Partagez | 
 

 Au Mauvais Endroit Au Mauvais Moment [Brooke Davis]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Invité

Invité
MessageSujet: Au Mauvais Endroit Au Mauvais Moment [Brooke Davis]   Ven 4 Sep - 1:18

"Hey ! Salut ami Californien ! Il est 8.00 de ce très ensoleillé Samedi matin et voici tout de suite les News par...". Le réveil ne put finir sa phrase, la main écrasante du black musclé allongé dans le lit se posa, enfin écrasa le pauvre radio réveil avant même qu'il n'ait pu prononcer le nom du présentateur. Samuel se redressa et s'assit sur le bord de son lit double. Il prit une grande inspiration, se leva et se jeta face contre terre. Il commença à faire ses pompes matinales. Une fois l'exercice fini, il descendit du premier étage et se rendit dans la cuisine. Il se versa un grand verre de jus de fruit. La journée était très ensoleillé, tout comme l'avait dit l'homme de la radio. Il ouvrit les volets et se fit attaquer par de puissants rayons de soleil. Il n'était pas 8.30 et il faisait aussi chaud qu'hier dans la journée. La journée s'annonçait vraiment très chaude. Il s'assit sur son canapé et alluma la télé. Les infos aussi sur CNN, Two And A Half Men sur ABC et un film des années 1980 sur le câble. Il resta planté quelques minutes devant et décida par éteindre. Il se souvint alors qu'il n'avait pas fait son jogging habituel hier, et qu'il devait donc rattraper ses deux heures de courses aujourd'hui. Il sortit son Blackberry et constata qu'il n'avait rien de prévu aujourd'hui, la journée était donc entièrement libre et il pouvait rattraper ses heures en retard. Il monta dans sa chambre et ouvrit les volets, pareil mais cette fois il fut moins surpris, les rayons du soleil pénétrèrent dans la chambre et très rapidement, elle parue bien plus grande. Il trouva dans son armoire un tenue de sport toute propre et l'enfila. Il descendit en bas, mis l'alarme en marche et quitta la maison. Il était 8.45 quand il partit. Il décida de passer par la ville et de rejoindre un parc vers le centre de Westside. Il courut pendant 1h55 et s'arrêta au parc. A peine essoufflé et sous le regard admirateur des passants, ils commença à faire des tractions et des abdos dans les jeux pour enfant. Il finit par s'allonger dans l'herbe et se reposa un peu. Il n'était pas fatigué ni rien, il voulait juste s'arrêter un peu. Il regarda le ciel quand quelqu'un vint lui demander si tout allait bien. D'abord il sourit. C'était un jolie jeune femme, habillé elle aussi en tenue de sport, très moulante et qui se penchait vers lui. Il se demanda sur le coup si cette, jolie, jeune fille était venue profiter de la situation pour le draguer et l'accoster, ben oui, il en faisait tomber plus d'une, ou alors si c'était parce qu'elle se souciait vraiment de lui. Aucune idée. C'était peut-être les deux ? Enfin, il se redressa et rassura la jeune fille, tout allait bien. Il mangea quelque chose avec elle et finit par lui laisser son numéro de portable. Il reprit son jogging, il lui restait environ 3h à courir.

L'heure suivant s'écoula rapidement et il revenant vers Westside, après s'en être éloigné un peu. Il était un peu dans la foule, mais arrivait à éviter les gens. il s'approchait du cinéma au fur et à mesure et son itinéraire avait prévu de passer devant. Il continuait à travers la foule et se trouva face à face avec une poussette. Il sauta sur le côté pour l'éviter et bouscula une autre personne. Il avança un peu et se retourna.

Pardon je...

Il s'arrêta net, dos à la personne qu'il venait de bousculer. Là, il risquait d'avoir un problème. Il ne saisit la gravité de la situation que quelques minutes après. Pourquoi comme par hasard avec toutes les personnes qu'il y avait à Los Angeles, il devait rencontré celle là. Son cerveau tournait à 200 km/h. Fallait il se retourner et l'affronter ou continuer à courir pour lui échapper. Nan il fallait qu'il l'affronte. Et puis ce ne sera sûrement pas aussi grave qu'il le pensait, après tout ce temps. Il pivota doucement et se retourna vers elle. Oui elle. Elle n'avait pas beaucoup changé et tout de suite, Samuel se demanda si lui avait changé ou pas, et s'il y avait une chance qu'elle ne le reconnaisse pas. Puis tout à coup une pensée lui traversa l'esprit. Los Angeles était toujours tel qu'il l'avait laissé auparavant. Il mis cette pensée dans un coin de sa tête et se promis d'y repenser. Il remarqua avec désastre que le café que tenait la jeune femme en face de lui était tombé par terre. Elle le regardait et il fit de même. Puis avec un sourire forcé, il engagea la discussion.

Salut Brooke. Ça fait longtemps n'est-ce pas ?


Et oui, c'était Brooke. Brooke était ce que Samuel avait considéré comme une belle histoire sentimentale. Et oui, la jeune femme brune en face de lui était une de ses exs petites amies. Mais c'était différent avec elle. Ils avaient eut de très bon moments ensemble, et ils vivaient une belle histoire, mais leur rupture fut très violente. Il ne lui avait pas vraiment, voire pas du tout, reparlé depuis. C'était pour ça qu'il s'attendait à une réaction explosive. Mais il garda son calme, il ne fallait pas qu'il se mette encore plus dans la merde. Il se contenta de paraître décontracté. Il devrait peut-être lui dire qu'il avait quand même pensé à elle un bon nombre de fois, surtout quand il était seul au milieu du Greenland. Il regarda par terre, aux pieds de Brooke.

Vraiment désolé pour ton café, j'essayais d'éviter la dame avec la poussette. Je peux faire quelque chose ?


Comme lui en payer un autre peut-être ? Mais il préférait lui demander de cette façon plutôt que de lui proposer un café, ça l'aurait pas trop fait.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
MessageSujet: Re: Au Mauvais Endroit Au Mauvais Moment [Brooke Davis]   Ven 4 Sep - 19:05

  • *Oh mais j'en ai marre!*
    C'est ce que venait de penser Brooke en regardant l'heure que son réveil affichait: 04:12, cette nuit, c'était déjà la troisième fois qu'elle se réveillait... La première fois qu'elle s'était réveillée, il était affiché 01:51, la seconde fois il était 02:31 et maintenant elle se réveillait donc pour la troisième fois, pourquoi? Parce qu'elle avait trop chaud. Oui d'habitude il faisait très chaud à Los Angeles, mais cette nuit était particulièrement étouffante et du coup, Brooke n'arretait pas de se réveiller ce qui l'énervait profondément parce qu'elle se sentait fatiguée et la nuit paraissait très longue lorsqu'on se réveillait plusieurs fois. Elle tourna alors pour s'allongé du côté droit de son lit et puis après quelques minutes elle s'endormis pour se réveillé pour la quatrième fois lorsque son réveil sonna a 7h15. On était certe samedi, mais Brooke avait un rendez vous médical ce matin, à 9 heure dans un centre médical de la ville, car elle devait faire une prise de sang car lorsqu'elle avait été demandé à son médecin son renouvellement de la pilule, il l'avait trouvé pale et avait dit qu'elle manquait peut être de fer mais le docteur lui avait alors donner une prise de sang a faire pour en être sur et vérifier ce qui n'allait pas. Bref elle se leva donc après avoir éteind son réveil un peu énervée, puis elle alla directement a la douche et sortit de la salle de bain avec une serviette dans les cheveux et une autre nouée a son corps. Elle alla manger un bol de céréal en regardant la télévision et vers 8h, elle remonta dans sa chambre pour aller a la salle de bain ou elle se lava les dents, se brossa les cheveux, se maquilla et se mit un peu de parfum, ensuite lle alla dans sa chambre mettre un ensemble de sous vêtement noir et blanc, puis elle mit un débardeur blanc avec un jean. Dans ses cheveux elle avait mit un serre tête et s'était attaché les cheveux. Elle mit des converses et puis elle prit son sac a main et les clés de sa voiture pour aller dans la ville faire sa prise de sang. [ elle est habillée comme mon avatar quoi ^^ ] Pour la faire elle n'avait pas besoin d'être ajeun, il ne fallait pas l'être pour toutes les prises de sang, bref elle rentra chez elle vers 10 heure car il y avait eu pas mal de gens devant elle. Une fois rentrée elle alla faire le ménage de sa chambre et regarda la télévision en allant un peu sur internet. Vers les coups de 12 heure Brooke alla e préparer a manger et mangera, puis cet après midi elle n'avait rien prévu de faire alors pourquoi ne pas faire les boutiques? Elle reprit son sac a main puis passa une veste en cuir sur elle, non pas qu'il faisait froid, mais bon Brooke était une fille qui adorait la mode et a vrai dire depuis ce matin elle ne se sentait pas très bien, elle n'était pourtant pas malade mais elle se sentait un peu "patraque" donc elle préférait mettre sa veste pour ne pas tomber malade. Elle fit un tour quelques temps puis s'arreta a un Stabuck pour prendre un café puis elle marcha un peu dans la ville, une fois devant le cinéma elle s'arreta pour regarder un peu les affiches, elle pourrait très bien se faire une petite séance. Elle n'avait pas encore but de son café parce qu'il était bouillant, mais elle le porta aux lèvres cette fois ci mais pas pour très longtemps parce qu'elle se fit bousculer totalement et violement, ce qui fit tomber son café au sol. Brooke fit un espèce de gros grognement, parce qu'elle en avait marre de tous ces gens qui ne regardaient pas où ils allaient, alors elle tourna un peu la tête dans le but de gueuler sur la personne d'ailleurs elle commença a dire:


