Partagez | 
 

 Une colocation inattendue

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
Izzie Stevens

Modo
• The player : Kareen
• I'm here since : 17/12/2008
• My number of posts : 2991
• Avatar : Katherine Heigl

• My age : 24
• My job : actrice mannequin
• My dwelling : chinatown 307b

___ MORE
• Statut: Collectionneur(euse)
• Relationship:
• Children: Un gremlins ? Not yet !
MessageSujet: Re: Une colocation inattendue   Ven 26 Mar - 2:12

Elle le regardait en faisant la moue, sa bouche se tordait d’un côté, et son sourcil était arqués, non mais quelque part dans la tête de la petite blonde un truc lui disait qu’il allait la taquiner de beaucoup ce jeune homme là, et que si il l’emmenait sauter à l’élastique en velcro c’était aussi pour se foutre un peu plus d’elle. Pff même pas grave elle sauterait avec la grande classe, sans avoir peur, juste un petit youpi tout discret…Ou pas… Non mais la connaissant elle allait sauter en hurlant, en bavant aussi, oui bien sûr le côté sexy au placard mais avouez elle pouvait s’en passer au moins cinq minutes. Par contre heureusement que monroe était photographe, non parce qu’un musicien aurait besoin d’un peu de temps pour que ses pauvres oreilles s’en remettent.

Fais gaffe perverse comme je suis, je pourrais avoir envie d’un saut en duo collé serré à toi…

Roh fait pas cette tête là, t’es pas mon genre…Quoi que en fait j’ai aps de genre attitré ban aies peur un peu quand même.


Elle n’avait pas pu s’empêcher de rire, ça lui faisait du bien, passer du rire à des choses plus sérieuses, et au fait qu’il devait la prendre pour une cinglée. C’était tout izzie ça, passer du coq à l’âne , en l’occurrence passer de la connerie à son boulot. Elle haussa les épaules quand il lui fit la remarque sur le héros aux mœurs légères plutôt pas top pour la jeunesse. Bon en même temps les petits américains n’avaient besoin de personne pour faire n’importe quoi en matière de sexe. Elle avait vu un reportage ou pour tenter de comprendre la propagation fulgurante d’une MST dans une petite ville bourgeoise, ils avaient dû prendre un tableau géant, couvert de traits dans toutes les directions tellement les relations étaient multiples. Enfin bref…

Hey tu devrais dire que l’héroïne c’est moi d’abord tsss faut tout t’apprendre jeune homme, y’a encore du boulot avec toi. Non mais en plus Marques mon partenaire, c’est tout l’inverse, et puis faut pas oublier que le gars en question se fait attraper par ma blonde, et qu’en plus il est obligé de s’expliquer auprès de sa copine, et franchement il comprend il a merdé.

Bon elle évitait de rajouter que si ça ne tenait qu’a elle, elle lui aurait collé une dérouillée au mec en question, elle l’avait d’ailleurs suggéré à Marques, mais il n’était pas d’accord. Non tout ça sous prétexte que ça couterait trop cher pour remettre son frère en état potable.

Même pas pour te défouler un peu, en plus là c’est du hip hop, enfin je sais pas comment t’expliquer je sais pas si ça passe bien à l’écran, mais on s’est éclater à le faire, dans l’ambiance des Battle on se laisse vite prendre et on crie on est à fond. Non c’était l’éclate quand même.

Elle avait eu un grand sourire qui s’estompait vite quand on parlait de la famille, bien sûr il ne pouvait pas comprendre qu’il venait de toucher sa faille. Son petit secret, elle seule savait, et même si c’était bien lourd à porter, elle ne s’était pas confier sur ce point là. Et lui il réagirait comment si il savait que quelque part y’avait une mini elle qui avait presque 10 ans et dont elle ne savait presque rien, même pas son visage, même pas le son de sa voix, si elle avait un héros, si elle aimait danser, si elle était aussi folle qu’elle.

Je crois pas non.

C’était plus une petite ombre qui était passée dans ses yeux, mais un sacré nuage là. Elle essayait de vite se reconcentrer sur lui, c’était bien comme ça qu’elle évitait de penser à elle, et de rester un peu trop longtemps dans le côté sombre.
Non mais elle rêvait où il la décoiffait encore une fois, non mais ça allait mal finir cette histoire.


Toi tu vas finir par avoir le crâne rasé. Jamais on décoiffe une fille, bon sauf si en même temps on la fait grimper aux rideaux, mais je te jure c’est la seule exception acceptable.
Pour ce qui est de ta réputation promis je dirais tu vis dans le noir, que t’as les volets toujours fermé, que t’as jamais vu la couleur de la salle de bain, et que tu dis pas bonjour, que je sais même pas si tu parles vraiment…

Ça ira comme portrait ?



