Partagez | 
 

 Une colocation inattendue

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Monroe Stanford

• The player : Civ
• I'm here since : 13/12/2009
• My number of posts : 1777
• Avatar : Tuomas Holopainen

• My age : 32 ans
5 novembre
• My job : Directeur et Photographe de l'Agence de mannequinat Ford
• My dwelling : en coloc avec Izzie Stevens sur Chinatown
• Others : - 1 percing à l'oreille droite et 2 à l'oreille gauche
- Toujours une floppées de bracelets aux poignets




___ MORE
• Statut: Libre comme l'air
• Relationship:
• Children: Bébé en route !
MessageSujet: Une colocation inattendue   Ven 8 Jan - 17:38

C’est avec une joie particulière que Monroe pliait bagages dans sa chambre miteuse. Non pas qu’il était à ce point heureux d’emménager chez Izzie, bien qu’il appréciait cette dernière même s’il la connaissait relativement peu, mais il était surtout aux anges de quitter enfin cet endroit qui devrait rester dans sa mémoire comme un véritable lieu de torture. Et pourtant il en avait connu des logements plus que limites. Il avait même séjourné durant 2 mois avec des Guérillas rebelles d’Amérique du sud dans un campement rudimentaire en pleine forêt et pourtant, même cela lui avait paru confortable en comparaison avec ce motel de malheur.

Sifflotant gaiement un morceau de Sonata Arctica lui tournant en tête, il entassait donc ses affaires sans faire attention aux ébats bruyants provenant de la chambre voisine. Une fois la note réglée, il profita d’être sur le trottoir pour s’allumer une clope tout en cherchant, en vain, un taxi. Peu importe, il faisait beau, comme presque toujours dans cette ville, et un peu de marche n’allait pas le tuer. Il finirait bien part trouver un taxi le long du chemin.

Tout en se battant entre ses bagages et sa clope, il tenta d’imaginer ce qu’allait être la vie en colocation avec Izzie. A ce qu’il avait pu en voir, cette fille était une vraie tornade ambulante en parfaite contradiction avec son calme habituel à lui. En toute franchise, il avait hésité 2 jours entiers après avoir vu son annonce avant de la contacter mais la blondinette avait l’avantage qu’il l’a connaissait déjà vaguement et donc, il avait déjà une petite idée d’à quoi s’attendre comparer aux autres annonces de parfaits inconnus. Enfin du moins, il espérait savoir à quoi s’attendre car quelque chose lui disait qu’il n’était de loin pas au bout de ses surprises avec cette demoiselle exubérante.

30 minutes et 2 clopes plus tard, le photographe trouva enfin un taxi et découvrit avec agacement qu’il ne l’avait prit finalement plus que pour 2 pâtés de maisons. Il fallait vraiment qu’il s’achète une carte détaillée de Los Angeles et qu’il l’étudie en détail dans les prochains jours.

Chinatown semblait bien plus agréable qu’il ne l’avait tout d’abord pensé. L’endroit semblait animé mais de manière positive et sympathique contrairement au quartier qu’il venait de quitter. Le taxi l’avait laissé droit devant l’entrée de l’immeuble avec une bonne dizaine de minutes d’avance. Ignorant s’il aurait l’occasion de fumer à l’intérieur, ce dont tout de fois il doutait, il profita de ce moment en surplus pour s’allumer une clope tout en s’asseyant sur les marches menant à la porte d’entrée du bâtiment pour observer les alentours. L’endroit semblait bien desservit en transport public, ce qui l’arrangeait compte tenu du fait que sa voiture avait rendue l’âme 6 ans plus tôt et qu’il n’avait jamais trouvé utile d’en racheter une depuis.

Une fois sa cigarette terminée, il reprit ses bagages et se lança à la recherche de l’appartement qui, s’il se souvenait bien, était au 3ème. Sans prêter attention à l’ascenseur, il se dirigea vers la cage d’escaliers et grimpa à l’étage en question.

Arrivé devant la porte, il posa toutes ses affaires, qui au final tenaient dans seulement 3 sacs de sport et un sac prévu pour le matériel photo, prit une profonde inspiration, et sonna…


Gif by me
Revenir en haut Aller en bas
Izzie Stevens

Modo
• The player : Kareen
• I'm here since : 17/12/2008
• My number of posts : 2991
• Avatar : Katherine Heigl

• My age : 24
• My job : actrice mannequin
• My dwelling : chinatown 307b

___ MORE
• Statut: Collectionneur(euse)
• Relationship:
• Children: Un gremlins ? Not yet !
MessageSujet: Re: Une colocation inattendue   Lun 11 Jan - 22:02

Quoi de neuf dans la vie de la grande blonde super sexy, bah pas grand-chose, elle attendait que le film d’omarion soit bouclé, et enfin monté, le tournage du film avait été ponctué de pas mal de rebondissements, des départs en cascade, elle s’était bine entendu avec marques, bon rien d’important n’en découlerait, juste un petit moment bien agréable, et puis ils s’étaient bien éclaté ça en restait le principal. Elle était de nouveau en contact avec son agent qui lui était bien décidé à exploiter le plus possible ce qui pouvait en découler. Elle avait d’ailleurs déjà fait des nouveaux shooting photo, de quoi alimenter son book, et pas mal de rendez vous dans les jours à venir. Elle sortait toujours autant, elle s’amusait, elle profitait de la vie à sa façon, et fallait pas l’énerver sur son mode de vie, parce qu’elle était prête à se battre pour en découdre. En général elle ne jugeait pas les autres sur leur mode de vie, elle attendait à ce qu’on en fasse autant pour elle.

Bref tout ça pour dire qu’izzie était toujours égalé à elle-même, et elle n’était pas prête de changer. Son ancienne colloc avait eu de la chance, elle avait fini par renouer le contact avec sa famille, elle avait découvert qui était son frère, et elle était parti le rejoindre pour mieux apprendre à le connaitre. Tout ça s’était bien gai, mais elle n’aimait pas trop vivre toute seule, du coup elle avait de nouveau mis une annonce à l’agence, et elle était surprise que le premier à y répondre se trouvait être Monroe. Elle se souvenait bien de lui, c’était un photographe de l’agence, assez particulier. Il pouvait être un peu froid de prime abord, mais après tout elle avait bien rigolé et la séance c’était très bien passée. Faut dire qu’izzie n’avait eu besoin de personne elle sortait connerie sur connerie, et en plus avoir pif paf et pouf-pouffe en assistante, c’était facile de sortir des bêtises. Elle avait tout fait, de oh mon dieu tu t’es cassé un ongle ma pauvre chérie comme t’arrives à surmonter ça tu m’épates, à moi faire un régime mais tu sais bien je mange une pomme le midi et ça me suffit, le soir je mange léger, oh une pizza, un brownies le tout arrosé de milshake, juste ça…

Elle avait tout de même hésité avant de répondre au jeune homme, pas qu’elle ne l’aimait pas, après tout elle ne le connaissait pas assez, mais c’était assez flippant de se dire elle allait avoir un mec à la maison, et est ce qu’ils allaient se supporter, est ce que leurs styles pourrait s’accorder, elle n’avait pas envie de vivre dans l’enfer. Mais bon il avait l’air sympa tout de même et elle avait envie de tenter le coup. Elle faisait de la patisserie en attendant qu’il passe, la reine du muffin était en action, oui bon elle avait un peu de farine sur le front à force de s’essuyer les mains sur le front, et avant qu’elle n’aie eu le temps de se nettoyer on sonnait à la porte. Elle ouvrait la porte et se trouvait nez à nez avec le dit monroe. Elle le regardait en souriant.


Oui mon petit, tu vends quoi ? des encyclopédies ? J’ai besoin de rien normalement…ah tu vends peut être des billets pour une tombala


Revenir en haut Aller en bas
Monroe Stanford

• The player : Civ
• I'm here since : 13/12/2009
• My number of posts : 1777
• Avatar : Tuomas Holopainen

• My age : 32 ans
5 novembre
• My job : Directeur et Photographe de l'Agence de mannequinat Ford
• My dwelling : en coloc avec Izzie Stevens sur Chinatown
• Others : - 1 percing à l'oreille droite et 2 à l'oreille gauche
- Toujours une floppées de bracelets aux poignets




___ MORE
• Statut: Libre comme l'air
• Relationship:
• Children: Bébé en route !
MessageSujet: Re: Une colocation inattendue   Lun 11 Jan - 23:47

Lorsqu’ Izzie lui ouvrit la porte et lui tînt son étrange discours, Monroe fronça des sourcils en se massant la nuque. Cette fille était belle et bien toujours aussi fantasque que dans son souvenir. En plus, elle était à moitié couverte de farine et une odeur alléchante s’échappait de l’appartement. Cela eut le mérite d’amuser Monroe. Ainsi donc elle cuisinait ? Il avait toujours imaginé que les mannequins ne se nourrissaient que de pilules en tout genre et s’était déjà inconsciemment fait à l’idée de devoir cuisiner lui-même s’il ne voulait pas avoir à se nourrir exclusivement de légumes cuits à la vapeur. Il se rappela alors que lors de leur rencontre au studio il avait déjà été surprit de la voir dévorer des brownies 100% caloriques. Jetant un coup d’œil discret, et professionnel, à la silhouette du mannequin, Monroe prit peur en tentant d’imaginer le nombre d’heures qu’elle devait probablement passer dans les salles de sport pour garder la ligne et pria intérieurement pour qu’elle ne le traîne pas avec elle. Pour le photographe, la notion de sport se limitait à 1h de footing 2 fois part semaine histoire de garder la forme entre 2 sauts en élastiques ou périple en rafting dans les rapides quand il n’escaladait pas une falaise. Pour lui, sport devait rimer avec sensations fortes. Les salles de sport bondés de machines de tortures aussi diverses que variés sur lesquels s’entraînés des types bourrés d’anabolisant, c’était pas vraiment son trip.

Après sa rapide observation de la jeune femme, chose qui ne prit pas plus d’une seconde ou deux, il répondit avec un air hilare sur un ton enjoué de vendeur d’émission de téléshopping.

- Non aujourd’hui je vous propose l’offre du siècle ! Un colocataire pratique et peu encombrant qui vous facilitera grandement la vie en participant aux tâches ménagères, en portant vos courses et autres et tout ça pour la modique somme d’une part de ce qui sent délicieusement bon depuis votre cuisine ma P’tite Dame !

Monroe lui-même fût le premier surprit de sa réponse. Non pas qu’il n’était pas du genre à plaisanter, loin de là d’ailleurs. C’était juste que généralement il se montrait bien plus réserver avec les personnes qu’il connaissait à peine. Pour être franc, cet air de brun ténébreux mystérieux qu’il semblait cultiver et qui semblait plutôt plaire à la gente féminine n’était ni plus ni moins due à de la timidité de sa part. Rien de bien mystérieusement romantique à tout ça donc. Tout de fois, l’entrain d’Izzie était du genre contagieux. Il était plutôt difficile d’y résister.

- Je te dérange en pleine cuisine ou tu testes un nouveau fond de teint pas vraiment au point ?

Le photographe avait demandé cela sur le ton de la plaisanterie, d’une voix de velours avec un demi sourire tout en inclinant légèrement la tête de côté. D’un vague signe de la main, il indiqua le front d’Izzie.

- Tu serais parfaite pour une pub de cuisine des années 50 comme ça cela dit. Il te manque plus que le tablier.

Monroe adressa un clin d’œil à la jeune femme avec un sourire amusé tout en enfonçant ses mains dans les poches arrière de son jeans troués, légèrement penché en avant et observa un court instant le palier avant de reposer ses yeux sur la demoiselle.

- Et tu comptes me fais entrer où tu as prévue de me faire vivre dans l’ascenseur ?


Gif by me
Revenir en haut Aller en bas
Izzie Stevens

Modo
• The player : Kareen
• I'm here since : 17/12/2008
• My number of posts : 2991
• Avatar : Katherine Heigl

• My age : 24
• My job : actrice mannequin
• My dwelling : chinatown 307b

___ MORE
• Statut: Collectionneur(euse)
• Relationship:
• Children: Un gremlins ? Not yet !
MessageSujet: Re: Une colocation inattendue   Jeu 14 Jan - 2:17

Non mais des fois elle était calme la blonde, oui le soir quand elle dormait, normalement, jusqu'à preuve du contraire, elle ne disait pas trop de connerie. Enfin tout ça restait à vérifier, si il avait du temps libre il pouvait peut être mener l’expérience…Elle sortait les âneries sans réfléchir. Elle aimait bien être comme ça, un peu fofolle, mais tellement attachante après tout. Et ce qui tombait pour le mieux, c’était que ce garçon, qu’elle avait d’abord pris pour distant, un peu bizarre, finalement il se laissait aller au même délire qu’elle, et c’était plutôt très agréable… Après tout elle avait bien fait de lui répondre, la collocation promettait de révéler pas mal de surprise.
Elle le regardait de haut en bas, jetant même un regard pour voir s’il était en parfait état… non mais attention elle surveillait le tout.


Hum ça me semble intéressant tout ça. En plus le prix semble intéressant, surtout que je fais souvent la cuisine, c’est un péché mignon, des muffins surtout. Est-ce que ça marche toujours ?

Elle riait carrément avec lui, et ça enchainait tout ça sur le pas de la porte. Hein mais de quoi il lui parlait, elle passait sa main sur sa joue…Ah effectivement la farine ça accroche pas mal, non mais un jour faudrait peut être lui apprendre à cuisiner sans s’en foutre un peu partout , ça pouvait faire négligé…

Han mon dieu tu me perces à jour, je tente un nouveau genre, je vais bientôt me recycler dans le théâtre kabuki, on sait jamais je pourrais peut être faire un carton, t’en pense quoi ?

