Partagez | 
 

 Ben ça commence mal...quoique [Mayra Rawinson]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Invité

Invité
MessageSujet: Ben ça commence mal...quoique [Mayra Rawinson]   Mar 30 Juin - 18:56

Avanceuuuh !

C’était ces mots qu’Alex venait de crier au chauffeur de la Peugeot 106 devant lui. Il était en train d’essayer de se garer mais ça faisait au moins 10 minutes qu’il était bloqué par peur d’abimer la voiture de devant. Cela faisait une semaine qu’il avait débarqué à Los Angeles et il était déjà tout énervé. En même temps, toutes les restrictions auxquelles il devait faire face ne pouvaient que l’énerver. Oui, depuis qu’il avait conclu ce marché avec l’inspecteur de Las Vegas, il avait l’impression d’être enfermé. L’inspecteur avait contacté les autorités de Los Angeles pour les avertir qu’ils envoyaient un homme avec un casier judiciaire dans leur ville et depuis ce jour, les autorités ne faisaient que le croiser…quel hasard. Il n’était pas suivit, mais surveillé de prêt. Les courses, ça ne serait pas pour tout de suite.
Le chauffeur de la Peugeot de devant coupa son moteur, il venait enfin de réussir à se garrer. Alex appuya sur la pédale et le moteur de sa Chevrolet Camaro SS 2009 retapée gronda. Il s’engouffra dans la grande avenue et tourna sur la gauche, dans une rue moins embouteillée. « Vraiment ces chauffeurs français… » se disait-il. Il se rendait à l’université, aussi appelé l’UCLA (mais il n’était pas vraiment fan de cette expression) pour la première fois. Il n’aimait pas particulièrement avoir à faire de nouvelle rencontre et pourtant c’est ce qu’il allait devoir faire. Bien qu’il ait quelques contacts à Los Angeles, il ne savait pas du tout s’il trouverait son bonheur en matière d’activité, autrement dit les courses, les gang, les fêtes… C’était un des points de sa vie à Las Vegas qui lui manquait le plus. Chaque fois qu’il regardait son tatouage (celui représentant un aigle, sigle des Las Vegas’ Eagles, le gang dans avec lequel il trainait) ça lui faisait remonter tout ses souvenirs en mémoire. C’est dommage, c’était quand même une belle vie qu’il avait là bas. Mais on lui avait dit beaucoup de bien de Los Angeles, surtout en matière de filles et c’est exactement ce dont il avait besoin après sa rupture avec Ivy.
Sa voiture s’arrêta avec un crissement de pneu devant l’entrée du parking. Il regarda la porte par la fenêtre. « Nous y voila » pensa-t-il. Il se gara un peu plus loin et descendit. Il faisait une chaleur étouffante alors il décida de laisser sa veste à l’intérieur. Il marcha le long du bâtiment en observant le ‘paysage’, histoire d’avoir un premier aperçu des lieux. C’était grand. Oui c’était la première chose qu’on voyait, c’était grand. Il entra par la porte principale et se rendit à l’accueil. C’était une vieille dame qui s’y trouvait, elle n’avait pas l’air d’avoir envie de se soucier de lui.


Bonjour, je m’appelle Alex Mercer.

N’ayant pas de réponse il insista et frappa à la petite vitre.

Madame ? Je vous parle.

La dame leva les yeux et d’un ton fatigué elle dit : « Vous pouvez attendre deux secondes non ? Vous voyez bien que je suis occupé. ». Cette phrase fit faire à Alex les grands yeux, elle lisait un magazine.

Non, je ne vois pas en quoi vous êtes occupé. C’est votre boulot non ? Je viens sur la demande de Mr Afonso pour récupérer mon emploi du temps et mon badge, vous croyez que vous pouvez faire ça ?


La dame le regarda d’un air bête et surpris, poussa un soupir et chercha quelque chose dans un tiroir. « J’ai rien ici moi » dit-elle, « soit c’est pas arrivé soit vous vous trompez d’endroit ». Alex était sidéré, la dame le prenait vraiment pour un imbécile. « Repassez plus tard, ce sera p’t’être là. »


Ouais c’est ça ouais…

Hé ben ça commençait mal, il s’était déjà fait mal voir par la dame d’accueil et il n’avait pas son emploi du temps alors que ses cours commençaient demain. Il se posa sur un siège près des escaliers et remis sa casquette des New Orleans’ Saints. Il attendait, son portable dans la main et faisant la gueule. Avec cette chaleur, il allait vite s’énervé, mieux valait rester assis. Mais quelque chose, ou plutôt quelqu’un vint le déranger dans sa ‘bouderie’…
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
MessageSujet: Re: Ben ça commence mal...quoique [Mayra Rawinson]   Mer 1 Juil - 1:59


xXx



    Non non cela ne faisait pas du tout 12 fois que je passais devant la loge de Mme Tosky. Pas du tout… M’enfin j’avais vraiment envie de savoir si mon book avait été récupéré par mon professeur ou pas et il avait promis à ses élèves de remettre des papiers à la dame pour nous laisser ses premiers commentaires et nous aiguiller sur les questions de l’oral qu’on aurait dans une semaine aussi j’avais envie que ses papiers arrivent vite pour que je puisse m’y plonger une bonne fois pour toute et avoir cet oral les doigts dans le nez. Surtout que plus j’aurais du temps, mieux je pourrais me préparer –sans oublier de vivre pour autant- et je n’avais pas envie de planter mon année car j’avais d’autres projets ensuite. Sans compter sur le film "Street Soldier" dans lequel j’avais un petit rôle de figuration. Bon avec Max qui avait un des rôles principaux j’avais plus l’impression d’être aussi l’héroïne car je lui faisais travailler le caractère d’ « Alana » mais bon j’étais quand même hyper motivée par cette histoire même si je n’avais pas envie de devenir actrice. Mais qui sait… Je pourrais surement me faire de bons contacts et même demander à Omarion de faire le dossier de presse s’il m’y autorisait donc fallait prendre ce qu’on avait la chance de pouvoir toucher ! Après tout pourquoi pas !

    Enfin le sujet n’était pas celui là pour l’instant car j’avais surtout besoin de savoir si mon papier était arrivé aussi j’arrivais près de la loge de notre chèèèèèreeeeee Madame Tosky qui était en train de virer quelqu’un avec, visiblement, aucune envie de l’aider. Ah la la… Elle était ENCORE en train de traumatiser les nouveaux et je soupirais avant de prendre un grand sourire pour la regarder.

    « Bonjour Miss Tosky ! »
    « Bonjour Miss Rawinson. Vous savez que ce n’est pas en venant 20 fois par jour que votre papier arrivera plus vite. » « C’est que j’aime tellement votre compagnie… »
    « Oui oui c’est ça. Enfin non je ne l’ai toujours pas…. »


    Au même instant un secrétaire apporta des papiers sur le bureau de la vieille dame et je lui adressais de nouveau un grand sourire forcé alors qu’elle soupirait longuement en grimaçant car elle venait de voir ma tenue. BAH QUOI !?? J’haussais un sourcil en me disant que c’était vraiment une vieille peau qui ne supportait pas les jeunes femmes qui aimaient s’habiller mais ne releva pas, me contentant de me pencher légèrement pour la faire encore plus rager comme je portais un débardeur blanc bien décolleté et elle grommela dans sa barbe -au sens premier du terme- avant de chercher dans les papiers. Je vis au même moment des papiers d’admission a sa droite comme je m’étais penchée et eut un sourire car j'avais eut le temps d'entendre le nom de famille du jeune homme et c'était les siens.

    « Voila ce que vous attendiez... Miss… »
    « Merci beaucoup Miss Tosky. Puis je vous prendre aussi ceci ? A moins que vous ayez envie qu'il revienne, vous prenne la tête, établisse un siège... »
    « Déguerpissez !!! »
    « C’est toujours un plaisir de vous parler ! »


    Je récupérais rapidement les papiers avant de m’éloigner en ouvrant mon enveloppe pour jeter un coup d’œil à mon papier. YES ! Ça allait être facile. J’arrivais au même moment près du jeune homme qui avait décidé de se poser en soupirant et lui tendait ses papiers, un petit sourire sur les lèvres. Je mis mon papier dans la poche arrière de mon jean délavé.

    « Désolée pour l’accueil si t’es nouveau ! La mère Tosky est efficace mais un peu relou avec les jeunes. Moi c’est Mayra ! »

    Je lui tendis la main pour serrer la sienne tout en le détaillant du regard. Il semblait plus vieux que moi –bien plus vieux même mais peut être que je me trompais- et je n’avais pas été curieuse jusqu’à regarder ses papiers donc je ne savais pas quelle filière il allait suivre. M'enfin il était forcément nouveau car je connaissais normalement au moins de vue tout le monde ici... J'étais un peu trop hyper-sociable et hyper-active U.U

xXx
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
MessageSujet: Re: Ben ça commence mal...quoique [Mayra Rawinson]   Mer 1 Juil - 2:51

Je sais pas si vous voyez ce que c'est de vous réveiller à côté d'un être hideux, repoussant et horrible et que vous auriez préféré vous rendormir de suite et même ne pas vous réveiller. Ben cette fois ci, ce fut tout à fait le contraire. Alors qu'il s'était en quelque sorte enfermé sous sa casquette pour attendre que la vieille dame de l'acceuil cette madame...Kosky ? Non Tosky ? Enfin, que cette dame lui trouve son dossier quelqu'un vint le sortir de l'ombre. Ce fut comme un éclair, il vit d'abord un papier avec écrit Mercer dessus se glisser sous ses yeux à la façon d'un fax puis quand il leva les yeux, un peu éblouit par la lumière, il vit le visage de cette belle jeune fille devant lui. Il était un peu perplexe, il hésita entre 'je me suis endormi comme un con est la dame de l'acceuil s'est transformé en bombe et elle vient maintenant m'apporter mon dossier' et 'non je dors pas et une gentille fille vient m'apporter mon dossier avec le sourire'. Et le mieux dans tout ça c'est que c'était la deuxième solution qui était la bonne.

Il observa donc la jeune demoiselle. Jeune oui parce qu'elle avait l'air un peu plus jeune que lui, elle devait tourner autour de 20 ans. Mais ce n'était pas son âge qui allait changer l'impression qu'elle donnait. En effet, Alex eut un peu de mal au début à la regarder dans les yeux...bah quoi ? Les décoltés sont fait pour ça non ? Mais attention, il savait se tenir, il n'allait pas l'attraper par les hanches et lui sauter dessus comme l'aurait fait pas mal de ses amis d'autrefois. Non, il glissa son regard sur la totalité de sa silhouette et la trouva fort charmante. C'est sur elle avait du charme, et elle avait l'air très sympa. D'ailleurs elle s'introduisa rapidement en expliquant pourquoi la fameuse madame Tosky (c'est sûr cette fois) était si ch*ante et biensûr elle donna son nom. C'était bon signe, il allait peut-être se trouver sa première amie ici. Elle s'appelait Mayra. C'était un joli nom, avec une sonorité assez originale. Joli nom sur jolie tête, bel assemblage.


Je m'appelle Alex.

Il saisit les papiers qu'on lui tendait et lâcha un « merci » amical.


Ouais je suis bien nouveau ici, je suis en étude scientifique spécialité Physique. J'arrive de Las Vegas, je suis en ville depuis 2 semaines.


Etrange de directement parler de lui, Alex n'en avait pas l'habitude, il préférait laisser les autres parler d'abord. Mais généralement c'était lui qui faisait le premier pas, ça changeait tout. En tout cas, il comprenait maintenant pourquoi on lui avait dit du bien de cette ville. Vu les richesses de cet endroit, il comprenait que les étrangers viennent le visiter et s'y éternise...
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
MessageSujet: Re: Ben ça commence mal...quoique [Mayra Rawinson]   Mer 1 Juil - 3:30


xXx


    Mon sourire se fit malicieux en voyant les yeux du nouveau se poser sur ma poitrine avant de remonter vers mes yeux mais je ne m’en offusquais pas. Après tout il serait bien bête de jouer la jeune femme outrée alors que je savais très bien pourquoi je portais ce genre de fringues. Je lui adressais donc un charmant sourire avant de me présenter car je trouvais cela plus correct. Et puis bon je n’étais pas devant lui pour jouer la carpe. Cela n’avait jamais été mon style alors je ne voyais pas pourquoi cela changerait soudainement aujourd’hui. Surtout qu’il avait l’air tout a fait charmant maintenant qu’il avait relevé son nez et que je voyais autre chose que le nom sur sa casquette.

    « Je m’appelle Alex. »
    « Enchantée ! »


    Fis je tout simplement en la laissant récupérer ses papiers et on me contentant d’hocher légèrement la tête à son « merci » car ce n’était pas grand-chose. Bon … Pour qui ne connaissait pas notre chèèèèreeeeeeee secrétaire cela pouvait paraitre beaucoup mais quand on la connaissait aussi bien que moi c’était toujours un plaisir d’aller l’emmerder un peu dès qu’on en avait le temps. Oui oui j’étais horrible avec elle… Et c’était peut être pour ça qu’elle me filait aussi rapidement mes papiers maintenant ! Pour se débarrasser ! xD

    « Ouais je suis bien nouveau ici, je suis en étude scientifique spécialité Physique. J'arrive de Las Vegas, je suis en ville depuis 2 semaines. »
    « Moi je suis en dernière année en Photographie. Je viens de rendre mon book donc j’attends mes notes et mon oral maintenant »


    Et c’était pour dans une semaine donc cela n’allait pas trainer ce qui m’arrangeait car attendre un mois un dossier que je travaillais depuis des semaines… Ça m’aurait clairement fait ch*er ! Si le jeune homme était étonné de parler aussi facilement moi j’avais toujours raconté ma vie sans trop de difficultés donc cela ne m’étonnait pas le moins du monde. Surtout qu’il semblait partant pour discuter alors tant mieux !

