Partagez | 
 

 Arrivée à L.A [Solo]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Invité

Invité
MessageSujet: Arrivée à L.A [Solo]   Lun 2 Nov - 18:25

Au Vatican:

La fraicheur du vent contrastait parfaitement avec les rayons du soleil qui éclairaient clairement la cité du Vatican, Rome avait toujours eu la réputation d'être une ville ensoleillée mais fraiche. Anthony marchait tranquillement dans la cour centrale, il venait d'arriver sur les lieux en voiture, une jolie berline noire, une voiture de marque Américaine. Le jeune agent de police passa une main dans ses cheveux, il transpirait malgré le vent chargé d'humidité, il avait tout le temps chaud et il ne comprenait guerre cela. Anthony Forte était un très bon agent de police et c'était tout ce qui intéressait les administrateurs du Vatican ainsi que le Camerlingue. Anthony approcha du bâtiment principal, il était juste en face de l'obélisque de la Place Saint-Pierre et il comprenait tout les principaux bureaux administratifs. Les archives étaient dans un autre bâtiment beaucoup plus surveillé car il contenait tout les textes fondamentaux sur les Chrétiens. Il était donc très important qu'ils soient détenus secrets. Ils disaient la vérité sur le fondement de la religion, c'était les textes amassés par la Chrétienté depuis sa naissance. Il arriva enfin devant deux gardes qui armes à la main bloqués les portes, il dégaina son badge et le tendit vers le visage des deux hommes, ils s'écartèrent et de leurs bras libres ouvrirent les battants de la porte. Anthony salua les deux agents de la Garde Suisse et il entra. Le bâtiment était assez ancien mais à l'intérieur, tout était magnifique, il était énorme et très joliment décoré, de longues fresques resplendissaient. Tout était magnifique et l'homme ne se lassait pas de le voir tout les jours. Il fit le signe sacré et il emprunta un couloir, sans se soucier des prêtres qui descendaient les marches, parlant silencieusement, il marcha pendant cinq minutes et arriva au bout du couloir, là, une porte seulement, il tapa un code à quatre chiffres sur le boitier numérique et le voyant clignota en vert, on entendit un léger "pop" et la porte se déverrouilla. Il la poussa et entra avant de prendre soin de la refermer convenablement, l'ambiance changea complètement et malgré les croix qui régnaient sur tout les murs, des gens parlaient à voix hautes et des sonneries de téléphone se faisaient entendre sans cesse, une femme d'une trentaine d'années et d'une beauté sans égale s'approcha de lui, Anthony la connaissait bien, elle était la secrétaire du Camerlingue et qu'elle vienne ici n'était pas forcément un signe de bonté extrême, c'était plutôt qu'il y avait un soucis. Elle le regarda avant de prendre la parole d'une voix assurée, claire et distincte. Elle parlait parfaitement l'italien et l'anglais, tout comme Anthony.

-L'honorable Camerlingue souhaite vous voir monsieur Forte, je dois vous accompagnez jusqu'aux bureaux du Saint-Siège.

Le Camerlingue était installé dans le même bâtiment que celui du Saint-Siège, son bureau était en effat considéré comme religieux et administratif, il avait le privilège d'avoir son bureau dans le bâtiment attenant à la basilique Saint-Pierre, il y était d'ailleurs souvent, c'était le plus souvent un Cardinal ou un simple prêtre considéré comme préféré du Pape. Anthony regarda la jeune femme, il lui accorda un sourire, son métier ne devait pas être simple, le Camerlingue actuel était quelqu'un de très pénible, il avait toujours quelque chose à dire, après tout, il serait amené à gouverner à la mort du Pape jusqu'à ce qu'un nouveau soit élu. L'élection avait lieu dans le Conclave où les Cardinaux étaient enfermés pour éviter la tricherie. Ils n'en sortaient que lorsque le nouveau Pape était élu, le siège pouvait duré plusieurs jours et pendant ce temps, seul le Camerlingue avait le pouvoir de diriger l'église et le Saint-Siège de la cité du Vatican.

