Partagez | 
 

 Jingle bell.(pv)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Invité

Invité
MessageSujet: Jingle bell.(pv)   Ven 25 Déc - 2:04

Quel est le con qui a dit qu’il fallait emballer les cadeaux avant de les offrir, non mais cette idée aussi. Il avait attaqué par les paquets pour la môme de sofia, non il ne lui refourguait pas les anciens trucs de son fils, mais des trucs de filles et même une tenue belle gosse, made in wesh wesh, quoi mais il fallait bien que la future meuf de son fils soit bien habillée. Bon il s’était aussi arrangé pour que les paquets pour ses potes, enfin son frangin soit plus simple à emballer, ouais une paire de basket de la mort qui tue, pour deddy, un truc avec son nom d’écrit dessus si c’était pas la classe ça hein, il le bichonnait son pote…Oui le yaman faisait des cadeaux à ses potes même si franchement noël à la base c’était moyen son truc mais avec son fils, il avait eu une petite folie, il s’était mis à dépenser des sous pour tout le monde, bon il avait aussi prévu des conneries, non mais ça restait toujours yaman, et il ne pouvait s’empêcher de faire le con comme un vrai gosse.

Ouais sauf que là après avoir empaqueter le beau collier pour sarah avec un bon pour un massage, quoi yaman il est nul pour les cadeaux faut pas chercher, il devait passer à ceux pour son fils, alors là y’avait de quoi faire, et en plus pas que du simple. Il lui avait acheter une voiturette cars, comme ça il pouvait maintenant monter à bord de mc queen, et encore mieux foncer dans les meubles, depuis le trotteur ça lui manquait. En plus maintenant y’avait moins d’excuses quand on cassait un truc on pouvait plus le mettre sur le dos d’ilhan.
Attention emballage de voiturette, alors là c’était sans le carton, et y’a pas à dire à moins d’être babache on le voyait que c’était une voiturette, mais il était en train de se battre avec le papier, le nœud, il avait du bolduc autours de la taille, une jambe de coincée. Encore quelques minutes à se débattre, et il ne savait plus par où enlever le bout de ficelle, il avait du scotch sur le nez, et il était à deux doigts de désespérer.


A l’aiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiide j’ai fait une connerie…

Comme d’hab…


Peut être que quelqu’un entendrait son appel à l’aide…Sarah t’es pas là ? pitié…Pourtant ils devaient finir ensemble, et même se faire un petit diner en amoureux…
Revenir en haut Aller en bas
Sarah Gellé

Admin & Un Peu Folle
• The player : Lolo
• I'm here since : 16/12/2008
• My number of posts : 2214
• Avatar : Sarah Gellé

• My age : 27 ans
• My job : Danseuse,Actrice et Mannequin
• My dwelling : A la Playa avec ma family !
• Others : Un piercing au nombril

___ MORE
• Statut: Amoureux(se)
• Relationship:
• Children: Un jour...
MessageSujet: Re: Jingle bell.(pv)   Mar 12 Jan - 3:12

En effet ils devaient bien se retrouver au court de la soirée pour un repas tout les deux, enfin tous les trois mais ils avaient tout prévu pour que leur soirée à eux se passent réellement que lorsqu’Ilhan serait endormit, donc leur repas devait vraiment être en amoureux, et c’était d’ailleurs pour cela que mademoiselle Sarah avait décidé de quitter la villa en ce jour… Elle se connaissait assez, et surtout elle les connaissait assez pour savoir qu’ils n’auraient pas tenus la journée complète sans se faire minimum un câlin, et elle voulait garder toute envie pour cette soirée, alors il était hors de question qu’ils se voient avant… La patience était tellement meilleur… Sauf que forcement une Sarah qui part sans rien oublier n’est pas la vrai Sarah, et c’était donc grâce à son téléphone resté dans sa chambre qu’elle fut de retour plus vite que prévu à la villa… Et oui, la danseuse sans son téléphone elle es malheureuse, elle se sent perdu et c’est un truc qu’elle déteste réellement, du coup après avoir traversé la ville dans le but d’aller danser un peu, et bien elle avait fait demi tour sans même avoir prit le temps de descendre de la voiture pour récupérer son téléphone, et repartir de nouveau, enfin ça c’était ce qu’elle pensait… Mais elle n’avait pas compté sur le fait qu’en rentrant elle allait se retrouver face à un Yaman ligoté par du bolduc, ce qui évidement, la fit mourir de rire…

Tu comptes t’offrir à qui comme ça ?
Ça ne pouvait pas être à elle, elle l’avait déjà, alors il comptait sûrement s’offrir en cadeau à quelqu’un d’autre nan ? Elle avait parlé tout en posant sac et veste sur le canapé alors qu’elle se rapprochait de lui… Elle ne l’aida pas pour autant, nan, elle se contenta de le regarder avec un sourire aux lèvres, avant que son regard ne se pose sur son fils qui était bien gentiment dans son parc le temps que son père fasse des bêtises… Elle alla vers lui pour le prendre dans ses bras, et revenir vers monsieur Okur senior…

T’as vu ton papa, il est pas doué hein ? Tu crois qu’il veut s’offrir à qui comme ça toi ? Tu penses qu’il me trompe ? Tu me le dirais toi hein s’il me trompait… Ouais je suis sûr que toi tu me lâcheras pas mini bogoss…
Il devait donc comprendre qu’elle ne comptait pas vraiment l’aider pour le moment, elle était même d’humeur plutôt joueuse la danseuse… Et qu’il se rassure, elle avait bien prit soin de prendre son fils de façon à ce qu’il ne voit pas le jouet qu’il essayait vainement d’empaqueter, elle ne voulait pas gâcher la belle surprise quand même…

Tu crois que si on le torture il va tout nous avouer ?
Alors qu’il n’avait sans aucun doute rien comprit de tout ce qu’elle venait de dire, Ilhan venait de se mettre à rire ce qui la fit rire elle aussi alors qu’elle prenait ceci comme un oui… Du coup elle se rapprocha très près du turc, toujours avec le petit dans les bras, pour amener ses lèvres très près des siennes, au point de les faire se frôler…

Parles…
Évidement elle s’était reculé lorsqu’elle avait sentit que le danseur aller s’emparer de ses lèvres, lui laissant alors comprendre toute la ruse qu’elle avait en elle… Il était réellement bien emmêlé et ne pouvait donc vraiment pas bougé, ce qui était un gros avantage pour elle… Il était prêt à jouer lui ?


Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
MessageSujet: Re: Jingle bell.(pv)   Sam 16 Jan - 21:42

Non mais pourquoi il s’était lancé dans une telle aventure, seul. Non mais il devrait le dire papa noël, appelez mes lutins et il le fera pour vous. Non mais comment il avait fait, la jambe droite était enrubannée, oh et puis c’était dommage, parce que ce nœud là il était top comparé à celui qu’il essayait de coller en finition, oh et puis le scotch c’est que ça colle ce truc. Bon d’accord quand il avait commencé à merder un peu, il aurait dû arrêter de s’acharner, oh et puis ce bolduc que laura avait ramené de son taf, non mais il faisait combien de kilomètres, il allait jamais en voir le bout. Si il continuait à s’époumoner les voisins enverraient peut être les flics croyant qu’un des terroriste s’en prenait à une femme respectable du quartier. Oh bah en fait non, la demoiselle pointant le bout de son nez n’était autre que sa sienne de demoiselle. Ça pouvait paraître étrange pour le commun des mortels, mais il avait le sentiment qu’il ne retrouverait pas sa liberté de sitôt. Et en plus elle ne s’arrêtait pas de rire…


Tu sais que c’est dangereux de trop rire ? allez aideuh moi steplait…


Il lui faisait son plus fameux tour, les yeux du chat potté, sauf que vous vous en doutez sûrement, elle n’en avait que faire de ses yeux implorants, elle riait toujours autant, et en plus elle voulait en rajouter une couche, elle allait le torturer. Bon ok toute tortures entre eux n’était jamais méchant mais souvent frustrant, et en plus il gagnait rarement. Han elle se servait de son fils en plus, la coquine, maline aussi, il essayait de défaire sans succès les tours de bolduc qui lui gênait les mains…

Non , non et non tu peux tenter toute les tortures je dirais rien…Ilhan tu veux pas aider papa, dis à sarah qu’on ne doit pas faire ça. Ton papa il te l’a déjà appris quand y’a quelqu’un de bloquer comme ça on va l’aider parce qu’on est des gentils…

Bon peut être pas complétement, mais il essayait de lui inculquer le respect et tout ce qui faisait un wanted …ou pas


Sauf si deddy là on s’arrête mais on lui saute dessus. Allez aidez moi !


Elle s’approchait de lui, il n’avait qu’une envie, s’emparer de ses lèvres. Ce n’était pas de sa faute, c’était automatique, il ne pouvait pas s’empêcher dès qu’elles étaient dans sa zone d’action, fallait qu’il aille leur dire bonjour. Elles devaient être aimantées, ou alors elle mettait du produit exprès pour attirer les turcs pére célibataire raide dingue de ses yeux…ouais ça devait être ça. Même si dans sa tête ça lui disait raah plonge il tentait de lutter de ne pas y aller de se dire que non fallait pas qu’elle gagne là maintenant, il n’avait pas encore dit son dernier mot…ouais sauf que sa tête se penchait un peu plus en avant, qu’il avait mordillé sa lèvre inférieure, pas de doute tout son corps était contre lui…elle reculait han ça c’était cruel… Ses yeux souriaient de malice et de plaisir au petit jeu avec elle, comem toujours et ses lèvres les pauvres abandonnées elles, elles faisaient la moue.

C’est trop po juste…et puis je dirais rien, jamais, en plus j’ai rien à dire na…

Lui gamin, oui bien sûr, mais c’est pas lui il a commencé à jouer, c’est po de sa faute madame. Bon fallait se débrouiller seul il tentait tant bien que mal à se remettre d’applomb, il allait pouvoir se mettre debout lui le breakeur de tous les lieux insolites possible, il allait réussir à se relever quand même. Ouaiiiiiiis il était debout, aaaaaaayeuh pas longtemps en fait. Il avait essayait de libérer sa jambe mais il était vite retomber sur le sol comme un gros caca. Bobo…Elle allait peut être venir le secourir maintenant. Heureusement pour lui il avait pas fait une reception pleine face, non il avait réussit à faire un amorti de l’épaule…
Revenir en haut Aller en bas
Sarah Gellé

Admin & Un Peu Folle
• The player : Lolo
• I'm here since : 16/12/2008
• My number of posts : 2214
• Avatar : Sarah Gellé

• My age : 27 ans
• My job : Danseuse,Actrice et Mannequin
• My dwelling : A la Playa avec ma family !
• Others : Un piercing au nombril

___ MORE
• Statut: Amoureux(se)
• Relationship:
• Children: Un jour...
MessageSujet: Re: Jingle bell.(pv)   Sam 30 Jan - 18:21

Elle l’écoutait demander de l’aide à son fils, et ne pouvait que rire en le voyait faire… Non seulement il était ridicule attaché de la sorte, mais en plus son propre fils l’abandonnait pour se mettre à rire sous ses yeux. Le pauvre… Mais c’était tellement tentant de s’amuser avec lui en le sachant totalement immobile qu’elle ne put faire autrement, allant même jusqu'à feinter un bisou avant de se reculer brusquement pour lui demander de parler… Elle savait biensûr qu’il n’y avait pas de réponse à sa question, ou du moins elle l’espérait parce que sinon cela voulait dire que Yaman la trompait, et là, ca ne serait plus dans la rigolade que la discussion se ferait… Mais ce n’était pas le cas, elle avait un grand sourire joueur sur les lèvres, et d’entendre Ilhan rire de la sorte avait tendance à l’attendrir… Elle regardait donc toujours le turc, et avait le visage assez proche du sien, bien qu’assez éloigné pour qu’il ne puisse pas atteindre ses lèvres à sa guise, et ne put s’empêcher de réagir à sa façon de se plaindre…

Pauvre petit Calimero, on est trop méchant avec toi hein ?
Visiblement oui vu qu’il avait décidé qu’il était temps de se relever… Elle se recula pour qu’il puisse bouger comme il le souhaitait, enfin comme le fil qu’il avait tout autour de lui le permettait, et surtout pour éloigner Ilhan et éviter que son père ne lui retombe dessus… Se fut presque au ralenti qu’elle le vit retomber une fois qu’il eut essayé de bouger un pied, et se fut alors dans un éclat de rire très mal caché, qu’elle avait réagit… Elle se mordait la lèvre pour tenter de se retenir, parce qu’il avait du se faire un peu mal quand même, mais en même temps elle ne pouvait s’empêcher de rire, c’était la situation qui voulait ça, mais comme signe de bonne volonté, elle déposa son fils au sol, qui rejoignit son papa rapidement… Tels tous les enfants de son âge, il voulait poser sa main sur la joue de son père, mais avec une délicatesse telle qu’il lui mit une gentille petite gifle, ce qui fit rire Sarah qui était entrain de lui retirer le fil des jambes…