    "Non mais vous pouvez pas...faire attention"

    Brooke venait de dire "faire attention" tout doucement parce qu'elle était tombée face à face avec une personne connue, mais surtout une personne qu'elle ne s'était jamais imaginée revoir de si tôt et encore moins le rencontrer comme ça dans la rue, et pourtant là elle ne rêvait pas. Il était là et bien là même... Brooke en restait muette alors quant il lui dit salut avec un sourire, Brooke ne répondit rien mais quant il s'excusa pour le café, Brooke reprit un peu ses esprits et regarda par terre et dit ensuite en le regardant de nouveau:

    "Oh...euh c'est pas si grave... Et en effet sa fait longtemps"

    Elle répondait a la question du jeune homme qu'il avait posé lorsqu'elle n'avait pas répondu parce qu'elle était trop sur le coup de la surprise, et Samuel lui avait demandé s'il pouvait faire quelque chose donc elle dit:

    "Quelque chose?"

    Elle regarda de nouveau le sol et de nouveau Samuel avant de dire:

    "Non laisse tombé pour le café tant pi, il était trop chau j'pouvais pas le boire... Excuse moi... J'suis vraiment étonnée de te voir ici comme ça... Ca va depuis le temps?"

    Elle allait essayer de paraitre "normal" bien que de le revoir lui faisait vraiment bizarre et refaissait sortir certaines emotions du passé, car souvent elle avait pensé à lui après leur rupture qui une fois de plus l'avait fait souffrir, il était partit en Iraq mais là il se tenait pourtant devant elle alors elle était surprise et étonnée...
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
MessageSujet: Re: Au Mauvais Endroit Au Mauvais Moment [Brooke Davis]   Sam 5 Sep - 0:09

"Oh...euh c'est pas si grave... Et en effet sa fait longtemps"

Voilà ce qu'avais répondu Brooke après qu'il se soit excusé et l'ait salué. Pour certaines raisons, il avait préféré ne pas répondre. D'ailleurs, qu'aurait-il pu dire ? Quelque chose comme "oui ça fait longtemps, je t'ai manqué ?" ? Non elle aurait pas apprécié. Le mieux là était de ne rien dire. Samuel l'a connaissait plutôt bien, il n'était pas resté très très longtemps ensemble mais il avait quand même pu apprendre à connaître son caractère, ce qu'elle aimait et ce qu'elle n'aimait pas. Et là, il se disait que dire quelque chose en retour à cette phrase, n'était vraiment pas la meilleure solution. Il eu un flash. Il se voyait avec elle, il y a quelques années, ils marchaient main dans la main. C'est vrai qu'on avait plutôt bien accroché tout les deux, se dit-il. Il paraissait un peu gêné mais essayé tout de même de paraître normal et naturel. Bien sûr il ne fallait pas faire celui qui a tout oublié et qui n'en a rien à foutre de ce que l'autre balance, celui qui veut partir au lieu de se retrouver dans une situation gênante avec son ex. Il fallait se la jouer cool mais un peu gêné, pour qu'elle voit qu'il a des remords, que aussi pour lui ça ne s'était pas très très bien passé, et que la rencontre qu'il faisait aujourd'hui avec elle, lui était aussi surprenante qu'elle. Mais en fait, Samuel comprit vite qu'il ne servait à rien de se la jouer de cette façon, c'était tout bêtement la vérité. Oui, c'était tout simplement ce qu'il ressentait. Lui ne s'en rendait pas compte, fait s'il faisait le vide, il sentirait au fond lui un sentiment de remord, de tristesse et comme un vide à la place où Brooke s'était installé. Il avait vraiment eu de bons sentiments pour elle, mais hélas, ils ne furent pas plus fort que ce qu'il avait envers son métier et son devoir. Et puis c'est que son sens de l'honneur et la loyauté était important pour lui, c'était difficile de le surpasser. Il réfléchit rapidement à quoi dire puis se laissa guider par son "instinct". Il proposa de faire quelque chose pour se faire pardonner d'avoir fait tomber son café, ce qui en fait voulait dire qu'il se proposait de lui repayer, mais elle répondu sèchement. Samuel leva les sourcils. Apparemment, elle n'est pas décidé à me parler, pensa-t-il, je reste ou je bouge ?. Mais avant qu'il n'ait prit une décision de faire quoique ce soit, elle ajouta : "Non laisse tomber pour le café tant pis, il était trop chaud j'pouvais pas le boire... Excuse moi... J'suis vraiment étonnée de te voir ici comme ça... Ça va depuis le temps ?". A l'intérieur, il était encore plus gêné. Pourquoi fallait-il qu'elle posa cette question. Cette question qui allait peut-être faire revenir les souvenirs en avant. Il devait quand même répondre, c'était pas juste pour elle. Mais que dire ? S'il disait oui, il allait passer pour le mec qui l'a oublié et s'il disait non, il passerait pour le mec qui a une vie pourrie. Merde ! Allez, tant pis, il se lance.

Je... Oui, plutôt pas mal je dois dire. Je suis revenu m'installer ici il y a quelques temps. Et...Et toi, ça va ?


Sur ce coup là, il n'avait pas vraiment assuré, il le sentait bien. D'une il avait dit qu'il était REVENU s'installer ici, ce qui faisait référence à ses anciennes visites, ensuite, le fait de préciser qu'il s'installait ici, particulièrement ici, paraissait clairement évoqué le fait qu'il était là, comme au bon vieux temps. Ensuite, il avait dit que ça faisait quelques temps ! Mais il est fou, ça voudrait dire qu'il est là depuis quelques temps et qu'il n'est même pas allé la voir. Elle pourrait se mettre en colère, surtout qu'il lui avait aussi demandé si elle allait bien. Elle avait toutes les raisons de lui dire que NON elle n'allait pas bien, qu'elle avait passé de mauvais moments après son départ etc. Enfin, c'était aussi par politesse et parce qu'il voulait vraiment savoir si elle allait bien ou pas qu'il avait demandé.

Dis, tu veux pas qu'on s'écarte du chemin, on bloque le passage.


Il essayait de paraître le plus gentil possible, il ne survivrait pas à sa colère. Enfin si il y survivrait et d'ailleurs elle serait tout à fait justifiée mais il se sentirait un peu trop honteux et plein de remord envers elle si elle s'énervait. Il regarda sa montre. Le jogging attendra je suppose, se dit-il. N'empêche que quand il y pensait, il était content de la revoir, elle avait bonne mine, avait pris des couleur, était toujours aussi jolie et semblait ne pas avoir trop changé de caractère. La seule chose qui le contrarié, c'est qu'il se soit rencontré de cette façon. Il l'avait bousculé et fait tombé son café ! Il aurait plutôt du l'appeler quelques jours voire mois avant et il se serait vu, enfin si elle avait accepté. Mais là, c'était une situation différente et ça pourrait bien décider de leur relation pour un bon bout de temps. Il fallait vraiment qu'il assure sur ce coup, c'était peut⁻être sa seule chance de renouer avec Brooke et de repartir sur de bonnes bases. En tout cas, ils ne ressortiraient jamais ensemble, c'était sûr.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
MessageSujet: Re: Au Mauvais Endroit Au Mauvais Moment [Brooke Davis]   Sam 5 Sep - 1:06