    « Ca te tente de prendre un café avec moi ? J’allais à la cafet’ justement ! »

    C’était ch*ant de prendre une pause en solitaire et puis cela permettait de mieux se connaitre après tout donc autant faire d’une pierre deux coups. Je l’entrainais donc avec moi une fois qu’il m’eut donné sa réponse. Au pire je pourrais toujours lui montrer l’endroit s’il avait un rendez vous ou quelque chose. Moi je n’avais trop rien a faire dans l’immédiat.

    « Alors comme ça tu viens de Las Vegas. Je n’y ai jamais mis les pieds. Comment ça se fait que tu sois dans le coin ? Y’avait pas la filière que tu recherchais là bas ? »

    J’étais TRES loin de me douter des raisons qui avaient pu pousser le jeune homme à venir ici. Surtout que la ville avait bien souffert avec le tremblement mais bon, il aurait pu me sortir une histoire d’écoles ou autre que je l’aurais cru de toute façon donc il pouvait bien se faire plaisir. Je ne voyais pas pourquoi je soupçonnerais autre chose étant donné que j’avais toujours vécu dans mon propre petit monde. En chemin je saluais toutes les personnes que je croisais comme j’étais plutôt populaire… Et puis avec mon passe temps de pompom girls, mes heures à faire des photos de tout le monde et ma sociabilité, ce n’était pas compliqué de connaitre tout ce petit monde à force.

    « Tu t’es trouvé une chambre sur le campus au fait ? »

    ¾ des étudiants étaient sur le campus après tout même si les chambres commençaient à se faire rare.

xXx
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
MessageSujet: Re: Ben ça commence mal...quoique [Mayra Rawinson]   Mer 1 Juil - 4:16

« Il semblerait qu'elle ait remarqué que j'ai jetté un oeil sur son décolté...ça a pas l'air de la déranger... » pensa-t-il. « En même temps, sans passer pour un pervers, c'est dur de pas le remarquer...passons à autre chose, elle me parle ».

Mayra parla à son tour de ses études. Elle était en Photographie. Aie ! Comme Ivy. Oui, Ivy était une photographe née, elle était passionée par ça depuis toute jeune et avait un vrai talent. C'était tout de même étrange que la première personne qu'il rencontre soit aussi dans la photographie. Mais bon, le hasard faisait bien les choses, d'ailleurs certains appellent ça le destin (chose logique étant donné que τύχη est la racine du mot hasard et du mot destin en grec). Enfin, elle venait à son tour de s'introduire. Elle parla aussi de son oral et de son book, elle attendait ses notes.

Ben, j'éspère pour toi que tout se passera bien !

Rien de tel qu'une bonne petite phrase de ce type pour détendre l'atmosphère hein ? Enfin, c'était toujours ça de gagner, plus il détendra l'atmosphère, plus vite il créera une relation avec elle. Parce que c'est qu'il voulait hein ? Il voulait bien se faire une nouvelle vie ici ? C'était ça le problème, c'est qu'il hésitait trop, il avait trop de remords à avoir quitté Las Vegas, Ivy, les Eagles, les potes, son université... C'était quand même un choix difficile qu'il avait prit, quoiqu'il n'avait pas trop eu le choix. Ben ça commence mal...quoique...il venait tout juste de se faire inviter par la jolie Mayra à boire un café à la cafétéria. Mais dis donc, c'était déjà un très bon début. Surtout qu'il n'avait rien de prévu. Bon, il pourrait aller se préparer pour demain, mais il avait encore largement le temps. Et puis, on ne refuse pas une invitation par une fille voyons.

Ce serait avec plaisir, dit-il avec le sourire, tu me montres où c'est, parce que c'est la première fois que je mets les pieds ici !

Elle accepta et commença à le guider vers la cafet. Mais elle posa par la suite une question...disons délicate. Personne ne pouvait lui en vouloir, elle n'avait aucune idée de à qui elle parlait. Elle demanda mot pour mot : « Alors comme ça tu viens de Las Vegas. Je n’y ai jamais mis les pieds. Comment ça se fait que tu sois dans le coin ? Y’avait pas la filière que tu recherchais là bas ? ». C'est vrai qu'en apparence, sa question était totallement innocente, mais c'était pas la bonne personne. Mais pourtant Alex allait y répondre, il allait être franc. Mayra allait être un test, si elle réagissait bien à son histoire, alors c'est qu'il pourrait être accepté tel qu'il est ici, sinon, il faudrait voir ailleurs.

J'vais être franc avec toi, mon histoire n'a rien d'un conte de fée. Je suis né à Las Vegas et j'y ai toujours vécu jusqu'à maintenant. Là bas, pour des gens comme moi, c'est dur de s'ennuyer. Je suis passioné d'automobile et la nuit je faisait des courses...des courses illégales. Illégales dans le sens ou on roule beaucoup plus vite que les limitations réglementaires. Un jour, un groupe de gangsta ennemi est venu chercher les problèmes chez les miens. Je me suis battu avec l'un d'eux et me suis fait arrêter par la police. Ce jour là mes parents ont quitté Las Vegas et sont venus vivre ici. Puis, comme tu le sais, il y a eu un tremblement de terre ici...


Il marqua une pause avant de reprendre en avalant sa salive.


Mes deux parents sont morts sous les débrits d'un immeuble. Ça m'a vraiment retourné, et deux jours plus tard, je me suis encore fait arrêter par la police pour violence sur deux mecs qui avaient trouvé amusant de charier les morts de ce tremblement. L'inspecteur en chef me proposa deux solutions, soit quitter la ville soit aller en prison. Donc j'ai décidé de venir habité ici, là où mes parents reposent. Puis je suit toujours mes études. Par contre, la différence c'est que je suis contrôlé par la police super souvent... Voilà, tu sais à peu près tout ce qu'il y à savoir.

Ce fut assez étrange de raconter sa vie comme ça, surtout de devoir remonter le passé. Mais il fallait qu'il parle, il fallait qu'elle sache.

Pour mon logement, je suis pour l'instant sur le campus parce que j'attends une réponse de collocation. Mais si tu as mieux à me proposer, je suis partant.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
MessageSujet: Re: Ben ça commence mal...quoique [Mayra Rawinson]   Mer 1 Juil - 4:50


xXx


    « Ben, j'espère pour toi que tout se passera bien ! »

    Je me contentais de croiser les doigts en lui montrant car dire « merci » pouvait porter malheur –oui oui je croyais à ses vieux trucs un peu étranges- et j’espérais aussi que tout se passerait bien mais je ne me faisais pas trop trop de soucis. Certes la photographie était tout ce que je désirais faire depuis pas mal de temps maintenant mais je n’avais jamais été inquiète pour mes études ou bien mes examens ou autres. Non pas que je me crois au dessus de la moyenne mais je n’avais tout simplement pas grand-chose qui arrivait à me contrarier. La seule chose qui pouvait m’inquiéter dans ce bas monde c’était qu’il puisse arriver quelque chose à mon père et aux gens que j’aimais. Comme pour beaucoup quoi. Enfin la question n’était pas là pour l’instant aussi je me contentais de proposer à Alex de venir boire un café avec moi comme ça on pourrait continuer de discuter et je pourrais lui montrer où se trouvait la cafet’.

    « Ce serait avec plaisir, tu me montres où c'est, parce que c'est la première fois que je mets les pieds ici ! »
    « Je te ferais faire le tour si tu veux comme ça tu te perdras pas ! »


    C’était toujours le truc super c*n quand on arrivait dans un endroit : se perdre alors qu’on allait à son premier cours xD. Je m’engageais donc dans les couloirs avec lui tout en lui montrant, ici et là, ce qu’étaient les salles qu’on croisait. Je ne savais pas trop quels cours il avait exactement en « physique » mais bon je pouvais au moins lui montrer les grands axes. Après il avait l’air plutôt sociable donc je ne me faisais pas de soucis sur le fait qu’il trouverait des gens pour l’aider. Comme moi. Enfin l’année étant presque finie je me doutais qu’il venait surement pour juste valider son année et prendre ses marques pour l’année prochaine. Enfin c’était ce qui me paraissait le plus crédible et, curieuse comme j’étais, je me permettais de lui demander ce qu’il faisait dans le coin. Sans me douter l’ombre d’un instant de ce qu’il allait me dire.

    « J'vais être franc avec toi… »

    C’était marrant je n’aimais pas souvent quand les réponses commençaient ainsi aussi je me demandais ce qu’il allait me sortir…

    « … mon histoire n'a rien d'un conte de fée. Je suis né à Las Vegas et j'y ai toujours vécu jusqu'à maintenant. Là bas, pour des gens comme moi, c'est dur de s'ennuyer. Je suis passionné d'automobile et la nuit je faisais des courses...des courses illégales. Illégales dans le sens où on roule beaucoup plus vite que les limitations réglementaires. »

    Oui oui ça je savais ce que c’était que des courses illégales. J’avais toujours vécu dans ma petite bulle mais bon je savais quand même ce que les jeunes de mon âge appréciaient et j’avais eut un ou deux ex qui aimaient particulièrement faire joujou avec leur bolide la nuit.

    « Un jour, un groupe de gangsta ennemi est venu chercher les problèmes chez les miens. Je me suis battu avec l'un d'eux et me suis fait arrêter par la police. Ce jour là mes parents ont quitté Las Vegas et sont venus vivre ici. Puis, comme tu le sais, il y a eu un tremblement de terre ici... Mes deux parents sont morts sous les débris d'un immeuble. Ça m'a vraiment retourné, et deux jours plus tard, je me suis encore fait arrêter par la police pour violence sur deux mecs qui avaient trouvé amusant de charrier les morts de ce tremblement. L'inspecteur en chef me proposa deux solutions, soit quitter la ville soit aller en prison. Donc j'ai décidé de venir habiter ici, là où mes parents reposent. Puis je suis toujours mes études. Par contre, la différence c'est que je suis contrôlé par la police super souvent... Voilà, tu sais à peu près tout ce qu'il y à savoir. »
    « Tu as eut une vie bien remplie en effet. Mon papa a aussi eut beaucoup de dégâts a cause du tremblement mais, heureusement, je l’ai toujours avec moi. Maman est partie il y a longtemps par contre… Mais bon on apprend à vivre avec… Enfin on essaie... En tout cas je suis désolée pour tes parents et je comprends ton choix de venir ici. Quant au reste… Faut bien savoir s’amuser. S’arrêter est toujours le plus dur et tant que tu es toujours en vie, c’est le plus important ! »


    Je lui fis un petit clin d’œil alors qu’on entrait enfin dans la cafétéria et que je me commandais un café. Ici j’avais des amis de toute sorte. Des gens qui avaient été un peu dans une bulle comme moi et des gens qui avaient eut une vie plus « tumultueuse » comme Alex aussi son histoire ne m’étonnait pas et, à vrai dire, je comprenais ses choix tout simplement. Je ne jugeais pas... En tout cas je ne me voyais pas juger une vie que j'aurais surement pu avoir si j'étais née ailleurs... Après non je n’avais pas dit que ma mère était « morte » mais c’était un mot que je n’aimais pas. Et puis… Je me souvenais encore de mes idées de petite fille quand je pensais que je n’avais qu’à aller sur la plage pour voir apparaitre le TARDIS qui me ramènerait ma petite maman car avec le Doctor Who pour m’avouer qu’elle était juste partie quelques années mais qu’elle était de retour. Et j’avais beau avoir grandi… Ce genre de rêves restait… Toujours un peu… C'était bête mais c'était ainsi...

    « Pour mon logement, je suis pour l'instant sur le campus parce que j'attends une réponse de collocation. Mais si tu as mieux à me proposer, je suis partant. »
    « Une collocation dans quel coin ? »


    Demandais je curieuse en récupérant mon café pour ensuite aller me poser à une table où on pourrait continuer de discuter tranquillement.

    « Oh je suis encore au campus moi tu sais. Faut que je me trouve un autre endroit d’ailleurs car j’ai fini cette année et je n’ai même pas encore cherché pour me trouver un petit logement dans le coin. »

    Bon j’avais mis assez de côté pour m’en sortir financièrement et puis je pourrais faire plus d’heures au Starbuck donc je devrais m’en sortir. Fallait juste que je me bouge et que je vois avec Max ce qu’elle voulait faire l’année prochaine.

    « Tu t’es trouvé un petit boulot pour payer le loyer ? »

xXx
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
MessageSujet: Re: Ben ça commence mal...quoique [Mayra Rawinson]   Mer 1 Juil - 17:10

Après avoir accepté son offre, Alex se fit emporter par Mayra pour une visite express des alentours. Elle lui montra les coins utiles, les salles principales, la bibliothèque, les portes menant l’extérieur, les escaliers… C’était vraiment sympa de sa part de lui montrer un peu comment se débrouiller ici, surtout que lui (et ça elle ne le savait pas) était en train de tout photographier intellectuellement pour connaître exactement les lieux. Quoique ceci n’allait pas vraiment lui servir tout de suite, étant donné que la fin de l’année était en train d’approcher très rapidement. Mais le ‘patron’ l’université (c’est comme ça qu’il avait l’habitude d’appeler le directeur) lui avait clairement demandé de se rendre aux cours de demain pour se présenter aux professeurs. Il ne l’aurait pas fait en temps normal mais étant surveillé de près, il décida de se plier à la volonté du patron. Mais ses vrais cours allaient commencer l’année prochaine. D’ailleurs il ne stressait pas à ce sujet, il avait toujours eu une grande facilité à avoir de bonnes notes et à apprendre ses leçons (c’est lié non ? :p).

