Partagez | 
 

 Tête à tête

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Invité

Invité
MessageSujet: Tête à tête   Ven 12 Fév - 23:42


*.*

Pfffff…. Non cela n’avait rien à voir avec le fait que je passais la soirée avec Keven car j’étais très heureuse de pouvoir passer un peu de temps avec lui mais j’avais eut une très mauvaise nouvelle ce matin là et j’avais du mal à la digérer. Mon petit ami venait de me plaquer. Oui c’était quelque chose qui arrivait tous les jours mais j’avais quand même beaucoup de mal à assumer cette histoire. Surtout quand on se faisait plaquer à distance, le lendemain de la St Valentin, alors que cela faisait 6 ans que vous étiez avec la même personne et qu’il avait été le premier et le seul que vous n’ayez jamais aimé. J’avais donc passé la journée dans le fond de mon lit à pleurer toutes les larmes de mon corps et en essayant de voir le clavier de mon portable pour envoyer des sms à O tout le temps car il était le seul à qui je pouvais parler de tout cela et que j’avais tout simplement besoin de mon grand frère pour essayer de digérer mais il était clair qu’il me faudrait plusieurs jours. J’avais eut dans l’idée de ne pas venir passer la soirée avec Keven comme je ne savais pas du tout si je serais capable de retenir mes larmes et je lui en avais fait part mais il avait insisté et O m’avait secoué pour que j’y aille alors je m’étais tout de même bougée…

J’étais donc devant mon miroir en train de soupirer longuement -d’où le Pffff plus haut U.U- et en essayant d’essuyer correctement mes yeux pour qu’ils ne soient pas rouges mais je sentais que cela allait être dur. Je soupirais de nouveau avant de jeter mes chaussons au loin et de me relever pour aller me chercher un simple jean et un petit pull blanc chaud mais moulant qui serait largement suffisant pour que je me sente mieux et que je sois à l’aise pour cette soirée « tranquille » entre Keven et moi. J’essayais de rajouter une très légère touche de maquillage histoire de ne pas juste apparaitre comme un lapin aux yeux rouges mais ce n’était pas le plus facile. Je me décidais donc à sortir mes grosses lunettes de soleil GUCCI avant de mettre trois paquets de mouchoir dans mon sac à main, de chausser mes bottines et de me mettre en route pour chez Keven. Je sortis mon portable pour chercher l’adresse que j’avais rentré la veille et la donner au taxi que je venais de commander.

Je me regardais une nouvelle fois alors que le taxi klaxonnait qu’il était arrivé et soupirais en voyant mes yeux rouges avant de remonter mes lunettes sur le nez. Allez… Courage ! Keven m’avait promis que cela ne le dérangeait pas donc autant en profiter… Ok je n’y croyais pas du tout mais je devais sortir sinon O allait finir par me jeter dehors donc bon… Je m’installais donc dans le taxi avant de partir dans mes pensées. J’avais encore du mal à croire que j’étais célibataire… Je ne pouvais même pas y croire en fait. Cela faisait trop d’années que j’étais avec Ryan pour pouvoir y croire et j’avais toujours cru qu’il serait à mes côtés jusqu’à la fin mais, apparemment, mon cancer et ma santé avaient eut raison de lui avant de moi. Quelle ironie ! Et le pire c’était que je ne voyais pas comment je pouvais lui en vouloir d’avoir une vie plus intéressante que celle d’être à mon chevet et de me voir disparaitre dans quelques années. Et d’un autre côté je lui en voulais de me laisser tomber maintenant ! Alors que je venais de retomber malade. C’était… lâche… C’était lâche aussi d’attendre que je sois loin pour le faire. Comment est ce que j’allais faire pour aller récupérer mes affaires sans craquer ? Pffff… Je retenais un nouveau sanglot en essuyant le bord de mes yeux avec un mouchoir avant de remarquer que nous étions arrivés. Je payais le chauffeur en le remerciant avant d’aller au numéro et de sonner.

« Salut toi ! »

Fis-je avec douceur en embrassant mon ami que j’avais eut l’occasion de croiser le veille au casino pour la St Valentin. Ce qu’il y avait de bien dans le fait de l’avoir vu la veille c’était que je n’avais plus peur de lui plaire ou pas lui plaire car nous avions passé cette étape et, vu mon état ce soir, c’était aussi bien. Je rentrais dans la maison et jetant un coup d’œil aux pièces que je croisais avant d’ôter mon manteau beige et de remonter mes lunettes noires sur mes cheveux dévoilant mes immenses yeux azurs qui étaient encore légèrement rouges.

« Excuses moi… Je suis pas trop dans un bel état… »

J’étais gênée qu’il me voit ainsi…


*.*
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
MessageSujet: Re: Tête à tête   Dim 14 Fév - 0:07

Petite matinée bien tranquille… Bien évidemment, j’avais quasiment dormi toute celle-ci, donc il était bien évident que je n’avais pas glandé la nuit d’avant, j’étais finalement parti voir la soirée de la saint valentin en ville, et j’avais pu m’éclater un peu mais je n’étais pas là pour raconter toute ma vie non plus… Bref, je me levais alors tout simplement là pour me préparer à acceuillir ma correspondante chérie… Bien que je recevais les premiers messages de sa part, et elle n’était pas du tout en forme… Cela n’était vraiment pas top, je n’aimais pas la voir mal… Elle venait de se faire larguer, même si cela faisait mal, je préférais que ce soit cela que par rapport à sa santé, ce n’était pas méchant, et je ne serais jamais méchant avec elle, je l’appréciais trop même si on se connaissait pas réellement pour cela… Mais ce que je pensais, c’est qu’il faut mieux être seul que mal accompagné… Nous parlions alors toute l’aprem par texto, délirant sur plus ou moins certaines choses, j’essayais de lui remonter le moral comme je pouvais, et j’avais ainsi parler du jacuzzi pour lui faire plaisir, qui sait un petit moment au chaud dans le jacuzzi cela lui ferait peut être du bien..

En tout cas, je ferais tout lors de cette soirée pour qu’elle soit bien, et essaye de penser à beaucoup de choses mais pas à cette rupture, et surtout pas la voir pleurer bien que je savais qu’elle pleurait sans doute, mais après tout j’avais mes bras musclés pour la réconforter tout simplement… Les textos pleuvaient alors tout simplement toute l’apres midi, et elle finit quand même par se décider à venir alors que pendant un temps elle ne voulait pas, mais elle pouvait très bien arriver dans n’importe quel état je serais là, ce n’était pas pour cela que j’allais la mettre dehors où que je ne voudrais pas la voir pour cela…

Je me préparais alors en continuant les textos avec elle, j’essayais d’être présentable, mais bon après tout elle m’avait vu en costume la veille, j’allais pas être habillé pareil, mais juste tout simplement bien à l’aise, un jean un maillot blanc rien de plus simple mais pourtant si sympa sur mon corps ^^, bref tout en essayant de la faire rire par texto, elle était enfin en train de se préparer alors que moi j’étais en train de donner un coup de balai pour que tout soit nickel pour son arrivé…

Elle m’avait demandé une fois dans le taxi de préparer la glace et le chocolat, alors je sortais des mini pot de ben and jerrys que j’avais et je verrais bien si elle voulais autre chose, ou pas, en attendant je savais qu’elle n’allait pas tarder, après tout, elle venait de retomber malade, j’avais peur pour elle, mais je ne voulais pas qu’elle croient que j’avais pitié d’elle, mais je voulais tout faire pour elle, et pour lui prouver tout ce que je ressentais pour cette amie, et cette correspondante que j’appréciais énormément…

J’étais alors installé sur le canapé en attendant, quand je me suis dit que je devais mettre en route le jacuzzi pour tout a l’heure comme cela nous n’aurions pas attendre si nous allions y faire un tour… Si nous n’y allions pas ce n’était pas spécialement grave, mais je savais qu’elle avait mis son maillot de bain dans son sac, elle me l’avait dit Wink Me revoila a peine dans la maison que j’entendis sonner, la voila enfin, nous voilà prêt et prête à passer une soirée rien que nous deux, ensemble… J’allais alors ouvrir puis elle me salua, alors je lui dis


Entre, entre va s’y fais comme chez toi….

Je la regardais, elle avait du craquer dans le taxi pour avoir les yeux qui brillaient et rouge quand elle me regarda comme cela, lorsqu’elle était rentrer dans la maison… Elle s’excusa alors par la suite, et elle dit qu’elle n’étais pas dans un bel état, c’est sur par rapport à la jeune fille que j’avais vu la veille, elle pouvait ressembler à n’importe quoi mais pas a une fille heureuse et tout le reste… Mais cela je m’en moquais, je la regarda , remettant une meche de cheveu sur le côté, le coin de son oreille, et la pris doucement dans ses bras et lui dit

Je ne t’excuse pas… parce que tu n’as pas à t’excuser d’être dans cet état, ce n’est rien et en même temps c’est bien normal que tu sois triste et que tu pleures, mais a partir de maintenant je ne veux pas que tu pleures et que tu sois malheureuse, tu laisses tes soucis à la porte et je veux que tu sois bien, je vais tout faire pour que tu sois bien en tout cas !! En espérant que j’y arrive ^^

En tout cas, en attendant installe toi sur le magnifique canapé blanc, tu veux boire quelque chose ??

J’attendais alors de voir si elle voulait quelque chose, où si elle allait me dire quelque chose avant que j’aille prendre à boire au bar…
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
MessageSujet: Re: Tête à tête   Dim 14 Fév - 14:36


*.*


Je ne pensais clairement pas que j'aurais été aussi bien en arrivant après m'être fait plaquée par mon petit ami mais O et Keven s'étaient relayés pour me redonner le sourire dans la journée. Certes ce n'était pas encore ça mais il fallait juste que je digère le contre coup. Ils avaient beau essayer de me convaincre que ce n'était qu'un con et que je trouverais certainement mieux ailleurs -ce dont je doutais pour l'instant- je ne pouvais pas me remettre à sourire et à voir la vie en rose après avoir perdu le premier homme qui avait partagé ma vie. Surtout que nous vivions ensemble tout de même et que nous avions déjà passé pas mal d'épreuves ensemble. Comme toujours j'avais tendance à essayer de vouloir comprendre pourquoi il faisait ça : ma maladie, l'envie d'avoir une famille, etc mais P*TAIN ÇA FAISAIT UN MAL DE CHIEN QUAND MÊME !!! snif

J'avais quand même réussit à me sortir de ma couette et à prendre le taxi pour venir mais je n'avais pas encore le moral au beau fixe et je n'aimais vraiment pas me montrer ainsi devant mon correspondant... Enfin mon ami maintenant puisque, ça y est, nous nous étions vus pour la première fois depuis 6 ans. Le taxi me déposa chez lui et j'allais sonner à la porte avant qu'il n'ouvre. Non je n'allais pas me jeter dans ses bras pour pleurer comme une gamine -même si j'en avais eut l'idée et l'envie quand la porte s'était ouverte- et je me contentais d'aller l'embrasser avec douceur en retenant mes larmes puisque c'était la première personne que je croisais réellement depuis que j'avais eut ma nouvelle. Des sms et une personne en face ça n'a rien à voir et je sentais les larmes montées mais j'essayais d'être forte. Je devais... Enfin... J'essayais de me convaincre que je devais snif

« Entre, entre, vas y, fais comme chez toi… »
« Merci. »

J'avais dit cela d'une toute petite voix avant de remonter mes grosses lunettes sur ma tête et de lui montrer mes yeux rouges. Moi qui aimait tellement mes yeux azurs, je ne pouvais m'empêcher de penser que je devais avoir l'air franchement moche avec les yeux aussi rouges. Franchement... Je voyais Keven pour la seconde fois et je venais dans cet état... C'était ridicule... Je m'excusais alors en me mordant l'intérieur de la joue pour ne pas pleurer mais le fait de me prendre dans ses bras fit totalement péter mes dernières résistances et les larmes commencèrent de nouveau à couler pour mouiller son tee shirt blanc.

« Je ne t’excuse pas… parce que tu n’as pas à t’excuser d’être dans cet état, ce n’est rien et en même temps c’est bien normal que tu sois triste et que tu pleures, mais a partir de maintenant je ne veux pas que tu pleures et que tu sois malheureuse, tu laisses tes soucis à la porte et je veux que tu sois bien, je vais tout faire pour que tu sois bien en tout cas !! En espérant que j’y arrive ^^ »
« J'y arrive paaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaas... »

Oui non là c'était raté... Le coup du "a partir de maintenant tu pleures pas" c'était pas vraiment le truc qui avait marché. D'un autre côté il n'avait pas précisé à partir de quel moment exactement je ne devais pas pleurer hein ! Et si c'était une phrase pour qu'une entité mystérieuse vienne soudainement me faire oublier que j'étais malheureuse, cela n'avait pas marché non plus c'était clair... Je pleurais donc de plus belle contre lui, ma tête contre son torse alors que mes doigts avaient agrippés son tee shirt. Je l'avais dit que le spectacle ne serait pas beau...

« En tout cas, en attendant installe toi sur le magnifique canapé blanc, tu veux boire quelque chose ?? »

Je resserrais son tee shirt entre mes doigts n'ayant clairement pas envie qu'il parte où que ce soit. Je n'avais rien envie de boire et je n'avais pas envie de penser à autre chose qu'au fait que j'étais très malheureuse pour l'instant.

« Pourquoi... est ce qu'il... est parti ??? Pour moi... ça devait... durer toujours. Je suis de... nouveau... malade... et il s'en va. C'est... injuste... »

S'exprimer en sanglotant n'a jamais été facile et, en plus, sans m'en rendre compte, je venais de lâcher une information que Keven ne savait pas : le fait que j'étais de nouveau malade. Personne ne le savait à part Omarion à qui je n'avais jamais rien pu cacher quand il me regardait -surtout qu'il me connaissait trop bien- mais je n'avais pas dit aux autres que j'avais un nouveau cancer. Tout le monde savait que j'étais toujours malade car faut du temps pour guérir de cette maladie mais pas que j'avais fait une rechute. Mais là je ne pensais plus à tout ça ayant tout simplement envie de pleurer.

« Tu partiras... pas... toi... »

Je le regardais avec mes yeux pleins de larmes en posant des questions totalement bête mais là j'étais en mode calimero U.U

*.*
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
MessageSujet: Re: Tête à tête   Dim 14 Fév - 17:40

Est-ce que je réussirais à la faire sourire, et à lui changer les idées quand elle serait devant moi, c’est ce que je m’étais demandé toute la journée, enfin depuis que je m’étais levé et que j’avais vu son message me disant que son copain l’avait larguer… Super comme lendemain de saint valentin à vrai dire… La pauvre, je ferais tout pour lui redonner le sourire, il le fallait, et maintenant elle était devant moi, maintenant elle était là et je devais tout faire pour réussir ce que j’avais promis !Elle me remercia alors quand je lui dis de faire comme chez lui et de rentrer alors j’avancais tout simplement avec elle…

Je la voyais alors moins souriante que la veille, mais surtout les yeux rouges vif, je la prenais dans mes bras, même si elle craquait et craquerais totalement ce n’était pas grave, j’étais la pour elle, et je serais la pour elle !! Je sentais alors les larmes couler sur mon tee shirt mais ce n’était pas grave, il y avait toujours plus grave dans la vie qu’un pauvre tee shirt que j’avais sur moi… Je lui dit alors ce que je pensais, et elle me dit qu’elle y arrivait pas je la regardais et lui dit


Mais t’inquiète donc pas tu vas y arriver, peut être pas dans les prochaines secondes mais dans les prochaines minutes, ou prochaines heures ! Je suis sur, je te le promet tu y arriveras !

Bon j’avais totalement foiré ma première tentative, mais cen’était pas grave, j’étais du genre à me battre, alors j’y arriverais, et puis fallait que j’essaye pour voir ce qui pouvait la toucher ou pouvait réussir Je lui caressais alors doucement le dos, et derrière la nuque pour qu’elle se calme ou du moins qu’elle essaye doucement, je la sentais alors contre moi… Cela ne me dérangerais pas de rester ainsi des heures si au final elle allait mieux… Elle resserra alors doucement mon tee shirt pour pas que je parte, je ne l’aurais pas abandonner loin de la, c’était juste pour qu’elle boive quelque chose, mais elle ne voulait pas ce n’était pas grave, elle boirait un truc plus tard…. Je la regardais et lui dit doucement

Ne t’en fais pas , je vais pas te laisser, je vais rester près de toi… Calme toi puce…

Puis elle me demanda alors pourquoi il est parti, pour elle cela devait durer toujours, elle en était amoureux de son homme, et elle me dit qu’elle était de nouveau malade et qu’il s’en allait c’était injuste… Je la regardais doucement sangloter, et caressa doucement son visage… Je répondais alors à la première partie de ca phrase

Il ne pouvait plus, il ne voulait plus… il doit avoir ses raisons, et si il est parti tu dois te faire une raison, je sais que c’est dur, craque ma belle craque… Mais on dit toujours un de perdu 10 de retrouvé, je sais très bien que tu pensais que c’était l’homme qui resterait avec toi toute ta vie mais lui non… Tu sais très bien ce que j’en pense la dessus… C’est un pauvre type qui avait peur… *mais en même temps… il a peut être d’autre raison que je ne connais pas*

Ensuite j’essayais de comprendre et percuter sur la deuxième partie de la phrase qu’elle venait de me dire, elle était à nouveau malade et elle ne me l’avait pas dit, la ce n’était pas la petite maladie je l’avais compris, le cancer était revenu où même c’était un nouveau cancer, peut être même ailleurs, elle avait alors rechuter, il fallait donc qu’elle se préoccupe plus de sa santé que de son malheur, on avait tous vécu des moments difficiles en amour, mais il fallait remonter à la surface… Je la regardais droit dans les yeux tout en lui caressant le visage et lui dit


Ta santé passe et doit passer avant tout tu sais… Tu… Tu es à nouveau malade et tu dois te battre contre cette satanée maladie de merde… Des problèmes de cœur, c’est chiant, mais le problème c’est que sa risque de t’arriver plusieurs fois, je sais que je peux pas te raconter n’importe quoi la dessus… Mais que tu pleures pour ta santé oui, je peux comprendre, mais il faut que tu prennes le dessus sur son probleme de cœur pour réussir à te battre pour ta santé, je veux que tu te battes ma puce !

Je la regardais puis elle me demanda si je partirais pas… je l’embrassais doucement sur le front, et la regardait puis lui répondit alors doucement

Ca fait 5 ans bientôt 6 que je fais parti de ta vie et que tu fais partie de la mienne pour rien au monde je ne partirais et te laissera tombé encore plus depuis que je t’ai vu, maintenant je te lacherais pas tu seras obligé de me supporter, je suis sur que tu partiras avant moi, tu en auras marre de moi un moment !!

Je lui faisais un bisous sur la joue, essuyant les larmes qui avaient couler dernièrement sur sa joue et la regardais et lui dit

Viens avec moi manger un peu de glace sinon ca va être de l’eau… Ca te fera du bien…

Je lui pris doucement la main, la regardant droit dans les yeux et lui dit

Je te promet de ne jamais te laisser seule quoi qu’il t’arrive et quoi qu’il t’arrivera…
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
MessageSujet: Re: Tête à tête   Dim 14 Fév - 23:09


*.*


Oui c’était la plus mauvaise St Valentin que je pouvais passer. Le seul moment heureux que j’avais eut c’était en découvrant mon correspondant lors de la soirée au casino mais vla le lendemain que j’avais eut. Non seulement je n’avais pas eut mon petit ami pour pouvoir profiter de ce moment entre amoureux, mais, en plus, il avait trouvé le moyen de m’appeler le lendemain pour me dire qu’il préférait qu’on en reste là. Pourquoi ? Il ne m’avait pas vraiment donné de réponses et pourtant je voulais comprendre. Pourquoi ? Pourquoi me quitter maintenant ? Parce qu’il ne m’aimait plus ? Parce qu’il voulait un meilleur avenir ? Est-ce que je devais vraiment vivre toute seule jusqu’à ma mort ? Est ce que je devais vraiment subir tout cela ? Oui je me plaignais mais j’en avais envie et j’en avais besoin. Je trouvais que j’avais déjà assez souffert pour perdre de nouveau une personne que j’aimais. Je n’avais déjà pas eut de parents pour m’aimer et aujourd’hui je perdais mon petit ami. Est-ce que tout le monde allait finir par partir ainsi ???

« Mais t’inquiète donc pas tu vas y arriver, peut être pas dans les prochaines secondes mais dans les prochaines minutes, ou prochaines heures ! Je suis sur, je te le promets tu y arriveras ! »

Je n’y croyais pas. Pour l’instant je n’y croyais pas l’ombre d’un instant et je me contentais de m’accrocher à son tee shirt comme s’il était ma bouée qui allait me permettre de ne pas couler soudainement. Je ne comprenais pas pourquoi je devais tout perdre de nouveau. Pas maintenant… Pas alors qu’un troisième cancer venait de se déclarer et que j’allais encore devoir passer par la chimio et toutes ses douleurs que je ne savais pas si j’allais être capable de subir toute seule.

« Ne t’en fais pas , je vais pas te laisser, je vais rester près de toi… Calme toi puce… »
« Me laisses pas… »

Je répétais cela encore et encore alors qu’il me serrait dans ses bras et que je gardais ma tête callée contre son torse sans faire attention au fait que j’étais en train de lui ruiner son tee shirt…

« Il ne pouvait plus, il ne voulait plus… il doit avoir ses raisons, et si il est parti tu dois te faire une raison, je sais que c’est dur, craque ma belle craque… Mais on dit toujours un de perdu 10 de retrouvé, je sais très bien que tu pensais que c’était l’homme qui resterait avec toi toute ta vie mais lui non… Tu sais très bien ce que j’en pense là dessus… C’est un pauvre type qui avait peur… *mais en même temps… il a peut être d’autre raison que je ne connais pas* »
« Tout semblait si parfait… Il m’avait promis… »

Promis de ne pas me laisser toute seule… Promis de rester avec moi jusqu’à la fin… Promis de m’aimer tout le temps et il n’avait pas tenu sa promesse ! Il m’avait trahit et me laisser seule avec tout ce que j’avais à gérer mais je ne me sentais pas de taille à supporter tout ça toute seule. Oui j’avais besoin des autres pour vivre et je n’avais pas honte de le dire ! Bien au contraire !

« Ta santé passe et doit passer avant tout tu sais… Tu… Tu es à nouveau malade et tu dois te battre contre cette satanée maladie de merde… Des problèmes de cœur, c’est chiant, mais le problème c’est que sa risque de t’arriver plusieurs fois, je sais que je peux pas te raconter n’importe quoi la dessus… Mais que tu pleures pour ta santé oui, je peux comprendre, mais il faut que tu prennes le dessus sur son problème de cœur pour réussir à te battre pour ta santé, je veux que tu te battes ma puce ! »
« Mais je ne suis pas capable de me battre toute seule ! »

Fis-je soudainement entre deux sanglots. Je n’avais jamais eut beaucoup de courage et ce n’était pas nouveau. Je n’avais pas eut le courage de partir de chez moi jusqu’à ce que mon petit ami apparaisse dans ma vie et qu’il soit à mes cotés. C’était parce que j’avais trouvé une personne pour m’aider que j’avais continué coute que coute et aujourd’hui je le perdais. Oui j’avais des amis mais… Mais je ne voulais pas être un poids pour O qui avait déjà sa vie de famille à gérer aussi que pouvais-je faire ? Non je n’avais pas particulièrement confiance en moi et mes parents avaient passé tellement d’années à entretenir cela que je restais sur cette idée…

« Si tu voyais la tête des médecins ! C’est mon 3ème cancer ! Et même pas aux poumons mais au foie aussi cela veut dire que cela se déplace… Pour eux j’ai une chance sur deux de mourir cette fois ci et, de toute façon, je ne pourrais supporter le traitement pour un autre même si je m’en sors là ! J’en ai marre Keven ! Je suis fatiguée… »

Tellement fatiguée… J’en avais marre de me battre contre une maladie qui était toujours là et qui était en train de me tuer mon espérance de vie. Pourquoi est ce que je devais vivre ça MOI ? Qu’est ce que j’avais fait ???

