Partagez | 
 

 Tête à tête

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
Invité

Invité
MessageSujet: Re: Tête à tête   Jeu 18 Fév - 18:20

J’étais avec une princesse, une poupée blonde en teint blanc, une vraie poupée en porcelainecomme elle pouvais être appeler par certaines personne, et comme elle s’appelait elle-même par moment… Je profitais alors de ces caresses, de ces baisers, de sa tendresse, de sa peau, après tout pourquoi je ne le ferais pas alors que j’aimais cette jeune fille qui était sur moi comme cela, et puis je ne pouvais qu’être bien la voyant tout simplement mieux que tout a l’heure, et son visage plus souriant… Je faisais tout pour être attentionné envers elle comme j’étais envers les personnes que j’aimais et qui faisait partie de ma vie, bien que là les attentions étaient plus tactiles et plus personnelles…

Le ventre criait il famine ? Peut être pas encore beaucoup, mais cela commencait, et bientôt il y aurait quelques petits bruits, après tout tout le monde à déjà eu son ventre qui faisait des petits bruits alors que vous pensiez ne pas avoir faim, mais là tous les deux, nous commencions doucement à avoir faim… Et je lui avais indiquer qu’elle pourrait manger ce qu’elle voulait après tout y avait un peu de tout dans le frigo et si elle voulait que je cuisine, je le ferais j’adorais cela, bien que je n’avais pas encore eu le temps de le faire pour Noah, mais c’était prévu je lui avais parlé des petits plats et il fallait que je le fasse, mais apparemment, elle voulait commander japonais, pourquoi pas ce n’était pas mauvais comme repas, et pour le dessert elle proposait que ce soit moi… Je rigolais doucement et lui dit alors avec un regard plein de malice

« Bien sur il n’y a pas de problème j’apprécie beaucoup le japonais… mais pour le dessert…Je pensais que tu voudrais manger de la glace… »

Attendant alors quelques econdes , je souriais et lui dit

« Bien que… je préfère largement ta proposition… j’ai envie de goûter une belle jeune fille pour le dessert… »

Après tout elle avait raison de voir ce que j’allais dire, bien que je n’allais pas dire non au fait que notre dessert soit légèrement sportif et que si elle voulait que se soit moi après tout je n’allais pas lui refuser loin de là… Enfin fallait qu’elle fasse attention si elle me mordait… Parce que des marques à certains endroits et des morsures à d’autres cela pourrait faire mal et pas être top… Bien que je savais qu’elle ne pourrait pas me faire mal, en la voyant ainsi me regarder et m’embrasser avec passion, c’était évident… Vous ne pensez pas ??

Nous partions dans un sujet qui aurait pu provoquer des disputes, mais comme nous étionsfranc la dessus, il n’y aurait pas de souci et puis tout les deux nous voulions que personne ne touche à l’autre c’était bien évident non ? Je lui faisais totalement confiance, et j’espèrais que c’était pareil… il faudrait juste que j’apprenne à connaître ses amis et son frère de cœur, parce que bon, ce n’est pas que j’ai pas confiance en même temps il est casé, mais on s’est jamais ce qu’il se passe dans la tête d’un homme… après tout un homme reste un homme, mais vu ce qu’elle me disait de lui, il était vraiment très amoureux de sa compagne donc pour lui c’était bon… Enfin j’espérais… Il me restait à apprendre à connaître les autres personnes tout simplement… Mais cela viendrait avec le temps… Bien que je ferais attention à tout le monde après tout, elle faisait un métier pas des plus faciles pour ne pas être convoitée… Alors le premier qui l’aborderait de trop près… Fallait qu’il fasse attention…

Oui je pouvais mordre, après tout si on avait une bouche avec des dents c’était peut être pour s’en servir, non ? Et puis elle me faisait comprendre qu’elle ne voulait que personne touche à son corps, c’était bien ça \o/ … Elle ne voulait que mes mains, je ne voulais que ses mains et pour l’instant je n’aurais que ses mains… Elle parlait de ses problèmes et je sais qu’il fallait en parler mais la… La nous étions si bien, ca faisait parler de sa vie et de ma vie encore plus maintenant, mais je ne voulais pas penser à la perdre, bien que j’aurais une discution la dessus avec Noah pour savoir un peu plus de choses , pour qu’il m’indique quelques petits trucs sur l’état de santé et ce qu’elle aurait pendant sa chimio si elle en avait une autre, car bien que je la connaissais, elle était loin de moi avant,
alors que la je serais près d’elle pour vivre tout cela à ses côtés, et j’y étais près… Mais pas près à la perdre… et la franchise qu’elle avait d’en parler ainsi ne me dérangeait pas nous étions comme cela toujours donc cela ne changerait pas…

Après tout il lui restait peut être que quelques mois, ou quelques années, mais c’était elle que je voulais avoir, c’était elle que je voulais touché, sur elle que je voulais poser mes mains et sur personnes d’autres… Notre discution n’était pas très heureuse mais après tout nous parlerions de cela un jour ou l’autre alors autant en parlé directement tout de suite, même si le sujet reviendrait sans doute sur le tapis de temps en temps ou peut être même souvent… Elle me disait qu’elle préférait garder cette donnée à l’esprit, c’est ce qui lui donnait le courage de continuer et d’avancer ainsi… Même si elle avait du mettre de côté certaines de ces envies… Je l’embrassais doucement et lui dit

« Je sais Lily, je le sais… Garde cette donnée et ce que tu veux à l’esprit, tu sais très bien que je t’aiderais à avancer… Pour ce qui est de tes envies je sais… »

Elle avait mis de côté le fait d’avoir des enfants, l’une de ces envies … Je pouvais la comprendre la dessus, elle ne voulait pas laisser un enfant seul sans sa mère, et c’était bien et courageux de sa part, bien que je pouvais comprendre cette situation, j’étais en partie d’accord, et une partie de moi disait qu’un petit bout d’elle, c’était une facon de la faire vivre un peu plus… Mais après tout… Si elle avait renoncé la dessus, je pouvais pas la faire changer d’avis et lui dire quelque chose, bien qu’un jour sa changerait peut être… Mais là c’était trop tôt pour penser à quoi que ce soit… Pas trop courageux la dessus mais j’y serais peut être un jour , mais après tout nous
verrons le futur…

Elle me disait ensuite qu’il ne fallait pas que je dise cela, que je pourrais partir avant elle, mais nous ne savions pas ce que l’avenir nous prédisait, elle me disait alors que je ne pouvait pas disparâitre avant elle, mais il n’y avait rien de normal dans une vie après tout… Bien que ce n’était pas dans l’ordre des choses, elle avec sa maladie, moi qui était en pleine forme jusqu’à présent, je ne devrais sans doute pas partir avant elle, mais après tout… Je la voyais venir m’embrasser avec douceur et me serrer contre elle… Elle n’avait pas du tout aimer cette phrase, et cette idée… Mais après tout la vie était dangereuse, et nous ne savions pas de quoi demain serait fait… Bien que c’était sur je ne voulais pas mourir tout de suite, et n’avait pas l’intention de me foutre en l’air pour mourir avant elle… Je la laissais alors mettre son visage dans mon cou sentant son souffle sur ma peau alors que je mettais mes bras autour d’elle pour la protéger… Nous étions bien la ensemble l’un contre l’autre alors que nous parlions de choses bien triste mais qui faisait hélas partie de notre vie… Et il fallait mieux parler et dire ce que nous avions sur le cœur….


Puis… ne pensant à rien et ne disant plus rien quelques instants, mon ventre parla à ma place, je la voyais alors doucement sourire, son ventre communiquait alors par la suite au mien… C’est que nous étions d’accord tous les deux la dessus nous avions faim Wink Elle me dit alors qu’elle était d’accord, elle m’aurait dit le contraire cela m’aurait surpris quand même… parce qu’un ventre ne « parle pas » sans aucune raison

Mais juste avant qu’elle se relève pour faire quoi que ce soit, je lui dit qu’elle m’avait donné faim… Après tout c’était bien vrai… Je la voyais fermer doucement les yeux alors que je lui caressais la nuque… J’avais faim à cause ou plutôt grâce à elle, et avait hâte que nous mangions pour être à nouveau contre elle, qu’elle soit dans mes bras… Et pourquoi pas autre chose hein… elle m’embrassa, et je prolongeais alors doucement en me mordillant la lèvre par la suite… j’aurais bien garder cette jeune fille dans ems bras, mais il fallait prendre des forces…

Elle parti dans la salle de bain après tout, elle faisait comme chez elle, je lui avait dit elle pouvait aller où elle voulait sauf dans le lit de mon coloc mais la dessus il n’y avait pas trop de problème XD Je la voyais alors revenir en tenue d’ève tout simplement magnifique comme cela alors que j’avais eu la flemme de bouger jusqu’à présent, je me levais alors de la pièce pour aller ramasser les quelques affaires qui étaient parsemées de la salle à la chambre, en même temps sa servait à rien de les laisser, sa pousserait pas plus XD Je la voyais alors arriver près de moi, et sourit en la voyant tournoyer ainsi je me mordis doucement la lèvre… J’aurais bien manger tout de suite cette jeune fille qui était devant moi… Je l’entendais alors dire qu’elle allait commander et me demanda ce que je voulais, je déposais les affaires dans le coin de ma chambre, et revena alors vers elle, alors qu’elle avait son portable à la main… Ce que je voulais… Elle d’ailleurs elle le comprit en me disant qu’il ne fallait pas que je la regardes comme ca, qu’elle n’était pas ua menu… Je souris et dit


« Si tu seras mon dessert… »

Je la pris doucement contre moi, l’embrassant, puis alla chercher doucement un papier, et me mis sur le canapé lui faisant signe de venir… Et lui dit alors

« Je veux tout ce que tu veux… et tout ce qu’il y a dessus… »

Je rigolais en voyant ca tête, non je n’étais pas un gros mangeur, c’est pas vrai… Mais enmême temps ca se mangeait tout seul les sushis, et puis avec leur petite sauce au soja, ou autre c’était tellement bon… Je la voyais réfléchir et regarder le menu puis lui dit

« Commande ce que tu veux j’aime tout de toute facon, tu veux boire quelque chose en attendant ? »

Je me relevais alors pour aller vers le frigo, me prenant une limonade et pris quelque chose pour elle en attendant, regardant l’heure , il n’était vraiment pas tard, je me demandais si c’était à minuit qu’il finissait ou plus tard… Enfin bref, ce n’était pas grave on verrait plus tard… Elle avait commander, il nous restait alors plus qu’a attendre…
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
MessageSujet: Re: Tête à tête   Ven 19 Fév - 5:15


*.*


« Bien sur il n’y a pas de problème j’apprécie beaucoup le japonais… mais pour le dessert…Je pensais que tu voudrais manger de la glace… »

oO. J’haussais un sourcil en le regardant. Il préférait que je mange de la glace plutôt que je prenne du temps pour le manger lui ? Etrange… Un petit sourire naquit tout de même sur mes lèvres alors que je venais l’embrasser avec douceur pour lui faire avouer que, non, il préférait surement autre chose que juste de la glace et je fus heureuse de l’entendre dire que, non, il préférait tout de même que je vienne le manger lui. Après tout j’aurais été clairement vexée s’il avait soutenu qu’il préférait que je prenne de la glace mais bon… Peut être n’était il pas toujours le plus doué pour parler aux femmes. Cependant j’avais un doute car Keven était bien un des rares hommes dans ma vie à toujours trouver les mots qu’il fallait pour me faire oublier tous mes soucis. Moi aussi apparemment mais je le connaissais bien aussi je trouvais cela plutôt normal… En attendant je venais l’embrasser de nouveau avec passion histoire de lui donner envie d’être déjà au dessert et de me garder toute la nuit contre lui même si je savais que c’était ce qui allait se passer comme il m’avait demandé de ne pas le quitter de la nuit et que j’avais déjà accepté.

On parlait de nos deux vies. Oui j’étais jalouse et apparemment lui aussi. Nous avions confiance l’un en l’autre mais je me méfiais surtout des femmes moi ! Et je serais très heureuse de lui présenter les hommes qui m’entouraient même si j’avais un petit doute que le fait qu’il apprécie réellement Lil’O qui me connaissait depuis bien longtemps maintenant mais qui n’avait toujours pas lâché l’affaire pour essayer de me draguer. Et pourtant j’étais déjà avec Ryan aussi j’avais un doute que le fait que cela change comme j’étais avec Keven. Lil’O draguait toujours toutes les jeunes femmes qui étaient à sa portée. Il était comme ça et je doute qu’il change un jour mais cela ne serait plus lui s’il changeait d’un autre côté. D’ailleurs il fallait toujours que je finisse de donner rendez vous aux filles pour son anniv comme je les avais trouvé mais qu’il fallait encore que je vois pour leur affaire et pour le faire qu’elles allaient devoir se tremper surement dans la chantilly. Oui cet anniversaire allait être surement très très drôle c’était clair ! x) En attendant j’espérais que Keven s’entende avec les rares hommes qui m’entouraient car il faisait parti de ma famille… Comme moi j’espérais m’entendre avec sa meilleure amie d’ailleurs !

Pour ce qui était de ma vie, oui je préférais qu’on soit franc l’un envers l’autre car il était trop important à mes yeux pour qu’on se mente tous les deux et ma santé était une donnée importante. Je savais très bien qu’il fallait vivre au jour le jour mais je voulais aussi être sure qu’il continuerait de vivre après ma disparition car ce ne serait pas me rendre un service que de vouloir me suivre ou bien de rester seul. Après tout je voulais qu’il soit heureux ! C’était normal ! J’avais mis tellement de choses de côté avec ma maladie… Peut être en avais je un peu trop oublié de vivre et de profiter du coup mais mon ex était comme moi aussi je changerais peut être un peu ma façon de voir les choses avec Keven mais ce serait le temps qui nous montrerait cela car ce n’était pas en 1o minutes qu’on changeait et qu’on organisait toute sa vie. Surtout la mienne…

« Je sais Lily, je le sais… Garde cette donnée et ce que tu veux à l’esprit, tu sais très bien que je t’aiderais à avancer… Pour ce qui est de tes envies je sais… »

Il me connaissait trop bien aussi je me contentais de lui sourire de nouveau tout en l’embrassant avec douceur. Oui j’avais mis beaucoup de choses de côté et il était aussi bien qu’on n’en parle pas tout de suite. Nous venions à peine de nous rendre compte qu’on tenait l’un à l’autre un peu plus qu’on ne l’avait prévu... Et lui plus que moi car je n’avais pas encore fait le point alors je me voyais pas parler enfant et mariage soudainement… Car j’avais mis aussi le mariage de côté comme je n’étais pas sure que cela soit une bonne idée et que mon ex était d’accord. Bref… Toutes ses questions étaient très loin de mon esprit alors que je me contentais de l’embrasser de nouveau avec passion pour lui donner envie de me retrouver rapidement dans cette chambre à profiter de la nuit.

Pour l’instant il était surtout temps de manger car nos estomacs criaient famine « FAMINEEEEEEEEEEEEEEEEEE » x) aussi je me redressais avant de partir vers la salle de bain histoire de me rafraichir et de me rendre de nouveau présentable avant de revenir sans être gênée l’ombre d’un instant du regard de Keven sur mon corps nu comme il avait pris largement le temps de l’explorer quelques minutes plus tôt et je le laissais partir pour récupérer toutes nos affaires en récupérant une chemise à lui. Je ne remis qu’un de mes sous vêtements avant de passer cette simple chemise et de revenir dans le salon. Avec malice je tournoyais sur moi heureuse de le voir se mordre la lèvre et me regarder avec envie car c’était exactement ce que je voulais et je récupérais mon portable pour pouvoir nous commander Japonais puisque c’était ce que vous veniez de décider tous les deux. Je savais déjà ce que j’allais me prendre comme je prenais toujours la même chose mais je ne connaissais pas encore tous les gouts de Keven comme c’était le tout premier repas que nous partagions réellement. Certes on avait déjà mangé chacun devant sa webcam mais ce n’était pas pareil tout de même.

A son regard je me mis à sourire en précisant que je n’étais pas au menu. A la limite comme dessert mais fallait manger avant. Oui oui je le connaissais très bien… Rolling Eyes

« Si tu seras mon dessert…Je veux tout ce que tu veux… et tout ce qu’il y a dessus… »
« Ah oui quand même O.O »

C’était un bon mangeur mon chéri ! x) Je m’installais sur ses genoux en récupérant le papier qu’il venait de prendre pour voir tout ce qu’il y avait de marqué dessus et ne mis pas longtemps à choisir ce que j’allais prendre avant de regarder tout ce qu’il voulait et de savoir si je pouvais choisir plutôt les menus à la place de prendre des trucs à l’unité un peu partout. Oui c’était typiquement féminin ça d’essayer de faire au plus simple et, de base, au moins cher. Certes j’avais assez d’argent pour tout payer -et je me doutais que ce serait certainement Keven qui paierait- mais cela ne m’empêchait pas de chercher quand même ce qui serait le plus facile à commander.

« Commande ce que tu veux j’aime tout de toute facon, tu veux boire quelque chose en attendant ? »
« Si tu as un jus de fruit oui je veux bien. »

J’étais super chiante sur ce que je buvais aussi je me contentais d’un jus de fruit généralement. Je ne pouvais pas boire d’alcool et les sodas je n’étais pas fan. Bref j’étais une relou sur ce genre de choses mais j’essayais de me soigner ! x). Je composais le numéro avant de passer quelques minutes au téléphone avec une jeune femme qui avait un accent tout sauf japonais ou chinois et qui comprenait un mot sur deux à ce que je lui disais aussi je dus recommencer plus d’une fois pour avoir enfin la bonne commande. Non nous n’étions pas 25 mais j’avais juste un petit ami qui mangeait beaucoup U.U Oui je voulais des baguettes car ce n’était pas très « in » de manger avec une fourchette quand on commandait japonais et je demandais toutes les sauces pour aller avec avant de regarder Keven pour savoir si je prenais une boisson ou pas mais, apparemment, il y avait tout ce qu’il fallait à la maison. Pas de dessert j’avais mon chéri ! coeur

Je raccrochais enfin avant de garder mon portable pour pouvoir envoyer un sms à O et lui dire que je ne rentrais pas de la nuit car j’avais peur qu’il s’inquiète. Vu mon niveau de détresse cette après midi je n’avais pas envie qu’il pense que j’avais un soucis ou autre. Mon portable vibra tout de suite et je me mis à rire en voyant la réponse d’O.

« Je crois que je vais avoir un interrogatoire en règle demain quand je vais rentrer. »

J’étais clairement amusée de la situation alors que je me redressais du canapé pour venir me coller dans les bras de mon chéri en déposant un léger baiser sur ses lèvres. Je ne savais pas à quelle heure rentrait le coloc de mon chéri et je me disais que cela serait surement drôle de me retrouver face à mon infirmier préféré car le hasard faisait que c’était Noah le coloc de Keven. Comme quoi ! Le monde est petit ! En attendant j’aimais beaucoup le jeune homme qui avait été très présent pour moi lors de l’annonce de mon 3ème cancer comme j’étais toute seule et je lui en serais reconnaissante longtemps encore. J’étais donc heureuse de pouvoir le connaitre un peu mieux et surtout loin de l’hôpital.