Revenir en haut Aller en bas
Monroe Stanford

• The player : Civ
• I'm here since : 13/12/2009
• My number of posts : 1777
• Avatar : Tuomas Holopainen

• My age : 32 ans
5 novembre
• My job : Directeur et Photographe de l'Agence de mannequinat Ford
• My dwelling : en coloc avec Izzie Stevens sur Chinatown
• Others : - 1 percing à l'oreille droite et 2 à l'oreille gauche
- Toujours une floppées de bracelets aux poignets




___ MORE
• Statut: Libre comme l'air
• Relationship:
• Children: Bébé en route !
MessageSujet: Re: Une colocation inattendue   Ven 2 Avr - 12:38

Fais gaffe perverse comme je suis, je pourrais avoir envie d’un saut en duo collé serré à toi… Roh fait pas cette tête là, t’es pas mon genre…Quoi que en fait j’ai aps de genre attitré ban aies peur un peu quand même.

Monroe leva un sourcil en observant la Blondinette.

- En tandem ? Pour que tu m'hurles dans les oreilles comme une folle jusqu'à me rendre sourd ?

Il se retint de rire à cette simple idée, imaginant très bien la scène, trop bien même. Si saut en tandem il devait y avoir, il faudrait qu'il songe à la baillonner solidement avant.

La conversation dévia à nouveau sur le fameux film Street Soldier dont le principe même restait toujours une énigme pour Monroe qui ne comprenait pas trop comment on pouvait gagner de l'argent avec des histoires pareils.

- C'est ton personnage qui joue les vamps en lui mettant le grappin dessus ? Voila qui m'étonnes pas je sais pas pourquoi...

Monroe adressa un clin d'oeil à Izzie, taquin. Et non la danse c'était pas son truc, même pour se défouler. Les très rare fois où il vait fait le gros effort de gesticuler sur une piste de danse, ont lui avait assuré qu'il se débrouillait pas plus mal qu'un autre mais personnellement, il était pas vraiment du même avis. Du coup, les seules fois où il acceptait de le faire c'était pour les slows ou n'importe quel morceau dansable en collé-serré avec une jolie Demoiselle et c'était tout.

Lorsque Monroe la questionna sur ses envies d'enfant, le regard soudain attristé d'Izzie ne lui échappa pas. Il était évident qu'il venait de toucher à une corde sensible. tout de fois, il était pas du genre à questionner pour tenter de satisfaire sa curiosité avec des hypocrites : ça va pas ? tu veux en parler ?

Si Izzie voulait lui dire un jour pourquoi le sujet enfant semblait aussi dur à ses yeux, elle le ferait d'elle-même, ce n'était pas à lui de lui forcer la main.

Ainsi, il accepta tacitement son changement de sujet sans rien ajouter là-dessus.

- Le crâne rasé ? Non merci j'ai déjà testé les cheveux court dans ma jeunesse mais... non, merci.

Son explication sur le seul décoiffage acceptable fit grandement sourire Monroe. si elle croyait qu'il allait s'arrêter de la décoiffer, sans la faire forcément grimper aux rideaux pour autant, elle pouvait toujours rêver. Sa promesse sur la description qu'elle ferait delui le fit carréement éclater de rire. Au point même que, cette fois-ci, il dû s'accouder à la table pour poser son front dans ses mains tellement il était écroulé par un fou rire. Attitude totalement en contradiction avec sa réputation de sauvage en somme.

- C'est parfait, commença-t-il avec peine entre deux éclats. De toutes façons à mon avis je suis sûr que c'est ce que pense la majorité de tes copines mannequins à mon sujet non ?


Gif by me
Revenir en haut Aller en bas
Izzie Stevens

Modo
• The player : Kareen
• I'm here since : 17/12/2008
• My number of posts : 2991
• Avatar : Katherine Heigl

• My age : 24
• My job : actrice mannequin
• My dwelling : chinatown 307b

___ MORE
• Statut: Collectionneur(euse)
• Relationship:
• Children: Un gremlins ? Not yet !
MessageSujet: Re: Une colocation inattendue   Ven 9 Avr - 0:01

Elle ne pouvait pas arrêter de dire des conneries, et de le provoquer un peu.

Oh hey comme si c’était ça qui rendait sourd les mecs. Non mais je vous jure. T’es au courant que je peux être super discrète aussi. La preuve, ça fait plus d’un an que j’habite ici, et personne ne s’est plaint… Quoi qu’à côté ce soit une vieille mamie sourde ça ne compte pas.