« Ca fait 5 ans bientôt 6 que je fais parti de ta vie et que tu fais partie de la mienne pour rien au monde je ne partirais et te laissera tombé encore plus depuis que je t’ai vu, maintenant je te lâcherais pas tu seras obligé de me supporter, je suis sur que tu partiras avant moi, tu en auras marre de moi un moment !! »

Je relevais mes yeux azurs vers Keven pour le regarder intensément avant qu’il ne vienne déposer un baiser sur mon front. Je savais qu’il essayait de me faire rire mais cette phrase ne faisait que me rassurer en fait même si, avec toute cette histoire, j’avais un peu de mal à ne pas me dire que je finirais tout de même toute seule dans quelques temps… Pourquoi ne partirait il pas comme les autres après tout ?

« Viens avec moi manger un peu de glace sinon ca va être de l’eau… Ca te fera du bien… Je te promets de ne jamais te laisser seule quoi qu’il t’arrive et quoi qu’il t’arrivera… »
« Promis ? »

Demandais je bêtement en reniflant légèrement et en serrant sa main quand il prit la mienne. Je restais contre lui en le laissant nous conduire là où il voulait. Une fois arrivée je regardais la glace mais je n’avais pas vraiment faim comme j’étais totalement paumée… Je me mis sur les genoux de Keven, le regard un peu perdu à cause de tout cela avant de poser sa tête contre son torse pour écouter juste les battements de son cœur et attendre de me calmer…

« J’ai froid… »

Je frissonnais au même instant en me collant un peu plus à mon ami qui semblait être une vraie bouillote vivante.

« Je t’ai ruiné ton tee shirt… »

Oui ça servait à rien de le dire mais ne me demandez pas d’avoir une pensée cohérente dans l’instant snif

*.*
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
MessageSujet: Re: Tête à tête   Lun 15 Fév - 0:18

Je ne savais vraiment pas comment j’allais réussir à l’aider, moi qui d’habitude était le clown, qiu faisait le bouffon même par moment, je ne voulais pas le faire avec elle… bien que je voulais l’aider je voulais être sincère dans tout ce que j’allais lui dire, après tout elle avait été sincère avec moi depuis le début que l’on se connaissait, et j’avais été pareil avec elle, on se disait tout , et on aimait passer des heures a se confier, bien que là en face de moi c’était bien différent… Elle n’y croyais pas encore, pour l’instant elle pensait qu’elle n’allait pas y arriver, mais j’étais la moi et je ferais tout pour qu’elle y arrive… Mon tee shirt et mon torse pourrait souffrir de griffures ou elle pouvait s’accrocher à n’importe quoi ce n’était pas grave, je voulais qu’elle se sente mieux et que je l’aide quoi que se soit…. Une bouée de secours pour cette jeune fille ? Cela ne me dérangeait absolument pas….
Elle me redit alors de ne pas la laisser, je la serrais un peu plus vers moi et lui répéta plusieurs fois


« Ne t’en fais pas, je suis là, je ne te laisserais pas, pas aujourd’hui, pas demain, jamais tant que tu seras sur Terre ! et que je serais vivant »

Je sentais sa tête contre mon torse, et je la serrais un maximum sans l’étouffer non plus la pauvre, j’étais pas là pour la tuer quand même ^^ Je lui dis alors ce que je pensais en même temps son ex je ne le connaissais pas du tout, bien qu’elle m’en avait parler, mais je ne le connaissais pas réellement et personnellement, elle me dit alors par la suite que tout semblait si parfait, et qu’il lui avait promis, je la serrais doucement dans mes bras et lui dit

« La perfection n’existait pas… Ce n’est pas un homme a respecter ses promesses c’est que ce n’était pas un homme pour toi écoute… Il n’était pas pour toi pour te laisser ainsi, mais t’en fait pas, moi et O on sera la ma belle ! On te la promis aussi non ? Tu ne seras pas toute seule, maintenant qu’il est parti tu es
là près de nous, tu es ici et on ne te laisseras pas du tout d’accord ! Tu ne seras jamais seule tant que je serais sur Terre la dessus aussi, il t’a trahi, il t’a fait souffrir, il te fait souffrir et ta fait du mal, mais nous
on est là »


Elle me rajouta alors qu’elle ne voulait pas se battre toute seule, je lui soulevais doucement le visage la regardant elle et ses yeux magnifiques, et lui dit

« Regarde moi bien droit dans les yeux, regarde moi et crois moi tu ne seras jamais seule ! Je suis dans ta vie, tu es dans la mienne et je ne laisserais jamais tombé quelqu’un, j’ai perdu une fois quelqu’un, et je m’en voudrais toute ma vie de ne pas avoir compris alors maintenant pour les autres je me venge et je serais là pour toi, tu ne seras jamais seule, et même si tu décide de repartir, si il faut je viendrais avec toi dès que possible ! Tu as besoin des autres, et on a besoin de toi, l’un ne va pas sans l’autre Lily »

Elle me parla alors de son troisième cancer, elle me dit qu’elle avait une chance sur deux de mourir, j’essayais de ne pas montrer que je m’inquiétais pour pas l’inquièter elle aussi plus, elle me disait qu’elle en avait marre et qu’elle était fatiguée !

« Oui, mais tu vas te battre, tu va vivre, survivre et réussir à combattre cette foutu maladie, tu as une vie qui t’attend par la suite, tu es pour Nina Ricci en ce moment, tu vas voir cette maladie tu vas la combattre… Je sais que tu es fa tiguée que tu en peux plus, prend mes forces alors si il faut… Bat toi pour la vie ma puce, je sais que c’est facile à dire pour moi, je n’ai pas de cancer, je n’en ai jamais eu… Mais si il faut je me battrais avec tes côtés et je sais que je ne suis pas le seul, tout le monde tes amis, on est là près de toi pour t’aider… Repose toi si il le faut, je sais que tu en as marre et ce que je te demande c’est beaucoup… mais je suis sûre que tu y arriveras, tu es la jeune femme la plus forte que je connaisse ! »

Pourquoi cela la touchait elle, qui avait tout pour être une jeuen fille rempli d’un avenir brillant, elle qui était magnifique ? J’essayais au maximum essayer de la rassurer, mais je n’étais pas sur d’y arriver, et si il fallait je mettrais tout le temps pour y arriver… Elle me demanda de lui promettre, je la regarda et dit

« Promis sur tout ce que ‘jai de plus cher au monde, sur tout ce que tu veux, et sur ma propre vie »

Elle me serra la main , je savais bien qu’elle n’avait pas faim, et je me doutais plus ou moins que les deux pots de glace qui seraient la serait perdu mais ce n’était pas grave, je m’assis alors et elle se mit sur mes genoux, alors je la regardais et la serrait doucement contre moi… elle me dit qu’elle avait froid, alors je la regardais et dit

« Met toi bien contre moi, attend vient… »

Je finissais alors par me mettre mieux dans le canapé, en la prenant contre moi, pour qu’elle se colle à moi qui était toujours chaud, j’avais de la chance la dessus qu’il fasse n’importe quel temps mon corps était brulant… Elle me dit qu’elle avait ruiné mon tee shirt, je la regardais en souriant et lui dit

« Tu sais alors ce qu’il te reste a me racheter Wink Ne t’en fais pas ce n’est rien… »

Il était tout mouillé , tout crade alors je l’enleva et la remis bien contre moi pour la protéger au maximum, la serrer contre moi pour qu’elle puisse se sentir protéger et surtout lui donner toute la chaleur que je pouvais mettant bien mes bras autour d’elle , je la regardais et lui dit

« C’est mieux ? Tu as plus chaud la ? Sinon je vais te chercher une couverture si tu as besoin ma belle »

Je la regardais, je ne voulais pas qu’elle attrape un rhume, un coup de froid ou je ne sais quoi a cause de moi, dans la maison, j’avais la télécommande du chauffage pas très loin, et si il fallait je mettrais un peu plus de chaleur et de chauffage, après tout, quelques degrés de plus pour une journée, Noah ne me ferais pas une crise, au pire je lui expliquerais et il comprendrait puisqu’il lui avait fait passé les examens, donc il savait dans quel état au niveau de la santé elle était

« N’hésite pas si tu as froid, je voudrais pas que tu sois malade à cause de moi, et puis si Noah apprenait que je ne faisais rien pour réchauffer quelqu’un de malade, je me ferais sans doute tuer … »
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
MessageSujet: Re: Tête à tête   Lun 15 Fév - 18:13


*.*


« Ne t’en fais pas, je suis là, je ne te laisserais pas, pas aujourd’hui, pas demain, jamais tant que tu seras sur Terre ! et que je serais vivant. »
« Merci… »

Murmurais je contre son torse même si j’avais encore beaucoup de mal à croire à ce qu’il était en train de me dire. Il me faudrait du temps pour réaliser que je pouvais de nouveau vivre et, pour l’instant, je n’étais pas dans le mode optimiste hélas… Je ne pensais pas l’être tout de suite d’ailleurs même si je ne comptais pas non plus m’ouvrir les veines car je venais de me faire quitter. Il était parti, j’étais malheureuse mais j’avais vécu jusqu’ici malgré les maladies et je ne comptais pas mourir tout de suite. Je trouvais juste injuste et totalement lâche de la part de mon petit… de mon ex de se comporter ainsi. D’attendre que je parte pour me dire qu’il ne voulait plus être moi. J’avais eut ce pressentiment quand j’avais su que j’étais de nouveau malade. J’étais rentrée à la maison, il était en train d’écrire et, je ne savais pas pourquoi, je ne lui avais pas dit que j’étais malade. Je lui avais mentis en lui disant que tout allait bien et j’étais partie m’enfermer dans la salle de bain pour prendre une bonne douche et rester longuement sous l’eau chaude. J’avais dit à O que j’avais l’impression qu’il s’éloignait mais j’avais souvent mis cela sur le compte de son travail qui lui demandait beaucoup de temps et d’énergie tout simplement. Je me voilais la face alors que j’avais compris en face… J’étais idiote…

« La perfection n’existait pas… Ce n’est pas un homme à respecter ses promesses c’est que ce n’était pas un homme pour toi écoute… Il n’était pas pour toi pour te laisser ainsi, mais t’en fait pas, moi et O on sera la ma belle ! On te l’a promis aussi non ? Tu ne seras pas toute seule, maintenant qu’il est parti tu es là près de nous, tu es ici et on ne te laissera pas du tout d’accord ! Tu ne seras jamais seule tant que je serais sur Terre la dessus aussi, il t’a trahi, il t’a fait souffrir, il te fait souffrir et t’a fait du mal, mais nous on est là »

Pourquoi est ce que j’avais autant de mal à y croire ? Pourquoi est ce que je n’arrivais plus à y croire ? Et pourtant, doucement mais surement, les paroles de Keven commençaient à faire le chemin dans mon esprit. Je ne voulais pas être méchante envers les deux hommes qui m’entouraient depuis autant d’années mais ce n’était pas la même chose. Ils ne seraient jamais 24h sur 24 avec moi comme l’avait été mon ex aussi, même si je les aimais, je savais que j’allais horriblement me sentir seule assez rapidement.

« Regarde moi bien droit dans les yeux, regarde moi et crois moi tu ne seras jamais seule ! Je suis dans ta vie, tu es dans la mienne et je ne laisserais jamais tombé quelqu’un, j’ai perdu une fois quelqu’un, et je m’en voudrais toute ma vie de ne pas avoir compris alors maintenant pour les autres je me venge et je serais là pour toi, tu ne seras jamais seule, et même si tu décide de repartir, si il faut je viendrais avec toi dès que possible ! Tu as besoin des autres, et on a besoin de toi, l’un ne va pas sans l’autre Lily »

Je le regardais interdite devant cette déclaration sans vraiment comprendre. Venait-il de dire qu’il était prêt à repartir en Angleterre avec moi s’il le fallait pour rester à mes côtés ? Mais ?? Et ses études ? Et sa vie ? Et ses amis ?? Mon regard azur continuait de le regarder intensément alors que je m’étais enfin des mots sur toutes les interrogations que j’avais dans la tête.

« Tu veux venir vivre en Angleterre avec moi ? »

Les mains posées sur mon torse je continuais de le regarder étonnée alors que les larmes coulaient toujours le long de mes joues. Il voulait vraiment venir avec moi ?

« Oui, mais tu vas te battre, tu vas vivre, survivre et réussir à combattre cette foutu maladie, tu as une vie qui t’attend par la suite, tu es pour Nina Ricci en ce moment, tu vas voir cette maladie tu vas la combattre… Je sais que tu es fatiguée que tu en peux plus, prend mes forces alors si il faut… Bat toi pour la vie ma puce, je sais que c’est facile à dire pour moi, je n’ai pas de cancer, je n’en ai jamais eu… Mais si il faut je me battrais avec tes côtés et je sais que je ne suis pas le seul, tout le monde tes amis, on est là près de toi pour t’aider… Repose toi si il le faut, je sais que tu en as marre et ce que je te demande c’est beaucoup… mais je suis sûre que tu y arriveras, tu es la jeune femme la plus forte que je connaisse ! »
« Mais tu ne peux pas remplacer le poumon qui me manque Keven… Tu ne peux pas me donner l’air qui me manque pour vivre normalement. Tu ne peux pas soigner le cancer que j’ai maintenant au foie. Tu ne peux pas prendre mon traitement à ma place. Cela fait tellement d’années que je me bats… Même si j’ai réussit à tenir jusqu’ici, mon corps ne supportera pas encore autant de traitements Keven. C’est un fait. Je suis peut être courageuse à tes yeux mais je ne peux remplacer le corps que j’ai. »

Et je ne pouvais rien faire contre le cancer. Oui j’étais fatiguée et je savais que cela n’allait pas s’arrêter tout de suite en plus. J’avais encore un traitement très dur pour essayer de ne pas avoir à me faire opérer du foie sinon je devrais vivre avec encore plus de complications mais est ce que j’allais y arriver ? Je n’en savais rien. J’avais tellement de choses en tête que j’étais tout simplement perdue là. Tout était calme depuis quelques temps pour moi aussi j’avais espéré que cela reste ainsi mais apparemment non. En plus de la maladie je me faisais plaquer et donc j’avais mal… Très mal… Je me calais contre Keven alors que je frissonnais.

« Tu sais alors ce qu’il te reste a me racheter Wink Ne t’en fais pas ce n’est rien… »

Je m’étais posée sur ses genoux alors qu’il avait pris place dans le canapé et me redressais légèrement comme il ôtait son tee shirt. Je ne pus m’empêcher de rougir quand il fit cela. Je savais très bien comment il était foutu -oui je l’avais vu plus d’une fois ainsi devant la webcam comme il avait toujours très chaud soi disant- mais je ne m’attendais pas à ce qu’il fasse cela. Je m’en voulus tout de suite de penser à cela car je venais de me faire plaquer, je pleurais dans ses bras et je le matais. Rougissant encore plus je me remis contre lui en posant ma main contre son cœur, touchant sa peau nue. Je fermais les yeux en me laissant imprégner par sa chaleur alors que ma respiration était devenue sifflante comme j’avais beaucoup pleurer et que je manquais un peu d’air du coup. Mon corps s’était emballé et il fallait que ça passe… Ou que je me redresse un peu pour prendre ce qu’il fallait dans mon sac mais je n’en avais pas envie pour l’instant.

« C’est mieux ? Tu as plus chaud la ? Sinon je vais te chercher une couverture si tu as besoin ma belle. »
« Non je suis bien. »

Je me laissais bercer par le bruit de son cœur et cela m’allait très bien. Inconsciemment, tout en essayant de reprendre mon calme, je caressais son torse du bout de mes doigts en appréciant la douceur de sa peau. J’étais heureuse de pouvoir enfin profiter de sa présence après 6 années d’amitié à distance et je lui était reconnaissante aujourd’hui d’être aussi présent pour moi…

« N’hésite pas si tu as froid, je voudrais pas que tu sois malade à cause de moi, et puis si Noah apprenait que je ne faisais rien pour réchauffer quelqu’un de malade, je me ferais sans doute tuer … »
« Tu me réchauffes très bien... Et tu en fais déjà beaucoup… On s’est vu juste hier et tu es déjà en train d’essayer de me réconforter alors que je pleure dans tes bras… T’es un amour Keven… »

Vraiment. Je relevais la tête pour déposer un léger baiser sur son nez avant de remettre contre son torse en fermant les yeux et en essayant de me calmer. J’étais de nouveau seule… Est-ce que j’allais être capable de reprendre ma vie, d’aller chercher mes affaires en Angleterre et de retrouver un appart ? Pourquoi ne pas rester ici ? Après tout je n’avais plus qu’O, Lil’O et Keven comme amis proches et il était tous les 3 à L.A. alors peut être que je ferais mieux de rester ici. Je savais que Nina Ricci allait bientôt préparer sa pub pour son prochain parfum et qu’elle comptait le faire ici. J’étais sur la liste des possibles candidates donc peut être que je pourrais faire le max pour avoir le rôle et, justement, restée ici… Puisque j’étais seule maintenant. A cette pensée des larmes coulèrent de nouveau sur mes joues.

« J’me demande pourquoi tu es tout seul. Tu es beau, intelligent, gentil et charmant… Tu devrais avoir une copine pour en profiter... »

Après il pouvait tout simplement avoir envie de profiter de temps en temps comme ça sans s’attacher mais ce n’était pas forcément quelque chose que je pouvais comprendre comme j’avais toujours été une profonde romantique.

« ... et pour prendre soin de toi. »

*.*
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
MessageSujet: Re: Tête à tête   Lun 15 Fév - 22:11

Je lui disait alors que je serais la tout le temps, elle me remerciait, mais pourquoi me remercier a vrai dire, cela me paraissait totalement normal venant de ma part… Je l’embrassais doucement sur le front et lui dit

« Ne me remercie pas c’est normal… »

Je ne savais pas vraiment à vrai dire si elle me croyais, et si elle allait me croire, mais j’étais des plus sincères… Elle venait de vivre et elle vivait une déception totale, et donc elle pouvait prendre le temps qu’elle voulait pour me croire, je lui montrerais que je lui disais toujours la vérité, si il y a bien quelques choses que je détestais c’était de ne pas tenir mes promesses, alors quand je faisais une c’était parce que j’étais sûr de pouvoir la tenir, et celle là je lui montrerais que quoi qu’il arriverait je la tiendrais… Cet homme avait été lâche, c’est ce que je pensais, attendre qu’elle parte alors que sans doute il le savait , il savait qu’il mettrait fin à cette relation et il a attendu qu’elle soit à des milliers de kilomètres, les hommes n’étaient pas tous des lâches mais celui là si… je la regardais et caressais doucement son visage ou son dos pour lui montrer que j’étais là…

Je lui disais que je serais la pour elle quoi qu’il arrive on sera là, elle ne pouvait pas nous croire tout de suite, après tout c’était bien normal, j’étais son ami et on se voyait pour la deuxième fois seulement, même si on se parlait depuis 6 ans… J’avais beau lui dire, je ne savais pas vraiment ce qu’elle pensait, mais si il faut pour qu’elle comprenne je lui répèterais cela ne me dérangerait pas !

Quand j’appréciais quelqu’un, je serais prête a tout , et encore plus pour cette jeune femme qui me tenais a cœur, je l’appréciais énormément, et je lui disait tout ce que je ressentais, je ne réfléchissais pas à un beau discours pour elle, c’était mon cœur et mon avis qui parlait, j’étais franc, on ne peut plus franc envers elle, et quand je lui dit que je viendrais avec elle dès que possible, je le pensais bien évidemment, je la regardais elle avait l’air pensive en train de penser cela, et quand elle me demanda si je voulais venir vivre en Angleterre avec elle, je la regardais alors et dit

« Je t’ai dis que je serais prête a venir avec toi récupéré tes affaires si tu voulais venir ici, mais je t’ai promis que je serais là pour toi, je te l’ai promis et je tiendrais, et je tiens mes promesses, donc oui si tu as besoin de moi, oui je viendrais vivre avec toi en Angleterre, et je pourrais avoir la vie que j’ai ici là bas, les études c’est des études, et puis après tout… »

Ses joues étaient rouges, tout autant que ses yeux, et je l’écoutais alors parler après lui avait fait un long monologue sur ce que je pensais… Je l’écoutais alors me dire que je ne pouvais pas remplacer sn poumon si il le fallait et si je le pouvais je le ferais, je l’écoutais c’est vrai que je ne pouvais pas l’aider à aller mieux la dessus au niveau physique, je la regardais et dit

« Si je pouvais je te donnerais mon poumon, je ne peux pas te donner l’air, te donner mes organes, je peux pas me battre à ta place, prendre les traitements, et te donner mon corps, mais je peux être là pour te soutenir, t’insufler de la volonté, essayer de te donner du courage ou autre tout ce que je peux faire en tant qu’amis »

Je la voyais, elle était fatiguée, et je la ferais sans doute se reposer un moment où un autre car je voulais vraiment qu’elle soit bien, elle ne pouvais rien faire contre le cancer, a part se battre, je comprenais qu’elle pouvait en avoir marre, qu’elle était fatigué… Je la voyais frissonner, entre les larmes, la fatigue, la maladie…

J’avais un tee shirt que j’enlevais après tout dans l’état où il était ce vêtement , je la voyais rougir, je voulais pas qu’elle soit mal à l’aise, mais après tout, elle m’avait vu à la cam, et puis avec ou non un tee shirt cela ne changeait pas grand-chose à mes yeux, après tout c’était ma Lily, et je ne vois pas en quoi cela me dérangerais, je frissonnais doucement au contact de sa main contre mon cœur , cela faisait quelques temps qu’une fille ne m’avais pas touché aussi fébrilement que cela… Je l’entendais siffler doucement, et je me sentais un peu perdu je ne savais pas quoi faire a vrai dire… J’attendais qu’elle ce calme un peu sinon je lui demanderais quoi faire, bien qu’elle n’avait pas besoin de moi d’habitude…

Je lui demandais alors si il fallait quelque chose, elle me dit qu’elle était bien alors je souriais c’était juste le principal, c’est ce que je voulais qu’elle soit bien tout simplement et elle me disait qu’elle l’était…. Elle était contre moi, je sentais sa peau et son corps contre le mien, elle me caressais doucement appréciant apparemment la douceur et le contact de ma peau, et après tout je n’en étais pas moins content, j’aimais le contact de sa peau, de ses doigts sur mon corps…

Je l’écoutais, et je lui disais alors que je ne voulais pas qu’elle soit malade, elle me disait alors que je la réchauffais très bien, il fallait que je remercie mon corps, et mes parents d’avoir un corps brûlant comme cela… Elle me disais que j’étais un amour… Je la regardais et dit