Ca va ? Sympa ton fils, au moins si tu fais un malaise il sait déjà qu’il faut mettre des baffes pour tenter la réanimation…
Elle avait parlé tout en lui tendant la main pour qu’il se remette en position assise, se retrouvant alors tous deux sur le sol avec le petit qui cherchait à leur grimper sur les jambes. Elle avait toujours son beau sourire, et attendait de s’assurer qu’il ne s’était pas fait trop mal, même si elle se doutait qu’il allait faire le gros bébé blessé juste pour qu’elle le soigne… Du coup elle lui vola ses lèvres pour un petit smack tout de même bien appuyé… Avant de se relever pour récupérer son téléphone, et reprendre ses affaires, toujours décidé d’aller danser…

Tu vas t’en sortir ou tu veux que je t’aide avant de partir ?
Elle parlait de l’aide pour faire le papier cadeau biensûr, mais alors qu’elle était de retour vers l’entrée, son regard se posa sur le petit qui était entrain de le suivre en tendant les bras… Evidement elle craquait à coup sûr, mais là se fut encore pire que d’habitude dans le sens ou Ilhan avait décidé de parler en même temps qu’il tendait les bras…

Mama…
Le choc ! Elle en avait les yeux grands ouverts alors qu’elle ne savait plus quoi dire… Il disait ça à tout le monde ou il avait choisit la personne a qui le dire ? Nan parce que si il le disait à tout le monde elle n’avait pas réagir réellement, mais par contre si elle était la seule à qui il le disait, alors là il y avait de quoi la faire réfléchir la danseuse… Elle ne s’était jamais imaginé maman même si elle avait biensûr envie d’avoir des enfants un jour, et surtout elle n’avait jamais réfléchit que le mini beaugosse pourrait finir par la prendre par sa mère, et du coup ben elle était en mode beug… Elle l’avait tout de même prit dans les bras, mais elle avait le regard dans le vide, avant de le relevé sur son turc, cherchant surement à ce qu’il trouve quelque chose à lui dire… Une idée pour éviter qu’elle panique d’un coup là ?


Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
MessageSujet: Re: Jingle bell.(pv)   Jeu 4 Fév - 2:08

Mais quel est le c**, non le taré qui a eu cette idée folle de décider qu’il fallait mettre des nœuds sur les cadeaux, non mais en plus, pourquoi ce bolduc lui en voulait, il savait bien que sarah voulait jouer avec lui, mais pourquoi le bolduc voulait le tuer, il avait été marabouté. Il avait fait une belle tentative pour se relever, histoire de tirer la langue à sarah et crâner ouais je suis un homme j’ai réussi, ouais sauf que l’homme en prenait un sacré coup en retombant. Bon il ne bougeait pas de trop, mais l’amorti de l’épaule outch quand même. Il se tournait pour se remettre sur le dos, en exagérant une petite grimace, quoi bien sûr il voulait une infirmière et en plus un câlin de son fils. Dire qu’il faisait tout ça pour lui en plus. Ouais et façon amicale de le remercier, ilhan mettait un petit taquet sympathique bon heureusement ilhan ne tapait pas fort. Yaman ouvrait un œil et puis faisait un sourire à son fils. Les deux compères se regardaient dans les yeux, yaman bien que coincé de partout en profitait pour faire un baiser sur la mimine d’ilhan avant de lui dire qu’il allait lui manger sa main bien sûr… Ce qui avait le don de faire rire son fils… Heureusement ou pas sarah venait à son secours, elle allait quand même lui faire un gros câlin non ?

Non mais je me suis fais super mal en plus… Han ilhan tu ne veux pas faire pompier, je te jure avec les filles c’est la classe… Hey encore un…

Alors qu’elle venait de lui en faire un, et qu’elle s’apprêtait à partir, il l’attrapait par le bras, pour la faire revenir contre lui et lui voler ses lèvres encore une fois. Un baiser un peu plus appuyé, ilhan s’en fichait il avait abandonné leurs jambes pour aller suivre une mouche. Ce gosse était vraiment trop curieux, ou alors il voulait l’attraper bref, Indiana était très occupé et ça laissait tout le loisir à son père d’exprimer une pulsion envers sa chérie.

ça va aller t’inquiète, j’ai mon sauveteur avec moi, il me sauvera de tous les dangers… vas y on se retrouve tout à l’heure.

Il avait hâte de passer ce noël avec elle, et de passer une bonne soirée. Il avait enfin retrouvé sa liberté, il s’était relevé et suivait son fils qui n’était pas tout à fait envie de laisser partir sarah. Mais la suite qu’il leur réservait était des plus inattendues. Ce petit mot, un petit mot que ce petit monstre n’avait jamais dit, il le disait à sarah, et la demoiselle en était aussi surprise que yaman. Il aurait bien voulu s’asseoir et prendre deux ou trois minutes avant de réagir. Et en même temps il ne pouvait s’empêcher d’être très ému. Son petit bonhomme se sentait bien avec sa copine, au point d’avoir trouvé ses marques et de l’exprimer. Son regard allait de son petit bout de chou à la demoiselle qui le tenait dans ses bras. Il revenait vite à la réalité, il se rapprochait de sarah pour faire un bisou sur le front d’ilhan. Il laissait sa main effleurer la joue de sarah, il ne quittait pas ses yeux. Il avait laissé faire les choses sans jamais s’exprimer réellement, longtemps il avait crut qu’elle pourrait repartir aussi vite qu’elle était revenue dans sa vie, du coup il ne lui disait rien, il lui prouvait chaque jour qu’il tenait à elle, qu’il était amoureux. Et là elle était devant lui, tenant son fils qui lui faisait un câlin, il avait posé sa tête contre la poitrine de la jeune femme, et laissait sa main dans les cheveux de sarah. Il n’arrivait pas à articuler le moindre mot, il ne faisait que la regarder, juste lui montrer à quel point les quatre petites lettres, ces deux syllabes qu’ilhan venaient de dire lui avaient chaviré le cœur à lui aussi, il en avait eu la chaire de poule. Le mot papa lui avait fait énormément plaisir, mais là, c’était une chose qu’il ne soupçonnait pas le moins du monde… Il passait le bras sur la taille de la jeune femme.

il a su dire ce que je pensais depuis un petit moment…attends.

Il n’allait pas être très sympa avec son fils, mais il avait besoin de parler à sarah. Il prenait son fils et lui disait d’aller jouer un peu, et de revenir avec un film qu’il voudrait regarder. Il le regardait filer tout content de retourner galoper. Yaman se tournait face à sarah, il lui prenait la main pour l’amener un peu plus près de lui. Il lui déposait un baiser sur la joue, et l’amenait au salon, ilhan avait aussi élu domicile là, cherchant après un de ses jouet perdu. Yaman faisait une place à sarah, il ne lâchait pas sa main, il avait quitté ses yeux un instant, il prenait le temps de peser ses mots. Il avait envie de lui dire ce qu’il ressentait, il pensait toujours que parler comme ça, c’était prendre un petit risque, mais ça en valait tellement la peine, il avait tellement envie d’elle dans leur vie, qu’elle ait sa place parmi eux, il était temps qu’il lui dise.

Tu sais que je tiens énormément à toi, mais je te l’ai peut être pas encore dit, il a su le faire. Je sais que s’occuper d’un enfant qui n’est pas le sien n’est pas facile, que tu pourrais avoir une autre vie ailleurs. Mais je tiens à toi, je n’ai pas envie qu’il dise ça à une autre qu’a toi, parce que je me sens bien avec toi. J’étais paumé quand t’es parti, et maintenant je peux dire que je suis de nouveau heureux parce que t’es avec nous.

Il la regardait de nouveau dans les yeux, il se sentait un peu fébrile, il venait de se mettre à nu, il attendait qu’elle lui dise quelque chose. Peu importait mais qu’elle parle, son cœur battait à tout rompre, il allait finir par sortir de sa poitrine, et ça rien qu'avec deux petites syllabes.
Revenir en haut Aller en bas
Sarah Gellé

Admin & Un Peu Folle
• The player : Lolo
• I'm here since : 16/12/2008
• My number of posts : 2214
• Avatar : Sarah Gellé

• My age : 27 ans
• My job : Danseuse,Actrice et Mannequin
• My dwelling : A la Playa avec ma family !
• Others : Un piercing au nombril

___ MORE
• Statut: Amoureux(se)
• Relationship:
• Children: Un jour...
MessageSujet: Re: Jingle bell.(pv)   Lun 15 Fév - 21:32

Elle ne savait pas quoi faire là, paniquer, sourire, pleurer, partir en courant, reposer le petit au sol et se mettre à parler à quinze mille à l’heure pour dire à quel point elle avait peur de se retrouver réellement dans ce rôle de maman ? Elle ne savait vraiment pas, et Yaman devait sûrement lire tout cela dans son regard, ce regard tout perdu, appelant à l’aide qu’elle posait sur lui en cet instant… Elle avait sentit le petit câlin d’Ilhan lorsqu’elle l’avait prit dans ses bras, et mine de rien ça la touchait énormément, et elle aimait savoir qu’elle se débrouillait assez bien avec lui pour qu’il la prenne pour sa maman, mais de s’en occuper comme tel, et a faire en sorte qu’il se sente le mieux possible avec elle, n’avait absolument rien à voir avec le fait d’entendre ce mot qui confirmait alors tout cela. Elle voyait son turc s’approchait d’elle mais pourtant s’était comme si son cerveau ne voulait pas prendre en compte ce détail là, bloqué alors sur ces deux syllabe que le petit avait laissé entendre avec tellement de naturel… Elle ne se rendit pas compte non plus qu’il avait posé sa main sur sa hanche, en fait elle n’avait du sortir de sa torpeur que lorsqu’il lui retira son fils des bras pour le reposer par terre et le laisser se balader tranquillement ou bon lui semblait… Elle se laissa faire, sans réellement porter attention à ce que lui disait Yaman pour le moment, elle était un peu trop sous le choc pour calculer quoi que ce soit en fait, même une fois dans le salon, elle avait le regard qui se posait sur Ilhan, attendant inconsciemment que quelqu’un d’autre rentre dans ce salon pour l’entendre dire « mama » à une autre personne, et lui faire comprendre alors que c’était juste le nouveau mot de la semaine… Mais personne ne vint, et son danseur fit en sorte qu’elle reporte son attention sur lui, pour qu’elle essaie de l’écouter un peu… Ce qu’elle fit enfin, elle planta son regard dans le sien, et fit attention à ce qu’il était entrain de dire, et vu ce qu’il disait elle était plutôt contente de l’avoir fait vu ce qu’il avait à lui dire… Elle aussi était heureuse avec eux, et ils fallait bien avouer qu’elle avait énormément de mal à s’imaginer sans eux désormais, même si jamais Yaman et elle ne se parlait de leur sentiment… Sûrement que, autant l’un que l’autre, avaient peur que tout recommence comme avant, que Yaman ne voit que par Milie, et que Sarah fuit loin de tout ça. Il était pourtant clair que les choses avaient changé, Sarah s’en rendait bien compte, mais elle avait eut trop mal la première fois pour ce risque une seconde fois, bien que le risque elle le prenait depuis longtemps désormais, et en le prenant elle avait un peu omis le côté Ilhan, qui venait par contre de bien se montrer en ce jour… Biensûr elle savait que Yaman était papa, et elle n’avait absolument rien contre ça, mais elle n’avait jamais pensé à ça réellement, et s’était sans doute pour cela qu’elle avait bien du mal à s’en remettre… Cela dit, Yaman avait réussit à la calmer, elle n’avait plus envie de prendre ses jambes à son cou pour aller danser et se vider la tête, et s’était déjà beaucoup, même si elle ne savait pas du tout quoi dire… En même temps il n’y avait rien à dire, il avait déjà tout dit, du coup elle se contentait de le regarder droit dans les yeux alors que son corps s’était mit à danser légèrement, comme pour les bercer, ses mains ayant rejoins les siennes, laissaient ses doigts jouer avec les siens, alors qu’un bout sourire venait de naitre sur son visage… Toujours sans un mot, elle approcha son visage du sien pour s’emparer délicatement de ses lèvres et lui offrir ainsi un beau baiser d’amour, tout en langueur, juste pour lui dire qu’elle aussi, elle aimait cette nouvelle vie à ses côtés, à leurs côtés… Tous ses gestes se faisaient presque au ralenti tellement elle aimait cette ambiance rempli d’amour qui les entourait, et se fut alors tout autant au ralenti que de ses mains sur les siennes, elle l’amena tout contre lui, en l’obligea gentiment à passer ses bras autour de son bassin pour qu’il cale ses mains dans le creux de ses reins, avant d’amener les siennes sur son visage, sur ses joues plus précisément, appuyant alors doucement ce baiser qu’elle n’avait lâché à aucun moment… Du moins, jusqu'à ce qu’elle entende un drôle de bruit à côtés d’eux, l’entrainant à tourner le visage vers le lieux ou cela provenait, lui extirpant un léger rire…