  • Lorsque Brooke demanda à Samuel s'il allait bien depuis le temps, celui ci lui répondit "oui plutôt pas mal" puis il dit qu'il était revenu s'installer ici depuis quelques temps. Oua cooool depuis quelques temps il était revenu et c'est comme ça qu'ils se revoyaient? En se bousculant sans le faire exprès dans la rue? Ainsi elle avait tellement peu compté pour lui qu'il n'avait pas trouvé necessaire de la revoir? C'était sympa de sa part, elle qui avait pensé au moins avoir un peu compté pour lui, elle qui pensait que depuis trois ans il n'était pas rentré au pays et que c'était pour ça qu'elle n'avait pas eu de ses nouvelles... Et bien elle avait tout faux, peut être qu'il y a trois ans ce départ pour l'armée avait été son excuse pour qu'il la quitte et qu'il ne lui donne plus de ses nouvelles... Elle avait tellement espéré ne serait-ce qu'une lettre de sa part mais même pas... Elle était vraiment déçue d'apprendre qu'il était là depuis quelques temps. D'accord trois ans c'est long mais tout dépendait des circonstances. Un ex d'il y a trois ans comme Lucas où l'un des deux avait cassé par manque d'amour ou quoi était comprehensible qu'ils ne se donnent plus de nouvelles mais pourtant quant il avait du repartir, Samuel avait dit à Brooke qu'il devait repartir et que son départ n'avait rien contre elle, qu'il s'était sentit bien avec, et elle y avait bêtement cru, elle avait vraiment cru qu'il était sincère alors qu'enf ait il ne l'était peut être pas tant que ça... En tout cas si elle avait du le quitter pour repartir a l'armée, en rentrant elle aurait au moins prit soin de prendre de ses nouvelles, a chaque passage en ville, histoire de savoir que sans elle il se sentait bien ou quoi mais lui n'avait jamais chercher a prendre de ses nouvelles après l'avoir quitter si vite. Ce n'était pas comme s'il ne savait pas qu'elle en avait souffert, car la dernière fois qu'elle l'avait vu c'était le matin même de son départ, elle s'était levée très tôt pour le voir une dernière fois, avait pleuré et lui avait même demandé de resté mais il avait des devoir et un engagement pour l'armée, il lui avait dit qu'il lui donnerait de ses nouvelles et depuis ce jour Piou! Plus jamais de nouvelles... Alors oui elle lui en voulait même après trois ans d'absence parce que même si elle avait arreté de pleuré pur lui, elle n'avait jamais cessé d'attendre un signe de sa part qui n'était jamais arrivé a part aujourd'hui mais ça ne comptait pas c'était du "hasard"... Cependant elle n'allait pas le dire, elle avait suffisement souffert pour lui et comme elle savait qu'il le savait puisque la dernière image d'elle qu'il avait eu c'était Brooke en train de pleurer vraiment beaucoup, alors elle avait un peu honte maintenant de se trouver face a lui comme ça... Mais il lui avait aussi demandé comment elle allait alors pour ne pas paraitre trop "cloche" elle fit un leger sourire et dit:

    "Oh bah moi ca va bien aussi"
    Elle préférait essayer de jouer l'indifférence plutôt que de faire la fille un peu en colère qui avait attendu de ses nouvelles trois ans et qui lui en voulait désormais... Puis après cela, Samuel demanda à Brooke si elle ne voulait pas s'écarter du passage parce qu'ils gênaient les gens alors Brooke dit:

    "Oui..."

    Brooke et Samuel se décalèrent alors en reculant de quelques pas histoire de ne pas être dans l'axe principal du trottoire, là où les gens passaient la plupart du temps donc bon ensuite Brooke qui ne voulait pas trop resté comme ça, car ce n'était pas les retrouvailles qu'elle avait espéré, préférait finalement être honnête et dis à Samuel:

    "Ecoute c'est pas vraiment comme ça que j'imaginais nos retrouvailles comme on dit, alors j'sais pas trop quoi te dire enfait, j'pensais plus avoir de tes nouvelles maintenant, depuis le temps que j'devais soit disant au moins recevoir une lettre ou quoi, j'me suis dis que bon maintenant tu m'avais surement oublié et tout alors voila j'pensais pas tombé sur toi un jour dans la rue.."
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
MessageSujet: Re: Au Mauvais Endroit Au Mauvais Moment [Brooke Davis]   Sam 5 Sep - 2:03

"Oui bah moi ça va bien aussi."

Sans surprise pour Samuel. Il s'attendait à cette réponse. Mais le truc au quel il ne s'attendait pas, c'est que Brooke se donnait du mal pour paraître indifférente. Oui, ça se voyait tout de suite que non bien sûr elle n'allait pas si bien. Ce n'était pas uniquement ses expressions forcés de visages et ce sourire préfabriqué, c'était plutôt dans le son et l'intonation de sa voix qu'il avait détecté ça. Elle n'avait pas spécialement laisser passer de sarcasme, et n'avait pas parlé d'un ton menaçant ou agressif, mais il avait senti comme une fausse note au niveau des paroles. Les mots ensembles forment le discours, le discours n'est autre qu'une symphonie. Hors quand les mots ne vont pas avec la voix, c'est comme les notes qui ne vont pas avec la mélodie, ça sonne faux. Bien là, ça sonnait faux. On sentait que la colère bouillonnait en elle, on sentait qu'elle voulait tout lui jeter à la gueule mais qu'elle ne le ferait pas. Elle lui en voulait, bien sûr. Et d'ailleurs en considérant la chose, Samuel n'avait pas vraiment d'excuses. Elle avait pleuré le jour de son départ, elle qui d'habitude dormait bien s'était levé pour lui dire au revoir, alors qu'il partait dans le grand car en fer avec ses amis. Il la revoyait encore, alors qu'il regardait par la vitre du car, elle avait les yeux rouges et lui faisait un coeur avec ses mains. Il lui avait dit qu'il donnerait des nouvelles mais...ils n'en donna pas. Tout d'abord parce qu'il retournait en Iraq, et qu'à ce moment là, les combats faisaient rage. Et puis quand il en eut le temps et l'occasion, il en avait peur. Il ne voulait pas la revoir. Parce qu'elle souffrirait encore plus de le voir repartir après et parce qu'il ne cesserait de penser à elle par la suite. Donc c'était un peu avare de sa part de ne pas l'avoir fait, parce qu'il avait d'abord pensé à lui, à comment il réagirait, mais il s'en était un peu voulu. Même beaucoup voulu. Mais comment expliqué ça ? Après 3 ans sans nouvelles et sachant qu'il est rentré depuis un moment... Nan, il n'avait pas d'excuses, et admettrais le fait que tout était de sa faute. Mais elle, comment le prendrait-elle ? Accepterait-elle ses excuses ou le repousserait-elle ? Il ne savait par où commencer. Mais finalement, elle choisit pour lui, elle commença.

"Écoute c'est pas vraiment comme ça que j'imaginais nos retrouvailles comme on dit, alors j'sais pas trop quoi te dire en fait, j'pensais plus avoir de tes nouvelles maintenant, depuis le temps que j'devais soit disant au moins recevoir une lettre ou quoi, j'me suis dis que bon maintenant tu m'avais sûrement oublié et tout alors voila j'pensais pas tomber sur toi un jour dans la rue.."

Il regarda le sol. Pour la première fois depuis qu'il l'avait bousculé, il parut gêné. Il ne cachait plus son jeu, autant qu'elle sache ce qu'il ressentait. Après à elle de voir si elle le trouvait sincère ou non. Il fallait qu'il s'explique. Mais comment ? Il savait qu'il ne pourrait inventer d'excuses bidon. Et puis il n'aimait pas mentir. Non pas du tout. Il fallait qu'il se lance. Autant se libérer ce poids.

Je me doute que tu ne t'attendais pas à me revoir. Tu devais d'ailleurs probablement pensé que j'étais mort criblé de balles en plein milieu de l'enfer Irakien. Je vais pas te fournir d'excuses, en fait je n'en ai pas. Oui j'aurais du t'appeler, t'envoyer un message, te parler, mais pour te dire, j'avais peur. Oui peur, étonnant non ? Tu ne pensais pas que derrière ces muscles il y avait un cœur hein ? Ben si. Et ce cœur, il pensait à toi. Il pensait à toi pendant qu'il devait survivre à la chaleur et au froid aux quatre coins du monde ! Tous les soirs je regardais ta photo. On m'a demandé une centaine de fois qui tu étais. Mais finalement, je n'ai jamais eu le courage de te parler une fois de passage ici. Mais je pensais aussi à comment TOI tu réagirais. Je ne savais pas ce que tu étais devenue, tu m'avais peut-être oublié, et je n'aurais jamais supporter de te voir avec un autre mec alors que je venais te voir. Je sais que notre rencontre et plutôt nul, que ça aurait pu et du se passer dans de meilleurs conditions. Mais voilà, ça s'est fait ainsi.