Puis il lui raconta son histoire, il prit d’ailleurs la parole un moment, mais elle avait plutôt l’air d’écouter sans broncher, et peut-être même, j’ai bien dit peut-être, avec un certains plaisir. Pas un plaisir parce que Alex avait eu que des m*rdes ces derniers temps, non un plaisir parce qu’il parlait et qu’il racontait sa vie. Remarque, c’était compréhensible, on est toujours content quand on voit que quelqu’un accepte de s’ouvrir un peu à nous. Aussi étrange que cela puisse paraître, Mayra réagit parfaitement. Elle ajouta d’ailleurs quelque chose à cette histoire en parlant d’elle et de ce qui lui était arrivé après le séisme. « Mon papa a aussi eut beaucoup de dégâts mais, heureusement, je l’ai toujours avec moi… Maman est partie il y a longtemps par contre…». Bien sûr il aurait pu s’arrêter là, et juste laisser passer la phrase, mais il voulait en savoir plus :

Ah je suis désolé. Et ton père que lui est-il arrivé ?

Puis à la suite elle ajouta une phrase qui éveilla comme une illumination dans la tête d’Alex. « Mais bon on apprend à vivre avec… Enfin on essaie... » elle dit. C’est là qu’Alex remarqua qu’il avait très rapidement appris à vivre avec. Il était triste de les avoir perdu mais…il ne se donnait pas l’impression de les manquer, il avait comme l’impression que sa vie sur ce niveau n’avait pas changé, ils n’étaient juste…pas là. La vérité est qu’il n’en avait pas encore pris conscience, enfin pas totalement. Il ajouta alors à cette phrase :

De toute façon, on n’a pas vraiment le choix, plus rien ne peut les faire revenir…

Puis ils changèrent de sujet, ils parlèrent logement. Pas que ce sujet était trop sensible, au contraire, enfin non il était quand même un peu délicat, mais elle avait posé cette question, alors Alex n’allait pas la forcer à en dire beaucoup plus.

J’ai trouvé une annonce du côté de Chinatown avec une certaine Izzie, mais je n’ai pas de réponse. C’est pour ça que je pense prendre mon appart’ et moi-même demander une colloc’. En fait, je n’ai pas de problème de moyen, mon père avait amassé une certaines somme et j’ai tout reçu. Mais je préfère la collocation parce que ça permet d’avoir un peu d’ambiance à la maison, de pas être seul, de partager des choses…enfin tu vois quoi. Mais sinon, question boulot…Tu sais, je t’ai dit qu’on m’avait demandé de quitter la ville, ben j’avais pas vu les petites lettres du contrat, c'est-à-dire, je doit trouver un boulot stable, et interdiction de travailler dans un garage, je doit suivre mes études et habiter dans un logement stable aussi. Sans compter les flics qui aiment me faire ch*er quand ils me rencontrent…

Il eut comme une idée dans sa tête, enfin un début d’idée, juste le bourgeon qui donnerait la fleur. Elle cherchait un logement, d’accord. Il va avoir un logement, d’accord. Mais il cherche aussi une colloc’ ! C’est que ça pouvait être parfait…Mais il fallait attendre avant de proposer, pour ne pas passer pour un plan c* l.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
MessageSujet: Re: Ben ça commence mal...quoique [Mayra Rawinson]   Jeu 2 Juil - 23:20

xXx

    « Ah je suis désolé. Et ton père que lui est-il arrivé ? »
    « Il a perdu sa boutique et une partie de notre maison mais bon ce n’est que du matériel contrairement à toi. Je pense revenir d’ailleurs cet été pour pouvoir l’aider à tout rebâtir. »

    Je ne me voyais pas laisser mon père tout gérer tout seul. J’avais posé un mois de vacances au Starbuck pour pouvoir le faire donc – à part si Max avait prévu quelque chose de particulièrement croustillant pendant un mois – je comptais bien partir au moins 3 semaines auprès de mon père pour pouvoir l’aider à tout reconstruire. Bon ok je n’étais pas une force de la nature mais ce n’était pas pour autant que je ne pouvais pas l’aider pour certaines taches et je ne comptais pas le laisser faire cela tout seul. Heureusement il avait des sous de côté aussi il allait pouvoir se payer des ouvriers mais bon… Je n’avais pas envie de le laisser seul dans cette épreuve. Je ne l’avais jamais laissé seul et cela n’allait pas commencer aujourd’hui c’était clair.

    « De toute façon, on n’a pas vraiment le choix, plus rien ne peut les faire revenir »

    Là je ne préférais rien dire. Je savais très bien que mes idées un peu farfelues concernant le Doctor Who et autre ne pouvaient pas être comprises et même si j’étais une jeune femme qu’on considérait plutôt comme exubérante je n’avais pas non plus envie de passer pour une folle auprès d’un jeune homme que je commençais seulement à connaitre. Je lui adressais donc un doux sourire en entrant dans la cafeteria et en changeant rapidement de sujets comme je trouvais soudainement mon café bien plus intéressant. Oui oui j’avais évité de répondre et j’étais persuadée que cela s’était vu mais bon… Peut être qu’un jour je lui expliquerais tout cela. Si on devenait plus proches quoi.

    « J’ai trouvé une annonce du côté de Chinatown avec une certaine Izzie, mais je n’ai pas de réponse. C’est pour ça que je pense prendre mon appart’ et moi-même demander une colloc’. En fait, je n’ai pas de problème de moyen, mon père avait amassé une certaines somme et j’ai tout reçu. Mais je préfère la collocation parce que ça permet d’avoir un peu d’ambiance à la maison, de pas être seul, de partager des choses…enfin tu vois quoi. »
    « Oui je comprends ! Je ne pense pas que je pourrais vivre seule moi non plus ! En plus j’ai l’habitude du campus alors… »
    « Mais sinon, question boulot…Tu sais, je t’ai dit qu’on m’avait demandé de quitter la ville, ben j’avais pas vu les petites lettres du contrat, c'est-à-dire, je doit trouver un boulot stable, et interdiction de travailler dans un garage, je doit suivre mes études et habiter dans un logement stable aussi. Sans compter les flics qui aiment me faire ch*er quand ils me rencontrent… »
    « Et tu as trouvé ? Sinon je peux te filer des adresses. J’ai pas mal de potes qui travaillent donc ce n’est pas dur de me renseigner. »

    Et puis j’avais déjà des idées car je savais qu’on cherchait là où je travaillais mais aussi au mcdo de Max et au supermarché car ils avaient toujours besoin de main d’œuvres. Bah ouais c’était une ville qui bougeait beaucoup et avec le tremblement il y avait pas mal de personnes qui étaient partis. Soit parce qu’ils n’avaient plus de maisons, soit pour fuir un lieu où ils avaient peur donc c’était la grosse recherche dans pas mal d’enseigne depuis quelques temps. Moi je travaillais depuis un an et demi au Starbuck déjà et j’étais bien contente de mon petit taf. En plus l’ambiance était vraiment agréable donc je n’allais pas m’en plaindre ! C’était rare les boulots où on y allait de bon cœur quand même. Enfin… Pas forcément avec moi comme j’avais tendance à toujours être de bonne humeur mais bon…

    « Tu restes dans le coin pour les deux mois des vacances du coup ou tu as quand même le droit de partir en vacances ? »

    C’était aussi un truc écrit en tout petit qu’il n’avait pas le droit de prendre des vacances ou bien il avait tout de même droit à cela. Ca ferait beaucoup quand même si ce n’était pas le cas…

xXx
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
MessageSujet: Re: Ben ça commence mal...quoique [Mayra Rawinson]   Ven 3 Juil - 1:47

Pas de chance pour le père de Mayra, il avait perdu gros dans cette histoire. Certes comme elle l'avait fait remarqué : « mais bon ce n'est que du matériel », mais ça restait tout de même des pertes considérables. « Je pense revenir d'ailleurs cet été pour pouvoir l'aider à tout rebâtir » disait-elle. C'était très gentille de sa part, Alex aussi amerait faire quelque chose pour les gens qui ont perdu dans cette histoire. Il avait d'ailleurs fait don de certaines sommes d'argent pour aider les familles en detresse, leur fournir un logement provisoire, engager des gens pour les aider à rebâtir. D'ailleurs qui sait, peut-être que l'argent qu'il avait versé allait revenir au père de Mayra. Et puis si ils devenaient plus proche (ce qui devenait au fur et à mesure de la conversation de plus en plus probables) il pourrait proposer à Mayra de l'accompagner aider son père. Enfin, il faudra voir ça plus tard, rien était encore sûr.

Tu sais, même si c'est du matériel, ça reste quand même quelque chose de perdu. Ce séisme a vraiment causé beaucoup de dégâts ici et je crois que toute l'aide est la bienvenue. Mais le pire c'est que certaines personnes n'ont ni les moyens de se payer un nouveau logement, ni la force de rebâtir leur maison, ils n peuvent pas se payer d'ouvrier...c'est vraiment dur pour eux. J'ai d'ailleurs fait des dons pour ces gens là, mais Dieu sait où va cet argent.


C'est vrai que les magouilles dans les domaines humanitaires ça existait. C'était rare, mais ça existait. Puis une fois à la cafétéria, ils changèrent de sujet. Elle commanda un café et il opta pour un Sprite. Avec cette chaleur, il n'aurait pas résister à une dose de caféine brulante. Il parlèrent logement et boulot. Il venait (comme je vous l'ai dit avant) de penser à lui proposer peut-être un plan colloc' mais il n'était pas sûr que ça la brancherai, en plus elle devait surement avoir d'autres ami(e)s ici. Mais elle dit une phrase qui lui fit esquisser un sourire. Remarque cela ne voulait rien dire mais le ton le fit réfléchir. « Oui je comprends ! Je ne pourrais pas vivre seule moi non plus ! En plus j'ai l'habitude du campus alors... ». C'est vrai que pour Alex ça voulait un peu dire 'Qu'est ce que tu attends, propose moi ce plan colloc', tu vois que je le demande', mais mieux vallait ne pas s'emballer.


C'est sûr que la vie à plusieurs c'est beaucoup plus cool. Moi j'avais l'habitude parce que je vivais avec ma copine et puis on invitait souvent pas mal de gens alors ça nous faisait du monde à la maison. Mais bon, d'aurénavant j'habite seul. Enfin, pour l'instant, je compte bien y remédier.


Il lui fit un sourire. Peut-être qu'elle comprendrait qu'il pensait à elle pour l'appart'. Enfin...


Non non c'est bon, j'me suis fait embauché au centre commercial, comme ça les flics me font pas ch*er et moi je suis tranquille. Mais je voulais pas trop ce genre de boulot au début, mais les gens n'embauche pas beaucoup les étudiants sauf si c'est pour un caissier, un homme pour le nettoyage... Et puis comme j'ai pas trop le droit d'aller taffer dans un garage... Enfin, je pense que dans quelques mois je pourrais changer pour garagiste au moins. Histoire de toucher un peu de féraille. Et toi tu travailles ?

La question venait de sortir à la dernière minute, juste au moment où Alex venait de remarquer qu'il parlait un peu trop et qu'elle pas assez. C'est vrai qu'il avait pas mal raconter sa vie là, c'était pas sûr que Mayra y porte vraiment de l'intêret. Mais si, sinon elle ne lui aurait pas proposé un café...

Non, pour les vacances je suis tranquille. Comme ils m'ont dit, c'est le beau temps avant la tornade. Je crois qu'ils veulent me faire passer une sale année, mais sérieusement, ils ne me font pas peur. Bref il faut que je me trouve de quoi m'occuper ces vacances, étant donné que je ne peux pas retourner à Las Vegas... Hésite pas à partager si t'as un plan, je suis ouvert aux rencontres. Toi tu pars voir ton père c'est ça ? Sinon tu va faire quoi ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
MessageSujet: Re: Ben ça commence mal...quoique [Mayra Rawinson]   Ven 3 Juil - 22:49

xXx

    « Tu sais, même si c'est du matériel, ça reste quand même quelque chose de perdu. Ce séisme a vraiment causé beaucoup de dégâts ici et je crois que toute l'aide est la bienvenue. Mais le pire c'est que certaines personnes n'ont ni les moyens de se payer un nouveau logement, ni la force de rebâtir leur maison, ils n peuvent pas se payer d'ouvrier...c'est vraiment dur pour eux. J'ai d'ailleurs fait des dons pour ces gens là, mais Dieu sait où va cet argent. »
    « C’est franchement généreux de ta part. »

    Limite je me sentais radine par rapport à lui mais je devais avouer que je n’avais fait aucun don en ce qui me concernait. Je n’avais pas beaucoup d’argents –même si je travaillais quand même 25 heures au Starbuck- et le peu que j’avais je le mettais de côté pour pouvoir me payer mes loyers l’année prochaine mais aussi mes petits a côtés car j’étais une jeune fille qui aimait sortir aussi cela engageait pas mal de sous pour les sorties mais aussi pour les fringues qui allaient avec. Peut être que quand j’aurais plus de sous ce serait plus facile de faire ce genre de choses. Ou pas… Peut être que j’étais quand même un peu égoïste. Il est vrai que si jamais de quoi donner mes sous j’irais de préférence les données à mon père. Les miens d’abord quoi. U.U

    Je rentrais enfin dans la cafet’ et allais me prendre un café avant de partir m’installer avec Alex. Le sujet arriva rapidement sur les appartements, la colocation et le boulot. Je ne savais pas encore si on allait se mettre en colocation avec Max l’année prochaine aussi j’attendais qu’on en reparle pour ensuite penser à ce qu’Alex venait de me dire. J’avais compris qu’il recherchait une amie pour partager son appartement et qu’il me proposait à demi mots si je le désirais mais je ne pouvais pas répondre tout de suite en fait…. Je soufflais un peu sur mon café avant d’en boire une gorgée.