Un tablier mais bien sûr, il voulait y entrer dans l’appart ou se faire claquer la porte au nez ? non mais elle pouvait le faire aussi…

Ouais par contre je ne suis pas aussi sage et obéissante qu’une femme des années 50 , heureusement sur papier glacé je dois pouvoir faire l’illusion, t’en pense quoi ?


L’ascenseur, elle jetait un coup d’œil, elle tentait de prendre la mesure de loin avec ses mains, est ce qu’il pouvait y tenir. Oh en se ratatinant ça pouvait peut être passé non ?

Je sais pas, je vais peut être faire un effort, ce serait mieux pour toi non ? Ah ça va t’as pas trop peur, t’es toujours tenté ? Tu dois vraiment être inconscient toi.

Elle écarte la porte, et l’invite à entrer chez elle. Il pouvait enfin apercevoir l’appartement assez cosy de la demoiselle, peut être un peu trop féminin pour lui. Bon attention on n’était pas dans un appartement rose bonbon, avec des nœuds nœuds partout, non faut pas abuser, ce n’était pas une femmelette non plus.
L’appartement était classe, spacieux décoré avec goût. Un salon dans les tons blancs, avec un grand canapé d’angle, sur lequel elle passait pas mal de temps, et dont elle avait tendance à tomber quand elle était en mode glandage et qu’elle était surprise par la sonnette.


Ça ne va pas encore affolé ?

La bonne odeur c’est des muffins, alors gourmand pas gourmand ?

T’as peut être envie de voir l’appart, à moins que tu préfères l’ascenseur, attends je peux peut être appelé le proprio, doit y’ avoir un cagibi au sous sol, t’aimeras peut être mieux, que la chambre douillette personnalisable à souhait… Je te louerais même la douche si tu veux…Oh remarque t’as peut être pas envie…


Revenir en haut Aller en bas
Monroe Stanford

• The player : Civ
• I'm here since : 13/12/2009
• My number of posts : 1777
• Avatar : Tuomas Holopainen

• My age : 32 ans
5 novembre
• My job : Directeur et Photographe de l'Agence de mannequinat Ford
• My dwelling : en coloc avec Izzie Stevens sur Chinatown
• Others : - 1 percing à l'oreille droite et 2 à l'oreille gauche
- Toujours une floppées de bracelets aux poignets




___ MORE
• Statut: Libre comme l'air
• Relationship:
• Children: Bébé en route !
MessageSujet: Re: Une colocation inattendue   Jeu 14 Jan - 16:27

Monroe laissa Izzie papoter tout en récupérant ses bagages et en la suivant à l'intérieur avec un petit sourire hilare sur les lèvres. Ce n'était pas tant qu'il n'avait rien à lui répondre, au contraire. Le soucis c'était qu'elle ne lui en laissait pas l'occasion ! Tout de fois, il fût incapable de retenir un rire clair qui résonna à trvers la pièce lorsqu'elle affirma qu'il devait être vraiment inconscient. Bizarrement, là tout de suite maintenant, il état assez d'accord.

Faire coexister Izzie et Monroe dans un même appartement équivalait à tenter de mêler le feu et la glace. Tout le monde sachant que c'était impossible, il fallait vraiment être idiot pour encore vouloir essayer. Tout de fois, Monroe préféra voir les choses sous un tout autre angle. D'un côté, ils étaient certes très opposés mais tout de fois assez complémentaire. Izzie aimait parler, Monroe lui aimait écouter. C'était déjà relativement une bonne chose.

De plus, la bonne humeur contagieuse, même si elle risquait de s'avérer vite épuisante, d'Izzie lui faisait un bien fou. Non pas qu'il était du genre dépressif, heureusement, mais de nature assez réservé et plutôt sauvage, cet espèce d'ouragan surexcité ne pouvait que le pousser à se sociabiliser plus. Après tout, il avait décidé de poser bagages à Los Angeles pour démarrer une nouvelle existence non ? Et se faire violence n'avait jamais tué personne.

Finalement, Izzie marqua une pause un plus plus soutenue que les premières et Monroe posa son regard sur elle, se retenant de rire, se disant qu'il tenait peut-être là sa dernière chance de pouvoir en placer une. D'autant que sa toute dernière remarqua le fit arquer d'un sourcil. Certes, il avait pas vraiment le look du Trader BCBG mais quand même.

- Oh j'avoue que les douches et moi on est pas très proche... J'en prend que une fois part jour.

Monroe adressa un clin d'oeil à la tornade blonde avant d'observer plus correctement les alentours. De toutes évidences, aucun mecs n'avaient vécu ici depuis des lustres mais heureusement, a priori il n'y avait rien de rose ou autre horreur du genre, c'était déjà ça de gagné.

- Et si ça ne t'ennuie pas à choisir je préfère la chambre à un cagibis. D'ailleurs en parlant de chambre, c'est part où ? Elire domicile sur ton canapé n'est pas vraiment un problème mais si je dois être réveiller le matin part un petit-ami jaloux décidé à me péter la gueule, je préfère encore pouvoir m'enfermer à clé dans un lieu sécurisé...

A voir le regard du photographe, le réveil matinale en fracas, c'était du vécu. Sa mâchoir en avait encore mal rien que de s'en souvenir d'ailleurs. Monroe était bien forcé d'avouer qu'il avait l'art de s'engager dans les histoires les plus impossibles qui soit. Il n'y avait qu'à voir le désastre Ahsley.

Agacé de constater qu'il pensait une fois de plus à elle, selon lui il édevenait pire qu'un ado de 15 ans fou de Britney Spears, Monroe changea aussitôt le cours de ses idées pour jeter un coup d'oeil en direction de ce qui semblait être la cuisine avant de revenir à Izzie.

- Si tu es sage je te ferais un jour goûter à ma spécialité


Gif by me
Revenir en haut Aller en bas
Izzie Stevens

Modo
• The player : Kareen
• I'm here since : 17/12/2008
• My number of posts : 2991
• Avatar : Katherine Heigl

• My age : 24
• My job : actrice mannequin
• My dwelling : chinatown 307b

___ MORE
• Statut: Collectionneur(euse)
• Relationship:
• Children: Un gremlins ? Not yet !
MessageSujet: Re: Une colocation inattendue   Ven 15 Jan - 13:26

Elle une petite tornade, bon vraiment petite, il allait être déçu, non parce que si il croyait qu’elle était toujours à fond comme ça, il allait être tout triste les fois où elle ne serait qu’a 90%. Non mais des fois vraiment elle était calme, par contre elle était rarement de mauvaise humeur, il lui en fallait beaucoup. Bref elle le faisait entrer dans l’appartement, heureusement, elle n’était pas bordélique, il était face à un appartement propre classe et pas trop, trop féminin. Il aurait le droit de mettre des affaires à lui, pour se sentir bien et pour qe se soit aussi un peu son appartement à lui aussi. Enfin si il était vraiment tenté pour rester, non parce que là ça voulait peut être dire, ah oui ça me plait je reste, est ce qu’il savait au moins le prix du loyer demander, oui non enfin bref pas grave on verrait ça plus tard. Elle riait à sa remarque pour les douches …

Dis pas ça à pif paf et pouffe elle serait déçue… J’ai vécu dans un appart ave cd’autre mannequin à new york dont un super beau gosse, mais vraiment le mec qui limite pose tout le temps, et parfait en toute situation. Enfin ça c’est pour ceux qui ne vivaient pas avec lui, non parce que en privait monsieur ne se lavait que franchement le minimum, attends pourquoi déjà…Ah oui l’eau abime la peau, et il ne pouvait pas acheter de l’eau de source, il était ecolo dans l’âme ce garçon…

Non mais elle en avait connu des mecs bizarres franchement, finalement elle avait toujours eu des colocations des plus étrange, celle là ne détonait pas tant que ça des autres. New york avait été pas mal dans ce genre là, y’a pas plus dingue que de vivre avec des mannequins, le pauvre monroe, déjà qu’il bossait avec des gens pas évident à cerner et des fois très saoulant il allait devoir enfin il avait choisi de vivre avec un phénomène du genre.

Ouais alors pour le petit ami t’en fait pas , pas de soucis de ce côté-là. Mais bon même si ça me déplairait pas de retrouver tous les matins, en train de ronfler gracieusement sur le canapé, limite j’ai bien dit limite avec le petit filet de bave…Attends je vais peut être te laisser le canapé ça pourrait être sexy non ?

Elle riait de plus belle, non mais franchement je vous jure, elle n’en ratait pas une, le pauvre il allait finir par ouvrir la fenêtre et se barrer par cette échappée soudaine. Elle lui fit un signe de tête pour l’emmener avec elle, non pas pour le traumatiser plus quoi que, elle pouvait faire quoi de pire là…

Comment ça tu cuisines aussi ? mais j’ai vraiment saisi l’occase du siècle en tant que colloc… Euh dis moi je risque pas de finir à l’hosto avec ta spécialité, non parce que ce n’est pas ce que je préfère au monde…

Elle ne mettait pas en doute ses talents cuisinier, non elle avait même hâte de s’y trouver confronter la belle blonde. Elle l’avait amené là où elle voulait du salon on prenait un petit couloir et hop la porte à droite devenait la nouvelle chambre de monsieur. Bon là aussi ce n’était pas féminisé à outrance au contraire c’était même assez impersonnel, peint en blanc, avec un lit en bois foncé, quelques meubles , un placard encastré ou ranger ses affaires, et comme dans la chambre de la blonde une fenêtre avec vu sur le quartier, assez clair comme endroit, pas le grand luxe mais franchement pas si mal que ça.

Et voilà, la salle de bain c’est la porte à côté, ma chambre est après, ça te va t’en pense quoi ? t’es sur c’est mieux que le cagibi, je laisse encore le choix…


Revenir en haut Aller en bas
Monroe Stanford

• The player : Civ
• I'm here since : 13/12/2009
• My number of posts : 1777
• Avatar : Tuomas Holopainen

• My age : 32 ans
5 novembre
• My job : Directeur et Photographe de l'Agence de mannequinat Ford
• My dwelling : en coloc avec Izzie Stevens sur Chinatown
• Others : - 1 percing à l'oreille droite et 2 à l'oreille gauche
- Toujours une floppées de bracelets aux poignets




___ MORE
• Statut: Libre comme l'air
• Relationship:
• Children: Bébé en route !
MessageSujet: Re: Une colocation inattendue   Sam 16 Jan - 11:52

Plus Izzie parlait, ou plutôt monologuait, plus Monroe devait se retenir de rire. Décidemment cette fille était un sacré numéro. Je paris qu'elle est du genre à causer même en dormant, songea-t-il avec amusement. M'enfin, c'était plutôt une bonne chose qu'elle soit capable de faire la conversation pour deux. Combien de fois Monroe c'était vu se faire critiquer à cause de son mutisme ? Il avait cessé de compter, sa propre mère étant la première à le rembarer là-dessus. Il fallait dire que si on ne lui posait pas de question ou qu'on ne lui adressait pas la parole, il était tout à fait capable de rester un jour entier sans ouvrir la bouche, voir plus. Lancer machinalement la conversation était tout simplement pas dans son code génétique. S'il était celui qui adressait le premier la parole à quelqu'un, même un proche, c'était soit qu'il avait une question, soit une chose importante à dire. Du coup, entouré d'inconnus, s'il prenait les devant c'est qu'il avait vraiment fournis un effort pour le faire.

Le cas Izzie était assez différent part contre. Et oui, avec elle, il était difficile de rester muet. Que se soit pour répondre à ses questions ou pour simplement réagir aux bétises qu'elle arrivait à débiter. Elle en avait probablement aucune conscience mais réussir à faire parler autant Monroe alors qu'il vous connaissez à peine était un exploit !

Tout de fois, il en était assez content. Comme il l'avait déjà pensé plus haut, s'habituer à s'ouvrir aux autres et à être un peu plus sociable ne pourrait pas lui faire de mal, au contraire.

Il s'apprétait à lui rétorquer que jamais personne encore était mort des suites de sa cuisine, du moins cela n'avait jamais pu être prouvé, mais ils arrivèrent dans la chambre. Grande, lumineuse et impersonnel. C'était parfait ! Surtout que le côté impersonnel n'allait pas rester bien longtemps.

Balançant les 3 sacs de sport, prenant nettement plus soin du sac contenant son matériel photo, Monroe fit quelques pas dans la chambre puis se tourna vers Izzie.

- Au fait, tu ne m'a jamais dit combien tu demandais en loyer.

A vrai dire, Monroe n'avait pas vraiment pensé à demander non plus. Il avait un boulot fixe avec un salaire convenable et c'était une colocation dans Chinatown donc à moins que la Demoiselle soit la Reine des Arnaqueuses, c'était de toutes façons dans ses moyens.

- Et c'est sérieux cette histoire de cagibis louable à la cave ?

Le pire dans cette question, c'était qu'il était des plus sérieux.


