Monroe mais, plus les minutes passaient et plus j'avais l'impression que nous avions vraiment beaucoup de choses en commun et cela me plaisait. Il était un homme tout à fait agréable et j'étais bien en sa compagnie. En tout cas j'étais particulièrement à l'aise et, même si je n'étais pas vraiment le genre de femmes à être nerveuse ou bien à me prendre la tête, je me sentais parfaitement bien avec lui et je n'avais aucunement envie que le déjeuner se termine d'ailleurs car j'aimais notre conversation.

** Vous avez déjà une idée d'architecte et de décorateur ? Bon la forme même du bâtiment importe peu c'est vrai mais si c'est pour des enfants, niveau décoration il faudrait quelque chose de vivant et joyeux sans pour autant en devenir grotesque, comme c'est souvent le cas.
** Je finis par me dire que nous aurions du nous rencontrer plus tôt et discuter ensemble plus tôt car vous lisez dans mes pensées et c'est surtout pour cela que j'aimerais que vous veniez m'aider car je semble être la seule à voir la même chose que vous... J'aimerais travailler sur l'esthétique des nouveaux orphelinats.

Car je trouvais que c'était largement le plus important pour les enfants. Bien entendu il y avait la structure du bâtiment, les normes de sécurité et tout ce qui allait avec pour que nous n'ayons plus le même soucis qui venait d'y avoir avec le tremblement mais je voyais aussi, et surtout, l'intérieur. Ce que les enfants allaient voir... Même si notre but était que les enfants restent le moins longtemps possible dans l'orphelinat, je voulais qu'ils se sentent bien pour reprendre leur repaire avant d'aller dans une nouvelle famille. C'était important.

** Là je crois que je dois avoir soudain l'air bien superficiel non ?
** Aucunement. Vous n'en êtes que plus intéressant.

Constatais je avec douceur avant que le sujet insomnie arrive et que je lui propose de venir se balader avec moi car j'aimais prendre le temps de profiter de la nuit sur la plage. Je fus un peu surprise de le voir rougir soudainement et un petit sourire amusé se dessina sur mes lèvres alors qu'il essayait de reprendre une teinte normale. Je ne pensais pas que ma proposition aurait autant d'effet sur Monroe mais je devais avouer que cela me... plaisait... Me mordillant un peu la lèvre sous l'amusement, je bus une gorgée de mon alcool en le laissant reprendre ses esprits...

** Désolé... Je n'ai vraiment pas l'habitude d'être convié à des ballades au clair de lune par d'aussi ravissantes jeunes femmes. J'en serais réellement ravit ceci dit.

Je me mis à rougir sous ce compliment tout en me mordillant de nouveau la lèvre. Si les premiers compliments m'avaient déjà fait rougir, celui ci avait particulièrement bien réussit comme, depuis quelques minutes, il semblerait que nous ayons découvert peut être autre chose qu'une simple relation de travail...

** Voulez vous me retrouver ce soir ?

Puisqu'il désirait venir se promener avec moi... A moins qu'il ait du travail pour cette nuit bien entendu mais bon....

** Mon père dit toujours ceci : "L'plus important c'pas la quantité mais la qualité qu'j'vous dis ! " Bon ceci dit, généralement il dit ça au sujet des chevaux que son frère élève, il l'aide à gérer son Ranch quand il a du temps libre, mais je crois que ça peut s'appliquer à peu près à tout quand même.
** Votre père a raison et j'aime beaucoup l'accent ! Vous n'avez vraiment pas d'accent texan vous... Vous allez les voir souvent ?

Demandais je intéressée par la vie de Monroe comme je ne savais pas vraiment grand chose de lui en fait. Je savais ce qu'il désirait montrer aux autres mais pas vraiment sa vie personnelle et j'avais envie d'en apprendre plus sur lui maintenant que nous nous connaissions mieux. Je m'approchais de lui en décalant un peu ma chaise quand il fit l'apologie de son tiramisu. Avec délicatesse je récupérais le morceau de ton dessert sur sa cuillère avant de le savourer et, oui, c'était franchement très bon...

** Alors ? Vous en dites quoi ?
** Vous avez raison il est très bon. Vous voulez gouter le moelleux ? Ou mon alcool de Prune ?