Je crois qu’il va falloir que tu trouve un nouveau cadeau pour ton fils…
Elle s’était mordu la lèvre pour s’empêcher de rire réellement à la fin de sa phrase, sachant très bien que Yamson allait être déçu et que ce n’était pas cool de se moquer, mais Ilhan avait profité de leur inattention pour se ruer sur le beau cadeau que son papa était entrain d’essayé d’emballer depuis un moment déjà et il avait retiré tout le papier de dessus pour finir par s’emparer de son jouet, tout content visiblement… Mais voyant le visage d’Ilhan tout émerveillé devant sa nouvelle voiturette…

Il était pressé de faire le bogosse, le bras sur la portière et tout, c’est dans les gênes, tu peux pas lui en vouloir…
Elle laissa entendre un petit rire avant de retourner le visage vers lui, et déposer un petit bisou au coin de ses lèvres tout en restant dans ses bras, attendant de voir ce qu’il comptait faire pour le cadeau du petit… Il allait faire quoi ? Lui enlever et le remballer ? Lui laisser parce que de toute façon à un an on ne se souvient pas de son noël ? Elle en tous cas, vu comment le petit était tout heureux, elle n’aurait pas le courage de lui retirer désormais…


Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
MessageSujet: Re: Jingle bell.(pv)   Dim 21 Fév - 23:51

Il la sentait paumée, il le voyait, et il se disait qu’il devait être à la hauteur pour lui avouer qu’il l’aimait, parce que avec ses mots, ce n’était ni plus ni moins ce qu’il venait de lui dire. Comme dans tous les couples ils avaient des hauts des bas mais il voulait passer ses caps avec elle, il avait peur de lui parler comme il venait de le faire, mais il avait encore bien plus peur de ne rien dire et de la laisser partir.
Pour une fois il avait peur, mais pas d’une chose sans importance, c’était franchir un cap que de s’avouer ses sentiments et là le petit avait réussi à les mettre au pied du mur, et même si il se sentait un peu fébrile et perdu sans un signe de la part de sa belle brune, il était heureux comme soulagé d’un poids. D’accord ils avaient une histoire compliquée, mais en même temps elle valait tellement coup que le risque se méritait largement.
Il relevait les yeux vers elle, et d’un sourire, de petits gestes il comprenait, non elle n’allait pas partir de suite, elle aussi se sentait bien dans leurs petits monde, et elle semblait heureuse d’en faire partie. Il aurait pu soupirer pour montrer son soulagement, mais se perdre dans ses yeux la regarder, voir cette petite magie qu’elle avait au fond de ses grands yeux bleus, ce petit truc bien à elle, ce petit truc qui pouvait le faire craquer en deux minuscules secondes, et qui avait pour conséquence qu’elle était capable de faire presque tout ce qu’elle désirait du turc.
Il la voyait toujours aussi belle qu’avant, et encore plus désirable que jamais, faut dire que si son fiston n’était pas là dans les parages, il n’aurait pas hésité un instant et il aurait concrétisé avec la jeune femme la pulsion qui l’animait suite à leur moment intense en émotion. Mais ce n’était que partie remise, et bien vite ils se retrouveraient seule, l’attente avait du bon, ça rendait les choses encore meilleures.

Il n’était visiblement pas le seul à vouloir concrétiser leurs mots en gestes sensuels, il laissait ses mains caresser celle de sarah, il la laissait lui voler ses lèvres lentement, il avait eu envie de ses gestes, tendre et amoureux, elle avait lu dans ses pensées et elle était venu lui donner. Ils étaient sur la même longueur d’onde ce soir, tout leurs geste se faisait doux, lents, mais avec une intensité rare. Il avait posé ses mains dans son dos, son corps épousant le sien avec harmonie, il prolongeait son baiser, il ne voulait pas y mettre fin, le velours de sa bouche pouvait le rendre dingue. Ses mains remontaient lentement dans son dos, pas moyen qu’elle ne s’échappe, il se raccrochait à ses lèvres. Se baiser aurait pu devenir très torride si un petit plaisantin ne les avait pas interpelés. Sarah mettait fin au baiser, et là il se demandait juste pourquoi, pas vraiment le temps de ce poser de questions, le nain lui donnait la réponse en klaxonnant.


Oh non le boulet !

Il avait baissé la tête contre la poitrine de sarah après avoir vu son fils se la péter au volant de son petit bolide. Non mais il était pire que yaman et deddy réunit celui là pour faire des conneries. Bon ok son fils était canon à frimer dans sa voiture rouge, mais yaman il voulait vraiment faire les choses bien, les cadeaux ouvert au matin, bon d’accord un peu cliché, mais tout de même il n’avait pas demandé la lune. Non , bon la prochaine fois il prendrait le parti d’emballer les cadeaux dans le grenier. Bon bien sûr qu’il était déçu, ça pouvait se lire dans son regard, même si le fait d’être dans les bras de sa chérie qui avait plus qu’envie de rire, limitait un peu la déception. Tsss…

Pour la prochaine fois t’auras des oranges et une brioche, ouais à l’ancienne monsieur. Et t’as la classe mon fils dans ta voiture.

Bah oui pas la peine de rester la dessus, c’était bien vrai qu’il était terrible dans sa petite voiture, et qu’il ne pouvait s’empêcher de sourire. Il resserrait son étreinte auprès de sa belle brune, abandonnant son fils qui pouvait se faire les 24 heures du mans. Oui yaman était juste en train d’en profiter pour embrasser tendrement sa belle, il lui passait la main dans les cheveux, plusieurs fois il s’éloignait quittait ses lèvres pour mieux y revenir, comme si c’était impossible d’être loin d’elle maintenant. Sauf qu’avec un mini okur on peut jamais être tranquille bien longtemps, ils étaient là à se bécoter quand un léger bruit de verre se fracassant sur le sol suivi d’un petit oops de mini turc. Mais qui avait bien pu lui apprendre à dire ce genre de truc.

Mais quel boulet, c’est pas mon fils y’a eu erreur… je te laisse faut que je ramasse avant qu’il essaye de le planquer comme ferait deddy ou de le recoller version art déco comme le fait laura.

Enfin juste avant il l’embrassait encore une fois et bien que court le baiser aurait pu être censurable par bon nombre d’associations de protection des mineurs.
Revenir en haut Aller en bas
Sarah Gellé

Admin & Un Peu Folle
• The player : Lolo
• I'm here since : 16/12/2008
• My number of posts : 2214
• Avatar : Sarah Gellé

• My age : 27 ans
• My job : Danseuse,Actrice et Mannequin
• My dwelling : A la Playa avec ma family !
• Others : Un piercing au nombril

___ MORE
• Statut: Amoureux(se)
• Relationship:
• Children: Un jour...
MessageSujet: Re: Jingle bell.(pv)   Jeu 4 Mar - 3:47

Il n’y avait pas à dire ce gosse était bien élevé la majorité du temps par Yaman ou Deddy, la même façon de faire le beau gosse, et surtout la même façon de faire cette petite mou toute mignonne pour se faire pardonner quand il sait très bien qu’il a fait un truc qu’il ne fallait pas… Il était très intelligent et avait bien remarqué que quand les deux grands nigots faisaient ça ça marchait à coup sûr, alors lui avait sa petite gueule d’ange il était clair que c’était impossible de lui dire quoi que soit. En tous Sarah n’y arrivait pas, elle ne faisait rien d’autre que rire, sourire, ou encore le prendre dans ses bras, au moins s’était clair qu’elle n’était pas vraiment du genre à péter un câble ou a être super stricte avec ce petit homme qui venait à peine de l’appeler maman. Mais cette fois ci, elle se retenait, elle n’était pas folle, elle voyait bien que Yaman était déçu, et elle comprenait dans le fond, du coup même si c’était plus que facile de lire sur son visage qu’elle avait vraiment très envie de rire, elle se contentait de sourire et se mordiller légèrement la lèvre pour ne pas craquer… Il la connaissait lui aussi, et s’était obligé qu’il voit ce qu’elle essayait de dissimuler, mais en même temps ce n’était rien de grave, surtout que même si en effet c’est sûrement un plaisir de voir son gosse ouvrir son paquet cadeau le jour de noël, et de voir sa bouille émerveillée de découvrir ce que le papa noël a apporté, Ilhan était encore trop jeune pour se souvenir de ça, alors cela ne gâcherait pas les futur fête d’hiver, ça elle était sûr. Elle le laissa alors parler à son fils, ne pouvant plus retenir son rire cette fois ci tellement elle se rendait compte que finalement ce gosse allait avoir tous les droits, en espérant qu’en grandissant il n’en profite pas de trop…

Quel autorité de papa ! Impressionnant…
Évidement elle était morte de rire, mais elle se calma bien vite lorsqu’elle sentit ses lèvres sur les siennes, comme si c’était la seule chose qu’il avait trouvé pour la faire taire. Remarque si vraiment c’était ce qu’il avait cherché à faire, c’était bien joué parce que non seulement elle ne rigolait plus, mais en plus elle répondait avec un malin plaisir à ses baisers, allant même jusqu’à en réclamer encore et encore. Elle avait laissé sa main désormais libre, vu que le turc l’avait lâché pour glisser la sienne dans ses cheveux, aller se cacher sur le creux de ses reins, sous son débardeur, juste pour le plaisir de sentir la chaleur de sa peau sous la paume de sa main, alors que l’autre restait bien gentiment liée à la sienne, comme pour s’assurer qu’il reste là avec elle, même s’il était clair qu’il était loin d’avoir envie de s’éloigner d’elle. Mais par contre il y avait bien une personne qui avait décidé de faire en sorte qu’ils se décrochent tous les deux, et la meilleure des façons que ce gamin avait trouvé pour que se soit le cas fut de foncer droit dans un meuble pour faire tomber un vase, semblerait-il, bien que mademoiselle Gellé n’avait jamais vraiment porté attention à la décoration de cette villa, qui s’était donc brisé en mille morceau sur le sol. En bon papa qu’il était, Yaman dut alors ramasser le tout, soit disant pour éviter que son visage le cache les dégâts on ne sait où, ou alors qu’il cherche à le recoller, c’est bien connu qu’un minimoys de cette âge là est capable de faire tout ça, mais elle savait bien que c’était pour éviter qu’Ilhan finisse par marcher dessus et se blesse, et c’était normal d’ailleurs, du coup elle le laissa filer, non sans réclamer un dernier bisou, juste un smack très appuyé… Elle le laissa alors gérer tout cela, préférant s’occuper de petit truc qui arrivait vers elle comme un fou à rire comme un débile tellement il kiffait sa nouvelle voiture… Elle pensait qu’il allait s’amuser à faire ça dans tout le salon, sauf que pas du tout, il se dirigeait bien vers elle et n’avait pas l’intention de dévier sa trajectoire. Heureusement qu’elle avait de bon réflexe et que du coup elle avait écarté les jambes juste avant qu’il ne lui écrase les pieds pour tendre les bras vers elle…

Mama…
Tu sais gadjo, ça me touché que tu m’appelles comme ça hein, mais va me falloir le temps de m’y habituer, alors si tu pouvais essayer de le dire moi souvent, ou en tous cas à espace moins rapproché, ça m’arrangerait quand même…
Ne vous en faites pas, elle savait très bien qu’il ne comprenait rien à ce qu’elle était entrain de lui dire, mais il fallait qu’elle le dise alors voilà qui était fait, alors qu’elle n’avait pas tardé à le prendre dans ses bras, pour se laisser tomber comme un caca sur la canapé, et passer en mode câlin avec ce mini mec qui semblait avoir décidé de lui faire ressentir tout un tas de sentiments nouveau et étrange… Franchement elle ne s’était jamais imaginé maman, enfin si, mais pas de cette façon là, pas d’un petit truc qui n’était même pas sortie de son ventre à elle, et encore moins devenir maman d’un gosse qui sait déjà parler ou presque… Évidement il ne tenait pas une discussion, et elle l’avait connu dès la naissance, elle l’avait vu grandir comme une maman, mais elle ne s’était considérée que comme une tata jusqu'à ce jour, ou du moins jusqu’à ce qu’il décide qu’elle était bien plus que ça, et elle, ben elle avait du mal à tout assimiler encore. En même temps ce n’est pas en quelques minutes qu’elle allait réussir à se faire à tout ça, et ça ne serait surement pas le cas tant qu’elle n’aurait pas parlé de tout ça avec sa femme… Mais elle n’avait pas fuit, et pou elle s’était déjà énorme, et Yaman, la connaissant plus que bien, devait lui aussi voir ça d’un bonne œil, parce qu’après tout, cela prouvait qu’elle tenait bien plus à lui, à eux, qu’il n’aurait put le penser non ? Et de la voir faire un câlin à son fils sur le canapé tout en matant les clips à la télé, ça aussi ça devait être un spectacle que sûrement jamais il n’aurait cru voir de cette façon là, si ?


Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
MessageSujet: Re: Jingle bell.(pv)   Ven 12 Mar - 1:08

Comment voulez vous imposer quoi que se soit à ce gamin, surtout quand il vous regardait avec cette bouille. Bon à 16 ans, après avoir foutu en l’air la voiture de papa, et d’avoir fumé, picoler ou autre pas sûr que la bouille marche encore, mais bon là il avait juste était un peu trop curieux. Tsss, au moins yaman savait de suite qu’il avait choisi le bon cadeau, et en plus il prenait son portable pour faire une photo et l’envoyer à tous ses contacts. Il était canon, tout de même, il était là pour le punir quand il le fallait mais bon, en même temps, yaman capable de punir sont mini lui, c’était quasi impossible. Il regardait sarah en souriant et en faisant une grimace pendant que le petit turc partait pour de nouvelles aventures.

Mais tout à fait, tu trouves pas ? viens par ici.

Non ce n’était pas un ordre, ouais enfin un peu, n’empêche qu’il avait envie de profiter de l’absence de son fils, pour embrasser sa chérie, il laissait sa main glisser dans la chevelure de la demoiselle, tout était plus intense ce jour là. Ce n’était pas dû à l’effet de noël, ce n’était pas dû à l’effet cadeau dans l’air, mais yaman comprenait bien que sa relation était passée à un stade supérieur. Il ne parlait jamais ou rarement d’amour avec sarah, il en ressentait tellement pour elle, il l’exprimait dans chacun de ses baisers, dans chacune de ses caresses sur sa peau, à chaque fois qu’il la prenait dans ses bras, elle ne pouvait que ressentir tout ce qu’elle représentait pour lui. Il s’éloignait d’elle pour la regarder pour plonger dans ses yeux, être sûr qu’il n’était pas tombé dans un coma profond suite à une privation d’oxygène dû à un nœud de bolduc. Non il pouvait ouvrir les yeux, elle était toujours là, même en fermant les yeux, il sentait son parfum venir lui chatouiller les narines. Elle était là, elle était vraiment là, pas partie à mille kilomètres de lui, non elle était là. Oui et son boulet de fils aussi.
Il sortait les âneries que pourrait faire deddy ou laura, mais il n’avait surtout pas envie que son fils innove, on ne savait pas encore ce dont il était capable, et pour le coup il ne voulait vraiment pas savoir. Il s’était vite levé pour aller réparer ça. Ouais c’était bien le vase dans l’entrée, mais qui avait bien pu acheter cette horreur, non mais ça avait des couleurs de partout, ça brillait un peu beaucoup, c’était énorme, ah bah non du coup ça ne pouvait pas être de laura. Enfin pas le temps de se poser trop de question, mister serpillère man reprenait de l’action. Il ramassait un morceau mais découvrait un truc magique le verre ça coupe et tu en fais quoi quand tu ramasses les morceaux. Il attrapait un magasine qui trainait, sûrement à laura d’ailleurs, il remettait les morceaux de vase dedans, en laissant échapper un petit aie de temps en temps, et allait mettre le tout dans un sac, et dans la poubelle. Il se passait les mains sous l’eau, rooh ça fait bobo les petites coupures…Il va peut être aller retrouver son infirmière personnelle pour un petit câlin.
Il retournait dans le salon, et là il tombait face à face avec une scène qui n’avait pas fini de le faire sourire, et de le toucher. Elle était là avec son fils, et ils étaient en harmonie tous les deux, ils allaient très bien ensemble. Il regardait, attendri la petite scène sous ses yeux, il restait encore en retrait, histoire de profiter de tout ça, et de s’en remettre aussi. Il avait besoin de faire le point, il était aussi perdu qu’elle, même si il se rendait bien compte que c’était ce qu’il désirait depuis longtemps, depuis qu’elle était revenue dans son petit monde. Il souriait, il savait aussi qu’il avait envie d’aller en parler avec son pote, ok ce n’était pas franchement une conversation de mec habituelle, mais après tout deddy aussi vivait une belle histoire, et il comprenait normalement son pote, bon suffisait qu’ils arrêtent de se chambrer cinq minutes pour être un peu sérieux.
Ses yeux se posaient sur sarah, sur son fils, et il était pris d’une envie non négociable d’être avec eux. Il avançait doucement près du canapé, caressait la tête de son bambin, et déposait un bisou sur le front de sarah avant de se blottir contre elle. Cette idée de faire des câlins dans le canapé, ça c’était une pose des plus agréable, il posait sa tête sur l’épaule de sarah devant lui, et passait sa main pour jouer avec celle de son fils. La pauvre danseuse se retrouvait prise en sandwich entre deux turcs collants. Et les deux étaient en train de rire. Yaman revenait peu à peu à la réalité, il avait encore pas mal de choses à faire, mais il était tellement bien là qu’il n’était pas pressé d’y retourner.


T’avais pas envie d’aller danser toi ?

Il n’avait pas spécialement envie qu’elle aille faire un tour, même pas du tout, mais il se souvenait qu’elle avait des projets, et qu’elle avait certainement envie d’y aller ou pas ? Elle voulait quoi d’ailleurs, peut être un peu d’air pour respirer. Il se décalait un peu, juste pour lui donner un peu pour qu’elle puisse bouger. Il faisait une grimace à son fils avant de se tourner vers sarah, pou savoir ce qu’elle avait envie de lui dire…Peut être qu’elle avait envie d’aller dormir pour récupérer, non parce que supporter deux turcs, deux boulets, ça pouvait se révéler très fatiguant.
EN parlant de boulet il regardait sa main, et allait sucer son petit bobo…Il lançait un regard non pas méchant mais boudeur à son fils, non mais voilà à cause de lui il avait un bobo de plus. Heureusement c’était un homme fort et c’était vite oublié.

Revenir en haut Aller en bas
Sarah Gellé

Admin & Un Peu Folle
• The player : Lolo
• I'm here since : 16/12/2008
• My number of posts : 2214
• Avatar : Sarah Gellé

• My age : 27 ans
• My job : Danseuse,Actrice et Mannequin
• My dwelling : A la Playa avec ma family !
• Others : Un piercing au nombril

___ MORE
• Statut: Amoureux(se)
• Relationship:
• Children: Un jour...
MessageSujet: Re: Jingle bell.(pv)   Mar 13 Avr - 3:09

Elle était donc là à mater les clips en toute tranquillité avec le marmot à moitié allongé sur elle, comme une mère avec son fils, ce qu'elle était d'ailleurs d'après les dires du petits même si elle avait encore bien du mal à tout assimiler. Il n'y avait pourtant rien de compliquer, mais sûrement que la trouille qu'elle ressentait brouillait son jugement. En attendant que tout se fasse clair dans son crâne, elle avait juste décidé de pas trop y penser, et de faire comme si de rien était pour le moment, elle allait très vite avoir le droit à sa journée spa avec sa femme, et elles allaient en parler des heures ensembles ce qui lui permettra de faire le point sur tous ce qu'elle ressent et de se sentir bien mieux ensuite donc jusque là elle allait retirer ca de son esprit et profiter de sa journée avec Yaman et le petit, en plus s'était Noël alors s'était plutôt la bonne journée pour le faire nan ? Mais si... Non pas qu'elle ne pensait pas Yaman capable de l'aidait à se remettre les idée en place hein, pas du tout, d'autant lus que le fait qu'il lui parle juste après le "maman" de son fils l'avait aidé à se calmer et ne pas partir en courant face à tout ça, donc s'était bien qu'il était capable de l'apaiser, mais là elle avait tout de même besoin d'une bonne discussion avec sa femme, s'était comme un rituel entre elles de toute façon, donc bref... Sarah regardait donc la télé avec le petit en attendant que le turc ait finit de faire son ménage pour qu'il les rejoigne, elle avait totalement oublié son envie de danser même si pourtant ça lui ferait surement beaucoup de bien de se vider la tête en se défoulant, mais il fallait croire qu'elle n'avait juste plus envie de sortir de là, comme si cette ambiance familial lui faisait du bien au final, comme si elle avait besoin de ça pour passer au dessus de ses peurs finalement... La preuve lorsque le turc revint dans le salon et qu'il s'approcha d'eux, elle ne put faire autrement que le regarder avec un léger sourire en suivant chacun de ses mouvements, même lorsqu'il la fit bouger sans gène en prenant place sur le canapé à son tour. Bon il ne l'avait pas dégagé non plus hein, loin de là, il s'était juste callé contre elle et s'était mit à chahuter avec son fils, obligeant alors là danseuse à se redresser quelque peu pour éviter que le minimoys ne glisse trop et finisse par tomber, ça serait balot quand même... Elle était donc un peu moins avachi à lever les yeux aux ciels en les voyant faire alors que Yaman lui rappela pour la première fois depuis un moment qu'elle avait, à la base, prévu d'aller danser...

J'avais ouais...
Sous entendu que si elle avait envie d'y aller plus tôt, ce n'était plus le cas désormais, elle n'avait pas envie de bouger, juste envie de continuer de le voir heureux avec son fils, heureux avec elle, comme pour se rassurer qu'elle avait fait le bon choix en lui laissant une nouvelle chance, en leur laissant une nouvelle chance. Ils avaient cessé de se bagarrer avec son fils, qui du coup était devenu super calme, à croire qu'il avait ressentit toute l'émotion que son père et elle avait laissé passé durant ces dernière heure et que ça l'avait fatigué. Etonné de ne plus le sentir bougé sur elle, elle se pencha doucement pour réussir à voir ses yeux qui s'étaient visiblement fermés ce qui la fit sourire avec une tendresse dont elle ne se serait jamais cru capable... Elle se redressa tout aussi lentement pour ne pas le réveiller et reposa son regard sur son turc...

Je vais aller le mettre dans son lit, ça lui fera du bien...
Elle vola un court mais très doux baiser à son homme avant de se redresser toujours en douceur tenant vraiment à laisser le petit se reposer, d'autant plus que comme il allait être en pleine forme pour cette soirée de noël, et elle le porta à sa chambre pour le coucher. Elle resta quelque instant à le regarder dormir, comme pour s'assurer qu'il n'allait pas se réveiller dans la seconde, et voyant qu'il dormait réellement bien, elle refit le chemin inverse mais les bras vide cette fois ci, et retourna au salon, en s'installant de nouveau sur le canapé. Elle se mit à califourchon sur son homme directement, passant donc un bras de chaque côté de sa tête pour avoir leur visage face à face...

T'avais prévu un autre cadeau pour lui ou pas ? Sinon on peut toujours le remballer, il est petit, je suis sûr il a déjà oublié qu'il l'avait ce cadeau, et tu retrouvera cette même impression de première fois lorsqu'il l'ouvrira de nouveau...
Oui en la voyant revenir sur lui ainsi on aurait put croire qu'elle était bien décidé à lui faire l'amour là comme ça sans préavis, mais nan, elle avait juste eut envie de se sentir protégé par ses bras alors qu'elle avait bien l'intention de faire en sorte qu'ils vivent un très beau noël et surtout que Yaman ait la joie de voir son fils ouvrir son cadeau... Du coup elle lui proposait ce qui lui passait par la tête pour qu'ils fassent en sorte d'arranger les choses tous les deux. Ca lui allait au turc ou il avait autre chose en tête ?


Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
MessageSujet: Re: Jingle bell.(pv)   Dim 2 Mai - 2:36

Il se sentait bien, non mais pendant des mois, il avait eu peur qu’elle reparte, c’était normal vu leur passé, et là il était juste contre elle, jouant avec son fils, et il se sentait bien. Pour rien au monde il ne voulait qu’elle aille à la salle de danse, mais il ne voulait pas l’empêcher de faire ce qu’elle désirait. Et puis qui sait, elle avait peut être besoin de faire une petite pause, c’est vraiment fatiguant de devoir supporter deux turcs. Alors oui, même si il n’en avait pas vraiment envie, il se devait lui demander. Il était tout de même soulagé qu’elle lui avoue que ses plans avaient changés. Il ne pouvait s’empêcher d’afficher un grand sourire, tout en se posant de nouveau contre elle. Lui aussi c’était un peu calmé, non pas qu’il en avait marre de jouer avec son fils, mais rien qu’a la petite phrase de sa brune, il était redevenu tout sage. Il avait tellement de choses qui se bousculaient toujours dans son esprit, le parfum de la jeune femme l’enivrait, il n’était pas perdu, juste bouleversé par tout ce qui venait de se passer pour eux.
Il revint sur terre quand sarah lui dit qu’elle allait coucher le jeune turc, il posait de nouveau le regard sur son fils, il avait l’air si sage, un petit ange, ouais pas la tête du gosse qui avait failli être interdit de vol sur air France, oui un turc ça a toujours l’air plus calme endormi. Il répondait doucement à ce baiser volé, ils étaient tout doux tout mignon.
Il regardait sa petite famille s’éloigner de lui, et là il eut un choc, non mais pas un énorme choc, mais c’était la première fois de sa vie qu’il pouvait dire qu’il avait sa petite famille bien à lui. Il se rendait compte que pour sarah ça venait de lui arriver dessus, il était touchée de la façon dont elle réagissait, la première fois elle avait fuit du jour au lendemain, et là alors que bien d’autres à sa place serait parties, elle restait là avec lui. Elle avait peut être peur, mais elle ne le montrait pas, elle était toujours là à ses côtés, là pour continuer leurs vies à deux, enfin à trois maintenant. Il n’avait pas envie d’être tout seul et était bien ravi de pouvoir la câliner un peu, un petit moment tendre rien qu’a deux…


Des oranges et tant pis pour lui.

Il venait de lui prendre la main, la laissant venir contre lui. Il posait ses mains sur les cuisses de la jeune femme, puis les faisait glisser jusqu'à ses fesses, croisant ses mains derrière le popotin de sa danseuse, la faisant se caler tout contre lui. Même dans ses moments là, tendre et câlin avec elle, des moments qu’il n’aurait échangé pour rien au monde ou presque rien, il ne pouvait s’empêcher de dire une ânerie. En même temps elle devait en avoir l’habitude. Il approchait son visage de celui, de sarah, il fixait ses lèvres et plongeait son regard dans l’azur de ses yeux. Il avait bien le temps pour reparler du cadeau de son fils, pour le moment, il n’avait qu’une envie approcher de plus en plus son visage près de celui de sa douce, leurs peau se frôlaient doucement, il ne bougeait pas plus que ça, il profitait juste de moment devenant de plus intense. Et puis pour prolonger ce moment, il lui volait enfin ses lèvres, il les pressait contre les siennes. Il ne rendait pas fougueux, il connaissait les dérives qu’ils pouvaient vite choisir tous les deux, et bien qu’il trouve toujours le corps de sa femme plus que désirable, là il voulait juste être avec elle. Une de ses mains se libérait et après avoir mis fin à ce doux baiser, il venait dégager une mèche de cheveux, qui venait barrer le visage de sarah. Il laissait sa main jouer près de son visage, descendant doucement sur sa nuque. Il se sentait bien et pour la première fois depuis qu’il était avec elle, il n’avait pas peur qu’elle reparte, non elle était là et elle ne s’enfuirait pas.

J’ai encore la tonne de cadeau que ma mère à envoyer à emballer, sinon je suis partant pour emballer à nouveau cette satanée voiture, à une condition.
Tu me protèges du ruban, je suis sûr qu’il m’en veut…


Il ne pouvait s’empêcher de sourire, elle allait finir par croire qu’il avait fumé un joint, non il était juste lui en fait, et finalement elle en avait peut être l’habitude. Avant qu’elle ne lève les yeux au ciel suite à ses âneries il se jetait à corps perdu sur ses lèvres, les capturant avec passion, se lançant dans un baiser torride. Il ne restait jamais très sage et soft longtemps, encore moins avec elle.
Il gardait le contrôle et la faisait bouger avec lenteur, ses mains s’occupaient de faire basculer le corps de la jeune femme, il se contentait avec ses baisers à faire bouger doucement le corps de sa partenaire. Sans qu’ils ne s’en rendent vraiment compte, la jeune femme n’était plus à califourchon sur lui, mais à demi allongée sur le canapé. On aurait pu croire là aussi, qu’il allait passer à la seconde étape, mais il arrêtait juste de l’embrasser pour la regarder de nouveau dans les yeux, toujours le sourire aux lèvres, faut dire que ce soir là ce serait impossible de lui ôter ce sourire.


Alors partante pour aller affronter le papier et les rubans… ?

Heureusement pour lui, l’effet de surprise il l’aurait avec elle, il avait eu le temps d’emballer ses présents pour sa demoiselle et ils étaient bien cachés.
Revenir en haut Aller en bas
Sarah Gellé

Admin & Un Peu Folle
• The player : Lolo
• I'm here since : 16/12/2008
• My number of posts : 2214
• Avatar : Sarah Gellé

• My age : 27 ans
• My job : Danseuse,Actrice et Mannequin
• My dwelling : A la Playa avec ma family !
• Others : Un piercing au nombril

___ MORE
• Statut: Amoureux(se)
• Relationship:
• Children: Un jour...
MessageSujet: Re: Jingle bell.(pv)   Mar 1 Juin - 16:41

Franchement, elle était super bien là, à califourchon sur lui, réclament juste un câlin même si elle savait très bien que ce genre de câlin tout mignon ne restait jamais mignon très longtemps, et d'ailleurs de sentir ses mains glisser sur elle de la sorte commençait déjà à le lui faire comprendre un peu plus... Mais elle ne fit rien pour intensifier cela, du moins pour le moment, l'écoutant lui répondre, souriant à certaine de ses phrases, mais surtout profitant de ce moment rien qu'entre eux alors que sans trop savoir pourquoi elle était entrain de se demander s'il y avait du monde à la Villa ou pas... Il ne lui semblait pas avoir vu Krees, ni même Caro, et si Stacee était là, ça aurait fait un moment qu'ils l'auraient entendu ou vu, vu comment elle ne passait pas inaperçu cette petit gamine. Ils étaient donc seuls, et se fut en pensant à cela qu'elle réceptionna les lèvres de son truc pour un baiser tout mignon, tout doux, et sincèrement, elle avait dût prendre un peu beaucoup sur elle pour le laisser s'éloigner, mais surtout pour ne pas influencer son homme à y mettre un petit plus qui les ferait vriller en quelque seconde... Le sentant donc s'éloigner d'elle, même légèrement, elle passa sa langue sur ses propres lèvres discrètement, avant de se les mordiller doucement tout en fixer sa bouche à lui... Il était entrain de parler, du coup de les voir bouger lui donnait encore plus envie de les lui manger, mais elle ne put faire autrement que de lâcher un petit rire en relevant enfin les yeux sur les siens lorsqu'il fit savoir qu'il était certain que les rubans en avait après lui... Elle aurait bien répondu, d'ailleurs elle avait même commencé à ouvrir la bouche mais sans qu'elle n'ait le temps de comprendre quoi que ce soit, elle se retrouva avec une bouche turc qui était entrain de lui manger la sienne sans aucune retenu, ce qui d'ailleurs n'était pas pour lui déplaire, bien au contraire... Comme par automatisme ses bras venaient de s'enrouler autour de son cou, alors que son dos se redressait de plus en plus sans même qu'elle ne s'en rende compte juste pour le plaisir de se sentir collée à lui, alors que visiblement s'était aussi ce qu'il voulait vu la pression de ses mains sur ses fesses... En montrant absolument aucune résistance, elle se laissa faire lorsqu'il l'allongea doucement sur ce canapé, faisant même en sorte d'écarter les cuisses pour qu'il s'installe à sa guise sur elle, et ce même s'ils étaient tous deux habillés, alors que ses bras autour de son cou faisait tout pour que surtout il ne se recule pas tellement elle en voulait encore et encore, appuyant en non stop ces baiser très chaleureux, ne séparant leur lèvres que pour reprendre un minimum d'air et mieux revenir dessus, mais il était bien plus fort qu'elle, du coup elle n'eut d'autre choix que de le laisser mettre fin à cet échange délicieux, mais par contre il ne fallait pas lui demander de regarder autre chose que sa bouche là...

Nan
Clair, net et précis, elle avait répondu à la question sans même réfléchir, et sans même dévier son regard, s'occupant seulement de relever ses jambes pour les croiser derrière le dos de Yaman et ainsi bien lui faire comprendre qu'il était hors de question qu'il ne descende de ce canapé, à moins qu'il veuille avoir un koala d'accroché en non stop à lui, mais surtout un koala qui serait un peu gênant puisqu'incapable de se nourrir de ses lèvres... En effet elle venait de faire prisonnière sa lèvres inférieur entre ses dents le temps qu'elle bouge ses jambes, ne le relâchant qu'une fois fait pour finir par relever les yeux lui et donc lui faire comprendre de par le regard que ce n'était pas des cadeaux qu'elle voulait emballer là, mais plutôt que lui fasse que son coeur s'emballe en la faisant voyager comme il savait si bien le faire...

On s'en occupera plus tard... nan ?
Paroles prononcées super bas comme pour être sûr de ne rien casser de cette ambiance de luxure qui se faisait de plus en plus ressentir autour d'eux, attendant plus que de savoir si lui était dans cet état là aussi ou pas, après tout peut être que de s'occuper des papiers cadeaux étaient plus important pour lui hein, elle n'en savait rien, tout ce qu'elle savait c'était que son bas ventre lui faisait bien comprendre que là, ils avaient soit trop fait soit pas assez, mais qu'il allait être difficile qu'elle reste dans cet état là tout simplement... Alors monsieur le papa, on fait quoi ? On s'occupe de faire plaisir à sa chérie, ou bien on s'occupe de plier les cadeaux de son fils, cadeaux que de toute façon, il n'allait pas ouvrir avant le lendemain matin... ? Qu'il se décide vite en tous cas, parce que la danseuse elle n'allait pas attendre bien longtemps, elle commençait déjà à faire glisser ses bras le long de son dos remonter sous le t-shirt et le faire remonter super lentement en faisable glisser ses mains très franchement jusque sa nuque, profitant de chaque muscle si bien dessiné chez lui pour se mettre encore plus en appétit... Alors ?


Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
MessageSujet: Re: Jingle bell.(pv)   Ven 16 Juil - 18:34

Qu’il y est quelqu’un ou non, était devenu le cadet de ses soucis, enfin de ses préoccupations, non parce que là, il était contre sa brune, en pleine séance de câlin, et même si il avait voulu stopper les choses maintenant, tout son corps lui intimait l’ordre contraire. Toute sa personne n’avait envie que d’une chose, se serrer à elle, profiter de ce moment d’intimité si rare qui s’offrait à eux.
Faut dire qu’entre les habitants de cette villa, et les enfants qui prenaient pas mal de place, pouvoir faire un doux câlin à sa chérie sur le canapé du salon, c’était aussi précieux et rare qu’ilhan mangeant proprement.
Et plus elle le dévorait des yeux de la sorte et moins il avait envie de vérifier si quelqu’un se trouvait dans les parages, elle avait le don d’allumer un feu en lui, qu’un simple câlin tout mignon et tendre qu’il se trouvait au départ devenait vite torride et rien ne pouvait plus les arrêter. Il avait besoin de son corps, de sa peau, il avait besoin d’elle, pas simplement envie, non ça devenait vital de l’embrasser, elle prenait en otage son oxygène la seule façon pour lui de respirer c’était en la touchant, en l’embrassant.

Il avait encore la force de lui demander si elle voulait emballer les cadeaux, alors qu’il l’allongeait sur le canapé, autrement dit il posait la question, mais il espérait bien que sa réponse serait négative. Il faisait un effort surhumain pour entendre sa réponse , ça devenait de plus en plus difficile pour lui de se concentrer pour faire deux choses en même temps. Il laissait sa main caresser la cuisse de la jeune femme, il se sentait prisonnier de la jeune femme, et comment dire c’était la façon la plus enviable d’être captif. Il était tellement contre elle, qu’il avait l’impression de sentir les battements du cœur de sarah, battant à tout rompre dans sa poitrine, et venir se heurter à son torse. De ça il ne tirait qu’une chose un appel à les faire s’unir, pour que leurs mélodies harmonieuses résonnent dans le salon.
Il se disait bien que les sons qui sortaient de la bouche de la demoiselle devaient bien avoir une signification mais ils mettaient un certain temps à parcourir le chemin entre son oreille et son cerveau pour faire le lien. Pour le moment sa bouche avait beau remuer, il ne voyait qu’une chose, des lèvres qu’il avait envie de dévorer, une bouche à laquelle il voulait s’abreuver, des dents qui l’excitaient en jouant avec sa propre bouche.
Comment voulez vous qu’un homme normalement constitué puisse être capable d’assimiler quoi que se soit dans cette position là, avec les mains de sa douce en train de jouer dans son dos.
Il redonnait tant bien que mal la liberté à ses lèvres , c’est qu’elle semblait y tenir aux lèvres du danseur, mais il avait envie d’aller faire un petit tour du côté de son cou, il y déposait des baisers longs et sensuels. Il adorait faire ça, sauf que là il se rendait compte qu’il n’avait pas répondu à la demoiselle, enfin à sa façon. Alors en essayant de se détacher de sa peau, mais sans y parvenir réellement, il tentait d’articuler quelques sons.


hum….Ouais… Bien plus tard….