Gif by me
Revenir en haut Aller en bas
Izzie Stevens

Modo
• The player : Kareen
• I'm here since : 17/12/2008
• My number of posts : 2991
• Avatar : Katherine Heigl

• My age : 24
• My job : actrice mannequin
• My dwelling : chinatown 307b

___ MORE
• Statut: Collectionneur(euse)
• Relationship:
• Children: Un gremlins ? Not yet !
MessageSujet: Re: Une colocation inattendue   Mar 19 Jan - 3:39

Oh oui bien sûr qu’elle s’était rendue compte qu’elle parlait un peu beaucoup toute seule, mais ça ne la dérangeait pas tellement, elle en avait l’habitude. Elle parlait un peu plus que toute le monde de toute façon, sauf quand elle faisait des folies de son corps, là elle était bien trop occupé pour pouvoir parler en même temps. Bref qu’il ne s’inquiète pas tout de même, non parce que des fois elle lui laisserait des pauses, il pouvait être sûr qu’elle n’était pas ultra collante, elle aimait juste avoir de la compagnie, et être barge, c’était comme ça qu’elle fonctionnait. Elle avait beau avoir plein de monde, connaître des tas de gens dans le fabuleux monde de paillettes made in Hollywood, elle se sentait parfois seule dans ses cas là, et du coup bon elle se ramènerait pour lui parler dans ses cas là, mais à part ça, et les fois où en temps normal elle pouvait dire un monceaux de connerie, à part à ses moments là, il pourrait espérer avoir la paix…

Alors … bah dis-moi… ?

Alors là le pauvre, il ne pouvait même pas de douter de la question, elle pouvait lui demander comment il trouvait la chambre, ce qu’il pensait du temps dehors, ou ce qu’il pensait encore de la poussée ségrégationniste de nos jours aux états unis et son pouvoir, dans un pays où la majorité du peuple à élu un président noir, alors qu’est toujours mal traité la population noire américaine dans certains quartiers à mauvaise réputation…Et à ça il lui dirait quoi ? Bref non ce n’était pas à ça qu’elle pensait, et elle allait justement lui éclaircir le comment du pourquoi.

Bah ta cuisine, je risque rien…

Elle lui faisait un grand sourire le pauvre, il allait foncer chez le premier médecin, et demander une prescription pour dépression. Elle attendait qu’il lui dise si oui ou non il aimait, et au fait si il acceptait la collocation, non parce qu’elle ne savait pas, mais comme il venait de jeter ses sacs dans la dite chambre, y’avait fort à parier que la réponse à la question de la blondasse serait positive.

Le loyer oh juste une nuit de sexe avec moi disons une fois par semaine à débattre bien sûr…

Elle gardait le sérieux mais juste une petite minute, non plus elle ne pouvait franchement pas …

Roh arrêtes, fais pas cette tête là, je pourrais finir par le prendre mal, je ne suis pas si repoussante que ça. Enfin bref, 400 dollars par mois est ce que c’est bon pour toi ?

Elle attendait la réponse du jeune homme comme toujours, non mais qu’est ce qu’il pouvait se faire désirer ce jeune homme, elle espérait qu’il soit plus que partant parce que franchement plus le temps passait et plus l’idée de la collocation avec lui, lui plaisait, elle était sûre que ça marcherait et quand plus ils pourraient même se marrer tous les deux.

Oh mais t’aime pas chez moi, t’as pas assez de place ? Tu veux un endroit pour te réfugier si je suis non quand je serais trop chiante ?

Elle était trop douée pour le métier d’actrice, franchement là aussi elle méritait un oscar.

Sinon oui y’a une sorte de cagibi ça tient de la cave et d’une pièce de torture, me demande pas à qui c’était ni à quoi ça servait mais en tout cas c’est de taille moyenne et avec quelques petits travaux, et une mise aux normes ça pourrait servir, je peux demander pourquoi sérieux ?


Revenir en haut Aller en bas
Monroe Stanford

• The player : Civ
• I'm here since : 13/12/2009
• My number of posts : 1777
• Avatar : Tuomas Holopainen

• My age : 32 ans
5 novembre
• My job : Directeur et Photographe de l'Agence de mannequinat Ford
• My dwelling : en coloc avec Izzie Stevens sur Chinatown
• Others : - 1 percing à l'oreille droite et 2 à l'oreille gauche
- Toujours une floppées de bracelets aux poignets




___ MORE
• Statut: Libre comme l'air
• Relationship:
• Children: Bébé en route !
MessageSujet: Re: Une colocation inattendue   Mar 19 Jan - 12:03

Alors ben dis-moi quoi ? Poser ce genre de question à un type qui n'avait pas pour habitude de s'épancher, c'était un peu risqué. Ainsi, il se contenta de l'observer en attendant la suite qui, part chance, ne tarda pas à arriver.

- Oh ben jamais personne en est mort pour autant que je le sache. Enfin du moins il a jamais été clairement prouvé qu'elle était morte à cause de ce que je lui avais cuisiner donc...

Et le pire dans l'histoire c'est qu'il avait répondu cela avec l'air le plus sérieux du monde. Et oui, la jolie Blonde n'avait pas le monopole de la comédie. Observant la réaction d'Izzie, il eut un petit sourire. Sourire qui tourna en air surprit lorsqu'elle lui parla de la façon dont elle envisageait le loyer. Amusé, il prit volontairement bien la peine de l'observer des pieds à la tête avec un petit sourire amusé naissant sur ses lèvres lorsqu'elle réctifia le tir.

- A choisir j'aurais préféré la nuit de sexe hebdomadaire mais 400 par mois ça ira aussi.

Monroe adressa un clin d'oeil à la Tornade blonde avec, pour une fois, évènement très rare, un GRAND sourire sur les lèvres. Grand sourire qui tout de fois disparu rapidement au profit de son plus petit sourire presque timide habituel. Heureusement qu'il n'était pas du genre à s'offusquer de ce genre d'offres ou, pire, à les prendre au sérieux.
Tout en se tournant vers la fenêtre pour observer la rue, il écouta Izzie lui parler du fameux cagibi - salle de torture.
- Non a vrai dire c'est toi que je songeais y enfermer.
Monroe se tourna à nouveau vers la jeune femme, son sourire n'ayant pas quitté ses lèvres, ce qui était plutôt bon signe chez lui.
-Non en fait c'était juste dans l'idée dans faire éventuellement une chambre noire. Je sais que maintenant tout le monde ne travail plus qu'avec des appareils numérique mais en dehors du boulot j'aime bien utiliser mon bon vieux appareil à négatif.
Sa phrase à peine terminé, il se rapprocha doucement d'Izzie avec un étrange sourire sur les lèvres puis se pencha sur elle pour pouvoir murmurer.
- Mais si tu préfère en faire une chambre de torture à la SM... Je t'imagine tout à fait en tenue de soubrette latex avec une cravache en main
Se retenant clairement de rire, il recula d'un pas pour observer la réaction de la Demoiselle tout en remettant machinalement une de ses mèches mi brune mi rouge écarlate derrière son oreille.


Gif by me
Revenir en haut Aller en bas
Izzie Stevens

Modo
• The player : Kareen
• I'm here since : 17/12/2008
• My number of posts : 2991
• Avatar : Katherine Heigl

• My age : 24
• My job : actrice mannequin
• My dwelling : chinatown 307b

___ MORE
• Statut: Collectionneur(euse)
• Relationship:
• Children: Un gremlins ? Not yet !
MessageSujet: Re: Une colocation inattendue   Dim 24 Jan - 4:46

Elle pouvait le faire parler, oui elle y arriverait, elle avait un bon feeling avec lui, heureusement qu’elle ne se fiait pas à ses premières impression, non parce que la première fois toh…elle serait plus partie en courant plutôt que de lui dire viens vivre à la maison y’a de la place pour toi. Non mais franchement, ça reste entre nous, elle commençait même à l’apprécier, il semblait la suivre dans ses délires, et sans partir en courant, alors oui, elle savait qu’elle ne s’ennuierait pas et qu’il parlerait le bougre. En plus il la faisait rire.

Euh ouais, bah écoutes je ferais mon testament avant de gouter un de tes repas. Oh et puis je te mettrais le numéro de l’hôpital en grand sur le frigo, et puis je préviendrais les voisins aussi…Mais j’aime prendre des risques quand même…


Elle souriait, bah oui elle lui disait des conneries, et puis elle était sûre qu’il devait assurer au moins sur un plat, allez, même de la purée en flocon, ça pourrait passer. Et puis elle lui ferait des muffins, on pouvait vivre de ça non ? Oh si que des muffins elle savait même en faire des salées, ça pouvait suffire pour tenir toute la vie.
Elle le regardait et faisait mine de se mordre la lèvre, en le regardant un peu déçue pour le coup.


Mince je le savais j’aurais du rester sur mon premier prix, voilà je vais être frustré maintenant.


Elle le regardait en lui lançant un petit clin d’œil. Et pas le temps de s’attarder la dessus qu’il la menaçait de l’enfermer dans un cagibi, ok il jouait à ce petit jeu là le monsieur, elle adorait ça, non mais comment elle avait pu hésiter une seule seconde avant de lui répondre.

Hum, comment t’as deviné que j’adore ça…

Bah oui quelle jeune femme n’aimait pas se faire enfermer dans une pièce, ah ouais faudrait peut être qu’elle lui demande si il comptait venir s’enfermer avec elle, non parce que seule, elle allait se saouler elle-même. Elle écoutait le projet plus sérieux qu’il avait en tête. Remarque elle s’en doutait un peu, non parce que c’est vrai, un vrai photographe digne de ce nom, ça aimait travailler à l’ancienne, et en plus c’était excitant les chambres noires, bon ok un peu de mystére et elle trouvait beaucoup de choses excitante la demoiselle, mais on ne pouvait pas lui reprocher ça tout de même.

Bah écoutes, dès que je vois le proprio, je fais tout ce qu’il faut pour savoir ce qu’on peut faire, et puis négocier serré. Oh et je pourrais t’aider à tout remettre en état… Il te faut l’électricité c’est sûr, euh niveau plomberie je ne sais pas ce qu’il y a de fait, mais ça peut toujours s’arranger… Non à mon avis ça peut être réalisable rapidement, l’immeuble a bien résisté au tremblement de terre.

Bon forcément, monroe comme à l’accoutumé enchainait dans le délire. Et elle entrait comme toujours dans le jeu, non mais y’en avait pas un pour rattraper l’autre. Elle mettait son index à la bouche, le mordillant légèrement. Elle prenait une attitude très sexy…Tout dans le regard…

Ma chambre ressemble déjà à ça, t’aura qu’a venir y faire un tour, sauf si t’as peur bien sûr. J’ai de quoi te tenir éveillé un moment, de quoi s’amuser…

Elle aussi se retenait d’éclater de rire, non parce que là, c’était de plus en plus gros…


Revenir en haut Aller en bas
Monroe Stanford

• The player : Civ
• I'm here since : 13/12/2009
• My number of posts : 1777
• Avatar : Tuomas Holopainen

• My age : 32 ans
5 novembre
• My job : Directeur et Photographe de l'Agence de mannequinat Ford
• My dwelling : en coloc avec Izzie Stevens sur Chinatown
• Others : - 1 percing à l'oreille droite et 2 à l'oreille gauche
- Toujours une floppées de bracelets aux poignets




___ MORE
• Statut: Libre comme l'air
• Relationship:
• Children: Bébé en route !
MessageSujet: Re: Une colocation inattendue   Dim 24 Jan - 14:31

Je ne vais jamais lui survivre plus d'une semaine, songea Monroe à mi-chemin entre le fou rire et la fuite. Cette fille n'étais même plus une tornade mais un véritable Tsunami. Le côté sauvage à tendances ermite de Monroe en prenait un sacré coup. Tout de fois, il l'appréciait de plus en plus la Blondinette, même si l'idée de l'enfermer quelques heures par jour dans le fameux cagibi lui semblait de plus en plus envisageable.

Lorsqu'elle en remit une couche sur sa cuisine, le Photographe se contenta de sourire. Il n'était pas vraiment du genre à se vanter mais, pour un célibataire trentenaire, il se débrouillait particulièrement bien en cuisine. Certes, il n'était pas du genre à aimer passer plusieurs heures part jours à cuisiner mais faire un repas de temps à autre lui plaisait assez. D'autant que de part ses voyages pour son boulot, il avait eu l'occasion d'apprendre à cuisiner des plats de tous les continents. Mais bon, il n'allait pas lui faire le plaisir de le lui révéler maintenant, préférant la prendre part surprise un de ses jours en squattant la cuisine.

Ses pensées culinaires se stoppèrent lorsqu'Izzie continua son délire en prétendant qu'elle finirait frustrée. Cette idée ne put que faire rire Monroe une nouvelle fois qui, ayant déjà eu quelque fois l'occasion de voir les formes du mannequin, doutait sérieusement qu'elle soit du genre à passer ses samedis soirs devant la télé en tricotant. Il imaginait déjà bien voir défiler les prétendants dans la cuisine le matin de bonne heure. Tout de fois, il fut incapable de retenir un commentaire.

- Désolé de te frustrer. J'ai vu qu'il y avait un sex-shop sur la route de l'Agence. Je t'y acheterai un petit canard un de ses jours pour me faire pardonner.

Heureusement, la discussion partit sur un sujet plus sérieux suite à ça. Tout ce dont il avait besoin c'était d'au moins une ampoule rouge et, si possible, un évier. Pour le reste, tables et étagères, il pourrait les installer lui-même sans problèmes.

- Tu te chargerai toi du proprio ? C'est gentil merci mais tu n'es pas obligée tu sais. Tu peux aussi très bien me donner ses coordonnées et je m'en charge. Je ne voudrais pas prendre ton temps avec ça.

Durant cet instant, Monroe redevînt le Monroe calme et, il fallait bien l'admettre, presque timide qu'il était généralement. C'était fou comme il pouvait changer en l'espace de quelques secondes lorsque le sujet de conversation était plus sérieuse ou, au contraire, plus axée sur la déconne. La preuve en fut d'ailleurs faite lorsque, quelques secondes plus tard, Izzie repartit sur le sujet de sa chambre cette fois-ci.