« J’en fais pas beaucoup, je fais ce qu’il faut pour quelqu’un que j’apprécie énormément… Je te réconforte parce que tu le mérites écoute… Pour ce qui est d’être un amour… Je peux pas te le dire, mais on me le dit pas souvent, a part ceux que je connaissent vraiment…"

Moi un amour… Je ne sais pas, si j’étais un amour je serais sans doute quelqu’un de plus sympathique, de plus entouré bien que la dessus je n’avais pas à me plaindre, mais bon… j’allais pensé à quelques chose quand je sentis un léger baiser sur mon nez, je souriais doucement à cela… Je lui caressais le dos alors qu’elle essaya de se calmer… Moi un amour mais qui était bien seul pour autant au niveau de l’amour justement, qui n’avait pas spécialement aimer quelqu’un, qui était un peu perdu, mais qui n’avait aimé qu’une personne que je n’avais pu sauver alors si j’étais un amour… Je sentis quelques larmes arriver sur mon torse, et lui dit

« Pleure pas puce qu’est ce qu’il se passe ? »

Après tout , on ne parlait pas beaucoup j’espèrais qu’elle se calme, et je faisais tout pour essayer de la calmer en lui caressant le dos Je l’écoutais alors et elle me disait qu’elle se demandais pourquoi j’étais tout seul, j’étais beau , intelligent, gentil, et charmant… Et que je devrais avoir une copine pour en profiter… A ces mots je souriais et lui dit

« Je suis tout seul, car j’ai sans doute pas rencontrer la fille qui me correspond, où je l’ai rencontré et on ne le sait pas encore… Pour ce qui est d’être beau, intelligent, gentil et charmant… Merci de me le dire… Je devrais avoir une copine… Sans doute, mais je ne vais pas forcer les filles pour être avec moi »

Bien évidemment, j’aurais aimé me poser, j’aurais aimé aimer justement, et j’aurais aimé avoir quelqu’un et savoir que c’était réciproque, et sur qui je pourrais compter… Mais après tout j’étais juste le bon ami pour le monde, le comique, l’amis, mais pas le petit ami… Elle me dit alors qu’il fallait quelqu’un pour prendre soin de moi, je souris et dit

« J’ai ma famille et mes amis pour prendre soin de moi… Même si je ne serais pas contre qu’une jeune fille prenne soin de moi… Je la trouverais… peut être rapidement »

*Où je l’ai trouvé et on le saura rapidement*

Je la regardais doucement dans les yeux, l’embrassant doucement sur la joue et lui dit

« Ne t’en fait pas pour moi, t’inquiète pas je trouverais un jour quelqu’un qui saura belle comme un cœur comme toi, qui saura me faire rire, me détendre, et prendre soin de moi »
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
MessageSujet: Re: Tête à tête   Lun 15 Fév - 23:02


*.*


« Ne me remercie pas c’est normal… »

Non je ne trouvais pas ça « normal ». Pourquoi ce serait normal pour lui et pas pour les autres ? Cela n’avait jamais été normal pour personne ! Pas pour mes parents et même pour mon ex même si j’avais pensé qu’il finirait par être le premier et le seul à savoir aussi bien prendre soin de moi ! Cela ne l’avait jamais été pour personne alors pourquoi est ce que ça le serait aujourd’hui pour Keven ? Certes il était mon ami depuis 6 ans maintenant tout comme O qui prenait soin de moi et je ne m’arrêterais jamais de les remercier car, bien qu’il ait tous les deux leur vie, ils continuaient de prendre soin de moi et de m’aider. Ils avaient passé leur après midi à essayer de me réconforter alors qu’O était en plein mixage et que Keven avait surement autre chose à faire. Il était deux amours tout simplement et je ne pensais pas un jour que je serais capable de trouver des amis aussi proches… En tout cas j’espérais bien qu’eux ne me quitteraient pas même si, tout de suite, j’avais du mal à me dire que je n’allais pas être abandonnée sous peu. D’un autre côté c’était ne pas être très objective comme il y avait de fortes chances pour que ce soit moi qui les quitte à un moment mais je n’avais pas forcément la tête à être très très claire à ce moment précis.

Sa proposition de vivre en Angleterre me fit relever le nez de son tee shirt car j’avais du mal à croire ce que je venais d’entendre. Il était prêt à tout quitter pour moi ? Ses amis ? Sa famille ? Je ne pouvais pas forcément comprendre aussi je restais interdite avant d’oser poser la question.

« Je t’ai dis que je serais prêt a venir avec toi récupéré tes affaires si tu voulais venir ici, mais je t’ai promis que je serais là pour toi, je te l’ai promis et je tiendrais, et je tiens mes promesses, donc oui si tu as besoin de moi, oui je viendrais vivre avec toi en Angleterre, et je pourrais avoir la vie que j’ai ici là bas, les études c’est des études, et puis après tout… »
« Mais tu as ta vie ici Keven, tu ne peux pas faire cela…. Tu perdrais tout juste pour moi ce n’est pas raisonnable… Non… Et puis je n’ai plus rien en Angleterre maintenant alors peut être serait il intelligent que je cherche à acheter ici plutôt… »

Je n’avais plus rien du tout à qui me rattacher en Angleterre mais j’avais Keven et O ici alors je pouvais peut être en profiter non ? Je ne savais pas encore car il fallait déjà que je passe l’étape d’aller récupérer mes affaires chez mon ex et j’en avais beaucoup. Peut être que je pouvais tout simplement tout recommencer au lieu de retourner en Angleterre pour acheter des choses essentiellement matérielles dont je n’avais pas besoin comme j’avais assez d’argent pour recommencer une nouvelle vie ? Je ne savais pas encore en fait… Je verrais plus tard quand j’aurais l’esprit moins chargé.

« Si je pouvais je te donnerais mon poumon, je ne peux pas te donner l’air, te donner mes organes, je peux pas me battre à ta place, prendre les traitements, et te donner mon corps, mais je peux être là pour te soutenir, t’insuffler de la volonté, essayer de te donner du courage ou autre tout ce que je peux faire en tant qu’amis. »
« Tu me donnes déjà beaucoup en étant là aujourd’hui… »

Et c’était vrai. J’étais en train de pleurer dans ses bras alors que je le connaissais réellement que depuis la veille alors c’était déjà énorme. Je n’avais pas besoin de plus et, de toute façon, il ne pouvait pas faire mieux. A part être là quand j’aurais besoin de lui et de parler car, pour le reste, je ne pouvais rien faire moi-même à part supporter les nouveaux traitements, les opérations et la douleur. C’était ainsi. Ma respiration était devenue assez sifflante d’ailleurs comme ma crise de larme m’avait pesé sur mon souffle. J’essayais de reprendre doucement mon calme en me collant contre lui. Non je n’étais pas particulièrement mal à l’aise ainsi et oui je l’avais déjà vu tout nu même -x)- mais ce n’était pas pareil. En tout cas pour moi ce n’était pas pareil et on ne pouvait pas dire que mon ex était particulièrement musclé aussi cela me faisait étrange d’être contre son torse ainsi… Même si j’aimais l’odeur de sa peau et sa chaleur…

Je me demandais comment il pouvait être tout seul. C’était un amour et je le pensais réellement. Il était réconfortant tout en étant tout de même assez franc et j’appréciais. Il savait parler et il n’arrêtait pas de me faire des compliments que je sentais penser justement alors… C’était tout simplement charmant et, bien que je sois particulièrement malheureuse, je n’en étais pas moins une jeune fille facilement touchée par ce genre de comportement. Vraiment…

« J’en fais pas beaucoup, je fais ce qu’il faut pour quelqu’un que j’apprécie énormément… Je te réconforte parce que tu le mérites écoute… Pour ce qui est d’être un amour… Je peux pas te le dire, mais on me le dit pas souvent, à part ceux qui me connaissent vraiment… »

Et pourtant je le pensais réellement. J’allais l’embrasser avec douceur sur le bout du nez avant de frissonner de sentir sa main dans mon dos. J’avais beau avoir un petit pull il était serré aussi je ressentais la moindre de ses caresses et je n’avais pas forcément l’habitude d’un autre homme pose ses mains ainsi sur moi.

« Pleure pas puce qu’est ce qu’il se passe ? »
« Rien… »

Pas la peine de s’inquiéter… C’était juste nerveux et cela allait passer. Je pleurais même moins que tout a l’heure et je commençais à parler de lui surtout car je n’avais pas envie d’être le centre de l’attention pour la soirée entière même si j’en avais les raisons. Ma respiration était toujours sifflante aussi je me redressais légèrement pour aller attraper mon sac à main et récupérer dedans un appareil qui pouvait ressembler à ce dont se servait les asthmatiques. Je respirais profondément dedans avant de couper ma respiration et fermais les yeux… Je gardais l’appareil en main mais me remit contre Keven en essayant de bien me calmer pendant qu’il répondait à la question que je venais de lui poser…

« Je suis tout seul, car j’ai sans doute pas rencontrer la fille qui me correspond, où je l’ai rencontré et on ne le sait pas encore… Pour ce qui est d’être beau, intelligent, gentil et charmant… Merci de me le dire… Je devrais avoir une copine… Sans doute, mais je ne vais pas forcer les filles pour être avec moi »
« C’est peut être Alex même si c’est compliqué entre vous parfois… »

Je me rappelais l’histoire avec Alex comme il m’en avait souvent parlé et c’était la seule jeune femme dont j’avais entendu parler assez souvent donc c’était peut être elle. Il fallait juste qu’ils se comprennent tous les deux et qu’ils posent à plat leurs deux vies… Ou pas… Je n’en savais rien en fait et j’étais franchement mal placée pour donner des conseils vu comment je venais de me faire plaquer.

« J’ai ma famille et mes amis pour prendre soin de moi… Même si je ne serais pas contre qu’une jeune fille prenne soin de moi… Je la trouverais… peut être rapidement. Ne t’en fait pas pour moi, t’inquiète pas je trouverais un jour quelqu’un qui saura belle comme un cœur comme toi, qui saura me faire rire, me détendre, et prendre soin de moi. »
« C’est sur que ce n’est pas moi qui sait faire ça ! Surtout pas aujourd’hui… »

Non non je ne me mettais pas en liste pour être sa petite amie -enfin je n’y avais jamais songé 3 secondes pour être exacte et j’avais tellement l’habitude d’être en couple que je ne réalisais même pas qu’on pouvait s’intéresser à moi- mais je trouvais tout de même que je pourrais être plus gaie comme ami quand même. Enfin ça changerait ! Ca passerait surement comme il venait de me dire et je l’embrassais à mon tour sur la joue pour le remercier de son baiser justement. Je me redressais un peu pour mettre mon visage dans son cou, laissant mon souffle sur sa peau alors que j’avais repris l’entreprise inconsciente de dessiner le contour de ses muscles et de son torse du bout de mes doigts comme j’aimais souvent le faire…

« Tu fais quoi comme sport ? »

Rien à voir avec la conversation mais je ne pouvais ne pas remarquer ô combien il était musclé et j’étais tellement à l’ouest que je disais la première chose qui me passait par la tête sans vraiment y faire attention… Et puis ça faisait 5 minutes que j’étais contre son torse alors difficile de ne pas être curieuse. Je posais mon appareil sur mon sac en sentant mon souffle devenir plus facile…

*.*
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
MessageSujet: Re: Tête à tête   Mar 16 Fév - 0:02

Je la regardais alors relever sa tête comme cela d’un seul coup, j’avais dit une bêtise ? je pensais pas, elle comprenait peut être pas tout ce que j’avais dit, après tout ce que je disais je le pensais et je lui avait dit que j’étais prête à aller la bas, après tout la famille, et les amis même si c’ est loin, c’est toujours présent, ca ne s’oublie pas…

Je l’écoutais alors , elle me disait que ma vie était ici, et que je ne pouvais pas faire cela, que je perdrais tout juste pour moi ce n’était pas raisonnable… Je l’écoutais alors tranquillement, et elle me dit qu’elle n’avait plus rien en Angleterre, et qu’il serait plus intelligent qu’elle cherche quelque chose à acheter par ici… C’est vrai que ce serait mieux, mais bon, je la regardais et lui dit


« Tu ne pourrais pas m’obliger, à ne pas le faire en tout cas Lily… Et je ne perdrais pas tout, la famille et les amis si se sont les « vrais ca reste que l’on soit à côté d’eux, a 200 km, ou a 3000 km… Et les études , je pense que des études de comédie et de sport il y en a un peu partout, car si il n’y en a qu’ici, je comprends pourquoi il y a autant de monde alors… Mais c’est vrai que si tu n’as plus rien en Angleterre, sa serait mieux que tu sois par ici… Et puis … Au moins tu serais pas trop loin d’O aussi… »

Si elle n’avait plus personne la bas, elle pouvait rester ici, et puis tant qu’elle trouve quelque chose, elle pouvait rester ici, je ne pense pas que Noah serait contre, si il fallait on arrangerait le bureau, je mettrais un matelas pour moi dans ma chambre, où il y avait le salon ce n’était rien de tout cela, mais si il fallait que j’aille avec elle chercher quoi que se soit là bas j’irais même contre sa volonté je ne la laisserais pas seule !

Je lui disais alors que si je pouvais je lui donnerais tout ce que pouvais, et elle me disait que je lui donnais beaucoup en étant là aujourd’hui… Je la regardais et dit

« Je suis là parce que tu es là en même temps »

Je rigolais c’était pour l’embêter et je repris alors


« C’est tout a fait normal »

*comme j’ai pu te le dire déjà avant*

J’aurais pensé une autre rencontre, une autre soirée, mais le principal à vrai dire c’est qu’elle soit là, elle pleurait , pas grave j’étais la pour elle, après tout il y a 6 ans, elle avait été là, je venais de perdre quelqu’un, et elle avait été la pour moi, on se parlait et elle était toujours la pour moi, elle pouvait être encore plus loin, parti je ne sais où elle ne me mettait jamais à l’écart donc c’était bien évidemment que je serais la pour elle… J’entendais sa respiration siffler et je m’inquiétais je la surveillais , et elle se collait encore plus contre moi, heureusement que je faisais attention à mon corps, parce que sinon… Mon corps elle l’avait déjà vu, bien tout vu même une fois où j’avais pu oublier de faire quelques trucs mais bon, après tout c’était qu’avec la webcam hein…. Alors que la, elle touchait vraiment mon corps, mais cela ne me dérangeait pas…

Elle m’embrassait doucement sur mon nez, elle adorait peut être mon nez après tout, cela ne me dérangeait pas, je lui caressait doucement le dos, j’avais besoin de la caresser comme cela, comme pour essayer de la calmer un peu plus…E lle pleurait un petit peu , mais me disait qu’il n’y avait rien alors je ne l’embêtais pas plus… Sa respiration m’inquiètait un peu plus et je la voyais se redresser pour prendre quelque chose, je la laissais faire, ne disant rien, après tout elle savait mieux que moi quoi faire, et elle se remit par la suite contre moi, ce qu’il ne me déplaisait pas il fallait dire… Puis je lui expliquais et elle me dit que c’était peut être Alex, même si c’était compliqué, je la regardais doucement et lui dit


« Je ne sais pas… je ne pense pas… La relation est bien trop complexe pour que se soit elle, tu ne penses pas ? Le futur nous le dira après tout, nous verrons bien… On se comprend pas… mais bon, il ne faut jamais dire jamais »

C’est vrai qu’avec Alex, c’était je t’aime moi non plus, et nous étions d’accord que quand nous étions bourrés, mais bon… Qui sait peut être qu’un jour il se passerait peut être quelque chose, où qu’un jour on arriverait à se parler normalement et qu’ on pourrait alors se comprendre…

Je l’écoutais me dire que ce n’était pas elle qui savait faire ca, et surtot pas aujourd’hui… Je la regardais alors et lui dit


« Tu n’en sais rien… prendre soin de moi ce n’est pas obligatoirement le faire comme tu peux le penser, et puis si tu sais faire, tu sais prendre soin de moi quand tu me dis de faire attention avec qui je sors, quand tu es là pour moi quand je déprime et autre… bien qu’aujourd’hui tu ne l’es peut être pas, mais en même temps j’en ai pas besoin »

Je la regardais et pour la première fois je m’imaginais avec elle, bien que l’on en avait parlé et rigoler dessus tout al ‘heure sur le fait qu’elle ne pourrait pas me quitter… Je n’y avais jamais penser avant car elle était loin et qu’elle avait quelqu’un tout simplement, mais les choses changeraient sans doute si elle venait ici… après tout nous verrions bien… J’étais en train de pensé quand elle m’embrassait à mon tour, pourquoi le faisait elle, peut être pour me dire merci en tout cas je la laissais, elle glissait son visage dans mon cou, et je sentais alors son souffle sur ma peau et sentant ses doigts sur mon corps ainsi… je n’aurais pas pensé que notre première rencontre serait comme cela, et qu’elle passerait le temps collé à moi contre mon torse, cela ne me dérangeait pas du tout, je peux vous l’assurer, mais c’était un petit peu étrange… J’allais faire quelque chose quand elle me posa la question sur ce que je faisais comme sport, elle voulait qu’on parle un peu de moi alors apparement, je lui répondis alors

« Du sport de chambre… »

Restant sérieux deux secondes, puis lui dit

« Non , non je déconne… me tape pas ^^ Je ne t’ai jamais parler de sport, du sport que je faisais… Quoi qu’en ce moment a part celui que je fais en cours je n’ai pas trop le temps d’en faire, sinon je fais des arts martiaux, d’ailleurs j’ai quelques photos de moi plus jeune en train d’en faire je suis sûr que tu rigolerais en les voyant, mais bon je vais pas me montrer ridicule encore une fois… Sinon en cours en ce moment c’est hand et basket, d’ailleurs je me débrouille plutôt pas mal ^^»

Je la regardais se relever pour mettre son appareil sur son sac , je posa doucement ma main sur sa joue et l’embrassa délicatement, puis stoppa et lui dit

« Je suis désolé… j’aurais pas du »…

*En même temps maintenant que c’est fait, c’est fait*

Je la regardais, puis préférais alors qu’on essaye de parler rapidement d’autre choses après tout elle venait de se faire larguer, soit elle allait me foutre une baffe, partir, ou peut être rigoler… Je lui dis alors

« Et tu es à L.A alors pour combien de temps normalement ? Ca se passe bien en lui même ton séjour? »

*On essaye on verra bien ce qu’il se passera…*
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
MessageSujet: Re: Tête à tête   Mar 16 Fév - 0:42


*.*


« Tu ne pourrais pas m’obliger, à ne pas le faire en tout cas Lily… Et je ne perdrais pas tout, la famille et les amis si se sont les « vrais ca reste que l’on soit à côté d’eux, a 200 km, ou a 3000 km… Et les études, je pense que des études de comédie et de sport il y en a un peu partout, car si il n’y en a qu’ici, je comprends pourquoi il y a autant de monde alors… Mais c’est vrai que si tu n’as plus rien en Angleterre, sa serait mieux que tu sois par ici… Et puis … Au moins tu ne serais pas trop loin d’O aussi… »
« Oui. Je vais attendre d’avoir mes résultats et je vais me chercher un appartement ou bien une maison. »

J’en avais les sous de toute façon donc je pouvais bien le faire. La seule chose que je me demandais c’était si je retournais en Angleterre pour pouvoir aller récupérer mes affaires ou pas à cause de mon ex mais je verrais bien. Je commençais tout juste à me calmer mais je n’avais pas encore les idées assez claires pour penser à tout cela et je demanderais à O aussi son avis pour savoir ce que je devais faire. Je demanderais aussi à Keven mais nous parlions d’autre chose pour l’instant et je trouvais plus intéressant de remercier mon ami d’être encore à mes côtés pour m’écouter alors que nous nous étions vus depuis à peine deux jours. Certes on se connaissait depuis 6 ans et j’avais été là quand il avait eut son chagrin mais bon, je ne savais pourquoi, je ne trouvais pas que c’était la même chose et j’étais heureuse de pouvoir profiter de sa chaleur aujourd’hui. Non je continuais de ne pas trouver ça « normal » car tout le monde ne le ferait pas et je pouvais être très têtue aussi. C’était normal j’étais une fille ! U.U

Quant à lui, j’avais du mal à comprendre qu’il n’ait pas refait sa vie depuis la disparition de son amie car, franchement, c’était un garçon vraiment super. Non seulement il écoutait, était intéressant, savait faire rire mais, en plus, il était plutôt beau gosse. Enfin je ne mettais jamais trop penché sur la question comme j’avais tendance à ne voir que Ryan mais, pour être dans ses bras, je me rendais bien compte qu’il y avait plus inintéressant que lui tout de même. En plus c’était un vrai radiateur et, pour une fille aussi frileuse que moi, c’était vraiment le bonheur ! J’avais donc du mal à comprendre mais peut être que l’histoire avec Alex pouvait durer encore un peu s’ils arrivaient à se parler… Bon ok ça risquait d’être compliqué mais qui ne tentait rien… Enfin je ne savais pas mais j’estimais qu’il avait le droit d’être heureux…

« Je ne sais pas… je ne pense pas… La relation est bien trop complexe pour que se soit elle, tu ne pense pas ? Le futur nous le dira après tout, nous verrons bien… On se comprend pas… mais bon, il ne faut jamais dire jamais »
« C’est vrai qu’à part quand vous buvez, je t’ai rarement entendu parler d’une « entente » entre vous mais ça a l’air de durer quand même. Non ? »

Ca faisait pas mal de temps que cette histoire durait non ? J’en avais l’impression en tout cas car Keven m’en avait souvent parlé mais je me trompais peut être… En fait je ne savais pas mais j’avais envie de le voir heureux tout simplement. Peut être qu’il trouverait celle qu’il aimerait toute sa vie contrairement à moi ! En tout je l’espérais pour lui.

« Tu n’en sais rien… prendre soin de moi ce n’est pas obligatoirement le faire comme tu peux le penser, et puis si tu sais faire, tu sais prendre soin de moi quand tu me dis de faire attention avec qui je sors, quand tu es là pour moi quand je déprime et autre… bien qu’aujourd’hui tu ne l’es peut être pas, mais en même temps j’en ai pas besoin »

Peut être… Je ne savais pas… Je restais silencieuse à cette déclaration tout en continuant de caresser avec douceur son torse et à respirer l’odeur de sa peau. J’aimais bien faire cela en fait. Cela me calmait. Comme quand j’aimais prendre mon portable et l’appeler même au milieu de la nuit pour entendre sa voix quand cela n’allait pas en Angleterre, je me sentais bien dans ses bras aujourd’hui. Je me rendais compte que je n’avais vraiment plus peur de l’avoir rencontrer car je sentais que notre amitié serait surement encore plus forte. Je réalisais peut être pas encore qu’on était un peu trop proche mais, pour l’instant, je me trouvais particulièrement bien contre lui et je ne comptais pas changer de position tout de suite. Je mis mon visage dans son cou pour pouvoir me sentir mieux alors que je restais collée contre lui…

« Du sport de chambre… »

O.O

« Non , non je déconne… me tape pas ^^ Je ne t’ai jamais parler de sport, du sport que je faisais… Quoi qu’en ce moment a part celui que je fais en cours je n’ai pas trop le temps d’en faire, sinon je fais des arts martiaux, d’ailleurs j’ai quelques photos de moi plus jeune en train d’en faire je suis sûr que tu rigolerais en les voyant, mais bon je ne vais pas me montrer ridicule encore une fois… Sinon en cours en ce moment c’est hand et basket, d’ailleurs je me débrouille plutôt pas mal ^^ »
« Si jamais je peux venir au campus, je viendrais te voir t’entrainer… »

Moi je ne faisais pas de sport comme je n’en avais pas le droit mais j’étais intéressée de voir Keven jouer donc, si on pouvait accéder au campus même quand on n’y était pas, j’allais en profiter pour venir jouer une ou deux fois mon ami tant qu’à faire. Quand à sa blague en premier c’était clair que j’avais bloqué car, sans être prude sur ce sujet car j’avais toujours été très… « imaginative » Rolling Eyes je n’avais pas du tout pensé qu’il répondrait cela même s’il était vrai que c’était un sport comme un autre. Et celui là j’y avais droit… Enfin non mais je le prenais car j’avais déjà pas le droit à grand-chose dans la vie alors si je ne pouvais même pas m’amuser ce serait chiant. Quoique… Vu que j’étais toute seule, je serais aussi tranquille de ce côté-là U.U. Autant penser à autre chose !!!!!