Il arrivait à peine à se détacher d’elle pour lui répondre, aussitôt qu’il quittait sa peau, il avait comme une faim insatiable qui se faisait ressentir en lui, et il avait le besoin de retourner l’embrasser. Vite son attention se déplaçait vers ses lèvres, il avait envie de l’embrasser, et il ne se faisait pas prier, les mains de Sarah venaient de le chauffer, il avait une pulsion à assouvir, et en un clin d’œil le baiser n’avait plus rien de chaste, et devenait un appel à la luxure de plus en plus intense.
IL retirait rapidement son tshirt, la demoiselle l’aidant, et le jetant plus loin. Il rapprochait de nouveau son corps à celui de sarah, il s’était à peine éloigné. Ses mains avait quitté la cuisse de sarah, pour venir jouer sur son ventre. Il laisser ses mains glisser lentement sur sa peau, s’infiltrant doucement sous son tshirt. Il attrapait les rebords du vêtement de sa danseuse, il le serrait dans ses mains, et doucement en se reculant, il forçait la demoiselle à rester contre lui, tout en l’embrassant.
Il bougeait lentement, en parfait harmonie avec sarah, il était contre elle, et pour rien au monde il n’avait envie de changer de place. Elle était maintenant un peu plus assise, et yaman jouait avec ses mains sur sa peau, il les faisait remonter doucement, s’attachant à sa peau, la caressant. Tout en profitant de la douceur de sa peau, il remontait peu à peu le t shirt, il allait finir par se prendre à son propre piége. A force de se montrer doux et joueur avec elle, l’excitation montait doucement mais sûrement en lui, il allait finir par se jeter sur elle sauvagement. De temps en temps ses baisers faisaient preuve d’un peu plus d’ardeur trahissant l’envie qui s’emparait de lui. Il avait clairement oublié ce qu’il avait prévu pour l’après midi.

Revenir en haut Aller en bas
Sarah Gellé

Admin & Un Peu Folle
• The player : Lolo
• I'm here since : 16/12/2008
• My number of posts : 2214
• Avatar : Sarah Gellé

• My age : 27 ans
• My job : Danseuse,Actrice et Mannequin
• My dwelling : A la Playa avec ma family !
• Others : Un piercing au nombril

___ MORE
• Statut: Amoureux(se)
• Relationship:
• Children: Un jour...
MessageSujet: Re: Jingle bell.(pv)   Mar 28 Sep - 19:56

Et bien visiblement il était d'accord avec elle et semblait trouver le pliage de cadeau moins intéressant que ce qu'elle avait à lui proposer en cet instant… En même temps ça ne l'étonnait pas vraiment, même s'il était vrai qu'il aurait très bien put se contenir et garder le programme qu'il avait en tête, mais bon, elle savait tout de même qu'elle avait certain atout qui faisait qu'il ne savait pas lui dire non… Ses mains dans son dos qui avait remonté son tshirt au fur et à mesure qu'elle le caressait avaient du coup très envie de le lui retirer et se fut comme s'il lisait dans ses pensées vu qu'il se redressa quelque peu pour se le retirer lui-même, lui laissant alors tout le loisir de laisser ses yeux suivre chaque muscle de son torse de malade en se mordant gentiment la lèvre, avant qu'il ne revienne sur elle pour lui les lui voler… Elle les lui offrit, sans aucune retenue, avec grand plaisir même, alors qu'en sentant cette main qu'il laissait glisser sur son ventre, son souffle commençait à s'affoler quelque peu, bien que restant très discret encore, bien au contraire de ses mains qui ne cessait de se montrer, de se faire sentir sur lui, juste pour le plaisir de sentir sa peau glisser contre la sienne.. Elle se laissait faire, suivant chaque mouvement qu'il imposait comme une marionnette soumise au bon vouloir de celui qui tire les ficelles, mais elle n'était pas pour autant soumise à son bon vouloir, non elle aimait juste se sentir si proche de lui, du coup lorsqu'elle le sentait s'éloigner et bien son corps suivait le mouvement sans même demander une quelconque réflexion pour pouvoir continuer de sentir la chaleur de son corps se mêler à la sienne… Elle se retrouva alors assise sur le canapé, à lui manger la bouche, mais surtout à tendre les bras au dessus de sa tête pour bien lui faire comprendre qu'il était temps qu'il lui retire ce débardeur désormais, et comme pour lui faire savoir qu'il fallait qu'il agisse rapidement, elle mit fin à ce baiser en le fixant d'un air malicieux, alors que son sourire voulait tout dire… Il voulait ses lèvres ? Ok… Mais il ne les aurait pas tant qu'elle porterait encore ce vêtement, simple nan ? Pour elle oui en tous cas, et le fait qu'elle se recule pour lui refuser tout baiser devait en être une preuve de plus, alors qu'elle lâchait un petit rire à chaque fois qu'il tentait en faisant signe que nan il n'en avait pas le droit en bougeant la tête de droite à gauche… Une fois qu'il eut enfin comprit et surtout qu'il eut enfin agit, elle laissa redescendre ses bras mais elle ne les amena pas sur lui, nan au lieu de ça elle les tendit vers l'arrière pour que ses mains atteignent l'attache de son sous-vêtement et ainsi le défaire avec un beau sourire coquin sur les lèvres et le bleu de ses yeux le fixant en non stop… Tout doucement, elle dévoila sa poitrine en faisant glisser le tissu sur elle jusqu'à se retirer complètement le soutien-gorge, la laissant alors seins nu face à lui… Mais elle ne lui laissa pas le temps de venir faire joujou avec eux, elle se releva en le forçant donc à se remettre lui sur le canapé, pour qu'elle reprenne sa position initial, à savoir à califourchon sur lui, alors que ses mains se posèrent sur ses épaules pour les faire glisser doucement le long de son torse pour sentir chaque forme de ses muscles alors que son regard ne manquait pas une miette de ce qu'elle était entrain de faire.. Elles suivirent les courbes de ses abdos jusqu'au dernier pour finir par suivre les traits de son V et ainsi atteindre les boutons de son pantalon pour les défaire un par un avant de laisser une gentille mimine se faufiler à l'intérieur de son boxer pour rendre une petite visite très sensuel…

On dirait bien qu'il y a quelqu'un de très impatient ici…
Elle laissa entendre un petit rire alors qu'elle se mordit la lèvre de le sentir si en forme tout en commençant à lui offrir des caresses avant de revenir sur ses lèvres pour un baiser tout aussi chaleureux que ce qu'elle était entrain de lui faire subir un peu plus bas… Elle se collait de plus en plus à lui, laissant alors sa poitrine limite s'incruster à son torse si cela pouvait être possible alors que plus sa main offrait des mouvements, plus elle l'embrassait de cette façon, plus elle avait envie de plus, c'était sans doute pour cela que ses lèvres descendirent dans son cou qu'elle dégusta longuement avant qu'elles ne continuent sur ses pecs, puis ses abdos, stoppant tous jeux manuels pour s'emparant de son pantalon, et de son boxer, et lui retirant le tout au rythme de sa descente, le laissant donc relevant son fessier de danseur afin de l'aider un peu à ce qu'elle puisse agir, et ainsi lui permettre de le mettre à nu et lui offrir une toute autre façon de cajoler son joujou… La connaissant, et sachant à quel point elle pouvait être quelque peu gourmande la brune, il devait très bien se douter ce qui l'attendait désormais nan ?


Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
MessageSujet: Re: Jingle bell.(pv)   Mar 19 Oct - 2:43

Quoi il avait prévu quelque chose lui, non, sûr que non, en tout cas rien ne pourrait le détourner de sa danseuse, pas même un tremblement de terre. Il était contre elle, chaque jeu prenant une tournure de plus en plus ardente. Ils n’avaient pas besoin de se parler pour savoir quoi faire, comment réagir, leurs corps savaient se répondre l’un à l’autre sans un mot. Il menait la danse, appuyant chacune de ses caresses comme pour marquer sa peau, comme si leurs peaux avaient besoin d’un signe de reconnaissance, comme si elles avaient besoin d’un premier contact appuyé pour se dire tu m’as manqué, pourquoi t’as attendu si longtemps, j’avais envie de toi…
Il prenait son temps, histoire de calmer un peu la tempête en lui, les afflux sanguins se frayaient difficilement un passage clair en lui, il était déjà désorienté par la chaleur que sa partenaire lui offrait. Il lui fallait du temps pour comprendre pour agir. Il voyait ses bras levés, il savait ce que cela signifiait, mais l’envie de jouer avec ses lèvres se faisait plus forte. Sauf que la demoiselle en avait décidé autrement, et le moindre petit rire, lui donnait une décharge électrique. Elle ne voulait pas tant qu’elle portait encore son t-shirt, pas grave, il y arriverait quand même. Sana la quitter des yeux, il essayait de lui voler un nouveau baiser, elle était douée à ce petit jeu d’esquive, et lui bien trop impatient. Se reculant un peu, arquant un sourcil tout en se perdant dans l’azur de ses yeux, il attrapait à tâtons le rebord du vêtement qui il faut bien l’avouer était plus qu’en trop dans le pas de deux qu’ils avaient entamés. Cette fois ci, il ne jouait pas avec comme précédemment, non, il l’en débarrassait rapidement. Il était tellement avide de se hasarder avec ce qui se trouvait dessous, qu’il ne prenait pas le temps de la taquiner avec ça, il l’enlevait et le jetait au loin.
Il aurait voulu aller déposer des baisers à la naissance de son décolleté, s’y plonger pour la titiller un peu, lui faire payer ses feintes, sauf qu’elle n’en avait pas fini avec lui. Au lieu de le laisser prendre le temps de jouer, elle mettait les mains dans le dos, mais elle faisait quoi, ah elle ne faisait que libérer l’objet de son attraction, mais pas le temps d’y songer qu’elle le privait déjà de leurs contacts. Il se laissait faire, il était à sa merci, devinant chacun de ses gestes, enviant la mèche de ses cheveux bouclés qui pouvait à loisir toucher son buste.
Mais ce qu’elle lui réservait n’était pas pour lui déplaire, il suivait la ligne que traçait les mains de sarah…Il ne pouvait en détacher le regard, comme si elle le touchait pour la première fois. Il frémissait en attendant que la main de sa douce achève son parcours…Il se mordillait la lèvre, plus elle approchait de la zone sensible, plus il s’y sentait à l’étroit. Il souriait en la regardant libérer sa virilité.
Il était incapable de dire le moindre mot, il était même privé de ses gestes, il ne pouvait que subir, et le plus volontiers du monde, ce qu’elle était en train de lui faire. Il soupirait en sentant la main de sarah s’activer sur son intimité, et avant qu’il ne puisse esquisser ne serait-ce que le début d’un geste, elle venait poser sa bouche sur la sienne. Des vagues de plaisir émergeaient en lui, il traduisait ça en donnant de plus en plus de chaleur à ce baiser. Ses mains étaient venues tout naturellement se poser sur les hanches de la jeune femme, se crispant doucement en réponse à ses massages. Puis lentement, il les faisait remonter le long de son dos, la retenant prisonnière, bien qu’elle pouvait se libérer aussi facilement qu’elle le souhaitait.
Il sentait la poitrine ferme de la jeune femme, frôlant d’abord son torse, puis se collant à lui, il appréciait le contact, il aimait la sensation de sa peau si proche de la sienne. Il éloignait son visage, juste pour prendre captive sa lèvre inférieure. Il reprenait de temps en temps sa respiration, ce qui était déjà difficile. Elle était en train de le rendre fou, et il y prenait de plus en plus de plaisir, il n’allait pas l’arrêter en si bon chemin. Elle abandonnait ses lèvres pour aller jouer sur son torse. Chaque parcelle de son être frémissait en suivant ses gestes, elle lui dictait quoi faire, et il obéissait, il n’était plus que le pantin entre ses mains expertes. Impossible pour lui de dire ce qu’il faisait exactement, il ne la quittait pas des yeux et son corps se mouvait à ses exigences. Ses mains seules avaient gardées une certaine autonomie, il avait besoin de la toucher, de la caresser, ses actions se faisaient comme au ralenti. Il posait les yeux sur elle, son regard était plein d’envie, il se doutait très bien de ce qu’elle lui réservait, et tout son être en exprimait l’envie. Sa main effleurait la joue de sarah, jouant tantôt avec la mèche de ses cheveux, qui revenait sans cesse sur sa joue, tantôt laissant son pouce dessiner le contour des lèvres de la jeune femme.
Il essayait de contenir son excitation, qui se faisait de plus en plus oppressante, à mesure que sarah s’approchait de la partie la plus sensible de son anatomie. Il allait étouffer de désir alors qu’elle ne le touchait pas encore. Il attendait sagement qu’elle le libère, mais si elle ne se décidait pas vite, la fougue du jeune homme ferait vite son retour, et il ne pourrait contenir la vigueur de son tempérament en inversant les rôles…

