Partagez | 
 

 Si on faisait un petit tour dans une clinic française ? [le BG Turc]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
Invité

Invité
MessageSujet: Re: Si on faisait un petit tour dans une clinic française ? [le BG Turc]   Dim 7 Nov - 2:31

Il pensait à quoi ce soir, vraiment plus à rien, là il ne faisait que la regarder, il était obsédé par tout ce qu’elle pouvait représenter. Il ne quittait pas des yeux la danseuse, alternant de sa main à sa bouche, à ses yeux. Pire qu’un félin guettant sa proie, il était là à ne désirer que cette femme qui avait su faire monter la température en lui, à tel point qu’il devait frôler la surchauffe. Il ne pensait pas en allant la voir jouer au théâtre, que quelques heures plus tard, il serait là en face d’elle, la regardant porter une bouteille de champagne à ses lèvres. Ce geste, qui pouvait sembler anodin pour toutes les personnes présentes, mais lui, là ça ne faisait qu’attiser me feu qui brulait en lui. Il ne pouvait détacher son regard de ses lèvres se rapprochant dangereusement de cette bouteille. Il était jaloux de cette bouteille, il ne savait même plus si quelqu’un parlait autours d’eux, il était juste en pleine obsession de cette jolie brune, pour qui ce soir il ressentait une soif de plus en plus ardente.
Se souvenait-il de ce dont il l’avait défié, non ce n’était pas sûr, il avait beau voir les gestes qu’elle s’apprêtait à faire, il ne réalisait pas grand-chose. Il revenait tout de même à la réalité, même si c’était douloureux de s’arracher à sa contemplation, de ramener son imagination qui commençait à prendre son pied. Elle lui parlait, et il devait réagir.


Même pas peur.

Par contre elle, elle devrait avoir peur, elle savait très bien dans quel état elle l’avait mis, elle ne pouvait pas rater son regard de braise. Et elle le connaissait très bien ce regard là. Il ne la quittait pas des yeux, il ne bougeait pas la tête, il se doutait bien des gestes qu’elle était en train de faire. Et pourtant il ne faisait pas le moindre geste pour échapper à la demoiselle, non pour rien au monde il ne se serait enfuit, il savait qu’en lui faisant cette proposition, il y avait de forte raison pour qu’elle choisisse l’option la plus taquine. Il sentait l’eau gelée lui couler sur le sommet du crâne, il ne se sauvait toujours pas, non il restait là bien en face d’elle, le regard ancré dans le sien. Il se mordait la lèvre, il suivait le parcours de l’eau, ruisselant de sa tête à ses épaules, empruntant le chemin sur sa joue, et finissant sa route en glissant sous son t-shirt. Dans la situation inverse il aurait eu du mal à juste regarder l’eau ruisseler sur la demoiselle. Il essayait de rester sérieux, parce que oui même si c’était lui qui lui avait proposé, même si c’était un jeu, il pouvait mal le prendre tout de même, c’est marrant venant d’une femme, il prenait rarement mal les choses. Il ne laissait rien transparaître, en plus tout le monde riait, il aurait pu se tourner et se mettre à rire avec eux, ce n’était pas l’envie qui lui manquait, mais il était tout comme elle en mode un peu chieur, et en mode mec en manque. Faut bien le reconnaître, il avait envie de bien plus qu’une danse avec une fille, on ne va pas dire qu’il était moine, mais il sortait un peu moins depuis qu’il avait un fils. Et là il avait été chauffé à blanc. Il était debout à côté d’elle, il se tournait vers les autres avant de partir, histoire de rester poli tout de même. Non ce n’est pas parce que t’as cruellement envie de faire l’amour qu’il ne faut pas dire au revoir, bon ok il l’avait fait succinctement, mais c’était le mieux dont il était capable en l’état actuelle des choses.