    « C'est sûr que la vie à plusieurs c'est beaucoup plus cool. Moi j'avais l'habitude parce que je vivais avec ma copine et puis on invitait souvent pas mal de gens alors ça nous faisait du monde à la maison. Mais bon, dorénavant j'habite seul. Enfin, pour l'instant, je compte bien y remédier. »
    « Je pense me mettre en colocation avec ma best l’année prochaine mais si jamais ça ne se fait pas et que la place est toujours libre de ton côté, je viendrais t’embêter !! »

    Fis-je en lui faisant un clin d’œil avant de boire une nouvelle gorgée de café. Je ne voyais pas pourquoi je ne pourrais pas lui demander comme il semblait tout a fait charmant. Mais bon je ferais toujours passer Max avant tout le monde et cela faisait maintenant deux ans qu’on vivait toujours l’une avec l’autre malgré le fait qu’on ne soit pas dans la même chambre alors je ne me voyais pas lui faire faux bond. Surtout que j’avais l’habitude de vivre avec elle.

    « Non non c'est bon, j'me suis fait embauché au centre commercial, comme ça les flics me font pas ch*er et moi je suis tranquille. Mais je voulais pas trop ce genre de boulot au début, mais les gens n'embauche pas beaucoup les étudiants sauf si c'est pour un caissier, un homme pour le nettoyage... Et puis comme j'ai pas trop le droit d'aller taffer dans un garage... Enfin, je pense que dans quelques mois je pourrais changer pour garagiste au moins. Histoire de toucher un peu de ferraille. Et toi tu travailles ? »
    « Je travaille au Starbuck depuis deux ans maintenant. Un petit 25 heures qui me permet de me faire des sous. Viens y faire un tour si ça te tente, j’te paierais un café »

    J’aimais beaucoup qu’on vienne me voir sur mon lieu de travail et le chef avait confiance en moi aussi je pouvais faire cela sans le moindre soucis. Avec l’hyper activité qui me caractérisait de toute façon je n’en oubliais pas pour autant le boulot donc je pouvais discuter avec mes amis pendant les moments de pause. Perso je n’y connaissais rien du tout en mécanique aussi je ne pouvais pas forcément savoir ce que cela faisait de ne pas pouvoir s’en approcher mais cela devait peut être, être comme ci on me demandait de laisser mon appareil photo au rebus… Cela me ferait clairement ch*er.

    « Non, pour les vacances je suis tranquille. Comme ils m'ont dit, c'est le beau temps avant la tornade. Je crois qu'ils veulent me faire passer une sale année, mais sérieusement, ils ne me font pas peur. Bref il faut que je me trouve de quoi m'occuper ces vacances, étant donné que je ne peux pas retourner à Las Vegas... N’hésite pas à partager si t'as un plan, je suis ouvert aux rencontres. Toi tu pars voir ton père c'est ça ? Sinon tu va faire quoi ? »
    « Je ne sais pas encore. Je n’ai qu’un mois de toute façon donc je pensais aller voir mon père au moins 3 semaines. De toute façon c’est au bord de la mer alors je ne vais pas me plaindre. Il habite près de Seattle. Et puis ensuite je passe une semaine avec ma best je pense. Donc si tu veux venir découvrir Seattle tu es le bienvenu…. »

    Sinon elle ne pouvait pas trop aider à part lui montrer des coins sympas à Los Angeles tout simplement. Elle but une nouvelle gorgée de café tout en saluant deux jeunes filles qui venaient de rentrer dans le cafet. Ayant chaud elle remonta ses cheveux en sortant une baguette qu’elle avait de coincé dans sa demi manche et releva ses cheveux, dévoilant son tatouage sur sa nuque.

    « Sinon je peux te montrer les coins sympas ici. Tu aimes faire quoi comme sortie ? Boite ? Ciné ? »

xXx
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
MessageSujet: Re: Ben ça commence mal...quoique [Mayra Rawinson]   Sam 4 Juil - 17:39

«  C'est franchement généreux de ta part » disait-elle. En fait, Alex avait surtout fait ça pour s'imaginer venir en aide à ses parents. C'est un phénomène psychologique assez courant qui fait que les gens voulant exprimer leur sentiments envers quelqu'un d'innaccessible se reporte sur d'autres personnes. Comme par exemple, quelqu'un qui est en colère contre une autre personne qu'il ne peut pas 'battre' ou 'défier' va sûrement passer ses nerfs sur quelqu'un autour de lui. Ce système existe aussi sur les gens amoureux, ils se rendent compte que la personne visée n'est pas du tout interessée alors il tombe soudainement sous le charme de quelqu'un d'autre, pour dégager les sentiment qu'ils ont. Et là, c'était le cas, il aurait tellement aimé venir en aide à ses parents qu'il a fait comme si c'est eux qu'il aidait en donnant aux autres personnes. Et puis en y réflchissant bien, Alex se disait que c'est ce que ses parents auraient voulu qu'il fasse, un beau geste pour les gens en mal de moyen. Il répondit juste à ça par un sourire de coin.

Ils étaient maintenant bien assis au milieu de cette cafetéria un peu bruiante (mais juste un pue, contrairement aux autres qu'on peut souvent visiter dans les autres université). Il bu une grosse gorgée puis écouta la réponse de Mayra. « Je pense me mettre en collocation avec ma best l'année prochaine mais si jamais ça ne se fait pas et que la place est toutjours libre de ton côté, je viendrais t'embêter !! ». Au oui, il aimerait bien que tu viennes l'embêter un peu. De toute façon, il avait senti dès le premier coup que ça collocation semblait foutue d'avance avec cette Izzie, donc la place serait sûrement libre. Et puis en y pensant, ça ne faisait rien s'il était seul, parce qu'il avait comme un...un don pour se trouver quelqu'un avec qui 'dormir'...Mais attention, il n'était pas un connard, c'était juste un truc d'étudiant comme ça, on partageait tout.

Ben c'est comme tu veux écoutes, la place sera peut-être libre.


Le seul problème entre guillemets c'est que s'il avait un ou une colloc' c'était moins facile de ramener des filles à la maison, ça pouvait déranger, rendre jaloux, ou même parfois les gens demandait à faire partager. Hors Alex ne partageait jamais ce genre de chose (chose ne désigne pas les filles comme des objets, je précise).

Mayra travaillait au Starbuck. C'était comme elle disait « Un petit 25 heures qui me permettait de faire mes sous ». Elle avait du courage de faire 25h là bas, Alex lui ne s'était pas foulé, il avait pris ce boulot uniquement à mi-temps pour qu'on le laisse tranquille. Oui, s'il n'avait pas trouvé un boulot rapidement, il aurait pu être engagé comme membre du personnel (poubelle, nettoyage...) dans la boîte de nuit Coyott à LA. Cette boîte de nuit où il avait prévu de se rendre assez souvent, imaginez qu'il y soit employé comme technicien de surface ! Il aurait perdu tout son charme auprès des filles qu'il rencontrait là bas. « Viens y faire un tour si ça te tente, j'te paierais un café. » lui proposa-t-elle.

Ce serait avec plaisir, enfin si bien sûr ça ne dérange pas ton patron que tu y invite des gens pendant tes heures de service, ce serait bête que tu ais des problèmes.


[i]Cette phrase était sorti involontairement de sa bouche, il ne croyait pas se qu'il venait de dire. Si elle l'invitait, c'est qu'elle l'avait sûrement déjà fait avec d'autres gens et que son patron le tolérait. C'était tout de même une gentille invitation et il serait enchanté d'aller lui rendre visite là bas. Surtout qu'il avait toujours adoré leur boissons ! Vint le sujet des vacances, ce qu'avait dit Alex se confirma, elle partait voir son père, au moins trois semaines. Puis elle devait passer une semaine avec sa meilleure amie. Mais elle ajouta quelque chose qui lui fit donner le sourire. « Si tu veux venir découvrir Seattle, tu es le bienvenu. ». Encore une fois il se faisait invité, c'était un signe de début d'amitié ça non ?

Ouais ce serait avec plaisir, il faudra juste que je prévienne les autorités que je quitte la ville mais ce serait avec joie. Au fait, c'est qui cette amie dont tu me parles ?

Oui parce que c'était tout de même sa « best » et il ne savait pas du tout de qui elle parlait. Mieux valait rester informer et comme s'il vient à la rencontrer il pourrait directement en savoir un peu sur elle.Elle lui proposa aussi de lui montrer quelques endroit à LA, pour sortir ou autre chose.

Moi ? Ben j'aime faire plein de chose, je sors pas mal. J'ai entendu parler d'une boîte pas très loin d'ici, le Coyott, ça te dit quelque chose ? Sinon niveau ciné je suis fan, j'ai vu des tonnes de films, donc je vais sûrement y aller prochainement. Et puis il faut pas oublier que d'ici quelques mois je me remettrais aux courses de voiture. Et toi tu sors...enfin j'veux dire tu fais quoi de tes soirées ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
MessageSujet: Re: Ben ça commence mal...quoique [Mayra Rawinson]   Ven 10 Juil - 1:51

xXx

    Un truc d’étudiant ? Tiens c’était marrant mais je savais exactement de quoi il parlait. J’avais rarement eut froid ses dernières années pendant les longs mois d’hiver et je ne m’étais jamais ennuyée pendant les mois de beaux temps. J’avais toujours profité de la vie – trop de l’avis de certains et surtout certaines – mais je m’en moquais pas mal ayant juste envie de profiter de la vie et surtout de ma jeunesse ! Quoique jeunesse… Quand je voyais mon père qui avait aujourd’hui 45 ans je me disais que c’était plutôt un truc de famille car c’était un beau dragueur quand même. Il avait aimé une fois – ma mère – et depuis se contentait de profiter de la vie et je ne lui en voulais aucunement. Nous avions toujours été une famille qui profitait de la vie au maximum aussi je savais que maman aurait voulu qu’il continue de vivre. Tout comme moi à vrai dire. Le seul soucis … Qui avait toujours été d’ailleurs c’était qu’un homme qui aimait les femmes et qui enchainait les conquêtes était un don juan mais une femme qui aimait les hommes c’était pas tout a fait aussi glamour… Enfin – comme toujours – je me moquais de ce qu’on pouvait penser et je continuais de m’amuser et de profiter du moindre moment que je pouvais vivre.

    « Ben c'est comme tu veux écoutes, la place sera peut-être libre. »

    Qui sait… Je me contentais de lui adresser un sourire malicieux tout en me replongeant dans mon café qui était chaud, certes, mais que j’appréciais tout de même malgré la chaleur de la journée. La conversation tourna vite sur le sujet boulot et j’expliquais à Alex que je travaillais au Starbuck. Pour moi 25 heures ce n’était pas beaucoup mais j’avais toujours été une hyperactive alors forcément cela me paraissait vraiment peu. Surtout que maintenant je n’avais fini mes années en tant que pompom girls et mes études. J’avais plus que mon oral et ensuite le tournage de Street Soldiers à faire pour cet été… Et puis les vacances chez papa et les travaux bien entendu mais ça me paraissait peu T_T.

    « Ce serait avec plaisir, enfin si bien sûr ça ne dérange pas ton patron que tu y invite des gens pendant tes heures de service, ce serait bête que tu ais des problèmes. »
    « Pas de soucis ! T’inquiètes pas ! »

    Mon patron n’était pas chiant de toute façon et vu tous les services que je lui rendais à longueur d’années, il me permettait pas mal de choses. Tant que je travaillais correctement quand même il n’y avait pas de soucis aussi c’était avec plaisir que je prendrais un café avec Alex pendant une de mes minis pauses. Après tout mes collègues avaient droit à des pauses clopes alors je pouvais bien avoir droit à des pauses cafés moi comme je ne fumais pas !

    « Ouais ce serait avec plaisir, il faudra juste que je prévienne les autorités que je quitte la ville mais ce serait avec joie. Au fait, c'est qui cette amie dont tu me parles ? »
    « Je vais te filer mon numéro de portable comme ça tu pourrais me tenir au courant si tu veux venir. »

    Fis-je en fouillant dans mon sac pour en sortir mon Iphone histoire de noter le numéro de téléphone d’Alex aussi et je lui filais le mien que je connaissais par cœur en vérifiant quelques secondes mes mails mais je n’avais rien de bien important en attente. Juste deux ou trois conneries comme je préparais le bal étudiant et que je me cherchais une belle robe à porter. A la seconde question d’Alex, je fouillais dans les photos que j’avais sur mon portable pour chercher une image de Max correcte. J’en trouvais enfin une que je lui montrais.

    « Max Guevara. On se connait depuis deux ans maintenant. C’est ma voisine de chambre depuis que je suis à l’UCLA. »

    Expliquais je avec simplicité en récupérant mon portable car ensuite j’avais des images à la plage et Max allait me tuer si je montrais une image d’elle en maillot de bain à un inconnu >_<’.