« Noah rentre à quelle heure ? »


*.*
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
MessageSujet: Re: Tête à tête   Ven 19 Fév - 20:17

J’aimais la taquiner ainsi en la voyant faire de drôle de tête dès que je pouvais sortir des bêtises à vrai dire, je pouvais en dire pas mal… Et le fait de l’embêter sur la glace cela me faisait sourire… Vous me voyez la laisser manger de la glace, alors que nous pourrions faire des choses plus sympathiques ? Bien que c’était bon de manger de la glace… mais il y avait largement mieux quand même, et je lui disais alors que je rigolais bien sur ^^ Je n’aurais pas voulu qu’elle fasse la tête ou autre alors que je rigolais la dessus, et j’avais hâte de passer vraiment toute la nuit avec elle, et qu’elle soit dans mes bras ne serais ce que pour dormir…

La jalousie, un vilain défaut ? Peut être à vrai dire, mais je trouvais que tant qu’il n’était pas trop poussé –surveiller les messages, aller voir les mails des autres, essayer de trouver les codes et autres- c’était normal… Une façon de prouver son amour d’une façon certes qui dès fois peut être un peu bizarre et complexe…
Et je pouvais voir qu’elle parlait des femmes, elle avait confiance en moi comme j’avais confiance en elle après tout, je ne voyais pas pourquoi ne pas lui faire confiance, j’irais juste faire un petit tour chez ses potes avec elle pour apprendre à les connaître ou pas selon les personnes qu’elle côtoie… Et elle verrait de toute façon, mes amis, ma famille enfin, quelques uns de cette partie, elle verrait alors quelques personnes si elle voulait les voir, mais je lui présenterais Max, mais pas Alex pas folle la guêpe ^^ Et j’espérais vraiment que tout se passe bien et que ma Pucinella s’entende vraiment avec Lily…


La franchise pouvait par moment être mauvaise, mais avec Lily je ne voyait pas où serait le mal, bien que certaines discutions pouvaient faire mal, mais là après tout c’était bien normal que je lui dise la vérité, que je lui dise ce qu’elle pense et qu’elle fasse tout simplement pareil… Et malgré sa maladie, je voulais que l’on vive ce que l’on pourrait à fond, et qu’elle soit le plus heureuse possible, et nous verrions bien assez vite ou un peu plus tard tout dépendrait l’avancement si nous avions la même façon de voir cette chose, et de vivre une vie de couple si tel était le cas par la suite… Une nouvelle façon de voir chacun sa vie quand la vie est à deux, et avec un nouveau duo ^^

Elle m’embrassait alors doucement, et je savais que certaines de ces envies elle les avait mis de côté, et j’espérais que certaines choses changent ou pas, je voulais qu’elle soit la plus heureuse possible, et si elle ne voulait pas d’enfant,de mariage, de fiançailles ou autres plus tard nous en parlerions ensemble, mais ce n’était pas au bout de quelques heures que nous pouvions parler de cela, j’avais ma façon de voir la vie, et elle la connaissait plus ou moins totalement, et je savais les quelques choix qu’elle avait fait avec son ex…

Mais cela ne servait à rien de nous torturer l’esprit pour cela, nous prendrions le temps selon l’avancement de l’histoire pour en parler tout simplement… Et son baiser qu’elle me donna me fit penser que le seul futur que je pouvais imaginer c’était le futur de cette nuit, celle de cette nuit que nous passerions ensemble tout simplement…

Mais là, c’était d’autres choses que nous allions parler, et que nous allions faire… Puisque nous avions faim tous les deux, et je la laissais partir et je rassemblais les affaires puis pensant à ce que j’allais manger, je la laissais revenir vers moi alors qu’elle prenait son portable pour appeler, notre premier repas ensemble, et a vrai dire j’avais hâte… Et là ce serait des plus sympathiques, et bien ensemble pas comme certains repas virtuel… Elle me disait alors qu’elle n’était pas au menu, ah si si elle était dans mon menu, au niveau du dessert, et des desserts même plutôt ^^


Je lui disais alors qu’elle le serait justement, et en souriant lui disant que je voulais tout, elle fut étonné et répondit ah quand même… Je souriais et dit

« Bah… Je mange pas mal, et puis… Si j’ai besoin de prendre des forces cette nuit au moins je saurais quoi mangé… Et si Noah n’a pas mangé comme cela, il aura de quoi le faire… Je ne pense pas qu’a moi et qu’a cet instant précis »

Je lui rajoutais cela, parce que j’étais sur qu’elle allait penser que j’étais un morfale, et que j’étais un bon mangeur… Bien que c’était vrai, mais cela ne se voyait pas spécialement puisque je me dépensais sans arrêt, un vrai sportif quotidiennement… Et quel sport XD… Elle venait alors sur mes genoux, et je l’embrassais doucement dans le cou elle était en train de choisir fallait bien que je m’occupe un peu, non ? Je la regardais alors totalement faire et souriais à vrai dire… En allant chercher la boisson, je sortais aussi le chéquier que je posais sur la grande
table de la cuisine, en attendant, puis elle me dit qu’elle voulait bien un jus de fruit si j’avais, alors je répondis


« Bien sur, j’ai tout ce qu’il faut et tout ce que tu veux »

Elle aurait pu me demander beaucoup de choses à vrai dire, j’avais tout prévu et ce qu’il manquait j’avais été le chercher dans le début d’après midi avant qu’elle n’arrive et que l’on parle par texto… De l’alcool, mais cela elle ne pouvait pas, c’était pour Noah, des bières et autres, après tout il en buvait quand même quelques unes de bières, alors je voulais qu’il en a… Et ensuite j’avais pris quelques jus de fruits, quelques sodas et autres, et j’avais appris en la voyant boire à la webcam qu’elle buvait souvent des jus de fruits, alors pourquoi pas lui prendre ce qu’elle aimait après tout…Sinon je ne voyais pas l’intérêt de l’inviter si je m’en foutais… Je l’écoutais alors passer la commande, et je rigolais en la voyant recommencer, la personne au bout du fil ne devait pas être très doué parce qu’elle recommençait la commande un nombre de fois impressionnant, et surtout quand elle disait tout ce qu’il fallait et Lily me regardait, j’étais persuadé que l’on pensait que l’on faisait une sushi party mais ce n’était vraiment pas le cas… Elle et moi c’était tout… Elle me regardait à nouveau et répondit non, je pensais sans doute pour le dessert, vu le sourire qu’elle m’avait fait en raccrochant…

Je me rapprochais doucement la voyant écrire un message, sans doute pour prévenir qu’elle ne dormirait pas chez son pote, et arrivant vraiment à côté d’elle, elle se mit à rire, et me disant qu’elle pensait qu’elle aurait un interrogatoire quand elle allait rentrer, je souriais et lui dit


« Tant que tu n’es pas dans une salle sombre, avec une vive lumière dans les yeux, et qu’il te pose pas trente six milles questions ca ira, non ? Quoi qu’au moins… Enfin, cela te fais rire ma chérie… »

Je souriais, je pouvais me demander ce qu’il lui poserait comme question, mais après tout je m’en doutais plus ou moins, il était peut être curieux après tout, et prenait tout simplement soin d’elle ce que je ne pouvais pas ne pas trouver cela normal… Elle venait alors dans mes bras, et je souriais passant mes bras autour d’elle… Je la regardais et prolongeais délicatement quand elle me demande à quelle heure rentrait Noah…

Je la regardais et me demandais pourquoi elle me demandait cela… Plusieurs choses venaient à l’esprit, est ce qu’elle me demandait cela parce qu’elle voulait le voir à ce moment là je me demandais pourquoi… Où elle pouvait me demander cela pour savoir combien de temps ils nous restaient pour être tranquille tout les deux et ne pas être déranger… Après tout… Je préférais cette deuxième solution, mais peut être qu’il avait été super bien avec elle, lorsqu’elle était parti à l’hôpital, et à ce moment là j’en parlerais avec lui, bien qu’au niveau secret médical il ne voudrait pas en parler, mais si elle était près de moi, il parlerait peut être… Je la regardais, posant mon front sur le sien et lui dit

« Tu es pressé qu’il rentre ? A vrai dire, je me souviens plus s’il rentre à minuit ou à 2 heures… Je suis un peu perdu avec les horaires, parce que ça change pas mal quand même, toute la semaine dernière en tout cas il était du matin, et ce week end, il a bossé… Donc tu le verras de toute façon ^^… Tu veux le voir ou lui parler ? »

Si elle voulait lui parler, c’est peut être qu’elle n’allait pas bien, où qu’elle voulait lui dire quelque chose de spécial, et j’espérais que ce ne soit pas trop grave si elle voulait le voir, parce que je n’aimais pas trop cela, mais si ca allait pas, elle me l’aurait dit, non ? Je la regardais alors doucement, et la fit venir sur moi alors que j’allais sur le canapé, en attendant sa réponse et en attendant aussi que la livraison arrive, parce que mon ventre commençait vraiment à crier la ^^
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
MessageSujet: Re: Tête à tête   Sam 20 Fév - 2:08


*.*


Après l’effort le réconfort comme on disait ! Bon ok ce n’était pas exactement ça à ce moment là car je ne pouvais pas ne pas dire que ce qu’on venait de vivre n’était pas aussi un réconfort mais il fallait bien placer la citation du jour quand même ! x) Je me sentais particulièrement bien. Non je n’avais pas oublié que je venais de me faire plaquer mais Keven avait eut une très bonne façon de me faire mettre de côté cette donnée en prenant autant soin de moi et en me donnant autant de plaisir aussi, pour l’instant, j’étais immergé totalement dans tout l’amour dans lequel il me noyait et cela me convenait très bien. Je me voilais peut être un peu la face mais je m’en moquais pour l’instant. J’avais juste envie de profiter du moment présent pour l’instant et je me trouvais très bien dans les bras de mon nouveau petit ami même si vos ventres ne semblaient pas vraiment d’accord sur le fait de rester en lit pendant encore quelques heures. De toute façon on pourrait y revenir donc ce n’était pas bien grave hein… Bon ok j’étais très bien nue contre lui mais on avait besoin de reprendre des forces pour pouvoir profiter de nous deux toute la nuit donc autant se lever maintenant.

Après m’être légèrement rafraichie, je m’habillais donc rapidement d’une chemise de mon chéri trop grande pour moi et passais juste un sous vêtement avant de revenir vers le salon où Keven était en train de ramasser nos affaires histoire que Noah n’ait pas la vision de fringues dans toute la maison quand il rentrera. Et puis bon c’était mieux que de tout laisser par terre. Je résistais à l’envie de retourner dans la chambre pour tout bien plier comme j’avais tendance à être particulièrement maniaque avec mes affaires et me concentrais sur la commande de Japonais. Je fis surprise de voir tout ce que Keven voulait commander sans penser forcément à Noah qui aurait en effet surement faim quand il rentrerait de sa garde à l’hôpital.

« Bah… Je mange pas mal, et puis… Si j’ai besoin de prendre des forces cette nuit au moins je saurais quoi mangé… Et si Noah n’a pas mangé comme cela, il aura de quoi le faire… Je ne pense pas qu’a moi et qu’a cet instant précis »
« Tu as raison j’avais oublié Noah ! »

Je me sentais bête sur cette histoire mais je n’avais pas forcément l’habitude d’avoir une troisième personne quand j’étais avec mon petit ami. Je ne pensais pas que je vivrais avec quelqu’un d’ailleurs une fois que je me serais trouvée un appartement ou bien une maison -oui oui j’avais décidé de rester finalement en quelques secondes x)- car j’avais l’habitude de vivre avec Ryan ou toute seule. Vivre avec une autre personne… En fait j’en savais rien. D’un côté je n’aimais pas être toute seule mais je me disais aussi que je serais tranquille pour pouvoir recevoir Keven comme ça et qu’on pourrait faire notre vie tranquillou sans toujours squatter la maison de Noah car j’avais beau apprécié le jeune homme je pensais que j’aurais surement envie d’avoir des instants où personne ne pourrait nous déranger. Après tout je voulais avoir le droit de faire l’amour à mon chéri au milieu de la cuisine sans avoir la peur d’être découvert par quelqu’un ! Comment ça j’avais des pensées bizarres ? Pas du tout ! J’étais juste une petite poupée qui aimait profiter de la vie et qui avait peut être un peu trop d’imagination comme avait tendance à me le dire mon ex.

Je m’étais installée sur ses genoux mais il se releva pour pouvoir aller nous chercher de quoi boire. Comme toujours il avait tout ce que je désirais et cela me fit sourire. Déjà quand nous étions avec la webcam il aimait bien m’embêter en me montrant qu’il buvait ce que j’aimais alors que moi je n’en avais plus souvent car j’étais assez distraite et donc étourdie pour oublier de faire des courses et fallait pas demander à mon évaporé de petit ami d’y penser. Je profitais qu’il soit parti vers la cuisine pour faire la commande mais je sentais que j’allais mettre du temps à me faire comprendre et j’avais totalement raison car je mis plusieurs minutes à lui faire comprendre ce que je désirais. Je voyais Keven qui se marrait aussi je lui tirais la langue car ce n’était pas bien de se moquer. Une fois raccroché, j’envoyais un petit sms à O pour qu’il ne s’inquiète pas de ne pas me voir rentrer. Comme je n’avais pas de voiture je rentrais avec un taxi donc il ne trouvait pas cela super sécurisant mais je ne pouvais pas faire autrement. Du coup je préférais le tenir au courant de tous mes déplacements pour qu’il ne s’inquiète pas outre mesure. Après tout c’était normal ! C’était mon grand frère de cœur. Sa réponse me fit rire alors que Keven revenait auprès de moi.

« Tant que tu n’es pas dans une salle sombre, avec une vive lumière dans les yeux, et qu’il te pose pas trente six milles questions ca ira, non ? Quoi qu’au moins… Enfin, cela te fais rire ma chérie… »
« 36 mille questions je risque de les avoir mais pas dans une salle sombre je te rassure ! Mais bon c’est normal qu’O soit au courant de tout ce qui se passe dans ma vie ! »

Enfin moi je trouvais ça normal et ça me faisait rire en effet ! Je ne voyais pas pourquoi je me prendrais la tête sur cette histoire ! Après tout je savais qu’O allait plutôt me charrier qu’autre chose et que son interrogatoire serait plus gentil qu’autre chose même si Keven ne tarderait surement pas à le rencontrer pour qu’il soit sur qu’il ne profitait pas du fait que j’avais été très malheureuse. Après tout… Qui ne connaissait Keven pouvait croire qu’il était en train de profiter de la détresse d’une pauvre petite poupée qui venait de se faire plaquer mais moi je connaissais mon chéri… Jamais il ne ferait cela ! Il m’aimait réellement et je le sentais à chaque fois qu’il posait ses yeux sur moi…

Je me posais sur ses genoux alors qu’on attendait le repas qui allait être livré dans 15 à 2o minutes et me serrais contre lui en demandant quand Noah rentrait. Non je n’attendais pas avec impatience le jeune homme mais j’étais curieuse tout simplement. Et puis je n’étais peut être pas dans une tenue pour le croiser. Quoique… Il m’avait vu en blouse d’hôpital alors cela ne pouvait pas être pire niveau dégaine ! M’enfin bon… En attendant, non, je n’attendais pas Noah car j’avais envie absolument de le voir mais je trouvais logique de savoir quand le coloc allait rentrer car nous étions chez lui tout de même ! Vivement que j’ai mon chez moi ! Je l’embrassais avec douceur après cette question et notais le blanc de mon chéri qui n’étais pas du à mon baiser mais plutôt à la question que je venais de poser apparemment. Bah quoi ?

« Tu es pressé qu’il rentre ? A vrai dire, je me souviens plus s’il rentre à minuit ou à 2 heures… Je suis un peu perdu avec les horaires, parce que ça change pas mal quand même, toute la semaine dernière en tout cas il était du matin, et ce week end, il a bossé… Donc tu le verras de toute façon ^^… Tu veux le voir ou lui parler ? »
« Euh non. En fait je voulais surtout savoir jusqu’à quelle heure on ne serait que tous les deux. Et puis je suis curieuse…. »

Tout simplement ! Un petit sourire sur les lèvres je regardais mon chéri avant de lui voler un baiser et d’aller lui souffler à l’oreille.

« Jaloux ? »

Et non je ne parlais pas d’amour car je savais bien que je n’avais pas vraiment de chance de plaire à Noah car il ne fallait pas être devin pour comprendre que le jeune homme avait une nette préférence pour la gente masculine mais je parlais du fait qu’il ne semblait pas avoir envie que je puisse avoir envie de le voir. Et non je n’étais pas malade. Enfin pas plus que d’habitude quoi et je n’avais rien à demander à Noah par rapport à cela car je savais que mon cas était toujours discuté entre les médecins et je n’avais pas envie de l’embêter en dehors de l’hôpital avec cette histoire. Après tout il avait droit de se reposer lui aussi !

« Mais c’est un bon infirmier. J’étais toute seule le jour où on m’a confirmé que j’avais bel et bien un cancer du foie et quand j’ai du faire tous les examens et il est resté à mes côtés alors qu’il avait surement autre chose à faire. Je lui en suis très reconnaissante… »

Il avait été très présent et avait bien réagit quand j’avais fait une crise après l’IRM. Sans lui je ne pense pas que j’aurais été capable de supporter cela sans craquer à un moment. Je ne le connaissais pas mais il avait été on ne peut plus présent pour une parfaite inconnue et je le garderais toujours en mémoire. J’embrassais de nouveau mon chéri en passant mes bras autour de son cou et en me collant un peu plus à lui.

« HuMmMmm… »

Comment ça ce n’était pas très discret et on était censé attendre sagement que le repas arrive ??? Mais c’était tout à fait ce que je faisais ! Surtout depuis que je descendais le long du torse de Keven pour l’embrasser avec douceur avant de chercher les rares parcelles de peau où je n’avais pas encore posé mes lèvres et, justement, je venais d’en trouver une… Surtout que ses affaires s’étaient magiquement défaites sous mes mains. Etrange n’est ce pas … En attendant je trouvais que mon chéri était aussi peu discret que moi…. Rolling Eyes

*.*
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
MessageSujet: Re: Tête à tête   Sam 20 Fév - 21:00

Je la faisais commander pour beaucoup, oui bien que nous avions fait du sport juste avant et que cet instant de plaisir, nous avait fait dépenser des calories, je n’avais pas envie de manger pour cinquante loin de là, j’avais juste envie de manger ce que je mangeais d’habitude, peut être un peu plus puisque je savais que je passais la nuit avec ma chérie, et que je n’avais pas spécialement l’intention de dormir tout de suite, je voulais profiter d’elle, de son corps, de ses caresses, de ses baisers, et de la moindre parcelle de sa peau… Mais c’est surtout que je pensais à plus tard, dans la nuit , et surtout à mon pote Noah, qui avait la flemme de se faire à manger par moment et qu’il était le roi du micro-ondes comme il me l’avait dit lors de la visite de cette maison, avant que je devienne son colocataire officiellement… Et puis il aurait travailler beaucoup comme tous les jours à vrai dire, et je ne savais pas spécialement si il aimait le japonais, et les sushis mais bon… Si il aimait il aurait quelque chose à manger, j’expliquais alors cela tout simplement à Lily pour pas qu’elle croit que je mangeais comme 50… Elle me regarda et elle me dit qu’elle avait oublié Noah, je me mis à rire

« Heureusement qu’il entend pas cette phrase là, parce que je suis pas sur qu’il l’aurait bien pris^^ Bien qu’en même temps c’est normal que tu l’oublies et que tu n’es dans tes pensées que moi x) »

Non, je ne me la pète pas, et je ne me crois pas du tout le meilleur, j’ai pas le droit de dire qu’elle pense à moi ? bien sur que si j’ai le droit et je le fais ^^ Après tout je pensais à Noah parce que je vivais avec lui et puis je ne lui avais pas préparé de plat encore, et pour une fois je n’avais pas regardé le frigo donc je ne savais pas si il avait prit quelques choses à manger… Et puis certes je n’étais pas derrière son dos tout le temps, donc voilà fallait mieux prévoir plutôt qu’il rentre et qu’il n’est rien à manger… Oui je faisais attention à mon colocataire, et non je lui demandais rien en retour après tout c’était normal il m’avait accepté , on s’entendait bien , on avait des passions communes et cela s’arrêtait là ^^ Et pour Lily, elle n’avait pas l’habitude d’être là c’était la première fois, et puis depuis tout a l’heure nous étions que tous les deux donc nous pouvions pas lui en vouloir sur le fait, qu’elle oublie Noah…