Il marqua une pause et regarda ses mains. Sans le vouloir il avait refais le coeur avec ses doigts. Il été encore affecté...

Tu crois que je me suis pas senti coupable de partir et te laisser ? Tu crois que je me suis direct dit que toi c'était de l'histoire ancienne ? Nan...nan.


Il était à court de mot. il avait encore plein de choses à dire mais ça ne sortirait pas tout de suite. Son cerveau savait qu'il fallait laisser parler la demoiselle d'abord. Il avait dit l'essentiel. Maintenant à elle de choisir. Le croire, ou pas. De toute façon, les choses ne reviendraient jamais comme avant. Samuel eut l'idée de partir. Puis il préféra rester. Elle avait le droit de se défouler encore un peu.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
MessageSujet: Re: Au Mauvais Endroit Au Mauvais Moment [Brooke Davis]   Sam 5 Sep - 2:47

  • Tout ce que lui répondit Samuel fit revivre les mauvais moment que Brooke avait passé après son départ, oui elle avait été amoureuse de lui rapidement mais en même temps il était parfait, du moins quant elle était avec lui elle s'était sentit tout de suite très 'laise, il donnait l'impression de la comprendre et d'être présent pour elle alors qu'en fait tout n'était que vent, car après son départ plus jamais il n'avait donné signe de vie alors que la jolie brune attendait chaque matin l'arrivé du facteur avec impatience... Et en entendant les paroles de Samuel, toutes ces émotions qu'elle avait vécu, elle avait l'impression de les sentir de nouveau, son coeur venait de se serrer et malgré que sa faisait trois ans, une larme coula le long de sa joue, puis deux et trois... Elle avait envie de le frapper, de déverser toute la tristesse, toute la colère, toute la haine qu'elle avait pour lui. En sortant avec elle, il savait ce qu'elle avait vécu avec Lucas et Peyton et pourtant il n'avait pas hésité une seule seconde a rajouter une couche dans la peine de la jolie brune... Elle avait pensé qu'avec lui les choses seraient différente mais pas du tout, en fait chaque garçon avec qui elle sortait, se fichait d'lele, ils prennaient son corps et une fois qu'ils avaient assez d'elle, ils la jettaient... Samuel avait été pareil et Brooke aujourd'hui avait vraiment envie de craquer de nouveau pour tout ce qu'elle vivait... La trahison de sa meilleure amie et de son petit ami de l'époque, le fait d'être de nouveau tombé amoureuse en arrivant ici et d'avoir été plaqué aussi durement, le fait d'avoir cru bêtement avoir un jour de ses nouvelles jusqu'à ce matin encore, bref Brooke ressentait a cet instant le sentiment de ne compter dans la vie de personne. Personne ne prennait la peine d'apprendre a la connaitre vraiment, elle était populaire a l'université, mais la popularité ne faisait pas une vie, en dehors des pom-pom girls, Brooke était une jeune femme comme tout le monde; avec des sentiments. Les mecs avaient tendance a l'oublier et comme elle avait un petit coeur fragile elle avait tendance à s'accrocher trop vite et faire confiance trop rapidement... Du moins elle s'était calmé en ce moment elle ne faisait plus confiance a personne c'était principalement pour cela qu'elle passait le plus clair de son temps seule dans les rues a se promener pour combler certains trous de son coeur... Mais là de savoir qu'elle de son côté elle avait tant espéré le revoir ou continuer une histoire avec lui, malgré la distance elle aurait été prête à se lancer dans cette relation, et que lui regardait sa photo et tout, lui faisait vraiment mal... Alors elle ne dit rien et essuya ses larmes d'un revers de manche, elle s'était déjà ridiculiser le jour de son départ, alors là elle se ridiculisait pour la seconde fois devant lui... Elle prit alors la parole et dit:

    "Non j'te pensais pas mort, ni vivant d'ailleurs, j'voulais juste même pas savoir ta situation! J'avais pas envie d'être triste en apprenant ta mort ou d'être triste en apprenant que tu étais vivant et que j'attendais pour rien! Parfois j'suis vraiment trop conne mais j'm'en rend pas toujours compte, là au moins grace a toi ce soir j'me coucherait moins conne et demain j'aurais pas besoin d'aller voir mon courrier rapidement dans l'infime espoir de recevoir une lettre de ta part... J'aurais préféré que tu m'dise que tu t'fichait de moi y a trois ans, j't'aurais alors plus vite oublier ou j'aurais continuer de vivre ma vie normalement! Mais j'en ai marre d'être seulement un coup d'une nuit ou deux et d'être jetté juste après! Si t'avais sincèrement pensé a moi tu m'aurais pas laissé dans le silence total ou alors tu m'aurais au moins envoyer quelque chose pour me dire de pas attendre pour rien mais bon c'est la vie pas vrai? "

    Brooke avait cette fois ci un regard froid et haineux pour Samuel qu'elle regardait malgré tout dans les yeux parce qu'elle était sincère et l'avait toujours été que ce soit avec lui ou avec n'importe qui... De toute façon sa faisait désormais trois ans alors aujourd'hui elle n'attendait plus rien de sa part, mais elle voulait au moins vider son sac une bonne fois pour toute, toutes ces choses qu'elle avait gardé en elle, il fallait qu'elle les lui dise a lui, car c'était le principal concerné et ainsi peut être qu'elle ferait le deuil de cette histoire achevée depuis si longtemps pour lui du moins...

    "En tout cas si tu t'es sentit coupable t'as su bien le garder pour toi! La preuve si t'es là depuis quelque temps, t'as pas chercher une seule fois a prendre contact avec moi pour au moins me dire que t'étais là! Pas dans le but qu'il se passe quoi que ce soit entre nous, mais dans l'honnêteté de me dire que tu m'avais jamais écrit et que maintenant t'étais rentré donc que c'était plus la peine que j'attende quoi que ce soit! Moi bêtement les jours ou j'étais déçue de rien recevoir j'me disais que le courrier s'était perdu! Quelle conne alors, tu pouvais pas m'le dire plus tôt que j'étais vraiment débile!?"

    Oui Brooke avait totalement l'impression d'être conne et débile d'avoir autant cru que ça qu'elle aurait un jour de ses nouvelles, d'avoir attendu chaque matinh l'arrivé du courrier dans sa boite aux lettres. Elle avait certe continuer de vivre et de voir ses amis mais il avait laissé tout de même un vide dans son coeur et ça il aurait pu lui épargner en étant honnête avec elle plus tôt que aujourd'hui...
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
MessageSujet: Re: Au Mauvais Endroit Au Mauvais Moment [Brooke Davis]   Sam 5 Sep - 13:33

« Non j'te pensais pas mort, ni vivant d'ailleurs. J'voulais juste même pas savoir ta situation ! J'avais pas envie d'être triste en apprenant ta mort ou d'être triste en apprenant que tu étais vivant et que j'attendais pour rien ! Parfois j'suis vraiment trop conne mais j'm'en rend pas toujours compte, là au moins grâce a toi ce soir j'me coucherait moins conne et demain j'aurais pas besoin d'aller voir mon courrier rapidement dans l'infime espoir de recevoir une lettre de ta part... J'aurais préféré que tu m'dises que tu t'fichais de moi y a trois ans, j't'aurais alors plus vite oublié ou j'aurais continué de vivre ma vie normalement ! Mais j'en ai marre d'être seulement un coup d'une nuit ou deux et d'être jetée juste après ! Si t'avais sincèrement pensé à moi tu m'aurais pas laissé dans le silence total ou alors tu m'aurais au moins envoyé quelque chose pour me dire de pas attendre pour rien mais bon c'est la vie pas vrai ? »

Samuel soupira. Elle n’en croyait donc pas un mot ? Il venait de se justifier en quelque sorte mais elle continuait à penser qu’il n’avait rien ressentit pour elle depuis le jour où il était parti. Mais il y a certaines choses qu’elle ne comprenait pas. En même temps elle ne pouvait tout simplement pas les comprendre. C’était des choses qu’on ne comprenait qu’en les vivant. Ces choses là, ils les avaient ressentis sur le champ de bataille. Il se demandait toujours s’il allait survivre à la prochaine vague, et ça pour quoi ? Pour revoir les gens aux quels il tenait et elle en faisait parti. Pourquoi chaque fois qu’il s’endormait, il se demandait ce qu’il allait lui dire la prochaine fois qu’il aura l’occasion, si toutefois il en aura l’occasion encore une fois, de revenir à Los Angeles. La mort le guettait tout le temps là bas. Il regarda le sol et hocha la tête de gauche à droite. Il était sans voix. Elle n’avait pas cru un mot de ce qu’il avait dit. Il préférait ne rien rajouté là-dessus et attendre qu’elle finisse de parler. Cette fois, c’était lui qui lui en voulait, parce qu’elle ne le croyait pas. Il avait tout de même été sincère, ce genre de choses s’entendent dans la voix et se voient dans les yeux. Mais non, elle n’avait pas l’air d’avoir remarqué quelque chose. Il leva la tête vers et remarqua qu’elle avait les yeux brillant et la joue mouillé. La connaissant, Samuel savait qu’elle devait se sentir morte de honte. Il l’aurait bien prise dans ses bras en lui disant de se calmer mais comment réagirait-elle ? Il préféra la laisser finir de parler. En la regardant dans les yeux il sentait la haine, la colère et l’envie de lui faire subir tout ce qu’elle a subit. Mais c’était là qu’était le problème. Il avait aussi subit des choses, des choses qu’elle n’avait pas ressentie elle. Il ne pourrait pas lui expliquer et même s’il le faisait, elle ne le croirait pas.