Demandais je simplement avant de lui tendre s'il désirait gouter l'un ou l'autre. Au même instant j'entendis le bruit d'un appareil et mon regard en chercha la source avant de voir un paparazzi un peu plus loin qui détala rapidement quand mon regard se posa sur lui... J'en avais l'habitude donc cela ne me dérangea pas outre mesure mais je savais déjà qu'on allait me mette en couple avec Monroe dans les prochains journaux... Une rumeur de plus dans la longue liste de celles que j'avais déjà eut...

** Je suis désolée mais je crois que vous allez apparaitre dans les prochains journaux people Monroe.

¤¤¤

Revenir en haut Aller en bas
Monroe Stanford

• The player : Civ
• I'm here since : 13/12/2009
• My number of posts : 1777
• Avatar : Tuomas Holopainen

• My age : 32 ans
5 novembre
• My job : Directeur et Photographe de l'Agence de mannequinat Ford
• My dwelling : en coloc avec Izzie Stevens sur Chinatown
• Others : - 1 percing à l'oreille droite et 2 à l'oreille gauche
- Toujours une floppées de bracelets aux poignets




___ MORE
• Statut: Libre comme l'air
• Relationship:
• Children: Bébé en route !
MessageSujet: Re: Les retrouvailles [Ziyi]   Sam 13 Fév - 2:13

** Je finis par me dire que nous aurions du nous rencontrer plus tôt et discuter ensemble plus tôt car vous lisez dans mes pensées et c'est surtout pour cela que j'aimerais que vous veniez m'aider car je semble être la seule à voir la même chose que vous... J'aimerais travailler sur l'esthétique des nouveaux orphelinats.

Monroe écoutait la voix envoûtante de Ziyi sans la quitter du regard. Un orphelinat se devait être coloré et agréable. Après tout, la vie des enfants y vivant était déjà amplement lugubre et triste comme ça, pas la peine d'en rajouter en les enfermant dans un bâtiment aussi accueillant qu'un hôpital. Le fait que cela l'en rende "encore plus interessant" aux yeux de Ziyi, même sîl en était flatté, n'était tout de fois pas la seule raison qui le poussait à cela. Il ne cessait de repenser aux orphelins chinois, la tristesse qui se lisait sur leur petits visages et le courage dont ils faisaient preuve l'avait touché.

- On leur fera un foyer chaleureux, je vous le promet.

Au ton qu'il avait employé, il était clair que Monroe ne faisait pas là une promesse en l'air.

Lorsque vain sa sscène de rougissement stupide, il fut tout de fois secrètement soulagé de voir qu'il n'était pas le seul à visiblement être quelque peu confus. en effet, les joues de Ziyi se teindre elles aussi lorsqu'il lui répondit, ce qui la rendait encore plus jolie d'ailleurs.

** Voulez vous me retrouver ce soir ?

Les neuronnes de Monroe tournèrent à 100 à l'heure. Il avait une série de photos à trier pour un client et il avait justement prévu de le faire ce soir. Tout de fois, il avait encore un peu de marge. Et puis il n'étais pas censé finir tard aujourd'hui. Ainsi, il pouvait très bien commencer le boulot, puis retrouver Ziyi et terminer plus tard. Décidemment, ça aussi c'était une première. Jusqu'à présent, Monroe avait généralement toujours fait passer son boulot avant le reste, y compris un peu trop souvent avant ses compagnes mais il avait sincèrement envie de revoir Ziyi, mettant cela sur le compte de leurs retrouvailles.

- Très volontiers oui. Je n'ai pas encore eu l'occasion de voir la jetée au clair de lune ce serait l'occasion.

Et surtout l'occasion de te revoir, songea-t-il malgré lui. Heureusement, une fois de plus il fut coupé dans le court de ses pensée part la douce voix de Ziyi.

** Votre père a raison et j'aime beaucoup l'accent ! Vous n'avez vraiment pas d'accent texan vous... Vous allez les voir souvent ?