Je me penchais pour mettre mon appareil sur mon sac quand je sentis la main de Keven sur ma joue. Par réflexe je tournais délicatement le visage vers lui pour voir avant de sentir ses lèvres sur les miennes. J’en fus tellement surprise que je mis quelques instants à intégrer le fait que mon ami était en train de m’embrasser. Mais… Pourquoi ??? O.O Pourquoi est ce qu’il faisait soudainement ?? Qu’est ce que j’avais fait pour qu’il le fasse ??? Non non ce n’était pas bien j’étais en train de tromper Ryan ! Je ne pouvais pas tromper Ryan parce qu’il était loin et je me reculais soudainement alors qu’il me lâchait. Je ne fis même pas attention à ses excuses comme je m’étais tellement reculée sous le coup de la surprise que j’en avais oublié, comme souvent, que j’étais sur ses genoux et que c’était le vide derrière. Tout le monde savait que j’étais très maladroite et très distraite et que, même quand on essayait, je trouvais toujours le moyen de tomber tout de même.

En attendant, comme souvent, ma maladresse, la loi universelle comme quoi je devais me faire mal au moins une fois par terre, la loi de Murphy ou celle de l’emmerdement éternel, fit que je m’étais tellement reculée pour échapper à Keven que je sentis soudainement comme un vide derrière moi et que je basculais en arrière pour tomber lourdement sur le sol -encore heureux je ne venait pas de me tuer sur une table basse ou autre quand même-

« Kyaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaa »

BLAM

Aieeeeeeeeeeeeeeeeeeeuuuuuuuuuuuuuuuuuhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhh !! snif Je me redressais en me mettant des deux mains derrière la tête car je m’étais fait mal au crane et j’avais retenue ma respiration en plus aussi je mis à tousser en essayant de reprendre ma respiration difficilement ! AH PUTAIN CE QUE CA ME GONFLAIT D’ETRE AUSSI MALADROITE !!!!!!!!!!!!!

Je n’avais même pas fait attention à ce que Keven m’avait demandé du coup et je le regardais entre les larmes de douleurs et puis de l’incompréhension et une respiration sifflante.

« Pourquoi ?... Je ne peux pas tu sais bien que je suis avec… »

*BLANC*

Je réalisais ce que j’étais en train de dire avant de sentir les larmes me monter de nouveau aux yeux mais NON ! Je ne pleurerais pas ! J’essuyais mes larmes d’un revers de manche tout en continuant de regarder Keven sans trop comprendre pourquoi il venait de faire cela alors que je reprenais une respiration un peu plus normale et que je continuais de me masser ma tête sans pour autant me relever.

« Pourquoi ?... »

*.*
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
MessageSujet: Re: Tête à tête   Mar 16 Fév - 1:42

Voila, je lui avais dit ce que je pensais et que je ferais ce que je voulais , ahahahah, elle pourrait pas m’empêcher, c’est alors que j’écoutais sa réponse, elle allait attendre d’avoir ses résultats, et elle chercherait alors un appartement ou une maison… Je lui souriais et lui dit

« Voila tu as raison, c’est ce qu’il faut faire, attend de voir tout cela, et tu te chercheras de quoi te loger, et en attendant tu seras pas dehors y a pas de souci la dessus »

Je me faisais pas de souci la dessus, je savais qu’elle avait des endroits pour dormir en attendant de trouver de quoi se loger rien qu’a elle après tout…

Nous voilà alors par la suite en train de parler de ma vie, et non je n’avais pas envie de m’attacher de peur de perdre la personne que j’avais pourtant j’étais prêt à l’amour enfin je pensais, je sais pas … J’en sais rien, si l’amour venait à arriver je ne le repousserais peut être pas… Mais j’avais comme un blocage au niveau des filles pour me dévoiler, peut être parce que celle que j’avais croisés jusqu’à présent n’étaient pas celle pour qui je ressentais quelques choses… Bref je verrais bien par la suite, elle ne le comprenait pas, elle me l’avais déjà dit quelque fois que je serais bien avec quelqu’un, qui pourrait me changer les idées et autre , que j’avais le droit d’être heureux mais bon…

Je l’écoutais alors me parler d’Alex, et me dit que c’est vrai que c’était que quand on buvait, sinon qu’elle avait pas entendu parler d’entente, mais que cela avait l’air de durer alors je la regardais doucement et lui dit


« Il n’y a que quand on boit qu’on s’entend et après c’est des prises des têtes, des insultes, on s’apprécie pas, ce n’est que quand on boit qu’on arrive à se parler, à se comprendre, à se détendre et a passer des moments plutôt sympathique… Et c’est vrai que cela fait plusieurs fois… Mais a part de ces moments là, c’est tout le reste du temps il n’y a pas une paroles et même pas un regard… »

Je la regardais, elle restait plus ou moins silencieuse à ce que je venais de dire, mais après tout voilà je disais ce que je pensais, elle ce calmait, je la regardait faire c’est vrai qu’elle était calme, et des fois elle m’appelait juste pour que j’arrive à la calmer, même si avec le décalage des fois elle pouvait me reveiller mais pour elle cela ne me dérangeait guère après tout…

Je disais connerie sur connerie par la suite, et je la voyais bloquer sur la première connerie que j’avais dit sur le sport de chambre, d’ailleurs elle ne disait rien du tout, bon j’avais peut être dit une bêtise où elle ne voulait pas rire aussi, bref…


Elle me disait alors par la suite que si elle pouvais venir au campus elle pourrait venir me voir m’entrainer, alors je lui souris et dit

« Il n’y a pas de souci , tu peux venir tant que tu ne viens pas avec tout tes photographes et tes fans »

Je rigolais puis lui dit

« Les entrainements sont ouverts à tout le monde, donc un jour tu pourras venir il n’y a pas de souci »


Je ne relançais pas sur ce que j’avais pu dire sur le sport de chambre après tout c’était une connerie juste pour la faire réagir, et je pensais qu’elle allait me donner une tape, quand on était en webcam, elle se donnait un petit coup sur le front quand je disais une connerie, mais là après tout aujourd’hui elle était à côté de moi !

Je la regardais se pencher pour remettre son appareil dans son sac, et je lui caressais doucement la joue quand sans comprendre pourquoi mes lèvres se posèrent sur les siennes… Oups a partir du moment ou je comprenais ce que je faisais je me demandais pourqoi aaaaa mais j’arrivais pas à m’arrêter… Je me reculais alors doucement et elle fit pareil, mais *stop arrête toi tu vas tomber, mais rien ne sortais alors quelle continuait de se reculer… et d’un seul coup boom…


Je la voyais elle était par terre, mais quelle connerie j’avais faite je pouvais pas la laisser tranquille avec ca pourquoi je l’embrassais moi aussi alalala en même temps si elle arrêtait de me parler des filles, d’amour , que j’étais bien et autre hein ! Heureusement qu’on avait pas une table basse sinn je l’aurais tuer o.o

Je me relevais doucement alors et lui dit

« Hey ca va, excuse moi… e sais pas… »

Je la voyais alors tenant sa tête et lui dit

« hey montre moi ta tête, calme toi stp, je suis désolé, tu as mal »

J’attendais de voir si elle voulait me montrer où elle avait mal, et puis elle me regardait avec des larmes et la respiration qui sifflait

« Calme toi stp, je suis désolé, reprend ton souffle »

Je regardais alors doucement sa tête, pour voir si elle ne saignait pas, et allait rapidement chercher de la glace pour lui mettre dessus, lui mettant sa main, elle serait encore plus gelée comme ca, je pouvais être con….

Elle me demandait alors pourquoi, et qu’elle ne pouvait pas car je savais qu’elle était avec…Mais non elle n’était plus avec mais ce n’était pas pour autant que j’avais le droit de l’embrasser, elle se massait toujours sa tête, baissant les yeux, je la regardais alors qu’elle me redemandait pourquoi… Je la regardais alors et je lui dis


Je suis vraiment désolé… Je peux pas t’expliquer pourquoi… C’est mon cœur et mon corps qui a parlé je suis désolé… Je voulais pas que tu te fasses mal à cause de moi…

Je me levais et la portais alors doucement pour qu’elle se remette sur le canapé, en la regardant et lui dit

« Tu as vraiment mal ? sinon je t’emmène à l’hôpital si tu as besoin si tu te sens mal dit le moi »
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
MessageSujet: Re: Tête à tête   Mar 16 Fév - 2:38


*.*


« Voila tu as raison, c’est ce qu’il faut faire, attend de voir tout cela, et tu te chercheras de quoi te loger, et en attendant tu seras pas dehors y a pas de souci la dessus »
« O avait prévu de m’héberger pendant tout mon séjour ici donc j’ai un peu de temps devant moi. Ensuite je verrais… Je sais que c’est beaucoup demander mais tu viendras avec moi si je me fais opérer ou pour les séances de chimio ? »

Je n’avais pas envie d’être seule. Et surtout pour les séances de chimio car je savais que cela allait être dure à supporter et les 3 jours qui suivaient surtout aussi j’allais être dans un sale état. Je ne demandais pas ce qu’il y avait de plus facile à mon ami comme je n’étais pas au mieux de ma forme pendant ces moments là mais je pouvais peut être aussi demander à O comme ça ils pourraient faire une fois sur deux histoire que cela ne soit pas trop pénible pour eux. Moi je n’avais pas vraiment le choix mais bon… Je n’avais pas envie d’être seule et même si c’était assez égoïste de ma part, je n’avais vraiment pas envie de supporter cela toute seule. C’était peut être pour cela que mon ex m’avait quitté d’ailleurs… Parce que je lui avais fait supporter. O et Keven feraient ils la même chose alors ? Non je n’avais pas envie d’y penser. Mon ami venait de me dire au moins 6 fois qu’il serait là pour moi donc il ne pourrait pas faire cela… Enfin j’espérais… Sinon je finirais vraiment pas penser que la vie ne valait pas la peine d’être vécue…

« Il n’y a que quand on boit qu’on s’entend et après c’est des prises des têtes, des insultes, on s’apprécie pas, ce n’est que quand on boit qu’on arrive à se parler, à se comprendre, à se détendre et a passer des moments plutôt sympathique… Et c’est vrai que cela fait plusieurs fois… Mais a part de ces moments là, c’est tout le reste du temps il n’y a pas une parole et même pas un regard… »

J’avais du mal à comprendre cette relation mais il fallait dire que j’avais l’habitude de vouloir le meilleur pour les gens auxquels je tenais et, forcément, je pensais qu’il devrait trouver une jeune fille qui serait capable de l’aimer, de prendre soin de lui et de lui faire une belle famille. Ce que tout le monde désirerait quoi ! Enfin pour moi c’était ce que j’aurais désiré si ma santé me l’avait permis. Oui oui je savais que je pouvais l’avoir mais j’avais peur de faire tout cela au risque de le perdre dans quelques années et je n’avais pas forcément envie de faire encore plus de peine aux gens qui seraient à mes côtés. Je ne voulais pas que quelqu’un se retrouve sans mère comme moi je l’avais été car la mienne avait toujours été complètement folle. Mais Keven méritait d’avoir une belle vie. Surtout un jeune homme aussi beau que lui…

« Il n’y a pas de soucis, tu peux venir tant que tu ne viens pas avec tout tes photographes et tes fans. Les entrainements sont ouverts à tout le monde, donc un jour tu pourras venir il n’y a pas de soucis »
« Je tacherais de venir toute seule alors. Tu feras des jaloux comme ça… »

Fis je avec un petit sourire car, à force de me raconter des bêtises, je finissais tout de même par sourire un peu plus. Et j’aurais même pu rajouter une bêtise mais ce fut à ce moment là que Keven décida de m’embrasser et je ne m’attendais clairement pas à ça. Je mis quelques secondes avant de réaliser ce qui était en train de se passer et de me reculer tellement rapidement que j’en tombais par terre. Ma maladresse naturelle avait repris le dessus et je me redressais légèrement en me massant la tête alors que j’essayais de comprendre. Pourquoi m’avait il embrassé ? Pourquoi donc avait il fait cela ? Pourquoi maintenant ? Pourquoi est ce que je réagissais ainsi ? Non je n’étais plus avec Ryan alors pourquoi est ce que j’avais pensé cela en premier ?? Pourquoi est ce qu’il voulait m’embrasser moi ? A force de penser à tout cela et sous le choc de ma chute, ma respiration était redevenue sifflante alors que Keven était paniqué devant moi.

« Hey ca va, excuse moi… Je sais pas… »

Pourquoi ???

« Hey montre moi ta tête, calme toi stp, je suis désolé, tu as mal »

Je voulus répondre mais je manquais clairement d’air aussi je lui fis signe que j’avais besoin de mon appareil comme je ne pouvais plus vraiment respirer et que je n’arrivais pas à parler non plus.

« Calme toi stp, je suis désolé, reprend ton souffle »

Je lui fis de nouveau signe que j’avais besoin de mon appareil et Keven me le donna enfin pour que je puisse en prendre une profonde inspiration tout en bloquant ensuite ma respiration. J’essayais de reprendre mon calme mais j’avais tellement de choses en tête que j’avais du mal. Mais il fallait que je me calme. Il fallait que je me calme… Je ne devais pas penser à tout cela. Pourquoi est ce que je réagissais comme ça en plus alors que je ne faisais rien de mal. Pourquoi fallait-il que mes pensées pour Ryan continuent de me pourrir la tête et me pourrir la vie ? Je respirais profondément enfin et sentis une poche de glace sur la bosse qui était en train de se faire derrière ma tête.

Il me souleva pour me remettre sur le canapé et j’en profitais pour le regarder de nouveau. Je ne pleurais plus. Je ne comprenais juste pas… Mais alors pas du tout…

« Je suis vraiment désolé… Je peux pas t’expliquer pourquoi… C’est mon cœur et mon corps qui a parlé je suis désolé… Je voulais pas que tu te fasses mal à cause de moi… »
« Je ne peux rien t’apporter Keven… Tu as le droit d’avoir quelqu’un sur qui tu puisses compter alors que moi je ne sais même pas de quoi demain sera fait. Tu as déjà perdu une personne, je ne veux pas que tu en perdes une seconde… »

Cela serait trop douloureux. Et pour lui et pour moi. Et puis je ne pouvais pas lui apporter grand-chose en plus alors je ne comprenais pas… Je savais qu’il voulait une histoire douce avec un bel avenir et ce n’était pas du tout ce que j’étais capable de lui apporter. Ryan ne m’avait pas quitté pour rien après tout…

« Tu as vraiment mal ? sinon je t’emmène à l’hôpital si tu as besoin si tu te sens mal dit le moi »
« Non ça va aller… Juste une bosse ne t’inquiètes pas… »

Je continuais de le regarder tout en gardant la poche de glace sur l’arrière de ma tête mais, avec toutes ses émotions, j’étais écarlate et j’avais donc très chaud…

« Je… Je ne sais pas quoi te dire… »

J’étais encore plus paumée à vrai dire car je ne m’attendais pas du tout à ça et j’étais prise entre l’envie de tout mettre au clair car j’avais toujours des sentiments pour Ryan –normal- mais l’envie qu’on prenne soin de moi malgré tout…

*.*
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
MessageSujet: Re: Tête à tête   Mar 16 Fév - 3:31

J’écoutais alors tout simplement Lily, qui m’expliquait qu’O avait prévu de l’héberger pendant son séjour ici, donc elle n’avait pas besoin de moi pour cela, elle savait où dormir déjà et au cas où si un jour elle pouvait pas dormir la haut, elle pourrait dormir ici tout simplement mais cela on verrait bien… Puis elle me demandait si j’irais avec elle si elle devait se faire opérer ou si j’allais être avec elle pour les séances de chimio…

Que dire quoi faire, après tout je lui avais dit que je serais la pour elle donc pourquoi me posait elle la question, bien évidemment que je serais là pour elle, si tout ce faisait ici, je serais là, alors je la regardais et lui dit


« Si tu te fais opérer, je serais là , j’attendrais dans ta chambre en attendant parce que je pense pas qu’il m’accepterait dans la salle d’opération, je risquerais de faire des dégats plus qu’autre chose *qu’est ce que je sors comme connerie quand même* mais t’en fait pas je serais là à ton départ pour le bloc et à ton retour si tu te fais opérer… Pour ce qui est des séances de chimio, je serais bien évidemment là à chaque séances si tu as besoin, et les jours suivants puisque je sais très bien qu’après les séances vous n’êtes pas dans un état terrible… Donc oui tu pourras compter sur moi la dessus aussi »


Même si je ne savais pas trop à quoi cela consistait, je savais très bien que c’était dur, après tout je m’étais renseigné et avait déjà vu des émissions de santé , de médecines la dessus et donc j’avais pu voir leur calvaire la dessus… Et je ne voulais pas qu’elle soit seule pendant ces periodes là donc je serais la pour elle… En même temps, je crois que 10 fois après lui avoir dit que je serais là elle le comprendrait peut être non ? Enfin même si je lui avait dit que je serais la pour tout, si il fallait que je détaille pour chaque chose si je serais la je le ferais ! Et donc je ferais ce que je disais, je lui avais promis, donc elle me supporterais aussi la dessus !

Je ne comprenais moi-même pas vraiment cette relation que j’avais avec Alex, mais après tout qu’est ce qu’il y avait à comprendre, nous avions des problèmes et sans le vouloir et sans le dire nous avions besoin de quelqu’un et nous nous trouvions tout simplement tout les deux… Et puis cela nous permettait de nous évader un peu tout les deux quand nous nous voyons… Bref…

Par la suite elle me disais qu’elle tacherais de venir toute seule, après tout cela m’arrangerais et elle me dit alors que je ferais des jaloux comme cela, ah tiens je n’y avais pas pensé, je souris alors et dit


« Je pourrais alors montrer à tout le monde que j’ai beau être le petit Keven, je connais des personnes les plus belles, des mannequins et autres Wink je suis sûr que je me ferais plein d’autres amis… bien qu’a vrai dire je n’ai pas besoin d’eux dans ma vie… »


Voilà encore en train de dire des conneries, et enfin un petit sourire sur son visage c’était quand même largement mieux de la voir même sourire qu’un petit peu plutôt que de la voir pleurer… Et c’est à ce moment que cela m’avait pris de l’embrasser … J’étais con, mais con…

Elle avait encore Ryan en tête, elle pensait à lui et pleurait depuis tout a l’heure et moi je l’embrassais, j’étais peut être pas fini, mais son côté sensible, triste , et de l’avoir comme cela près de moi, je n’avais pu m’y résoudre… alors que je revivais la scène dans ma tête alors qu’il aurait plutôt fallu que la je me bouge… Voila je me bougeais tout paniqué qu’est ce que je devais faire, je ne comprenais rien de ce qui se passait à vrai dire, je pensais pas que je la dégoutais comme cela pour qu’elle recula autant, jusqu’à ce cassé la figure a vrai dire ….


Je lui parlais et elle ne me répondais pas qu’est ce qu’elle voulait, il me fallu alors un moment alors que je lui parlais pour comprendre enfin qu’il lui fallait son petit truc pour qu’elle respire mieux, désolé pas l’habitude en même temps, et dire que c’était de ma faute qu’elle était dans cet état la…


« Calme toi stp, je suis désolé, reprend ton souffle »


Je lui répétais une nouvelle fois alors que je lui donnais enfin son appareil après avoir compris qu’il lui fallait, bah pourtant j’étais pas blond, mais d’habitude les gens ne tombaient pas comme cela, et n’avait pas ce probleme il fallait que je prenne l’habitude que si elle manquait d’air il lui fallait son petit truc comme cela…. Elle respirais alors avec son truc pendant ce temps je lui mettais de la glace, pour ne pas qu’elle est une trop grosse bosse en même temps après sa chute… La mettant alors doucement sur le canapé, et m’éxpliquait alors doucement attendant alors de voir ce qu’elle allait me dire…

Elle me disait alors qu’elle ne pouvait rien m’apporter… la dessus elle se trompait puisqu’elle m’avait apporter un soutient, elle m’avait apporter plus de choses qu’elle pensait depuis son entrée dans ma vie il y a 6 ans… Et elle me disait alors que j’avais le droit d’avoir quelqu’un sur qui je pouvais compter, alors qu’elle ne savait pas de quoi demain serait fait dans sa vie… Puis qu’elle avait déjà perdu une personne et qu’elle ne voulais pas qu’elle en perde une seconde… Je la regardais, elle avais l’air perdu et je lui répondu alors…

« Tu crois que tu ne peux rien m’apporter, mais si tu savais déjà tout ce que tu as pu m’apporter déjà en 6 ans… le nombre de fois où grâce à toi j’ai passé par des moments plus gais alors que j’étais vraiment mal, des moments où je pensais vraiment à ne plus être bien du tout…. Je sais que j’ai le droit d’avoir quelqu’un sur qui je peux compter, mais je peux compter sur toi, jusqu’à présent tu n’as jamais failli…

En ce qui concerne le fait que j’ai déjà perdu une personne, oui j’ai déjà perdu quelqu’un et alors ? de toute facon quoi que tu sois pour moi, une amie où plus si je devais te perdre en amie, ou en petite amie je te perdrais quand même et perdrais une deuxième personne très importante… »


Je ne comprenais pas moi non plus ce qu’il m’avait pris, mais j’en avais eu besoin, j’avais besoin de lui montrer que j’étais là , bien qu’en parlant je pouvais lui montrer tout simplement… Mais bon…

Elle me dit alors par la suiet que ca allait, et que c’était juste une bosse, il ne fallait pas que je m’inquiète…

« Tu es sur ? Oui mais bon… je suis désolé c’est de ma faute, … Une bosse par ma faute, j’espère que la glace te fera du bien… »

Je lui caressais doucement le visage , elle avait chaud… Elle me dit alors qu’elle ne savait pas quoi me dire… Je la regardais alors et lui dit

« Ne dit rien alors… »

*bien que j’aurais aimé savoir ce qu’il pouvait se passer dans son cœur et son esprit*

Je la pris alors doucement dans mes bras et dit

« Je suis désolé … j’aurais pas du… Pas aujourd’hui… »

Je lui prenais alors doucement la main, la regardant l’embrassant alors doucement sur le front, et lui dit

« Si tu as besoin d’un moment seul ou autre pour je ne sais quoi dit le moi… Tu veux peut être boire quelque chose?»