« En tout cas si tu t'es sentis coupable t'as su bien le garder pour toi ! La preuve si t'es là depuis quelques temps, t'as pas cherché une seule fois à prendre contact avec moi pour au moins me dire que t'étais là ! Pas dans le but qu'il se passe quoi que ce soit entre nous, mais dans l'honnêteté de me dire que tu m'avais jamais écrit et que maintenant t'étais rentré donc que c'était plus la peine que j'attende quoi que ce soit ! Moi bêtement les jours ou j'étais déçue de rien recevoir j'me disais que le courrier s'était perdu ! Quelle conne alors, tu pouvais pas m'le dire plus tôt que j'étais vraiment débile !? »


Là, elle partait vraiment dans les extrêmes. Samuel voyait maintenant ce qu’elle avait ressenti depuis son départ. Il ne la savait pas autant affectée que ça, si même jusqu’à aujourd’hui, elle attendait encore d’avoir de ses nouvelles. Il était encore plus gêné pour elle. La pauvre. Maintenant elle n’arrêtait pas de se traiter elle-même d’imbécile, de conne… Alors que c’était exactement quelque chose que Brooke n’était pas. Elle était vraiment loin d’être conne. Elle était surtout quelqu’un de forte, pour avoir, de la façon dont elle le décrit, vécu comme ça pendant 3 ans. Il prit une inspiration. Son expression de visage exprimait : « Tu dis n’importe quoi… ». Il leva un peu la voix, il fallait qu’elle se calme.

Arrête ! Pourquoi tu dis ça ? Tu sais très bien que jamais, JAMAIS je t’aurais dit une chose pareille. Je t’ai expliqué pourquoi après tout ce temps je n’ai jamais eu le courage d’aller te parler mais tu ne me crois même pas ! Quelles explications suis-je censé te donner maintenant ? Je t’ai dit que j’avais eu PEUR ! Peur de…


Un homme s’arrêta et lui demanda en râlant de parler moins fort, Samuel s'interrompit et lui envoya brutalement : Ta gueule toi. Et il reprit.

Je ne savais pas quoi te dire. J’ai évité cette situation pendant tout ce temps parce que je me disais que tu ne me croirais pas si je te disais que tu n’avais rien reçu parce que je ne pouvais rien envoyer. Pendant un an, je suis resté en Irak, et une fois de passage ici, j’ai voulu allé te voir mais je ne savais pas quoi te dire. Et puis, j’ai pensé à toi aussi ! Je me disais : « Mais comment elle va réagir en me voyant repartir après, ce sera comme si l’histoire se répétait… » Mais non, tu n’as pas l’air de comprendre. Maintenant je ne peux rien faire pour te convaincre alors vas-y, déchaîne toi. Tu veux me frapper pour passer ta colère.

Il ouvrit les bras.

Alors vas-y lance toi. Tu veux me crier dessus, vas-y. Mais si tu ne veux pas me croire quand je te dis que moi aussi j’ai souffert, alors je ne vais pas me lancer dans des explications inutiles. Peut-être qu’à la fin de la journée, on aura tous les deux reprit notre chemin et ça nous ira très bien. C’est pas l’avenir que je veux pour nous, mais s’il est ainsi…

Il sentait à son tour de la colère couler dans ses veines. Son cœur battait fort et il le sentait sur sa poitrine. Même si on lui avait apprit à garder un self-control, se disant qu’il n’était pas en mission, il se laissa aller. Il envoya un violent coup de pied dans une petite barrière qui se trouvait à côté de lui, ce qui valu une grosse déformation dans cette dernière. Les gens qui passait commence à s’arrêter à cause de leur dispute et du bruit qu’avait fait la barrière en se déformant.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
MessageSujet: Re: Au Mauvais Endroit Au Mauvais Moment [Brooke Davis]   Sam 5 Sep - 15:18

  • Si Brooke avait cru aux paroles de Samuel, quant il avait dit qu'il avait pensé a elle chaque jours, qu'il avait beaucoup regardé sa photo et tout le reste, elle le pensais sincère, du moins elle avait très envie d'y croire mais ça ne réparait en rien le fait qu'il l'ai laisser dans ce silence très pesant et lourd a porter. A cette époque Brooke allait mal en arrivant à Los Angeles et cette histoire avec Samuel ne l'avait pas aidé a aller mieux, a vrai dire en trois ans Samuel était son dernier ex petit ami, elle avait couché avec d'autres gars mais s'était refusé de tomber encore dans des histoires d'amour... Elle avait préféré continuer de vivre une vie d'ado qui s'amusait plutôt que de se prendre la tête avec l'amour. Elle n'avait plus confiance en la gente masculine et pour elle l'amour étiat la pire des choses qui puisse lui arriver. Elle connaissait les mecs maintenant, elle savaient qu'en dehors du sexe, avec elle ils ne voyaient pas plus loin. Pourquoi? Tout simplement parce qu'ils se disaent de la capitaine des pom-pom girl devait être superficielle, belle, coquette et qu'elle devait assurer au lit, mais en aucun cas ils ne cherchaient a comprendre comment fonctionnait son coeur, et pourtant Brooke était comme tout le monde elle avait un petit coeur tout fragile même...Elle avait préféré faire des mecs ses amis comme Julian qui était un bon ami qu'elle s'était fait en arrivant à LA, puis elle était amis aussi avec Joshua Hartnett que tout le monde connaissait comme un très bon acteur, elle était son amie. Bien que ces derniers temps elle ne savait pas trop ce qu'il faisait ou quoi mais il lui manquait en tout cas. Bref depuis Samuel, son coeur n'avait plus jamais flanché pour un autre, en tout cas pour l'instantn, car elle espérait bien un jour tomber enfin sur un mec qui l'aimerait pour ce qu'elle était interieurement, et non plus pour ce qu'elle était physiquement.. Bref Samuel lui répéta qu'il avait juste eu PEUR de lui reparler après des temps d'attente. Mais ils furent interrompu par un mec qui demanda qu'ils parlent moins fort et Samuel fut vulgaire avec lui en lui disant de fermer sa gueule. Brooke avait regardé méchament le mec, car elle n'était pas du genre à tenir sa langue dans sa poche, d'ailleurs elle esquiva un très leger sourire car ça lui rappelait un soir qu'elle avait passé avec Samuel...

    **Flash Back ***
    Il était dans les environs de 23 heure, Samuel et Brooke avaient passé l'après midi ensemble puis Brooke était rentré chez ses parents pour manger et vers 22h30 Samuel était passé la chercher car ils devaient aller se faire une petite promenade en "amoureux". Ils étaient donc dans la rue en train de marcher main dans la main lorsqu'un mec était arrivé et avait bousculé Samuel sans le faire exprès mais celui ci s'était énervé en lui disant qu'il n'avait cas regarder devant lui et tout et le mec avait répondu à Samuel:

    "Mais ta gueule j'ai pas fait exprès alors calme ta rage là!"

    Et ce fut Brooke qui s'était énervée et qui avait répondu au mec:

    "Non mais t'es malade toi! Tu regarde pas devant toi, tu rentre dans les gens normal et tu lui dit à lui de fermer sa gueule!? Mais va t'faire soigner mon pauvre mec tu comprend rien a la vie, serieux les mecs comme toi sa sert a rien dans la vie! Dégage allez barre toi au lieu de parler tout seul va!"