Et en plus rien ne prouvait que c’était la venue de la blonde qui avait aggravé le problème. Non si ça se trouve elle était sourde depuis des années.
Et ça parlait encore du film, non mais si il la lançait sur ce sujet là, elle n’allait pas s’arrêter ce serait tant pis pour lui, elle était capable de lui faire tous les dialogues en direct là maintenant de suite, attentionnnnn. Bon déjà fallait une petite mise au point.


Hey je suis pas une vamp, au contraire, en fait elle fait pas confiance au mec, elle a raison cette fille, c’est tous des bêtes bizarres. Mais comment résister à marques c’est impossible, même moi…Euh je m’égare là… Donc tu te taperas le film parce que t’es un colocataire super gentil et en plus tu me diras que je suis bien dedans parce que sinon je vais me mettre à flipper. Tu seras un amour…

Elle lui faisait un clin d’œil. Elle allait bien s’amuser avec lui, pas de doute la dessus.
Parler de la famille, en général ça ne l’amenait pas à parler des enfants qu’elle souhaiterait ou non avoir. Faut dire que c’était un sujet qu’elle évitait soigneusement. Elle ne regrettait pas sa décision, elle était bien sûre que sa fille allait bien mieux que si elle avait dû vivre avec elle, elle n’avait pas les moyens de l’élever quand elle l’a eu, elle avait pris la bonne décision, ça elle n’en doutait pas. N’empêche que sa petite lui manquait, bien sûr elle aurait préférée vivre avec son petit bout à elle, c’était sa grande faille, elle était toujours triste. Et pour une fois elle ne le cachait pas vraiment. Elle n’en parlait pas, et elle se doutait bien que monroe l’avait vu, mais elle ne communiquait pas la dessus, elle préférait passer à autre chose, elle n’avait pas le courage d’en parler maintenant, peut être un jour. Pour le moment la discussion sur les cheveux était bien plus facile, et plus simple. Elle était en train de se demander ce que ça pouvait donner un monroe aux cheveux courts. Ça la faisait sourire.


Oh mince t’as pas des preuves ? Non j’adorerais voir ça, allait on va louer une tondeuse, en plus attend avec la masse de cheveux que tu as-tu dois souffrir de la chaleur et tout ça, non ? Allez essayes pas de te sauver, en plus arrêtes ça repoussera…
T’es même pas drôle.


Et en plus il manquait de s’étrangler à force de rire suite aux âneries d’izzie sur les coupes de cheveux, bah on n’allait pas s’en sortir à ce rythme là. Elle était contente, il se connaissait depuis peu, ils allaient habiter ensemble, et voilà qu’ils parlaient depuis un sacré moment, tellement qu’elle ne se souvenait pas tellement depuis combien de temps, et en plus pour ne rien gâcher, ils se charriaient autant l’un que l’autre. Izzie reposait un muffin, elle était rassasié complètement, elle finissait un verre de soda.

A dire vrai j’ai pas des masses d’amies mannequin, elles sont trop écervelées et puis passer du temps avec quelqu’un comme moi ce serait trop fatiguant. Ah oui et pour finir, j’aime pas trop écouter les ragots sur les autres sauf quand ça concerne pif paf et pouf, mais là c’est vraiment un cas à part. J’aime mieux me faire une opinion par moi-même, et la preuve que j’ai raison, t’es pas vraiment comme le semble dire la rumeur.

Elle lui souriait, elle était bien contente que finalement il ne soit pas l’espèce de croque mort, qui va te mordre si tu lui parles trop. Elle aimerait bien vivre avec le jeune homme. Elle ne pouvait s’empêcher de le regarder en souriant, non pas parce qu’elle avait envie de le bouffer, et de le mettre dans son lit, non juste parce qu’elle l’aimait bien.


Revenir en haut Aller en bas
Monroe Stanford

• The player : Civ
• I'm here since : 13/12/2009
• My number of posts : 1777
• Avatar : Tuomas Holopainen

• My age : 32 ans
5 novembre
• My job : Directeur et Photographe de l'Agence de mannequinat Ford
• My dwelling : en coloc avec Izzie Stevens sur Chinatown
• Others : - 1 percing à l'oreille droite et 2 à l'oreille gauche
- Toujours une floppées de bracelets aux poignets




___ MORE
• Statut: Libre comme l'air
• Relationship:
• Children: Bébé en route !
MessageSujet: Re: Une colocation inattendue   Lun 12 Avr - 11:58

Bon, c'était décidé, à la première occas il jeterait Izzie d'une grue, d'un pont enfin peu importe avec un élastique acroché au cheville juste pour le plaisir de voir, et d'entendre, sa réaction au moment de la chute libre. Et si le manager de la Demoiselle était pas content et ben il sauterait à son tour mais sans l'élastique. Et qui sait ? il l'a rendrait peut être accro ? Izzie avait tout l'air d'être le genre de fille à pouvoir devenir une fana de sport extrême tout en se plaignant de s'être cassée en ongle en court de route.