Je la regardais et lui souriait, elle avait un beau regard, un beau sourire, et j’aimais la voir comme cela, et de l’avoir près de moi ainsi, aussi jolie , et avec une joie de vivre présente et qui j’espérais durerait un maximum, je lui disait que j’avais ce qu’elle voulait.. Prévoyant moi ? Juste un peu, je l’embêtais tellement par moment que j’avais appris ces goûts par cœur, pas que cela m’éclatait d’apprendre cela par cœur je n’aimais pas apprendre par cœur, mais a force de la voir manger, de la voir boire, et ainsi de suite pendant des jours , des mois et des années, et je savais ce qu’elle avait le droit de boire, ce qu’elle aimait boire et ce qu’elle voulait au fur et a mesure je la connaissais… Le nombre de fois en même temps où je l’avais embeter la dessus, moi qui avait ce qu’elle voulait, ce qu’elle avait envie alors qu’elle et Ryan n’avait pas fait les courses et autres, c’était marrant, et je la voyais faire une moue alors que je faisais genre que je lui en donnais a travers la webcam, non nous ne sommes pas fous, nous aimons rigoler , on a bien le droit dans ce monde non ? Bref, la j’avais donc le jus de fruit qu’elle aimait tant alors qu’elle était en train de se prendre la tête a commander et a prononcer tout les mots japonais que je n’aurais pas prononcer , et elle me tirait la langue, non non je me moquais pas d’elle, je me moquais juste de son accent, et le fait qu’elle galère à recommencer… J’ai pas le droit ?o.O désolé… Elle prévenait son ami, c’était bien normal après tout, il fallait pas qu’il s’inquiète et il était protecteur aussi la dessus je le comprenais…

Elle me répondit qu’elle aurait les 36 milles questions, mais pas dans une salle sombre heureusement pour elle, après tout, puis elle me disait que c’était normal qu’il soit au courant de tout ce qui se passe dans sa vie, tout tout tout o.O Vraiment tout ? Après tout… c’était son frère de cœur, et elle vivait chez lui, elle était près de lui c’était bien normal, à vrai dire, je parlais énormément à Lily et à Max moi donc je savais ce que c’était et sans aucun doute j’en parlerais à Max moi aussi donc bon, je trouvais cela plutôt normal qu’elle veuille en parler et elle était si mal en arrivant qu’il voudrait savoir comment elle va, et comment j’avais fait pour qu’elle aille mieux, après tout je le comprenais c’était déjà ca non ? Et je savais alors qu’une fois qu’elle lui aurait parler, il voudrait sans aucun doute me voir et savoir ce que je voulais à Lily et autre je me voyais vivre moi aussi à mon tour par la suite un interrogatoire, mais après tout là aussi cela ne me dérangerait pas… Je la regardais avec tout mon amour, et si O n’était pas bête il le verrait tout simplement…

Me voilà à nouveau auprès d’elle, il fallait que l’on attende tout simplement le repas, et je la prenais bien contre moi alors qu’elle avait envie de se serrer , cela ne me dérangeait pas, nous étions alors en train de parler de Noah, et je m’inquiétais pas spécialement sur le fait que Noah pouvait ressentir sur elle, car non je ne pensais pas, pas sûr à 100 % mais je pensais pas qu’il était attirer par les filles d’après ce que j’avais pu voir, et quand on en avait parler il était pas spécialement fan donc bon… Elle m’embrassais alors, je prolongeais doucement avant de laisser un petit blanc, non non je ne m’inquiétais pas, et je me posais pas 36 milles questions à moi-même, bon d’accord c’était pas vraiment la vérité… Et j’étais alors en train de lui poser quelques questions pour répondre à mes questions… Elle me répondit alors qu’elle voulait savoir jusque quand on ne serait que tous les deux et qu’elle était curieuse, cela je le savais mais bon…


« D’accord, d’accord… je pensais que tu voulais lui parler, enfin tu vois… mais cela me rassure que non… Donc tu as ta réponse pour savoir jusque quand on est tous les deux… On a encore pas mal de temps Wink et oui je sais que tu es curieuse… »

Elle me vola un baiser ce qui ne me déplaisait pas a vrai dire, pourquoi cela m’embêterait après tout et elle me demanda alors si j’étais jaloux…


« Jaloux de Noah… Non… Je ne sais bien qu’il n’y aura jamais rien de ce côté-là… C’est juste que voilà … faut juste que j’arrête de trop penser c’est tout »

Je l’embrassais alors doucement, il ne se passerait rien entre l’un et l’autre et leurs relations qu’ils avaient ou qu’ils auraient c’était déjà une relation de malade à infirmier, et peut être plus par la suite si ils se voyaient à la maison, mais après tout oui j’étais jaloux, un peu mais je leurs faisaient confiance… Et sans aucun problème dans les deux cas… Elle me disait alors que c’est un bon infirmier et que le jour ou on lui a confirmé qu’elle était encore malade, et qu’elle avait un cancer il avait été là… Elle lui en serait reconnaissante, je lui caressais doucement le dos

« J’espère que c’est un bon infirmier quand même sinon j’irais pas à l’hôpital de peur de tomber sur lui… Je lui en serais très reconnaissant aussi, c’est un mec super et adorable, et le fait qu’il soit rester à tes côtés, cela prouve que c’est un mec adorable, j’ai un super bon colocataire, et même en tant que colocataire et homme que j’ai vu un peu cela se voit il est super ! Et je suis content que tu sois tombé sur lui en tant qu’infirmier »

Je ne pouvais pas être jaloux de lui, et je ne pouvais en tant que chéri de Lily que de vouloir le remercier, que d’être reconnaissant et que de pouvoir vouloir tout faire pour cet homme qui était merveilleurx, mais à vrai dire là je pensais à quelques chose d’autres alors qu’elle m’embrassait et qu’elle me collait encore plus je l’entendait ne pas être très discrète, je souriais alors et je lui dis doucement


« Il nous reste encore quelques minutes… nous pouvons passer notre temps à faire quelques petites choses… »

Sage, nous ? Pas depuis que nous étions l’un contre l’autre, et l’un avec l’autre à vrai dire alors pourquoi nous le serions en attendant le repas ? Et je ne pouvais pas rester insensible alors que je n’avais mis qu’une petite chemise et un caleçon et que machinalement je me retrouvais sans rien… C’est dingue ce que les affaires pouvaient s’enlever vite… je lui enlevais alors sa chemise, enfin ma chemise qu’elle avait sur elle, je préférais tout simplement la voir comme cela…. Et elle posait doucement ses lèvres sur une partie plutôt très sensible


« OhHHHhh… Lily… »

Et elle voulait que je tienne comme cela pendant que nous attendions le repas… mais j’étais pas sur que je pourrais attendre de manger et autre si elle me chauffait comme cela juste avant… je lui caressais doucement le corps et je m’allongeais mieux sur le canapé alors que je profitais de ces caresses, de ces baisers sur la parcelle de mon corps qu’elle aimait bien apparemment… et alors qu’elle s’occupait très bien de moi…

« Diiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiing »

*Punaise*

Je la regardais l’embrassant doucement, et lui disant

« hum… Le dessert ce sera pour après… Très vite j’espère mais après… »


Je la voyais alors remettre la chemise qui était longue et lui arrivait au niveau des jambes car je ne me voyais pas me rhabiller pour le moment ^^

« Chérie prend mon chéquier, je l’ai préparé il est sur la table… »


Je la voyais partir vers la porte alors et je me disais pour une fois qu’heureusement on ne voyait pas la salle en ouvrant la porte, au moins je n’avais pas besoin de bouger… Et je n’avais plus qu’a attendre qu’elle revienne
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
MessageSujet: Re: Tête à tête   Dim 21 Fév - 3:01


*.*


Oui j’avais totalement oublié Noah. Non pas que je n’ai pas l’habitude d’habiter avec d’autres personnes comme je squattais chez O et Sofia depuis quelques jours maintenant quand même mais j’avais encore du mal à me dire que mon meilleur ami et maintenant petit ami était le colocataire du jeune homme qui avait pris soin de moi à l’hôpital. C’était une étrange coïncidence mais je n’allais pas m’en plaindre comme j’appréciais beaucoup Noah. C’était juste que, du coup, j’avais du mal à intégrer cette donnée dès que je restais 3 secondes dans les bras de Keven et je me demandais si je serais capable d’avoir un colocataire moi mais j’avais un doute. J’aimais trop mon espace vital pour cela et puis je pensais qu’il ne serait pas inintéressant d’avoir un endroit où on pourrait être réellement tous les deux. JUSTE tous les deux. Et c’était en pensant à cela que je m’étais demandée quand rentrait Noah car je n’avais pas particulièrement envie de me retrouver en chemise devant lui quoi. Et encore moins nue Rolling Eyes

Et oui je n’échapperais pas aux remarques de mon grand frère de cœur mais il essayait de me caser depuis que j’étais à L.A. alors je ne pensais pas vraiment qu’il me jugerait sur le fait que j’étais déjà avec quelqu’un d’autre. Il ne connaissait pas Keven en effet -enfin pas trop comme il l’avait juste aperçu à la soirée de la St Valentin- mais il savait très bien que je connaissais le jeune homme depuis des années donc je ne me faisais pas trop de soucis sur le fait que cela ne passe pas trop mal. Oui oui j’étais très important pour moi que mon grand frère soit d’accord et s’entende avec mon petit ami. Ca m’avait toujours dérangé que mon ex n’ait pas voulu faire l’effort de le connaitre d’ailleurs donc bon j’avais tendance à me voiler la face avec lui donc je me disais toujours qu’il avait une bonne raison pour le faire. Aujourd’hui je me disais qu’il était peut être temps que je me bouge un peu et que j’arrête d’être aussi aveugle avec les gens que j’aimerais. Quoique… Est-ce que je serais seulement capable de changer ? Je n’en savais rien et le sujet n’étant pas là pour l’instant je laissais tout cela de côté.

J’embrassais de nouveau Keven avec douceur en souriant de l’entendre être légèrement jaloux face à Noah. Je me doutais que ce n’était pas à cause d’une possible relation entre nous deux aussi ça pouvait être d’autre choses… Le fait que Noah était vraiment au courant de mon état de santé et savait quoi faire pour moi si jamais j’avais le moindre soucis. Le fait que je puisse lui en dire plus à lui qu’à Keven mais bon, il restait mon infirmier donc tout cela pouvait être tout à fait normal. Je ne comptais pas cacher des choses à mon petit ami mais je ne pensais pas qu’il était utile pour autant de tout lui raconter car ce serait l’inquiéter pour rien. Vu le nombre de douleurs que j’avais parfois, je préférais gérer seule ou bien avec Noah les ¾ du temps de préférence. Il y avait des choses que je préférais garder pour moi même si je ne gardais jamais rien secret très longtemps.

« Jaloux de Noah… Non… Je ne sais bien qu’il n’y aura jamais rien de ce côté-là… C’est juste que voilà … faut juste que j’arrête de trop penser c’est tout »
« Comment ça ? »

Je voulais qu’il m’explique car je ne voyais pas trop à quoi il pouvait penser. Enfin j’avais quelques petites idées mais j’avais envie de savoir si j’avais vrai ou pas en fait. Oui oui j’étais curieuse et il venait de le confirmer en plus donc il n’y avait plus de doute sur ce trait de caractère hein ! x). En attendant j’appréciais beaucoup Noah même si je ne le connaissais que peu en effet. Il avait été très présent pour moi et ensuite plus à un moment où j’en avais besoin car j’étais toute seule.

« J’espère que c’est un bon infirmier quand même sinon j’irais pas à l’hôpital de peur de tomber sur lui… Je lui en serais très reconnaissant aussi, c’est un mec super et adorable, et le fait qu’il soit resté à tes côtés, cela prouve que c’est un mec adorable, j’ai un super bon colocataire, et même en tant que colocataire et homme que j’ai vu un peu cela se voit il est super ! Et je suis content que tu sois tombé sur lui en tant qu’infirmier »
« Moi aussi car j’ai un médecin particulièrement froid et inhumain par contre donc c’est pas facile de gérer. »

Je pouvais comprendre que les médecins en voyaient peut être un peu trop par jour pour pouvoir prendre du temps avec chaque patient ou pour être touchés parce qu’ils venaient dire mais quand même… Je n’avais jamais eut un homme aussi froid en face de moi alors qu’il m’expliquait que j’avais un cancer du foie et qu’il ne savait pas encore si j’allais être opéré ou autre. Il aurait pu rajouter que j’allais mourir qu’il n’aurait pas eut plus de sentiments sur le visage et j’avais eut un coup de… déprime. Heureusement je m’étais reprise et la main de Noah sur mon épaule m’avait permit de penser à autre chose et de prendre sur moi avant de craquer. J’avais alors continué mes examens avec courage même si j’avais fait une crise dans la salle de l’IRM. Et il avait encore été là pour moi… Alors oui j’avais confiance en lui désormais. Totalement même.

Mais le moment n’était plus à penser à Noah à vrai dire. Mon chéri savait qu’il nous restait quelques minutes avant que le livreur arrive aussi il me proposa d’en profiter mais, à vrai dire, j’en avais déjà eut l’idée comme le prouvait le fait que sa chemise était déjà partie et que la mienne aussi d’ailleurs. Avec sensualité je descendais le long de son corps pour déposer de légers baisers sur sa peau avant de laisser ma langue découvrir avec intérêt une partie de sa peau qui avait réagit rapidement à mes baisers et au fait que je m’en approchais justement. Je le laissais l’allonger sans bouger mais en remontant mes mains le long de son torse pour lui caresser avec douceur alors que mon regard azur accrochait le sien sans que je n’ai arrêté de l’embrasser avec gourmandise. Son gémissement et mon prénom aussi prononcé me donna envie de continuer mais…

Diiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiing

Je me redressais légèrement pour aller l’embrasser avec passion alors que je sentais sa frustration intense. Et la mienne y faisait écho d’ailleurs mais je ne pouvais pas ne pas aller chercher notre repas aussi je me séparais à regret de ses lèvres et de son corps pour récupérer ma chemise. Je la boutonnais rapidement avant de récupérer son carnet de chèque. Il avait signé le premier aussi je le désirais de sa souche et piquais un style pour aller récupérer. Il y avait plusieurs paquets aussi je les posais dans le couloir sans ouvrir grand la porte comme je n’étais pas forcément dans une super tenue et que je savais très bien que Keven n’était pas rhabillé. Je payais le tout avant de filer un petit pourboire au mec qui en fut heureux et qui me remercia d’un grand sourire. En fait il n’y aurait pas eut à manger pour 12 et donc pour un mec forcément je pensais qu’il en aurait profité pour taper la discut mais il ne s’attarda pas et je revins les bras chargés pour tout poser sur la table devant Keven…

« Si tu restes comme ça… Je vais commencer par le dessert… »

Franchement c’était un appel au viol de rester ainsi et je le regardais avec désir alors que je m’installais de nouveau sur ses genoux pour venir l’embrasser avec passion. J’entendis mon portable vibrer aussi je le récupérais en me disant que c’était surement un message d’O donc je l’ouvrais sans faire attention et sans quitter les lèvres de mon chéri. Je déposais un léger baiser sur ses lèvres avant de détourner pour regard pour voir marquer « Le mieux, moi je dis c'est que tu cède enfin pour que tu te rendes compte a coté de quoi tu es passée toutes ces années .. Que tu goutes enfin au vrai plaisir suprême ... » Alors ça c’était du Lil’O et je levais les yeux au ciel avant de me rendre compte que Keven avait pu lire le message… Ah…

Ooppssss ??? ino

« Me regardes pas comme ça c’est juste Lil’O il est toujours comme ça… »

Comment ça je n’étais pas rassurante ?? Bah je ne savais pas quoi dire d’un autre côté … « Ne vas pas imaginer des trucs ? » Bahh ce serait mentir vu le sms donc bon…. U.U

*.*
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
MessageSujet: Re: Tête à tête   Dim 21 Fév - 21:49

Noah, mon cher petit colocataire, que je n’oubliais pas après tout je vivais avec lui saurait été quand même malheureux que moi je l’oublie également…
Et je n’étais pas prêt à l’oublier quoi qu’il arrive dans la vie, ne serait ce qu’en colocataire, et puis peut être par la suite en tant qu’ami et autres, je m’entendais bien avec lui et c’était bien !


Elle aurait des remarques, des questions et autres demandes par son frère de cœur, mais après tout elle trouvait cela normale, donc elle n’avait pas l’air spécialement inquiète, au contraire puisqu’elle était plutôt mort de rire à l’idée de passer un interrogatoire, tant que ce n’était pas par des flics après tout c’était plutôt bon signe dans cette ville, quoi que ne connaissant pas son pote je pouvais pas trop dire ce qui serait le mieux, mais elle n’aurait pas trop de problèmes avec lui… J’avais juste pu l’apercevoir donc je pouvais pas trop me faire d’idées la dessus à vrai dire… Bien que je savais que c’était importante pour elle que l’on s’entende alors j’espérais vraiment pour Lily que se soit le cas, parce qu’O était vraiment important pour elle…

Un baiser de sa part tout en douceur, comme chacun de ses baisers que j’aimais tant, même ceux plein de passions étaient remplis de douceur à vrai dire… Et non je n’étais pas jaloux de Noah… Pas du tout… Loin de là même après tout, il n’était pas un peu gay mon colocataire, non ? Parce qu’en tout cas les filles ça l’interessait pas du tout, d’après ce que j’avais pu voir… Et ce que je ne voulais pas c’est qu’elle se confie à lui sur tout les maux qu’elle avait , et qu’elle ne soit plus franche la dessus et qu’elle garde tout en elle, bien que je ne pensais pas spécialement la dessus, mais après tout on était sur de rien… Mais je ne voulais pas que maintenant que je pouvais être plus que son ami, qu’elle me cache ses douleurs quitte à m’inquiéter ce n’était pas grave loin de là !