Monroe songea soudain qu'il ignorait où se trouvait la chambre d'Izzie et pria intérieurement pour que s'il s'agissait de la chambre voisine à la sienne, les murs soient suffisament épais pour étouffer les sons car, vu déjà son débit en tant normal, il ne voulait pas imaginer le bruit qu'elle devait faire en plein ébats.

Se retenant de rire, il enfonça ses mains dans les poches arrière de son jeans tout en penchant la tête, relevant juste un regard rieur sur la Blondinette.

- De quoi s'amuser ? Tu as la dernière version du Monopoly ?

D'humeur décidemment taquine, Monroe lui-même en revenait pas d'ailleurs, il se rapprocha de la jeune femme, se pencha sur son oreille qu'il alla presque jusqu'à effleurer des lèvres tout en repoussant délicatement une mèche blonde passant sur la joue d'Izzie et murmura d'une voix de velour.

- Tu devrais faire attention Fillette. N'oublies pas que je suis un homme et que tu ne connais pour ainsi dire rien de moi...

Sur ce, il se recula, un sourire hilare sur le visage, et adressa un clin d'oeil à sa colocataire.

S'il y avait bien d'un homme dont une jeune femme, même séduisante, n'avait pas à se méfier en vivant avec, c'était bien Monroe. Certes il était hétéro à 100% et il n'avait jamais fait voeu de chasteté, encore heureux d'ailleurs, mais la drague n'avait jamais été son truc. Il était capable de coller des suffocations à pas mal d'élément de la gente féminine, et s'en servait parfois sans méchanceté quand cela pouvait lui rendre service mais vraiment draguer, ça c'était vraiment pas pour lui. D'autant plus qu'avec sa timidité, le plus souvent bien cachée, il était tout bonnement incapable de tenter une vraie approche quelle qu'elle soit envers les femmes qui lui plaisaient vraiment. C'est d'ailleurs ainsi qu'il avait passé 2 ans d'école de Photographie à être "le meilleur ami" de la fille dont il était littéralement fou amoureux à l'époque. Du coup, il alignait plus les conquêtes de quelques nuits que les histoires sérieuses.

Songeant gentiment à commencé à s'installer, il se tourna vers le sac contenant son matériel qu'il posa sur son lit pour l'ouvrir. C'était un peu la caverne d'Ali Baba pour photographe. En effet, le sac contenait quelque chose comme 3 ou 4 appareils photos, des câbles en tout genre, des boites pleines d'aller savoir quoi et un ordinateur portable flambant neuf, Monroe ayant eut la fâcheuse habitude de tuer part mégarde ses ordinateurs ses dernières années. Il sortit le fameux ordinateur qu'il déposa sur le bureau vide de la chambre, l'ouvrit et appuya sur le bouton de démarrage tout en se tournant à nouveau vers Izzie

- Tu as une connexion internet par wifi ici au fait ?


Gif by me
Revenir en haut Aller en bas
Izzie Stevens

Modo
• The player : Kareen
• I'm here since : 17/12/2008
• My number of posts : 2991
• Avatar : Katherine Heigl

• My age : 24
• My job : actrice mannequin
• My dwelling : chinatown 307b

___ MORE
• Statut: Collectionneur(euse)
• Relationship:
• Children: Un gremlins ? Not yet !
MessageSujet: Re: Une colocation inattendue   Ven 29 Jan - 18:20

ça lui faisait du bien à la petite blonde de parler avec lui, non mais pour une fois elle sympathiser avec un mec, et même si elle plongeait dans chacune de ses allusions pour en rajouter une couche. Elle aimait l’idée aussi d’avoir un pote, quelqu’un avec qui elle pourrait parler de temps en temps et se marrer. Non parce que y’avait pas à dire mais c’était chiant d’être toute seule tout le temps. Mais promis elle ne ferait rien pour le faire fuir, non mais c’est vachement compliqué de trouver un colocataire, alors si elle fait fuir le premier qu’elle trouve vraiment intéressant, autant virer la demande de collocation et transformer la chambre en maison pour chat, elle pourrait refaire tous les personnages de Disney en version minou, avec simba, belle, marie mickey, avouez porter le nom d’une souris pour un chat ce serait dur à encaisser mais il vivrait avec une blonde taré , ce serait le cadet de ses soucis…
Bon elle sortait vite de ses pensées oui parce qu’en fait, bien vite ils repartaient sur les conneries qui font du bien, bon et là c’était vraiment le cas de le dire parce que l’on parlait frustration et plaisir personnel. C’est marrant mais là encore elle pouvait rapprocher ça à la cuisine, non mais elle avait faim de tout, de bouffe, de sexe, de lecture, de tout sauf de l’amour, ça elle le répéterait sans cesse, déçue une fois déçue pour toujours, et là pas moyen de l’y reprendre. Non elle préférait se la jouer comme un mec, des petites histoires courtes, parfois qui se répétaient avec le même partenaire, mais rien de sérieux, pas d’engagement, de un c’était pire qu’un film d’horreur de deux, ça ne lui allait pas. Elle se marierait à 90 ans histoire d’avoir tout fait au moins une fois avant de mourir…


Ah ouais Aphrodite temple…je connais, bah quoi je vais bosser à l’agence aussi me regarde pas comme si j’étais une habituée quotidienne avec une carte de visite en plus non mais oh… Et puis un seul petit canard, tu crois que c’est le prix pour être frustrer, tu ne vaux qu’un petit canard ah ouais !

Elle sautait sur chacune des occasions qu’il lui donnait pour dire une connerie, heureusement il avait l’air d’apprécier un minimum les folles. Elle l’avait matée de haut en bas, histoire de voir si il ne valait vraiment qu’un petit canard, bon d’accord bien mignon mais pas suffisant pour être rassasié au quotidien.
Elle avait un petit sourire en coin, mais reprenait vite son sérieux, elle pouvait très bien s’occuper du proprio, et sans mauvaises pensées perverses. Non mais de toute façon elle lui indiquerait le nom de son nouveau colloc, et puis si elle proposait de le remettre en état le cagibi, sûr qu’il ne refuserait pas il était un peu feignasse. En plus le pauvre monroe, ne le savait pas encore ; mais il venait d’emménager avec la fille de monsieur bricolo, ça l’occuperait et elle adorait faire ça. Tout comme elle aimait aller dans les associations où elle était depuis la catastrophe, et dans lesquelles elle se défonçait autant qu’un mec, si ce n’est plus. Bon à part une fois où elle avait faillit mourir assassinée par un carton avec du matos de sono…


T’inquiétes pas de ça je m’en charge , ça va me prendre dix minutes grand max, il m’adore. Je crois que depuis que je lui ai rendu service il aurait du mal à se passer de moi…pourtant je ne suis pas le genre de personne indispensable , faut croire qu’il aime les blondes…

Elle se mettait à rire, et puis reprenait son sérieux, quand le jeune homme s’approchait de nouveau d’elle pour lui parler tout près. Tchou, il était au courant que plus d’un avait réussi à la rendre dingue en faisant ça, bon elle savait réellement se tenir, mais elle refusait rarement la compagnie d’un mec pour une nuit, pour deux jours… Bon la plupart du temps elle arrivait même à rester en bon termes avec eux, faut croire qu’elle avait un truc qui les intéressait plus que juste une partie de jambes en l’air. Faut dire que c’était un sacré numéro la petite blonde.

Tu me connais pas encore assez non plus, j’ai peur de rien…

Elle le laissait commencer à ranger ses affaires, l’emménagement c’était fait naturellement, et ça lui plaisait. Elle était partie rêvasser à la fenêtre, oui elle aurait pu repartir et le laisser faire tranquille, mais elle était restée pensive. Elle aimait bien regarder la vue du quartier, c’était assez vivant, remuant, elle aimait regarder les autres, pas vraiment voyeuse, juste observer…

oui pardon tu disais…ah le wifi, oui j’ai une bonne connexion, je suis super équipée moi…

Et en plus ça la faisait rire, mais quelle blonde…


Revenir en haut Aller en bas
Monroe Stanford

• The player : Civ
• I'm here since : 13/12/2009
• My number of posts : 1777
• Avatar : Tuomas Holopainen

• My age : 32 ans
5 novembre
• My job : Directeur et Photographe de l'Agence de mannequinat Ford
• My dwelling : en coloc avec Izzie Stevens sur Chinatown
• Others : - 1 percing à l'oreille droite et 2 à l'oreille gauche
- Toujours une floppées de bracelets aux poignets




___ MORE
• Statut: Libre comme l'air
• Relationship:
• Children: Bébé en route !
MessageSujet: Re: Une colocation inattendue   Ven 29 Jan - 20:23

Ah ouais Aphrodite temple…je connais, bah quoi je vais bosser à l’agence aussi me regarde pas comme si j’étais une habituée quotidienne avec une carte de visite en plus non mais oh… Et puis un seul petit canard, tu crois que c’est le prix pour être frustrer, tu ne vaux qu’un petit canard ah ouais !


Monroe du se retenir de rire au plaidoyer d'Izzie. Elle ne faisait donc jamais de pause cette fille ?

- C'est pas toi la Blonde que j'y vois entrer ou sortir facilement 2 fois part semaine ? J'avais crû pourtant. Autant pour moi dans ce cas.

Monroe se dirigea vers la fenêtre qu'il ouvrit en grand puis retourna à ses bagages. Dans un premier temps, il se concentrait sur son matos de travail, posant ses 3 appareils photos sur le bureau, sortant le trépied pliable et autre dans le genre.

T’inquiétes pas de ça je m’en charge , ça va me prendre dix minutes grand max, il m’adore. Je crois que depuis que je lui ai rendu service il aurait du mal à se passer de moi…pourtant je ne suis pas le genre de personne indispensable , faut croire qu’il aime les blondes…

Monroe adressa un petit sourire tranquille à Izzie


- Personnellement je connais peu d'hommes capable de refuser quelque chose à une jolie fille tu sais ?

Lorsque la conversation dévia à nouveau sur le sexe et que Monroe adressa sa petite menace en guise de plaisanterie à Izzie, le réponse de cette dernière le fit rire mais en guise de réponse, il se contenta de lui adressa un clin d'oeil complice. Suite à quoi, elle partit à la fenêtre et, s'attaquant au plus gros de ses bagages, Monroe lui jetait de temps à autres des coups d'oeil.

Il l'aimait de plus en plus cette fille. Pas d'un amour amoureux certes, d'autant plus qu'il préférait de loin les brunes, mais plus les minutes passaient, plus il apprennait à la connaître et plus il tenait à cette espèce de Tornade blonde, vraiment. Son côté fofolle, bavarde et insouciante la rendait attachante mine de rien. On avait presque envie de la protéger, même si Monroe ne doutait pas qu'elle était tout à fait en mesure de le faire elle-même.

oui pardon tu disais…ah le wifi, oui j’ai une bonne connexion, je suis super équipée moi…

Occupé à ses rangements, il fallu quelques secondes a comprendre pourquoi Izzie riait de ce qu'elle venait de dire. Une fois le tilt apparu dans sa tête, il secoue légèrement la tête en riant.

- Ah oui ? Dans ce cas il faudra que tu me dise où se trouve le bouton off sur toi. On sait jamais ça pourrait toujours servir.

Passant à côté d'elle pour poser 2-3 bouquins d'horreur sur sa table de nuit, il en profita pour ébouriffer la tignasse de la jeune fille.


Gif by me
Revenir en haut Aller en bas
Izzie Stevens

Modo
• The player : Kareen
• I'm here since : 17/12/2008
• My number of posts : 2991
• Avatar : Katherine Heigl

• My age : 24
• My job : actrice mannequin
• My dwelling : chinatown 307b

___ MORE
• Statut: Collectionneur(euse)
• Relationship:
• Children: Un gremlins ? Not yet !
MessageSujet: Re: Une colocation inattendue   Mer 3 Fév - 19:41

Non mais bien sur qu’elle le connaissait ce sex shop, et qu’elle avait même mis les pieds à l’intérieur, non mais fallait toujours se cultiver dans la vie, et puis des fois y’a toujours des trucs amusant à y trouver. Bah quoi tout le monde le savait qu’izzie n’était pas une nonne, non mais c’est vrai, mais attention le dernier qui lui avait dit qu’elle était une p**e chaudasse, avait fini avec trois dent en moins. Bon il avait par là découvert que la princesse fausse blonde était aussi la fille méconnue de Rocky le pauvre il l’avait pas vu venir bon ça ne lui avait pas attiré la pitié d’izzie, non elle était plutôt fière d’elle pour le coup. Bon monroe lui il avait une sacré chance comparé aux autres, elle l’aimait bien, et elle avait envie de rire à ses conneries, et elle se gênait de moins en moins. Elle prenait une mine faussement choquée, vous savez les yeux qui s’ouvrent plus grand que sur les dessins des mangas japonais, et la main qui remonte souligner la moue offusquée. Hey pas actrice pour rien la blonde.

Oh mon dieu mais tu passes ta vie devant c’est ça. Mais t’es un pervers tu mates les gens qui vont dans ce genre d’endroit han terrible… En tout cas ils on des toilettes très propre.