Lorsqu'elle commença à lui décrire les mecs comme étant ds bêtes bizarre, Monroe fronça légèrement des sourcils. C'était ELLE qui osait dire ça ? On aura tout vu. Le reste de son monologue en revanche le fit sourire. Bien sûr qu'il allait se taper Street Soldiers II et il allait même se le taper au cinéma et sans s'endormir au milieu s'il le fallait parce que comme elle venait de le souligner, il était un coloc super gentil. Trop même parfois d'ailleurs...

- Promis, j'irais le voir ton film

Monroe croisa alors les bras sur la table en posa son menton dessus tout en continuant d'écouter Izzie qui semblait refuser de croire qu'il n'avait pas toujours eu les cheveux jusqu'au milieu du dos.

- Je dois avoir des photos quelquepart. J'ai jamais eu le crâne râsé mais les cheveux court oui et approches-moi avec une tondeuse et je te garantis que tu subira le même sort. T'en fais pas, ça repousse vite.

Et il avait l'air d'être le plus sérieux du monde en plus.

En cherchant dans ses affaires, et surtout dans la quantité incalculable de photos qu'il avait, il devrait en effet en trouver au moins une datant de genre 10 ans plus tôt. Plongé dans sa reflexion, il continua assez machinalement tout en attrapant un nouveau muffin, vraiment délicieux.

- Ma mère doit même encore garder précieusement les photos de l'époque où j'avais encore ma couleur naturelle...

Il fit une petite grimace en disant ceci. En effet, Maman Stanford ne c'était jamais remise du jour où, à 15 ans, le fiston avait rappliqué avec les cheveux teints, pour ne plus jamais cesser de les colorer ensuite.

C'est là qu'il partit d'un véritable fou rire à la description qu'Izzie fit de lui. Preuve d'ailleurs qu'il était finalement à l'aise avec la Blondinette. Bien plus qu'il ne l'aurait pensé en se rendant chez elle avec ses bagages.

Il eut beaucoup de mal à reprendre un minimum de sérieux pour lui répondre.

- Détrompes-toi, je le suis vraiment. Faire la conversation à de parfaits inconnus... C'est pas vraiment mon truc. J'ai jamais été très à l'aise en société. J'arrive à passer des shooting entier sans ouvrir la bouche à part pour donner des instructions. Un des mannequins en à même éclaté en sanglots en partant l'autre jour...

Et oui, cela semblait difficile à croire mais cet immense photographe metalleux s'avérait être timide et réservé. Du moins, tant qu'il était avec des inconnus... Ou sobre.


Gif by me
Revenir en haut Aller en bas
Izzie Stevens

Modo
• The player : Kareen
• I'm here since : 17/12/2008
• My number of posts : 2991
• Avatar : Katherine Heigl

• My age : 24
• My job : actrice mannequin
• My dwelling : chinatown 307b

___ MORE
• Statut: Collectionneur(euse)
• Relationship:
• Children: Un gremlins ? Not yet !
MessageSujet: Re: Une colocation inattendue   Mar 20 Avr - 13:00

Non mais voilà, il allait l’emmener faire des tas de sports les plus délirants les uns que les autres, et c’était encore les maquilleuses qui allaient tirer la gueule. Non parce que autant izzie se souciait de son apparence un minimum histoire de ne pas faire fuir les mecs, et surtout pouvoir en ramener un, mais les maquilleuses elles râleraient forcément si izzie se faisait un bleu. Enfin elle avait tout de même hâte de pouvoir se vider l’esprit en sautant dans le vide, elle n’avait pas peur, pas encore, bon elle s’accrocherait peut à lui une fois sur place, comme si il avait un nouveau sac à dos option fausse blonde.
Elle était contente qu’il aille voir son film, bon bien sûr elle ne lui en aurait pas voulu de le zapper, non parce que bon, ça n’avait pas l’air d’être franchement son genre de film, mais elle était contente qu’il y aille pour voir ce qu’elle donnait en tant qu’actrice. En espérant qu’il ne se dise pas que c’était un nanar, non parce qu’elle l’aimait ce film et elle était vraiment fière de ce qu’elle avait fait.
Ils changeaient vite de sujet, et partaient tous les deux sur un sujet extrêmement sensible, non mais attention les sujets capillaires c’est super sérieux. Elle l’imaginait avec les cheveux courts, il devait être mignon tiens…Non mais elle le regardait avec un air de défi, non mais il croyait que ça allait lui faire peur à la fausse blonde. Tiens en parlant de blonde, de temps en temps elle se disait qu’elle ferait bien de revenir à sa couleur brune naturelle, c’est vrai qu’on s’éclatait bien en blonde, mais bon elle aimait aussi le changement.