Et me voilà en train de lui dire que je pensais trop, oui je pensais trop c’était bien normal, et elle me demandait comment cela…


« Il se passera rien car je ne crois pas qu’il aime les filles… Mais après je pense trop ce n’est rien, ne t’en fait pas… Je veux juste que parce que nos relations évoluent que tu te confies à Noah pour tes douleurs et que tu me les caches pour pas que je m’inquiète… mais je préfère largement que tu me le dises… »

Voilà c’était dit, je m’étais expliquer la dessus, c’est ce que je pensais et puis voilà je lui disait ce que je ressentait, après tout c’était mes ressentiments, mes pensées et j’avais encore d’autres choses mais après c’était dans mon esprit dans ma pensée et cela vous ne le saurez pas ^^

Je rigolais alors doucement en disant que sinon je ne voulais pas tomber sur lui si c’était un mauvais infirmier, et elle me disait qu’elle aussi car elle avait un médecin particulièrement froid et inhumain et ce n’était pas facile à gérer, l’embrassant doucement je lui dit alors


« La prochaine fois j’irais avec toi, comme cela j’espère que sa sera un peu plus facile à gerer… Puis tu as un docteur de cœur si tu veux qui n’est pas froid du tout, même plutôt bouillant, et qui est prêt à te soigner ton cœur, ta bouche et des parties un peu plus sensibles… Et celui là tu n’as pas besoin de rendez vous, il sera là toujours pour toi, des que tu en a besoin »

Bah quoi, moi aussi j’avais le droit de jouer au docteur, un beau docteur particulier qui est en chaleur et qui est prêt à lui donner toute la chaleur qu’elle voulait, c’était juste pour la faire sourire, car je voyais bien que le médecin qu’elle avait du voir était un vrai con, parce que lorsque l’on apprend que l’on est malade, et que cela revient pour la troisième fois, et que bien que les médecins ne pouvaient pas être tout le temps bien ou prendre tout le monde dans ses bras, ils devaient tout simplement être humain, mais bon, ce n’était pas le cas pour tout le monde…

Et disons que pour le médecin en chaleur, la a vrai dire c’était elle qui me donnait de la chaleur, elle qui me donnait ne plus envie de penser à rien du tout à vrai dire, à part a passer un moment avec elle, ne pas attendre le livreur, ne pas penser au repas, mais juste avec elle de passer un moment bien particulier… Et il fallait dire que j’étais de nouveau nu très rapidement et que je sentais les baisers sur mon corps, et lorsque je sentis sa langue sur une partie qui réagissait très rapidement, je ne pouvais que pousser un petit gémissement, de plaisir et prononcait son prénom, et oui j’avais eu envie de lui donner envie de continuer , mais le probleme c’est que la vie avait décidé autrement, enfin surtout le livreur qui avait décidé d’arriver alors que je ne voulais absolument pas qu’elle s’arrête, la chaleur était totalement présente, et même sur tout mon corps, pas seulement sur la partie de son désir…


Je prolongeais délicatement, alors que j’étais des plus décu et que je ne voulais pas passer pour quelqu’un qui commande pour rien, mais frustrer totalement là, j’aurais aimé balancer le chèque au mec prendre la commande la poser et passer à autre chose… Mais bon je ne pouvais pas du tout… Elle avait l’air d’ailleurs autant frustre que mois alors qu’elle récupérais quand même sa chemise, j’avais tout préparé sauf le montant et elle n’avait pas ouvert la grande porte pour prendre les sacs… Je n’avais aps du tout l’intention de me rhabiller à vrai dire parce que c’était chez moi –et chez Noah- et que je faisais ce que je voulais et puis ma chérie venait de me voir tout nu pendant un long moment donc bon je pouvais faire ce que je voulais …

Elle revenait alors doucement pour tout poser sur la table devant moi , celle que l’on avait reprocher mais qui n’était pas la tout a l’heure quand elle c’était reculé et qu’elle était tombée, heureusement d’ailleurs, mais bon…
Elle me dit alors que si je restais comme cela, elle allait commencer par le dessert… Bah moi ca me dérange pas…^^


« Hum… je n’ai pas l’intention de m’habiller, et à vrai dire comme je dis tout le temps que tu commences par l’entrée ou le dessert, cela va au même endroit… Donc si tu veux commencer par le dessert, je serais même plus content… Et puis reprendre du dessert plusieurs fois cela ne me déranges pas… Et à quoi ça sert que je me rhabille pour être deshabillé à nouveau par toi… »

Non, non je ne provoque pas du tout, ce n’est pas vrai… Non non je ne dirais rien si elle me sautait dessus, et je ne faisais pas tout pour qu’elle le fasse… XD Et puis elle s’installait doucement sur moi alors que je m’étais à nouveau assis, juste comme cela, et elle m’embrassait avec passion, alors que lui caressait doucement le bas du dos… Elle recu un message et a vrai dire le regardait comme cela et je pouvais voir le message, et quel message…« Le mieux, moi je dis c'est que tu cède enfin pour que tu te rendes compte a coté de quoi tu es passée toutes ces années .. Que tu goutes enfin au vrai plaisir suprême ... »

Un petit enfin plutôt énorme choc quand même lors que vous lisez un sms comme cela sur le portable de votre copine, non ? Le sang n’avait qu’un tour, et elle me regardais alors en me disant de ne pas la regarder comme cela...

Ne pas la regarder comme cela, mais elle était marrante, Lil’O était toujours comme ca, c’était bien, mais maintenant il ne faudrait plus qu’il soit comme cela, et si il était comme cela depuis des années apparement, c’est qu’elle ne l’avait pas spécialement envoyé voir ailleurs non plus… Ah ce moment là je pouvais m’imaginer n’importe quoi , puis qu’elle pourrait pas me dire le contraire, ce serait un peu rater…

« Je ne dois pas te regarder comme cela ? Mais tu es marrante toi ! Tu crois que je vais te regarder les yeux brillants d’amour et fermer ma tronche… il a beau être comme cela, il ne va pas l’être longtemps je te le dis… »

Je pourrais dire trente six mille chose à vrai dire, mais au fond de moi je ne voulais pas être méchant avec un homme que je ne connaissais pas, mais elle ne me rassurait pas spécialement… Mais je me poussais légèrement et allait me chercher un truc à boire un peu plus fort qu’une simple limonade et lui dit alors

« En même temps, tu pourrais pas l’envoyer bouler une fois pour de bon la dessus pour pas qu’il te sorte des conneries comme cela ? Ah moins que cela te plaise de passer pour une nana pas facile qui est courtisée par ce mec depuis tout ce temps… Après tout c’est peut être un désir de nana de se faire désirer ainsi, comme cela le mec, il attend il attend, et après quand il t’aura il va pouvoir être le mec le plus heureux sur terre… »

Ouvrant alors la bouteille, et me servant un verre, que je bu cul sec avant de poser mes mains sur la table de la cuisine, je les posais pour essayer de me calmer et ne pas faire quoi que se soit…

« Enfin… faut peut être pas que j’imagine certaines choses… Mais on ne peut pas dire que ta première réaction à été de nier quoi que se soit … »

Je la regardais alors, ne faisant même pas attention à ma tenue après tout, je pouvais être comme cela tout le temps, ça ne me dérangeait guère, et puis Noah ne rentrant pas dans les prochaines minutes, c’était largement suffisant après tout je pouvais faire ce que je veux…

« Je crois que je vais avoir du mal à être ami avec tes potes si ils sont comme cela, je te préviens tout de suite… Parce que là il serait en face de moi je crois qu’il se prendrait un poing dans la tronche… Car d’après le texto, je comprends que ce n’est pas la première fois qu’il veut te sauter, puisqu’il n’y arrive pas depuis toute ces années, alors que tu étais avec quelqu’un… C’est le genre de mec qui m’énerve et qui me font être encore plus jaloux et protecteur qu’autre chose… »

*et qui me font être méchant, et violent aussi…*

Je ne voulais pas lui dire des choses que je pourrais regretter, et lui faire mal des le départ de notre relation, mais je ne pouvais pas cautionner ce genre de sms sur le portable de ma copine… Je restais alors debout la tout simplement en essayant d’être plutôt zen et ne rien dire de spécial… Qu’est ce que je pouvais dire d’autres après tout… Ce que j'avais envie c'était de me rhabiller, de partir et d'aller lui dire de ne pas toucher à ma chérie...
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
MessageSujet: Re: Tête à tête   Dim 21 Fév - 23:16


*.*


Tout lui dire ? Oui peut être. Je ne savais pas encore. Il était clair que je ne me voyais pas lui cacher quoique ce soit mais je ne savais pas encore de quoi demain serait fait au niveau de ma santé et j’avais appris tellement de choses… Un coup blanc, un coup noir… Je ne me voyais pas faire passer Keven par tous les états que je pouvais connaitre à cause de cela du coup. Après tout je préférais lui dire ce qui est sur et non pas forcément tout lui confier alors que Noah serait forcément au courant lui car je ne comptais pas le garder à mes côtés pour mes examens et autre. Le cancérologue était bien trop froid pour que je le supporte longtemps donc autant demander à Noah de s’occuper de mon cas autant qu’il le pourrait. En attendant j’étais d’accord sur le fait que Noah devait surement être gay au vue des blagues que j’avais entendu de la part de ses potes quand on était à l’IRM et parce que ça pouvait très bien lui aller aussi. Cela ne me dérangeait pas l’ombre d’un instant. Qu’il soit homo ou hétéro, il restait un super infirmier de toute façon et c’était le plus important pour moi. Et je ne compatis pas rendre Keven jaloux parce que j’en dirais plus à Noah qu’à lui même si je ne pourrais pas trop faire autrement sur certaines choses.

« La prochaine fois j’irais avec toi, comme cela j’espère que sa sera un peu plus facile à gérer… Puis tu as un docteur de cœur si tu veux qui n’est pas froid du tout, même plutôt bouillant, et qui est prêt à te soigner ton cœur, ta bouche et des parties un peu plus sensibles… Et celui là tu n’as pas besoin de rendez vous, il sera là toujours pour toi, des que tu en a besoin »
« Je pense que je vais avoir très souvent besoin de lui… »

Très très souvent et je l’embrassais avec passion pour lui prouver que le docteur serait surement très heureux de me soigner d’ailleurs. Je continuais de l’embrasser alors que mon désir pour lui se réveiller de plus en plus et que je n’avais plus envie de quitter ses lèvres…. Voir sa peau… J’avais envie de gouter à la moindre parcelle de son corps comme je n’avais pas pu en profiter totalement tout à l’heure et c’est ce que je fis en descendant sensuellement le long de son torse en virant sa chemise puis son caleçon pour pouvoir venir embrasser avec gourmandise une toute autre partie de son corps. Caressant avec douceur son torse, je laissais ma langue caresser avec sensualité son corps et appréciais le soupir que je l’entendais soupirer au même instant. Rien de plus agréable et jouissif d’entendre son prénom ainsi prononcer et j’étais prête à le faire recommencer encore quelque fois quand la sonnette de la maison retentit…

Je soupirais avant de remonter l’embrasser et remis ma chemise correctement pour pouvoir aller chercher ce qu’on avait commencé qui venait d’arriver. Je récupérais le chèque et le remplit rapidement quand l’homme me donna le prix et je revins avec les paquets pour pouvoir les poser sur la table qu’on avait rapproché pour pouvoir manger dessus. Je devais avouer que j’aimais le spectacle qui m’attendait en revenant vers lui car il était resté entièrement nu et je le trouvais… kiffant… Clairement… Je me mordillais légèrement la lèvre inférieure avant de reprendre place sur ses genoux pour l’embrasser avec passion. Et si… et si on commençait par le dessert ?

« Hum… je n’ai pas l’intention de m’habiller, et à vrai dire comme je dis tout le temps que tu commences par l’entrée ou le dessert, cela va au même endroit… Donc si tu veux commencer par le dessert, je serais même plus content… Et puis reprendre du dessert plusieurs fois cela ne me déranges pas… Et à quoi ça sert que je me rhabille pour être déshabillé à nouveau par toi… »
« Je ne voudrais pas que tu refroidisses en plus… »

Ce serait bête hein ? Je ne pensais même pas que je dirais à un jour car j’étais largement moins « explicite » avec mon ex mais je me sentais bien avec Keven aussi je me disais ce qui me passait par l’esprit et je devais avouer que j’avais surtout envie de reprendre là où on avait laissé notre danse juste avant. Bien entendu c’était sans compter sur le sms que je venais de recevoir. Je pensais que c’était O qui me souhaitait une bonne soirée d’où le fait que je regarde mais c’était Lil’O en fait et comme j’avais mon portable sur le côté, Keven put lire aussi ce qui était marqué. Oopss… Oui je prenais ça à la rigolade car Lil’O n’était pas méchant et il était tout simplement toujours comme ça. Il était capable de dragueur Sofia ou bien Milie sous les yeux de leurs petits amis alors il ne fallait pas croire qu’il n’allait pas continuer ainsi avec moi. C’était sa façon d’être. Il ne draguerait pas qu’il serait malade alors ça me faisait juste sourire et c’est tout. L’envoyer chier ? Pourquoi ? Lil’O ne m’avait jamais forcé à rien et puis je le connaissais bien tout simplement.

Je me retournais vers mon chéri pour l’embrasser quand je le vis reculer pour ensuite me repousser légèrement et se lever. Bah quoi ? Je le regardais sans rien comprendre. Bon ok c’était très très délicat de la part de Lil’O de faire ce genre de remarques mais ça n’avait rien de méchant et puis il avait confiance en moi non ?? J’étais moi-même très jalouse donc je me doutais bien que ce n’était pas agréable pour lui de lire ça et j’allais dire à mon ami de faire attention –et surtout de faire gaffe aux sms que je recevais- mais ce n’était rien. Le plus important était l’homme avec lequel j’étais de toute façon non ?

« Je ne dois pas te regarder comme cela ? Mais tu es marrante toi ! Tu crois que je vais te regarder les yeux brillants d’amour et fermer ma tronche… il a beau être comme cela, il ne va pas l’être longtemps je te le dis… »
« Keven ! Lil’O a juste l’habitude de toujours draguer les jeunes femmes c’est tout. C’est dans sa nature mais ce n’est pas pour autant qu’il faut être jaloux. Ce n’est pas avec lui avec qui je suis. »

Tout simplement. Je regardais mon chéri avec douceur prête à lui prouver par A + B que Lil’O n’était pas méchant et qu’il ne fallait pas réagir ainsi. S’il le fallait je ferais attention à ce que les choses se passent bien s’ils se rencontrent et je ferais attention aux sms que je recevais mais je ne pensais vraiment pas que ce serait mon ami et que Keven lirait en même temps donc voila quoi… Mais bon j’essayais de rester calme pour lui faire comprendre que tout allait bien… Enfin c’était ce que j’avais prévu à la base avant qu’il ose dire…

« En même temps, tu pourrais pas l’envoyer bouler une fois pour de bon la dessus pour pas qu’il te sorte des conneries comme cela ? Ah moins que cela te plaise de passer pour une nana pas facile qui est courtisée par ce mec depuis tout ce temps… Après tout c’est peut être un désir de nana de se faire désirer ainsi, comme cela le mec, il attend il attend,… »

J’ouvrais de grands yeux devant cette soudaine déclaration alors qu’il s’était levé pour pouvoir boire un verre d’alcool et qu’il reposait le verre sur la table. Il était toujours nu devant moi et j’avais la bouche ouverte en le regardant incrédule. PARDON ?? DE QUOI ??? Ma première réaction fut d’en avoir les larmes aux yeux d’entendre cela. Comment pouvait-il penser cela de moi ?? Comment pouvait-il penser que je n’avais que ça à faire de me faire courtiser ! J’avais toujours été fidèle à Ryan ! Jamais je n’avais même envisagé de pouvoir le tromper ! La preuve ! Je n’avais même pas vu que Keven me désirait comme je ne voyais personne d’autre que mon ex !! Je ne savais expliquer pourquoi Lil’O était comme ça mais je l’avais toujours connu comme ça et je ne voyais pas pourquoi je lui reprocherais aujourd’hui. Il aurait été lourd ou il m’aurait déjà forcé à quoi que ce soit j’aurais compris mais là non. O’Ryan était juste comme ça : il draguait tout ce qui bougeait même si c’était totalement impossible. Je le connaissais depuis tellement longtemps ! Pourquoi est ce que j’aurais aimé me faire désirer ? Il me prenait pour quoi ? Croyait il vraiment que j’étais ce genre de femmes ? De celles qui disaient non non non non pour mieux se faire coincer dans un couloir ?? Je n’avais jamais été ainsi et il me connaissait bien mal s’il pensait cela !

Totalement abasourdie pour ce que je venais d’entendre je ne fis même pas attention aux restes de ses paroles alors que je reniflais soudainement. OH QUE NON ! Je ne voyais pas pourquoi je me laisserais marcher sur les pieds ! Je venais de me faire plaquer par mon ex qui n’avait pas eut le courage de venir me le dire en face et qui avait lâchement profité de mon absence pour me virer de sa vie alors ce n’était pas pour supporter qu’on me marche de nouveau dessus. Je me relevais d’un bond du canapé alors qu’on continuait de parler tout seul et que je serrais les dents devant l’énervement qui était en train de me gagner. Comment osait-il ??? COMMENT OSAIT-IL ???

« … C’est le genre de mec qui m’énerve et qui me font être encore plus jaloux et protecteur qu’autre chose… »
« Con surtout ! »

Je le regardais alors que, dans mes yeux azurs dansaient des flammes.

« C’est quoi ton délire là ?? TU ME FAIS QUOI LA ????? Que tu n’apprécies pas que je reçoive ce genre de sms je veux bien le comprendre car je suis moi-même jalouse mais je t’interdis ! JE T’INTERDIS DE ME TRAITER AINSI !!! »

Je le pointais du doigt en disant cela alors que j’ôtais nerveusement la chemise que je portais sur le dos puisque c’était la sienne et que je ne comptais pas rester ici une minute de plus ! Certainement pas avec un homme qui me connaissait aussi mal et qui était capable de me parler ainsi. Je lui jetais ma chemise à la gueule en étant rouge de colère alors que je perdais le fil de ma respiration de nouveau mais, pour l’instant, c’était totalement secondaire.

« Tu me fais un long discours sur le fait que tu veux prendre soin de moi et que je peux tout te dire et à la première chose que tu n’aimes pas tu me traites comme ci je n’étais qu’une pute qui attendait de se faire sauter après avoir fait languir un homme ! Je ne me suis pas fait plaquée comme une conne parce que je n’ai rien vu venir pour supporter que tu me parles ainsi ! Si tu n’es pas capable de me faire confiance et, pire, si tu me connais aussi mal alors va chier Keven !!! »

Je reçus au même instant un autre sms que je lus du coup ! Après tout ! Peut être que j’allais apprendre que je pouvais venir chercher les bras d’un 3ème homme ! Krees ne voulait pas de moi ? Autant pouvoir aussi profiter de ses bras hein mais non c’était juste mon grand frère de cœur qui m’en envoyait un petit sms pour me dire que je pouvais le retrouver pour un calin ! Ah bah tiens ! Je savais très bien ce que ça voulait dire de la part d’un homme que j’aimais autant mais j’étais tellement énervée que je ne pus m’empêcher de dire…

« Tiens ça tombe bien ! J’ai O aussi qui veut me réconforter. Je suppose que la aussi tu vas penser que je n’attends qu’une chose ! »

Les larmes aux yeux, je me retournais pour aller chercher mes affaires et me rhabillais rageusement dans sa chambre tout en essuyant de temps en temps les larmes qui coulaient le long de mes joues. Ce que je pouvais être bête ! Comment pouvais je penser que je serais heureuse si rapidement après m’être fait plaquée. Pauvre idiote !!! En tout cas je rentrais chez moi c’était clair. Je n’avais plus rien à faire ici.

*.*
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
MessageSujet: Re: Tête à tête   Lun 22 Fév - 0:20

Était elle prête à tout me dire, après tout je ne savais pas encore, et je ne savais pas non plus si j’avais envie de toute entendre non plus, je disais cela comme ça pour le moment, mais après tout, cela changerait peut être assez rapidement, si elle devait me dire que ca allait, puis pas , puis a nouveau bien selon sa santé, et je passerais rapidement du mode inquiet en mode plutôt soulagé, et je savais qu’elle ne voudrais pas m’inquiéter, elle était prête à s’inquieter pour tout le monde, mais elle, elle ne voulait inquieter personne… Mais ce n’était pas grave, fallait que je me fasse sur le fait, qu’elle voyait Noah en tant qu’infirmier, et non pas aussi personnel que moi pour l’instant mais bon, voilà c’était tout… Elle avait l’air d’accord sur le fait qu’il soit homosexuel, et ni l’un ni l’autre ça nous dérangeait… Ensuite je lui disais que je serais la pour elle, en me faisant passer pour un médecin, des plus spéciaux, et elle me dit qu’elle allait avoir très souvent besoin de lui, donc de moi… Cela ne me dérangeait guère…

« Je serais toujours là pour toi, et n’importe quand, n’importe le nombre de fois par jour, le nombre de temps que l’on passera ensemble je serais là… »

Prolongeant alors par la suite le baiser qu’elle me faisait avec passion, et réveillant les envies que j’avais pour passer des moments plus sensibles, plus torrides, et plus désirés et désirables… Elle était en train de rallumer la braise de l’envie… Et même plus quand elle s’occupa de cette partie si sensible, qu’elle caressait avec sensualité mon corps, et se soupir si délicat –XD- que je lâchais, alors que je prononçais son prénom et elle qui me donnait autant de bonheur dés le départ, mais malencontreusement , nous étions déranger… Pas grave nous reprendrons cela rapidement, enfin c’est ce que j’espérais… car je n’avais pas l’intention d’attendre, et je voulais lui donner encore de nombreux instants, et moments de plaisir et de désir…. La voyant soupirer je savais que cela le dérangeait et le senti quand elle m’embrassa aussi, elle n’avait pas envie de remettre cette chemise, de prendre le chéquier et d’aller là bas, mais il le fallait, et elle le fit super rapidement pour après revenir vers moi, la voyant sourire et se mordiller la lèvre inférieur, elle avait envie de passer par le dessert tout de suite je n’étais on ne peut plus d’accord a vrai dire, alors… Je lui disait… elle me disait qu’elle ne voudrait pas que je refroidisses… Moi refroidir ?