Elle regardait de temps en temps ce qu’il faisait et ce qu’il mettait partout dans la pièce, mais sans être une voyeuse, ça ne l’intéressait pas de savoir ce qu’il pouvait déballer, par contre répondre à tout ce qui lui disait en tac au tac, c’était un petit jeu dont elle savait déjà qu’elle ne pourrait pas se passer. Pour une fois qu’elle avait un mec assez intelligent sous la main, pas méchant, et avec qui elle se laissait aller encore plus que d’habitude, elle n’allait pas laissait passer l’occasion de répondre, non mais si elle voulait qu’elle se taise il était mal barré le pauvre, promis elle lui achèterait de l’aspirine pour son anniv, sa fête à noël aussi, et puis soyons fou à Thanksgiving, et toutes les fêtes possible, il aurait un beau stock pour les jours où elle l’aurait trop saoulée.

ah ouais faudra que j’en trouve une pour lui demander…Non parce que perso on m’a souvent dit non…Bon je me suis vengée depuis enfin je crois… En tout cas ils l’ont regrettés.

Bon d’accord elle s’était surtout mangée une sacré mauvaise expérience qui la marquait encore et toujours aujourd’hui, qui faisait d’elle ce qu’elle était et qu’elle ne changerait pas. Mais on peut pas dire qu’elle pouvait se plaindre, elle arrivait souvent à obtenir ce qu’elle voulait d’un battement de cil, et dans le cas contraire elle se battait pour l’avoir. Donc oui elle faisait partie de la bande des jolies filles si même avec les cheveux complètement en pétard rattachés en queue de cheval, même pas maquillée avec un gros manque de sommeil apparent, oui même pas sapée dans des tenues magnifique mais plutôt un leggins et un gros pull informe. Bon elle avait toujours du charme.

Mon dieu tu voudrais me faire taire, non mais ça serait un sacrilège ça. Mais dis le si je te saoule je me vexerais presque pas.

Elle le regardait en faisant la moue boudeuse, la lèvre qui tremble et prête à éclater en sanglot, le regardant avec des grands yeux tristes… Bon avec une lueur qui lui indiquait que deux secondes de plus , non elle n’éclaterait pas en sanglot, mais elle allait se mettre à rire.

Heu meuh non…Tu sais combien de temps il faut à une fausse blonde pour avoir une coiffure correcte ?

Bah oui quoi pas touche à ses cheveux voyons tsss. Bon là aussi elle n’était pas vraiment sérieuse, elle aimait bien le rapport qu’elle avait avec lui, elle le savait depuis qu’elle lui avait fait passer le pas de la porte, ils s’entendraient bien, et elle savait aussi qu’ils seraient proche tous les deux, veillant l’un sur l’autre et se racontant des bêtises ne perdant jamais l’occasion de rire ensemble.

Dis t’as pas faim ?


Revenir en haut Aller en bas
Monroe Stanford

• The player : Civ
• I'm here since : 13/12/2009
• My number of posts : 1777
• Avatar : Tuomas Holopainen

• My age : 32 ans
5 novembre
• My job : Directeur et Photographe de l'Agence de mannequinat Ford
• My dwelling : en coloc avec Izzie Stevens sur Chinatown
• Others : - 1 percing à l'oreille droite et 2 à l'oreille gauche
- Toujours une floppées de bracelets aux poignets




___ MORE
• Statut: Libre comme l'air
• Relationship:
• Children: Bébé en route !
MessageSujet: Re: Une colocation inattendue   Sam 6 Fév - 15:30

Oh mon dieu mais tu passes ta vie devant c’est ça. Mais t’es un pervers tu mates les gens qui vont dans ce genre d’endroit han terrible… En tout cas ils on des toilettes très propre.

Une fois de plus Monroe ne put s'empêcher de rire en rangeant une pile de t-shirt étonnement bien pliés sur une des étagères de la penderie. Décidemment, la Blondinette en loupait pas une. Monroe en vain à se demander si elle avait toujours se genre de réplique pour tout ou si elle était simplement en forme olympique en ce moment.

- Tu sais comment y sont les toilettes et c'est moi que tu traites de pervers hum ? Pour être totalement franc avec toi j'y suis jamais entrer. Au risque de casser le mythe que tu es entrain de te faire à mon sujet, je ne suis pas autrement fan de ce genre d'endroit.

Se tournant vers Izzie, Monroe haussa légèrement des épaules avant de commencer à suspendres ses chemises à manches courtes de tout genre. Ce qu'il disait était vrai. Il n'était pas autrement adepte de sex shop et autres boites de strip-tease même s'il lui était déjà arrivé d'y aller comme pour tout le monde.

Lorsque la Blondinette expliqua à Monroe qu'on lui avait déjà résisté mais qu'elle s'en était bien vengée, étrangement il n'en fut même pas surprit. Izzie devait faire partie de ses filles sympathique capable de se transformer en véritable Harpie lorsqu'elles étaient vraiment contrariées.

- Rappel moi d'éviter de te chercher des ennuis alors... J'ai pas vraiment envie qu'on retrouve mon squelette enterré dans la cave dans 10 ou 20 ans.

Alors qu'il continuait de ranger ses vêtements tout en écoutant le bavardage incessant de sa colocataire, Monroe ne put s'empêcher de penser à son ancien appartement vide et silencieux. C'est sûr que ça allait le changer mais Izzie présentait l'avantage de ne pas être ininterressante contrairement à beaucoup de bavarde dont on finissait part décrocher part instinct de survie après 15 minutes. Certes, certaine des paroles du mannequin semblait sans queue ni tête mais ça faisait son charme d'une certaine manière. Izzie était l'archétype même de la jolie Blonde bavarde et fofolle dont on pourrait croire que le QI était inversement proportionnel à ses mensurations mais Monroe avait apprit à se méfier des apparences et il ne doutait pas que cette blondattitude devait avoir était en partie soigneusement étudiée.

Dis t’as pas faim ?

Monroe releva les yeux sur la jeune femme tout en entreprenant de ranger une série de jeans troués et délavés.

- A vrai dire je suis affamé. Et toi ? tu n'as pas soif ?

Demandant cela, Monroe adressa un sourire magnifiqument innocent à Izzie. Pour peu, on pourrait croire voir une auréole briller au dessus de sa tête.

- Je crois que j'ai rangé l'essentiel, le reste attendra bien un moment.

Monroe s'étira puis se massa la nuque. Il avait hâte de pouvoir enfin dormir dans un lit digne de ce nom ce soir. Pour le moment il avait l'impresion d'être un vieillard tellement il avait mal partout à cause de ce truc s'approchant un peu d'un lit dans lequel il avait couché au motel durant les dernières semaines. Dans l'immédiat du moins, il revait de manger un morceau et de fumer une clope. En parlat de clope d'ailleurs...

- Oh au fait je t'ai pas demandé, comment ça se passe pour tes coloc fumeurs ?


Gif by me
Revenir en haut Aller en bas
Izzie Stevens

Modo
• The player : Kareen
• I'm here since : 17/12/2008
• My number of posts : 2991
• Avatar : Katherine Heigl

• My age : 24
• My job : actrice mannequin
• My dwelling : chinatown 307b

___ MORE
• Statut: Collectionneur(euse)
• Relationship:
• Children: Un gremlins ? Not yet !
MessageSujet: Re: Une colocation inattendue   Dim 14 Fév - 23:49

Un train chasse l’autre, mieux encore une connerie chassait l’autre, non parce qu’elle les enchainait quand même. Elle faisait un coup la chaudasse, un coup la prude. Elle aimait bien , elle jouait avec lui, mais elle ne l’allumait pas. De toute façon, izzie n’allumait personne jamais, ce n’était pas de sa faute si quand elle s’amusait les hommes commençaient à la mater un peu plus, et qu’ils venaient s’amuser avec elle. Bref elle était en train de rire avec lui, non mais elle s’éclatait même.

Bah j’allais pas lever la patte et faire pipi sur un réverbère…Oh et puis je me fais pas d’idée moi, j’attends que tu me montres. Je te rassure je sais très bien faire sans tout ce qu’ils y propose, mais des fois c’est marrant les petits jouets… J’ai toujours une âme d’enfant…

Mais oui vous ne voyez pas l’innocence au fond de ses yeux…Il allait la prendre pour une vrai folle, une obsédée, mais il découvrirait bien vite, qu’elle était plus que ça, avec ses fêlures mais bon c’était izzie, toujours debout, se battant et tombant souvent au sens propre comme au sens figuré. Oui quand elle le voulait ou pas elle n’était pas douée…Elle riait à sa remarque puis prenait un air très menaçant…Oui on y croit.

Mais je te préviens, je ne laisse jamais de trace moi. Comment tu crois qu’on n’a jamais retrouvé mon ancienne colocataire.

Elle le regardait toujours sérieuse, avant de lui lancer un petit clin d’œil. Non mais franchement de suite elle lui demandait si il avait faim, non parce qu’elle pensait à lui, parce que mine de rien ça creuse un déménagement et lui au lieu de juste répondre, bon en même temps si ils faisaient les choses simplement ça se saurait. Non mais il ne ratait pas une occasion de la taquiner aussi lui, bon d’accord, elle parlait beaucoup, c’est pour ça que selon lui elle devait avoir soif. Tsss, non mais je te jure quel zouave celui là. Elle haussait juste les épaules histoire de lui dire oui je t’ai entendu mais non je ne le relèverais pas, elle faisait même un petit mouvement avec ses cheveux histoire de lui signifier en plus L’Oréal parce que je le vaux bien. Elle aimait bien jouer avec lui, parce que oui ils avaient un petit jeu, et elle aimait ça, elle avait le sentiment qu’ils pourraient délirer comme ça des heures et que si jamais, l’un d’entre eux avait un souci, il suffirait que l’autre soit là et ils arriveraient à passer à autre chose. Non elle ne tomberait pas amoureuse de ce garçon, elle ne tombait jamais amoureuse, bon d’accord elle en aurait bien fait son quatre heure, mais il était tellement amusant. Et en plus ils étaient littéralement l’opposé l’un de l’autre. C’était à se demander comment ils pouvaient s’entendre, et pourtant ça avait l’air de marcher. Elle regardait autours d’elle, ses sacs étaient vides. Il se débrouillait pas mal niveau rangement le petit.

Mais dis t’es un rapide toi en fait…

Elle faisait la moue, et puis sortait pour partir dans la cuisine, rooh mais pourquoi il ne la suivait pas, ah en fait il n’était pas resté immobile, il avait avancé et elle avait faillit le percuter en revenant sur ses pas. Elle ne pouvait s’empêcher de rire. Bon elle repartait dans la cuisine. Elle sortait plein de bonnes choses sur la table, elle avait mis des muffins salés juste tiède, et puis des sucrées, elle sortait des bouteilles d’eau du frigo, désolé mais elle n’avait que ça sous la main. Elle virait une tâche de farine sur t-shirt. Elle s’installait sur un des tabourets près du bar et elle attendait qu’il la rejoigne… Il lui posait une question sur les fumeurs, oh bah y’avait pas trop de soucis avec ça, fallait juste gérer un peu, qu’elle ne sente pas la fumée en permanence sur toutes ses fringues.

Oh écoutes En général après une nuit avec moi ils ont plus la force de fumer, ou alors on partage… AH oui pardon tu ne parlais pas de mes collocs occasionnels. Bon écoutes, dans ta chambre aucun souci, euh la salle de bain ça doit puer et pas être cool… Non sinon franchement y’a pas de problème, Faut juste que tu penses à aérer de temps en temps, et on mettra des trucs pour éviter de sentir le tabac froid tout le temps.

Hey vas y fumes en une, t’as l’air d’être en manque…


Elle rigolait, enfin il pouvait vraiment allumer sa cigarette, mais elle voulait le taquiner. Elle commençait à manger les muffins salés, et lui faisait un signe de tête pour qu’il attaque aussi.

Bon c’est pas un repas super complet, mais avoues ils sont pas mal hein ? J’avais pas prévu de faire manger mon nouveau colloc…


Revenir en haut Aller en bas
Monroe Stanford

• The player : Civ
• I'm here since : 13/12/2009
• My number of posts : 1777
• Avatar : Tuomas Holopainen

• My age : 32 ans
5 novembre
• My job : Directeur et Photographe de l'Agence de mannequinat Ford
• My dwelling : en coloc avec Izzie Stevens sur Chinatown
• Others : - 1 percing à l'oreille droite et 2 à l'oreille gauche
- Toujours une floppées de bracelets aux poignets




___ MORE
• Statut: Libre comme l'air
• Relationship:
• Children: Bébé en route !
MessageSujet: Re: Une colocation inattendue   Lun 15 Fév - 0:20

Bah j’allais pas lever la patte et faire pipi sur un réverbère…

Monroe leva un sourcil et tourna un regard interrogateur sur Izzie tout en écoutant la fin de sa phrase. Cette fille était vraiment définitivement à la masse. Plus de doutes possible.

- Euh... Il faut que je m'attende à entendre appeler au secours un jour retrant du boulot et à trouver un pauvre gars menotté à ton lit... ?

Valait mieux qu'il le sache tout de suite plutôt que d'être prit au dépourvu. D'autant que vu le phénomène, il ne doutait pas que cela pouvait se produire un jour. Continuant à ranger soigneusement ses affaires, il ne put que éclater de rire à la réaction de la blondinette à sa petite pique sur le fait qu'elle devait être assoifée.

Décidemment, il appréciait de plus en plus cet ouragan avec qui il allait vivre. elle était marrante, totalement cinglée aussi, à l'opposé de lui en somme mais elle l'obligeait à sortir de sa réserve ce qui était une bonne chose. Si elle n'avait pas été aussi jeune et blonde, il aurait peut être pu être séduit part son enthousiasme à toutes épreuves. Mais finalement, aux yeux de Monroe, c'était pas plus mal que ce ne soit pas le cas. Il adorait Izzie, c'était un fait incontestable, mais il l'a voyait plus comme une petite soeur qu'une maitresse éventuelle. Tout de fois, ce n'était pas ça qui allait arrêté leur joute de sous-entendu pour autant. Il était toujours agréable de pouvoir avoir ce genre de délire avec une personne de sexe opposé en tout en sachant que cela ne portait pas à confusion.