Il la suivait, et à peine était il dans un petit couloir, juste un peu à l’abri des regards, qu’il la poussait contre le mur. Il secouait légèrement la tête, éclaboussant gentiment aux alentours. C’était à elle de se faire pardonner l’eau renversée mais il avait une petite idée de vengeance, oh pas trop cruelle, un juste retour des choses pour la faire flancher à son tour, et puis lui donner une occasion de se faire pardonner. Il se noyait dans son regard juste un instant, et puis il se penchait vers elle. Il posait ses lèvres dans son cou, et il commençait à le manger sans vergogne, il montait doucement vers son oreille. Il se faisait plaisir en essayant de lui faire perdre la tête. Si il n’avait eu de but précis, soit la rendre folle comme elle l’avait fait avec lui, et la laisser un peu sur sa faim, il n’aurait écouté que ses envies, et aurait continué à la dévorer comme ça, jouant avec son oreille, revenant vers ses lèvre qu’il n’avait pas envie de quitter. Ouais mais non, alors il reprenait ses esprits tant bien que mal. Il s’écartait un peu d’elle, il gardait les mains bien posées sur sa taille, mais son visage avait repris un peu de distance à contre cœur. Et bien qu’elle pouvait lire la malice et l’envie de sa peau dans ses yeux, il gardait le visage sérieux.


C’est vrai, c’est à toi de te faire pardonner…Tu comptes faire comment ?

Et vite, là tout son être lui disait décide vraiment vite, j’ai envie de toi. Il était affamé comme si il n’avait rien mangé depuis des semaines.

Revenir en haut Aller en bas
Sarah Gellé

Admin & Un Peu Folle
• The player : Lolo
• I'm here since : 16/12/2008
• My number of posts : 2214
• Avatar : Sarah Gellé

• My age : 27 ans
• My job : Danseuse,Actrice et Mannequin
• My dwelling : A la Playa avec ma family !
• Others : Un piercing au nombril

___ MORE
• Statut: Amoureux(se)
• Relationship:
• Children: Un jour...
MessageSujet: Re: Si on faisait un petit tour dans une clinic française ? [le BG Turc]   Sam 27 Nov - 3:14

Elle se laissa faire lorsqu'il la plaque contre ce mur, et encore mieux, elle se laissa complètement faire lorsqu'il vint se nourrir de son cou… Il savait s'y prendre, ça il n'y avait aucun doute, et elle le connaissait que trop bien dans ce genre de situation pour refuser un quelconque moment de ce style avec lui… Et puis il fallait bien avouer qu'avec les verres de champagne qu'elle avait désormais dans le sang, ben elle était un peu au taquet la jolie brune, alors là s'était clair que ses pulsions et ses envies allaient clairement prendre le dessus sur son cerveau hein… La preuve elle penchait même le visage au maximum pour ne surtout pas le déranger alors que pour le moment elle ne le touchait absolument pas… Ses mains étaient collées au mur derrière elle, sachant très bien que si elle venait à le toucher elle n'allait plus être capable de prendre sur elle et plus rien n'allait pouvoir la retenir, et ce n'était pas vraiment l'endroit pour faire ce genre de chose… Mais même si elle gardait en tête qu'elle ne devait pas le toucher, elle ne l'empêchait par contre aucunement d'agir à sa guise avec elle, le laissant faire d'elle ce qu'il voulait, l'attisant alors de plus en plus, mais sachant très bien qu'il n'était pas en reste vu comment elle pouvait le rendre dingue en un simple regard si elle le voulait… Ils se connaissaient par cœur, ils savaient quoi faire pour faire vriller l'autre, et là il s'y prenait vraiment très bien… Mais elle ne craquait pas, pas de suite en tous cas, et visiblement elle avait bien fait vu qu'il avait finit par la laisser respirer l'aidant alors sans qu'il ne le sache à reprendre ses esprits elle aussi… Elle avait alors plongé le bleu de ses yeux dans les siens, un sourire limite pervers en coin attendant de voir ce qu'il attendait d'elle, même si elle le savait très bien hein, elle voulait juste voir s'il allait le dire franchement encore une fois ou pas… Et se fut ou pas… Eu lieu de ca il lui rappelant que ce n'était pas à lui de se comporter comme ça, mais à elle, ce qui la fit rire évidement parce que parti comme s'était parti, elle était sûr qu'il allait passait outre ce qu'elle lui avait fait, même si ça aurait été bien mal le connaitre, il fallait bien l'avouer, mais comme on dit, on sait jamais ! Elle voyait très bien qu'il prenait grave sur lui pour ne par recommencer à la manger là, et ca la faisait se mordre la lèvre d'envie tellement elle n'attendait limite que ça, mais au lieu de ça elle se faufila entre ses bras pour s'éloigner de lui et commencer à marcher en direction de la sortit pour rentrer à son hôtel et alors réellement lui montrer comment elle comptait s'y prendre… Heureusement vu l'emplacement de la boite ils n'avaient pas besoin de prendre le métro pour rentrer, il suffisait de traverser la route et ils y étaient, il n'avait donc pas de quoi patienter longtemps, par contre, elle, elle traçait sans même faire attention à si il la suivait ou pas, mais de toute façon elle n'en doutait pas vu dans l'état qu'il était du coup, une fois rentré dans sa chambre, elle commença à se déshabiller pour qu'une fois qu'il entre la rejoindre il ne la retrouve qu'en sous-vêtement, allongée sur le lit, redressant seulement le haut de son corps en appuyant ses avant bras sur le matelas, toujours super souriante…