« Je ne refroidirais pas tant que tu seras prêt de moi, et encore plus comme cela ma puce… »

Non, non c’était clair que là c’était plutôt bien partir pour ne manger que tout a l’heure et passer un moment très sympathique tout les deux encore une fois… Mais la tournure prenait totalement une autre route, j’avais pu lire le texto qu’elle avait reçu et si j’avais su je n’aurais pas regarder… Pas que j’étais curieux, mais elle était en train de le lire là , comme cela, et ma tête était quand même en train de lire, pas volontaire, j’étais appeler quand même par cette lecture… Elle souriait, elle le prenait alors à la rigolade, alors que moi à vrai dire pas vraiment, et j’étais sur que quelque soit la personne qui aurait lu ce message aurait envie de casser la gueule à ce jeune homme, et c’était un peu l’envie de tout les mecs qui croisaient sa roure, si il draguait un peu toutes les nanas comme cela…

Et non je ne pouvais pas la laisser m’embrasser après tout j’avais un peu les nerfs, je préférais me reculer et me lever, à la base ce n’était pas contre elle, mais bon… J’avais beau avoir confiance en elle, j’avais les nerfs lorsque l’on voit ce genre de message… Je réagissais peut être mal, mais bon, ce n’était super pas agréable de lire cela alors que l’on passait un moment tranquille avec sa chérie, et que l’on savait qu’un autre homme était en train de penser à elle, et en train de penser à son corps et à faire plus de choses avec elle que parler… Je l’écoutais alors


« Keven ! Lil’O a juste l’habitude de toujours draguer les jeunes femmes c’est tout. C’est dans sa nature mais ce n’est pas pour autant qu’il faut être jaloux. Ce n’est pas avec lui avec qui je suis. »

« Il a peut être l’habitude de draguer toutes les jeunes femmes, mais il n’a pas à le faire avec toi… C’est dans sa nature, bah il faudrait qu’il arrête avec toi… Je fais mon jaloux parce que j’aime absolument pas ce genre de mec puce… C’est le genre de mec prêt à tout qui se croit le meilleur, et je n’aime pas c’est tout, c’est normal que je sois jaloux avec ce genre de mec… Je sais que ce n’est pas avec lui que tu es mais bon… »

Oui j’avais les nerfs, je n’étais pas bien, et puis c’est tout, je m’enervais peut être un peu facilement là, mais bon, lui ca ne passait absolument pas, point barre … Je voulais allr le trouver et lui dire que j’étais avec Lily, qu’il ne faudrait pas qu’il la touche et autres mais ce genre de mec ferait encore plus le show et essayerait encore plus de me mettre les nerfs, et il y en a un qui finirait à terre avant l’autre…


Et me voilà en train de parler du désir des nanas, de se faire désirer ainsi, mais après tout, si cela faisait un nombre d’années inimaginables qu’il faisait cela, je ne comprenais pas pourquoi elle lui avait pas dit clairement d’arrêter, et qu’il avait son numéro qu’elle ne l’avait pas bloquer et autres c’était un jeu entre eux ? Ryan n’avait jamais cramé ce genre de mess ? Parce que même si je lui faisais confiance je ne pouvais pas être tout tranquille à l’idée que ce mec là, pouvait la voir et avoir envie d’elle alors qu’elle était encore plus proche d’elle lors des soirées ou autres….

A ma réponse, elle ouvrit des grands yeux et fut sans doute choqué de ce que j’avais dit, bon c’est vrai qu’à la base je parlais des nanas en général, mais elle pouvait le prendre pour elle aussi… Keven est sa façon de parler quand il était énerver ce n’était pas ca… Elle avait la bouche ouverte, et je ne savais pas quoi dire de plus après tout… Je savais qu’elle avait été fidèle, mais j’avais les boules de lire ce genre de message, et je savais très bien qu’elle ne pouvait pas me tromper, mais dans ces moments là on imagine tout et n’importe quoi, et que des conneries… C’est vrai… Je le connaissais pas ce mec, mais j’avais l’impression de le détester après tout chaque personnes avaient des problèmes de sfois sans connaître les personnes et là c’était le cas avec lui… Je ne pensais pas qu’elle était ce genre de femme, loin de là, elle n’était pas comme cela, mais quand on était énervé on pouvait dire tout et n’importe quoi je la voyais et pensa


*Putain, j’ai dit une connerie…*

Et oui j’en étais sûr pourquoi j’avais dit cela, pourquoi alors que du coup je m’en prenais a elle, alors qu’elle n’y était pour rien, elle n’était pas comme cela, mais je ne pouvais pas faire genre que cela ne me faisait rien, je la regardais et je voyais que cela ne passerait pas aussi facilement que cela… je lui disait alors que c’était le genre de mec qui m’enervait, et elle me disait en gros que cela me rendait con… Soupirant je la regardais et dit

« Sans doute, mais je ne peux pas laisser un mec draguer comme ca, je suis désolé tu peux me prendre pour un con mais c’est comme cela… »

Puis elle s’enerva alors… je pouvais comprendre bien évidemment…

« C’est quoi ton délire là ?? TU ME FAIS QUOI LA ????? Que tu n’apprécies pas que je reçoive ce genre de sms je veux bien le comprendre car je suis moi-même jalouse mais je t’interdis ! JE T’INTERDIS DE ME TRAITER AINSI !!! »

Je l’écoutais alors qu’elle me disait cela, puis je prenais la chemise en pleine gueule… je l’écoutais alors qu’elle perdait le fil de sa respiration…

« Mon délire, c’est que je peux pas accepter cela c’est tout… Je… Je voulais pas te traiter comme cela… »


« Tu me fais un long discours sur le fait que tu veux prendre soin de moi et que je peux tout te dire et à la première chose que tu n’aimes pas tu me traites comme ci je n’étais qu’une pute qui attendait de se faire sauter après avoir fait languir un homme ! Je ne me suis pas fait plaquée comme une conne parce que je n’ai rien vu venir pour supporter que tu me parles ainsi ! Si tu n’es pas capable de me faire confiance et, pire, si tu me connais aussi mal alors va chier Keven !!! »

Oula, je l’avais enerver en parlant ainsi… et je l’écoutais… Elle avait raison, ce que j’avais dit je n’aurais pas du lui dire, mais les nerfs un moment donner faut bien que sa sorte non ? Bon d’accord je n’aurais pas du m’en prendre à elle, mais bon… l’amour des fois cela rendait con la preuve…

« Oui je veux prendre soin de toi, oui je veux t’aimer, et je veux faire tout pour que tu ailles mieux, mais le mec d’une nana pour lui c’est quoi c’est de la merde, ? Je ne peux pas accepter ce genre de message Lily, c’est un mec qui en a rien à foutre des autres et je peux pas… Je suis désolé d’avoir dit cela et t’avoir agresser toi alors que c’est lui le responsable, mais je suis enerver, je suis jaloux, et je ne peux pas laisser passer cela… Tu n’es pas une pute à mes yeux et tu le sais, tu es loin de là, tu sais très bien tout ce que tu représentes pour moi, et je n’aurais pas du dire la phrase que j’ai dite, j’en suis encore désolé, je te connais très bien, et tu me connais très bien pour savoir que je ne suis pas comme cela… je te fais confiance et je te connais bien, mais j’ai les nerfs, il me fou en rogne… »

Elle recu un autre message, peut être lui qui en remettait une couche aussi non ? Elle me dit alors

« Tiens ça tombe bien ! J’ai O aussi qui veut me réconforter. Je suppose que la aussi tu vas penser que je n’attends qu’une chose ! »

Je l’écoutais alors et la voyait partir les larmes dans les yeux pour aller chercher ses affaires sans doute, et je ne pouvais m’empêcher de la rejoindre, je la regardais dans la chambre et dfit alors

« Lily je ne pense pas et je ne suppose pas non plus que si O veut te réconforter, je ne suppose pas que tu n’attends qu’une chose… »

Je la voyais les larmes dans les yeux, et j’en avais mal cela me faisait mal de voir la femme que j’aimais ainsi… Je m’approchais alors doucement d’elle et lui dit

« Lily je ne pensais pas la phrase que j’ai dit pour toi, je parlais des filles en général, et je sais que cela pouvait te viser, mais je ne pense pas cela de toi, c’est juste que j’étais énervé, je sais que je me suis monté la tête comme cela, mais ca fait bizarre de voir ce genre de message sur ton portable, je ne pensais pas que tu avais un pote comme cela, tu m’as toujours parler de O, mais pas de Lil ‘O…

Je veux pas que l’on se prenne la tête pour lui, à cause de lui, et je sais très bien que tu n’attends pas qu’un homme te courtise, tu es fidel je le sais, je l’ai vu avec Ryan juste avant , et je te fais cofiance mais là mon cerveau s’est retourné en voyant cela… Tu me prendres le plus grand con si tu veux, car je ne voulais pas te faire mal, je pensais être quelqu’un de bien pour quelqu’un qui ne te ferait pas mal, qui pourrait prendre soin de toi, te donner de l’amour et te rendre heureuse mais apparemment non… »


Elle était habillé je me collais doucement à elle, elle me jetterait ce n’était pas grave après tout je le méritais, je n’aurais pas du m’en prendre à elle, et je lui dis

« Je veux pas que tu t’en ailles, je veux pas qu’on se prenne la tête, je veux pas voir des larmes sur tes yeux, et surtout pas à cause de moi… Maintenant si tu veux partir je comprendrais et je te laisserais partir, mais je préférais que tu restes près de moi, et que tu me laisses me faire pardonner… »


Une larme coulait sur sa joue, et je l’essuyais doucement avec ma main, ça tombe elle m’enverrait bouler totalement et je ne pourrais que m’en vouloir, j’étais toujours nu moi alors qu’elle était habillé et je lui dis

« Je n’aurais pas du te repousser, et nous aurions pu tout simplement parler calmement je sais… Mais je n’ai pas le sang et le corps chaud pour rien… »
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
MessageSujet: Re: Tête à tête   Lun 22 Fév - 1:23


*.*


La soirée aurait pu continuer aussi doucement qu’elle se déroulait depuis quelques instants mais on ne choisit pas toujours ce qui peut se passer et après avoir pris le temps de se dire encore qu’on serait là pour l’autre et se faire comprendre qu’on avait particulièrement envie l’un de l’autre, on en était venu à se prendre la tête. Pourquoi ? Pour un stupide texto que je venais de recevoir de Lil’O. Je ne pensais franchement pas que Keven aurait réagit ainsi mais comment cela pourrait il en être autrement après tout ? J’étais moi-même très jalouse aussi je pouvais comprendre qu’il n’apprécie que peu le fait que sa petite amie soit draguée. Il ne connaissait pas O’Ryan donc il ne pouvait pas comprendre que ce n’était pas parce que je recevais un message dans ce style que j’allais me jeter dans les bras de mon ami. Lil’O était tout simplement comme ça et je le connaissais depuis tellement longtemps que je n’y faisais pas vraiment attention. Il était clair que c’était toujours agréable de se faire désirer mais c’était juste… C’était juste Lil’O quoi !!!

« Il a peut être l’habitude de draguer toutes les jeunes femmes, mais il n’a pas à le faire avec toi… C’est dans sa nature, bah il faudrait qu’il arrête avec toi… Je fais mon jaloux parce que j’aime absolument pas ce genre de mec puce… C’est le genre de mec prêt à tout qui se croit le meilleur, et je n’aime pas c’est tout, c’est normal que je sois jaloux avec ce genre de mec… Je sais que ce n’est pas avec lui que tu es mais bon… »
« Je t’interdis de juger Lil’O ! Tu ne le connais pas !! »

Comment pouvait-il se permettre d’émettre un avis comme cela sur mon ami alors qu’il ne le connaissait même pas ! Oui ok Lil’O était un mec particulier et non je ne pouvais nier qu’il était toujours en train de me draguer car je savais bien que ce serait mentir mais je ne comptais quand même pas laisser mon ami se faire traiter ainsi. Même si O était mon frère de cœur depuis des années je connaissais Lil’O depuis autant de temps donc, même s’il était un peu particulier, je tenais tout autant à lui et j’aimais bien passer du temps avec lui alors je ne permettais pas Keven de faire la moindre remarque. Je ne lui demandais pas de l’aimer mais il pouvait au moins faire un effort pour essayer de se contenir. C’était d’ailleurs ce que j’allais rajouter quand, soudainement, Keven se lança la phrase qu’il n’aurait jamais du dire.

J’ouvrais de grands yeux sans comprendre comment il pouvait me dire ça. Ma première réaction fut de sentir mes larmes me monter aux yeux car je ne pouvais comprendre qu’il puisse penser ça de moi ! Il me connaissait bien pourtant aussi pourquoi réagissait-il ainsi ??? Mais non… Je n’avais pas du tout envie de pleurer !! Je ne voyais pas pourquoi je devrais me laisser faire après tout ! Depuis quand je ressemblais à la description qu’il venait de me faire ?? C’était … C’était… C’était tout simplement horrible de penser cela de moi et je devenais rouge de colère alors que j’enlevais nerveusement la chemise que je portais sur moi pour lui foutre dans la gueule. Je ne voulais plus JAMAIS qu’il me touche ! Je ne voulais plus JAMAIS sentir son odeur sur moi ! Ce n’était pas possible ! Pas après tout ce qu’on avait vécu ensemble ! Il m’avait dit des milliers de choses magnifiques et avait su me rendre heureuse pendant quelques heures avant de me dire cela. Comment pouvait il être aussi méchant que mon ex ! Les mecs étaient tous pareils !!!!!

« Mon délire, c’est que je peux pas accepter cela c’est tout… Je… Je voulais pas te traiter comme cela… »

Je m’en tapais totalement et je ne l’écoutais même plus de toute façon ! Je n’avais pas envie de l’écouter ! Il allait me redire des choses horribles alors que, moi, je lui avais donné mon corps et mon cœur sur un plateau. Si j’avais su que c’était pour être ainsi quelques instants plus tard j’aurais préféré continuer de pleurer sous ma couette et me bourrer de glace. Au moins j’aurais pu continuer de pleurer dans mon coin et j’aurais attendu mon grand frère pour me sentir mieux tiens ! Je n’étais pas une pute ! Quoiqu’il en dise ce qui était dit était dit !!

« Oui je veux prendre soin de toi, oui je veux t’aimer, et je veux faire tout pour que tu ailles mieux, mais le mec d’une nana pour lui c’est quoi c’est de la merde ? Je ne peux pas accepter ce genre de message Lily, c’est un mec qui n’en a rien à foutre des autres et je peux pas… Je suis désolé d’avoir dit cela et t’avoir agresser toi alors que c’est lui le responsable, mais je suis énervé, je suis jaloux, et je ne peux pas laisser passer cela… Tu n’es pas une pute à mes yeux et tu le sais, tu es loin de là, tu sais très bien tout ce que tu représentes pour moi, et je n’aurais pas du dire la phrase que j’ai dite, j’en suis encore désolé, je te connais très bien, et tu me connais très bien pour savoir que je ne suis pas comme cela… je te fais confiance et je te connais bien, mais j’ai les nerfs, il me fou en rogne… »
« Encore une fois tu ne connais pas Lil’O ! Il ne se fout pas des gens !!! C’est le petit frère d’O et donc je le connais depuis aussi longtemps qu’O et il est important à mes yeux ! Peut être qu’il est grave question cul mais c’est tout ! Au moins il ne m’a jamais dit ce genre de choses LUI ! Oui je te connais ! Enfin je croyais te comprendre car le Keven que je connaissais ne m’aurait jamais dit cela ! On dit toujours ce qu’on pense sous la colère alors je sais ce que tu penses de moi au moins ! Si tu me faisais confiance tu ne réagirais pas ainsi ! »

Je reçus au même instant un nouvel sms. C’était O qui voulait être sure que je sois bien et qui me proposait un calin. Cela me fit sourire de recevoir un texto dans ce genre alors qu’on était justement en train de s’engueuler pour une histoire de drague avec Keven et je ne pouvais m’empêcher de lui balancer à la gueule juste que c’était O qui venait de m’envoyer un message ! Après tout il était bien capable de croire que j’allais rentrer pour m’amuser à jouer les sandwiches avec O et Lil’O puisque j’étais de ce genre de femmes qui aimaient se faire désirer pour mieux se faire baiser ensuite ! D’ailleurs c’était ce que j’avais fait avec lui : je l’avais fait poireauter 6 longues années pour craquer ce soir et ensuite le laisser tomber ! Tout se passait comme je l’avais prévu n’est ce pas !!!

Ne pouvant résister à l’envie de pleurer, je me retournais pour aller dans la chambre de Keven pour récupérer mes affaires. Je n’avais pas envie qu’il me voit comme cela car je n’avais pas envie de me montrer faible devant lui. Je devais rester tout aussi énervée même si cette histoire me faisait un mal de chien et je remis simplement mon jean et mon léger pull avant de fourrer mon soutient gorge sauvagement dans la poche de mon jean car je n’avais pas envie de batailler avec mon attache maintenant. Je tremblais trop pour cela.

« Lily je ne pense pas et je ne suppose pas non plus que si O veut te réconforter, je ne suppose pas que tu n’attends qu’une chose… »
« Menteur. »

Fis-je sans me retourner alors que j’essayais de rattacher correctement les cheveux mais je n’y arrivais pas et cela m’énervait encore plus. Je restais dos à lui pour qu’il ne voit pas mes larmes mais il me connaissait bien et ce n’était pas comme ma respiration saccadée et mon reniflement ne trahissaient pas que j’étais effectivement en train de pleurer. Je l’entendis s’approcher mais je bougeais pour qu’il ne me touche pas.

« Lily je ne pensais pas la phrase que j’ai dit pour toi, je parlais des filles en général, et je sais que cela pouvait te viser, mais je ne pense pas cela de toi, c’est juste que j’étais énervé, je sais que je me suis monté la tête comme cela, mais ca fait bizarre de voir ce genre de message sur ton portable, je ne pensais pas que tu avais un pote comme cela, tu m’as toujours parler de O, mais pas de Lil ‘O… Je veux pas que l’on se prenne la tête pour lui, à cause de lui, et je sais très bien que tu n’attends pas qu’un homme te courtise, tu es fidele je le sais, je l’ai vu avec Ryan juste avant, et je te fais confiance mais là mon cerveau s’est retourné en voyant cela… Tu me prendre le plus grand con si tu veux, car je ne voulais pas te faire mal, je pensais être quelqu’un de bien pour quelqu’un qui ne te ferait pas mal, qui pourrait prendre soin de toi, te donner de l’amour et te rendre heureuse mais apparemment non… »
« Tu as une sale vision des femmes Keven ! Ce n’est pas parce que tu n’as pas eut confiance en grand monde jusqu’à présent que je dois subir cela. Je peux comprendre que tu n’apprécies pas Lil’O mais je ne suis pas prête à subir ce genre de paroles à chaque fois que tu auras « le cerveau retourné » »

Je le repoussais quand il vint se coller contre moi car je n’avais pas envie qu’il me touche. Enfin si mais non… Rahhh ce que c’était compliqué cette histoire. Je me retournais pour le regarder méchamment car, non, je ne lui avais toujours pas pardonné ce qu’il venait de me dire et, en même temps, j’étais très sensible à ses paroles car je savais qu’il m’aimait. J’étais entre la colère, le pardon mais aussi, chose que je n’avais jamais ressentie car je ne m’étais jamais embrouillée du tout avec mon ex, le désir. Mon regard trahissait ces trois sentiments mais j’essayais surtout de digérer ce qu’il venait de me dire.