Je la regardais alors que mon cœur battait à 100 milles a l’heure , je ne savais pas quoi faire , pas quoi dire, pas ou me mettre… C’était bien parti dis donc cette soirée… Je n’avais qu’une envie l’avoir dans mes bras, la protéger, la sentir contre moi encore comme tout a l’heure… Mais là… Je voulais pas l’embêter plus que cela…
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
MessageSujet: Re: Tête à tête   Mar 16 Fév - 4:18


*.*


« Si tu te fais opérer, je serais là, j’attendrais dans ta chambre en attendant parce que je pense pas qu’il m’accepterait dans la salle d’opération, je risquerais de faire des dégâts plus qu’autre chose *qu’est ce que je sors comme connerie quand même* mais t’en fait pas je serais là à ton départ pour le bloc et à ton retour si tu te fais opérer… Pour ce qui est des séances de chimio, je serais bien évidemment là à chaque séances si tu as besoin, et les jours suivants puisque je sais très bien qu’après les séances vous n’êtes pas dans un état terrible… Donc oui tu pourras compter sur moi la dessus aussi »
« Je n’ai plus le droit de te demander si je peux compter sur toi sous peine d’entendre un “je te l’ai déjà dit” c’est ça ? »

Fis-je avec un petit sourire amusé en regardant mon ami. Cela faisait déjà plus d’une fois qu’il me disait qu’il serait toujours là pour moi. Il comptait déménager en Angleterre pour rester avec moi si je partais, il voulait être toujours à mes côtés et être là pour que j’aille mieux et serais aussi présent pour ma maladie et je me rendais compte qu’en effet cela faisait quelques années qu’il était là pour moi. Certes j’avais aussi été là pour lui quand il en avait eut besoin et peut être que j’avais été plus présente pour lui que lui pour moi comme les 6 dernières années avaient été plus calmes pour moi. Mais, aujourd’hui, il était présent et ne semblait pas vouloir me laisser toute seule et je lui en étais profondément reconnaissante. Même si je lui demandais 3 fois les mêmes choses parce que j’avais besoin d’être sure qu’il comprenne ce que j’étais en train de lui demander.

Mais, s’il désirait entrer autant de ma vie, je comptais bien faire de même pour la sienne aussi j’espérais pouvoir rencontrer sa meilleure amie mais aussi ses potes de sport, etc, etc. Et puis j’avais envie de voir ce qu’était l’UCLA comme il m’en avait souvent parlé et que j’étais curieuse. Je devais avouer que toute cette histoire m’amusait et je me sentais bien mieux depuis quelques minutes. Certes ce n’était pas encore la grande joie mais j’étais bien contre son torse, en train de dessiner avec douceur le contour de ses muscles.

« Je pourrais alors montrer à tout le monde que j’ai beau être le petit Keven, je connais des personnes les plus belles, des mannequins et autres Wink je suis sûr que je me ferais plein d’autres amis… bien qu’a vrai dire je n’ai pas besoin d’eux dans ma vie… »
« Je jouerais ta pompom girl personnelle Wink »

Bah quoi ! Je savais faire ça ! Enfin je n’allais pas lui montrer tout de suite mais j’étais persuadée que j’étais capable de le faire sans trop de soucis ! En tout cas je sentais que cette petite visite serait surement des plus intéressantes et j’étais déjà en train de l’imaginer quand les lèvres de Keven trouvèrent les miennes. Je mis quelques secondes à réagir peut être un peu trop violemment car je tombais par terre. Une super action digne de moi dans mes plus grands jours et je commençais à m’étouffer tout en essayant aussi de comprendre ce qui venait de se passer car… Pourquoi faisait-il cela ? Je ne l’avais pas vu DU TOUT venir et je ne comprenais pas comment il pouvait avoir envie de m’embrasser. Est-ce que j’avais fait quelque chose qui avait conduit à ce qu’il croit que nous puissions être ensemble ? Je n’aurais pas du me mettre dans ses bras ainsi mais j’étais tellement bien. C’était vrai d’ailleurs que j’étais bien dans ses bras… Trop bien même alors pourquoi est ce que c’était MOI qui me prenait autant la tête ? … J’étais paumée… Et je m’étouffais…

« Calme toi stp, je suis désolé, reprend ton souffle »

Plus facile à dire qu’à faire et je fus heureuse de voir que Keven avait enfin compris ce dont j’avais besoin aussi je prie une profonde inspiration avec l’appareil avant d’essayer de me calmer comme je le pouvais. Je fermais les yeux en le laissant me mettre de la glace sur ma bosse et me poser sur le canapé. Je le regardais cependant sans trop savoir quoi dire et faire. Si je me remettais contre lui cela risquait d’entrainer de nouveau des soucis mais est ce que j’avais vraiment envie de rester aussi loin de lui ? J’étais bien dans ses bras… Je me sentais protégée et je savais qu’il prendrait soin de moi mais je ne pensais pas que j’étais réellement une bonne idée pour lui… Pas en tant que petite amie… Pas en tant qu’amie… ‘Fin je ne savais plus…

« Tu crois que tu ne peux rien m’apporter, mais si tu savais déjà tout ce que tu as pu m’apporter déjà en 6 ans… le nombre de fois où grâce à toi j’ai passé par des moments plus gais alors que j’étais vraiment mal, des moments où je pensais vraiment à ne plus être bien du tout…. Je sais que j’ai le droit d’avoir quelqu’un sur qui je peux compter, mais je peux compter sur toi, jusqu’à présent tu n’as jamais failli… En ce qui concerne le fait que j’ai déjà perdu une personne, oui j’ai déjà perdu quelqu’un et alors ? de toute façon quoi que tu sois pour moi, une amie où plus si je devais te perdre en amie, ou en petite amie je te perdrais quand même et perdrais une deuxième personne très importante… »

Je restais interdite devant ce qu’il venait de me dire. Il avait totalement raison en fait. Qu’on soit amis ou plus j’aurais de la peine en disparaissant et il serait malheureux mais… Mais je ne savais pas… En fait c’était bien la première fois que quelqu’un arrivait à me faire taire ainsi et je continuais de l’observer sans rien faire que garder la poche de glace contre ma tête. D’un côté j’essayais d’être raisonnable et, d’un autre, je me sentais tellement bien avec lui que je réalisais que je serais surement heureuse à ses côtés car j’avais besoin qu’on prenne soin de moi et, ça, je savais qu’il serait capable de le faire. Mais c’était si rapide ? Pourquoi fallait-il que ce soit maintenant ? Est-ce que ça se serait passé si Ryan ne m’avait pas quitté ? Est-ce que je me poserais autant de questions ? Tout cela était trop compliqué mais peut être que je rendais tout cela aussi très compliqué… Ce ne serait pas une nouveauté pour moi…

Je secouais la tête pour lui faire comprendre que non ça allait. Ce n’était pas de sa faute mais de la mienne. Si je n’étais pas si maladroite je ne serais pas tombée après tout donc pas la peine de se prendre la tête sur ça car y’avait bien d’autre choses plus importantes qui se jouaient maintenant.

« Ne dit rien alors… Je suis désolé … j’aurais pas du… Pas aujourd’hui… »
« Je… Je ne savais pas que tu tenais à moi comme cela… »

Je n’avais jamais remarqué qu’il tenait à moi à ce point à moins que ce soit juste une attirance physique soudaine et simple mais, d’après ses paroles, je me disais que non… C’était plus compliqué que ça… Je continuais de le regarder intensément alors que je ne pleurais plus. Tout cela avait eut le don de me faire oublier mon propre chagrin pour me poser plein de questions. Je fermais les yeux en le sentant m’embrasser le front et me surpris à regretter qu’il n’embrasse que mon front. J’avais légèrement entrouvert mes lèvres mais ce n’était que mon front qui avait le droit à la caresse de ses lèvres et je me mis à rougir en réalisant ce que je venais de faire avant que mon cœur ne s’emballe quand il me regarda intensément.

« Si tu as besoin d’un moment seul ou autre pour je ne sais quoi dit le moi… Tu veux peut être boire quelque chose? »
« J’ai besoin de… »

Je bloquais en continuant de le regarder avant de laisser tomber la poche de glace sur le canapé pour m’approcher de lui timidement sans le quitter des yeux…

« … toi… »

Je ne voulais rien d’autre et je vins chercher ses lèvres pour un baiser on-ne-peut-plus passionné tout en prenant place à cheval sur lui en passant ses bras autour de son cou. Je ne voulais rien d’autre pour l’instant. Peut être que je faisais une connerie et peut être que je m’en voudrais après mais j’avais envie de chaleur, j’avais envie de me sentir aimer et j’avais envie de pouvoir toucher à ce corps qui m’était offert depuis tout à l’heure même si je ne comptais pas oublier mon ex tout de suite -le pourrais je seulement un jour ?- et que je n’oubliais pas tout ce que j’avais dit juste avant. Mais je réalisais aussi que j’avais envie qu’il pose de nouveau ses lèvres sur moi aussi peut être était il temps que, pour une fois, je me laisse un peu aller…. Je continuais de l’embrasser passionnément, goutant à la douceur de ses lèvres, la saveur capiteuse de la langue en me collant un peu plus à son corps pour récupérer sa chaleur… J’avais envie de sentir ses mains sur ma peau… Tout ma peau…

« Aimes moi… »

Soupirais-je contre ses lèvres en le regardant de nouveau intensément…

*.*
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
MessageSujet: Re: Tête à tête   Mar 16 Fév - 5:25

Si je lui disais que je serais là pour elle, c’était n’importe où, n’importe quand, à n’importe qu’elle heure , enfin vous voyez, non ? Donc je lui disais qu’elle pouvait compter sur moi, elle me dit alors qu’elle n’avait plus le droit de lui demander si elle pouvait compter sur moi sous peine d’entendre une « je te l’ai déjà dit », je souriais alors à nouveau…

« Disons que tu peux me le demander encore , et encore mais je te redirais tout ce que je penserais… Et puis tu risques peut être d’entendre une je te l’ai déjà dit,… en tout cas si tu as pas compris tu peux compter sur moi pour tout ce que tu voudras »

Bon, apparemment, elle avait compris qu’elle pouvait compter sur moi, entre l’Angleterre, le fait qu’elle pourrait venir si besoin, et que je serais la quoi qu’il arrivait, je savais pas quoi lui dire de plus quoi qu’il arrivait je serais la…. Et elle m’avait demander, et je lui répondais la même chose… Je ne changerais pas d’idée quoi qu’il se passerait ! Je faisais partie de sa vie virtuellement, et maintenant réellement, alors je lui répéterais si il fallait !

Je frissonnais au contact de ses doigts en train de dessiner sur ses muscles comme si j’étais une toile sur laquelle on pouvait dessiner, mais après tout cela ne me dérangeait guère !

Elle me dit alors par la suite qu’elle jouerait ma pompom girl personnelle, ce qui me dérangeait absolument pas, je la regardais alors doucement et dit

« Ne me tente pas trop tu risques de devoir vraiment jouer ma pompom girl, bien que je suis sûr que dans la tenue tu serais parfaite ! »

J’étais mort de rire, en m’imaginant la scène , elle en train de me supporter, en train de faire la pom pom girl personnelle , bref nous verrions sans doute cela plus tard, mais je gardais cette idée dans la tête…

J’essayais de la calmer, après en même temps l’ayant fait devenir comme ca, c’était à cause de mon baiser, mais après tout… J’avais compris alors ce qu’elle voulait, je la voyais fermer les yeux, et je ne savais pas quoi faire d’autre, la prendre dans mes bras, mais elle n’aurait peut être pas voulu… Je lui disais alors vraiment tout ce que j’avais sur le cœur, je ne pensais pas ressentir autant de chose, mais finalement la voyant en face de moi, c’était sorti….

Elle ne disait rien, cela m’embêtait un peu parce que parler et faire un monologue tout seul ce n’était pas tout a fait dans mon habitude, je lui avais dit tout ce qui me sortais du cœur et de l’esprit après tout… quoi qu’il se passait et si je la perdais je serais malheureux, alors pour autant , autant lui dire clairement ce que j’avais sur le cœur ! Elle gardait la poche de glace contre elle… J’étais compliqué, c’était compliqué mais après tout…

Elle allait apparement, donc voilà enfin elle disait quelque chose, elle ne savait pas que je tenais à elle comme cela, je la regardais et lui dit


« Je ne pensais pas non plus… Mais c’est là en te voyant comme cela , en te voyant près de moi, en te sentant contre moi… que j’ai totalement craqué….Je pense que cela datait un peu et que ta présence à été tout simplement le vrai déclencheur… »

Je ne m’attendais pas à tout cela, j’étais un peu perdu à vrai dire, elle ne pleurais plus et je l’embrassais alors surle front bien que j’aurais pu l’embrasser ailleurs mais si c’était pour qu’elle me fasse une crise cardiaque sur le canapé je voulais pas la perdre de ma faute à vrai dire…Je la regardais caressant doucement son dos, je sentais au contact de mon corps et de son corps son cœur qui s’emballait pensait peut être à autre chose, mais bon je voulais pas trop forcer dessus….

Elle commenca alors une phrase en disant qu’elle avait besoin de, mais elle ne finissait pas sa phrase, qu’est ce qu’elle avait besoin d’air, elle avait besoin de glace, je m’inquiétais alors qu’elle s’approchais doucement de moi en me disant qu’elle avait besoin de moi… Alors je la regardais et dit

« Si tu as besoin de moi, je suis là, ne t’en fais pas… J’ai besoin de toi aussi… Plus que tu ne le pense sans doute... Maintenant que je t'ai près de moi... Je ne vais pas te laisser»

Je lui répondais alors qu’elle venait à son tour chercher des lèvres, mais le baiser qu’elle me donnait était largement des plus passionné… Je prolongeais alors doucement lui caressant son visage alors qu’elle se mettait à cheval sur moi passant ses bras autour de mon cou… Revirement de situation que je n’aurais pas pensé à vrai dire, après ce qu’il venait de se passer, mais en même temps elle avait peut être réfléchis et eu besoin de temps , et de se poser des questions auxquel elle répondait par son silence quand je lui parlais…


Elle se laissait alors totalement allé, et j’espèrais qu’elle ne regretterais pas ce qu’il allait se passer là, à cet instant, je me collais doucement à elle, la faisant se mettre mieux contre moi pour que je la sente mieux contre mon corps et l’embrassais doucement caressant sa nuque… Elle prolongeait alors les baisers, qui se venaient de plus en plus passionné, et mordillant par moment ses lèvres je regardais alors doucement ses grands yeux, mélant sa langue avec la mienne, faisant alors danser nos deux langues pendant que je caressais son dos… Puis elle metta fin à un des baisers, et elle me demanda de l’aimer… Je l’embrassais alors doucement dans le cou… Qu’est ce que je pouvais lui répondre… je l’embrassais à nouveau passionnément, mettant à mon tour mes bras autour de son cou, et je lui dis

« Je t’aime et je t’aimerais Lily… Je te promet de t’aimer … comme il le faut… »

Je l’entendais alors soupirer et lui dit

« Ne soupire pas… Je préfère sentir tes baisers sur mon corps que tes soupirs… »

Je la serrais fortement contre moi passant mes mains sous son haut, caressant mieux son corps, j’avais à mon tour envie de sentir mes mains contre son corps, passant alors mes mains chaudes sur son dos, sur sa peau, je l’embrassais dans le cou la regardant et lui dit alors

Je ne veux pas que me laisses seul ce soir… Je crois que finalement tu aurais du comme on a parlé dans le texto, tu aurais du ramené la couette… Quoi qu’avec moi comme radiateur tu en auras peut être pas besoin…

Je souriais l’embrassant alors retirant son pull pour pouvoir sentir mieux sa peau contre ma peau, et la réchauffer alors en la serrant contre moi, tout en la regardant d’un air interrogateur lui demandant ce qu’elle voulait faire réellement… Espérant que quoi qu’il se passerait elle ne le regretterait pas…
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
MessageSujet: Re: Tête à tête   Mar 16 Fév - 6:09


*.*


« Disons que tu peux me le demander encore, et encore mais je te redirais tout ce que je penserais… Et puis tu risques peut être d’entendre une je te l’ai déjà dit,… en tout cas si tu as pas compris tu peux compter sur moi pour tout ce que tu voudras »

Quand je disais qu’il était un amour ! Quand je disais qu’il méritait d’avoir quelqu’un qui l’aime et qui prenne soin de lui ! Comment ne pas aimer quelqu’un qui vous disait autant de belles choses et qui était capable de tout laisser pour vous ? Franchement je ne pouvais comprendre qu’un tel homme soit tout seul. Bien entendu j’étais loin d’imaginer qu’il était surtout capable et désireux de faire cela pour moi comme, pour l’instant, je pensais qu’il était tout simplement comme ça avec toutes les personnes qu’il aimait et je ne savais pas qu’il avait certainement aussi peu de vrais amis que moi. Je le trouvais adorable comme toujours. Il avait toujours été là pour moi alors que nous nous ne connaissions pas véritablement à part par téléphone ou bien internet et, aujourd’hui, il était encore là en train de me réconforter de mon chagrin d’amour. Certes j’aurais surement besoin de temps pour digérer totalement mais je ne pensais pas que j’arriverais à sourire de nouveau aussi rapidement et tout ça était grâce à lui. Il était franc tout en me faisait comprendre qu’il serait toujours là pour moi et c’était ce dont j’avais besoin. En perdant mon ex je perdais mon premier amour mais aussi la personne qui avait toujours été à mes côtés et réaliser qu’il y avait d’autres personnes pour m’aider me permettait de me sentir mieux tout de même… J’avais vraiment heureuse de l’avoir enfin rencontré et j’espérais bien pouvoir passer du temps avec lui…

« Ne me tente pas trop tu risques de devoir vraiment jouer ma pompom girl, bien que je suis sûr que dans la tenue tu serais parfaite ! »
« Je sens que tu aimeras un défilé qu’on m’a proposé si je restais à L.A…. »

Fis-je avec malice avant d’essayer de soigner un peu ma santé. Et je respirais déjà bien mieux mais il en profita pour m’embrasser avec douceur et, nous n’allons pas nous répéter, mais je me retrouvais à terre en train d’essayer de comprendre comment j’avais fait pour être aussi aveugle ! Comment je n’avais pas remarqué qu’il tenait à moi plus que je ne l’aurais pensé ? Est-ce que cela me dérangeait ? Je ne savais pas vraiment ! En fait je n’y avais pas vraiment pensé et je n’étais pas vraiment en état de penser là ! J’avais du mal à aligner deux pensées cohérentes car j’étais venue pour parler à un ami et pouvoir pleurer et je me retrouvais avec quelqu’un qui semblait m’aider alors que je venais à peine d’être larguée. Qu’est ce que je devais faire ? Je sentais la gêne qui venait de s’installer entre nous et je n’aimais pas ça. Crever tout de suite l’abcès ? Laisser cela comme ça ? Craquer ? Pourquoi est ce que je pensais que je pouvais craquer d’ailleurs ? Mais comment diable en était on arrivé là ???

« Je ne pensais pas non plus… Mais c’est là en te voyant comme cela, en te voyant près de moi, en te sentant contre moi… que j’ai totalement craqué….Je pense que cela datait un peu et que ta présence à été tout simplement le vrai déclencheur… »

Je ne m’attendais clairement pas à cela et le laissais m’embrasser sur le front en réalisant que j’avais envie qu’il recommence à m’embrasser en fait. Je voulais qu’il vienne poser de nouveau ses lèvres sur les lèvres et qu’il prenne soin de moi. Je ne savais pas si c’était de l’amour ou pas mais j’avais juste envie de me laisser guider par mes envies pour une fois. Même pour quelqu’un qui avait une courte espérance de vie j’avais tendance à toujours faire attention à tout et penser aux choses 25 millions et demi de fois mais… N’étais il pas temps que je laisse aller aussi ? De quoi j’avais besoin ???....

De lui…

« Si tu as besoin de moi, je suis là, ne t’en fais pas… J’ai besoin de toi aussi… Plus que tu ne le pense sans doute... Maintenant que je t'ai près de moi... Je ne vais pas te laisser »

Je venais l’embrasser cette fois ci mais avec beaucoup plus de passions comme j’avais soudainement envie de pouvoir me faire réellement aimer. Aimer par les sentiments mais aussi totalement physiquement. J’avais toujours eut besoin de contacts physiques pour me sentir mieux et, dans ses bras, j’étais bien. Il me sentait protégée mais aussi aimée et désirée… Je me sentais une femme et cela me faisait du bien après m’être sentie totalement délaissée… Il resserra son étreinte autour de moi aussi je me collais un peu plus à lui en bougeant légèrement, inconsciemment, car j’avais envie de sentir tout son corps contre moi et que mon corps appelait le sien.