    Bref ce n'était pas des mots blessants ou vulgaire ou quoi mais parfois Brooke pouvait pété un cable sur les gens, car elle ne se laissait pas faire et était prête à se disputer ou en venir aux mains avec les gens qui le méritaient...

    ***fin du flash back***


    Brooke écuta ensuite Samuel qu'il n'avait pas voulu revenir ici et que l'histoire recommence, ainsi si elle comprennait bien il était en train de lui dire que durant ces trois ans, il avait refait quelques passages ici à Los Angeles sans jamais l'en tenir au courant? Ca lui fit une fois de plus un sacré coup au coeur mais ça elle n'en avait pas confirmation donc elle dit:


    "En trois ans t'es revenus de temps en temps ici?"

    Elle n'avait pas posé cette question sévèrement mais plutôt d'une petite voix tristounette malgré tout, car il aurait pu au moins lui envoyer un SMS ou quelque chose même s'il avait eu peur... Elle ne comprennait pas trop la peur qu'il avait eu, de quoi avait il eu peur? Qu'elle le rejette? Non surement pas... Qu'elle pleure e nouveau lorsqu'il repartirait? Peut être mais Brooke aurait vraiment été prête a e vivre... Mais Samuel venait de lui dire qu'elle n'avait cas lui tapper dessus si elle le voulait, qu'il était prêt , il ouvrit même les bras et lui dit qu'elle pouvait alors le frapper et lui crier dessus et que sa s'trouve ce soir ils repartiraient chacun de leur côté et reprendraient leurs vies comme durant ces trois ans, mais que ce n'était pas l'avenir qu'il voyait pour eux alors Brooke fit un rire nerveux, un avenir? Il y en avait un ? Depuis quant il parlait d'avenir alors qu'il avait disparu trois ans? Elle lui dit alors:

    "Ah parce que maintenant tu vois un avenir où nous deux on aurait des nouvelles l'un de l'autre? J'crois que tu sais pas s'que tu veux dans la vie! Moi j'savais s'que j'voulais mais toi non t'en sais rien et t'en a jamais rien su... Et arrete pardce que j'vais pas te frapper ou quoi t'es ridicule, alors s'te plait arrete... J'ai envie de crier toute la colère que j'ai mais sa servirait a quoi? Ca fait trois ans maintenant alors c'est plus aussi important... T'as fait ce que t'avais envie de faire et moi bêtement y a quelques temps si t'étais revenue j'aurais été prête a me relancer dans cette histoire mais je sais que j'avais tord et qu'entre nous finalement c'était mieux comme ça..."

    Qu'est-ce qui était mieux? Et bien le fait qu'ils n'aient plus rien vécu de leur histoire, car oui Brooke aurait encore plus souffert si elle aurait du a chaque fois voir son homme partir faire la guerre et avoir peur de le perdre a chaque instant, au moins elle l'avait perdu pour de bon il y avait trois ans et même si elle n'avait pas passé un jour sans pensé a lui, elle avait tut de même vécu ces trois ans normalement, elle s'amusait avec les amis qu'elle s'était fait à Los Angeles, elle regardait la télévision, allait sur le net, bref elle avait malgré tout vécu sa vie d'adolescente normale, même s'il y avait toujours un vide dans son coeur...
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
MessageSujet: Re: Au Mauvais Endroit Au Mauvais Moment [Brooke Davis]   Dim 6 Sep - 22:20

Après toutes les explications qu'il avait fait, après le mal qu'il s'était donné pour exprimer ce qu'il avait ressenti, elle n'avait toujours pas l'air d'y croire. Non, les expressions de son visage ne changeaient pas. Elle avait toujours une mine triste et énervée. Il y eut un moment de répit, elle esquissa un sourire avec le regard vide. Samuel savait très bien de quoi il s'agissait. Elle avait repensé à quelque chose. Un souvenir, peut-être avec lui, mais un souvenir qu'elle avait aimé, avec lequel elle avait rit et un souvenir dont qu'elle avait gardé tel qu'un souvenir heureux. Samuel prit le temps pour réfléchir. Il ne regrettait pas d'être parti, non, c'était l'une de ses devises : Aucun Regret. Il s'arrêta. Il ne voulait plus parler. En fait il avait l'impression de parler dans le vent. Certes elle avait l'air d'écouter, mais elle n'avait pas l'air de comprendre et de prendre conscience du fond du discours et du sentiment que ce dernier voulait transmettre. Que faire dans cette situation ? Mais Brooke posa une question. Une question qui obligea Samuel à ouvrir les yeux en grand. Il n'avait pas pensé aux conséquences de ses paroles sur ce point. Elle avait laissé sa voix énervé et en colère pour une voix avec un ton légèrement triste, et avec un faible son. Elle demanda avec le regard triste : « En trois ans tu es revenu de temps en temps ici ? ». C'est vrai que ce n'était pas très judicieux d'avoir mentionné le fait qu'il était revenu...plusieurs fois. Mais bon, elle aurait fini par le découvrir. Il soupira. Oui, il était revenu, 3 fois. Une fois pour son frère, qui avait des ennuis, une fois pour voir son cousin et une fois pour aller passer quelques temps avec sa mère. Il allait lui dire, mais le croirait-elle ? Jusque là, ce n'était que vent pour elle, alors des arguments en plus n'allaient peut-être rien changer.

Oui, je suis revenu... En fait je pense que le mot "repassé" serait plus approprié. Je suis venu 3 fois. Une fois parce que mon frère avait des ennuis, une fois pour venir dire bonjour à mon cousin et la dernière fois, c'était pour passer du temps avec ma mère, lui faire voir des choses... Je sais que ça ne justifiera pas le fait que je ne t'ai pas contacté, mais autant que tu saches.

Au moment où il avait prononcé le mot "trois", il avait senti comme un boum dans son coeur. Il savait que ce mot là particulièrement allait faire du mal à Brooke. Elle s'en fichait de la raison, ou de ce qu'il était venu faire, elle voulait un chiffre. C'était ça qu'elle voulait savoir quand elle avait posé la question...Combien de fois ? Il releva la tête avec le regard un peu en direction du ciel. Il se demandait ce qu'il faisait là. Il n'arrêtait pas d'enfoncer sa position au fur et à mesure de la conversation. Il aurait du continuer de courir quand il a remarqué qui c'était, comme ça, elle n'aurait pas eu le temps de voir qui c'était et aurait juste râler. Mais d'un côté, il se disait que c'était mieux qu'elle sache la vérité. Qu'elle sache ce qui s'était passé. Il ne voulait pas qu'elle reste dans le déni le plus total mais pourtant c'est ce qu'il lui avait fait subir ces années.

« Ah parce que maintenant tu vois un avenir où nous deux on aurait des nouvelles l'un de l'autre? J'crois que tu sais pas s'que tu veux dans la vie ! Moi j'savais s'que j'voulais mais toi non t'en sais rien et t'en a jamais rien su... Et arrête parce que j'vais pas te frapper ou quoi t'es ridicule, alors s'te plaît arrête... J'ai envie de crier toute la colère que j'ai mais sa servirait a quoi ? Ça fait trois ans maintenant alors c'est plus aussi important... T'as fait ce que t'avais envie de faire et moi bêtement y a quelques temps si t'étais revenue j'aurais été prête a me relancer dans cette histoire mais je sais que j'avais tord et qu'entre nous finalement c'était mieux comme ça... »

Samuel changea d'expression de visage. Il n'y avait plus ni sourire, ni remord, ni colère ni même de la compassion. Brooke devenait presque blessante. Un nouveau sentiment de haine commençait à se créer. Il sentit comme un choc dans ses paroles. Elle avait dit des choses qu'il ne pouvait pas mettre sur le compte la colère. Notamment la référence au fait qu'il n'avait jamais su ce qu'il voulait dans sa vie. C'était vraiment quelque chose qu'il détestait, cette remarque. Toute son enfance, il avait été le plus indécis des enfants quand à son avenir, et ça l'avait marqué. Du coup, chaque fois qu'on lui balançait ça à la gueule, il le sentait comme un coup de matraque en plein tempe. Il y avait du noir dans son regard. Il savait se maîtriser et n'allait pas élever la voix. Il n'avait plus envie de débattre là dessus. Il eut un rire ironique.

Comment oses-tu prétendre que tu n'attache plus d'importance à cette histoire parce que c'était il y a trois ans alors que tu es justement en train de me faire une engueulade en règle là dessus ? Comment oses-tu prétendre que tu n'es plus affecté par tout ça ? Si c'était vraiment le cas, on serait en train de boire un Starbuck ensemble, voilà tout. Mais non, on est là et tu me demandes des comptes, parce que justement, cette histoire te suit toujours...