    « Moi ? Ben j'aime faire plein de chose, je sors pas mal. J'ai entendu parler d'une boîte pas très loin d'ici, le Coyott, ça te dit quelque chose ? Sinon niveau ciné je suis fan, j'ai vu des tonnes de films, donc je vais sûrement y aller prochainement. Et puis il faut pas oublier que d'ici quelques mois je me remettrais aux courses de voiture. Et toi tu sors...enfin j'veux dire tu fais quoi de tes soirées ? »
    « J’ai des amies qui travaillent au Coyott donc oui je connais. »

    Une boite que les mecs appréciaient beaucoup et il faudrait peut être que je regarde pour m’y trouver un mi temps l’année prochaine histoire de pouvoir me faire des tunes quand même. Mouaip… Fallait que j’en parle aux filles pour voir si ça recrutait à partir d’aout.

    « J’suis assez fan de ciné aussi. Si y’a des films où tu trouves personnes pour y aller, fais signe. Sinon j’aime le ciné, les concerts, le théâtre, l’opéra, les boites, le bowling et puis les soirées « cool ». J’ai été pompom girls pendant deux ans donc j’ai appris à apprécier les matchs de basket je dois avouer. J’aime bien les courses de voitures – en observatrice par contre xD – et puis j’aime bien aussi les jeux de rôles et… Hummm… »

    Oui cela se voyait que j’étais une hyperactive qui bougeait beaucoup. Et puis comme j’étais assez populaire, j’avais tendance à être invitée tout le temps donc j’en profitais beaucoup.

    « Je crois que c’est tout… Je suis pas une grande comédienne mais je vais aussi faire de la figuration dans le prochain film d’Omarion. »

    Et ça j’en étais plutôt fière *_*. Je bus une nouvelle gorgée de café qui, vu le temps, ne refroidissait pas au moins donc je pouvais parler xD.

    « Tu as quoi comme voiture au fait ? »

    Bah s’il faisait des courses, il devait avoir une voiture particulière non ?

xXx
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
MessageSujet: Re: Ben ça commence mal...quoique [Mayra Rawinson]   Ven 10 Juil - 14:27

Mayra lui confirma, il pouvait venir la voir au Starbuck pour prendre un café, C'était plutôt cool, il venait de se faire une amie à Los Angeles, totalement par hasard, et elle lui avait déjà proposé de venir boire quelque chose avec elle à la cafétéria, et venait de lui reproposer de passer le voir quuand l'envie lui prennait. C'était un signe peut-être ? Même s'il n'était pas branché superstition, il fallait quand même avouer qu'il s'était passé un truc. La première personne qui était venue le voir, à Los Angeles, et même à l'UCLA devenait peu à peu une nouvelle amie et surtout, il l'aimait beaucoup. Mayra était très sociable. Outre son apparence physique très...sympathique et qui ferait détourner plus d'un regard, elle avait un caractère très...comment dire...il n'y a pas de mot. Sous ses apparences de filles super actives, qui aimait être partout, se montrer et cotoyer plein de gens, se trouvait une fille charmante, peut-être même cultivé, pas très sage (vous voyez dans quel sens du terme j'utilise ce mot, sinon reporter vous au post au dessus), amusante, avec du goût. Mais elle n'était tout de même pas le modèle de fille parfaite, celle que tout le monde aime du plus profond de son, elle avait assez de caractère pour se faire des jaloux (ou jalouses) et des ennemis. En tout cas, Alex passait un très bon moment en sa compagnie et serait très heureux de remettre ça.

Dans ce cas, je passerai te voir un de ces jours.


Puis elle lui proposa de venir visiter Seattle en compagnie de sa meilleure amie. Alex n'avait jamais été là bas, il avait pourtant vu pas mal de ville, et des grands villes d'ailleurs : New York, Washington, Boston, Miami, Las Vegas, Los Angeles... Il aimait les voyages de toute façon, et même si c'était parfois chiant, il aimait aussi les visites, découvrir des choses, voir des panoramas ahurissants, explorer des endroit inconnus... Bien sûr il accepta, en même temps comment pouvait-il refuser l'offre de cette si jolie fille qui lui proposait de voyager. Bon, après il y avait la parti un peu plus chiante, qui était de se bouger jusqu'au commisariat, d'aller voir les très chères inspecteurs Ramirez et Johnson et de leur dire qu'il partait quelques temps. Ces deux mecs là, Alex les detestait vraiment. C'était exactement le genre de type qu'il n'aimait pas, ceux qui se sentent plus fort parce qu'ils ont un badge, ils font mine de n'avoir peur de rien mais en seul à seul et sans badge ni règles, ça sentirait pas bon dans leur pantalon... En même temps, ils étaient obligés de se la jouer dur s'il voulait avoir une chance de se faire respecter avec tous ces gangstas et pseudo-gangsta qui couraient les rues. Mais Alex lui ne leur accordait aucun respect, il se devait juste de les écouter parce que...ben ils représentaient la loi. C'est pour ça qu'aller les voir, oui parce qu'il faisait exprès de ne pas répondre à ses appels, dans un endroit ou ils ont tous pleins de flics avec eux, ça pour les annoncer qu'il quittait la ville, c'était vraiment pas ce qu'Alex appelait 'une partie de plaisir'. Alex donna son numéro à Mayra et elle fit de même. Elle avait un Apple iPhone, le nouveau gagdet d'Apple qui ne ressemblait plus tellement à un téléphone, mais plus à un 'truc à tout faire' qui faisait téléphone... Lui avait un HTC Touch Pro, un petit bijoux de la technologie qu'il adorait et dont il ne se séparait jamais. Il avait passé tellement de chose avec, qu'il ne voulait même pas le changer, bien qu'un jour il en sera bien obligé, vu la vitesse de la technologie. Puis Mayra chercha une photo de la dite « best » dans son téléphone. Elle hésitait sur toutes les photos qu'elle regardait en faisait un petit non de la tête à chaque fois qu'elle en passait une. Il faut croire que certaines photos ne devaient pas trop être montré, surtout à des gens que la personne sur la photo ne connaissaient pas. Puis elle en trouva une qui lui plaisait. « Max Guevara. On se connait depuis deux ans maintenant. C’est ma voisine de chambre depuis que je suis à l’UCLA. ».

Ah oui, elle est très belle en tout cas.


En effet, Alex la trouvait vraiment attirante. Bien qu'il ait du mal à juger de l'apparence des gens sans les voir en vrai, en face à face, il trouvait quand même que cette Max était très belle. Mayra à côté de Max ça faisait un duo d'enfer, et il serait très content de les voir à deux un jour. Et qui sait, ça allait peut-être bientôt arriver. Mayra avait des amies qui travaillaient au Coyott. Alex trouvait ça gênant, enfin pas dans le sens ou c'est une boite de streap-tease, mais plus dans le sens où on doit être super gêné(e) quand on y travaille et que des gens que l'on ne voilait pas coirser là, vienne s'amuser... Mais bon, c'était comme ça.

Ah bon ? Et tu sais si c'est bien là bas ? Et tu connais d'autres bar/club frais dans le coin ?


C'est vrai qu'il n'avait pas vraiment eu le temps de s'en préoccuper encore, avec le déménagement, les flics, l'université...tout ça prnenait du temps.« J’suis assez fan de ciné aussi. Si y’a des films où tu trouves personnes pour y aller, fais signe. Sinon j’aime le ciné, les concerts, le théâtre, l’opéra, les boites, le bowling et puis les soirées « cool ». J’ai été pompom girls pendant deux ans donc j’ai appris à apprécier les matchs de basket je dois avouer. J’aime bien les courses de voitures – en observatrice par contre xD – et puis j’aime bien aussi les jeux de rôles et… Hummm… ». Cette longue phrase reflétait bien le caractère super-active de Mayra, elle aimait bouger, s'amuser, sortir, profiter de la vie quoi. Tout comme Alex.

Ben je suppose que je te ferais signe alors, sachant que je connais presque personne ici. Sinon je crois qu'on fais à peu près le même genre de chose, sauf que j'ai jamais été Cheerleader et je suis pas observateur moi, je conduis. Si ça tu vois voir ça de plus près, je peux toujours te mettre sur la place passager, tu verra on a beaucoup plus de sensation vu de l'intérieur, mais faut d'abord que tu me prouves que t'es pas cardiaque hehe.

C'était marrant certes, mais les morts au volant parce que la personne a fait une crise cardiaque étaient de plus en plus courantes, ce qui parfois mettait un froid dans l'ambiance de la course. Il commença à boire une gorgée quand elle dit : « Je crois que c’est tout… Je suis pas une grande comédienne mais je vais aussi faire de la figuration dans le prochain film d’Omarion. ». Là, il failli s'ettoufé avec sa boisson. Il toussa un peu et enchaîna.

Tu rigoles là ? Le film d'Omarion Grandberry ? Street Soldier ? Merde, j'avais complètement zapé qu'il habitait là lui. Ben c'est cool pour toi dis donc, j'te verrai sur l'écran alors ?


C'est vrai qu'Alex était fan de cinéma mais il adorait aussi la dance, alors quand comme par magie les deux étaient réunis, il était...aux anges. Omarion Grandberry était un super danceur d'après lui, et puis, il était un mec à l'état pur, un vrai. Il était vraiment appréciés chez les LV's Eagles, l'ancien gang d'Alex. Et puis, Mayra lui posa une question qui le fit sourire directement. Cette question là, il adorait qu'on lui pose. Mais il ne savait jamais comment y répondre.

Ben, comme tous les vrais coureurs, j'en ai plusieurs, je dirais même pleins. Mais c'est vrai que j'en préfère certaines à d'autres. Par exemple, celle avec laquelle je suis venue ici est une de mes préfèrées, une Chevrolet Camaro SS 2009 noire et blanche que j'ai bricolé moi même. Un bijou, j'ai jamais perdu avec celle là. Je te montrerai ma collection un jour si tu veux.


Sa fameuse collection, dont lui et trois amis à lui seulement connaissaient l'emplacement. En même temps, il avait payé cher pour pouvoir la cacher.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
MessageSujet: Re: Ben ça commence mal...quoique [Mayra Rawinson]   Ven 7 Aoû - 17:44

xXx

    « Dans ce cas, je passerai te voir un de ces jours. »
    « Tu as intérêt !! »

    Attention je ne proposais pas de venir me voir pour qu'on me mette un gros lapin ensuite ! U.U Non mais franchement ! Enfin je n'avais pas pris pour autant une mine méchante ou autre mais j'étais plutôt en train de le regarder avec malice comme depuis pas mal de temps d'ailleurs car j'appréciais vraiment beaucoup le jeune homme que je venais de rencontrer. Il avait le mérite d'être... Bah ce n'était pas non plus si facile que cela a expliqué quand, tout simplement, le courant passait bien avec une personne car c'était tout simplement ça : j'étais bien avec lui. Il avait un caractère et une façon de se comporter que j'appréciais et je trouvais qu'on se ressemblait pas mal en plus donc c'était agréable. En tout cas je passais un très agréable moment et cela se voyait sur mon visage même si je n'étais pas vraiment le genre de personne qui faisait la tête facilement.

    En tout cas je lui proposais ensuite de venir faire un tour à Seattle puisque j'y étais et que je trouvais cette ville toujours agréable. Et puis, qui sait, cela ferait peut être de la main d'œuvre pour la reconstruction si cela le tentait.... Non non ce n'était pas obligatoire car il avait déjà de l'aide mais bon... Enfin ça ce n'était qu'une idée comme ça car j'avais plus en priorité de lui faire visiter une ville qu'il ne connaissait pas plutôt que de lui faire refaire la boutique et une partie de la maison de mon père qui s'était écroulées avec le tremblement. Je sortais ensuite mon Iphone pour pouvoir lui donner mon numéro de téléphone et surtout prendre le sien. J'avais toujours aimé les portables et, contrairement à Alex, je pouvais en changer très très rapidement. C'était mon petit truc... J'aimais les fringues - comme toutes les filles - mais surtout la technologie aussi mon portable et mon PC portable étaient un peu mes deux bébés tout de même. Je pianotais rapidement son numéro avant de rajouter "Alex <3" histoire de me souvenir de qui il était car j'avais deux Alex et... que je le préférais lui U.U. Je lui montrais ensuite une photo de ma meilleure amie car je sentais qu'il allait souvent entendre parler d'elle. Normal après tout, elle faisait partie de ma vie.

    « Ah oui, elle est très belle en tout cas. »

    Bah oui normal, c'était ma meilleure amie. Je rangeais ensuite mon portable avant d'entendre qu'il connaissait le Coyote. Normal.. En tout cas pour moi tout le monde connaissait le coyote et puis comme je commençais à me renseigner pour pouvoir peut être trouver un boulot là bas... Après tout je n'avais plus que mon boulot au starbuck maintenant et je n'étais pas vraiment sure que je trouverais du boulot et surtout de quoi subvenir à mes besoins tout de suite en faisant des photos donc....

    « Ah bon ? Et tu sais si c'est bien là bas ? Et tu connais d'autres bar/club frais dans le coin ? »
    « Ouais c'est pas mal ! Je pensais peut être à y postuler comme serveuse/danseuse comme j'ai fini mes études et que j'ai besoin de sous. Je verrais... Sinon y'en a pas mal oui et surtout deux sur la plage qui sont extras comme le Nikki Beach. »

    En tout cas j'adorais danser les pieds dans le sable moi ! Un vrai bonheur de senteur la chaleur du sable sous la plante de ses pieds... Et puis on pouvait prendre un bain de minuit comme cela et j'adorais pouvoir en profiter autant... *_*. J'expliquais ensuite à Alex tout ce que j'aimais faire et oui oui cela allait très bien avec mon tempérament comme j'adorais faire des tonnes et des tonnes de trucs....