« Je t’aime et je t’aimerais Lily… Je te promets de t’aimer … comme il le faut… »
« Prouves le moi. »

Je le regardais intensément à cette demande lui faisant clairement comprendre que j’avais envie de lui et que je désirais qu’il me prouve maintenant qu’il était capable de m’aimer de toutes les façons dont on pouvait aimer une femme. Mes soupirs ? Mes soupirs n’étaient que de plaisir aussi, à sa remarque et à ses baisers, j’en échappais un plus important et clairement de désir avant d’aller l’embrasser au creux du cou et de commencer à descendre mes baisers vers son torse…

« Je ne veux pas que tu me laisses seul ce soir… Je crois que finalement tu aurais du, comme on a parlé dans le texto, ramener la couette… Quoi qu’avec moi comme radiateur tu en auras peut être pas besoin… »
« Je resterais toute la nuit avec toi… »

Je n’avais pas non plus envie de partir et je comptais bien profiter de toute la nuit pour pouvoir découvrir la moindre parcelle de son corps. Je le laissais ôter mon pull pour me retrouver avec seulement un soutient gorge en dentelle blanc avec un papillon bleu brodé sur le côté droit et me mordillait la lèvre en le regardant. Je me redressais en lui prenant la main car je n’avais pas envie de rester au milieu du salon alors que je n’étais pas vraiment chez moi. C’était peut être un peu prude mais c’était comme ça… Et puis j’avais envie de pouvoir rester contre son corps ensuite et de m’étendre dans un lit aussi je le laissais nous entrainer vers sa chambre. Me collant à lui tout en me déplaçant, je restais accrochée à ses lèvres et fis sauter les boutons de mon pantalon pour qu’il lui tombe en bas de pieds et je posais mes mains sur ses fesses…

Arrivés dans la chambre je le poussais sur le lit avec un petit sourire sur les lèvres et défis sensuellement mon jean pour dévoiler un string qui était en accord avec mon haut avec un petit papillon bleu à droit et m’installais ensuite sur lui pour venir l’embrasser avec passion alors que ma main était partie à la découverte de son corps et avait trouvé le chemin vers la dernière pièce de tissu qu’il possédait pour passer en dessous… J’avais oublié toutes mes inquiétudes pour me laisser juste guider par mon plaisir et je le désirais passionnément…

*.*
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
MessageSujet: Re: Tête à tête   Mar 16 Fév - 7:11

Voila que je lui disais tout ce que je pensais sur le fait d’être prêt à tout pour elle, et tout près d’elle, et la voir un minimum sourire alors je pouvais lui dire de temps à autre des conneries cela me faisait moins mal, que de la savoir triste à cause de ce mec qui venait de la larguer, après tout peut être que j’arrivais à lui faire oublier quelques instants certaines mauvaises choses de sa vie… Je ne pouvais pas changer sa vie, et surtout sa santé mais si je pouvais lui redonner ne serais ce que quelques sourires c’était déjà magnifique à vrai dire…

Puis nous partions sur un délire de pom pom girl, alors qu’elle m’avait dit qu’elle viendrait sans doute me voir, après tout j’avais hâte, puis quand elle me dit que j’aimerais dans doute un défilé qu’on lui avait proposé si elle restait à L.A, je la regardais les yeux plutôt grand ouvert, par intérêt et lui dit

« Il faudra que je vois cela alors, si tu joues ma pompom girl pour un défilé, je suis sur que j’apprécierais mais si c’est pour d’autre…»

La suite de l’histoire vous la connaissez et je lui disais alors ce que je ressentais perdu, je l’étais totalement même… Je pensais à tellement choses en même temps, et j’essayais clairement de lui dire ce que je ressentais, ce que je pouvais penser même si il y avait des mots qui ne sortaient pas à vrai dire… Je ne voulais pas que la soirée se termine comme cela, s’il y avait des blancs ce n’était pas terrible et continuer un monologue sans avoir son avis, c’était des plus lourds, et des plus douloureux à vrai dire… Je lui disais tout ce que je pensais alors qu’elle n’arrivait même pas à m’aligner deux mots, le silence pesait … Peut être que des choses tournaient dans sa tête et qu’elle préférait que tout soit posé à plat avant de parler…

Elle avait besoin de moi, mais j’étais la pour elle, j’étais la devant elle, j’avais été la pour la prendre dans mes bras, pour la réchauffer, et je serais la pour tout ce qu’elle voulait après tout, il fallait juste qu’elle me le dise, qu’elle me l’indique et j’essaierais tranquillement de tout faire pour lui prouver… Je lui disais alors ce que je pensais et encore une fois je lui disais que je ferais tout pour elle…

Cette fois ci c’était elle qui m’embrassait et avec de la passion en prime, comme un léger sourire un léger mieux, une légère lueur dans ses yeux, c’est ce que je voulais, essayer qu’elle aille mieux… Et apparemment elle avait envie de choses bien précises, et j’étais prêt à lui donner tout ce qu’elle avait envie à vrai dire… Je la serrais doucement contre moi, sentant son corps près du mien, alors que j’avais envie d’aller plus loin, mais voulait elle vraiment à son tour, elle aussi qu’elle avait envie de cela… après tout je ne la connaissais pas spécialement pour savoir si elle était prête à cela, bien qu’en voyant la ses réactions je me doutais que les baisers ne resteraient pas les seules choses que nous pourrions bien évidemment faire… Comme un aimant nos corps ne voulaient pas se quitter alors que mes lèvres rejoignaient tout simplement les siennes…

Elle me demandait de prouver que je voulais l’aimer et que je l’aimais alors, comme il le fallait, je ne savais pas encore comment je lui montrerais bien que j’avais plusieurs idées dans la tête, et je verrais bien si cela lui conviendrait tout simplement…


En voyant son regard j’avais compris qu’elle voulait qu’on aille plus moins, qu’un acte plus charnel soit provoquer entre nous, un feu d’artifices nos deux corps qui se mettraient alors tout simplement en contact l’un contre l’autre…. Je devais faire comme si elle était tout simplement une femme, après tout c’est ce qu’elle était, et il fallait qu’elle vive tout simplement normalement là dans mes bras, je ne devais pas la voir comme une malade, mais juste comme une personne avec qui je voulais aller plus loin que l’amitié qui avait été présente jusque là…

Un premier soupir , je pensais qu’elle soupirait pour quelque chose d’ennuyeux, mais en entendant un deuxième soupir plus important après mes baisers, je compris alors que ce n’était pas du tout un soupir d’ennui mais un soupir de plaisir alors que je l’embrassais , elle appréciait donc ce que je lui faisais, alors que je frissonnais doucement en sentant ses baisers au creux de mon cou et commençant à les sentir sur mon torse, le torse chaud et brulant qui la tenait depuis tout a l’heure, qui avait eu sa tête , son corps, maintenant il avait sa bouche sensuelle et tout simplement superbe…

Elle me dit alors qu’elle resterait toute la nuit avec moi, alors je lui souris et lui dit


« Le problème, enfin s’en est pas un… Mais j’ai bien peur qu’en passant toute la nuit avec moi, tu décides de rester bien plus que cela ma chérie… »

Elle n’avait pas donc envie de partir c’était plutôt bon signe alors, si elle ne voulait pas partir et rester avec moi c’était super… Nous venions de nous connaître vraiment, et ce que je pensais là, c’était de connaître la moindre petit chose sur elle, mais surtout la moindre petite partie de son corps que je ne connaissais pas encore, à vrai dire pour l’instant je ne connaissais pas grand-chose à part son cou , et sa bouche, mais je voulais connaître bien plus…


La voilà sans son pull, après tout j’allais lui donner chaud, et je voulais qu’elle est chaud, alors elle n’aurait bien sûr pas besoin de ce pull qui pouvait lui mettre les formes en valeurs à vrai dire… La voilà-en sous vêtement, s’offrant devant moi… Un soutien gorge magnifique et blanc qui lui mettais en valeur une jolie poitrine… Quand je disais qu’elle était magnifique… je lui embrassais doucement le cou et le haut de la poitrine alors qu’elle se redressait et me prenait la main… Bien évidemment elle voulait aller plus loin, et je comprenais qu’elle ne veuille pas qu’on reste dans le salon, après tout Noah devait rentrer plus tard, mais il fallait mieux pas qu’il rentre et qu’il nous remarque en train de s'ammouracher sur le canapé ou dans le salon, et puis nous serions largement mieux pour le faire dans la belle chambre que j’avais tout simplement en montant quelques marches…

Et au moins, on aurait pas besoin de bouger après avoir passer l’ instant que nous allions vivre pour être tout simplement allongé l’un contre l’autre… elle se collait à moi et j’avançais doucement avec elle et cette fameuse chambre qui allait être la nôtre celle où nous allions réaliser le désir que nous avions l’un pour l’autre… je pouvais quasiment la portée jusque dans la chambre, mais après tout d’être comme cela les lèvres contre les siennes, sentant le pantalon tomber sur mes pieds je la regardais et l’embrassais avec fougue alors qu’elle posait ses mains sur mes fesses…

Elle me poussa alors sur le lit, elle avait des idées derrière la tête ainsi et de la voir comme cela sourire c’était quand même largement mieux tout simplement , allongé sur le lit, je la regardait faire je pouvais ainsi voir tout son corps caché encore par le soutient gorge et le sous vêtement, elle avait assortit les deux, elle devait sans doute le faire à chaque fois, les filles aimaient souvent ce détail là, bien qu’elles n’étaient pas toutes pareil, mais là c’était le cas… elle venait alors vers moi pour m’embrasser avec passion… Il nous restait à tous les deux à vrai dire que nos sous vêtements, et je sentais en sentant sa main ainsi qu’il ne resterait pas longtemps sur moi… Je la laissais faire un moment, sentant ainsi mon désir monter en sentant sa main sur l’objet du désir… Puis la regardais et enlever doucement son soutient gorge…

Je voyais alors la jolie poitrine qu’elle avait, je l’embrassais alors doucement, embrassant chaque partie de celle-ci alors que ma main partait se perdre sur la route de son dernier sous vêtement commençant à caresser doucement l’intimité de celle-ci…

Je regardais doucement son visage et l’embrassais alors sur les lèvres et lui dit


« J’espère que tu es prête à avoir plus chaud ici que dans mes bras en bas… »

Puis en la regardant alors , je caressais toujours son bas ventre, alors qu’elle avait un peu plus de plaisir allant doucement sur elle descendant mes baisers en partant de sa bouche et en descendant pour enlever doucement alors par la suite le morceau de tissus qui lui restait…

« Te voilà sans vêtement… »

Je lui disais cela alors que ma bouche arrivait alors vers cet endroit interdit, elle voulais que je lui montre que je pouvais lui donner du plaisir, tenir à elle et lui prouver que je l’aimais … Alors c’est ce que je commençais à faire ainsi…
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
MessageSujet: Re: Tête à tête   Mar 16 Fév - 7:57


*.*


« Il faudra que je vois cela alors, si tu joues ma pompom girl pour un défilé, je suis sur que j’apprécierais mais si c’est pour d’autre… »

Un petit sourire sur les lèvres je ne remarquais même pas les phrases qui auraient pu me faire comprendre ce qui allait se passer quelques minutes plus tard. Pour l’instant nous étions juste deux amis qui étions en train de discuter et Keven était juste en train d’essayer de me faire sourire tout bêtement. Pourquoi chercher plus loin ? Pourquoi essayer de trouver une autre signification à une petite blague entre nous ! En attendant je gardais pour moi le fameux prochain défilé que j’allais peut être faire. On n’en avait parlé avant que je parte d’Angleterre mais je ne pensais pas le faire comme je désirais rentrer le plus rapidement possible chez moi pour pouvoir retrouver mon petit ami mais, comme j’étais toute seule aujourd’hui, cela ne servait plus à rien que je me prenne la tête donc je pouvais le faire. Ce que c’était ? Ah ah ! Secret ! De toute façon Keven aurait largement le temps de le découvrir donc j’allais attendre un peu avant de lui dire car je devais avouer que, si je le pouvais, j’allais beaucoup m’amuser pour ce défilé là car je n’avais jamais défilé comme ça. Ca allait être super sympa ! En attendant je notais dans un coin de mon esprit que je devais aller le voir au campus histoire de mieux connaitre sa vie…

Et je risquais de réellement mieux connaitre sa vie comme j’étais en train d’apprendre que mon ami m’aimait en fait. Enfin je ne savais pas vraiment si c’était vraiment de l’amour pour l’instant mais, en tout cas, il tenait à moi. Il m’avouait que cela faisait quelques temps qu’il y pensait mais que c’était tout simplement notre rencontre qui avait crée cela. Moi qui pensait que notre rencontre pouvait peut être casser quelque chose entre nous, j’étais loin de penser que cela entretenait ce genre LA de conséquences. Je n’avais même pas imaginé que Keven puisse avoir envie de sortir avec moi ! Je le connaissais depuis 6 ans et j’étais déjà avec mon ex à cette époque là aussi… Aussi je n’avais jamais songé à lui de cette façon. Jamais… Et j’avais beaucoup de mal à comprendre comment il pouvait penser cela de moi ! Pour moi je n’étais clairement pas la jeune femme à aimer au vue de ma maladie mais il était vrai que nous étions déjà tellement proches l’un de l’autre que cette excuse était mauvaise car il souffrirait de toute façon mais… Mais je ne savais pas en faute. Je n’y avais tout simplement jamais pensé même si je devais avouer qu’il était vrai que je le trouvais beau… et charmant…

Paumée j’essayais de reprendre mon souffle avant de faire le point. Je savais que le silence que je lui imposais était pesant mais j’en avais besoin. A chaque question que je posais il savait y répondre d’une telle façon que je ne voyais pas quoi objecter de plus alors j’étais un peu perdue entre ce que je devais faire, ce que je pensais faire et ce que j’avais envie de faire. Je ne désirais pas le faire souffrir plus que j’étais certainement déjà en train de le faire mais cela ne m’aidait pas à choisir quoi faire pour autant. J’aurais du voir ce qui était en train de passer ! Je n’aurais pas du venir pleurer dans ses bras alors qu’il tenait à moi et… Et avec des si on pouvait refaire le monde et peut être que les choses ne se seraient pas passées comme cela du coup… Et peut être que je regretterais…

Pour une fois je décidais de faire taire ma raison et je me redressais soudainement pour aller capturer ses lèvres dans un baiser plus que passionné pour lui faire comprendre que j’avais envie qu’il me protège, qu’il prenne soin de moi, qu’il m’aime de toutes les façons possibles. Je ne savais pas si je regretterais ensuite d’avoir faire ce geste mais, pour l’instant, j’avais juste envie de sentir son corps contre le mien et de me sentir aimer pour quelques heures. J’avais envie de me sentir désirée, de sentir qu’on avait besoin de moi et qu’on ne pouvait se passer de moi et c’était des sensations que j’avais quand Keven me regardait. Surtout depuis quelques minutes aussi je voulais lui accaparer…

« Le problème, enfin s’en est pas un… Mais j’ai bien peur qu’en passant toute la nuit avec moi, tu décides de rester bien plus que cela ma chérie… »
« On verra… Pour l’instant j’ai juste envie de chaleur… »

Je n’avais pas envie de plus et je ne savais pas de quoi demain serait fait donc on verrait plus tard pour le reste. Je récupérais ses lèvres avant de sentir mon pull disparaitre mais ce n’était pas pour me déranger. Rien que la chaleur de sa peau contre la mienne me permettait déjà de me sentir mieux et j’échappais un long soupir de plaisir tout en penchant la tête pour lui laisser libre accès à mon cou. J’aimais ses lèvres sur ma peau… Mais j’avais envie de plus aussi je lui fis comprendre en me levant et il me conduisit vers sa chambre alors que nos affaires parsemaient le chemin du salon à sa chambre mais je m’en moquais. Une fois ici nous pourrions profiter de la nuit entière ensemble… Juste tous les deux, la chaleur de nos corps et nos désirs…

Allongée sur lui sur le lit je continuais de l’embrasser avec passion en bougeant quelques instants mes mains pour enlever complètement mon soutient gorge que j’envoyais plus loin et fermais les yeux en me mordant la lèvre sous le désir que provoquait ses lèvres sur ma poitrine. Je me redressais même légèrement pour qu’il puisse continuer avant que la caresse de sa main le long de mon ventre pour descendre vers mon intimité ne me fasse échapper un soupir fort peu discret… Je n’avais jamais été une jeune femme silencieuse et cela ne changerait surement pas entre les mains de Keven. Je perdis quelques instants le rythme de mes propres caresses en sentant le désir que provoquait sa main mais me repris en allant l’embrasser avec passion et en le mordant pour lui faire passer le désir que je ressentais même si je sentais qu’il était loin d’être en reste…

« J’espère que tu es prête à avoir plus chaud ici que dans mes bras en bas… »
« Et j’espère que tu es prêt à avoir plus chaud que tu ne l’as jamais eut… »

Murmurais je à son oreille avec malice en oubliant, en effet, tout ce qui me prenait la tête quelques secondes plus tôt mais je ne connaissais pas meilleur moyen pour oublier le moindre de ses soucis de toute façon. Je me sentis partir sur le dos aussi j’en profitais pour faire disparaitre le boxer de Keven avant de ne plus pouvoir y toucher et relevais légèrement mon bassin pour l’aider à enlever la dernière pièce de tissu qui restait aussi sur mon corps. Bien que je n’ai pas été particulièrement farouche jusqu’à présent je me mis légèrement à rosir en sentant le regard de Keven sur mon corps nu car personne n’avait posé ses yeux sur mon corps nu à part mon ex et cela me faisait étrange d’offrir cette vision à un nouvel homme mais j’aimais tellement la lueur de désir qui voilait ses yeux quand il me regardait… Cela ne me donnait que plus envie de lui… Que plus envie de profiter de ce moment en me faisant autant aimer…

« Te voilà sans vêtement… »
« Je ne suis pas la seule… »

Je me relevais un peu sur mes avants bras avant de le voir descendre ses baisers le long de mon corps pour venir remplacer ses mains qui, quelques secondes plus tôt, se chargeaient déjà de me procurer beaucoup de plaisir. Je ne pus retenir un soupir à cette sensation si douce et me laissais aller sur le lit en me cambrant sous l’exploration plus que jouissive de sa langue et je serrais les draps entre mes mains en fermant les yeux car j’étais bien incapable de rester consciente face au plaisir que j’étais en train de ressentir. Echappant de légers gémissements de plaisir, je me mordais la lèvre tout en bougeant pour venir à la rencontre de ses baisers et recréer un mouvement que les minutes qui passaient me donnaient de plus en plus envie de sentir. Mes mains descendirent le long de mon corps sensuellement pour venir se poser dans les cheveux de Keven avant de l’attirer vers moi car j’avais envie de le sentir contre moi. Je l’embrassais de nouveau, récupérant mon propre gout sur ses lèvres avant de me remettre au dessus de lui sans pour autant quitter ses lèvres mais en allant chercher une toute autre sensation que celle de ses mains ou de sa langue. Me redressant en posant mes mains sur son torse, je prie enfin ce dont j’avais envie dans un mouvement sensuel et commençais à se mouvoir lentement sans le quitter des yeux car je ne trouvais rien de plus hypnotique que de voir son désir dans son regard.

*.*
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
MessageSujet: Re: Tête à tête   Mar 16 Fév - 17:29

Après tout je ne la voyais que sur des vidéos, ou des photos, et je ne voyais jamais tout le travail qu’elle faisait, et les défilés qu’elle pouvait faire directement en vrai mais toujours grâce au site internet, à la tv et autres… Et puis cela me paraissait bien normal de m’intéresser à ce qu’elle faisait que se soit ici à L.A ou ailleurs, après tout j’étais un de ses fans, non ? Des sous entendus dans mes phrases ? Je ne pouvais pas dire si il y en avait, si je le fesais exprès où pas, après tout…

En attendant, elle me donnait envie de savoir ce qu’il allait se passer lors de son fameux défilé, et surtout si elle allait le faire, mais après tout il fallait juste que je sois un peu patient et que j’attende, elle me disait tout jusqu’à présent, donc pas besoin de me faire des idées et de me poser des questions, je savais que le résultat serait de toute façon super ! Il fallait que je pense aussi de lui donner mon emploi du temps pour qu’elle puisse voir après et s’organiser pour venir me voir tout simplement

Je tenais à elle, je pensais à elle, mais la barrière des kilomètres, et surtout du fait qu’elle était avec Ryan empêchait bien des choses, et à vrai dire le virtuel c’était bien, mais la réalité c’était mieux, et j’attendais peut être cet élément déclencheur pour être sur de ce que je pouvais penser… Je peux vous dire que quand la réalité et encore mieux c’était super, et je ne pouvais pas lui dire ce que je pensais vraiment par texto ou autres je l’aurais peut être fait fuir, et puis je n’en étais pas sur… La rencontre aurait été annulé, ou elle aurait été totalement différente et nous n’en serions sans doute pas là…


J’étais sur que dans son silence, elle se demandait pourquoi elle, et elle me l’avait dit qu’on devait pas pouvoir l’aimer, qu’elle était malade et autres, mais justement j’étais la pour elle en tant qu’ami, et si c’était possible je serais là pour elle, pour plus…,De toute facon si je devais la perdre je serais malheureux et sans aucun doute encore plus que je l’avais été il y a quelques années… Car je connaissais Lily maintenant depuis 6 ans…

Le silence, d’habitude elle n’était pas du tout silencieuse mais après tout, si il le fallait… Elle me posait des questions, mais à chaque fois je répondais comme au tac au tac pas besoin de réfléchir l’esprit, le cœur parlait directement sans qu’elle est la moindre chance de pouvoir dire quelque chose de contraire à mes réponses, au final elle savait que j’avais raison dans ce que je disais ^^ Bref, j’espèrais rapidement que ce silence soit vite arrêter, et qu’elle dise ou qu’elle fasse quelque chose, en espérant qu’elle ne décide pas de partir…

Elle décida alors de se redresser, allait elle alors prendre son sac et partir ? Mais non au contraire c’était pour m’embrasser, j’aurais pu lui poser trente six milles questions, pourquoi se revirement , pourquoi faisait elle cela, et surtout le fait que je ne voulais pas qu’elle regrette ce qu’il allait se passer… Mais la ce que je voulais c’est prendre soin d’elle, l’embrasser, la protéger, et faire tout ce qui était possible pour elle en tout cas… Et si elle le regrettait, on pourrait parler et savoir pourquoi, mais la je voulais avoir son corps contre le mien, et lui montrer que je ne mentais pas…Je la regardais je lui mordillais les lèvres, j’avais envie d’elle…


Je lui dis alors qu’elle décidais de rester bien plus que cela… Elle me disait qu’on verrait, me mettait elle alors au défi ? Je pourrais lui montrer bien sûr… Elle avait envie de chaleur, alors ma bouillotte corporel allait lui montrer, un peu comme tout a l’heure juste en la prenant dans mes bras, elle verrait alors un peu plus la chaleur que j’allais lui transmettre…

Elle voulait d’un moment chaud avec moi, je lui donnerais, et si par ce moment je pouvais lui donner l’envie d’en avoir plus, tant mieux, mais la je voulais lui montrer que je voulais la satisfaire, et ainsi je pouvais lui faire oublier tous les soucis qu’elle pouvait avoir en tête… Arrêtant alors de parler elle s’accaparait de mes lèvres alors que moi je m’occupais de lui donner plus chaud en lui enlevant déjà quelques affaires… Elle penchait alors la tête alors que je m’occupais doucement de son cou l’embrassant ainsi, mes lèvres effleurant sa peau, la douceur de sa peau au contact de celle-ci donnant encore plus envie de lui faire plaisir…


Mais nous stoppions un instant alors que nous allions vers ma chambre, c’est ce qu’elle voulait et ce que je voulais aussi alors pourquoi nous refuser ce que nous voulions tout simplement… J’espèrais alors que Noah ne rentre pas, au pire il verrait les vêtements jusque dans la chambre, mais bon après tout il était parti il y a peu donc il reviendrait demain matin… J’avais alors tout le temps pour lui montrer la chaleur de nos corps…

Allongé sur le lit, elle serait tout simplement largement mieux ici, prolongeant alors le moindre de nos baisers, je lui caressais doucement son corps, la regardant balancer son soutient gorge, je souriais alors que mes lèvres gagnaient sa poitrine alors que mes mains se baladaient tranquillement sur son corps… pour arriver vers son intimité profitant toujours des petits baisers sur sa poitrine… Je l’entendais soupirer d’ailleurs qui ne fut pas très discret, je la regardais et souriait doucement, à vrai dire cela ne me dérangeait guère, et il faut dire que je préférais l’entendre ainsi, savoir qu’elle prenait du plaisir plutôt que de la savoir triste…

Continuant les caresses vers son intimité je la voyais me faire des caresses puis elle m’embrassa alors passionnément, et elle me mordilla, je savais très bien que les instants qui allaient suivre serait des plus intenses, et elle pouvait me montrer le désir qu’elle avait… j’en avais tout autant…

Ensuite je lui disais qu’elle aurait plus chaud ici qu’en bas, et elle me mettait et nous mettais au défi en disant qu’elle espérais que j’étais prêt à avoir plus chaud que je ne l’avais jamais eu… Je la regardais alors lui disant doucement


« Je suis prêt à tout avec toi… Alors fait moi avoir le plus chaud possible… je suis sûr que la canicule approche… »

Je lui mordillais alors doucement la poitrine alors que par la suite elle enlevait mon boxer… Nous voilà alors quasiment à égalité… quand je descendit alors mes mains vers ce petit morceau de tissus relevant son cœur je lui enleva délicatement alors et le jeta plus loin… Nous voilà donc maintenant bien à égalité, je voyais ainsi pour la première fois son corps nu devant moi, je la regardais tout sourire, son corps était simplement des plus magnifiques, et elle n’avait pas à être complexé par quoi que se soit, mon désir était alors encore plus fort que possible, mes yeux devaient sans doute briller de désir et de plaisir que j’avais envie de lui donner, j’espérais en
voyant mon regard, qu’elle comprendrait que j’étais sincère là avec elle près de moi… Je lui disais alors qu’elle était sans vêtement, et elle me répondit qu’elle n’étais pas la seule… Souriant je lui dis alors doucement


« Oui… Et je ne me plains pas de la vision de ton corps sans vêtements… Tu es magnifique et me donne déjà bien chaud… »

Chaud, je l’aurais encore plus et je lui donnerais encore plus en descendant mes baisers le long de son corps, j’embrassais chaque petite parcelle qui se trouvait la devant moi, et voyait bien que je ne la laissais pas indifférente loin de là… Continuant alors cette exploration corporelle je la voyais se cambrer tranquillement alors qu’elle fermait les yeux, je lui avait promis d’être là, de lui faire plaisir, et de lui donner chaud, je pense que cela commencait plutôt pas mal… Ma langue venait alors caresser l’objet de désir que j’avais sur son corps, et je bougeais celle-ci pour lui faire plaisir, entendant ses légers gémissements, c’est que c’était bien parti… Je continuais quelques instants cela sentant alors ses mains sur mon corps, venant alors se poser dans mes cheveux puis elle voulait alors que je sois contre elle ainsi et qu’on s’embrasse… Etait elle folle de mes lèvres ? peut être après tout moi j’étais fou d’elle et de son corps, et de l’envie de lui donner du plaisir…

Ne quittant pas pendant quelques instants ses lèvres, je sentais alors par la suite ses mains sur mon torse, puis la laissait totalement faire… Elle voulait me faire plaisir ainsi et je la voyais faire avec envie des mouvement sensuels et je la fixais tranquillement ne voulant quitter son magnifique regard que j’aimais particulièrement…

Caressant doucement son visage alors que je soupirais doucement de plaisir, sentant le contact de ses mains ou autre partie de son corps sur des endroits particuliers… Je lui montrais ainsi qu’elle avait raison et qu’elle me faisait plaisir sans que je n’ai à dire grand-chose…. je la regardais doucement et la faisais alors par la suite doucement venir s’allonger sur moi… Je l’embrassais alors doucement caressant alors son dos et son fessier alors que le frolement entre nos deux parties intimes se faisait tout simplement sentir, je lui mordillais les lèvres délicatement regardant et ne quittant pas son regard…
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
MessageSujet: Re: Tête à tête   Mer 17 Fév - 4:39


*.*


Pourquoi ? Oui pourquoi ? Pourquoi maintenant ? Pourquoi n’avais je rien vu venir alors que je comprenais qu’il m’aimait certainement plus qu’il ne me l’avait fait croire jusqu’à présent. Se pouvait il que je sois si aveugle pour ne rien avoir vu venir. Certes je l’adorais ! Comment ne pas l’aimer ? Je le connaissais depuis 6 longues années maintenant. Il avait toujours été là quand j’avais besoin de parler et encore plus ces derniers temps comme, avec la sortie de ses livres, mon ex avait eut tendance à être trop occupé. J’avais été à ses côtés -enfin virtuellement- à chaque fois qu’il en avait eut besoin et je ne pouvais nier que je l’avais toujours trouvé craquant. Après tout… Comme disait une vieille amie à moi dont je n’avais plus de nouvelles d’ailleurs : « Ce n’est pas parce qu’on regarde le menu, qu’on consomme ». Cette Kory… Ce qu’elle pouvait me manquer aujourd’hui mais la vie nous avait séparé et c’était comme ça… En attendant je ne pouvais nier que j’avais toujours adoré Keven mais je n’avais jamais eut vraiment l’idée de penser à lui autrement que comme un bon ami qui était toujours à mes côtés et que je pouvais appeler au fond de mon lit quand j’en avais envie. Il savait qu’il pouvait le faire aussi d’ailleurs comme j’avais été réveillée certaines nuits par ses appels. Nous avions toujours eut une relation assez fusionnelle même si ce n’était qu’à distance et je n’avais pas été surprise de nous sentir aussi proche depuis hier puisque… Ca coulait de source.