Il ne voulait encore une fois pas continuer. Il avait le sentiment d'avoir été un peu dur dans ses dernières paroles, mais maintenant ça n'avait plus d'importance. Brooke aurait du tenir sa langue dans ses dernières paroles à elle. Samuel n'avait pas apprécié et ça se voyait.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
MessageSujet: Re: Au Mauvais Endroit Au Mauvais Moment [Brooke Davis]   Lun 7 Sep - 21:55

  • "Oui, je suis revenu... En fait je pense que le mot "repassé" serait plus approprié. Je suis venu 3 fois. Une fois parce que mon frère avait des ennuis, une fois pour venir dire bonjour à mon cousin et la dernière fois, c'était pour passer du temps avec ma mère, lui faire voir des choses... Je sais que ça ne justifiera pas le fait que je ne t'ai pas contacté, mais autant que tu saches."

    Alors là c'était vraiment un grand choc pour Brooke, elle qui avait bêtement attendu un signe de la part du beau black depuis trois ans, tombait carrément sur le popotin, pour être polie ^^ Bah oui, elle avait attendu ne serait-ce qu'une simple petite lettre où il lui aurait dit quelque chose dans le genre:

    "Je vais bien, je pense a toi.
    Bisous
    Samuel"

    Rien que ça aurait fait énormément plaisir à Brooke et l'aurait aidé à oublier Samuel, mais non son silence avait été tellement pesant pour elle, elle avait espéré qu'il avait lui aussi tenu à elle, peut être pas autant qu'elle avait tenue à lui mais au moins qu'il lui montre qu'elle avait compté, et qu'il n'abvait pas jouer avec ses sentiments. Mais non au lieu de ça, plus Samuel parlait plus Brooke se sentait ridicul d'avoir cru à cette histoire et de ne pas avoir été capable de passer au dessus de ça... Parce que non, elle n'arrivait pas a passer au dessus de cette histoire, il l'avait marqué à vie, dans son coeur et dans sa tête. Certes ils n'avaient pas été ensemble très longtemps, a peine un mois et demi, mais pourtant en étant avec lui, elle s'était sentit bien, comme si elle le connaissait depuis toujours or ce n'était pas le cas, ils s'étaient rencontrés peu de temps avant de sortir ensemble. Elle se sentait bien, elle se sentait en confiance et il avait tout gacher. Il aurait pu continuer son métier et lorsqu'il était là, au moins lui donner des nouvelles, ne serait-ce qu'en temps qu'amis, c'était mieux que rien... Alors Brooke soupira, parce qu'elle ne voulait pas pleurer encore devant lui bien que là elle sentait son coeur en pleine détresse. Les larmes, elle avait bien envie de les laisser couler parce que sa lui faisait mal de se rendre compte trois ans après qu'elle avait été bête d'attendre après lui alors qu'il l'avait oublié depuis bien longtemps et qu'il avait peut être même de nouveau une fille dans sa vie et dans son lit alors qu'elle avait espéré un signe de vie de sa part. Oui elle aussi était sortit avec des garçons pendant trois ans, mais n'en était pas tombé amoureuse parce que de toute façon elle s'interdissait de tomber amoureuse d'un mec qui n'en vaudrait pas la peine, elle voulait que le mec aussi soit amoureux d'elle donc elle avait besoin de preuves dans l'avenir... Bref pour l'instant elle ne pensait pas à son avenir et au futur homme de sa vie qu'elle attendait vraiment avec impatience, bah non elle ne pouvait pas pensé à ça alors qu'elle venait d'avoir une grande révélation, mais comme elle était triste et avait envie de pleurer elle regarda le sol puis de nouveau Smauel et dit:


    "Ah ok..."

    Oui il était venu dans des buts précis, que ce soit pour son cousin ou sa mère, mais elle existait et ça il n'avait plus eu l'air de s'en rendre compte, alors elle était impuissante a la situation et ça lui faisait du mal... Ensuite Elle avait voulu joué l'indifférente en disant que c'était une histoire de 3 ans donc que sa ne servait plus à rien d'y pensé et tout ce qui ne plus pas trop à Samuel... "Comment oses-tu prétendre que tu n'attache plus d'importance à cette histoire parce que c'était il y a trois ans alors que tu es justement en train de me faire une engueulade en règle là dessus ? Comment oses-tu prétendre que tu n'es plus affecté par tout ça ? Si c'était vraiment le cas, on serait en train de boire un Starbuck ensemble, voilà tout. Mais non, on est là et tu me demandes des comptes, parce que justement, cette histoire te suit toujours..." Alors là il se moquait d'elle non? Il donnait l'impression qu'elle avait compté plus qu'elle ne le pensait et qu'il était vexé qu'elle dise cela, bref elle soupira et dit:

    "Ecoute tu sais très bien qu'à cette histoire j'y ai porté beaucoup d'importance mais visiblement j'en ai porté beaucoup trop... Tu comprend? J'me suis épuisé a attendre un signe de toi que j'ai jamais eu alors forcément désolé de pas sauter de joie en te voyant ici comme ça... J'suis déçue mais ça passera, s'que j'essaye de dire c'est pas que j'ai pas porté d'importance à notre histoire mais juste que j'vois que pour toi c'était pas si important finalement et donc c'est plus la peine qu'aujourd'hui j'me prenne encore la tête avec ça... Que tu sois vivant et de retour ici j'en suis très heureuse mais pour l'instant j'm'imagine pas trainer avec toi comme des bons potes quoi, tu m'a quant même fait attendre pour rien et t'as pas été honnête avec moi alors pour l'instant il faut juste que j'digère tout ça..."
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
MessageSujet: Re: Au Mauvais Endroit Au Mauvais Moment [Brooke Davis]   Mar 8 Sep - 20:21

Il approchait de la fin de leur discussion on dirait. Brooke devait se sentir brisée, détruite et vraiment humilié. Samuel commençait à en avoir conscience. Il lui expliqua que oui il était revenu plusieurs fois à Los Angeles alors qu'il était en service en Irak, mais qu'il n'était jamais venu lui parler. Son expression de visage changea, il le voyait tout de suite. Il se sentait un peu mal. Il prit conscience de la souffrance qu'il lui avait fait enduré et s'en voulait. Mais bon, elle ne voulait pas de ses excuses, alors autant être franc et dire la vérité. De toute façon, s'il devait reconstruire quelque chose avec, il ne voulait pas que ce soit par le mensonge. Il la regarda fixement mais elle biasa son regard. Elle regardait le sol. Elle devait probablement vouloir pleurer mais Samuel comprenait parfaitement pourquoi elle n'allait pas le faire. Brooke était une fille sensible, et elle n'aimait pas du tout avoir honte. Elle devait déjà se sentir un peu honteuse en face de lui là mais elle n'allait pas en montrer plus. Quand il est parti il y a trois ans, il a senti qu'elle se sentait vraiment honteuse de pleurer ainsi. Elle ne voulait pour rien au monde répéter la chose. Si elle pleurait, Samuel aurait comprit, mais Brooke allait se sentir pleine de honte et sous les regards pensants des Californiens de la ville. Elle voulait à tout prix éviter cette situation. Enfin, c'est ce que Samuel pensait. Elle ne répondit qu'avec une toute petite voix quand il eut finit. On sentait presque les larmes dans l'intonation de sa voix, on sentait qu'elle était vraiment triste. Samuel alla ajouter quelque chose mais il préféra s'abstenir. Elle ne voulait sûrement pas en entendre plus de sa part. Il avait fait assez de dégâts de toute façon, alors autant ne plus rien dire à moi qu'elle ne lui demande. Mais bon, il ne savait pas qu'il allait finit par parler.

Elle lui dit alors quelque chose qu'il n'apprécia pas, voire pas du tout. Pour lui c'était clairement une insulte, après ce qu'il avait enduré sur ce sujet pendant son enfance. C'est alors involontairement, en quelque sorte, qu'il se montra plus agressif. Il du à son tour attaquer et argumenter sur des points sensibles. Brooke remarqua tout de suite qu'il avait changé d'expression et qu'il avait une autre forme de s'exprimer dorénavant Il avait opté pour un discours plus sur la défensive et même un peu sur l'attaque. Il se protégeait, mais comme disait-on : La meilleur défense est l'attaque. Brooke fut un peu surprise à ce qu'il dit mais avait l'air de s'être rendu compte qu'il y avait du vrai dedans. Samuel pensait encore une fois s'arrêter là mais ne s'en alla pas, pour ne pas manquer de respect. Bien que Brooke lui en avait manqué d'après lui. Brooke répondu, comme depuis un moment maintenant, avec une longue phrase.