-Je vous suis, vous avez une idée de ce qu'il veut ?


-Aucune, il a simplement dit qu'il voulait vous voir.

Anthony fit un signe de tête à la jeune femme et lui emboita le pas, ils prirent la même porte qu'il venait de fermer, la femme tapa le code et la porte s'ouvrit dans le même bruit qu'auparavant. Ils sortirent du bâtiment avant de tourner légèrement et de se rendre vers le bâtiment le plus proche, à côté la grande Basilique Saint-Pierre où les touristes arrivaient en masse. La jeune femme et le jeune policier n'eurent aucun mal à pénétrer dans le bâtiment. Une fois à l'intérieur, une ambiance encore plus religieuse était présente, les agents de police et ceux de la garde Suisse ne disaient mot, un écriteau indiqué "Lieu interdit aux civils, merci de parler à voix basse". Ils prirent les escaliers de marbre où de magnifiques cadres étaient visibles sur les murs ainsi que des lustres de cristaux. Le bureau du Camerlingue était situé au dernier étage du bâtiment, au troisième. Un palier intermédiaire entre le rez-de chaussé et le premier étage servait de couloir vers la bibliothèque privé et vers les escaliers qui desservaient les anciennes cellules où les ennemis de l'église finissaient leurs jours autrefois. Aujourd'hui, les prisons étaient fermées, celle de Rome faisait très bien l'affaire pour des criminels sévissant à l'intérieur de la Sainte-Cité. Les deux personnes montèrent vite et arrivèrent enfin au troisième étage où un vaste couloir s'offrait à eux. La secrétaire, toujours devant, incita Anthony à la suivre, elle lui indiqua la bonne porte et s'éclipsa. Il frappa et entra immédiatement. Devant lui, le Camerlingue regardait par la longue fenêtre derrière lui où l'on dominait toute la cité, on voyait les gens sur la Place Saint-Pierre par milliers, l'homme vêtu d'une tenue de prêtre se tourna vers lui. Il était jeune, une trentaine d'années, ses lunettes donnaient à son visage dix ans de plus. Sans un mot, il indiqua à son invité une chaise, et il prit place sur la sienne, passant une main sur sa soutane pour défaire quelques mauvais plis. Il posa ensuite ses deux mains sur le bureau et regarda son visiteur. Il prit ensuite la parole.

-Ah ! Anthony ! Nous avons reçu un appel de la Police de Los Angeles et il parait que les crimes religieux sont là bas très important et ils nous demandent l'avis d'un expert, un policier habitué à la religion et sa Papoté désire que vous preniez le premier vol en première classe vers Los Angeles et offert par nos soins bien entendu.

-Je... Vous voulez que j'aille à Los Angeles pour travailler dans la police là bas ? Si c'est le cas, j'ai toujours rêvé d'aller voir les États-Unis.

-Et bien, j'ai demandé au bureau de vous réservez une place en première classe, vous partez demain.

-Entendu monsieur !


Il n'avait rien d'autre à dire, il avait toujours voulu voir les Etats-Unis, de plus le Pape l'avait décidé et il était le chef de l'état, on ne pouvait rien dire, on suivait ses décisions sans contesté, c'était la prison sinon. L'état de l'église était riche mais pas très démocratique. Il passait sa dernière journée ici.

Aéroport de Los Angeles:

L'avion arriva enfin, le jeune homme qui en descendit était vêtu comme un simple civil, il devait se rendre dans le pavilon qu'il avait acheté, il avait les moyens car le salaire du Vatican était très élevé. Il descendit de l'avion, récupéra ses bagages et héla un taxi.
Revenir en haut Aller en bas
 

Arrivée à L.A [Solo]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LA in Live :: Topics Abandonnés-