Ca te va comme façon ?
Nan nan… Le gars il était au taquet et de voir une meuf, canon qui plus est, s'offrir à lui de cette façon n'allait pas lui suffire comme pardon… Mais bien sûr ! Elle ne doutait aucunement de l'effet qu'elle avait sur lui, surtout avec le regard noir d'envie qu'elle posait en cet instant sur le danseur, c'était juste impossible qu'il en soit autrement que de le voir venir prendre son dut… C'était à lui de jouer maintenant, alors bogosse, on accepte les excuses ou pas ?


Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
MessageSujet: Re: Si on faisait un petit tour dans une clinic française ? [le BG Turc]   Mer 29 Déc - 21:43

Il prenait sur lui pour ne pas la violer sur place, parce qu’autant vous dire que dans l’état où il était peu importait l’endroit où il pourrait assouvir sa faim, il n’avait qu’un but, se fondre en elle. Il éloignait son visage du corps de la jeune femme, et pourtant il n’avait qu’une envie la retrouver encore et encore. Il savait ce qu’était un moment avec elle, et sa faim d’elle commençait déjà à le rendre fou. Rester à 20 centimètres d’elle, lui coutait tellement d’effort que se coller de nouveau à elle aurait était le plus doux des soulagements.
Il n’attendait qu’un mot d’elle, il ne voulait qu’une chose et elle le savait. Heureusement elle était dans le même état que lui, et elle n’attendait elle aussi qu’une chose, un peu d’action. Elle lui offrait un rire, et lui tel un vampire il n’avait qu’un désir, allé se lover dans son cou et succomber aux délices qu’elle savait lui offrir.

La réponse ne se faisait pas attendre, et tel un automate il se mettait à la suivre, elle aurait pu le mener par le bout du nez au quatre coin de paris, il l’aurait suivit de la même façon, brûlant de l’intérieur, et ne voulant qu’une chose, calmer l’incendie qu’elle avait embrasé d’un battement de cil. Quiconque observait la scène, aurait pu prendre peur en voyant le turc le visage fermé par le désir, son regard fixant son objectif, à savoir le dos de sarah. Il avait du mal à la suivre, il avait beau marcher aussi vite que possible, elle avait une légère avance sur lui. Sa mâchoire se crispait en montant les marches qui le rapprochaient de sa chambre. En posant la main sur la poignée de la porte, il ne pouvait s’empêcher de sourire, et de se mordre la lèvre inférieure. Il ne savait pas ce qu’elle pouvait lui réserver derrière cette porte, mais il n’avait qu’une intention, le découvrir.