Non mais moi je resterais canon même avec le crâne rasé, j’ai peur de rien… Me mets pas au défi, c’est un truc dangereux ça…

Et puis il avait bien raison, ça repoussait après tout. Et là il lui avouait que ce n’était pas sa couleur naturelle, oh quoi les cheveux noir jais ce n’était pas de naissance, non mais déception quand même. Elle le regardait et l’imaginait avec d’autre coloration, option blonde, non mais est ce qu’il serait aussi fou qu’elle, non fallait rester honnête, une seule barge comme elle dans l’appart ça suffisait , option rousse, non là franchement elle l’imaginait en bozo le clown, avec le nez rouge, les pantalons bariolés, les chemises très larges, et là , si elle ne reprenait pas la parole elle allait partir dans un fou rire.

Oh non toi aussi t’es une arnaque capillaire ?

Bah quoi deux ensemble ça faisait beaucoup, non mais franchement c’était quoi sa couleur de base, Et si elle se remettait en brune, est ce qu’ils se ressembleraient tous les deux, version frère et sœur, oui bah là aussi ça ferait peut être beaucoup, ils finiraient par être enfermés tous les deux dans un asile, ouais dénoncés par les voisins épuisés, mais si c’était possible. Enfin bref elle le regardait rire sans comprendre tout de suite, quoi lui aussi il venait de s’imaginer en roux version clown, non mais fallait faire attention parce que les clowns ça pouvait être flippant aussi, y’avait qu’a regarder il est revenu, vous verrez de quoi je parle niark, niark…
Il s’expliquait et là elle comprenait un peu mieux, non mais c’était vrai qu’il était un peu angoissant la première fois qu’on le voyait, mais étant donné qu’elle ne se formalisait de rien, et puis elle avait fait le cirque à elle toute seule et avec Shane, il n’avait pas pris peur, c’était déjà pour elle, le signe que c’était au moins un garçon intelligent. Et puis après ils s’étaient vraiment bien entendu et voilà que là ils habitaient ensemble.


Non mais attends ça c’est pas un bon exemple, non la plupart sont des vraies pisseuses. C’est marrant, bon d’accord ma première impression sur toi n’était pas forcément la meilleure, et surtout pas des plus réalistes, mais quand même faudra m’expliquer comment ça se fait qu’avec moi ça se passe bien, non parce que tu sais quoi tu parles … Mais bon je dois être une privilégiée c’est bien aussi ça, ça va me plaire.



Revenir en haut Aller en bas
Monroe Stanford

• The player : Civ
• I'm here since : 13/12/2009
• My number of posts : 1777
• Avatar : Tuomas Holopainen

• My age : 32 ans
5 novembre
• My job : Directeur et Photographe de l'Agence de mannequinat Ford
• My dwelling : en coloc avec Izzie Stevens sur Chinatown
• Others : - 1 percing à l'oreille droite et 2 à l'oreille gauche
- Toujours une floppées de bracelets aux poignets




___ MORE
• Statut: Libre comme l'air
• Relationship:
• Children: Bébé en route !
MessageSujet: Re: Une colocation inattendue   Dim 25 Avr - 12:54

Monroe effectua un rapide calcul mental. Si Izzie venait à peine de terminer le tournage du film, du temps qu'il soit monté puis qu'il aille fait assez de tapage pour attirer tout les fans de hip hop de la région il avait bien encore quelques mois de sursis avant d'aller le voir au cinéma. Mais sa coloc semblait tellement enthousiaste qu'il pouvait bien lui faire le petit plaisir d'aller le voir quand même. Et puis étant donné que tout le monde dans son entourage ne parlait déjà plus que de ça alors qu'il était même pas encore sortit, il valait mieux qu'il le voit s'il ne voulait pas être totalement largué dans les futures conversations.

Non mais moi je resterais canon même avec le crâne rasé, j’ai peur de rien… Me mets pas au défi, c’est un truc dangereux ça…

Ainsi tiré de ses pensées, Monroe releva les yeux sur Izzie en prenant un air concentré, tentant de l'imaginer avec la boule à zéro.

- Je suis pas sûr que tu serais canon tu sais... Originale oui mais canon.

Il se prépara déjà mentalement à se prendre un coup à cette révélation mais après tout ce n'était pas sa faute si à ses yeux les seules filles vraiment canon avait des cheveux et brun de surcroit.