Mais dis t’es un rapide toi en fait…

Monroe prit un faux-air de cow-boy tombeur de ses Dames en se tournant vers Izzie et en lui adressant une oeillade.

- ça c'est bien la première fois qu'on m'le dis Ma P'tite Dame !

Tâchant, difficilement, de reprendre son sérieux, il termina de ranger ses fringues, décidant de s'attaquer à la déco plus tard et suivit Izzie hors de la chambre, surprit quand cette dernière fit demi-tour pour lui foncer droit dedans. Et le pire c'est qu'elle repartit comme si de rien était. Un vrai phénomène vous avez dis ?

S'installant à la table de la cuieine, il écouta la réponse d'Izzie au sujet des cigarettes, non sans rire à nouveau à ses délires et attaqua un muffin sur son invitation.

- Pour l'odeur tu as pas à t'en faire généralement je fume à la fenêtre parce que aussi surprenant que ça uisse paraitre, moi aussi je déteste l'odeur du tabac froid à l'intérieur. Et ça va, je suis en manque de nicotine certes mais je suis surtout affamé

Il brandit alors le muffin comme s'il s'agissait de la clé de sa survie et mordit dedans à pleines dents.

- Délicieux, vraiment ! Et t'en fais pas pour les repas équilibré, je suis le Roi des sandwich avalé en quatrième vitesse donc c'est pas un soucis, tes muffins me conviennent très bien.

Joignant le geste à la parole, il en reprit une bouchée qu'il avala avant de reprendre la parole.

- Tu es originaire du coin ?


Gif by me
Revenir en haut Aller en bas
Izzie Stevens

Modo
• The player : Kareen
• I'm here since : 17/12/2008
• My number of posts : 2991
• Avatar : Katherine Heigl

• My age : 24
• My job : actrice mannequin
• My dwelling : chinatown 307b

___ MORE
• Statut: Collectionneur(euse)
• Relationship:
• Children: Un gremlins ? Not yet !
MessageSujet: Re: Une colocation inattendue   Lun 15 Fév - 22:04

Mais plus ça allait plus il la regardait de travers, oh ça y ‘est peut être qu’il avait enfin peur, oui bah dans ce cas là si il ne réagissait que maintenant, il était fortement lent d’esprit le petit , elle devait peut être s’en inquiéter, oh là le pauvre, il était peut être gravement malade, et il ne réagissait que maintenant. Elle devrait peut être avoir un peu de compassion, et le rassurer au lieu de l’emmerder encore…Peut être pas…

Mais quoi j’avais grave envie de faire pipi, c’était soit au sex shop, soit je faisais dehors et ce n’est pas glamour.

Hey pourquoi appeler les secours, ils ont toujours à boire et à manger y’a pas de danger. Et puis fait attention que tu ne te trouves pas menotter à ton lit aussi, y’a pas de verrou à ta porte.


Elle ne pouvait pas s’empêcher de rire à cette dernière ânerie, non mais elle était toujours en forme, c’est sûr, mais rarement à ce point là. Ça lui faisait du bien de ne pas se prendre la tête, et d’être bien avec quelqu’un qui ne la jugeait pas. Non mais elle avait enfin trouvait quelqu’un qui pourrait la supporter et qui en plus semblait avoir un regard protecteur sur elle. Elle ne confiait sa défense à personne d’autre qu’a elle-même, et elle confiait rarement ses soucis, elle s’était enfermée dans une carapace et elle aimait y être cachée. Mais qui sait peut être qu’il arriverait à y créer une faille, mais pas pour l’affaiblir juste parce qu’il l’appréciait et qu’il l’aimait bien au fond, pourquoi pas. De toute façon elle n’était fermée à aucune possibilité cette demoiselle. Elle rigolait franchement à sa version de cow boy, oui elle était carrément morte de rire, à ce rythme là elle allait lui acheter une panoplie de petit billy the kid.

D’accord je rends les armes Lucky Luke, remonte à cheval et viens en cuisine.

Une fois dans la cuisine, elle mangeait ses muffins et continuait la discussion avec lui, c’était marrant parce qu’elle se demandait depuis quand elle n’avait pas parlé aussi simplement avec quelqu’un. Elle appréciait aussi le fait qu’il fume à la fenêtre, ça allait vraiment être cool de vivre avec lui. Ils auraient sûrement quelques petites concession à faire pour que ça se passe au mieux, mais c’était bien parti pour. Elle se disait aussi qu’elle se ferait plus de soirée films débiles dans sa chambre, ou alors aussi les comédies musicales, où là elle se mettait carrément à danser et à chanter debout sur le canapé, elle pouvait peut être lui éviter ça. Et aussi ses passages où elle écoutait de la musique en faisant du sport ou du yoga. Bon elle ne changerait pas toutes ses habitudes, elle lui offrirait des espaces de tranquillités, après tout elle ne savait pas bien ce qu’il avait vécu avant, mais elle savait qu’il avait eu une tendance voyageur solitaire, et passer de ça à vivre avec izzie c’était un changement radical, fallait le ménager un peu.

Rah ce n’est pas ici que tu mangeras des sandwichs ou des repas sur le pouce sauf si j’ai eu trop de boulot, mais j’adore vraiment faire à manger, et comme je suis censée surveiller un minimum ma ligne, c’est toi qui prendra des kilos… Y’a une bonne salle de gym dans le quartier.

Elle le regardait engloutir les muffins, et elle rigolait à chacune de ses mimiques. Il était vraiment cool comme garçon, et c’était plaisant de passer un moment à manger avec lui, pas comme avec certains type relou qu’elle avait pu croiser dans sa vie. Elle prenait une serviette en papier pour essuyer les miettes de muffins sur ses lèvres. Et elle s’apprêtait à lui répondre.

euh non pas vraiment, je suis née à Seattle, J’y suis restée jusqu'à temps de trouver des bon contrats de pubs, en fait surtout le temps d’avoir mon diplôme, un an en avance en prime. Et puis je suis partie comme une grande à new york, là bas c’est bien quand t’es mannequin, mais pour actrice los angeles c’est mieux.
Et toi alors, t’es de où mon petit cow boy ?

T’en veux ?


Elle lui montrait une bouteille de soda, pour savoir si il avait envie de boire un coup.


Revenir en haut Aller en bas
Monroe Stanford

• The player : Civ
• I'm here since : 13/12/2009
• My number of posts : 1777
• Avatar : Tuomas Holopainen

• My age : 32 ans
5 novembre
• My job : Directeur et Photographe de l'Agence de mannequinat Ford
• My dwelling : en coloc avec Izzie Stevens sur Chinatown
• Others : - 1 percing à l'oreille droite et 2 à l'oreille gauche
- Toujours une floppées de bracelets aux poignets




___ MORE
• Statut: Libre comme l'air
• Relationship:
• Children: Bébé en route !
MessageSujet: Re: Une colocation inattendue   Mar 16 Fév - 1:55

Hey pourquoi appeler les secours, ils ont toujours à boire et à manger y’a pas de danger. Et puis fait attention que tu ne te trouves pas menotter à ton lit aussi, y’a pas de verrou à ta porte.

Part reflexe, Monroe se tourna aussitôt vers sa porte pour vérifier ses dires, déjà près à investir dans un verrou dès le lendemain.

- Rappelles-moi de me méfier de toi à l'avenir.

Tout de fois, Monroe prenait tout cela à la rigolade, même s'ilo ne doutait pas qu'Izzie était tout a fait capable de mettre sa menace à exécution.

Son imitation de cow boy eut en revanche l'effet de faire binbe rire la Blondinette. En vérité, pour une raison qu'il ignorait, tout le monde se mettait toujours généralement à rire quand il récupérait son bon vieux accent Texan qui s'était effacé avec ces années passée loin de son étât natal. Heureusement d'ailleurs.

- Arrêtes Lucky Luke était justement le nom de mon cheval quand j'étais môme ! Je t'assures !

Monroe lui expliqua cela en la suivant. C'était vrai en plus. Son oncle, le frère de son père, était éleveur de chevaux et possédait un ranch immense. Il avait offert Lucky Luke à Monroe pour ses 8 ans. Il en avait passé des heures à se ballader sur ce cheval. Hélàs Lucky Luke avait finit part mourir de vieillesse 12 ans plus tard et bine que son oncle lui aille proposé de lui en redonner un, Monroe n'avait plus voulu en avoir un à lui en sachant que ses envies de voyages une fois son diplôme de photographe en poche l'empêcherait de le monter régulièrement.

Une fois à la cuisine, il attaqua avec confiance un des muffins de Izzie et devait reconnaître que cette dernière avait de vrais talents culinaires. Heureusement qu'il avait un bon métabolisme qui lui permettait de garder la ligne sans trop avoir à fournir d'effort.

Rah ce n’est pas ici que tu mangeras des sandwichs ou des repas sur le pouce sauf si j’ai eu trop de boulot, mais j’adore vraiment faire à manger, et comme je suis censée surveiller un minimum ma ligne, c’est toi qui prendra des kilos… Y’a une bonne salle de gym dans le quartier.

Monroe fit un non énergique de la tête en avalant sa bouchée.

- Merci mais je suis un vrai phobique des salle de gym. Je me contente d'aller courir 2 fois part semaine c'est amplement suffisant pour garder la forme.

Oui parce que bon le saut à l'élastique avait beau être dans la catégorie sport, c'était pas vraiment avec ça qu'on brûlait beaucoup de calorie.

- Ou alors en allant faire de l'escalade aussi.

Il questionna Izzie sur ses origines tout en terminant son muffin puis sortit son paquet de clope de sa poche.

Comme il l'avait dit, il se dirigea aussitôt vers la fenêtre qu'il ouvrit en grand avant de s'y adosser et d'allumer sa clope.

euh non pas vraiment, je suis née à Seattle, J’y suis restée jusqu'à temps de trouver des bon contrats de pubs, en fait surtout le temps d’avoir mon diplôme, un an en avance en prime. Et puis je suis partie comme une grande à new york, là bas c’est bien quand t’es mannequin, mais pour actrice los angeles c’est mieux.
Et toi alors, t’es de où mon petit cow boy ?

T’en veux ?


Monroe posa son regard gris-bleu sur Izzie. Voila une chose qu'il ignorait.

- Tu veux devenir actrice ?

Il ne doutait pas qu'elle pouvait y arriver. Il ne savait pas ce que valait son jeu d'actrice mais elle était particulièrement photogénique et son visage acrochait bine a lumière. Ce genre de détails aussi comptaient dans cette carrière.

Lorsqu'elle lui proposa du soda après l'avoir questionné sur ses propres origines, il accepta avant de lui répondre.

- Volontier oui merci. Et sinon le petit cow boy, ben il vient du pays des cow boy justement. Je suis de Houston au Texas. Toute ma famille est encore là-bas, je suis le seul exilé du clan Stanford ! Enfin part clan Stanford j'entend mes parents, grands-parents et mes oncles et tantes et leurs famille. Moi je suis enfant unique donc...

Monroe termina sa clope et revînt s'asseoir à la table avec Izzie.

- Et toi ? il y en a combien des comme toi dans ta famille ? Vas-y fais moi peur et dis-moi tout


Gif by me
Revenir en haut Aller en bas
Izzie Stevens

Modo
• The player : Kareen
• I'm here since : 17/12/2008
• My number of posts : 2991
• Avatar : Katherine Heigl

• My age : 24
• My job : actrice mannequin
• My dwelling : chinatown 307b

___ MORE
• Statut: Collectionneur(euse)
• Relationship:
• Children: Un gremlins ? Not yet !
MessageSujet: Re: Une colocation inattendue   Jeu 18 Fév - 20:15

Elle rigolait de plus en plus, oh elle pourrait atterrir dans sa chambre et lui dire, oups, je t’ai pas dis, je suis somnambule en prime, alors si je te viole dans la nuit, ce n’est pas que je le veux mais c’est juste dans mon sommeil, ce sera dur pour toi comme pour moi…Non mais quand je vous dis qu’elle était folle au possible, mais c’était aussi pour ça qu’on l’aimait. Et puis pour sûr il en raffolerait de son petit grain de folie, et puis elle était aussi douce, parfois, bon pour assister à ces moments là fallait juste se lever de bonne heure, mais à part ça…

Trop tard beau brun, bien trop tard pour se méfier.

Elle l’avait regardé le plus sérieusement du monde, même si son regard était factice, ça l’amusait bien, et c’était tout ce qui comptait. Elle l’écoutait parler de son cheval, alors lui, un vrai cow boy, elle ne l’aurait pas parié au premier coup d’œil, mais ça lui allait pas mal, finalement c’était un de ses manches à balai avec une tête de cheval qu’elle allait finir par lui acheter.

Je ne suis jamais monté à cheval perso, mais tu devais être tout mimi sur ton Lucky Luke… Le côté cow boy te va bien en fin de compte.

Elle était en train de se régaler avec ses muffins, elle aimait bien s’en manger de temps en temps. Mais elle faisait aussi attention à sa ligne, enfin elle essayait, c’est vrai qu’elle devait jongler entre sport et muffins. Mais bon contrairement à monroe, elle aimait bien courir et faire de la gym. Ça l’occupait et elle adorait bouger, et puis un détail qui peut faire la différence, quand elle était complètement épuisée, elle était un peu moins chiante. Fallait peut être pas lui dire en fait à monroe, non parce que sinon il allait devenir fan de sport et il la forcerait à en faire en permanence histoire qu’elle soit plus souvent claquée, et qu’il ait la paix un peu plus souvent.