« Je veux pas que tu t’en ailles, je veux pas qu’on se prenne la tête, je veux pas voir des larmes sur tes yeux, et surtout pas à cause de moi… Maintenant si tu veux partir je comprendrais et je te laisserais partir, mais je préférais que tu restes près de moi, et que tu me laisses me faire pardonner… Je n’aurais pas du te repousser, et nous aurions pu tout simplement parler calmement je sais… Mais je n’ai pas le sang et le corps chaud pour rien… »

Je le repoussais de nouveau mais je n’avais jamais eut beaucoup de force aussi je m’écrasais plus qu’autre chose sur son torse nu. Je n’avais pas envie qu’il se fasse pardonner, j’avais juste envie qu’il me laisse tranquille ! Je voulais partir ! Je voulais qu’il se barre de mon chemin et je ne voulais plus jamais le revoir ! Lui et ses magnifiques yeux, son corps comme je l’aimais et… ET JE NE DEVAIS PAS PENSER A CA !! J’essayais de le repousser de nouveau alors que je sentais ses lèvres sur les lèvres mais je ne voulais non pus qu’il m’embrasse aussi je me reculais mais il était clair que j’y mettais une volonté qui n’était pas bien bien bien grande car, d’un côté je lui en voulais et, d’un autre, j’avais affreusement envie de lui et qu’il se fasse en effet pardonner mais comment pourrais je pardonner ses paroles ??? Même si je le connaissais très bien et que je savais qu’il pouvait en effet être très con sous le coup de la colère…

« Laisses moi…. »

Soupirais je plus que je ne l’hurlais comme je l’avais prévu à la base alors que mes yeux bleus, voiles par la colère et le désir de le sentir ainsi contre moi, le regardaient intensément…

*.*
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
MessageSujet: Re: Tête à tête   Lun 22 Fév - 2:39

Pourquoi faire simple quand on peut faire compliquer ? Non cela ne vous arrive jamais de vous dire que votre journée va être tranquille mais en un quart de seconde elle part totalement en vrille ? Le temps de ne dire qu’une phrase, que de n’avoir qu’un message, que de ne pensé qu’a une chose, et votre journée peut changer du tout à tout… une joie entrainant un moment qui … qui partait vraiment mal… Oui je jugeais ce mec alors que je ne le connaissais pas, et je n’étais pas comme cela… Mais après tout c’était la colère qui parlait plus qu’autre chose… Elle me disait qu’elle m’interdisait de juger Lil'O, car je ne le connaissais pas, la regardant alors

« En même temps, en voyant cela ne je ne veux pas spécialement le connaître… mais après tout si tu me le présente, je pourrais voir si ce n’est qu’un beau parleur… »

Totalement ironique, je me doutais bien qu’il n’était pas qu’un beau parleur, mais sans doute un grand coureur de jupons et plus de fessiers en lui-même et autre mais bon… Nous voilà en train de nous prendre la tête alors que j’aurais préféré ne pas voir cela et continuer ce que l’on faisait… j’avais les boules et on peut dire que l’envie était totalement passé… j’étais plus que jaloux, j’avouais voila… c’est vrai… Je ne pouvais pas appréciée que celle que j’aime se fasse draguée, je n’étais pas le genre de personne qui aimait le fait que sa nana se fasse sifflé, ce fasse remarqué ou autres, elle était magnifique, elle était regardé, mais c’était tout … Point barre, c’était ma chérie et le premier qui la draguerait de trop près aurait à faire à moi…

Je n’émettais jamais d’avis d’habitude, et encore moins sur ces connaissances, après tout je voulais apprendre à connaître son monde, comme elle aurait sans doute envie de connaître le mien, mais apparemment c’était mal parti… Je ne le connaissais pas, et à l’heure actuelle je n’avais pas envie de le connaître, mais cela changerait peut être un jour… Et la je sortis une phrase… qui aurait du rester dans ma bouche, quand ma mère me disait qu’il fallait tourner sa langue 7 fois dans la bouche avant de parler j’aurais du l’écouter…


Je la voyais et la comprenais après tout, je venais de dire cela de colère, et j’avais compris en la voyant que j’avais fait la pire gaffe a présent, il faudrait que je me rattrapes, car je ne l’avais pas dis pour elle, loin de là, ce n’était pas elle que je visais, mais les filles qui aimaient se faire draguer par le genre de mec qu’était Lil’O… je lui faisais mal alors qu’elle ne le méritait pas, mais j’avais eu mal et je me vengeais sur elle, mais qui j’étais pour faire mal à celle que j’aimais, et que je voulais protéger jusqu'à présent…

J’avais l’air de parler dans le vent et apparemment c’était plus ou moins ce que je faisais puis qu’elle avait l’air de s’en foutre de ce que je disais plutôt en train de revivre la phrase que je lui avait dit avant… Alors que ce que je voulais c’était lui montrer que je tenais à elle, et que je ne voulais pas qu’elle soit une fille comme cela, que Lil’O la prenne pour une fille comme cela, et qu’elle n’était pas comme cela… Elle n’aurait peut être pas du venir, je ne devrais peut être pas être la pour elle, j’aurais du pas être dans sa vie tout simplement…


« Encore une fois tu ne connais pas Lil’O ! Il ne se fout pas des gens !!! C’est le petit frère d’O et donc je le connais depuis aussi longtemps qu’O et il est important à mes yeux ! Peut être qu’il est grave question cul mais c’est tout ! Au moins il ne m’a jamais dit ce genre de choses LUI ! Oui je te connais ! Enfin je croyais te comprendre car le Keven que je connaissais ne m’aurait jamais dit cela ! On dit toujours ce qu’on pense sous la colère alors je sais ce que tu penses de moi au moins ! Si tu me faisais confiance tu ne réagirais pas ainsi ! »

Je l’écoutais alors, certes c’était peut être son ami mais bon...

« J’ai compris que je ne le connaissais pas, et que tu le connaissais merci… c’est bon peut être con à tes yeux mais je ne suis pas débile, et je n’ai pas Alzheimer… He ben tant mieux pour toi si lui ne t’a jamais dit des choses comme cela…*c’est peut être avec lui que tu finiras ta vie alors…*Mais punaise si je te dis que je te fais confiance c’est que je te fais confiance, je réagis comme cela parce que je t’aime, que j’ai peur de te perdre, car sa se trouve il est largement mieux que moi, il est sans doute plus riche, mieux bâti, et a sans doute une meilleure vie à t’offrir qu’un pauvre étudiant en sport et comédie, qui doit travailler pour s’offrir une vie avec un colocataire gay et infirmier »

Pour O’, je lui faisais confiance, elle m’en avait parlé, il avait un gamin, une femme, ce n’était pas pour autant qu’un jour il n’est pas envie d’elle, mais ce n’était pas le même genre, et ce n’était pas Lil’O et puis j’avais le droit de penser ce que je voulais, non ?

Elle partait dans la chambre, et là je savais qu’il fallait que je bouge, sinon je ne la reverrais pas, et elle repartirait de la chambre et de la maison, je ne voulais pas qu’elle reparte dans cet état, et qu’elle reparte tout court, elle devait passer la nuit avec moi, et je voulais me faire pardonner, je ne pouvais pas la laisser partir, et surtout la laisser croire des choses qui n’était pas vrai… Elle se rhabillait qu’à moitié, et je la regardais


« Menteur. »

« C’est bizarre mais à lui je lui fais totalement confiance comparé à l’autre… pourtant je ne devrais pas le juger ainsi je le connais pas… Mais lui tu pourrais passer des journées, des semaines avec lui… Cela ne me dérangerait pas… Parce que je ne suis pas un menteur je te fais confiance et à lui aussi… »

Elle s’énervait, et je la connaissais par cœur, je savais qu’elle pleurait et elle bougeait pour pas que je la touche ce que je pouvais comprendre après tout a ses yeux je devais être le pire des salopards, le pire enfoiré qu’il y avait et je ne méritais pas son amour tout simplement…

« Tu as une sale vision des femmes Keven ! Ce n’est pas parce que tu n’as pas eut confiance en grand monde jusqu’à présent que je dois subir cela. Je peux comprendre que tu n’apprécies pas Lil’O mais je ne suis pas prête à subir ce genre de paroles à chaque fois que tu auras « le cerveau retourné »

« Je suis totalement désolé sur ce que je t’ai dit… j’ai sans doute une sale vision des femmes mais pas de toi… C’est vrai que les femmes et moi ce n’est pas le grand amour, tu connais mon passé, tu sais très bien que je n’ai pas eu de chance la bas et tout cela… Je suis désolé , je sais que je ne devais pas te faire subir cela, et surtout pas à toi qui mérite plus que tout ma confiance et mon amour, et tout ce qu’il y a de meilleur pour toi, et je suis vraiment le roi des cons de t’avoir dit cela, et je comprend tu ne veux pas subir cela…Tu ne les subiras plus… »

Elle me repoussait quand il venait vers moi et cela me faisais mal au cœur, elle me repoussait ainsi, mais je n’avais qu’une envie c’était de la prendre contre moi de me faire pardonner, mais quand elle se retournait et que je voyais ce regard qui aurait pu me tuer, en même temps comme cela je ne lui aurais pas fait plus de mal avec les paroles… Je voyais ce regard qui me disait me touche pas, mais en même temps je sais que tu es sincère et prend moi dans tes bras, mais ce n’était pas facile de faire les trois en même temps étant donné que deux se contredisaient totalement…

J’étais totalement sincère dans mes paroles, je ne voulais pas qu’elle parte, pas que l’on se prenne la tête et surtout pas qu’elle pleure à cause de moi… Je la sentais me repousser, mais en même temps elle s’écrasait contre moi, elle devait vouloir me dégager mais n’avait plus la force de rien, plus envie de tout cela, plus envie de moi et je pouvais concevoir cela… Elle essayait de me repousser doucement avec ses petites mains, mais je posais mes lèvres sur ses lèvres et non je ne pouvais pas me retenir j’avais envie de me faire pardonner de lui montrer tout l’amour que j’avais pour elle, et bien que j’avais été un pauvre con… je l’aimais elle plus que ma propre vie, et pour rien au monde je ne voulais la perdre… Elle reculait doucement, alors que je venais de l’embrasser, elle ne me voulait pas pourtant en voyant son regard on pouvait penser le contraire… Je voulais me faire pardonner mais si elle n’en voulait pas de moi cela serait bien difficile à vrai dire… J’étais con sous le coup de la colère, elle le savait, elle l’avait déjà u voir… Mais là c’était envers elle… elle me disait alors


« Laisses moi…. »


Elle le soupira plus qu’autre chose… Alors je l’embrassais doucement à nouveau et que ses beaux yeux me regardaient

« Tu veux que je te laisse… D’accord… »

Je la regardais alors tristement car je ne voulais pas la laisser, puis je commençais alors à partir vers la porte de la chambre, mais je ne pouvais pas la laisser comme cela, pas m’enfuir comme cela j’avais dit quelque chose qui lui avait fait mal, et je ne pouvais pas me permettre de la laisser croire certaines choses, m’arrêtant alors devant le pas de la porte, je lui dis

« Non, je ne veux pas te laisser, et non je ne suis pas d’accord… J’ai fait une bêtise, mais je t’aime plus que ma propre vie… »

Je me collais doucement à elle, et l’embrassais avec un peu plus de passion doucement… Puis lui dit

« Je ne veux pas que tu sois triste, je ne veux pas te laisser, je ne veux pas te faire de mal… »

Je la portais alors doucement et ne voulais pas rester dans cette pièce… elle avait les larmes qui avaient coulés, et les yeux qui pleuraient encore, la portant doucement, je l’emmenais doucement vers la salle de bain, je la posais alors doucement là, et pris un mouchoir pour lui essuyer doucement les larmes qui coulaient sur la joue, et là au moins il y avait un grand miroir… je me mis devant avec elle et lui dit

« Tant que cet homme qui est devant toi sera vivant, je veux que tu fasses partie de sa vie, c’est un petit ou grand con selon les moments, mais il t’aime plus que sa propre vie… Alors excuse le de ce qu’il a dit tout a l’heure car tu dois le connaître un peu, au fond de lui il n’a pas un mauvais fond… Il c’est juste énervé, alors qu’il n’aurait pas du dire cette phrases là… »

Je la regardais moi toujours nu –oui oui il faisait super bon chez moi pas besoin d’habit XD- me collant doucement à son dos, la regardant à travers le miroir, et l’embrassant doucement dans le cou, puis la retournant doucement, l’embrassant avec passion et regardant son magnifique regard bleu et dit


« Je suis sincère Lily… »
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
MessageSujet: Re: Tête à tête   Mar 23 Fév - 1:41


*.*


Je n’avais plus envie d’écouter Keven. Je n’avais plus envie d’entendre ce qu’il venait de me dire et ses explications. J’étais restée bloquer sur une seule phrase. Une seule toute petite phrase qui n’était pas du tout passé. Je pouvais comprendre beaucoup de choses et je ne me jugeais pas comme une jeune femme particulièrement compliquée ou désagréable mais il était clair que je ne pouvais supporter qu’on me traite ainsi. Il était jaloux ? D’accord ! Je l’étais moi-même et je savais très bien alors que je ne serais surement pas heureuse qu’une jeune femme se permette de dire ce genre de choses à mon petit ami mais je lui faisais tout de même totalement confiance et je me permettrais surement juste de m’expliquer avec la jeune femme. Je ne pensais pas venir dire à mon petit ami qui n’était qu’un macho totalement irresponsable qui pensait juste à baiser et à se faire le plus de femmes qu’il voulait. Et c’était presque la même chose que ce qu’il venait de me dire et je n’étais pas assez soumise pour me laisser faire. Pourquoi je me trouvais plutôt douce et calme mais là, franchement, je ne pouvais pas accepter. Je ne pouvais pas accepter qu’il se comporte ainsi ! Je ne pouvais me dire que j’allais vivre avec un homme qui était capable de me traiter ainsi à chaque fois qu’il aurait un coup d’énervement ou bien de stress. Non ce n’était pas possible.

Et je lui interdisais de juger Lil’O. Je ne pouvais pas comprendre qu’il puisse faire cela alors qu’il ne le connaissait même pas. Et je ne pouvais pas accepter qu’on insulte une personne qui comptait trop pour moi. O et son petit frère avaient bien souvent été là pour moi quand j’en avais eut besoin aussi ils étaient tous les deux des mecs bien. Certes il y en avait un qui était déjà marié et père de famille donc il n’était pas une menace mais je ne jugeais pas l’autre comme une menace non plus. En tout cas pour moi et j’espérais bien que Keven pourrait le comprendre mais, vu sa réaction, je sentais que notre belle histoire d’amitié -voir même plus depuis quelques temps- n’aurait pas survécu très longtemps à notre rencontre. Dommage…

« J’ai compris que je ne le connaissais pas, et que tu le connaissais merci… c’est bon peut être con à tes yeux mais je ne suis pas débile, et je n’ai pas Alzheimer… He ben tant mieux pour toi si lui ne t’a jamais dit des choses comme cela…*c’est peut être avec lui que tu finiras ta vie alors…*Mais punaise si je te dis que je te fais confiance c’est que je te fais confiance, je réagis comme cela parce que je t’aime, que j’ai peur de te perdre, car sa se trouve il est largement mieux que moi, il est sans doute plus riche, mieux bâti, et a sans doute une meilleure vie à t’offrir qu’un pauvre étudiant en sport et comédie, qui doit travailler pour s’offrir une vie avec un colocataire gay et infirmier »
« Mais qu’est ce que je m’en fous ! J’ai de quoi m’offrir tout ce que je veux alors crois tu vraiment que je n’ai que ça à faire de me faire entretenir !!!! Tu t’attends à quoi !? A penser aussi de moi que je suis une poule de luxe ?? »

Lui criais-je avant de lui lancer sa chemise dans sa tronche avant de me casser du salon pour pouvoir retourner dans la chambre et récupérer mes affaires. Je mis rageusement mon jean, mon pull et fourrais mon soutient gorge dans ma poche avant de regarder autour de moi pour vérifier que je n’avais rien oublié mais j’avais du mal à avoir comme je pleurais et que je ne voulais pas me retourner vers lui en plus. Je n’avais pas envie de m’offrir en spectacle même si je trouvais que c’était déjà ce que je faisais car il avait réussit –pour la première fois de ma vie- à me faire sortir de mes gonds. Je ne pensais même pas que je serais capable de m’énerver ainsi d’ailleurs mais il était clair que notre relation -si elle continuait- serait certainement bien plus passionnel que celle que j’avais eut jusqu’à présent au vue de nos deux caractères et du fait que, plus les années passaient, moins je me laissais marcher sur les pieds.

Il me disait qu’il faisait confiance à O et cela me fit sourire. Comme ci une situation familiale voulait tout dire ! C’était débile ! Pour avoir été courtisée quelque fois comme j’étais appréciée depuis que j’étais mannequin je savais bien que ce n’était pas parce qu’un homme était marié qu’il était totalement hors course et je trouvais cela nul. Surtout que j’étais persuadée qu’il me mentait et je me reculais de nouveau alors qu’il essayait de me toucher car je n’en avais pas envie. Non seulement il avait été un vrai salopard avec moi mais, en plus, je savais très bien que je serais capable de craquer et je ne voulais certainement pas lui faire ce plaisir ! Pas après ce qu’il venait de me dire.

« Je suis totalement désolé sur ce que je t’ai dit… j’ai sans doute une sale vision des femmes mais pas de toi… C’est vrai que les femmes et moi ce n’est pas le grand amour, tu connais mon passé, tu sais très bien que je n’ai pas eu de chance la bas et tout cela… Je suis désolé , je sais que je ne devais pas te faire subir cela, et surtout pas à toi qui mérite plus que tout ma confiance et mon amour, et tout ce qu’il y a de meilleur pour toi, et je suis vraiment le roi des cons de t’avoir dit cela, et je comprend tu ne veux pas subir cela…Tu ne les subiras plus… »
« Oui je connais ton passé et tu oublies que je viens de me faire plaquer Keven alors tu aurais au moins pu éviter de faire des généralités à la con comme ça !!!! Tu es le premier à me faire des grandes leçons sur la vie mais tu ferais mieux de les écouter toi-même !! »

J’échappais à ses lèvres même si j’avais eut du mal pour pouvoir me reculer mais comme j’étais coincée je me décidais à le pousser…. Ce qui ne servit à rien comme je n’étais pas assez forte et que, doucement mais surement, ses excuses pénétraient mon esprit car je savais très bien qu’il n’était vraiment pas comme ça mais j’étais sous le coup de la colère et il m’avait blessé. Dieu sait que les femmes peuvent être susceptibles et je ne pensais pas l’être particulièrement mais j’avais été très malheureuse en ce début de soirée pour supporter d’en prendre plein la tête quelques heures plus tard. Surtout de la part de mon nouveau petit ami car, oui, c’était ce qu’il était même si j’étais encore un peu paumée dans mes sentiments amoureux.

« Tu veux que je te laisse… D’accord… »

Je le regardais capituler sans bouger. Oui j’étais totalement contradictoire mais je ne pensais pas qu’il serait capable de me laisser aussi « vite ». Est-ce que je le connaissais aussi mal ? Lui qui était capable d’être têtu et de ne pas lâcher l’affaire pendant des années… Je baissais les yeux en soupirant avant de rentrer mes mains dans mes poches et me dire qu’en fait… Tout cela n’avait été qu’une belle mais courte histoire. Je n’avais plus qu’à rentrer chez moi, en Angleterre, et refaire ma petite vie toute seule….