"Écoute tu sais très bien qu'à cette histoire j'y ai porté beaucoup d'importance mais visiblement j'en ai porté beaucoup trop... Tu comprend ? J'me suis épuisée à attendre un signe de toi que j'ai jamais eu alors forcément désolée de pas sauter de joie en te voyant ici comme ça... J'suis déçue mais ça passera, s'que j'essaye de dire c'est pas que j'ai pas porté d'importance à notre histoire mais juste que j'vois que pour toi c'était pas si important finalement et donc c'est plus la peine qu'aujourd'hui j'me prenne encore la tête avec ça... Que tu sois vivant et de retour ici j'en suis très heureuse mais pour l'instant j'm'imagine pas traîner avec toi comme des bons potes quoi, tu m'as quand même fait attendre pour rien et t'as pas été honnête avec moi alors pour l'instant il faut juste que j'digère tout ça..."


Elle en fait vraiment qu'à sa tête, pensa Samuel, elle ne veut rien entendre, pour elle je suis le méchant point barre. En même temps, il n'avait pas tord, Brooke n'avait pas l'air de prendre en compte tout ce que disait Samuel. La colère qu'il avait en lui grandissait. Il se revoyait avec son mentor. "Contrôle toutes tes émotions. C'est à cause des sentiments et des émotions que l'on perd la bataille. Les sentiments et les émotions, garde les pour la victoire et pour l'après-guerre, mais en attendant, ils doivent t'être complètement étranger.".Il repensa à ça et fit diminuer la colère qu'il contenait. Il en avait marre, les gens passaient, les voitures faisaient du bruit et il avait l'impression de parler à un mur...un mur avec un joli visage tout de même. Il continua à parler, toujours avec un peu l'air agressif. Il ne voulait pas se laisser faire et ce qu'avait dit Brooke lui laissait toujours un goût amère au fond de la bouche...

Non mais tu le fais exprès ou quoi !? Depuis un heure je t'explique tout et toi tu continue à dire : "J'ai attendu pour rien...tu m'as trahis.". Que veux-tu que je dises en retour ? Tu veux digérer, ben fais le mais ne me demande pas de m'expliquer si tu ne veux même pas croire ce que je dis, c'est complètement stupide. Tu aurais du me dire depuis le début de partir, pas de rester.

Il marqua une pause. Ses paroles n'avaient plus de sens pour lui. Il parlait sans réfléchir.

Tu penses que je n'ai pas attaché d'importance à notre relation ? C'est ce que tu crois ? Je vais te dire moi, je crois que tu es la seule fille que j'ai AIME ! La seule ! Puis tu penses que je n'ai rien ressenti ? Ben tu te trompes mais vraiment beaucoup ! J'avais mal de partir, j'avais mal de ne pas te voir et j'avais mal de ne pas te parler. Mais quand l'occasion se présentait, j'avais encore plus mal ! Je me disais que ça me ferait trop de mal ! Je commence à me demander si ce n'était pas idiot d'essayer de penser au mal que ça te ferait, j'aurais tout simplement du m'occuper un peu plus de ma gueule à moi... Pfiouu... N'importe quoi.

Il passa ses mains sur son visage. Il était perdu. Il voulait partir, et dormir. En fait non, il voulait se réveiller. Il voulait sortir de ce mauvais rêve qui le hantait. Il ne voulait plus être là.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
MessageSujet: Re: Au Mauvais Endroit Au Mauvais Moment [Brooke Davis]   Mar 8 Sep - 23:07

  • Non Brooke n'aimait pas le fait qu'il soit venu ici trois fois en trois ans et qu'il ne soit jamais venu la voir, mais bon elle comprennait tout de même ce qu'il lui disait mais elle ne savait pas si elle devait le croire ou non. Après tout il pouvait très bien lui avoir mentit juste pour se faire passer bien et se trouver une bonne excuse de ne jamais lui avoir donner signe de vie. En tout cas si c'était la vérité bien sur que sa lui faisait plaisir mais bon elle en doutait pour l'instant... Après trois ans d'absence et de silence devait elle encore croire à ses belles paroles? Oui du tempsd e leur relation elle l'avait pensé vraiment sincère alors elle ne savait pas trop quoi en penser aujourd'hui, alors qu'il paraissait loin du mec qu'elle avait quitté... Mais il reprit la parole pour lui dire "Non mais tu le fais exprès ou quoi !? Depuis un heure je t'explique tout et toi tu continue à dire : "J'ai attendu pour rien...tu m'as trahis.". Que veux-tu que je dises en retour ? Tu veux digérer, ben fais le mais ne me demande pas de m'expliquer si tu ne veux même pas croire ce que je dis, c'est complètement stupide. Tu aurais du me dire depuis le début de partir, pas de rester." Alors là c'était lui qui se foutait de sa gueule non? Elle en avait marre alors elle fit un long soupire et au lieu de répondre à tout elle se contenta de dire:

    "Jt'ai jamais demandé de t'arreter une heure pour discuter avec moi fallait tracer ton chemin si t'avais pas envie de me parler ou me donner quelques explications! Alors ne remet pas la faute sur moi!"

    Elle ne voulait pas parler encore de tout le passé en fait parler de tout ça lui faisait forcément plus de mal qu'autre chose et là a vrai dire la seule chose qu'elle voulait c'était rentrer chez elle et pleurer autant que necessaire pour évacuer sa peine, sa haine et sa colère... Mais non, Samuel avait encore des choses a lui dire donc elle l'écouta...
    "Tu penses que je n'ai pas attaché d'importance à notre relation ? C'est ce que tu crois ? Je vais te dire moi, je crois que tu es la seule fille que j'ai AIME ! La seule ! Puis tu penses que je n'ai rien ressenti ? Ben tu te trompes mais vraiment beaucoup ! J'avais mal de partir, j'avais mal de ne pas te voir et j'avais mal de ne pas te parler. Mais quand l'occasion se présentait, j'avais encore plus mal ! Je me disais que ça me ferait trop de mal ! Je commence à me demander si ce n'était pas idiot d'essayer de penser au mal que ça te ferait, j'aurais tout simplement du m'occuper un peu plus de ma gueule à moi... Pfiouu... N'importe quoi."

    Il résumait assez bien ce que pensait Brooke, oui elle pensait que leur relation n'avait pas comptée pour lui, oui elle le croyait vraiment... Mais elle fut étonnée qu'il dise qu'elle avait été la seule fille qu'il avait aimé... Ce mot lui fit vraiment un pique au coeur, depuis le temps où elle s'imaginait avec impatience, trouver un mec qui serait amoureux d'elle et pas de son corps, il avait fallu que ce soit Samuel qui lui dise cela? Celui qui était partit et n'était jamais revenu... Tout se mélangeait dans la tête de Brooke et ça lui faisait mal d'(entendre tout cela, s'il n'avait pas eu peur de la revoir ou de lui écrire, ils seraient peut être toujours ensemble qui sais... Mais la fin quant il dit qu'il aurait mieux fait de s'occuper de sa gueule a lui, elle dit en le regardant:


    "Non t'aurais peut être juste du penser a moi dans le meilleur contexte! Au lieu d'avoir peur, t'aurais du venir vers moi et m'avouer tout ça bien avant! Maintenant c'est plus la peine de parler de ça j'en ai marre là!"

    Samuel paraissait prêt a péter un cable a tout moment mais il se contentait alors après les paroles de Brooke il lui dit qu'elle avait raison, que sa ne servait a rien de débattre de tout ça et il lui dit salut et marcha alors Brooke cria pour qu'il l'entende:

    "T'as raison fui! C'est ce que tu sais faire de mieux dans la vie!"

    Sur ces paroles elle fit elle même demi tour pour partir... Peut être était-ce la dernière fois qu'ils s'étaient parlés et même peut être la dernière fois qu'ils s'étaient vu, mais peut être que c'était mieux comme ça, Brooke arreterait de se faire des films ou de faux espoirs. Le retour de Samuel n'avait rien avoir avec elle, il n'était pas là pour elle donc elle devrait forcément l'oublier et le plus vite serait le mieux...


FIN
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Au Mauvais Endroit Au Mauvais Moment [Brooke Davis]   Aujourd'hui à 9:00

Revenir en haut Aller en bas
 

Au Mauvais Endroit Au Mauvais Moment [Brooke Davis]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LA in Live :: Topics Terminés-