Mais je ne pensais pas que cela irait jusqu’à là et j’avais du mal à y croire alors que je le regardais tout a fait silencieusement. En effet ce n’était pas du tout mon genre de rester aussi silencieuse devant ce genre de conversation mais j’essayais de faire le point sur ce qui se passait dans mon propre cœur et je devais avouer que j’étais totalement paumée. Certes j’adorais Keven mais est ce que je tenais à lui au point de sortir avec lui ? Et puis je venais tout juste de me séparer d’avec Ryan alors est ce que c’était réellement intelligent ?? Mais est ce que j’avais envie de rester seule ? Est-ce que je devais encore me prendre la tête alors que je venais de me faire larguer et que, au fond de moi, je savais très bien que cela allait arriver comme j’en avais même parler à O lors de mon arrivée ici. Je m’étais juste voilée les yeux pour ne pas voir ce qui se tramait autour de moi mais je ne pouvais continuer de jouer la blonde même si je l’étais. Peut être était il temps que je me bouge un peu et que je ne laisse pas s’échapper ce que j’avais sous les doigts… Et c’était Keven justement…

J’allais alors l’embrasser avec passion pour lui faire comprendre que j’avais envie de la même chose que lui. Je ne serais surement pas capable de lui parler de sentiments tout de suite mais, pour l’instant, j’avais envie qu’il prenne soin de moi et qu’il me réchauffe comme il venait de me le promettre. J’avais envie de sentir la moindre parcelle de sa peau contre la mienne et de pouvoir y gouter. J’avais envie de le sentir vibrer sous mes mains et de me sentir totalement sienne. J’avais tout simplement envie de me sentir vivre en fait et j’étais persuadée qu’il serait capable de me rendre cette sensation car il était toujours capable de me mettre à l’aise… De me faire du bien… De prendre soin de moi. Je continuais donc de l’embrasser sans penser à rien d’autre qu’au moment présent et au fait que, plus je l’embrassais, plus j’avais envie de rester contre son corps… Toute cette nuit comme il venait de me le demander…

Je le laissais m’entrainer vers sa chambre pour que nous puissions être tranquilles et défaisais ses affaires au fur et à mesure de notre chemin… Je voulais pouvoir profiter de toute sa peau rapidement et c’est ce qu’il fit aussi alors que j’échappais, de nouveau, de profonds soupirs de plaisir en le sentant me caresser. Je lui laissais libre accès à mon cou, à ma poitrine et à tout ce qu’il désirait et c’est ce qu’il fit alors que je caressais ses côtes du bout de mes pieds comme il était descendu remplacer ses mains par ses lèvres et que je sentais un feu particulièrement vif remonter de mon bas ventre pour inonder la moindre parcelle de ma peau. Cela ne faisait que commencer et j’avais déjà l’impression de ne plus être sur la planète terre… Ce que je pouvais aimer ce genre de moments. J’avais peu de péchés comme cela ne m’était pas permis mais j’avouais –timidement- que la luxure en était un que j’avais…. Surtout quand on prenait autant soin de me donner du plaisir….

Mais j’aimais partager ce désir que je ressentais aussi je capturais de nouveau ses lèvres avant de me mettre au dessus de lui et de nous unir d’un sensuel mouvement car j’avais envie de le sentir au plus profond de moi, j’avais envie de me sentir sienne… J’avais envie de lui appartenir pour cette nuit au moins et je me penchais pour l’embrasser et étouffer mes gémissements contre ses lèvres alors que je répondais au rythme qu’il désirait pour pouvoir nous donner encore plus de plaisir… Soupirante à son oreille, je plongeais mon regard azur dans le sien qui était voilé par le désir. Ses soupirs se mêlant aux miens je continuais cette danse particulièrement intense avant qu’une immense vague de plaisir ne vienne nous submerger et que j’étouffais un long gémissement contre ses lèvres en frissonnant….

Me reposant sur son torse, je reprenais doucement mon souffle -même ainsi il n’était pas facile de manquer de souffle- tout en caressant de nouveau ses muscles avec douceur. Je continuais de me mouvoir doucement appréciant ce moment particulièrement doux de plénitude après l’extase. Je ne pensais à rien… Je n’avais envie de penser à rien car j’étais tout simplement bien comme ça… Contre lui. J’avais chaud… De légères gouttes de sueurs s’étaient formées le long de ma colonne et entre nos deux corps mais cela ne me dérangeait pas. Au contraire… J’aimais avoir aussi chaud contre Keven et je sentais que cela serait souvent le cas entre nous deux…. Remontant mon visage, j’allais l’embrasser de nouveau en passant une de mes mains dans ses cheveux.

« Comme toujours on n’a pas fait ce qu’on avait prévu… »

Quand on prévoyait de se téléphoner à telle heure, on ne le faisait pas… Quand on avait prévu de se parler d’un sujet, on l’oubliait et cela avait toujours comme ça entre nous… Et aujourd’hui on prévoyait de se parler surtout et de manger de la glace ou bien de profiter du Jacuzzi et on se retrouvait en train de faire l’amour dans sa chambre. Et je n’avais pas du tout envie de sortir de sa chambre pour l’instant. On attendrait que la faim nous fasse bouger… Mais le sujet était peut être un peu plus sérieux comme nous n’étions que des amis à la base et que nous avions couché ensemble mais je n’avais pas envie d’y penser tout de suite car j’étais réellement bien dans ses bras. Je me sentais aimée et protégée et c’était ce que je désirais…

« Rassures moi… Tu ne remontes pas le moral à toutes tes amies ainsi… »

Autant faire un peu d’humour même si je réalisais que je n’avais pas DU TOUT envie qu’il pose ses mains sur quelqu’un d’autre que moi. D’ailleurs il avait intérêt à faire attention à ce qu’il allait répondre. pfff

*.*
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
MessageSujet: Re: Tête à tête   Mer 17 Fév - 20:07

Après tout ne dit on pas que l’amour ne se commande pas ? Je cachais et ne voulais pas au départ révéler mes sentiments car je n’étais pas sur de ce que j’avais en sentiments envers Lily… Cette jeune femme que j’avais rencontré virtuellement alors que je venais de perdre mon amour de jeunesse, celle qui avait pris elle-même sa vie, Qiu n’avait pas voulu continuer de vivre qui était tout simplement parti trop tôt, et c’est en cherchant des choses sur des suicides et autres que j’avais naviguer de site en site et que je m’étais ainsi posé sur un forum et que j’avais ainsi fait la connaissance de cette jeune blonde… 6 ans qu’elle me supportait ainsi et qu’elle était là pour moi et j’espérais alors d’avoir été là pour elle…. Cette belle blonde qui m’avais aidé à remonter la pente, en même temps que mes amis de l’époque et amis qui pouvaient faire encore parti de ma vie, les vrais comme je pouvais l’appeler car tout le monde n’était pas spécialement au courant… Mais bref, je m’étais dès le départ attaché à cette jeune fille, avant de savoir si ce que je ressentais pouvait être profond ou pas il fallait que la barrière du virtuel cède, et elle était tombée la veille… Puis la voilà ainsi chez moi, alors que je ne pensais pas que je craquerais aussi vite et l’embrassais ainsi, mais de la voir malheureuse comme cela, de l’avoir contre moi ainsi je ne pouvais que céder à ce que je voulais au final tout au fond de moi et que j’avais garder pendant quelques temps… Après tout depuis hier nous étions si proche que le dernier ou l’avant dernier pallier était celui que je venais de faire, un pas vers l’amour, ou la tendresse selon si les sentiments étaient présent ou pas…

Ne pouvant m’empêcher de ne pas penser, et préférant qu’elle garde son silence et qu’elle réfléchisse doucement sur l’acte que je venais faire... Je m’en voulais dans un sens de ce silence pesant, mais après tout si cela pouvait permettre de pouvoir parler tranquillement et autre… Je la voyais alors réfléchir doucement alors qu’elle venait de reprendre doucement son souffle… Et pendant ce temps je me faisais 36 000 scénarios dans la tête, et si c’était possible que ce baiser soit déclencheur de bonnes choses, et si finalement elle décidait de partir et de ne pas me revoir tout de suite… Et finalement pouvait-elle être la personne qui pourrait me rendre heureux en amour, ou tout simplement me faire devenir quelqu’un de stable et de bien… Et si c’était celle qui me rendrait mon sourire tout le temps et pas juste un sourire de façade quand je ne suis pas près de quelqu’un que j’aime… Les quelques instants de silence étaient des longues minutes qui passaient pas comme si le temps était arrêté comme si le temps était suspendu à ses lèvres…


Finalement le silence fut coupé et le temps était bien évidemment suspendu à ses lèvres qu’elle venait de poser sur les miennes et m’embrasser avec cette passion qui me fit sourire intérieurement, et si tout simplement c’était le début d’une découverte plus précise, plus particulière et plus intense dans la suite des évènements, et je comprenais rapidement ce qu’elle désirait … Elle continuait de m’embrasser et je lui rendais alors chacun des baisers avec un peu plus de passion à chaque fois j’avais envie de lui faire plaisir et je sentais bien que le plaisir qu’elle souhaitait était autre… Et mon envie était de prendre soin d’elle, de lui faire du bien, de lui faire oublier tout ce qu’elle avait de négatif dans sa tête…

La chambre, heureusement que je venais d’habiter ici, parce que sinon saurait été déplorable de l’emmener dans mon ancienne chambre, et elle serait vite parti en courant et je crois que je n’aurais pas osé la faire venir là bas… bien qu’elle ne m’aurait pas jugé la dessus je pense… Bref, partant dans cette chambre, je savais très bien que la tranquillité serait de mise et que se serait des plus confortables pour nous laisser aller a tout le contact de notre peau… En voyant son corps ainsi nu, je me disais que je pourrais dans le moindre détail lui faire plaisir… Je ne disais pas que j’étais le meilleur, mais je lui avais promis de lui faire plaisir, et lui donner chaud donc j’espérais réussir…

Son cou, sa poitrine, son bas ventre et chaque parcelle de son corps que je pouvais embrasser où juste caresser , bien que je préférais m’occuper de certaines parties avec mes lèvres pour pouvoir lui donner beaucoup plus de plaisir et lui donner l’envie et lui montrer alors de quoi j’étais capable et je voyais qu’elle appréciait en tout cas, aimait elle autant cela que moi ? En tout cas, je n’avais envie que d’elle et que prendre soin d’elle et de lui donner du plaisir comme j’essayais de le faire la…

Ses lèvres contre le mienne j’adorais ses baisers et sentir ses lèvres ainsi, je savais bien en la voyant se mettre au dessus de moi, et nous voila en train de partager un instant des plus intimes et nous unir d’un mouvement si sensuel et me voilà en train de faire qu’un avec elle, alors que je l’embrassais doucement… Nous voilà en train de faire une danse des plus intenses alors que pour pallier le plaisir et les gémissements, nous nous embrassions … Augmentant alors la vitesse de cette danse, augmentant alors le désir et le plaisir que je voulais lui donner, mes mains étant simplement sur elle, l’embrassant à nouveau pour avoir de la tendresse un peu plus… Je sentais son soupir sur mon oreille, alors que nous nous regardions droit dans les yeux, et quels yeux magnifiques qu’elle avait… Continuant ainsi à lui donner mon maximum, je lui caressais doucement la nuque alors que le plaisir suprême arriva et que le râle suprême vu cacher par un long baiser alors qu’elle frissonnait…

Lui caressant le dos alors que je continuais doucement quelques va et viens pendant qu’elle se reposait sur mon torse… Sentant doucement ses mains sur mon corps je frissonnais doucement… J’espérais intérieurement lui avoir donné ce qu’elle attendait après tout, je n’attendais jamais un avis spécifique de cette performance, cette partenaire particulière a qui j’avais fait plaisir apparemment vu l’instant que nous avions partagé était des plus magnifiques, je la sentais contre moi, mon corps brulant, son visage légèrement rouge de cet instant sportif que nous venions de partager… L’embrassant délicatement en lui caressant le visage, je sentais doucement cette chaleur commune que nous partagions en étant l’un sur l’autre… Un instant de bonheur partagé et j’espérais que se ne soit que le premier d’une longue lignée, mais pour cela je verrais comment se passerait la suite des évènements nous concernant… Regardant toujours ses jolis yeux, je sentais son visage se rapprocher pour sentir à nouveau ses lèvres alors qu’elle me caressait doucement la tête et les cheveux… Elle stoppa le baiser, en me disant que comme toujours, nous n’avions pas fait ce que l’on avait prévu, je rigolais doucement


« C’est vrai, disons qu’entre nous il faut jamais que l’on prévoit quelque chose de spécialement d’important car nous ne tenons pas toujours nos actions… Mais après tout… Je préfère largement ce que nous avons fait… »

Je l’embrassais alors doucement, c’était vrai, encore une fois nous n’avions pas fait ce qui était prévu, mais comme toujours nous nous rattraperions… Nous n’avions pas mangé la glace ? Après tout ce n’était pas grave, elle serait encore là tout a l’heure, et si nous avions faim en pleine nuit au moins nous aurions quelque chose à manger… Nous avions parlé du jacuzzi… La aussi nous pourrions y aller tout a l’heure, que se soit en plein jour, en fin d’après midi , ou en pleine nuit ce n’était pas grave, après tout elle resterait là toute la nuit et peut être plus alors nous aurions le temps de le tester… Mais là, nous étions bien dans les bras l’un de l’autre après cet acte et je n’avais pas envie spécialement de bouger, elle aurait pu vouloir bouger, je l’aurais fait avec elle, après tout je voulais tout faire pour qu’elle soit bien, mais là je savais très bien que d’être la lui correspondait donc la glace et le jacuzzi attendrait… JE la regardais et dit

« Nous pourrons manger la glace tout a l’heure ou demain, ou plus tard dans le jacuzzi, après tout… Nous avons le temps »

Je l’embrassais alors doucement, caressant son dos, le long de sa colonne vertébrale pour arriver doucement à son fessier alors qu’elle me posait une question…. J’écoutais celle-ci, elle voulait que je la rassure, en lui répondant si je remontais le moral de mes amies comme cela…

Je la regardais, rigolait elle la dessus ou pas, en tout cas elle avait un sourire plutôt crispé, j’imaginais mal à vrai dire de passer la nuit à faire cela pour remonter le moral de Max, et a vrai dire cela ne me serais jamais venu à l’idée, et pour les autres amies c’était pareil, la seul avec qui je passais du temps dans un lit c’était Alex, et vous connaissez notre situation… Je l’embrassais alors doucement et dit


« Si tu veux que je te rassure, je peux te rassurer, mais après tout il me semble que je ne te cache rien, et que je t’aurais dit que je passais mes nuits à remonter le moral ainsi… Mais je ne suis pas du tout comme cela, et … Si entre nous nous avons sauté le pas, et que nous avons fait l’amour ce n’est pas juste pour te remonter le moral, bien que je suis content si tu vas mieux… Je l’ai fait pour une tout autre raison »

Je l’embrassais alors doucement puis lui chuchota doucement

« Ma petite princesse serait elle jalouse des personnes sur qui j’aurais pu poser mes mains ? »


Je pouvais la rassurer la dessus, je me voyais vraiment mal remonter le moral de mes amies ainsi, après tout mes amies c’était comme des sœurs et je me voyais mal être ainsi avec des personnes comme ma famille, bien qu’on m’aurait dit que je passerais un moment comme cela, il y a quelques temps avec Lily j’aurais rigoler, et je ne l’aurais pas penser, mais loin de là pour le regretter, les sentiments étaient là et lui faire du bien, l’aimer et la faire aller mieux c’était tout ce qui m’intéressait à l’instant… Lui caressant son visage, je lui souriais alors doucement …

« Je ne veux pas poser mes mains sur d’autres personnes désormais… »
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
MessageSujet: Re: Tête à tête   Jeu 18 Fév - 4:44


*.*


Je ne faisais plus attention à ce qui n’était pas lui. Je n’avais plus envie de voir ce qui n’était pas lui. A vrai dire je n’avais pas envie de chercher à comprendre ce qui se passait et, pour la première fois depuis 23 ans, je me contentais juste de me laisser aller à mes envies car j’avais envie de lui je ne pouvais le nier. Peut être que c’était très facile d’être simplement attiré par quelqu’un et que Keven était ce qui s’approchait le plus d’un ami proche qui pouvait me combler mais je me moquais de tout cela. J’étais seule, je n’avais de comptes à rendre à personne et je ne pouvais nier qu’il me donnait du plaisir. Plaisir que j’essayais de partager pour que nous puissions avoir un moment particulièrement agréable tous les deux et je devais avouer que j’aimais ce genre de sentiments mais comment cela pourrait il en être autrement ?? Comment ne pas aimer être aimer à ce point ? Je sentais la douceur mais aussi son amour dans chacun de ses gestes et de ses baisers et je devais avouer que je n’étais aucunement dérangé. Je le devrais pourtant car je venais à peine de me faire plaquer et de perdre l’homme qui partageait ma vie depuis 6 ans mais je n’y arrivais pas. J’étais bien dans les bras de Keven en train de mener une danse particulièrement jouissive qui était en train de m’entrainer très très très très loin de cette terre et des soucis qu’il pouvait y avoir….

Frissonnante, essoufflée, je me collais à Keven tout en continuant d’onduler légèrement comme je profitais avec bonheur de ce moment de plénitude après l’amour. J’étais bien contre son corps. Il était tellement chaud -et encore plus depuis que j’étais contre lui U.U- que je n’avais plus du tout froid. Malgré la sueur qui coulait au creux de mon dos, le long de ma colonne, je me sentais bien et calme. Je ne m’en voulais pas pour ce qui venait de se passer et je n’avais personne à tromper cependant j’espérais juste ne pas me tromper moi-même en pensant que j’avais fait le bon choix en décidant de craquer pour lui mais, ça, le temps le dirait. Je savais que j’avais eut un coup de cœur en le voyant la veille car il était exactement comme je me l’avais imaginé mais je ne m’étais pas posée la question de savoir s’il me plaisait à ce moment mais, là, contre son corps, je devais avouer que je n’avais pas envie de partir car j’étais tout simplement bien. Je me sentais protégée, aimée, et tout ce genre de sentiments qu’on n’avait pas envie de quitter.

Avec douceur je caressais son torse avant de l’embrasser avec douceur en me mettant à sourire. Oui j’étais bien… Et je pensais, en rigolant, que nous n’avions pas encore fait ce qui était prévu. Comme toujours… C’était fou comme on aimait bien prévoir les choses et pourtant toujours faire le contraire. On se laissais conduire car juste ce qu’on désirait à ce moment là quoi et… Et c’était tout aussi bien car je ne reviendrais pour rien au monde sur ce qui venait de se passer.

« C’est vrai, disons qu’entre nous il faut jamais que l’on prévoit quelque chose de spécialement d’important car nous ne tenons pas toujours nos actions… Mais après tout… Je préfère largement ce que nous avons fait… »
« Moi aussi… »

Comment cela pourrait il en être autrement après tout ? Je l’embrassais avec douceur comme pour prouver que je pensais réellement ce que je venais de dire et me coller un peu plus à lui en embrassant avec douceur son cou en remontant vers le lobe de son oreille et de dévier vers sa mâchoire et de nouveau ses lèvres. Oui j’aimais le gout de sa peau mais je ne voyais pas le soucis comme j’y avais le droit. Pour lui je dirais qu’il aimait beaucoup ma peau et surtout une partie comme il avait toujours les mains dessus depuis quelques temps… Mais cela ne me dérangeait pas. Je n’avais pas l’habitude qu’on soit aussi « fusionnel » ou « tactile » avec moi et pourtant je sentais que cela n’allait pas me déranger l’ombre d’un instant…

« Nous pourrons manger la glace tout a l’heure ou demain, ou plus tard dans le jacuzzi, après tout… Nous avons le temps »
« J’ai pas envie de me mettre dans de l’eau. Je préfère rester contre ton corps mais je ne suis pas contre de la glace ensuite car je pense que je vais avoir faim. »

Bah oui le sport ça donnait faim et je savais que j’allais avoir clairement faim sous peu et que j’aurais peut être envie de quelque chose de plus que consistant que de la glace mais on pourrait toujours commander car il n’était pas tard de toute façon. C’était ce qu’on avait prévu à la base avant que j’ai mon soucis et que j’ai surtout envie de sucre mais maintenant que j’avais d’autre chose en tête -même si je n’avais pas oublié l’histoire avec Ryan mais j’étais plus remontée qu’autre chose du coup- j’aurais surement faim dans peu de temps et je jetais un coup d’œil au réveil pour voir marquer qu’il était huit et demi… Rien d’alarmant…

« Si tu veux que je te rassure, je peux te rassurer, mais après tout il me semble que je ne te cache rien, et que je t’aurais dit que je passais mes nuits à remonter le moral ainsi… Mais je ne suis pas du tout comme cela, et … Si entre nous nous avons sauté le pas, et que nous avons fait l’amour ce n’est pas juste pour te remonter le moral, bien que je suis content si tu vas mieux… Je l’ai fait pour une tout autre raison »
« Je sais Keven, je te taquine... »

C’était de l’humour ! Bon ok j’avais tendance aussi à sortir rapidement mes griffes quand on touchait à ce qui m’appartenait même si j’avais l’apparence d’une fragile poupée de porcelaine et que j’avais un tempérament plutôt gentil et timide mais là c’était surtout pour le taquiner.