C’est pas mal effectivement, mais passe à trois fois après les muffins…Non je te rassure je les fais un peu moins calorique quand même, moins de beurre et c’est tout aussi bon.

Tu fais de l’escalade, sérieux ? Mais avec toi on va de surprise en surprise, ça doit être cool…


elle hochait la tête dans l’affirmative, oui une petite cigarette, après tout ça ne lui ferait pas de mal. Et puis tout en discutant c’était amusant. Elle en découvrait un peu plus sur lui, et elle en disait sur elle, encore un peu et ils allaient devenir potes ses deux là.

Oui, en fait c’est surtout pour ça que je suis parti de new york, être une poupée sur papier glacé c’est marrant, mais j’avais envie qu’on m’écoute aussi, ça me plait plus. D’ailleurs je viens de terminer un film non sans mal, j’espère que ça lancera un peu plus ma carrière. Les apparitions dans les séries ça fait du bien aussi… Et puis sinon j’ouvrirais une pâtisserie…

Elle l’écoutait parler de sa famille, enfon c’était tout de même dommage qu’il n’ait pas de frère, faudrait peut être qu’elle en touche un jour un mot au parent stanford. Par contre elle ne s’attendait pas au retour de bâton. Oui bien sûr c’était normal qu’il lui pose ce genre de question, le problème c’était qu’elle beuguait un peu dessus. Elle pensait de temps en temps à sa fille, elle se demandait si elle lui ressemblait physiquement ou dans le caractère, du moment qu’elle se portait bien c’était le principal, et comme elle n’avait pas eu de demande spéciale c’était que tout se passait bien. Elle essayait de chasser cette part de tristesse en elle qu’on retrouvait dans ses yeux parfois. Et elle se ressaisissait pour répondre à monroe.

Non je te rassure, je suis un modèle unique à première vue. Allez tu peux souffler avoues t’es rassuré non ? Et toi alors tes parents on trouvait que t’étais tellement réussi qu’un suivant aurait été moins bien ?

Elle le regardait de nouveau en souriant.


Revenir en haut Aller en bas
Monroe Stanford

• The player : Civ
• I'm here since : 13/12/2009
• My number of posts : 1777
• Avatar : Tuomas Holopainen

• My age : 32 ans
5 novembre
• My job : Directeur et Photographe de l'Agence de mannequinat Ford
• My dwelling : en coloc avec Izzie Stevens sur Chinatown
• Others : - 1 percing à l'oreille droite et 2 à l'oreille gauche
- Toujours une floppées de bracelets aux poignets




___ MORE
• Statut: Libre comme l'air
• Relationship:
• Children: Bébé en route !
MessageSujet: Re: Une colocation inattendue   Jeu 18 Fév - 20:57

Monroe éclata de rire à son commentaire au sujet de Monroe sur son cheval. Il était vrai qu'à l'époque il avait tout du petit cow boy Texans.

- Tu as jamais fais de cheval ? Tu manques quelque chose, vraiment !

Il fallait dire que Monroe ayant grandit sur un cheval, l'équitation était un sport qu'il appréciait particulièrement et qu'il pratiquait volontiers dès qu'il en avait l'occasion. Malheureusement à Los Angeles ce n'était pas vraiment évident. Ainsi il se contentait de la course, 2 fois part semaine... Bientôt 3 à en croire Izzie qui vantait les méritent de ses muffins light et qui en revenait visiblement pas que Monroe puisse être un accro de la varape.

- Equitation, escalade, canoë-kayak dans les rapides, saut à l'élastique aussi. Bref plus ça colle des montées d'adrénaline, plus ça me plait.

Monroe avait découvert les joies des sensations fortes lors d'un tour en grand huit dans un parc d'attraction quand il était enfant et cela ne l'avait tout simplement plus quitté depuis. Passion plutôt surprenante venant d'un type à l'air aussi calme.

Son muffin terminé, Monroe s'installa à la fenêtre de la cuisine pour fumer une clope tout en se disant intérieurement, comme presque toujours, qu'il fumait un peu trop et qu'il devrait voir pour calmer sa consommation. Mais entre le penser et le faire...

- Tu as tournée dans un film ? Lequel ?

Monroe n'étais jamais vraiment très au courant de l'actualité hollywoodienne il devait le reconnaître. Généralement sa préférences allait au cinéma asiatique et aux films indépendants. Les grosses productions l'interessaient peu. Tout de fois, vu la ville où ils se trouvaient, Monroe se doutait bien qu'il y aille peu de chance qu'Izzie aille tournée dans un petit film à petit budget.

Il tirait tranquillement sur sa clope lorsque la remarque de sa coloc sur le fait qu'il soit enfant unique le fit rire.

- On peut dire ça comme ça. Ils voulaient un fils, ils l'ont eut du premier coup...

Monroe haussa légèrement des épaules. Ses parents étaient des parents fantastiques mais ils n'avaient tout simplement jamais eu l'envie d'avoir une famille nombreuse. Un seul enfant, voir éventuellement deux, leur était suffisant.

- Et comme tu le dis si bien, quand on a un fils aussi parfait que moi, pourquoi prendre le risque d'en avoir un moins bien ensuite ?

En revanche maintenant c'est des petits-enfants qu'ils veulent..., Songea-t-il. Monroe secoua vaguement la tête. Il avait eu envie d'en avoir avec Ashley mais ça réponse avait été des plus clairs. Si elle n'avait pas d'enfants avec son mari ce n'était pas pour en avoir avec lui.

Il écrasa sa clope contre le mur extérieur, balança sa clope et quitta la fenêtre pour revenir s'attaquer à un muffin. Généralement il ne mélangeait pas nourriture et cigarettes car niveau goût ce n'était pas terrible mais comme tout fumeur il arrivait des moments où il avait vraiment besoin de sa clope.

- Et tu as dis qu'avant de te lancer au cinmé tu étais apparue dans des séries ? J'étais pas beaucoup aux USA ces dernières années et j'ai même passé pas mal de temps à des endroits sans télé tout court donc j'avoue ne jamais avoir vu ton minois sur le petit écran. Tu as jouée dans quoi ?


Gif by me
Revenir en haut Aller en bas
Izzie Stevens

Modo
• The player : Kareen
• I'm here since : 17/12/2008
• My number of posts : 2991
• Avatar : Katherine Heigl

• My age : 24
• My job : actrice mannequin
• My dwelling : chinatown 307b

___ MORE
• Statut: Collectionneur(euse)
• Relationship:
• Children: Un gremlins ? Not yet !
MessageSujet: Re: Une colocation inattendue   Jeu 4 Mar - 1:49

Elle l’imaginait sur son petit cheval courant les plaines du Texas. Il devait être choupinou. Elle n’en avait jamais fait de cheval, en même temps, elle avait fait plein de chose, mais surtout de la danse, du théâtre, l’équitation non, bon elle ne pouvait pas tout faire dans la vie, embêter les gens et en plus faire plein de sport varié. Elle l’écoutait parler, et ne cessait de sourire.

Je rate trop de truc dans la vie, monter à cheval, une nuit avec toi, ou un jour…Bon va falloir que je fasse une des deux choses sinon la frustration va me rendre encore plus chiante qu’en temps normale.

Elle riait encore, non pas comme une folle, mais elle disait tellement d’énormités, elle jouait tellement avec lui qu’elle ne pouvait pas s’empêcher de rire avec lui. Et elle ne s’en gênait pas, et puis il semblait rire avec elle et s’en amuser lui aussi visiblement. Bon d’accord elle ne le connaissait pas depuis des années, mais elle voyait un changement en lui, elle l’avait vu bosser au studio, enfin elle l’avait surtout vu en train d’écouter le monceau de connerie qu’elles pouvaient sortir avec shane, sur la fin il avait commencé à se détendre et à parler plus, il ne les regardait plus comme des folles fraichement échappé de l’asile. Et maintenant de mieux en mieux il plaisantait avec elle, il parlait de lui, il jouait avec elle, y’avait vraiment un changement énorme. Il lui plaisait bien ce petit monroe, un peu plus bavard, il était gentil mignon, un mec bon à marier…Bon pour donner son avis définitif faudra qu’elle teste sa cuisine tout de même.

Ou la je peux pas en faire autant, enfin essayer pourquoi pas, j’aime bien les pulsions d’adrénaline, mais bon j’ai un agent qui n’est pas toujours de cet avis là. Il est un peu rabat joie ce garçon. Un jour il va faire du saut sans élastique parce que j’aurais plongé du haut du plongeoir.

Bon c’est vrai qu’elle devait faire attention à elle, elle voulait avoir une carrière et elle devait tout de même se protéger un peu, mais pas de là à sortir empaqueter d’une tenue de cosmonaute en doudoune parce qu’elle était sûr que c’était ce dont rêver son agent chéri. Elle parlait avec monroe du dernier film qu’elle venait d’achever.

Dans street soldier…Bon je suis pas sûr que tu connaisses un peu le projet, en fait c’est la suite d’un film qu’omarion grandberry à fait. C’est comment expliquer en résumé, des scènes de danse hip hop, un mec qui trompe sa nana, et la meilleure amie de celle-ci qui supporte pas la situation.
C’était franchement sympa à faire, totalement gérer par omarion, on a eu pas mal de complications mais y’a tout de même eu une bonne ambiance.


Parler de la famille était une chose qu’elle faisait rarement, c’était un peu sa faiblesse, soit elle était mal à l’aise, soit elle en ressentait de la colère parfois. Mais avec son nouveau pote c’était différent elle arrivait même à en rire avec lui. Faut dire qu’ils enchainaient tous les deux entre cigarettes, fenêtre ouverte, et puis cendrier.

Bah pour izzie… Et est ce que ça t’a manqué un frère plus sérieusement. Pour faire des bêtises ou aller draguer les filles !

Oui c’était sa version des liens fraternels, mais après tout elle n’en n’avait pas non plus, elle ne pouvait pas parler d’expérience. Est-ce que ça lui avait manqué à elle, non pas vraiment au moins elle était contente de ne pas avoir eu quelqu’un à protéger de la galère dans laquelle ils étaient. Parler boulot, en fait c’était un peu la plus grande partie de son adolescence, elle s’était battu pour faire ce métier entre cours de danse et la course aux castings.

[b] Oh pas mal de petites apparitions, dans des séries comme urgences, tu vois des rôles pas super important, ce qu’il y a de chiant c’est que tu ne peux pas obtenir des rôles dans toutes les séries, ils évitent ou alors c’est que t’es juste passé pour apporter le café et que t’as pas marquer l’écran.
Sinon j’ai fait un récurant dans ugly betty juste le temps de trois épisodes mais c’était marrant à faire…
Bon certes moins enrichissant que de courir le monde. T’abandonnes tout ça pour de poser à los angeles ? t’es fatigué de voyager, envie de te poser dis moi tout, je vais faire psy en reconversion…[/i]


Revenir en haut Aller en bas
Monroe Stanford

• The player : Civ
• I'm here since : 13/12/2009
• My number of posts : 1777
• Avatar : Tuomas Holopainen

• My age : 32 ans
5 novembre
• My job : Directeur et Photographe de l'Agence de mannequinat Ford
• My dwelling : en coloc avec Izzie Stevens sur Chinatown
• Others : - 1 percing à l'oreille droite et 2 à l'oreille gauche
- Toujours une floppées de bracelets aux poignets




___ MORE
• Statut: Libre comme l'air
• Relationship:
• Children: Bébé en route !
MessageSujet: Re: Une colocation inattendue   Jeu 4 Mar - 14:28

Au nouveau délire d'Izzie sur le fait qu'elle manquait trop de truc, Monroe se contenta de rire en guise de réponse. A vrai dire, il s'était presque attendu à ce qu'elle annonce vouloir faire du cheval sur lui. Cela ne l'aurait même pas surprit venant de sa part, même s'il imaginait très mal la scène.

Il reprit son sérieux lorsqu'elle lui raconta quel genre de rabat-joie elle avait pour manager. Bon en même temps, il était vrai que les mannequins et actrices étaient assurées parfois pour des sommes hallucinantes et donc traitées comme si elles étaient en porcelaine. Mais en même temps, les régles étaient faites pour être contournées non ?

- Je t'emménerai sauter à l'élastique avec moi un fois, il y a rien de plus génial. Et tu risque pas grand chose... Après tout c'est quand même du velcro qui te tiens attaché, c'est solide ces machins.

Monroe lui-même se rappelait la gueule qu'il avait tiré en découvrant la simple bande velcro lors de son premier saut. C'était pas très rassurant mais au final, il n'avait jamais eu le moindre problème. Il était même devenu totalement accro.

Attaquant un nouveau Muffin, il écouta Izzie lui parler de son fameux film. Comme il l'avait pensé, à priori ce n'était pas du tout le genre qu'il affectionnait. Rien que le mot hip-hop lui filait des boutons.

- Je crois que je vois le genre. J'avais jamais entendu parler mais bon, je suis pas une référence non plus. Et toi ? Tu joues quel rôle là-dedans au final ? Que je sache si je dois m'attendre à voir des fans hystérique en bas de l'immeuble à la sortie du film.

Voila qui pourrait être assez comique ceci dit. Mais pour le moment, Monroe réfléchissait plutôt à l'éventualité de s'arrangeer pour voir le premier opus du fameux Street Soldiers, ne serait-ce que par politesse envers Izzie, histoire de savoir de quoi elle pouvait bien causer.

- Tu as le dvd du premier ?