Monroe termina son verre tout en réfléchissant à sa réponse. Généralement, il n'aimait pas parler de lui. Ce n'était part crise de paranoïa ou autre, loin de là. C'était juste qu'il n'avait jamais jugé le sujet particulièrement interessant. Part conséquent, il était passé Maître dans l'art d'esquiver les questions à son sujet mais il ne voulait pas esquiver la question de Ziyi de peur de l'offenser.

- J'ai quitté le Texas il y a 10 ans. J'avais un appartement ici en Californie. A San Francisco, pas loin du Siège du journal où je travaillais, le journal d'Ash, mais j'étais très peu aux Etats-Unis donc je suppose que mon accent a finis part passer avec le temps.

Monroe observa un instant son verre vide, le faisant tourner entre ses doigts. décidemment, sa petite vie n'était vraiment pas son sujet de conversation de prédiléction.

- J'essais d'aller voir mes parents régulièrement mais je crois que j'ai loupé les 4 ou 5 dernières visites... Je les adorent, on est très proches mais je suis souvent débordé. Mais ma mère a apprit il y a peu à envoyer des sms alors depuis j'ai très souvent des nouvelles d'eux.

Et c'était pas peu dire, Maman Stanford avait un petit peu tendances à presque harceler son fils. Ceci dit c'était un peu normal vu que ce dernier répondait généralement qu'à un de ses sms sur 10.

Pendant qu'il se souvenait justement qu'il faudrait peut-être qu'il songe a passer un coup de fil à ses parents à l'occas, Ziyi semblait apprécier particulièrement son Tiramisu.

** Vous avez raison il est trop bon. Vous voulez gouter le moelleux ? Ou mon digestif ?

- Je ne suis pas très digestif mais je veux bien goûter le moelleux.

A peine avait-il finit sa phrase qu'il entendit un bruit extrêment familier. Et pour cause, c'était celui d'une appareil photo. Ziyi semblait elel aussi l'avoir entendu car elle tourna aussitôt a tête en direction du bruit et ils virent en même temps le paparazzi détaler. Si son amie ne semblait pas autrement surprise, Monroe, lui, fronça des sourcils. Être photographier par ce genre de type, Monroe n'appréciait pas vraiment ses collègues photographes pour journaux à ragôts, n'était pas vraiment dans ses habitudes.

** Je suis désolée mais je crois que vous allez apparaitre dans les prochains journaux people Monroe.

- Youpi...

Effectivement il semblait vraiment emballé part l'idée, hum. Tout de fois, il y avait quand même un point positif.

- M'enfin, c'est plutôt flatteur pour moi si tout le pays me voit en si charmante compagnie. Je n'ai pas à me plaindre, il y a pire comme rumeur que d'être celui qui à la chance de fréquenter la sublime Zhang Ziyi.

Disant cela, il adressa un petit sourire à la jeune femme.

- Vous êtes souvent la cible comme ça la cible de mes collègues peu scrupuleux ? Je ne lis pas la press à scandale donc j'avoue que j'ignore si vous y paraissez souvent ou pas. Bien que je doute fortement qu'on risque un jour d'y trouver des photos de vous compromettantes.


Gif by me
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
MessageSujet: Re: Les retrouvailles [Ziyi]   Sam 13 Fév - 3:13


¤¤¤

** On leur fera un foyer chaleureux, je vous le promet.
** Je vous crois.

Je restais quelques instants silencieuse en réalisant que cette conversation, écoutée par quelqu'un d'autre, pouvait donner l'impression que nous étions un couple en train de parler d'avenir et des enfants qu'on voudrait. Cette pensée me fit sourire doucement car c'était quelque chose que je voulais en effet. Un jour, quand j'aurais trouvé l'homme qui serait capable de supporter mon rythme de vie, d'aimer mon pays comme moi je l'aimais et d'avoir les mêmes rêves que moi, je savais que je pourrais construire tout cela. Je n'en oublierais pas pour autant ce que je faisais en ce moment et les orphelins mais j'aurais, enfin, ma propre vie. Je ne pensais pas donner plus aux autres que je ne m'étais donnée à moi même et aux miens mais il était tout simplement temps que je construise ma propre vie aussi. Mon fiancé n'avait pas été le bon même si je l'avais cru mais ce n'était pas grave, cela changera. Un jour. Je ne me faisais pas de soucis et je continuais de vivre ma vie tout simplement en attendant. Et j'espérais vraiment que cette nouvelle collaboration serait bénéfique même si, plus les minutes, et plus je voyais plus loin qu'une simple collaboration. Surtout après les quelques rougeurs que nous venions de prendre tour à tour.