« Non, je ne veux pas te laisser, et non je ne suis pas d’accord… J’ai fait une bêtise, mais je t’aime plus que ma propre vie… Je ne veux pas que tu sois triste, je ne veux pas te laisser, je ne veux pas te faire de mal »

Je relevais la tête alors qu’il se collait de nouveau contre moi et répondais à ses baisers avec passion avant de passer mes bras autour de son cou. Oui je savais qu’il m’aimait et oui il n’était qu’un con mais je l’aimais aussi. Peut être pas exactement comme lui m’aimait mais je l’aimais et je savais très bien qu’il n’avait pas voulu me faire de mal malgré tout… C’était juste que je ne comptais pas me laisser faire sur ce genre de sujet mais je savais pardonner… Même s’il faudrait encore un peu de temps pour que je digère mais je tenais trop à lui pour le perdre et il s’était tellement excusés aussi je me voyais pas lui faire subir cela pendant des heures non plus… Oui c’était ce que je pensais quelques instants plus tôt mais ses lèvres et son corps contre le mien eut vite fait de me faire changer d’avis alors que je succombais à son charme…

J’enroulais mes jambes autour de sa taille quand il bougea sans faire attention à l’endroit dans lequel il m’emmenait car j’avais juste envie d’oublier ce qui venait de se passer. Quand je rouvris les yeux on était dans la salle de bain et j’étais en face d’une grande glace dans lequel il me regardait. Il m’essuyait avec douceur les joues pour sécher les larmes qui venaient de couler et je le regardais avec douceur….

« Tant que cet homme qui est devant toi sera vivant, je veux que tu fasses partie de sa vie, c’est un petit ou grand con selon les moments, mais il t’aime plus que sa propre vie… Alors excuse le de ce qu’il a dit tout a l’heure car tu dois le connaître un peu, au fond de lui il n’a pas un mauvais fond… Il s’est juste énervé, alors qu’il n’aurait pas du dire cette phrase là… »
« Je ne veux pas que tu me considères comme n’importe quelle femme et je veux que tu aies confiance en moi. Sinon notre couple ne tiendra pas. »

Je ne voulais pas être mise dans le lot de toutes les autres femmes qu’il avait connu car je n’avais pas envie de jouer au rôle d’Alex ou autre dans quelques jours. Je voulais qu’il compte pour moi et je voulais compter pour lui et je ne pensais pas que cela serait possible si on n’avait pas confiance l’un en l’autre. Après tout j’étais mannequin aussi j’étais souvent courtisée et je n’avais pas envie de subir ce genre de scène à chaque fin de défilé ou dans la rue. J’avais envie d’être tout simplement moi-même et de profiter d’une douce et agréable vie à ses côtés.

« Je suis sincère Lily… »
« Je sais »

Je le savais même très bien mais je pensais tout de même qu’il faudrait qu’il apprenne à gérer ses humeurs s’il voulait me garder. Je l’embrassais de nouveau avec passion en caressant son dos avec douceur avant de le laisser nous mener là où il le désirait. Un petit sourire sur les lèvres je remarquais le carrelage blanc de la douche et je l’aidais à enlever les affaires que j’avais remis en catastrophe et que je n’avais pas forcément fermé comme j’étais trop nerveuse. L’eau chaude ne tarda pas à couler le long de mon dos et je levais la tête vers le jet de l’eau histoire de me rincer le visage et de profiter de ce brusque changement pour me sentir mieux… Passant mes mains dans mes cheveux que je détachais pour qu’il retombe le long de mon dos, je me reculais enfin un peu en m’appuyant contre le mur de la douche en regardant avec envie mon petit ami… Je l’attirais ensuite contre lui en remontant une de mes jambes contre lui et en l’embrassant avec passion car j’avais juste envie de profiter de l’instant présent, d’oublier… et qu’il me prouve qu’il m’aimait toujours…

*.*
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
MessageSujet: Re: Tête à tête   Mer 24 Fév - 2:16

Je n’étais peut être pas le meilleur des hommes, et la preuve c’est que je venais de lui faire mal en prononcant une phrase alors que ce n’était surement pas à elle que j’aurais du dire cela, et ce n’était pas à elle que je devais m’en prendre… Mais quand j’étais énervé… il fallait que cela sorte, et j’apprendrais sans doute à me calmer avec Lily, elle saurait sans doute me temporiser et me calmer au fur et a mesure… J’apprendrais à ne pas me prendre la tête pour cela, après tout c’était un texto il fallait que j’assume le fait que ma chérie puisse être apprécier, et puis surtout par ses amis c’était normal… Je n’aurais pas non plus aimé qu’elle me dise des choses qui me ferait mal comme je lui vais fait mal …

Je comprenais qu’elle m’interdisse de le juger ce mec, bien que je n’étais pas comme cela d’habitude mais là sous les coups de nerfs et autres… et fallait que je pense que si elle leur parlait c’est qu’ils étaient sans doute bien facile à dire, mais pas facile à penser quand on voit ce genre de message….. Mais là je n’y arrivais pas c’était plus fort que moi… Et dire que cela pourrait mettre fin à notre histoire…


« Mais qu’est ce que je m’en fous ! J’ai de quoi m’offrir tout ce que je veux alors crois tu vraiment que je n’ai que ça à faire de me faire entretenir !!!! Tu t’attends à quoi !? A penser aussi de moi que je suis une poule de luxe ?? »

« Je ne pense pas que tu es une poule de luxe, alors arrête de me dire cela… Je ne l’ai pas dit et je ne le pense pas… C’est juste que je suis tellement minable comparé à certains… »

Cela ne servait à rien que je continue de lui parler puisqu’elle c’était casser du salon pour aller dans ma chambre, celle ou on avait passer un excellent moment il y a un petit moment de cela… Alors que j’allais la rejoindre et oui je n’allais pas la laisser partir comme cela, j’avais fait une connerie dans ce que j’avais dit et je ne penserais pas que je devais la laisser partir comme cela, nous devions parler, et je devais me calmer pour lui montrer vraiment ce que je ressentais, elle me connaissait, et je la connaissait… Mais je ne l’avais jamais vu comme cela… Une relation qui serait sans doute complexe, et encore plus si elle continuait je devrais faire des efforts la dessus… Je n’avais pas l’habitude d’être aimer , pas l’habitude d’aimer et surtout pas d’avoir l’habitude de dire et vivre une relation comme cela, la dernière relation , ce n’était qu’une relation sexuelle et ambigüe que j’avais avec Alex, on peut pas dire que se soit vraiment… pareil…

Je savais qu’elle craquait, et je trouvais cela malheureux, j’arrivais à lui faire mal alors qu’au fond de moi je ne voulais que son bonheur… Même si je passais la pour le pire des cons…

Je lui disais ce que je ressentais après tout je n’avais pas eu de chance en amour, et je me disais que cela était peut être au final de ma faute… Elle me connaissait, et savait…


« Oui je connais ton passé et tu oublies que je viens de me faire plaquer Keven alors tu aurais au moins pu éviter de faire des généralités à la con comme ça !!!! Tu es le premier à me faire des grandes leçons sur la vie mais tu ferais mieux de les écouter toi-même !! »

« Je sais que tu viens de te faire plaquer… Et je sais que j’aurais pu éviter cela… Je les écouterais… Sans aucun doute… Rapidement d’ailleurs… »

Elle échappais à mes lèvres, et me poussait délicatement, mais je n’avais pas envie qu’elle se recule comme cela, je ne voulais qu’elle comprenne que ce que je lui disais… Que mes excuses soient dans sa tête, je ne voulais pas la blesser, je ne voulais plus la blesser, et je voulais qu’elle comprenne et qu’elle accepte tout ce que je pourrais lui dire à présent… Je l’aimais et je voulais qu’elle soit ma chérie, et je ne voulais pas qu’elle soit malheureuse surtout de ma faute… Elle voulait que je la laisse d’accord…

Je partais alors , je n’étais pas du genre à capituler loin de là, mais je ne voulais pas la forcer pour quoi que se soit… Après tout si elle me repoussait comme cela, si elle ne voulait plus de moi , elle avait sans doute raison et puis pourquoi ne pas abandonner ? Parce que je n’étais pas comme cela ? Mais je ‘nétais pas d’habitude non plus à faire ce genre de conneries, et ce genre de phrases toutes faites par n’importe quel homme qui prenait les femmes pour des objets, ou des salo** et moi je n’étais pas comme cela, je la respectait trop pour penser cela, mais vu ce que je lui avait dit… En avancant dans la chambre je soupirais, je partais vers la sortie, mais je ne pouvais pas abandonner, pas l’abandonner elle, alors que c’était la première que j’aimais depuis un moment, celle pour qui j’avais envie de tout donner… Pourquoi je la laisserais gagner comme cela sur le fait de la laisser alors qu’au fond j’étais sur que ni l’un ni l’autre nous voulions que cela se termine comme cela…

Je lui disais alors tout simplement ce que je pensais alors que je me collait contre elle pour lui faire comprendre… Et je l’embrassais avec passion alors que pour la première fois que j’avais dit ma phrase elle répondait et ne me repoussait pas, passant même ses bras autour de mon cou…

C’était quand même mieux de la voir comme cela, j’étais con et je l’aimais et je lui montrerais que je l’aimais et je ferais tout pour me faire pardonner… Et j’espérais vraiment qu’elle saurait me pardonner et que je saurais lui montrer tout ce qu’il faut pour la faire comprendre que je ne recommencerais plus ce genre de phrase à la c*n.. Je sentais son corps ainsi contre le mien, et je souriais doucement lorsqu’elle enroulait ses jambes autour de ma taille… j’avais envie d’elle et de lui montrer de quoi j’étais capable à nouveau, mais juste avant je voulais l’emmener dans une autre pièce pour ne plus être dans cette chambre ou le salon témoin du début de cette dispute… Alors je l’emmenais dans cette salle de bain avec quelques petites idées derrière la tête… Je lui essuyais délicatement les joues pour ne pas qu’elle soit mouillé à cause de ses larmes qui avaient couler à cause de moi…

Je lui disais tout ce que je pouvais et tout ce que j’avais sur le cœur après tout quoi de mieux que la sincérité après tout….


« Je ne veux pas que tu me considères comme n’importe quelle femme et je veux que tu aies confiance en moi. Sinon notre couple ne tiendra pas. »

Je la regardais et comprenais cette phrase, et je savais qu’elle ne voulait pas être considéré comme n’importe qu’elle femme, et surtout je savais de qui elle voulait parler… Je connaissais son avis sur mes sorties de nuit, et ce que j’avais fait quelques jours auparavant avec Alex… Il fallait que je travaille sur moi-même la dessus…

« Je ne te considérais pas comme n’importe quelle femme… Je t’aime beaucoup trop pour cela… Je vais tout faire pour travailler sur ma jalousie et dessus… Je te fais confiance et je te le prouverais… je ne veux pas que notre couple ne tienne pas à cause de moi et à cause de cela… »


Après tout… Je ne voulais pas que notre couple s’arrête la, et je voulais qu’il dure jusqu’à la fin… A la fin de notre couple vraiment au maximum… Enfin vous savez de quoi je veux parler… Et je devais faire attention la dessus à notre couple car je la suivrais dés que possible, et je pourrais pas lui faire une scène à chaque fois qu’elle ferait son métier et autre… Je lui faisais confiance, lui ferais confiance et devait faire et apprendre à faire confiance aux personnes qui l’entouraient… Je lui disais alors que j’étais sincère et elle me disait qu’elle le savait…

« J’espère ma puce… »

Je la regardais et lui souriais doucement, je savais que j’avais un vrai travail à faire la dessus sur le fait de gérer mes humeurs et si il fallait je ferais du sport encore plus pour me calmer, d’ailleurs fallait que je fasse du boxe en ce moment et donc cela me permettrait de me défouler … Mais la ce n’était pas à cela que j’étais en train de penser, je pensais au baiser avec passion qu’elle venait de me faire tout en caressant mon dos alors que je la prenais doucement dans mes bras et l’emmenait non loin de là ou nous étions, mais tout simplement sous la douche, la ou nous prendrons tout simplement une bonne douche qui saurait nous faire du bien…

Je voulais lui montrer que je tenais à elle et ce que je ressentais et là en la voyant dans cette douche je n’avais qu’une envie lui donner tout ce que je pouvais… Je la voyais sourire alors qu’elle réouvrais les yeux pour découvrir le carrelage blanc de cette douche… Et je commencais alors à enlever ses affaires… Oui oui j’enlevais ses affaires et elle n’était pas contre puisqu’elle m’aidait à les enlever et puis ils étaient tellement facile à enlever étant donner qu’elle n’avait rien fermé, et mis un peu comme cela… L’embrassant doucement dans le cou alors que je mis l’eau en route et tout en caressant son dos je sentais l’eau couler le long de son dos, et je la regardais alors lever la tête… Elle se sentirait sans doute mieux avec l’eau coulant ainsi pour rincer son visage… je la regardais détacher ses cheveux alors que je sourias voyant ses cheveux tomber ainsi le long de ses épaules et de son dos…

Elle se reculait alors je pouvais l’observer un peu plus , avec un grand sourire alors que le désir pouvait se ressentir et je le remarquais dans ses yeux, la colère avait laisser place à l’envie, et l’embrassant délicatement elle m’attirait contre elle, et sentant doucement une de ses jambes remonter nous nous embrassions avec passion, sentant l’eau couler le long de notre corps… La soulevant alors doucement la collant contre le mur et contre mon corps je l’embrassais doucement dans le cou alors que je sentais ses jambes entourer mon corps…Caressant doucement son fessier, je remontais l’une de mes mains le long de son dos, alors que mon envie pouvait se sentir bien plus que je ne pouvais le prévoir… La regardant doucement les yeux pétillants, je l’embrassais alors en ne faisant a présent qu’un avec elle alors que je laissais échapper un petit râle puis arrêtant doucement le baiser, j’approchais mes lèvres de son oreille, et lui dit tout simplement


« Je t’aime… »
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
MessageSujet: Re: Tête à tête   Mer 24 Fév - 4:04


*.*


« Je ne pense pas que tu es une poule de luxe, alors arrête de me dire cela… Je ne l’ai pas dit et je ne le pense pas… »

Je n’entendis pas la suite comme j’étais déjà partie vers la chambre pour pouvoir récupérer mes affaires. J’avais décidé de partir ! Je n’avais plus envie de me prendre la tête avec cette histoire débile ! J’étais trop bête de toute façon ! Comment est ce que j’avais pu imaginer que tout cela se terminerait bien entre nous ? Nous étions tous les deux juste des amis alors comment imaginer qu’on pouvait être plus ? Il était clair que je ne pourrais pas supporter d’avoir un petit ami pareil ! Et ce n’était pas une jeune femme comme moi qui lui fallait car j’étais bien trop entourée d’hommes m’appréciant pour qu’il le supporte. Non non je n’avais pas beaucoup d’amis mais j’en avais des très proches et après j’étais une mannequin plutôt appréciée aussi je m’étais fait des connaissances qui aimaient bien me charmer. Après tout je côtoyais beaucoup de mannequins masculins qui étaient véritablement magnifiques… Et je ne pensais vraiment pas que Keven avait quoi que ce soit à prouver par rapport à eux. S’il partait de cette idée à la c*n il était clair qu’on n’aurait pas grand-chose à se dire tous les deux finalement car je trouvais ça totalement débile. Je n’avais pas besoin d’avoir un homme avec beaucoup de sous. J’en gagnais largement assez pour pouvoir subvenir aux besoins d’une famille toute entière alors voila quoi… C’était ridicule. Totalement ridicule.

Tout en continuant de tourner cela dans ma tête, j’essayais de me rhabiller mais ce n’était clairement pas le plus simple. Entre les larmes, la nervosité et le fait que j’étais totalement paumée, je n’arrivais pas à faire grand-chose aussi je lâchais l’affaire. Pas besoin de fermer le jean de toute façon et le reste ça resterait bien comme cela. Keven arriva dans la chambre mais je n’avais pas envie de continuer de parler. Il me fatiguait. Il était le premier à me dire comment je devais vivre et prendre les choses qui m’arrivaient et à essayer de me pousser vers l’avant et pourtant il était incapable de le faire lui-même. Il était là, en train de me regarder pleurer et il ne savait pas quoi faire. Il se sous estimer encore et encore et ne pensait même pas qu’il était capable d’être à ma hauteur mais c’était totalement ridicule. Encore !

« Je sais que tu viens de te faire plaquer… Et je sais que j’aurais pu éviter cela… Je les écouterais… Sans aucun doute… Rapidement d’ailleurs… »

Il avait intérêt… Mais il décidait de partir soudainement alors que, justement, à moi il m’avait dit de combattre aussi je ne pouvais que constater qu’il fuyait encore… Alors il n’écoutait toujours pas ce qu’il disait et je soupirais… Oui je lui avais dit de partir et je lui avais fait comprendre que je ne désirais qu’il ne me touche pas mais j’étais une femme. Ne savait il pas que les femmes voulaient généralement tout le contraire que ce qu’elles montraient car elles avaient envie de se faire désirer ??? Je ne pensais pas qu’il s’avouerait si rapidement vaincu aussi les larmes remontèrent dans mes yeux alors que je serrais mes bras autour de moi en me disant que j’allais partir. Je fis d’ailleurs quelques pas avant qu’il ne revienne soudainement sur ses pas pour pouvoir m’embrasser avec passion. J’y répondais… Comment pourrais-je faire autrement ? J’avais tellement envie de l’embrasser et de pouvoir le sentir contre moi que je ne pouvais le repousser. Oui oui je lui voulais encore pour ce qu’il avait dit mais il s’était déjà beaucoup excusé donc… Donc je ne savais pas… A vrai dire le simple fait de sentir ses lèvres sur les miennes avait eut le don de me faire oublier tout ce pourquoi on était en train de s’embrouiller quelques secondes plus tôt…

Je l’embrassais avec passion en passant mes bras autour de son cou sans chercher à faire autre chose qu’à profiter de ce moment présent. Je continuais de l’embrasser avec passion en oubliant clairement de respirer avant d’entourer sa taille de mes jambes comme je savais qu’il voulait qu’on bouge. Je ne fis pas attention l’endroit où il avait décidé de nous emmener jusqu’à ce que mon regard ne croise le sien au travers de la glace. Il essuyait avec douceur mes joues et je l’en remerciais pour cela. Oui je tenais à lui et oui il était en tout point adorable mais il était clair qu’il y avait encore beaucoup de choses qu’il faudrait travailler pour qu’il soit un jeune homme stable. Je pensais que j’étais paumée mais je me rendais compte que Keven l’était largement plus que moi. D’un autre côté je le savais comme il n’avait jamais eut vraiment d’histoire mais là, c’était encore plus frappant… Je regardais sa détresse de m’avoir rendu si malheureuse et je m’en voulais d’avoir peut être été trop méchante mais je n’avais jamais accepté ce genre de paroles… Enfin je n’avais jamais eut à les subir plutôt aussi je découvrais moi-même mon état face à ce genre de mots.

Je ne voulais pas qu’il me considère comme n’importe quelle fille... Je voulais être une jeune femme unique et je voulais qu’il commence à se rendre compte que ce n’était pas en réagissant ainsi que notre histoire allait continuer. Il pouvait être jaloux car je l’étais moi-même mais il faudrait aussi qu’il apprenne à me faire confiance et qu’il arrête de jouer au mâle car, même si c’était très agréable dans certains domaines, c’était vraiment très lourd dans d’autre et je ne comptais pas accepter de me faire rabaisser à chaque contrariété de sa part…

« Je ne te considérais pas comme n’importe quelle femme… Je t’aime beaucoup trop pour cela… Je vais tout faire pour travailler sur ma jalousie et dessus… Je te fais confiance et je te le prouverais… je ne veux pas que notre couple ne tienne pas à cause de moi et à cause de cela… »
« Je te fais confiance… »

Je me retournais pour l’embrasser avec passion de nouveau. Oui je savais tout ça et je savais qu’il était sincère mais il était clair que j’attendais de voir comme cela se passerait la prochaine fois pour voir s’il allait vraiment réussir à prendre sur lui. Mais, pour l’instant, nous avions juste besoin de nous retrouver et, c’était bien la première fois, mais je sentais que j’allais apprécier la réconciliation après ce genre de coup dur. Au vue du désir que je ressentais soudainement pour lui et que j’avais rarement connu aussi intense je ne pouvais m’empêcher de lui faire ressentir ce dont j’avais envie… Envie qui était largement partagé comme je pouvais le sentir et je me reculais avant de sentir le carrelage de la douche dans mon dos. Un petit sourire sur les lèvres je l’aidais à virer mes affaires pour pouvoir me retrouver le plus rapidement possible nue contre lui et pouvoir profiter de nouveau de la chaleur de ce corps.