En revenche, sa remarque sur le fait qu'il soit une arnaque capillaire le fit légèrement froncer des sourcils. Il en arriva même à tout à coup se demander si blonde n'était pas réellement sa couleur naturelle à la Demoiselle. Après tout, les bruns foncés, voir les noireaux naturel ayant une pilosité chatain clair, comme c'était le cas de son bouc et de ses sourcils, c'était pas sûr que cela existe dans la nature.

- Euh oui... Je suis une arnaque capillaire comme tu dis... Toi parcontre... Pas d'arnaque, le blond te va à merveille.

Monroe adressa un grand sourire innocent à Izzie, content que ses affaires soient déjà déballées et rangées sinon quoi il y aurait des chances que ses sacs et lui se retrouvent à la porte en moins de deux. Mais c'était plus fort que lui. Il taquinait toujours les personnes qu'il appréciait et il sentait qu'il allait adorer taquiner la blondinette.

Losque la conversation dévia sur les instinct assez sauvage de Monroe, se dernier en pouvait plus de rire en écoutant Izzie. On lui avait souvent fait remarquer sa froideur mais jamais de manière aussi hilarante. A croire qu'il l'avait limite traumatisée à leur rencontre à la cafét de l'agence. Mais bon il fallait dire aussi que ça avait été son premier jour, qu'il connaissait personne, qu'il était nerveux et qu'elles étaient en retard les deux miss. Il avait des circonstances atténuantes pour une fois. Il but une longue gorgée, comme pour réfléchir à sa réponse avant de répliquer sur un ton neutre comme s'il parlait de la météo.

- Je fais pour ainsi dire jamais une bonne première impression aux gens. Après il y a les étroits d'esprits qui restent sur cette mauvaise première rencontre et qui me catalogue en sauvage froid et limite associale et il y à les autres un peu plus ouverts qui ne restent pas bloquer sur leur première impression et qui finissent par comprendre que je ne mange pas de bébés au petit-déjeûner.

Monroe haussa légèrement les épaules avec un petit air presque résigné. A vrai dire, il en avait rarement grand chose à faire de ce qu'on pensait de lui, encore moins quand c'était en négatif. Les gens qui restaient campé sur leur premières impressions ne l'interessait tout simplement pas. Comme on dot, il n'y a que les imbéciles qui ne changent pas d'avis. s'il devait commencer à se mettre martèle en tête à chaque fois que quelqu'un n'appréciait pas son comportement, il serait bientôt bon pour l'asile.

- Je crois qu'on est comme on est. Ce n'est pas à nous de changer pour plaire à la masse. Les gens capables de faire abstraction de ce qui leur déplait pour se lier aux autres sont les seuls qui valent vraiment la peine que l'on s'attarde sur eux. Les autres ne font que traverser nos existences.

Après ses paroles hautement philosophique, Monroe eut un petit sourire presque timide en fixant le verre qu'il faisait tourner entre ses doigts. Il était pas du genre bavard, et encore mois à avoir de vrais conversations non superficielles avec des gens qu'il connaissait à peine mais il était assez difficile de rester muré dans son silence avec une interlocutrice tel que Izzie en face de soit.


Gif by me
Revenir en haut Aller en bas
Izzie Stevens

Modo
• The player : Kareen
• I'm here since : 17/12/2008
• My number of posts : 2991
• Avatar : Katherine Heigl

• My age : 24
• My job : actrice mannequin
• My dwelling : chinatown 307b

___ MORE
• Statut: Collectionneur(euse)
• Relationship:
• Children: Un gremlins ? Not yet !
MessageSujet: Re: Une colocation inattendue   Mer 5 Mai - 1:22

Non mais il doutait sincèrement de sa bogossité avec les cheveux en moins. Le pire c’est que bon d’accord trouver du boulot avec les cheveux rasé se serait vachement plus compliqué, mais après tout dans des films de science fiction de seconde zone, et puis dans avatar pour être peinturluré en bleu, elle n’avait pas besoin d’avoir une masse capillaire intense. Enfin sinon elle pouvait être mise au défi elle accepterait si elle perdait de se couper sa fausse blondeur. Pour première réponse au jeune homme, elle lui tirait la langue et elle le regardait avec dédain.

Même pas vrai d’abord… Non ne cherche pas ta tondeuse de suite, on va pas tester de suite quand même.

Non mais il cherchait de plus en plus la bagarre lui, d’ailleurs, elle ne se faisait pas prier pour répondre a ses hostilités, elle attrapait un oreiller et lui balançait au visage, non mais elle allait faire sa tête du chat potté, avec les gros yeux tout malheureux.
Non mais en fait elle ne lui en voulait pas, en plus on lui disait souvent qu’elle était blonde ce à quoi elle répondait non t’as deviné ça tout seul ou tu m’as bien regardé. Bon en général il la prenait encore plus pour une folle. Non mais elle en jouait en plus, elle savait ce qu’elle valait et elle n’attendait pas l’avis des autres pour en être sûre.