** Très volontiers oui. Je n'ai pas encore eu l'occasion de voir la jetée au clair de lune ce serait l'occasion.
** Je vous attendrais sur la plage pour neuf heures alors.

Et, bêtement, le fait de savoir que j'allais revoir Monroe à neuf heures, me donnait largement plus envie que la journée se continue et se termine surtout rapidement. D'un autre côté je n'avais pas grand chose à faire de ma journée à part aller voir Omarion que je n'avais pas vu depuis quelques temps et ensuite j'avais un rendez vous d'affaire qui ne m'inquiétait pas le moins du monde. J'étais une jeune femme douce mais aussi une redoutable femme d'affaire et j'obtenais toujours ce que je désirais. Une main de fer dans un gant de velours comme disaient souvent ceux qui me connaissait bien. Et justement j'avais envie d'en découvrir un peu plus sur Monroe que je ne connaissais que superficiellement. En tout cas pour son histoire car je nous trouvais sur la même longueur d'onde assez souvent jusqu'à présent et c'était particulièrement..... agréable...

** J'ai quitté le Texas il y a 10 ans. J'avais un appartement ici en Californie. A San Francisco, pas loin du Siège du journal où je travaillais, le journal d'Ash, mais j'étais très peu aux Etats-Unis donc je suppose que mon accent a finis part passer avec le temps.
** J'ai l'impression que je ne pourrais jamais perdre mon accent même si je quittais ma Chine natale -ce que je pense impensable- mais j'espère mieux maitriser l'Anglais au fil des années.

Car j'avais encore un accent particulièrement prononcé et j'avais toujours autant de mal avec l'anglais même si je faisais beaucoup moins de faute qu'à une époque.

** J'essaie d'aller voir mes parents régulièrement mais je crois que j'ai loupé les 4 ou 5 dernières visites... Je les adore, on est très proches mais je suis souvent débordé. Mais ma mère a apprit il y a peu à envoyer des sms alors depuis j'ai très souvent des nouvelles d'eux.
** C'est le plus important. Le Texas ne vous manque pas ? Vous avez tout de suite voulu être photographe ?

Demandais je par curiosité. Je me décalais ensuite légèrement pour venir gouter au tiramisu avant de proposer à mon ami de goûter à mon dessert s'il le désirait comme je venais de prendre du sien. Décidément le Viper faisait toujours aussi bien à manger... Un vrai régal... Même si ces retrouvailles aidaient aussi à rendre ce club bien plus intéressant qu'il ne m'étais apparu jusqu'à présent.

** Je ne suis pas très digestif mais je veux bien goûter le moelleux.

J'allais lui faire goûter quand un bruit familier vint nous sortir de notre tête à tête. J'avais l'habitude de ce genre de comportement de la part des paparazzis aussi je me contentais de m'excuser auprès de mon ami car c'était quelque chose d'assez récurrent quand on était avec moi. Et encore je n'avais pas à me plaindre car je n'étais pas l'actrice la plus poursuivie. On me laissait assez en paix généralement.

** Youpi.
** Je suis désolée
** M'enfin, c'est plutôt flatteur pour moi si tout le pays me voit en si charmante compagnie. Je n'ai pas à me plaindre, il y a pire comme rumeur que d'être celui qui à la chance de fréquenter la sublime Zhang Ziyi.
** Je suis heureuse que vous le preniez ainsi.

Car je ne pouvais pas faire grand chose à ce qui venait de se passer. Faire un démenti serait vain et ne ferait que jeter de l'huile sur le feu aussi je préférais laisser les journalistes s'amuser. Et puis je n'avais personne à protéger et Monroe non plus donc autant les laisser s'amuser.