    « Ben je suppose que je te ferais signe alors, sachant que je connais presque personne ici. Sinon je crois qu'on fais à peu près le même genre de chose, sauf que j'ai jamais été Cheerleader et je suis pas observateur moi, je conduis. Si ça tu vois voir ça de plus près, je peux toujours te mettre sur la place passager, tu verra on a beaucoup plus de sensation vu de l'intérieur, mais faut d'abord que tu me prouves que t'es pas cardiaque hehe. »
    « Et tu veux que je le prouve comment ?... »

    Je m'étais mise a rire en entendant qu'il n'avait jamais fait cheerlanders avant de le regarder un petit sourire sur les lèvres en entendant le fait que je devais lui prouver que je n'étais pas cardiaque car franchement je ne voyais pas vraiment comme le prouver... Enfin si... Mais bon... Bref... En tout cas je n'avais pu m'empêcher de sourire à cette réponse et de le regarder maintenant avec malice. En tout cas cela me tentait beaucoup de pouvoir profiter d'une place de passager. Je n'avais pas peur de grand chose donc j'étais persuadée que cela devait être excitant au possible et c'était une sensation que j'aimais particulièrement. Comme tout le monde après tout ! Vive l'adrénaline, l'excitation et tout ce qui allait avec !!

    « Tu rigoles là ? Le film d'Omarion Grandberry ? Street Soldier ? Merde, j'avais complètement zapé qu'il habitait là lui. Ben c'est cool pour toi dis donc, j'te verrai sur l'écran alors ? »
    « Bah je ne suis que figurante mais tu devrais m'apercevoir au moins. Je te dirais où... »

    Je jouais normalement une des danseuses de crew mais bon... Enfin je lui dirais où je devais apparaitre.... Tout simplement...

    « Ben, comme tous les vrais coureurs, j'en ai plusieurs, je dirais même pleins. Mais c'est vrai que j'en préfère certaines à d'autres. Par exemple, celle avec laquelle je suis venue ici est une de mes préférées, une Chevrolet Camaro SS 2009 noire et blanche que j'ai bricolé moi même. Un bijou, j'ai jamais perdu avec celle là. Je te montrerai ma collection un jour si tu veux. »
    « Avec grand plaisir. Je n'y connais pas grand chose mais je ne suis pas contre apprendre... »

    Après tout cela pouvait être très intéressant et puis cela me permettrait d'avoir un autre sujet de conversations avec le jeune homme. Ok je doutais en manquer vu qu'on parlait depuis un moment et qu'il n'y avait pas eut un seul blanc mais bon.... J'avais envie de continuer d'apprendre à le connaitre.

    « Perso j'ai le permis mais pas de voiture... »

    J'avais mis de côté pour pouvoir m'en acheter une mais je ne savais pas quoi prendre et j'aimais.... les belles choses... Et les belles choses coutent chers >_>

xXx
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
MessageSujet: Re: Ben ça commence mal...quoique [Mayra Rawinson]   Lun 10 Aoû - 11:54

« Tu as intérêt ! »

T’inquiètes pas j’y compte bien. En plus, j’adore les Starbucks !

Il lui fit un beau sourire. C’était étrange de voir le regard que lui envoyait Mayra depuis maintenant un petit moment. Bien sûr il y avait plein de façon d’interpréter ça mais il fallait bien avouer que les regards que lui envoyait Mayra pouvait facilement se traduire par de la drague ou alors un intéressement possible de la jeune fille pour le garçon. Mais bon, on pouvait aussi très bien voir ça normalement et aussi par le fait qu’elle pouvait être en train de passer un bon moment, ce qui était d’ailleurs le cas d’Alex. C’est vrai, il ne pouvait pas tellement se plaindre, il venait de rencontrer cette très jolie fille, il venait de faire connaissance avec elle et la trouvait déjà très sympathique et il espérait déjà la revoir une fois que cette belle discussion sera finie. D’ailleurs, il espérait que ce moment n’arriverait pas trop vite. Puis leur conversation se dirigea sur les vacances. Mayra avait décidé d’aller voir son père pour lui donner un coup de main pour la reconstruction de sa maison ou quelque chose comme ça. Elle lui proposa d’ailleurs de venir se joindre à elle, ce qui, et c’était tout à fait compréhensible, ne pouvait pas se refuser. Bien sûr, il allait sûrement être amené à proposé son aide à Mayra et son père. Ce n’était pas une contrainte, il avait bien conscience que de toute façon en acceptant il allait être soumis à ça, mais en réalité, il avait presque accepté de venir pour l’aider. Il y avait plusieurs raisons à ça en fait. D’une ça pouvait lui permettre de voir Seattle, c’était probablement une expérience particulière qu’il n’allait pas regretter, de plus il était vraiment bénévole pour aider les gens qui avait été touché, de façon superflue ou vraiment terriblement, par le séisme, et puis enfin la dernière raison qui le poussait à faire ce voyage, c’est qu’il serait avec Mayra, et que ça, ça assurait de bons moments. Oui, il ne la connaissait pas beaucoup, mais ce qu’il en avait vu lui avait donné envie d’en savoir plus, beaucoup plus…

Et puis, il y avait aussi cette mystérieuse Max. La meilleure amie de Mayra avait l’air d’être aussi une gentille chose. Bon c’est vrai que juger sur les apparences n’était pas bien, mais oh, il faut le dire, quel mec n’a jamais mais jamais juger une fille au premier regard sur son apparence ? Aucun. L’apparence faisait bien des choses de nos jours, les gens s’en soucient tellement que c’est devenu un critère imbattable. Heureusement, il y avait encore des gens qui se concentraient beaucoup plus sur le caractère mais bon, souvent l’apparence prenait le dessus. Pour Alex c’était 50/50. Par exemple, quand il avait rencontré Mayra, il avait tout de suite accroché sur son physique, qui était tout de même un peu provoquant avec le beau décolté qu’elle portait, mais par la suite, il avait vu quel type de fille elle était, il avait eu un avant goût de son caractère et depuis il était beaucoup plus focalisé sur son caractère que sur son physique. C’était aussi peut-être pour ça qu’il n’avait pas remarqué les différents sourires et regards que lui envoyait Mayra depuis un moment dans leur conversation. Enfin voilà, il nota le numéro de Mayra, elle fit de même avec le sien et leur conversation s’orienta côté sortie et divertissement. Mayra lui parla du Coyott, club dont il avait déjà entendu parler. D’après ce qu’elle dit, c’était plutôt pas mal là bas et elle pensait y travailler pour pouvoir gagner un peu d’argent à la fin de ses études. Il allait répondre quand elle enchaîna sur un autre club aux alentours de la plage, le Nikki Beach.

Tu comptes quitter le Starbuck ? Ou tu penses travailler dans deux endroits en même temps ? … J’avais pas entendu parler de celui là, mais je pense que j’irais jeter un œil dans les jours qui suivent. De toute façon je vais pas rester longtemps sans sortir le soir, donc autant que je repère dès maintenant les endroits qui pourraient m’intéresser.

En tout cas, ce qui était sûr, c’est que Mayra était une fille très active. Elle faisait beaucoup de chose, en outre de son travail et de ses études bien sûr. Elle sortait beaucoup apparemment ce qui correspondait très bien à Alex qui avait aussi l’habitude d’aller s’amuser le soir et puis même la journée. De toute façon, il avait habité Las Vegas, l’une des villes les plus animées du monde. Là bas, c’était impossible de s’ennuyer. Il y avait comme dans toutes les villes des boîtes de nuit, des bars, des restos, des cinés et tout le bazar…mais surtout, la chose qui était la plus importantes là bas, c’était les casinos. C’était ce qui apportait le plus d’argent dans tout l’Etat du Nevada, les casinos de Las Vegas. En même temps, tellement d’argent y avait été versé que c’était normal, en retour, que ça créé un business monstre. Mais ce n’était pas ça qui était le plus cher aux yeux d’Alex, non, lui il avait pour souvenir toutes ses sorties pour aller courir. Courir en terme de voiture bien sûr. Le nombre de courses qu’il avait fait, le nombre de victoires qu’il avait remportés (très proche du nombre de courses :p), et le nombre de bon moment qu’il avait passé… Maintenant avec ces flics au cul, il était un peu prisonnier. Mais il avait ses techniques, il savait très bien qu’il pouvait s’échapper pour pouvoir reparticiper aux courses, qui était d’ailleurs pas mal à Los Angeles. Il donna d’ailleurs l’idée à Mayra de venir se placer à côté de lui dans sa voiture quand il recommencera les courses, histoire qu’elle voit un peu à quoi ça ressemble. « Et tu veux que je te le prouve comment ? … ». Pendant un fraction de seconde, une idée lui passa par la tête mais il la chassa tout de suite...c’était pas sympa.

Non mais ce que je veux dire, c’est qu’il faut pas avoir peur. Je veux pas te dissuader de venir voir un jour, mais on s’expose quand même à des gros risques en y participant, et le pire c’est quand on débute, on doit prendre conscience qu’on va peut-être faire face à la mort rapidement. Heureusement j’ai passé ce stade là, maintenant j’ai confiance en moi, j’sais que j’peux m’en sortir sans dégâts.

Et il en avait vu des accidents ce monsieur. C’est fou le nombre de blessé et, hélas, de mort qu’il y avait dans les rodéos. La plupart du temps ça se passait bien, mais il suffisait qu’il y ait un accident grave un jour et les jours suivants étaient mauvais, parce que les gens stressaient plus, parce qu’ils se remettaient en question ce qui les focalisait moins sur leur objectif (finir la course indemne) et les amenaient à être moins vigilants ce qui provoquait encore plus d’accident. La seule fois ou Alex a cru qu’il allait y passer, c’était pendant une course dans le désert du Nevada, alors qu’il était encore débutant. Son pneu arrière droit à buter contre un rocher et a littéralement éclaté, ce qui a retourné la voiture dans le sens inverse et il a glissé sur plusieurs mètres sur le toit. Il est sorti avant que la voiture crame. Coup de chance… Enfin, Mayra lui annonça qu’elle était figurante dans le nouveau film de l’incontesté grand danseur Omarion Grandberry. Il était sidéré. Même si elle était que figurante, c’était tout de même quelque chose, surtout que ce mec là faisait des films à succès. « Bah je ne suis que figurante mais tu devrais m’apercevoir au moins. Je te dirais où… »

Même figurante c’est déjà quelque chose de grand. Tu en as de la chance. Oui, tu me diras où regarder, même si à mon avis je te louperais pas… Disons qu’un visage comme ça ça s’oublie pas…

Il lui fit un clin d’œil suivit d’un sourire. Le courant passait bien entre eux, enfin du point de vu d’Alex, et il espérait que ça resterait ainsi pour toujours, même s’il voyait mal ce qui pourrait changer ça. Enfin ne sait-on jamais ce qui peut arriver. Changement de sujet. Alex n’était pas contre, au contraire, c’était un sujet qu’il aimait particulièrement. Les voitures… Il lui parla de celle qu’il avait amené ici pour venir, et lui proposa aussi de voir un jour sa collection. Bon, ce ne serait peut-être pas tout de suite, sachant qu’il faut faire de la route pour y aller, mais c’était tout de même envisageable. De toute façon, comme elle disait, elle était d’accord pour en savoir plus sur les voitures, ce qui fit apparaître un sourire sur le visage d’Alex. Ce serait probablement un grand plaisir pour lui de lui en apprendre là-dessus.

Ben alors j’t’en apprendrais plus à l’occasion.

En plus, l’avantage, c’est qu’il était sûr de la revoir. Avec tous les sujets qu’ils avaient abordés, ils avaient parlé de se revoir au moins 4 ou 5 fois alors, il était assuré sur ce sujet. « Perso j’ai le permis mais pas de voiture… ». Pas de chance pour elle, c’était quelque chose de grandiose de conduire, que se soit vite ou pas. Il pourrait peut-être remédié à ça.

Ah c’est dommage. Tu sais, je pourrais volontiers t’en prêter une ou deux, c’est vraiment pas c’qui manque pour moi. Mais c’est quoi le problème ? Pourquoi tu ne t’en achète pas une ?

Sur le coup, Alex n’avait pas trop réfléchis, il y avait quand même un point cruciale dans l’achat d’une voiture…le prix. Beaucoup de voiture étaient abordables, mais il fallait assumer de rouler avec quelque chose de pas trop classe. Mais le mieux, c’était de se trouver des voitures pas top top, que les gens vendent à bas prix en pensant que c’est de la m*rde, alors qu’en fait ça a du potentiel, et puis de la customiser à sa façon. Tout ça revenait moins cher et c’était plus amusant.

Au fait, maintenant que tu as fini tes études, tu compte faire quoi ? Tu m’as dis que tu étais dans la Photographie. Je t’avoue que je ne connais pas grand-chose à ce domaine mais je serais pas contre que tu m’en apprennes plus là-dessus. Mais surtout, je voulais savoir ce que tu allais faire maintenant.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
MessageSujet: Re: Ben ça commence mal...quoique [Mayra Rawinson]   Mar 11 Aoû - 4:30

xXx

    « T’inquiètes pas j’y compte bien. En plus, j’adore les Starbucks ! »

    Tant mieux alors ! Quant aux regards que je lui lançais... En fait je ne cherchais pas particulièrement à draguer ou bien lui faire comprendre quelque chose. J'étais tout simplement bien... Je découvrais un jeune homme que j'appréciais et c'est donc avec naturel que je lui offrais de charmants sourires. A vrai dire j'étais tout le temps comme ça alors, pour des personnes ne me connaissant pas, cela pouvait en effet paraitre comme de la drague mais ce n'en était pas. Enfin.. Bien entendu j'aimais charmer comme tout le monde et j'aimais qu'on me regarde mais ça je jugeais cela naturel... Oui oui ok j'avais une autre façon de vivre mais disons tout simplement que j'étais TRÈS naturelle et que cela avait tendance à me donner un petit côté à part quoi... Max me disait souvent que je n'étais pas comme tout le monde. Personnellement je trouvais que, si tout le monde était comme moi, on se prendrait tout de même largement moins la tête !! xDxD. En attendant j'étais contente qu'il vienne me voir au Starbuck et j'étais persuadée que je trouverais un moyen de pouvoir discuter un peu avec lui. Après tout j'avais la confiance du patron.... Et puis on était une grosse équipe donc on pouvait toujours prendre quelques minutes pour souffler en deux coups de feu.