L’eau chaude coula enfin le long de mon corps aussi je me détachais de mon chéri pour pouvoir me mettre bien en dessous. Mon visage orienté sous le jet, j’en profitais pour me rincer un peu et surtout profiter de quelques micro seconde de bien être pour décompresser du moment que je venais de vivre. Je détachais mes cheveux qui retombèrent le long de mon dos en une douce cascade dorée et je les mouillais complètement pour pouvoir profiter entièrement de cet instant en me collant contre Keven, dos à lui pour le moment. Je le laissais me regarder alors que je passais mes mains dans mes cheveux avant de rouvrir mes grands yeux bleus pour le regarder intensément alors que l’eau continuait de couler le long de mes cheveux et de ma poitrine surtout. Je ne mis pas longtemps à venir l’embrasser avec passion de nouveau après m’être mordu légèrement la lèvre sous l’envie de l’avoir contre moi… Surtout que j’aimais la moindre parcelle de son corps…

Mon dos de nouveau contre le carrelage froid de la salle de la douche, je me laissais aller contre lui en remontant une de mes jambes contre sa cuisse. Je le laissais me soulever alors que j’entourais sa taille de mes jambes de nouveau et de lui laisser libre accès à mon cou car j’aimais quand il m’embrassait ainsi. D’un mouvement sensuel, il ne fit plus qu’un avec moi et le bruit de l’eau ne suffit pas à couvrir le gémissement que je poussais à ce mouvement qui me faisait quitter entièrement la terre. Je l’embrassais avec passion avant qu’il ne me retire ses lèvres aussi j’ouvrais de nouveau les yeux pour le regarder avec un désir peut etre un peu visible mais je m’en moquais bien d’être aussi expressive avec lui…

« Je t’aime… »

Je n’étais pas encore capable de répondre à cela aussi je me contentais de venir chercher ses lèvres pour l’embrasser avec passion. J’espérais qu’il ne m’en voudrait pas… Me donner à lui et me prendre autant la tête pour lui expliquer notre couple prouvaient que je tenais énormément à lui et que je ne faisais pas cela juste pour passer du bon temps mais il me faudrait un peu de temps avant de lui dire que je l’aimais. Tout cela était encore trop frais pour moi… On n’effaçait pas 6 ans de vie si facilement même si on avait le meilleur des hommes entre ses bras. Je continuais donc de l’embrasser tout en recréant ces mouvements si intenses qui me permettaient de me rendre compte à quelle point je le désirais… A quel point j’avais envie qu’il continue de poser ses mains sur moi… J’aimais la chaleur de mon corps, la douceur de sa peau… J’aimais sa façon de me regarder en me faisant l’amour et j’aimais ces grognements à mon oreille… J’aimais tout ce qui était lui tout simplement et j’essayais de me rendre aussi captivante à son regard alors que je me serrais de plus en plus fort contre lui en sentant le plaisir montrer jusqu’à… exploser…

*.*
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
MessageSujet: Re: Tête à tête   Mer 24 Fév - 21:22

Comment se prendre un vent lorsque l’on parle à une personne ? Que celle-ci parte dans la chambre alors que vous êtes en train de parler, et c’est ce qu’il venait de se passer là avec Lily, en même temps ce n’était pas quelque chose de spécialement d’essentiel, mais j’aurais aimé quand même qu’elle entende… Tant pis ce n’était pas grave, elle était partie dans la chambre et je devais la suivre tout simplement… Comment faire fuir les femmes en quelques minutes à peine ? Faire appel à moi-même si vous vouliez que je dise une bêtise… Mais bon ce n’était pas à cela qu’il fallait que je pense , ce qu’il fallait c’est que je fasse tout pour rattraper ce que je venais de dire, et m’excuser… Chose que j’étais capable de faire, mais fallait qu’elle m’écoute un peu… Et la, je lui avais tellement fait mal que se serait difficile… Notre amitié ne pouvait donc pas évoluer comme je le voulais ? Apparemment c’est ce qui en ressortait là, mais ce n’est pas du tout ce que je pensais, j’étais sûr que nous étions capable de vivre une belle histoire d’amour, et nous étions tellement proche que je pouvais pas vivre sans elle… Je le savais j’en était sur… Mais là j’avais été c*n et il fallait que je me rattrape et que je lui fasse confiance… Si elle avait partagé mon lit ce n’était pas pour quelques heures, et si elle avait voulu trompé Ryan , elle l’aurait déjà fait…

Il fallait que je me fasse confiance pour que je puisse faire totalement confiance en cette femme, je pensais lui faire confiance mais apparemment je ne l’étais pas à 100% et notre vie commune serait sans doute pas assez longue à notre goût pour que l’on se prenne la tête ainsi pour des bêtises de texto et autres… Je la sentais nerveuse et je l’entendais bien elle pleurait, je ne pouvais avoir plus mal, je voulais tout faire pour ne pas la faire souffrir, et la protéger des autres et c’est moi qui lui faisait mal… Je la regardais elle avait mis ses affaires comme cela de colère et était plus ou moins débraillé ce n’était pas du tout son genre… Et je n’arrivais pas à me foutre une baffe dans la tronche pour me foutre un grand coup pour bouger…ok … Je me sentais pas à la hauteur par rapport à certaines personnes, mais en même temps c’était du a beaucoup de choses, et j’étais sur qu’elle arriverait à me faire avoir confiance en moi… Parce qu’elle seule et sans doute 2-3 personnes me connaissait sous ce jour quand ça n’allait pas…

J’avais déjà mon idée en tête, mais elle voulait me voir partir, et je le faisais alors après tout si c’est ce qu’elle voulait… Mais je ne le ferais pas longtemps , de toute façon je ne pouvais pas et je ne voulais pas être loin d’elle a présent… Je l’entendais doucement renifler et je me retournais pour l’embrasser avec passion, elle ne pensait pas que j’allais perdre comme cela, et la laisser filer, si ? Je lui avais dit qu’elle passerait la nuit avec moi, je ferais tout pour que cela se passe… Oui au fond de moi je savais ce que je voulais et en l’embrassant alors comme cela je voulais lui montrer… Elle prolongeait, je ne pouvais pas dire que c’était gagné, car ce n’était pas une course ou un challenge, mais c’était juste qu’a partir de cet instant je ne la laisserais pas… Et cela pendant un bon moment… Le japonais pourrait attendre, il fallait que je m’occupe de la jeune femme que je voulais avoir dans ma vie… Et puis l’embrasser ainsi me faisait penser à totalement autre chose…

S’embrassant mutuellement avec passion, je souriais intérieurement en la voyant passer ses bras ansi et le fait qu’elle passe ses jambes autour de ma taille, je posais doucement une main sous et sur son fessier –non non j’aimais pas cet endroit ^^- et j’avancais vers la salle de bain, qu’elle avait pu voir un peu toute seule, mais là c’était à deux, et je savais que je voulais la voir bien…. Dans la glace, je lui disais alors tout ce que je pensais en lui essuyant avec douceur ses larmes, je ne voulais pas en voir à cause de moi sur son visage, je savais que sans doute trop de larmes avaient coulées, et il n’était pas question que je puisse lui faire mal… Je n’étais pas un jeune homme qui avait beaucoup de relation, et il faut dire que les relations que j’avais avec les femmes, où plutôt avec la seule femme que j’avais dans mon lit n’était pas du tout stable, c’était plutôt un peu spécial… Et je savais bien que ce que je voulais avec Lily c’était autre chose, et il faudrait sans doute qu’elle m’aide pour être stable… Elle avait vécut avec Ryan pendant 6 ans… Alors que moi j’étais totalement paumé, je savais ce que je ressentais envers elle, mais après parlé de couple je ne connaissais pas vraiment, et je voulais être un couple avec elle, quitte a tombé pour mieux me relever et être meilleur pour elle je le ferais… Je n’avais pas vraiment eu de chance en amour, et après connu l’amour… Elle me regardait et je lui souriais doucement comme pour m’excuser une énième fois…

Cette jeune fille que je pouvais regarder à travers ce miroir, je voulais la faire devenir ma chérie, celle pour qui je me battrais si elle voulait, mais surtout celle que je ne voulais pas faire souffrir, et cette soirée me montrait qu’il faudrait que je fasse attention à ce que je disais et ce que je dirais, cette jeune fille n’était pas et ne serait pas n’importe quelle fille dans ma vie, et je ne pouvais pas me permettre de la perdre et de la traiter comme n’importe qui… La jalousie me rendrait peut être malade certaines fois mais je travaillerais dessus, car pour elle et pour notre histoire il le fallait…

Je lui disais tout ce que je pouvais, et lui montrais ou en tout cas essayais de lui prouver que j’étais le plus sincère possible… Du travail j’en avais à faire, et je lui montrerais ce que je pourrais faire les prochaines fois… Mais cela elle le verrait les prochaines fois, là j’avais envie de lui montrer que je l’aimais et lui montrer que l’on avait besoin l’un de l’autre… Une réconciliation que j’avais dans la tête –seulement ? XD- et je voyais bien en regardant son beau regard qu’elle me désirait et cela me faisait bizarre, c’était bien les premières fois que je ressentais autant de désir dans les yeux d’une femme me concernant… Et je comprenais bien ce dont elle avait envie, en même temps nous étions bien partis avant le texto… Il fallait juste que l’on s’y remette et vue notre envie mutuellement on s’y remettrait rapidement… D’ailleurs nous nous retrouvions dans la douche, endroit que je trouvais assez sympathique pour avoir un moment intime avec elle, et au moins l’eau chaude qui coulerais pourrait nous redonner un petit coup de fouet… En tout cas, moi l’eau chaude me permettait de me motiver, mais avant d’allumer l’eau chaude, en l’embrassant dans le cou et avec son aide nous enlevions ses vêtements… Moi ce n’était pas la peine… Je n’étais pas pudique pour un sous et surtout pas envers elle, donc je ne m’étais même pas rhabillé depuis qu’elle m’avait enlever le peu d’affaire que j’avais avant que le livreur arrive…


Me voilà alors par la suite en train d’allumer l’eau chaude mais non brulante pour qu’elle coule sur le corps de Lily, elle se détachais de moi quelques instants, et ce n’était pas sans me déplaire je pouvais regarder tranquillement son corps, et profiter de la vision de sa poitrine de son cou, de son visage et de tout le reste du devant de son corps… Je la laissais ainsi se rincer le visage et mettre ses cheveux comme elle le souhaitait, je l’entendais doucement souffler comme ci a travers cette douche elle décompressait totalement… La voilà de nouveau contre moi, ce que je préférais bien sur, et elle pouvait bien sur le ressentir… Je la regardais, la fixais et lui souriais doucement alors qu’elle réouvrait les yeux… alors que mes mains collés à l’arrière de son corps pour mieux l’avoir contre moi… Elle me regardait se mordillant légèrement la lèvre et m’avait embrasser avec passion…

Je prolongeais doucement alors que je la collais contre le carrelage certes froid de la douche, mais sentant l’eau chaude coulant entre nos deux corps… Elle se laissait alors aller contre moi pendant que je me mordillais la lèvre doucement, en sentant mon envie, mon désir monter encore plus… J’avais envie de lui faire plaisir, et lui montrer à nouveau de quoi j’étais capable avec elle ici… Je la soulevais, elle était légère comme une plume et puis elle entourait ma taille ce qui pouvait la laisser contre le mur et nous caler ainsi ensemble… Et en un geste délicat, nous voilà ne faisant à nouveau qu’une personne avec elle, alors qu’un râle de plaisir sorti de ma bouche et que je l’entendais gémir à son tour… Heureusement que Noah n’était point là car le bruit de l’eau coulant ainsi sur nos corps et sur le par terre de la douche ne suffisait pas, nous étions légèrement bruyant et alors ? Cela dérangeait qui à l’heure actuelle ? personne… Et puis il fallait mieux nous entendre être heureux que de s’enguirlander comme tout a l’heure… Je commençais doucement à bouger dans cette douche , alors qu’elle m’embrassait avec passion, je prolongeais légèrement avant de lui dire que je l’aimais, alors que je voyais son regard rempli de désir qui devait se demander juste avant que je parle pourquoi j’interrompais ce baiser…

Elle ne me disait rien mais après tout ce n’était pas dramatique, je voyais bien en regardant ses beaux yeux, et en l’entendais être heureuse à cet instant qu’elle n’était pas insensible, et m’embrassant ainsi je savais que c’était sa réponse, elle ne pouvait pas me le dire tant pis, j’attendrais… Elle serait capable de me le dire un jour, mais c’était trop tôt pour elle, c’était normal non ? Hier elle était plus ou moins encore avec Ryan, et aujourd’hui elle était dans mes bras… Mais je savais qu’elle était heureuse, et sans doute perdue , mais le fait que l’on était là en train de faire l’amour, et que l’on se soit pris autant la tête pour cette histoire de texto prouvait qu’elle n’était pas insensible loin de là, et qu’elle tenait bien plus à moi qu’elle n’arrivait à le dire… J’étais avec elle là, et je faisais tout pour lui faire plaisir, pensant y arriver en l’entendant ainsi gémir alors que moi-même je me lachais doucement à pousser des gémissement après tout nous étions seul, alors pourquoi se retenir… Prolongeant doucement ses baisers ce fut les seuls moments où nos gémissements étaient étouffer par un acte bien sympathique… Caressant le maximum son dos et son fessier, j’allais de plus en plus vite pour lui donner un maximum de plaisir, et sentant l’eau chaude, son corps devenu bien chaud, et mon corps brulant contre elle je savais que tout était magnifique… je posais doucement mes lèvres sur son cou, donnant tout ce que je pouvais pour lui faire plaisir et je préférais par la suite poser mes lèvres sur les siennes pour avoir son regard dans le mien… Je sentais ses jambes serrer de plus en plus ma taille, alors que je posais ma main contre les carreaux légèrement froid, pour donner le maximum de mouvements dans notre relation jusqu’à ce que je sente la plaisir suprême arriver… Le summum fut atteint, mais je ne voulais pas la laisser descendre de mon corps tout de suite… Une fois l’extase arriver je donnais encore quelques mouvements, et l’embrassais avec passion en caressant tout simplement son fessier, j’aimais ainsi que l’on fasse qu’un et je ne voulais pas que nos deux corps se quittent… Mais après tant d’effort une deuxième fois, je la regardais doucement et lui dis alors en souriant…


« Il faudrait quand même que bientôt tu manges… Sinon je vais t’épuiser totalement, et c’est moi qui vais devoir te donner à manger… »


Je restais comme cela un petit moment et l’embrassais doucement dans le cou, en la regardant avec un grand sourire
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
MessageSujet: Re: Tête à tête   Jeu 1 Avr - 16:22


*.*


Je ne me savais pas assez extrême dans mes réactions et pourtant je l’étais. C’était bien la première fois que je réagissais aussi vivement d’ailleurs. Enfin non… Je me souvenais, il y a bien longtemps, de ma toute première rencontre avec Ryan et de tout ce que cela avait entrainé car, à l’époque, je sortais depuis quelques heures avec un autre jeune homme qui avait été le premier à s’intéresser à moi. Moi qui avait toujours été seule, je m’étais soudainement retrouvée entourée de deux hommes alors que j’avais 17 ans et je n’avais su que faire à part fuir… Avant de soudainement prendre des décisions et de me lancer corps et âme dans ma relation avec Ryan. Au début cela avait été tout feu, tout flamme avant que les années passent et qu’il commence à m’oublier… Ne plus me voir…. Et aujourd’hui qu’on me regardait de nouveau je me retrouvais prise entre deux feux de nouveau sauf que cela n’avait rien à voir. J’adorais Lil’O mais il était juste un grand frère de cœur. Certes il avait toujours en train de parler cul mais ce n’était pas pour autant que cela m’inquiétait. Il ne ferait jamais rien sans mon consentement et je ne comptais pas du tout coucher avec lui. C’était comme-ci je couchais avec O !!! O.O Le truc totalement improbable pour moi et je ne comptais pas me laisser accuser de choses dont j’étais incapable.

Je l’envoyais donc chier… En larme j’essayais de ne pas m’énerver plus que je ne l’étais déjà pour ne pas avoir de crises. Oh non je ne comptais pas lui faire le plaisir de devoir s’occuper de moi alors que je n’arrivais plus à respirer. Je repartais donc dans la chambre sans l’écouter alors que je n’en revenais pas. Comment pouvait-il avoir aussi peu confiance en moi ? Comment pouvait-il croire à toutes ses âneries alors qu’il me connaissait si bien ! Je venais à peine de me faire plaquer, je me mettais avec lui et il ne trouvait rien de mieux que d’attendre d’avoir couché avec moi pour pouvoir me sortir ce genre de choses ; Oui je lui en voulais ! Trop ! Et en plus il n’était même pas capable de me faire face ! Il fuyait !!! Oui ok c’était aussi ce que je venais de faire mais cela n’avait absolument rien à voir !! Lui ne devait pas partir ! Je soupirais longuement devant cette embrouille en me disant que j’étais vraiment trop idiote… Trop bonne trop conne… Ca c’était vraiment une phrase qui me caractérisait bien tiens >.>

J’avais remis toute une partie de mes affaires quand il me prit dans ses bras. Je me débattis quelques instants avant de l’embrasser à mon tour en passant mes bras autour de mon cou. J’étais bien contre lui…. J’étais bien contre ses lèvres à manquer d’air. Pourtant c’était quelque chose qui me faisait particulièrement peur généralement mais, là, contre ses lèvres, je voulais bien mourir car je savais que ce serait une belle mort… Je continuais donc de l’embrasser avant de nouer mes jambes autour de lui quand il me souleva pour m’entrainer dans la salle de bain. Ne quittant pas ses lèvres, je me laissais faire avant de me mettre sous l’eau chaude et de me détacher un peu de son corps pour pouvoir me mouiller la tête et les cheveux et reprendre une apparence humaine car, à force de pleurer, j’avais des cheveux collés au visage et j’avais les yeux tout rouges. J’avais besoin juste de quelques secondes pour pouvoir me reprendre….

Collée contre le carrelage de la douche, je me laissais aller à cette étreinte qui rendait l’eau, nos corps et la pièce encore plus chauds… Je n’étais pas discrète mais je m’en moquais car j’avais tout simplement envie de juste apprécier tout ce que Keven me faisait ressentir à ce moment précis. Plus les secondes passaient et plus je resserrais mes jambes autour de sa taille pour pouvoir profiter toujours plus intensément de lui, de ses mouvements, du fait de ne faire plus qu’un avec lui et surtout de profiter… Le plaisir me fit frissonner alors que j’étouffais un dernier long soupir contre ses lèvres en restant contre lui. Je n’avais pas envie de le quitter non plus même si je savais qu’on ne pourrait pas rester ainsi pendant des heures non plus. Pour l’instant je profitais juste de la douceur de ce moment pour continuer de l’embrasser car je n’avais plus envie de quitter ses lèvres. On ne savait jamais… Des fois qu’il dise une nouvelle bêtise... U.U

« Il faudrait quand même que bientôt tu manges… Sinon je vais t’épuiser totalement, et c’est moi qui vais devoir te donner à manger… »
« Causes toujours… »

Fis je avec malice avant de l’embrasser de nouveau et de me détacher cette fois ci de lui histoire de pouvoir me laver -puisque j’étais sous la douche- et d’en profiter honteusement pour laver mon chéri d’ailleurs avant de m’enrouler dans une serviette et de repartir vers le salon pour pouvoir manger ce qu’on s’était commandé… Apparemment il fallait reprendre des forces avant de continuer de profiter de cette nuit et je comptais bien profiter de lui longtemps….
*.*
END
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Tête à tête   Aujourd'hui à 1:03

Revenir en haut Aller en bas
 

Tête à tête

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LA in Live :: Topics Abandonnés-