Il la découvrait de suite sur le lit face à lui, il n’avait pas eu besoin de la chercher son regard savait de suite où la trouver. Son regard se posait, incandescent, sur les formes que la jeune femme lui exposait. Sans la quitter une seconde des yeux, il refermait la porte derrière lui. Il enlevait ses chaussures. IL s’avançait lentement du lit, il n’avait qu’une envie se jeter sur elle, mais il se tempérait encore une seconde, le spectacle qu’il avait sous les yeux lui était si doux, il en salivait d’avance. Sans s’en rendre compte, il ôtait son t-shirt, ses mains se posaient sur sa ceinture, et il déboutonnait son baggy. Toujours sans réfléchir il le faisait tomber dans la pièce, il avançait vers elle tel un félin vers sa proie. Il ne lui avait pas encore répondu, mais en le voyant se mettre à nu comme ça devant elle, elle ne pouvait douter de sa réponse. Bien sûr que c’était la façon la plus plaisante pour elle de se faire pardonner.
Il montait sur le lit, et se glissait vers elle, il se frayait un chemin, vers un paradis qui lui faisait envie. Il se jetait sur cette poitrine qui lui faisait envie, il calmait enfin cette pulsion d’y plonger la tête et d’y déposer des baisers. Tout lui semblait insuffisant, il avait envie de la gouter de toute les façons possible, et le plus rapidement possible. Ses mains caressaient avec empressement les cuisses de la jeune femme, il se montrait plus qu’irrésistiblement attiré par les monts et merveilles qu’elle lui donnait ce soir.

Il relevait enfin la tête pour reprendre son souffle, et la regarder de nouveau. Il s’approchait dangereusement de son visage.


C’est un bon début.

Sans lui laissait le temps de lui répondre ou d’émettre le moindre commentaire, il se penchait sur ses lèvres. Son empressement à combler ses désirs pourrait affoler la jeune femme si elle ne le connaissait pas encore. Après lui avoir gentiment mordillée la lèvre, il déposait sa bouche brulante contre celle de sarah. Il aurait pu essayer de se contenir, assouvir ses pulsions doucement mais au risque frôler la combustion spontanée, il avait envie d’elle, et le contrôle était plus que superflu. Sa langue se frayait vite un chemin au creux des lèvres de sa partenaire, pour aller lui offrir une danse censurable. Il avait déposé ses mains sur l’oreiller, de chaque côté du visage de sarah, et au fur et à mesure que le baiser prenait de l’intensité, elles se crispaient sur le tissu.
Revenir en haut Aller en bas
Sarah Gellé

Admin & Un Peu Folle
• The player : Lolo
• I'm here since : 16/12/2008
• My number of posts : 2214
• Avatar : Sarah Gellé

• My age : 27 ans
• My job : Danseuse,Actrice et Mannequin
• My dwelling : A la Playa avec ma family !
• Others : Un piercing au nombril

___ MORE
• Statut: Amoureux(se)
• Relationship:
• Children: Un jour...
MessageSujet: Re: Si on faisait un petit tour dans une clinic française ? [le BG Turc]   Jeu 27 Oct - 1:47