    Le sujet dévia sur mon père et Seattle. Comme toujours j'étais heureuse de pouvoir faire découvrir ma ville à quelqu'un d'autre donc je proposais à Alex de venir m'y retrouver s'il le désirait. Je ne savais pas qu'il se proposerait de venir aider à la reconstruction aussi mais il était clair que je découvrirais cela avec plaisir. Faudrait juste que j'empêche mon père de l'adopter direct.... >_<'... Enfin.... Bref... Pour se payer les vacances et aider papa aussi a retrouver une maison correcte et un magasin il fallait gagner de l'argent - car oui je comptais donner mes économies à mon père pour l'aider même s'il essayait de me tuer à coups de pelle ensuite - aussi le sujet dévia de nouveau et on commença a parler boulot.

    « Tu comptes quitter le Starbuck ? Ou tu penses travailler dans deux endroits en même temps ? … J’avais pas entendu parler de celui là, mais je pense que j’irais jeter un œil dans les jours qui suivent. De toute façon je vais pas rester longtemps sans sortir le soir, donc autant que je repère dès maintenant les endroits qui pourraient m’intéresser. »
    « Non je compte travailler dans les deux endroits. Ça me permettra de mettre de l'argent de côté. »

    Et cela m'arrangeait bien qu'il soit aussi un oiseau de nuit comme ça je saurais qui trouver pour pouvoir sortir si je n'arrivais pas a sortir Max de sa couette - et elle l'aimait sa couette T_T' - et que j'avais envie de danser jusqu'au lever du soleil. Quant au voiture... J'étais toujours tenté pour découvrir de nouvelles choses donc c'était avec plaisir que je testerais une course en tant que passager. Non non cela ne me faisait pas particulièrement peur mais Alex apprendrait rapidement qu'il y avait peu de choses qui étaient capables de me foutre la trouille de toute façon.

    « Non mais ce que je veux dire, c’est qu’il faut pas avoir peur. Je veux pas te dissuader de venir voir un jour, mais on s’expose quand même à des gros risques en y participant, et le pire c’est quand on débute, on doit prendre conscience qu’on va peut-être faire face à la mort rapidement. Heureusement j’ai passé ce stade là, maintenant j’ai confiance en moi, j’sais que j’peux m’en sortir sans dégâts. »
    « Jolie rattrapage »

    Fis je avec malice car je savais très bien qu'il avait pensé à exactement la même chose que moi pendant quelques instants. Les quelques micro-secondes où il avait bloqué avant de répondre. Moi j'étais clairement amusée par cela et pas du tout impressionné par ce qu'il venait de dire.

    « Mais cela ne me pose pas de problèmes. Il faut savoir profiter de la vie ! »

    Et je préférais largement vivre peu mais a 200 à l'heure que de calculer tous les risques que je pouvais prendre dans une vie car, de toute façon, on pouvait mourir du jour au lendemain en traversant la rue... Et ce coup là je ne serais pas passager mais un pauvre piéton qui aurait regardé plus son sac que la rue alors bon.. Autant s'amuser !! Et puis je serais heureuse de pouvoir découvrir tout cela avec Alex. Y compris en apprendre un peu plus sur les voitures car je n'y connaissais pas grand chose et je l'avouais sans honte...

    « Ah c’est dommage. Tu sais, je pourrais volontiers t’en prêter une ou deux, c’est vraiment pas c’qui manque pour moi. Mais c’est quoi le problème ? Pourquoi tu ne t’en achète pas une ? »
    « Bah... Il faut de l'argent... J'ai beau avoir un métier c'était surtout fait pour pouvoir m'en sortir avec un appartement en septembre donc je n'ai pas de quoi m'acheter ma voiture.... »

    Donc voila quoi.... Et oui j'avais entendu qu'il me proposait de me prêter une de ses voitures mais j'avais envie d'avoir la mienne. Le truc con quoi mais voila quoi.. Quand je rentrais chez mon père j'avais une belle vieille voiture que j'aimais bien car elle était à moi.. Et puis bon ici il y avait des tas de moyens pour se déplacer donc ce n'était pas un soucis mais il était clair que j'avais hâte de pouvoir enfin avoir ma propre voiture....

    « Au fait, maintenant que tu as fini tes études, tu compte faire quoi ? Tu m’as dis que tu étais dans la Photographie. Je t’avoue que je ne connais pas grand-chose à ce domaine mais je serais pas contre que tu m’en apprennes plus là-dessus. Mais surtout, je voulais savoir ce que tu allais faire maintenant. »
    « En fait je peux faire pas mal de choses. Je peux faire des photos pour des magasines, pour des livres. Je peux faire des photos de mode aussi... Là je vais profiter du tournage d'O pour faire un book sur le film comme ça j'ai espoir qu'on me remarque dans la presse et dans les critiques de films... En gros je peux faire pas mal de choses mais faut que je me fasse remarquer par la qualité de mes photos avant et, ça, c'est le plus dur. C'est pour ça que je garde deux boulots car je ne pense pas pouvoir vivre de cela avant un bout de temps... »

    Ce n'était pas la voie la plus facile quoi... Mais bon j'avais foi et je ne baissais pas facilement les bras donc j'y arriverais ! Même si cela prenait du temps !!

    « Et toi ? Quand les flics t'auront lâché tu rouvriras un garage ou quelque chose dans ce genre ? »

xXx
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
MessageSujet: Re: Ben ça commence mal...quoique [Mayra Rawinson]   Mer 12 Aoû - 18:53

Une grosse bouffée d’air frais vint se briser sur son visage. Il plissa les yeux et observa près de lui un garçon d’à peu près son âge qui venait d’ouvrir la fenêtre de la cafète mais qui venait de comprendre que c’était une erreur, car la fenêtre était pile dans l’axe du vent qui s’était levé il y a quelques minutes. Alex hocha la tête de droite à gauche, l’air un peu exaspéré… Mayra était en train de lui parler de ses projets de postuler pour travailler au Coyott l’année prochaine. Alex lui demanda si elle comptait garder les deux jobs ou rester au Starbuck. « Non je compte travailler dans les deux endroits. Ça me permettra de mettre de l'argent de côté. ». Ah oui, ce n’était pas bête. Mais lui pensait rarement à ces choses là. En réalité les problèmes d’argent n’avaient pas vraiment voire pas du tout été dans les priorités d’Alex. En fait, plusieurs choses avaient contribué à ça. Premièrement, s’il le voulait, il pouvait pomper sur son compte tout l’argent qu’il avait amassé jusque là, s’ajoutant à tout l’argent que ses parents lui ont donné, ce qui faisait déjà un bon pactole. Ensuite, Alex n’avait pas eu de travail à proprement parler au cours de sa vie. Lui il avait gagné la plus grande partie de son fric grâce aux voitures. D’abord il avait travaillé dans des garages, il avait réparés les voitures des gens à la demande, puis il avait dépanné des amis et bien sûr, et c’est là qu’il avait gagné le plus, c’est en faisant ses courses. L’argent montait vite là dedans, en comptant les paris, les mises des joueurs et les gains par les organisateurs, ça faisait pas mal. Sans compter qu’il pouvait aussi gagner la voiture des autres, ce qui était facile à revendre. Donc pour résumer, Alex n’avait gagné son argent qu’en s’amusant et en faisant quelque chose qui lui tenait vraiment très à cœur. Pour lui, le travail c’était ça…c’est pour ça que quand il a su qu’il allait obligatoirement devoir travaillé dans ce centre commercial, il n’a pas apprécié. Mais bon, c’est vrai que pour la plupart des gens, comme Mayra, il fallait travailler dur pour pouvoir amasser de bonne somme d’argent. Il aurait aimé lui proposer son aide, mais elle prendrait ça pour de la pitié, comme n’importe qui, et ce n’était vraiment pas le sentiment voulu.

Ouais c’est pas bête. Mais avec deux taff tu va avoir un emploi du temps bien rempli, j’espère pour toi que tu trouveras encore du temps libre… Et puis si tu veux sortir un jour, ou plutôt un soir, fais-moi signe.

C’est vrai que déjà qu’un travail prenait du temps, deux c’était pire. Enfin, ça Mayra devait en avoir conscience. Mais ce dont elle n’avait peut-être pas conscience c’est que pas mal de gens n’avait plus ni la force ni le courage de sortir le soir après une journée de travail et que à cause de ça, elle aurait peut-être du mal à trouver avec qui s’amuser le soir ou pendant ses temps libres. Mais hé, c’est pour ça qu’il s’est proposé pour elle lui, parce qu’il ne voulait pas qu’elle se retrouve toute seule. Même si elle devait avoir tout de même des amis avec qui sortir, tout le monde n’est pas toujours dispo…sauf les insomniaques…et les coureurs de voitures héhé…

La conversation tourna sur les voitures. En fait, surtout sur les courses. Ce sujet était venu depuis les hobbies. En y réfléchissant Alex trouva ça étrange que après avoir parlé des hobbies qu’ils avaient tous les deux en général, c’était sur le sien qu’on s’était attardé. En même temps, il en parlait tellement que peut-être sans s’en rendre compte il avait pris le monopole sans laisser à Mayra le temps de s’exprimer. Ou alors parce qu’elle voulait plus le connaître que lui la connaître…nan, c’était pas ça, vu qu’il était vraiment intéressé par elle et en savoir plus était dans ses actuels objectifs. « Mais cela ne me pose pas de problèmes. Il faut savoir profiter de la vie ! » . Voilà ce qu’elle répondit après qu’il lui ait parlé des risques qu’il y avait à participer à se genre de courses. Face à cette réponse, Alex rigola. Il était tout à fait d’accord au moins, c’était sûr ! Pour lui 100 ans, c’était déjà court alors si en plus on l’écourtait avec l’enfance et sachant que peu de gens arrivent jusqu’à cet âge, on était déjà à 62 ans de vie active…et encore elle pouvait s’arrêter n’importe quand… C’est pour ça qu’il en profitait lui. Il variait les plaisirs, tentait des choses mais si il faisait le bilan…il voyait bien que sa vie se résumait à peu de choses. Plein de ses rêves d’enfant qu’il n’avait pas essayé…il avait encore le temps mais, il ne savait pas s’il allait les réaliser un jour. Il quitta son air pensif de quelques secondes pour dire à Mayra qu’il était entièrement d’accord avec ce qu’elle venait de dire.

Alors là…Je suis entièrement d’accord avec toi. Quand on voit tous ces gens qui ne savent pas ce que veux dire profiter et amuser…j’trouve ça triste. Et même si on leur dit qu’on a qu’une vie, ça ne change rien. Mais c’est cool de quand même voir des gens qui savent en profiter. J’espère que tout le monde ici est pareil.

Ouais enfin là il ne fallait quand même pas trop espéré. Tout le monde ne pouvait pas être comme ça, sinon il aurait plus entendu parler de cette ville et s’y serait retrouvé avant et d’une autre manière que par la force. Et puis, Mayra avait quand même quelque chose de spécial, de différent. Peut-être qu’après mûre réflexion (et j’entends par là quelques minutes, parce que sa mémoire lui était tout de même favorable) il pourrait trouver quelqu’un qui lui ressemblait mais il n’avait jamais vraiment rencontré quelqu’un comme elle. Bon, certes nous sommes tous différents mais quand même certaines personnes se ressemblent. Enfin là, Mayra lui paraissait à première vue unique. On rentrait enfin dans le vif du sujet, les voitures. Mayra n’en avait pas. Pendant un moment sans réfléchir il lui avait demandé pourquoi mais avant même qu’elle réponde il prit conscience que la réponse était simple. A-R-G-E-N-T. Encore ce mot… Et puis il fit une proposition de lui prêter une voiture mais sa réponse fut claire. « Je n’ai pas de quoi m’acheter ma voiture ». OK, message reçu. Rien que ce petit mot lui faisait comprendre : « ma ». Elle en voulait une pour elle, pas celle de quelqu’un d’autre. La sienne ! Et ça Alex le comprenait, il n’aimait pas rouler dans la voiture d’un autre, il se sentait obligé de faire en sorte qu’il se sente dans sa voiture.

Ah oui c’est vrai… Surtout si tu veux de la qualité, les prix montent vite…

Concept fluctuant par les temps qui courent. C’est beau ? C’est bien ? Alors c’est clair, c’est cher. Peu de chose de qualité se trouvait à des prix abordables…la crise nous touchaient tous…[MDR !]. Alex lui demanda ce qu’elle comptait faire après les vacances. Oui elle allait avoir deux travail, mais niveau photographie, c’était quoi ses projets ? « En fait je peux faire pas mal de choses. Je peux faire des photos pour des magasines, pour des livres. Je peux faire des photos de mode aussi... Là je vais profiter du tournage d'O pour faire un book sur le film comme ça j'ai espoir qu'on me remarque dans la presse et dans les critiques de films... En gros je peux faire pas mal de choses mais faut que je me fasse remarquer par la qualité de mes photos avant et, ça, c'est le plus dur. C'est pour ça que je garde deux boulots car je ne pense pas pouvoir vivre de cela avant un bout de temps... ».