Revenir en haut Aller en bas
Sarah Gellé

Admin & Un Peu Folle
• The player : Lolo
• I'm here since : 16/12/2008
• My number of posts : 2214
• Avatar : Sarah Gellé

• My age : 27 ans
• My job : Danseuse,Actrice et Mannequin
• My dwelling : A la Playa avec ma family !
• Others : Un piercing au nombril

___ MORE
• Statut: Amoureux(se)
• Relationship:
• Children: Un jour...
MessageSujet: Re: Jingle bell.(pv)   Lun 15 Nov - 2:36

Si elle ne se décidait pas vite ? Il était sérieux là ? Heureusement qu'elle ne pouvait pas lire dans ses pensées parce que sinon elle lui aurait vraiment montré ce que c'était que prendre son temps… Et puis si il regardait un peu la situation, elle s'était mise à demi nue, seule, et l'avait mit à nu lui, sans qu'il n'est le temps de faire quoi que soit… Elle avait elle toujours son pantalon sur elle, ainsi que son sous-vêtement alors qu'il était bel et bien dénué de tout bout de tissu, et prêt à recevoir un cadeau des plus sensuel, alors finalement des deux, le plus lent devait bien être lui, alors que la plus impatiente était bien elle… Elle ne s'en plaignait pas, pas du tout même, au contraire, elle adorait tellement le découvrir petit à petit en le déshabillant elle même que s'était juste un régal pour elle de se retrouver dans cette situation là. Et surtout elle aimait tellement se régaler de lui qu'il n'avait tout simplement aucun droit de se plaindre de son rythme. En même temps ça tombait bien, il ne l'avait pas fait à haute voix, et puis c'était un peu lui qui l'empêchait d'agir là… C'était lui qui laissait sa main venir offrir un peu de douceur à sa joue, à ses lèvres, alors elle, ben elle profitait de tout ça, oubliant l'espace de quelque seconde ce qu'elle s'apprêtait à lui faire. Mais qu'il ne s'en fasse pas, elle n'avait pas oublié longtemps, d'ailleurs ce beau sourire plus que coquin qu'elle lui offrait en relevant le regard sur lui devait bien lui prouver avant qu'elle ne rebaisse le visage pour enfin lui offrir cette petit gâterie aussi délicieuse pour lui que pour elle… Enfin pour elle c'était le cas en tous, pour lui elle ne faisait que supposer, et puis de toute façon tant qu'il ne lui disait pas le contraire c'était qu'il appréciait non ? Pour elle oui alors elle se régalait à continuant, se montrant très sensuelle dans ses gestes, le dégustant de toute sa longueur alors que son regard ne lâchait pas le sien tellement elle kiffait voir ses réactions… Toutes ses mimiques qui donnaient un aperçu du plaisir qu'elle était entrain de lui offrir n'était que pure régal, lui donnant l'envie de se montrer de plus en plus franche, cherchant bien évidement à le rendre dingue, le faire monter très haut avant de partager une danse ensemble. Ses lèvres parfaitement dessinée pour ce genre de situation glissaient sur lui avec envie et désir, alors que ses mains était remonté pour se poser sur son bas ventre, l'une d'elle dessinant son magnifique V du bout des doigts alors que l'autre n'était qu'une arme de plus à cajoler son joujou lors qu'elle donnait un peu de répits à sa bouche, laissant sa lèvre glisser sur ses propres lèvres comme pour ne rien laisser de coté avant de revenir de plus sur lui, observant chacune de ses réaction pour être sur de s'arrêter au bon moment, même s'il fallait avouer que si lui ne l'arrêtait pas elle était plus que capable de continuer ainsi pour l'amener au bout sans même penser à elle-même tellement elle adorait le sentir si fébrile sous ses mains et sa langue habile.. Elle se régalait, réellement, et il devait le voir tellement elle devenait limite aussi soupirante que lui alors que pourtant c'était à lui qu'elle était entrain d'offrir du plaisir, comme si de l'entendre prendre son pied, lui faisait prendre à elle aussi, et elle adorait ça ! Alors elle continuait, encore et encore, n'attendant donc plus qu'un geste de lui, s'il était capable de laisser son cerveau réfléchir biensur, parce que pour le coup, elle était quasiment sur de lui avoir manger avec ce qu'elle était entrain de lui faire vivre, mais peut être se trompait-elle, nan ?


Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
MessageSujet: Re: Jingle bell.(pv)   Mer 17 Nov - 3:08

Oui il était toujours impatient quand elle le faisait languir de la sorte. Une sorte de partage entre le désir qui le dévorait peu à peu, et la frustration de ne pas se jeter sur sa peau. Il avait envie d’elle, comme toujours, jamais il n’était rassasié de sa bouche, de ses yeux, il pouvait la prendre dans ses bras et faire l’amour avec elle, peu importait la manière, douce ou sauvage, il avait encore faim de son corps, et il ne pouvait s’en passer. Elle prenait vite la direction des opérations lui offrant un moment de plaisir comme elle savait si bien le faire. Il laissait sa main glisser de sa joue à sa nuque. Pas une seconde il ne quittait son regard, il aimait ce qu’il pouvait y voir. Pas besoin de mot pour se comprendre, bien sur il prenait son pied en la sentant jouer avec lui, mais pas la peine de se poser de question, il voyait dans ses yeux, qu’elle aussi aimait ce qu’elle lui faisait vivre. La main qu’il avait posée sur sa nuque, c’était crispée sur la crinière brune de sa danseuse. Il avait du mal à contenir les expressions des délisses qu’elle lui faisait subir. Son autre main c’était crispée sur le canapé. Il accompagnait chacun de ses gestes, elle le rendrait très vite fou à ce rythme là. Elle savait comment s’y prendre pour faire de lui ce qu’elle voulait, elle l’avait à sa merci, et il n’allait pas s’en plaindre, non pas le moins du monde, surtout en ce moment. Il ne pouvait plus contenir les soupirs que le plaisir qu’il prenait, rendaient de plus en plus sonore. Il sentait la main de la jeune femme venir dessiner le contour de son v, et c’était à peine s’il était capable de bouger, de réagir, penser était carrément devenu hors de sa portée. Sa respiration déjà bruyante se faisait de plus en plus rapide. Il avait complètement perdu le contrôle de son corps, de sa tête, il était comme pris dans un tourbillon, elle accélérait le mouvement, l’appuyant de plus en plus, et lui perdait l’esprit.
Il était de plus en plus hors d’haleine, il essayait de trouver un second souffle, de retrouver ses esprits, mais vu la situation dans laquelle il était, c’était plus que difficile de revenir à lui. Il aurait voulu l’arrêter lui faire comprendre qu’elle allait le tuer et pas à petit feu, mais ses actes se faisaient au ralenti, alors que son plaisir montait crescendo à une allure foudroyante. Vu le talent de la demoiselle pour lui offrir ce genre de cajolerie, il lui était plus que difficile de l’arrêter à temps. Il avait passé le cap de non retour, et ses yeux abandonnaient ceux de sarah, se fermant sous la pression, sous le plaisir qui émaner de lui.

Il n’avait pu se retenir, mais il ne comptait pas laisser la demoiselle en reste. Il lui fallait un peu de temps pour redescendre sur terre, elle l’avait fait grimper très haut encore une fois, et il allait en faire autant pour elle. Il essayait de calmer sa respiration, il la regardait de nouveau. Il avait à peine coupé la communication visuelle entre eux, juste quand il avait atteint le point de jouissance suprême. Il laissait son regard vagabonder sur le corps de la jeune femme, tandis qu’elle aussi tentait de reprendre une respiration normale. Il était impardonnable, il était nu devant elle, et elle était encore habillée. Mais quel amant il faisait aujourd’hui. C’était à son tour d’ouvrir son plus beau cadeau, et il allait lui faire atteindre elle aussi des sommets. En tout cas si il s’y prenait aussi bien qu’elle. Il avait toujours la main dans ses cheveux, jouant doucement avec eux. Doucement, avec fermeté, il incitait la jeune femme à se relever, il approchait son visage de celui de sarah. Il déposait un baiser lentement sur sa tempe, il la faisait se relever doucement, et au fur et à mesure, il déposait des baisers sur chaque fragment de sa peau qui se trouvait à portée de ses lèvres. Sa joue, puis il glissait sur sa bouche. Il lui offrait un baiser sensuel, tout en lenteur, mêlant doucement son souffle à celui de la jeune femme. Il l’abandonnait à regret pour continuer à la couvrir de baiser, descendant lentement embrassant sa poitrine. Ses mains suivaient elles aussi le mouvement, caressant langoureusement le dos de la jeune femme.
Elle était maintenant debout devant lui, il s’était un peu décalait de sa position initiale sur le canapé, une jambe pliée, lui un peu tourné prêt à l’accompagner sur le canapé quand elle le jugerait nécessaire.
Il défaisait maintenant le bouton de son jean, puis s’approchant toujours plus , il s’emparait de la fermeture éclair avec ses dents pour la faire descendre tout doucement. Avec ses mains il faisait glisser doucement le pantalon le long des jambes fermes de sarah. Profitant pour l’effleurer délicatement. Il l’aidait à se débarrasser du tissu devenu plus que superflu. Il posait des baisers furtifs sur les cuisses de la jeune femme, se rapprochant doucement du jardin des délices, mais s’éloignant sans jamais franchir la barrière du dernier sous vêtement. Le délaissant avec ses lèvres pour mieux y revenir avec une main experte. Il la caressait au travers de son dernier sous vêtement, laissant ses lèvres jouer autours du nombril de la danseuse.
De temps en temps en se mordillant la lèvre, il jetait un regard vers la demoiselle.

Revenir en haut Aller en bas
Sarah Gellé

Admin & Un Peu Folle
• The player : Lolo
• I'm here since : 16/12/2008
• My number of posts : 2214
• Avatar : Sarah Gellé

• My age : 27 ans
• My job : Danseuse,Actrice et Mannequin
• My dwelling : A la Playa avec ma family !
• Others : Un piercing au nombril

___ MORE
• Statut: Amoureux(se)
• Relationship:
• Children: Un jour...
MessageSujet: Re: Jingle bell.(pv)   Mar 14 Déc - 2:15

Mais quel amant il faisait aujourd’hui ? Ben pas un très bon en effet… Elle était là à lui faire bien, à le scruter, le fixer, l'observer, tellement elle adorait voir son visage transformé par ce plaisir qu'elle était entrain de lui offrir, attendant un simple signe de sa part pour lui faire savoir qu'elle devait arrêter.. Mais rien ne vint, du moins pas ce qu'elle attendait… Il ne lui avait rien fait savoir, bien sûr elle avait vu qu'il était pas loin de la fin, mais elle voulait l'amener le plus haut possible avant de se mettre à danser avec lui, mais surtout elle se disait qu'il ne se lâcherait pas sans signe, sans un "arrêtes", sans chercher à la faire cesser ce délicieux calvaire… Il n'en avait rien fait, et elle se retrouvé là à le fixer en fronçant les sourcils, s'essayant la bouche d'un revers de la main, alors qu'elle avait réellement un arrière goût amer et de dégout… Elle se demandait vraiment ce qui lui avait prit pour le coup, elle ne comprenait pas là, évidement elle les voyait déjà entrain de s'envoyer en l'air comme ils savent si bien le faire, évidement elle mettait tout en ordre pour que cette danse soit des meilleurs, et là elle était juste sur le cul de ce qu'il venait de lui faire… Elle s'attendait, du coup, à ce qu'il s'excuse, à ce qu'il parle pour lui expliquer le pourquoi de son geste mais tout ce qu'il faisait c'était de l'allonger pour poursuivre ? Ok elle était au taquet, ok elle avait super envie de prendre son pied elle aussi, mais elle ne voyait vraiment pas ça de cette façon là… Qu'il se laisse aller n'était vraiment pas un problème, carrément pas même, surtout qu'au moins ca montrait qu'elle était douée dans ce genre de chose, c'était plutôt un moyen de la rendre fier, mais voilà, là elle était vraiment partie dans l'optique de se faire du bien en dansant, et surtout il ne lui avait rien dit, que dalle, et elle se retrouvait avec la bouche pleine avec la sensation très désagréable d'envie de vomir d'autant plus lorsqu'il vint partager ce baiser avec elle… Il n'y avait donc plus rien de glamour et de désireux la dedans, du moins, plus pour elle, pourtant elle était tellement sous le choc qu'elle se laissa faire, elle se laissa allongé, elle se laissa déshabiller, sauf qu'elle n'avait vraiment plus la tête à ça… Et comme si Ilhan était de son côté, ou du moins, comme s'il voulait l'aider à sortir de sa stupeur, son appel se fit entendre à travers toute la villa…