Pff tu vas regretter d’habiter ici toi si tu continues.

Parce que non elle ne le virerait pas, il ne fallait pas lui dire mais c’est qu’elle l’appréciait vraiment de plus en plus. C’était peut être pour ça qu’elle en rajoutait une couche, et qu’elle le taquinait, elle était bien sûr à l’aise avec les gens, mais avec lui elle ne se gênait pas et en même temps elle savait qu’au fond elle aimerait aussi son côté protecteur, et qu’elle pourrait compter sur lui. Après tout il parait que qui aime bien châtie bien. Et justement, après avoir parlé de connerie sur leurs coupes de cheveux respectives ils partaient tous les deux sur un sujet plus sérieux, la première impression qu’on pouvait faire aux autres. Et en plus elle était tout à fait d’accord avec lui. Pourquoi se fier uniquement à l’avis que les autres pouvaient avoir sur nous, en plus ça servait juste à vous freiner, à vous empêcher d’avancer, et d’être vous-même au final.

Non mais tu peux être sûr que je vais en entendre de belle si les gens à l’agence apprennent que t’habites avec moi. Bon déjà pif paf et super pouffe vont être vertes de jalousies et vont juste vouloir me pousser dans la cage de l’ascenseur quand il y sera pas.
En même temps je m’en fous de ce que les autres ont pu dire sur toi, la première fois que je t’ai vu j’en savais rien, et une fois on a réussi à te dérider un peu, j’ai bien vu que t’étais pas si sauvage que ça, en tout cas pas avec les blondes cinglée.


Elle lui adressait un sourire, en plus elle s’en fichait vraiment, non parce que si on allait dans se sens là tout le monde irait raconter à monroe qu’izzie était folle, qu’elle allait le violer et lui refiler une maladie vénérienne par la même occasion. Tout ce qui lui importait à la jolei blonde c’était que ça se passait bien entre eux, qu’ils avaient une relation saine, même si ils avaient parfois envie de se taper dessus ils s’appréciaient vraiment et elle ne s’avançait pas de trop en disant que pour lui ça semblait être le cas aussi. Elle l’écoutait sagement parce que oui, ça aussi elle pouvait le faire.

Tu sais quoi t’as raison… Je crois qu’on ne peut rien ajouter de plus à ça…
Surtout que je ne pourrais que dire des conneries après ça.
Faut peut être mieux que j’aille à la douche et au lit…Je te demande pas si tu veux m’accompagner ?


Elle ne pouvait s’empêcher d’éclater de rire, plus le temps passé plus elle se disait qu’il allait devenir comme son frère, se serait peut être mal vu de se le taper…


Revenir en haut Aller en bas
Monroe Stanford

• The player : Civ
• I'm here since : 13/12/2009
• My number of posts : 1777
• Avatar : Tuomas Holopainen

• My age : 32 ans
5 novembre
• My job : Directeur et Photographe de l'Agence de mannequinat Ford
• My dwelling : en coloc avec Izzie Stevens sur Chinatown
• Others : - 1 percing à l'oreille droite et 2 à l'oreille gauche
- Toujours une floppées de bracelets aux poignets




___ MORE
• Statut: Libre comme l'air
• Relationship:
• Children: Bébé en route !
MessageSujet: Re: Une colocation inattendue   Jeu 6 Mai - 17:49

Il y avait peu de chance de toute manière que Monroe attaque Izzie à la tondeuse dans la minute vu qu'il suffisait de voir sa propre tignasse pour comclure logiquement qu'il en avait lui même pas vue une depuis des siècles. Même son rasoir il ne le croisait qu'une fois de temps en temps quand son bouc se muait trop en barbe à son goût. En revanche, contraitement à ce qu'elle affirmée, il doutait qu'il en viendrait à regretter son choix d'emménager chez elle. Oh il aurait probablement régulièrement envie de la noyer dans son bain ne serait-ce que pour avoirun moment de répit mais sinon ça il appréciait de plus en plus son caractère de folledingue attachante à des années lumières des personnes qu'ils cotoyait généralement.

Monroe écouta les craintes d'Izzie au sujet de ses 3 assistantes le sourire au lèvres en imaginant que trop bien la scène. Il était vrai que les 3 écervelées blonde siliconnées qu'on lui avait collé dans les pattes étaient du genre à faire ce genre de magouille. Une vraie mafia à elles seules ces filles mais Monroe ne doutait pas un seul instant qu'Izzie soit en mesure de se défendre comme une vraie Walkyrie. Cela pourrait être une scène assez amusante à voir d'ailleurs.