** Vous êtes souvent comme ça la cible de mes collègues peu scrupuleux ? Je ne lis pas la press à scandale donc j'avoue que j'ignore si vous y paraissez souvent ou pas. Bien que je doute fortement qu'on risque un jour d'y trouver des photos de vous compromettantes.
** Je ne suis pas la plus harcelée des actrices de cinéma heureusement mais, contrairement à ce que vous pensez, il y a des photos de moi, nue, qui sont déjà apparues dans la presse. J'ai fait beaucoup de photos plus jeunes -plus ou moins habillées- et certains clichés ont été pris sur des tournages mais je me suis fais une raison. Après tout j'ai accepté, en devenant actrice, tout ce qui allait avec.

Comme toujours, je laissais tout simplement les choses aller et je ne pensais pas que c'était en m'en prenant à la presse que les choses se tasseraient aussi je les laissais faire mumuse. De toute façon je n'avais rien à cacher. Ce que j'avais fait je l'assumais et on m'avait déjà vu nue au cinéma aussi je ne voyais pas pourquoi je me vexerais soudainement pour si peu. Reprenant là où nous nous étions arrêtées, je tendis ma cuillère avec du moelleux dessus pour faire gouter Monroe avant de terminer mon verre d'alcool et de boire une gorgée de café.

** Vous travailler sur quoi cette après midi ?

Puisqu'il était presque l'heure de nous séparer... Je posais ma main juste à côté de celle de mon ami, nos doigts se touchant avant de continuer mon café tout à fait innocemment.

¤¤¤

Revenir en haut Aller en bas
Monroe Stanford

• The player : Civ
• I'm here since : 13/12/2009
• My number of posts : 1777
• Avatar : Tuomas Holopainen

• My age : 32 ans
5 novembre
• My job : Directeur et Photographe de l'Agence de mannequinat Ford
• My dwelling : en coloc avec Izzie Stevens sur Chinatown
• Others : - 1 percing à l'oreille droite et 2 à l'oreille gauche
- Toujours une floppées de bracelets aux poignets




___ MORE
• Statut: Libre comme l'air
• Relationship:
• Children: Bébé en route !
MessageSujet: Re: Les retrouvailles [Ziyi]   Sam 13 Fév - 14:42

** Je vous attendrais sur la plage pour neuf heures alors.

- Ce soir à neuf heure je prend note

Cela ne pourra que me faire du bien de sortir m'aérer les idées un moments entre deux triages, pensa-t-il tout en souriant à Ziyi. Cela faisait longtemps qu'il n'avait pas autant en sourit en l'espace d'un repas. Enfin, pas sourit de la sorte. Les repas à l'appart avec Izzie n'avaient rien de triste et généralement il en venait à bien rire des commentaires que pouvait lui faire sa coloc mais... Ce n'était définitivement pas pareil.

** J'ai l'impression que je ne pourrais jamais perdre mon accent même si je quittais ma Chine natale -ce que je pense impensable- mais j'espère mieux maitriser l'Anglais au fil des années.

- Ce serait vraiment dommage que vous perdiez votre accent. Personnellement je le trouve adorable.

Ce qui était des plus sincère.

- Quant à votre anglais il est très bien ne vous inquiétez pas. Vous le parlez même mieux que certaine de mes mannequins adolescentes pourtant natives du pays, croyez-moi. Même moi je ne comprend pas toujours ce qu'elles me disent.

Petit détail qui lui avait d'ailleurs fait prendre conscience qu'il n'avait plus 20 mais 30 ans.

- Et je suis d'accord avec le fait qu'il serait dommage que vous quittiez définitivement la Chine. Surtout pour un pays aussi superficiel que les Etats-Unis. J'ai beau être américain, je crois que d'avoir eut l'occasion de voir le reste du monde m'a ouvert les yeux. J'aime mon pays, j'y ai mes racines mais... C'est un pays de fous.

Et pas qu'un peu, songea-t-il en buvant une gorgée de son café brûlant. Contrairement à Ziyi, il n'était pas attaché à son pays au point de ne pas pouvoir envisager de vivre ailleurs. Après tout, c'était ce qu'il avait fait durant les 10 dernières années. Tout de fois, il ne pourrait pas vivre sans y revenirrégulièrement ne serait-ce que pour revoir les siens.