« Et puis j’aime ta façon de réconforter… »

Je n’allais tout de même pas me plaindre de ce qui venait de se passer. C’était la première fois que je faisais l’amour avec quelqu’un d’autre que mon ex qui avait été mon premier et donc seul homme jusqu’à présent aussi cela me faisait étrange car, lui, il avait l’habitude comme on avait appris ensemble mais j’étais peut être horriblement peu douée dans ce domaine et Ryan ne le savait pas ! O.O Comment se taper un coup de speed en 3 secondes par Lily ! Suspect Je ne me voyais pas lui poser la question et j’avais eut l’impression qu’il avait pris autant de plaisir que moi donc c’était débile de me dire ça… Pourquoi je pensais à ça d’ailleurs ?? O.O Non mais franchement !!! Et puis j’aurais le temps de lui prouver plein de choses ensuite au pire U.U Rahhhhhhh ! Lily pense à autre chose !!!!!!

« Ma petite princesse serait elle jalouse des personnes sur qui j’aurais pu poser mes mains ? »
« Ne dirais tu rien si d’autres mains se posaient sur mon corps … ainsi… »

Demandais-je en prenant ses mains pour les descendre le long de mon corps en le regardant avec malice alors que je venais de passer mes fesses.... Fallait il vraiment que je réponde à sa question alors ? Car je pensais que la réponse était toute trouvée et non je n’avais pas envie qu’une autre femme pose ses mains sur lui aujourd’hui. Alex avait intérêt à aller se bourrer la gueule un peu plus loin car c’était chasse gardée maintenant…

« Je ne veux pas poser mes mains sur d’autres personnes désormais… »
« Ne dis pas ça… »

Car ce n’était pas vrai. Un jour je disparaitrais et ce serait surement bien avant lui aussi il referait sa vie et je trouvais ça totalement logique. Je l’embrassais avec douceur avant de m’expliquer car je me doutais que ma réponse allait le faire bloquer. Après tout je l’avais dit tout à fait sérieusement aussi je rouvris les yeux pour le regarder avec douceur et caresser son visage.

« On a toujours été franc tous les deux et on sait très bien que je ne vivrais pas aussi longtemps que toi aussi j’espère bien ne pas être ta dernière petite amie. Mais, en attendant, je ne veux pas que tu poses tes mains sur quelqu’un d’autre… Sinon je te tues… »

Ok je serais incapable de le faire mais chutttttttttttttttttttttttttttttttt ! J’avais le droit de le dire au moins ! x)

*.*
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
MessageSujet: Re: Tête à tête   Jeu 18 Fév - 6:19

Une nouvelle pièce, une nouvelle chose à faire, des nouvelles sensations à vivre… Et des nouvelles sensations à donner aussi à vrai dire… Une sensation nouvelle entre nous car à vrai dire nous nous laissions aller simplement pour la froid entre nous deux… Nous partagions alors cet instant agréable, avec un plaisir partager, je lui en donnais et elle m’en donnait sans problème la dessus… Je la regardais et elle pouvait voir que j’étais du plus sincère, et que je voulais lui donner tout ce que je pouvais pendant tout le temps de cet acte et bien après j’espèrais… Mais la elle avait l’air d’être sur un des nuages les plus hauts, et a vrai dire… Après la jouissance, je ne pouvais que l’accompagner dans ce ciel si bleu… J’avais pu partager ce moment avec elle, celle pour qui je serais prête énormément et a vrai dire j’étais tellement heureux…

Je la regardais et faisais attention à elle maintenant, alors qu’elle continuait doucement à bouger son corps, elle frissonnait et étais essoufflé se collant à moi, mais je ne voulais pas qu’elle manque trop de souffle, je faisais bien attention à elle, et je voulais que l’on puisse profiter de ce moment de bonheur sans qu’elle est de problème de souffle et de santé comme tout a l’heure… Comment ne pas vouloir profiter des instants comme cela alors que je la gardais contre moi, me sentant bien dans ma peau depuis qu’elle était près de moi, me sentant tellement vivre pendant cet acte, et même maintenant … Elle avait craquer et je la voyais avec un sourire, que je ne pensais pas qu’elle regrettait en tout cas pas pour le moment… Et à vrai dire moi je ne regrettais rien du tout depuis hier soir la soirée à cette seconde même…

Elle aimait caresser mon torse alors je la laissais faire, après tout ce torse qui était toujours chaud pouvait lui plaire, je pouvais comprendre XD je prolongeais alors le baiser qu’elle m’avait fait, puis elle pensait que comme d’habitude nous ne faisions jamais ce que nous prévoyons, c’était rare moi qui était prévoyant, et qui n’aimait pas spécialement rater et remettre au lendemain ce que je voulais faire mais avec elle c’était systématique, il n’y avait quasiment pas un jour quand on devait se parler ou autre qu’on oubliait , ou reculait de faire quelque chose ensemble… Bien qu’après tout c’était loin d’être dramatique…

Je lui disais alors que c’était vrai, mais qu’il fallait mieux pas prévoir des choses importantes, pour pas le raté, mais que j’avais préféré ce que nous avions fait, je lui avait dit en la fixant doucement, regardant ses beaux yeux azur, et à ce moment là elle me répondait qu’elle aussi… Alors je souriais doucement, moi qui avait légèrement peur au départ de sa réaction après l’acte, je ne lui avait pas posé la question sur ce qu’elle avait pensé de cela, mais là j’avais ma réponse, elle avait apprécié, bien que j’avais eu sa réponse bien avant, mais c’était un peu plus formel…

Et elle confirmait doucement en m’embrassant avec cette délicatesse et cette douceur qui me plaisait tant… Je la voyais doucement jouer avec moi alors qu’elle partait vers mes oreilles mais déviait pour sentir à nouveau ses lèvres… Je la voyais aimer mes lèvres, elle ne pouvait rester sans embrasser quelque chose, mais surtout mes lèvres, après tout j’aimais déjà énormément son corps, et à vrai dire elle devait le voir, j’aimais bien caresser son dos et descendre sur son fessier, un fessier comme j’aimais, comme je l’aimais et je voyais qu’elle s’en moquait sinon elle m’aurait fait dévier mes mains, où relever mes mains, et j’aurais compris… Mais elle ne le fesait pas, et cela m’arrangeait car j’étais quelqu’un qui avait besoin de sentir le corps de l’autre, et sentir son corps sur moi , le fait qu’elle restait ainsi j’appréciais plus qu’autre chose…

Et elle me dit alors qu’elle n’avait pas envie de se mettre dans de l’eau, tant mieux a vrai dire, je n’avais pas spécialement envie … Elle me disait qu’elle préférait rester contre mon corps, bien que nous pourrions être dans de l’eau l’un contre l’autre, mais après tout je n’allais rien dire la dessus… Elle me disait alors qu’elle n’était pas contre de la glace ensuite, car elle allait avoir faim, je la regardais et dit

« Bien évidemment, je suis sur que tu auras faim, et tu pourras manger ce que tu veux que se soit de la glace ou autre Wink »

Je savais aussi que j’aurais faim dans pas trop longtemps après tout… Je n’avais pas mangé le midi, et après cette danse m’avait un peu ouvert l’appétit, mais j’avais vraiment pas envie de bouger de ce lit, et bouger de cette position, et ainsi ne plus l’avoir contre moi… C’était pas trop ce que je voulais à l’instant même…

C’est ce qu’on avait prévu et on le ferait que se soit dans 5 minutes, ou dans une demi heure… après tout nous avions le temps qu’il fallait… caressant doucement son corps avec mes mains, se baladant alors et se perdant sur le corps de ma belle blonde…

Je lui disais alors ce qu’elle voulait entendre, bien qu’elle devait sans doute m’embêter, mais j’avais toujours été franc avec elle et je continuerais quoi qu’il se passe, si on devenait un couple ou pas, si cela se poursuivait loin… Je lui disais alors ce que je ressentais et elle me répondit qu’elle savait , et qu’elle me taquinait… Je l’embrassais alors doucement et lui dit


« Je sais, mais au moins je te rassure Wink »

J’espèrais du moins la rassurer, parce que je voulais pas qu’elle s’inquiète la dessus, quand j’aimais je me donnais à fond, et j’étais du genre sérieux, comme en amitié à vrai dire… Elle rajouta alors qu’elle aimait ma facon de réconforter, je souriais et repris sa phrase en disant

« Tu aimes ma facon de TE réconforter »

Je souriais en lui faisant un clin d’œil puis faisant un petit baiser sur son front, et j’aimais qu’elle me dise cette phrase, cela prouvait qu’elle venait d’aimer ce qu’il venait de se passer et à vrai dire c’était plutôt bien qu’elle me le dise… Je la voyais alors réfléchir et être silencieuse quelque secondes, après tout elle pensait peut être à quelque chose de précis, et je pouvais la comprendre, et la laissait alors faire alors que je lui répondais et posait la question si elle était jalouse, et elle me demandait si je ne dirais rien si d’autre mains se posaient sur mon corps, et là elle prenait mes mains les faisant glisser alors doucement sur son corps et encore plus sur son fessier, j souriais alors doucement l’embrassant et dit

« Je crois que personne ne pourraient poser ses mains ainsi, car le premier qui t’approche de trop près je mord… Non… peut être pas à ce point là quand même… Mais pas touche à ton corps… »

Je profitais alors pour caresser son fessier, tant qu’a faire autant en profiter je souriais et l’embrassais délicatement, et je la voyais, je savais très bien qu’elle pensait à une personne en particulier pour la personne qui devrait pas poser ses mains sur mon corps, et sur les personnes sur qui je pourrais poser mes mains, elle parlait d’Alex, déjà qu’à la base elle ne comprenait pas notre relation , mais là c’est clair, il ne faudrait pas qu’elle sache que je suis en train de boire un verre et qu’Alex soit près de moi sinon j’étais sûr qu’elle allait débarquer comme une furie, et qu’elle serait prête à tout… Mais après que je lui ai dis tout ce que je lui avais dit depuis le départ, il fallait qu’elle me fasse confiance la dessus, elle le pouvait…

Je lui disais alors que je ne voulais poser mes mains sur personnes d’autres désormais… bah oui c’était elle que je voulais dans ma vie, et je ne voyais pas pourquoi vouloir poser mes mains sur d’autres personnes a présent… Et elle me répondit ne dit pas ca… A ce moment là a vrai dire , j’étais un peu bloquer , et je comprenais rien… Elle ne voulait pas que je pose mes mains sur quelqu’uns d’autre ce qui était compréhensible, et bien normal, mais elle ne voulais pas que je le dise, à vrai dire je me demandais ce qu’elle voulait dire par là… Il était même pas 21 heures donc on ne pouvait pas dire que j’étais claqué ou bourré puisque je n’avais pas bu pour pas comprendre ce qu’elle me disait alors…

J’allais alors lui demander de s’expliquer un peu plus la dessus, quand elle rouvris ses yeux, et me caressait son visage, j’avais besoin de ses explications et elle allait me les donner… Elle me dit alors que l’on avait toujours été franc tous les deux, et que l’on savait bien qu’elle ne vivrait pas aussi longtemps que moi , et qu’elle espérait ne pas être ma dernière amie… Mais en attendant , elle ne voulait pas que je pose mes mains sur quelqu’un d’autre sinon elle me tuait… Je la regardais caressant son visage et le relevant doucement pour voir bien son regard… Et je lui dis


« On ne sait pas de quoi sera fait demain, et je préfère me dire que je ne poserais plus jamais les mains sur une autre fille plutôt que de penser que ca se trouve bientôt tu ne pourrais plus être là… Je veux vivre avec toi au jour le jour et me dire que ce que l’on vit et ce que l’on vivra c’est beau et qu’il n’y aura que toi pour l’instant…

Après ce qu’il se passera dans le futur, on peut pas savoir, et cela se trouve je mourrais avant toi… donc ne disons rien la dessus, tout les deux nous touchons personnes d’autres sinon on se tuera mutuellement, et là au moins plus personne ne pourra nous toucher »

Je l’embrassais alors doucement à nouveau pour lui prouver un peu plus ce que je venais de lui dire, et sentait mon ventre qui commencait à parler… Je la regardais et dit…

« Je pense qu’il commence à faire un peu faim… »

Je souriais et caressant doucement son dos, j’approchais mes lèvres doucement de son oreille et lui dit

« Tu m’as donné faim… »
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
MessageSujet: Re: Tête à tête   Jeu 18 Fév - 16:25


*.*


Non je n’avais pas envie qu’il enlève ses mains et je n’avais pas du tout envie de partir de ses bras. Il était vrai que je ne serais pas capable de lui dire aujourd’hui que je l’aimais autant qu’il semblait m’aimer moi mais ce n’était pas pour autant que j’avais envie de partir. A vrai dire je ne regrettais rien. Bien entendu il y avait encore une grosse présence dans ma vie ou plutôt dans mon cœur mais mon ex avait choisi de partir et même si je pensais que je ne pourrais jamais oublier mon premier amour, je ne regrettais rien de ce qui venait de se passer. De toute façon c’était fait et j’avais appris à ne rien regretter dans ma vie et certainement pas un moment comme celui-ci. Ca me faisait étrange d’avoir une relation avec un autre homme d’ailleurs. Cela avait un petit quelque chose de déstabilisant tout en étant particulièrement agréable car je pouvais caresser le corps de quelqu’un d’autre. Et j’aimais le corps de Keven en effet mais j’avais toujours été quelqu’un de très tactile aussi j’aimais toucher les gens et là j’en avais le droit donc je n’allais tout de même pas m’en priver. Surtout que j’avais toujours eut un corps plutôt maigre contre moi et là je me retrouvais face à quelqu’un de plutôt musclé, avec une peau un peu hâlée et de très chaud. Un vrai bonheur pour moi… Non franchement je ne pouvais qu’apprécier ce qui était en train de se passer car j’étais tout simplement bien et heureuse. Dans les bras de Keven j’avais l’impression que mon chagrin ne pouvait plus venir et j’aimais ressentir cela. Je savais très bien que ce n’était pas totalement vrai mais mon ami faisait tout pour que cela se passe bien et cela fonctionnait très bien pour l’instant et je ne doutais pas qu’il y arrive encore un bon moment s’il continuait d’être aussi attentionné avec moi. Quelle femme n’aimerait pas cela après tout ? Surtout une femme qui avait besoin de cela comme moi.

Je l’embrassais donc avec douceur en me disant, très primairement, que je n’allais pas tarder à avoir faim. Je n’avais pas vraiment eut très faim aujourd’hui aussi je n’avais pas mangé et j’avais passé ma journée à pleurer mais, maintenant, j’avais faim et mon estomac se souvenait très bien que je n’avais pas mangé d’ailleurs. Alors la glace c’était bien mais j’avais envie d’un plat largement plus consistant à vrai dire aussi je commençais à y penser mais je n’avais pas envie de partir des bras de mon petit ami.

« Bien évidemment, je suis sur que tu auras faim, et tu pourras manger ce que tu veux que se soit de la glace ou autre Wink »
« On commande japonais ? Et pour le dessert je propose… Toi… »

Bah quoi ? Il avait dit que je pouvais tout avoir donc j’avais bien le droit de demander de le manger LUI après tout ! Je ne voyais pas du tout le soucis à partir du moment que je ne le croquais pas trop ou alors pas à un endroit qui se voyait pour que cela ne fasse pas bizarre aux gens. Rolling Eyes Je le regardais avec malice tout en allant l’embrasser de nouveau avec passion. Oui je n’avais pas envie que quelqu’un d’autre pose ses mains sur lui. Je pourrais peut être graver mes initiales sur son front pour pouvoir être sure sure qu’on ne vienne pas le toucher mais je ne pensais pas qu’il soit d’accord et ce ne serait peut être pas pratique pour lui pour la vie de tous les jours mais bon… C’était une idée comme une autre. Ou alors j’allais lui mettre une alarme. Dès que quelqu’un d’autre de sexe féminin s’approcherait de lui ça se mettrait à sonner. Hannnnnnnnnnnnnn ! Ah oui c’était une super idée ça !!!! *_* J’allais me renseigner tiens U.U.

Car j’avais confiance en lui ce n’était pas le soucis mais je n’avais pas confiance en les autres femmes. J’en étais une après tout et même si je n’avais jamais été une dragueuse -à vrai dire je n’en avais pas eut besoin comme j’avait eut mon ex rapidement et que là… bah c’était pareil- mais je voyais très bien certaines de mes connaissances agir et les femmes pouvaient être très retords et perverses quand elles désiraient quelque chose et je savais très bien que mon chéri pouvait être désiré donc il allait falloir que je garde cela à l’esprit pour être tranquille et qu’on vienne pas me l’enlever ! Si si j’étais très jalouse. C’était horrible même d’être comme ça et il allait déjà falloir que je me calme avec Max qui était une amie de longue date de Keven et que je ne devais pas regarder d’un mauvais œil. Ca allait être dur U.U Mais j’y arriverais surement… Après tout c’était comme O et moi leur relation donc c’était tout à fait normal. Oui oui j’étais en train de me convaincre là.

« Je crois que personne ne pourrait poser ses mains ainsi, car le premier qui t’approche de trop près je mords… Non… peut être pas à ce point là quand même… Mais pas touche à ton corps… »

J’espère bien ! Je répondais à son baiser d’ailleurs pour lui faire comprendre que je n’avais pas non plus envie que quelqu’un d’autre touche à mon corps que lui. Ce n’était QUE ses mains que je désirais sur mon corps mais ce n’était pas pour autant qu’il fallait se voiler la face. Je savais bien que parler sans cesse de cela n’aidait surement pas mais il se trouvait que c’était tout de même une donnée importante dans ma vie aussi dans celle de celui qui partageait ma vie aussi car j’allais disparaitre un jour et surtout pas très tard. Avec les deux chimio et peut être une troisième mon médecin avait été très franc avec moi pour me dire que je ne passerais surement pas la trentaine. Ou alors je serais surement très mal en point car il était maintenant visible que le cancer se développait et j’avais eut de la « chance » jusqu’à présent qu’il touche des organes qui avait été soigné sans trop m’empêcher de vivre mais cela ne serait peut être pas toujours le cas… Je savais que ce n’était pas le meilleur des sujets mais nous avions toujours été francs avec Keven et je désirais que cela reste ainsi.

« On ne sait pas de quoi sera fait demain, et je préfère me dire que je ne poserais plus jamais les mains sur une autre fille plutôt que de penser que ca se trouve bientôt tu ne pourrais plus être là… Je veux vivre avec toi au jour le jour et me dire que ce que l’on vit et ce que l’on vivra c’est beau et qu’il n’y aura que toi pour l’instant… »
« Je sais Keven mais je me dois de garder cette donnée à l’esprit. C’est aussi ce qui me donne le courage de continuer à avancer même si j’ai du mettre de côté certaines de mes envies. »

Comme pouvoir faire tout ce que je voulais car je n’en avais plus la santé, avoir des enfants car… Je ne pensais pas que ce serait une bonne idée de laisser un orphelin en plus d’un veuf derrière moi et mon ex était d’accord. Et puis je n’étais pas persuadée d’être une bonne mère au vue de l’exemple que j’avais eut de mes parents quoi. Bref j’avais renoncé à beaucoup de choses aussi je préférais toujours garder à l’esprit pourquoi je l’avais fait quoi… Je ne réalisais juste peut être pas que Keven n’aurait pas les mêmes idées que moi sur ce sujet comme je n’avais eut l’habitude d’avoir qu’un écho aussi peu courageux que moi sur ce genre de sujet… Bref…

« Après ce qu’il se passera dans le futur, on peut pas savoir, et cela se trouve je mourrais avant toi… donc ne disons rien la dessus, tout les deux nous touchons personnes d’autres sinon on se tuera mutuellement, et là au moins plus personne ne pourra nous toucher »
« Ne dis pas cela… Tu ne peux pas disparaitre avant moi… »

Ce n’était pas dans l’ordre des choses et, pour une fois, j’aimerais que cela se passe normalement. Enfin normalement pour moi quoi… Je ne voulais pas perdre Keven car je pensais tout simplement que j’aurais du mal à m’en relever et c’était comme ça. J’allais l’embrasser avec douceur en me serrant contre lui car cette idée m’avait refroidit quelques instants et pourtant je n’en avais pas envie. Je fermais les yeux en mettant mon visage dans son cou et en laissant mon souffle chaud caresser sa peau avant de me sentir tout de suite beaucoup mieux. Il n’y avait pas à dire : il était mon oasis de réconfort et entendre son ventre gargouiller me fit sourire. Il n’y avait pas que moi qui avais faim… D’ailleurs le mien répondit tout de suite. Oops… Rolling Eyes

« Je pense qu’il commence à faire un peu faim… »
« Je suis d’accord… »

J’allais me relever quand il alla me murmurer à l’oreille que c’était moi qui lui avait donné faim et je fermais les yeux quelques instants alors que mon désir pour lui remontait en flèche mais il fallait se donner un peu d’énergie avant de penser à le manger au dessert aussi je me contentais d’aller l’embrasser sensuellement histoire que je ne sois pas la seule à être dans un second état. Oui oui je faisais mumuse et j’y arrivais plutôt bien à ce petit jeu là généralement. Je m’échappais de ses bras ensuite histoire d’aller lui piquer quelques instants la salle de bain pour pouvoir me rafraichir. Je revins ensuite dans la chambre regarder où étaient mes affaires mais je n’avais pas grand-chose aussi je remis juste mon string et lui piquer une de ses chemises pour la passer sur moi. J’en fermais quelques boutons et me regardait. La chemise m’arrivait à mi cuisse et les manches étaient trop longues mais j’aimais aussi je repartis vers le salon comme Keven semblait être parti ramasser les affaires. Arrivée très de lui, je lui adressais un petit sourire en tournoyant sur moi. Sexy hein ? x)

« Je commande alors. Tu veux quoi ? »

Je récupérais mon portable dans mon sac en rangeant mon appareil pour respirer au passage et en attendant de savoir ce qu’il voulait pour commander. Oui j’avais eut le temps de me renseigner sur les japonais du coin comme j’étais capable de me nourrir exclusivement de sushis U.U

« Me regardes pas comme ça je suis pas au menu… Rolling Eyes »

*.*
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Tête à tête   Aujourd'hui à 3:30

Revenir en haut Aller en bas
 

Tête à tête

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LA in Live :: Topics Abandonnés-