Ton fils t'appel…
Il n'y avait aucun ton spécial dans sa voix, ni soulagement, ni déception, rien, un ton juste neutre, comme si ce qu'elle disait était normal alors qu'elle attendit qu'il réagisse… Elle se força à sourire pour laisser penser à un "tant pis, on se remet ça plus tard…" en le voyant se relever face à elle, s'excusant, cette fois ci, du regard. Du moins c'était ce qu'elle avait l'impression de voir en lui, elle pouvait se tromper, avec ce qui venait de se passer, elle n'était plus vraiment très sur de le connaitre aussi bien qu'elle le pensait là. Elle le laissa donc renfiler son boxer, et monter chercher son fils, alors qu'elle se remonta son jean, et se rhabilla complètement… En se faisant, elle remarqua son sac qu'elle avait à la base prévu dans le but d'aller danser, et se fut alors sans réfléchir qu'elle se précipita vers ce dernier pour l'attraper et se diriger vers la porte d'entrée bien décidé à aller passer sa frustration et son incompréhension sr des rythmes plus mouvementés les uns que les autres…


Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
MessageSujet: Re: Jingle bell.(pv)   Mar 14 Déc - 3:19

Comment lui rendre l’appareil. C’était un peu ce qu’il avait en tête, généralement ça ne se passait pas vraiment comme ça entre eux, c’était toujours sensuel, torride, parfois sauvage, mais c’était toujours partagé. Là il était parti tout seul, il s’était complètement immergé dans les vagues de plaisir qu’elle lui procuré, qu’il en avait oublié le temps, et sa capacité à lui résister. Sauf qu’être un amant égoïste ça ne faisait pas parti de lui, du coup il voulait tout de suite lui faire oublier ça, pour la faire monter elle aussi dans les étages.
Il s’était lancé, essayant de se montrer attentif au plaisir qu’elle pourrait prendre, essayant de la stimuler du mieux qu’il savait faire. Il se concentrait peut être un peu trop, il n’avait pas de suite entendu ilhan l’appeler, elle lui faisait remarquer.
Il arrêtait de suite ce qu’il était en train de faire, et pas seulement parce que son fils c’était manifesté, mais aussi simplement parce qu’on son de sa voix, il savait qu’il avait merdé, et que ce n’était pas la peine de continuer, elle n’en avait pas envie. Il se levait, et s’habillait sans dire un mot, peut être parce qu’il ne savait pas bien quoi lui dire pour qu’elle passe par-dessus ça. Il se sentait un peu couillon, s’il avait pu remonter le temps et agir autrement il l’aurait surement fait, mais bon c’était impossible alors pas la peine de se prendre la tête. Il la regardait enfin, elle était toujours aussi sexy, et il avait toujours envie d’elle, mais là ce n’était pas réciproque. Il allait réfléchir à quoi lui dire en allant chercher son fils.
Il allait dans la chambre du petit, sans savoir pourquoi il se dépêchait, il avait le sentiment qu’il redescendrait trop tard. Il l’attrapait dans ses bras, lui enfilait sa mini veste de sweat, et redescendait avec lui.
Son regard se posait sur le canapé, mais même avant de regarder il savait que ce qu’il aurait aimé y voir n’y serait pas. Il la voyait prête à partir. Il posait son fils sur le sol, lui donnant une peluche.


Attends papa sagement s’te plait.

Il aurait pu rajouter que cette fois si c’était papa qui avait fait des bêtises. Il rejoignait sarah qui était sur le point de quitter la villa. Il posait sa main sur son bras, essayant de la retenir doucement. La dernière chose qu’il avait envie de faire maintenant c’était de la brusquer.

Restes, je t’en prie. Qu’on en parle au moins. Je suis désolé.

Il était sincère, il ne se doutait pas à quel point ça avait pu troubler sarah, mais il savait bien que si ils n’en parlaient pas tout de suite, et si il ne lui faisait pas comprendre qu’il n’avait vraiment pas prévu de faire ça, comme ça, elle ne lui pardonnerait pas facilement. Il tenait à sa soirée, il avait prévu plein de chose, et sans elle ça ne valait pas le coup. La journée avait si bien commencé, il se devait de la rattraper.
Revenir en haut Aller en bas
Sarah Gellé

Admin & Un Peu Folle
• The player : Lolo
• I'm here since : 16/12/2008
• My number of posts : 2214
• Avatar : Sarah Gellé

• My age : 27 ans
• My job : Danseuse,Actrice et Mannequin
• My dwelling : A la Playa avec ma family !
• Others : Un piercing au nombril

___ MORE
• Statut: Amoureux(se)
• Relationship:
• Children: Un jour...
MessageSujet: Re: Jingle bell.(pv)   Dim 16 Jan - 21:38

Elle avait donc la main sur la poignet de la porte lorsqu'il fit son retour, elle pensait pourtant avoir le temps de partir le temps qu'il récupère son fils, mais il fallait croire que nan... En l'entendant elle ne se retourna pas pour autant, elle baissa même le visage en soufflant doucement pour ne pas qu'il l'entende, alors qu'elle prit vraiment énormement sur elle pour lui faire face en entendant qu'il voulait en parler... Mais il voulait parler de quoi à vrai dire ? Elle savait bien qu'en voyant sa réaction il allait se rendre compte qu'il avait merdé, mais savait-il pourquoi ? Comment ? A quel moment ? Il fallait avouer qu'elle doutait un peu de ces réponses là... Pas qu'elle le pensait con hein, pas du tout même, elle savait très bien qu'en se concentrant un peu il pouvait très bien revoir sa surprise et peut être même son dégout lors de ces dernières minutes, même s'il fallait avouer qu'elle avait vraiment tout fait pour cacher tout ça... Elle savait très bien qu'il n'avait pas voulu ça, et c'était d'ailleurs pour ça qu'elle s'était dit que d'aller danser aller aider, ça lui permettrait de se calmer et donc de revenir vers prête à lui en reparlant avec beaucoup de recul, et avec une bonne discussion d'avec Milie, ça s'était clair et net. De toute façon quoi qu'il se passait, bon ou moment, les deux danseuses partageait absolument tout, comme des jumelles qui n'aurait même pas besoin de se parler pour se comprendre... Elle resta quelque secondes à le regarder ainsi, elle avait l'impression d'avoir beugué pendant un super long moment alors que pourtant c'était juste une ou deux secondes, vraiment pas plus, ouvrant la bouge pour parler alors qu'aucun son n'en sortit... Elle ne savait juste pas quoi dire en fin de compte, elle avait plein de question qui s'entrechoquait dans son crâne, et au final elle ne savait même pas par quoi commencer... Le pire c'est qu'elle ne lui en voulait pas vraiment, c'était super compliqué dans sa tête et elle avait du mal à faire le vide pour réagir de façon sensé, comme si au final ce côté impulsif qui faisait partie d'elle avait tendance à prendre le dessus quand la situation lui échapait... Et la c'était clair et net que la situation lui échappait, c'était même pire que ça, elle avait l'impression que c'était pas elle là, que elle, elle était au dessus de tout le monde, à les mater tranquille en se demandant ce qui allait se passer par la suite. Comme si elle était au cinéma avec son pot de popcorn en fin de compte, sauf que ce n'était pas le cas, et que du coup elle devait bien se mettre à réagir, ça n'allait pas venir tout seul pour le coup. Encore une fois, je me repete, mais il ne c'était passé qu'une seconde ou deux depuis la dernière phrase de Yaman, il ne lui fallut donc qu'une seconde ou deux pour se dire tout ça avant qu'elle n'arrive enfin à parler...

Tu veux parler de quoi ? T'es désolé de quoi ?
Ce n'était pas là une façon détourné de dire qu'elle avait déjà tout oublié et qu'elle voulait passer à autre chose, pas du tout même, c'était de vrai question, pour lui, pour savoir de quoi il se rendait compte, pour savoir comment il vivait tout ça, pour savoir si elle exagérait un peu le truc sous le coup de la surprise ou pas, pour savoir quoi... Du coup elle n'avait pas bougé, elle était juste face à lui, une main toujours sur la poignet comme si suivant sa réponse elle allait ou pas passer le pas de la porte, comme si tout était entre ses mains à lui en fin de compte. Mais finalement, c'était un peu le cas là nan ?


Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
MessageSujet: Re: Jingle bell.(pv)   Sam 29 Jan - 1:49

Il s’était dépêché d’aller chercher son fils, il avait besoin de lui parler, de trouver comment s’excuser avant qu’elle ne sorte. Il n’aimait pas qu’elle parte comme ça, même si le côté fougueux de la demoiselle, c’était aussi ce qui pouvait le faire craquer. Il agissait rapidement, non pas qu’en temps normal il était deux de tension, mais là son instinct lui disait de faire tout rapidement pour ne pas laisser son oiseau s’envoler trop vite. Paradoxalement, plus il essayait d’agir avec vélocité, plus le temps lui semblait s’écouler très lentement. Il se demandait si elle allait se retourner et accepter de lui parler. Il ne savait pas encore comment s’excuser auprès d’elle, comment se faire pardonner le fait d’avoir gâché un moment aussi intense. La seule chose qu’il comprenait, c’était agir maintenant.

Les secondes paraissaient des heures, elle était là toujours prête à partir, et lui se refaisait le film de ce qui venait de leur arriver. Tout se passait bien, ils avaient rit, ils s’étaient taquinés comme toujours, et puis tout avait pris une autre tournure, grâce à un petit bonhomme, qui lui avait donné un coup de main, il avait réussi à mettre des mots sur ce qu’il ressentait pour la jeune femme. C’est vrai qu’ils n’avaient pas une histoire des plus simple, et pourtant, il n’avait pas envie de changer le moindre des moments qu’ils avaient vécus ensemble. Chaque séparation avait fini par les rapprocher, chaque retrouvaille avaient étés intenses. Il ne changerait vraiment rien, tout sauf ces 10 dernières minutes. A peine 10 minutes, et il paraissait qu’un temps fou s’était écoulé depuis l’instant où il s’était laisser aller à prendre son pied tout seul, en égoïste. Dire qu’il lui parlait d’amour, de couple, dire qu’il mettait ses sentiments à nus, et que juste après ça, il agissait comme un ado trop pressé d’atteindre le plaisir ultime, négligeant sa partenaire, ses envies et ce qu’elle aimait ou pas. Oui parce que pendant une minute, il avait complètement zappé qu’elle n’aimerait pas ça, que ça se faisait pas, surtout pas entre eux, surtout pas après tout ça, surtout pas là maintenant.


Je veux parler du fait que j’ai fait le con, au plus mauvais moment. Je suis désolé de t’avoir fait ressentir ça, parce que c’est la dernière chose que je souhaitais.
T’es pas n’importe quelle femme pour moi, et j’aurais du faire plus attention à toi, et pas te faire sentir mal.


Il ne supportait pas de la voir comme ça, et ce qu’il acceptait encore le moins, c’était qu’il en était l’unique cause. Et plus il essayait de la faire rester, de la faire se retourner, plus il se sentait maladroit. Il n’arrivait pas à accrocher son regard, il ne supportait pas qu’elle aie du mal à le regarder dans les yeux. Il avait blessé une femme qu’il aimait sincèrement, et il se sentait mal pour ça. En une seconde vite oubliée, laissée derrière, il avait déçu sa femme pour longtemps. Tout ce qu’elle lui demanderait, il le ferait, elle en avait largement le droit, elle ne méritait pas de subir ça, et il le savait.

J’aimerais trouver quoi faire pour…Pas pour te faire oublier, mais pour me faire pardonner si c’est possible ça c’est sûr.
Je m’en veux vraiment sarah.


Il était sincère avec elle, pas la peine d’en douter. Il se sentait lourdaud, incapable de faire ce qu’il fallait pour qu’elle lâche cette foutue porte, pour qu’elle le regarde de nouveau sans gêne, sans dégout. Ilhan devait comprendre la situation, et pour le moment il restait calme pendant que son père essayait de sauver la journée.

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Jingle bell.(pv)   Aujourd'hui à 3:29

Revenir en haut Aller en bas
 

Jingle bell.(pv)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LA in Live :: Topics Abandonnés-