En parlant des siens, Ziyi redirigea habillement la conversation sur lui, ce qui eut le mérite de faire sourire une fois de plus Monroe.

- Comment dire... Le Texas me manque sans me manquer. J'aime y retourner aussi souvent que possible mais je n'ai pas le mal du pays si c'est là votre question. Quant à ma vocation de photographe, elle m'est arrivée dessus quand j'avais 14 ans grâce à un cadeau d'anniversaire. Un appareil photo. Avant ça je voulait être dessinateur de bande dessinées genre comics, les superhéros et tout ça. D'ailleurs je rendait dingue mes profs en rendant toujours mais devoirs et copies avec pleins de gribouillages dans les coins.

Habitude qu'il n'avait pas vraiment perdue. Encore maintenant il valait mieux ne pas le laisser avec un stylo et un bout de papier à proximité.

- Et vous ? toujours voulue être actrice ?

Regardant le paparazzi détalé, il songea soudain avec amusement de la polémique qu'il risquerait de suscité s'il se faisait surprendre avec Ziyi ce soir à la plage. Le showbiz était décidemment un monde de requins.

** Je ne suis pas la plus harcelée des actrices de cinéma heureusement mais, contrairement à ce que vous pensez, il y a des photos de moi, nue, qui sont déjà apparues dans la presse. J'ai fait beaucoup de photos plus jeunes -plus ou moins habillées- et certains clichés ont été pris sur des tournages mais je me suis fais une raison. Après tout j'ai accepté, en devenant actrice, tout ce qui allait avec.

A cette explication, Monroe ne put s'empêcher d'adresser un petit sourire taquin à Ziyi, la tête penchée sur son café qui semblait ne pas vouloir refroidir un peu, ses yeux bleux-gris relevé sur elle.

- Oh vraiment ? Il faudrait que je songe à surfer sur le net plus souvent moi...

Il était visible qu'il se retenait de rire. Aller chercher les photos nues de Ziyi sur Google image n'était vraiment pas son genre. Chercher des photos nues de n'importe qui d'ailleurs. Ce genre de chose l'interessait que lors de but purement artistique dans des expositions contrairement à beaucoup d'autres hommes.

** Vous travailler sur quoi cette après midi ?

Monroe dû réfléchir un court instant. Il avait un peu tendances à mélanger tout les shooting comme ça de mémoire. heureusement qu'il avait eut l'idée d'installer un tableau dans son studio avec son planning détaillé de la semaine. Petite idée simple et récente qui lui avait inspirée sa petite apprentie d'ailleurs.

- Sauf erreur aujourd'hui c'est un shooting pour un bijoutier. Je sais surtout juste qu'ils ont eu la bonne idée de réclamer le mannequin la plus capricieuse et colérique que j'aille jamais rencontré. Un vrai calvaire cette fille.

Rien que d'y penser, Monroe poussa malgré lui un long soupire désespéré. Après tout, leur dernier shooting en date restait le fameux pour une marque de lingerie ou la Demoiselle avait hurlée pendant plus de 45 minutes qu'elle voulait un photographe homosexuel et qui avait finis vexée à mort quand Monroe avait finit part lui répliquer que les filles aussi naturelles qu'une poupée Barbie ne l'interessait de toutes façons absolument pas et que donc elle n'avait rien à craindre.

C'est alors qu'il sentit le doux contacte des doigts de Ziyi sur ses doigts. Sans même s'en rendre compte, durant une fraction de seconde, il donna une légère caresse à la main à la peau si douce avant d'écarter ses doigts pour s'emparer de sa propre tasse, sans rôsir une nouvelle fois cette fois-ci. Cependant il était absolument persuadé que son coeur avait bien dû manquer 2 ou 3 battements dans sa poitrine.

Son café avait enfin prit une température buvable, ce qui signait l'arrivée de plus en plus proche de la fin de cet intermède serein auprès de Ziyi avant de devoir aller endurer Miss Caprices.

- Et vous ? Vous avez quoi de beau de prévu pour cet après-midi ?


Gif by me
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Les retrouvailles [Ziyi]   Aujourd'hui à 3:23

Revenir en haut Aller en bas
 

Les retrouvailles [Ziyi]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LA in Live :: Topics Terminés-