Monroe retournait à la fenêtre pour reprendre une clope. Après avoir passé un si long lapse de temps sans sa dose de nicotine, il fallait bien qu'il se réintoxique les poumons. Chacun ses vices comme on dit. Une fois sa clope allumée, il s'asseya carréement sur le rebord, peu confortable, de la fenêtre et joua machinalement avec son zippo tout en observant sa coloc qui lui posait une sacrée colle. Monroe devait bien admettre qu'ilo n'avait jamais vraiment réfléchis à sa situation d'enfant unique. C'était comme ça et c'était tout.

- J'en sais trop rien. Ouais j'imagine que ça aurait pu être sympa d'avoir un frère mais je suis très proche de mon père... Enfin, quand je le vois, et bien qu'il soit l'homme le plus fidèle que je connaisse, niveau bétise il était le premier. Du coup j'ai fais pas mal de connerie avec lui et mon oncle et je vais boire des bières avec eux quand je suis au Texas. Je crois que ça compense d'une certaine manière. Et toi ? tu aurais pas voulue avoir de soeur avec qui jouer à la poupée puis aller draguer ?

Monroe tirait tranquillement sur sa clope en regardant par la fenêtre de temps à autres. Le quartier était vraiment sympa et animé et, d'une certaine manière, China Town lui rappelait effectivement la Chine, pays dans lequel il avait passé quelques temps 2 ans auparavant et qui l'avait marqué. Durant ce temps, Izzie lui parlait de ses apparitions télé.

Monroe connaissait la série Urgence qui était assez incontournable à travers le globe mais Ugly Betty ne lui disait absolument rien.

La réfléction de la jeune femme sur sa reconversion en psy le fit rire mais il réfléchissait à sa réponse. Parler de lui, ce n'était pas ce qu'il préférait mais Izzie le mettait à l'aise, chose plutôt rare, et il avait envie de se montrer franc avec elle, elle le méritait bien, et donc de ne pas trop éluder les questions. Après tout, elle avait bien le droit de savoir qui elel avait accueillit chez elle.

- Non je suis pas vraiment fatigué de voyager, je compte bien continuer mais pour mon plaisir surtout, mais j'avoue qu'il est pas facile de ne jamais rester plus de quelques mois au même endroit et c'est vrai que je pense que de me poser me fera du bien, histoire de me remettre un peu les idées en place. Chose que j'aurais jamais pu faire à mon ancien boulot. J'avais vraiment besoin de prendre du recul...

Monroe tira sur sa clope, l'air songeur. Le connaissant, on pouvait penser qu'il en resterait-là mais, à sa propre surprise, il poursuivit après une courte pause.

- En fait, j'avais une liaison avec ma patronne, Ashley. ça a duré des années mais on était pas vraiment sur la même longueur d'onde. J'étais fou d'elle et j'avais envie de construire quelque chose de sérieux. Elle en revanche, elle préférait rester avec son cher mari...

Il fit une grimace à cette évocation avant de pousser un soupire.

- Cette situation était à deux doigts de me rendre dingue et je savais que je m'accrochais inutilement en passant littéralement à côté de ma vie à rester avec elle alors j'ai fini par me décider à la quitter pour de bon. Mais pour ça il me fallait aussi quitter son magazine tu comprend ?

Monroe posa son regard bleu-gris presque mélancolique sur Izzie. En toutes franchise, il était encore fou d'Ash mais ça, il préférait ne pas trop y penser. A leur première rupture, il avait tenu 3 mois. 3 mois durant lesquels ils devaient rester en contact pour le boulot. 3 mois au bout desquels il avait fini par céder à nouveau à ses avances. Voila pourquoi, cette fois-ci, il avait quitté le journal. Il ne voulait plus avoir à faire avec elle pour pouvoir réussir à l'oublier.

Ecrasant sa clope, il eut finalement un petit rire gêné en détournant le regard, retrouvant quelque peu sa timidité habituelle.

- Là je dois avoir l'air d'un incurable romantique non ? Ou alors très pathétique... quoi que je dirais même presque les deux combiné en fait.


Gif by me
Revenir en haut Aller en bas
Izzie Stevens

Modo
• The player : Kareen
• I'm here since : 17/12/2008
• My number of posts : 2991
• Avatar : Katherine Heigl

• My age : 24
• My job : actrice mannequin
• My dwelling : chinatown 307b

___ MORE
• Statut: Collectionneur(euse)
• Relationship:
• Children: Un gremlins ? Not yet !
MessageSujet: Re: Une colocation inattendue   Mer 17 Mar - 3:20

Non mais izzie savait tout de même se tenir un minimum, bref elle était bien tentée par se faire quelques montées d’adrénaline, elle le faisait rarement, bon à part en draguant un mec en boite. Non mais c’est vrai, y’a une dame qui un jour disais la vie c’est comme une boîte de chocolat, on sait jamais sur quoi on va tomber, bah draguer un mec c’est bien pareil, t’es d’abord attirer par un joli emballage, mais alors parfois le contenu Ouh la on pouvait très vite se faire avoir et être déçu de ce qu’on ramenait à la maison. Enfin bref la décharge d’adrénaline avec le monsieur, ça lui tentait pas mal même beaucoup. Euh c’était normale que d’un coup elle était refroidie par le velcro…Non parce qu’elle avait dû porter une tenue qui tenait par du velcro, et sa poitrine avait tout de même fini par faire détaché le bidule va savoir comment, alors que tout son corps tienne par du velcro, ce n’était plus une petite dose d’adrénaline, mais une montagne méga géante, et étrangement tentante.

Hum remarque ça peut se faire en duo collé serré ça, ça pourrait me plaire de tenir que par du velcro…

Non mais elle allait finir par être une taquineuse pro, le pauvre, elle espérait tout de même qu’il ne la voyait pas en vamp, capable de tout pour séduire un homme, et limite le violant quand il ne pouvait pas. Elle n’était pas de ce genre là, même si elle menait une vie peu conventionnelle de ce côté-là, elle n’en était pas à ce point là.
Parler du film elle l’avait fait souvent, elle préparait des interviews et des choses comme ça, mais avec monroe c’était différent, elle aimait bien parler de ce qu’elle faisait lui faire découvrir son petit monde, et en même temps en apprendre bien plus sur le sien.


A ton avis, je suis qui ? En fait je suis une fille qui ne faisait pas confiance du tout aux mecs, mais elle a laissé un petit danseur venir dans son monde je te dis de suite canon le petit mec, elle a eu raison. Par contre sa meilleure amie sort avec le héros si on veut, le frère de l’autre, du mien et celui là c’est pas un gentil, enfin il court les jupons. 9a va pas plaire à mon perso, et elle va un peu mettre la pagaille, en même temps elle encourage son chéri dans ses Battle, sans dire qu’elle aussi danse un peu.
C’est sûr c’est pas un petit film d’auteur, ni une superproduction, mais franchement c’est un bon film, il donne la pêche, et puis danse et amour que demander de plus non ?


Il allait la prendre pour une cinglé, non mais elle avait pris l’habitude de parler du film, mais elle était très enthousiaste, elle aimait vraiment ce film et elle y croyait. Elle avait de très bons souvenirs de tournages, elle s’était fait des amis, et ils avaient vraiment bien rigolé. Elle détenait quand même un super score à burning sur la console de jeu, bon d’accord personne ne voulait monter en voiture suite à ça, mais c’était une pro. Elle lui confirmait qu’elle avait bien le premier film, elle lui proposait même de le mater avec lui, non mais il n’aimerait peut être pas le film, mais il deviendrait peut être accro aux séances de film avec bon bol de pop-corn maison…

Je ne sais pas, c’est une question hard en fait que je t’ai posé. Je sais pas le coup du grand frère protecteur je n’y crois pas de trop, Je pense que j’aurais été déçue. Une sœur ça m’aurait peut être aidé à supporter le quotidien, mais franchement ça n’aurait été un cadeau pour personne. Ce n’est pas plus mal que je n’ai pas eu de double, même si, deux bombes comme moi pour aller draguer on aurait fait un malheur à coup sur.

C’est vrai que ce n’était pas une question facile, elle était un peu triste en parlant de ça, mais elle ne pouvait s’empêcher de finir sur une connerie quand même. Vu son enfance elle ne la souhaitait à personne, ok elle s’en était bien sorti, et d’autres avaient vécu bien pire, mais pour rien au monde elle n’aurait voulu imposer ça à un autre. C’est bien pour ça qu’elle avait fait certains choix dans sa vie qui lui avait énormément couté.
Elle parlait sérieusement avec lui, elle se confiait peu à peu sur des choses qui la touchait de près, et il semblait en faire autant. Elle était étonnée qu’il lui parle autant, mais c’était des choses qui lui tenaient à cœur, et là pas une fois elle ne dirait une connerie. Elle l’écoutait attentivement. Elle avait même envie de se rapprocher de lui pour lui faire un câlin, il était vraiment touchant, en tout cas ça ne faisait que confirmer la théorie d’izzie, l’amour ça craint.


Ouais je comprends, mettre le plus de distance entre vous, pour ne pas souffrir de la voir chaque jour, et puis pour essayer de tourner la page. Cette femme ne sait pas ce qu’elle perd. Elle croit peut être avoir tout gagné en faisant ça. Mais je suis sûre que tu trouveras un jour une femme qui voudra construire un futur avec toi. Je suis sûre que ça existe encore des femmes comme ça.

Il était un peu plus loin , elle s’était levée pour le rejoindre, izzie était contente qu’il lui ait parlé, c’était vraiment une preuve de confiance, et quelque chose qu’il n’avait pas du dire souvent. Elle se collait à lui sa tête effleurant doucement son épaule, il sentait le tabac, mais ce n’était pas désagréable. Elle lui tapotait le dos de la main, mais il était vraiment immense ce garçon.

T’as rien de pathétique, c’est même plutôt rassurant de savoir qu’il y a encore des garçons comme toi. A dire vrai je pensais depuis longtemps que ça n’existait pas. Sinon oui t’as l’air d’un de ces foutus romantiques, mais ça va, ça te va plutôt bien… J’espère que tu vas trouver une femme bien différente de celle que tu as connu et que tu pourras tester le romantisme dans tous ses états.


Revenir en haut Aller en bas
Monroe Stanford

• The player : Civ
• I'm here since : 13/12/2009
• My number of posts : 1777
• Avatar : Tuomas Holopainen

• My age : 32 ans
5 novembre
• My job : Directeur et Photographe de l'Agence de mannequinat Ford
• My dwelling : en coloc avec Izzie Stevens sur Chinatown
• Others : - 1 percing à l'oreille droite et 2 à l'oreille gauche
- Toujours une floppées de bracelets aux poignets




___ MORE
• Statut: Libre comme l'air
• Relationship:
• Children: Bébé en route !
MessageSujet: Re: Une colocation inattendue   Jeu 18 Mar - 20:40

A la remarque d'Izzie sur le velcro, Monroe éclata une nouvelle fois de rire tout en réfléchissant déjà des plus sérieusement à où il pourrait l'emmener pour son baptême de saut à l'élastique. Encore la blondinette pousser des cris aigue en faisant une longue descente tête en bas devait être un spectacle particulièrement hilarant.

- Je t'emmenerai faire un saut, promis.

Lorsque la demoiselle en vînt à lui parler du film, Monroe fronça les sourcils en l'observant et l'interrompis gentiment d'un geste de la main, une expression réellement stupéfaite sur le visage.

- Attend, attend, attend... Tu es entrain de me dire que le héro d'un film qui cible principalement les adolescents est un coureur incapable de rester fidèle ? Très bel exemple a donner aux jeunes ça...

Et le pire c'est qe au fond, ça ne le surprenait pas plus que cela finalement. Comme souvent, Monroe en venait à songer qu'il n'était pas né à la bonne époque. Le monde actuel le dépassait complètement.

Le danse et amour que demander de plus ? eu le mérite de faire sourire une nouvelle fois le photographe. Il y connaissait que dalle en danse. Il c'était endormit la seule fois où Ash l'avait trainé de force voir un ballet classique et lui-même ce limitait aux slows. Donc ce n'était pas vraiment une chose importante à ses yeux.

- J'adore la musique, je peux pas vivre sans mais la danse... C'est pas trop mon truc

Amusé, il fit une petite grimace à Izzie tandis quil partait fumer et que la conversation se tournait vers la famille. Deux Izzie pour le prix d'une. Durant un instant, Monroe eutla vision fugace de deux blondinettes identiques face à lui. Il fallait admettre que ça pouvait faire peur. tout de fois, il imagina ensuite une Izzie en plus petit. Petite poupée blonde survoltée incapable d'arrêter de parler.

- Et tu penses avoir des enfants un jour ? Une mini-toi ça pourrait être adorable. Fatiguant mais adorable.

Quand le sujet dévia sur les déboirs amoureux actuels de Monroe, ce dernier en revenait toujours pas de s'être aussi facilement confié à Izzie d'ailleurs, cette dernière vînt vers lui. Le fait qu'elle lui tapote le dos l'amusa grandement et, avec un sourire amusé, il se tourna vers elle et, comme dans la chambre un peu plus tôt, il s'amusa à lui ébourrifer les cheveux.

Plus ça allait en avant, plus il trouvait sa coloc attachante. Il l'aimait bien, même si ses sentiments é son égard ne dépasseraient probablement jamais le stade de l'amitié.

- faut bien qu'il y en aille des hommes romantique aussi non ? Mais rends-moi service, ne le dis a personne. C'est que j'ai une réputation de sauvage à garder moi !


Gif by me
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Une colocation inattendue   Aujourd'hui à 9:01

Revenir en haut Aller en bas
 

Une colocation inattendue

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LA in Live :: Topics Terminés-