A vrai dire, elle n'attendait pas vraiment de réponse, elle savait très bien ce qu'elle faisait, et l'effet que ça pourrait avoir sur lui, ils se connaissaient bien trop pour en douter, à moins qu'il est rencontré une fille durant son absence, auquel cas il pouvait en effet la refouler, mais si ça avait vraiment été le cas, il n'aurait pas dansé avec elle de cette façon en boîte, alors non, elle n'avait rien à craindre de ce côté là. Elle était donc toute souriante à l'observer se déshabiller, laissant ses yeux faire ce que ses mains ne pouvaient pour le moment, c'est à dire redessiner chaque courbe de son corps, ses muscle magnifiquement dessiner, son torse dans toute sa totalité, ses pecs, ses abdos, son v... Miam ! Un pur délice alors qu'elle suivait ses mains comme si elle espérait qu'il se mette réellement nu devant ses yeux, qu'il retire ce boxer futile pour lui laisser la joie de voir ce qu'il avait à lui offrir. Mais il n'en fit rien, elle n'en fut pas étonné parce qu'après tout, elle était encore en sous vêtements elle aussi, alors il n'y avait pas de raison que lui n'en fasse pas autant, mais elle ne put s'empêcher de faire une petite grimace qu'il pouvait traduire par un "t'aurai put continuer hein !" mais grimace qui disparu bien vite en le sentant grimper au dessus d'elle de cette façon. Son sourire se transforma bien vite en un mordillage de lèvre alors qu'un soupir de soulagement ne put que s'échapper d'entre ses lèvres lorsqu'elle sentit justement les siennes sur son corps. Elle se délectait de chaque sensation que chaque baiser provoquait chez elle alors que ses mains avaient agis par réflexe. Dès qu'elle le senti se jeter sur sa poitrine de la sorte, elle se laissa retomber le dos sur le matelas pour ne surtout pas le déranger alors que ses mains étaient venues directement s'emparer de sa nuque pour l'une d'elle, et de l'arrière de son crâne pour la seconde, comme pour lui faire comprendre que maintenant qu'il avait commencé, il ne fallait surtout pas qu'il arrête ! Autre preuve d'ailleurs, le fait que lorsqu'il laissa ses mains glisser sur ses cuisses de cette façon si envieuse, elle ne puisse faire autrement que de les relever de sorte à lui faire une belle place entre celle-ci pour qu'il soit installé de la meilleure des façons qu'il soit, bien que les tissus qu'ils portaient encore sur eux n'aidaient pas vraiment là... Mais pour le moment, elle préférait profiter de l'instant, ne pas se presser même si les gestes de son partenaire semblait faire tout l'inverse de ce qu'elle semblait penser. En fait, c'était justement ce qu'elle adorait, prendre son temps alors que chaque seconde à repousser le moment fatidique était une façon de se frustrer encore plus tellement l'envie était de plus en plus forte et insistante.

Elle ne put faire autrement que laisser entendre un petit rire lorsqu'il se décida enfin à prendre la parole, et elle aurait bien voulu dire autre chose, mais il ne lui en laissa pas vraiment le temps à vrai dire. Elle n'allait pas s'en plaindre, pas le moins du monde vu ce qu'il était entrain de lui offrir, mais elle ne comptait pas non plus en rester là. Elle profita alors encore un peu de ce baiser assez impressionnant qu'il était entrain de lui offrir avant de le forcer à y mettre fin en le poussant légèrement au niveau de ses pecs ou elle avait fait glisser ses mains. D'un simple coup de reins, profitant du fait qu'elle venait de le surprendre à agir ainsi, elle inversa les rôles, et passa donc au dessus de lui... Elle se redressa un peu pour finir assise sur lui, ce qui d'ailleurs, lui permis de sentir qu'il était plus qu'en forme, ce qui expliquait sans aucun doute se sourire en coin sur ses propres lèvres qu'elle pinçait d'envie alors qu'elle laisser ses yeux naviguer sur tout son corps qu'elle avait à porté de vue. Elle le matait sans gêne alors qu'une fois son regard planté dans le sien, il put remarquer un petit sourire joueur qui faisait son apparition doucement chez elle...


Tu m'as l'air bien pressé bogoss... T'es en manque ou quoi ?
Mouhaha ! The question piège ! Quoi qu'il réponde, elle savait qu'elle allait pouvoir s'amuser un peu ! Elle ne bougeait donc pas, du moins pour le moment, restant par contre bien en appuie pour l'empêcher de bouger et de reprendre sa place tellement elle adorait jouer le rôle de la dominatrice un peu, bien qu'elle était loin de l'être... Alors gadjo... On répond quoi à la jolie Sarah ?


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Si on faisait un petit tour dans une clinic française ? [le BG Turc]   Aujourd'hui à 1:01

Revenir en haut Aller en bas
 

Si on faisait un petit tour dans une clinic française ? [le BG Turc]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LA in Live :: Topics Abandonnés-