Pour terminer, il dût se retenir de rire à sa conclusoin sur son propos philosophique. Comme si elle n'avait pas arrêtée de dire des conneries depuis son arrivé tiens...

- C'est gentil mais je me suis douché avant de quitter l'hôtel et j'ai encore des affaires à ranger avant d'aller me coucher mais si tu à peur à ce point que je te manque je peux toujours te prêter une photo de moi

Il adressa un clin d'oeil à Izzie tout en se relevant pour retourner s'allumer une clope à la fenêtre avant de retourner attaquer les rangements de sa nouvelle chambre.


Gif by me
Revenir en haut Aller en bas
Izzie Stevens

Modo
• The player : Kareen
• I'm here since : 17/12/2008
• My number of posts : 2991
• Avatar : Katherine Heigl

• My age : 24
• My job : actrice mannequin
• My dwelling : chinatown 307b

___ MORE
• Statut: Collectionneur(euse)
• Relationship:
• Children: Un gremlins ? Not yet !
MessageSujet: Re: Une colocation inattendue   Jeu 20 Mai - 22:42

Elle était franchement contente d’être avec lui, enfin entendons nous bien, en tant que colocataire. Oui izzie avait de régulière montée d’hormones qui pouvaient lui donner l’envie irrésistible de sauter sur tout ce qui pouvait bouger. Mais là elle savait faire la différence à moins qu’il ne lui demande elle ne le violerait pas, non elle l’appréciait vraiment, et en repensant à ce qu’elle était entrain de dire, à ce que les gens pensaient de lui, elle se disait que tout le monde faisait fausse route. En même temps c’était un peu l’effet voulu, il semblait aimer avoir la paix, pas tout à fait son style à elle, elle avait besoin de combler le vide en étant entourée de plein de monde, bon d’accord pas toujours les bonnes personnes.
Elle le regardait en souriant, lui, elle savait au fur et à mesure que les minutes passées, qu’il serait toujours là pour elle, peut être qu’elle avait enfin trouvé un protecteur…
Bon attention, elle était peut être proche de lui, elle se montrait même amicale, mais il lui faudrait encore un peu de temps pour lui faire vraiment confiance, mais bon il était sur la bonne voie diront nous.

Elle reprenait vite le cours de ses conneries, elle en disait à tout bout de champs, et si elle ne le faisait pas tout le monde la croyait malade. Alors oui forcément, elle pensait à une douche en tête avec lui, et elle riait en écoutant sa réponse, non mais il pouvait la protéger et la faire rire, fallait qu’il fasse attention, sinon elle allait faire de lui une publicité comme quoi il était un homme parfait, bonjour la nouvelle réputation.


Mais pourquoi se contenter d’une image virtuelle, quand j’ai l’original à deux pas de ma porte. Non mais si je m’ennuie je viens te réveiller tu me chanteras une berceuse… Bon je vais à la douche j’insiste pas…

Elle partait sous la douche non sans avoir répondu à son clin d’œil, et lui avoir sourit une dernière fois. Elle filait sous une douche rapide, histoire de se délasser et elle sortait vite pour s’enrouler dans une de ses énormes serviettes. Elle essorait rapidement ses cheveux, elle passait le sèche cheveux, histoire de ne pas mettre plein d’eau sur son oreiller, mais elle ne les martyrisait pas plus que ça.

Alors qu’elle allait dans sa chambre, elle se souvenait d’un détail con, elle ne lui avait pas donné son jeu de clefs, elle allait l’attraper, C’était avec une porte clef en métal, un ange, bon ce n’était peut être pas le style de monroe, au pire il le changerait. Elle allait à sa porte heureusement elle avait entendu du bruit, il ne dormait pas encore, elle frappait à la porte et entrait.


C’est que moi, je viens pour te violer…Nan ça va je déconne enfin…Bon d’accord tu veux pas , je te donne les clefs, si tu veux sortir ça pourrait s’avérer utile, et puis je ne serais pas toujours là à attendre derrière la porte pour ouvrir, il m’arrive même de bosser des fois…Voilà bienvenue chez toi et bonne nuit.

Elle s’approchait lui faisait un bisou sur la joue, une accolade et elle allait bouquiner dans sa chambre avant de dormir, elle était plutôt épuisée à la fin de son jour off. Bon au moins elle n’était plus seule, et ça c’était assez cool.

(pf)







Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Une colocation inattendue   Aujourd'hui à 13:10

Revenir en haut Aller en bas
 

Une colocation inattendue

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LA in Live :: Topics Terminés-