Ah ouais, c’est pas un milieu facile à ce que je vois. En tout cas si tu as un besoin d’un coup de pouce, hésite pas à demander, surtout que je connais pas mal de gens qui savent parler, et qui parle fort… Mais j’pense que tu peux y arriver, c’est à ta hauteur, t’as pas l’air d’être quelqu’un qui se laisse démonter facilement.

Ben oui quoi, Mayra, pour le peu qu’il en avait vu, lui paraissait être une femme de caractère, de courage et qui peut tout à fait atteindre ses objectifs dans la vie. « Et toi ? Quand les flics t'auront lâché tu rouvriras un garage ou quelque chose dans ce genre ? ». Il sourit.

Je sais pas trop en fait. C’est possible oui, mais tout dépend de quand ils me lâcheront… En fait s’ils me laissent faire rapidement, c’est peut-être ce que je vais faire, sinon je vais devoir trouver autre chose parce que c’est du temps et de l’argent pour monter quelque chose comme ça. C’est pour ça que je continue mes études, parce que j’ai peut-être plus d’avenir là dedans, sachant que j’ai disons…certaines facilitées là dedans.

N’en disons pas trop à moins qu’elle demande, il n’aimait pas trop parler de ce qu’il savait faire avec sa mémoire…
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
MessageSujet: Re: Ben ça commence mal...quoique [Mayra Rawinson]   Jeu 13 Aoû - 2:07

xXx

    La bouffé d'air que l'élève déclencha me fit du bien car je trouvais qu'il faisait vraiment trop chaud dans la cafétéria. Contrairement à Alex, cela ne me dérangeait pas et je le regardais en lui offrant un doux sourire qui le rassura au vue de tous les regards en biais qu'il était en train de recevoir de la part de tout le monde. Certes il y avait certaines personnes qui avaient du récupérer leur café à la dernière minute pour ne pas qu'il parte avec la bourrasque de vent mais ce n'était pas bien grave... Il n'y avait pas mort d'homme comme je disais souvent donc je me contentais de continuer ma boisson tout en reportant mon attention sur Alex à qui j'étais en train d'expliquer que je désirais prendre deux boulots pour pouvoir m'en sortir financièrement et surtout pouvoir me payer tout ce que je désirais me payer. Oui je pourrais faire attention à ce que je dépensais mais j'avais besoin de mon téléphone portable, de ma connexion internet et de dépenser des sous dans des tonnes de fringues comme beaucoup de jeunes femmes ! En plus le matériel de photographie n'était pas donné et j'avais bien avoir le dernier appareil à la pointe de la perfection. Donc tout cela demandait d'avoir pas mal d'argents. Surtout que je devrais gérer un loyer en plus l'année prochaine même s'il y avait de fortes chances pour que je fasse de la colocation avec ma meilleure amie. J'avais horreur d'être seule de toute façon donc...

    Alex avait raison... Me proposer de m'aider n'aurait pas été une bonne idée. Peut être que j'accepterais de l'aide de ma famille ou bien de mon petit ami - en parlant de relation sérieuse - mais, pour l'instant, je voulais me débrouiller toute seule. Je ne l'aurais surement pas pris mal - car c'était gentil - mais je préférais largement faire mes preuves par moi même tout simplement. Surtout que je savais très bien que mon rythme de vie pourrait être moins élevé et j'aurais moins de boulot a faire donc ce n'était pas comme ci j'étais à la rue xD. Et franchement.. Demander de l'argent pour pouvoir acheter sa prochaine paire de chaussures.... Je n'étais pas sure sure que cela soit vraiment très très important voir vital. U.U

    « Ouais c’est pas bête. Mais avec deux taff tu va avoir un emploi du temps bien rempli, j’espère pour toi que tu trouveras encore du temps libre… Et puis si tu veux sortir un jour, ou plutôt un soir, fais-moi signe. »
    « Un soir ? Tous les soirs tu veux dire ! On est jeune qu'une fois alors faut en profiter ! »

    Je ne voyais pas pourquoi je devrais rester chez moi comme une grand mère si j'avais deux boulots ! Certes je serais surement fatiguée mais ce n'était pas pour autant que je ne pourrais pas enchainer sur des soirées après mes services du soir au coyote. Et puis je ne faisais pas deux boulots à temps plein donc ce ne serait pas dur dur de me trouver des jours de congés ou bien des après midi et des soirées ! BREF ! Cela ne me faisait clairement pas peur et j'étais toujours partante pour sortir ! Et avec Alex sans soucis s'il désirait m'inviter car je sentais que je serais surement des soirées très agréables. C'était comme les voitures, je ne voyais pas pourquoi je devrais avoir peur avec lui. Au contraire ! Il fallait savoir profiter de la vie et je me doutais que le jeune homme serait d'accord car il semblait être sur la même longueur que moi ! Sur beaucoup de choses en fait... C'était cool, j'adorais rencontrer de nouvelles personnes et apprendre de nouvelles choses.

    « Alors là…Je suis entièrement d’accord avec toi. Quand on voit tous ces gens qui ne savent pas ce que veux dire profiter et amuser…j’trouve ça triste. Et même si on leur dit qu’on a qu’une vie, ça ne change rien. Mais c’est cool de quand même voir des gens qui savent en profiter. J’espère que tout le monde ici est pareil. »
    « Je vais te décevoir mais non tout le monde ne pense pas comme nous... »

    Au moins on était tranquille ! On n'était pas 15 millions de personnes à jouer les oiseaux de nuit et à profiter de tout ce que la vie pouvait nous offrir ! Oui oui cela pouvait paraitre égoïste mais je n'avais jamais dit que je ne l'étais pas ! Au contraire même ! Je trouvais tout a fait agréable de pouvoir jouir de soirées extraordinaires avec les personnes que j'appréciais sans devoir me faire marcher sur les pieds toutes les 15 secondes parce qu'il y avait trop de monde. Alors non je n'étais pas particulièrement désespérée que tout le monde ne pense pas comme nous. C'était un fait... Et pour ce qui était des voitures, plus Alex m'en parlait et plus j'avais envie de tester.... Quant à moi... Non je n'avais pas de voiture mais bon... J'aimais les belles choses et cela coutait C-H-E-R donc j'attendais... Je n'étais pas quelqu'un de particulièrement patiente mais bon... Je faisais avec.

    « Ah oui c’est vrai… Surtout si tu veux de la qualité, les prix montent vite… »
    « Trop vite... »

    Car oui je voulais quelque chose de bien et de beau.... Je n'étais pas une fille pour rien après tout... U.U... Mais pour cela il fallait gagner sa vie... Que ce soit avec mes deux boulots ou bien avec mes photos même si j'espérais que mes photos trouveraient rapidement des amateurs !

    « Ah ouais, c’est pas un milieu facile à ce que je vois. En tout cas si tu as un besoin d’un coup de pouce, hésite pas à demander, surtout que je connais pas mal de gens qui savent parler, et qui parle fort… Mais j’pense que tu peux y arriver, c’est à ta hauteur, t’as pas l’air d’être quelqu’un qui se laisse démonter facilement. »
    « C'est gentil. Je m'en rappellerais mais oui tu as raison je ne lâche pas l'affaire facilement quand je veux quelque chose. »

    Et c'était la même dans tous les domaines de ma vie ! J'étais une vraie relou et Max pouvait le dire ! xD Quand j'avais décidé quelque chose il était rare que cela m'échappe car je ne lachais pas l'affaire tant que je ne l'avais pas... Dans le boulot, les études, les fringues, l'amitié ou bien l'amour. Oui oui j'étais une casse cou*lle... En tout cas c'était un des surnoms que mon père m'avait donné >_<'. Mais bon... Assez parlé de moi !!!

    « Je sais pas trop en fait. C’est possible oui, mais tout dépend de quand ils me lâcheront… En fait s’ils me laissent faire rapidement, c’est peut-être ce que je vais faire, sinon je vais devoir trouver autre chose parce que c’est du temps et de l’argent pour monter quelque chose comme ça. C’est pour ça que je continue mes études, parce que j’ai peut-être plus d’avenir là dedans, sachant que j’ai disons…certaines facilitées là dedans. »
    « Et c'est pour te spécialiser dans quoi que tu fais physique ? »


xXx
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
MessageSujet: Re: Ben ça commence mal...quoique [Mayra Rawinson]   Jeu 27 Aoû - 1:10

« Un soir ? Tous les soirs tu veux dire ! On est jeune une fois alors faut en profiter ! »

Sur ce point là, elle n'avait pas tort, Alex devait bien l'avouer. Mais en réalité il avait dit ça pour son bien. En disant ça il supposait que Mayra voudrait sûrement sortir avec d'autre gens et qu'il ne voulait absolument pas tenter de prendre le monopole amical et étant la personne avec qui elle sortirait tous les soirs. C'était sûr, elle avait d'autres amis, une fille comme ça c'est bien le genre à se faire rapidement des amis (la preuve avec Alex en ce moment) et se faire vite apprécié, et donc Alex pensait qu'elle irait faire la fête avec d'autres gens. D'ailleurs pourquoi pas avec cette Max, sa meilleure amie dont elle a fait la présentation il y a quelques instants. Mais bon, apparemment il serait le bienvenu à tout moment. Alex sourit. C'était gentil de sa part de l'inviter ainsi, certes il aurait fait la même chose mais même, il trouvait ça gentil. Il remarqua alors que sa boisson était terminée. Il posa le gobelet en plastique sur la petite table qui se trouvait entre leurs deux sièges.

Bon ben...tous les soirs alors. Moi ça me dérange pas. J'ai l'habitude de dormir peu alors...

C'est vrai que depuis qu'il était petit, Alex n'avait pas besoin de beaucoup de temps de sommeil pour tenir debout. C'était d'ailleurs un avantage, il avait donc plus de temps la nuit pour faire ce qu'il voulait, ensuite il avait juste à dormir une ou deux heures pour de nouveau être en forme. Mais ça l'a perturbé pendant son enfance, il avait un rythme différent de celui de ses parents. Mais maintenant il en rit, surtout quand il voit les gens super fatigués tout le temps, qui ont dormi dix heures la nuit et veulent encore dormir. La conversation tourna sur le caractère. Leur caractère à eux deux en fait. Il avait constaté qu'il avait certaines ressemblances avec celui de Mayra, par exemple le fait de profiter de la vie à chaque instant parce qu'elle était courte. Pris dans l'excitation, Alex s'emballa et dit une connerie. Comment pouvait-il espérer que tout le monde soit pareil que lui et elle ici. D'une c'était impossible, tout le monde est différent, même si certains se ressemblent, et de deux de, ce serait trop bizarre de voir que tout le monde à un caractère aussi décalé et original que celui. En pus, Alex ne se démarquerais pas et il serait quelqu'un de normal...non, le monde s'ennuirait.

«  Je vais te décevoir mais tout le monde ne pense pas comme nous... »

T'inquiète pas, tu ne me déçois pas, je sais très bien que tout le monde ne pense pas pareil. En même temps, je me demande si ce serait vraiment bien...

Chose dite, et puis d'un côté c'était vrai. Alex était à peu près persuadé que Mayra pensait aussi comme lui là dessus, que ce ne serait pas un si bonne idée que tout le monde ait cette mentalité. Leur conversation se dirigea vers les voitures. Sujet qu'Alex prenait très à cœur bien sûr. Mayra voulait, et Alex pouvait très bien le comprendre, sa propre voiture. En la regardant, Alex voyait tout de suite le genre de voiture qui lui allait. Il lui fallait quelque chose de classe, pas trop explosif, surtout quelque chose de raffiné, qui fait ressortir une personnalité singulière et originale, bien sûr il ne fallait pas que ce soit trop rapide, non la vitesse n'était pas le mot maître, il fallait quelque chose qui montre qu'on est pas n'importe qui, qui montre qu'on a du goût. Beaucoup de voiture pouvait s'associer à ce genre de description, mais on pouvait déjà faire une sélection. Enfin, après, c'était une question de goût, mais un dicton connu des fana de voiture montrait que c'était un choix important : « The driver doesn't pick the car, it's the car that picks the driver. »*. Puis comme ils l'avaient tout les deux dit, on n'avait rarement la voiture de ses rêves sans y mettre un prix...considérable. Enfin voilà, la question voiture était passé, et maintenant le sujet avait tourné sur une question bien à la mode de nos jours : le boulot, les études. Mais attendez, c'était pas un compliment ça ? Si si, Alex venait de lui en faire un. Ce n'était pas le genre de compliment que l'on dit n'importe quand, c'était d'ailleurs pas vraiment perçu comme un compliment mais si, ceci en était un. Il lui avait dit qu'elle n'était le genre de fille à baisser les bras facilement, que les obstacles de la vie, elle surmonterait, sans trop de difficulté, car elle avait une mentalité de battante. Et puis d'ailleurs, elle le confirma : « Je m'en rappellerais, mais oui tu as raison, je ne lâche pas l'affaire facilement quand je veux quelque chose. ». Et ben pour tout dire, ça se voyait. Alex lui fit un grand sourire avec un signe de tête voulant dire : « C'est bien, t'as raison. ». Mais il n'allait pas plus s'attarder sur cette question. Par expérience, il avait parfois remarqué que les filles n'aiment pas trop parlé de leur caractères aux gens, et n'aiment pas tellement les questions non plus, sur ce sujet. Il la laissa poser une question en échange, sur son avenir, enfin celui qu'il envisageait. Il répondit que pour l'instant il était dans ses études, et qu'il verrait ce qu'il veut faire plus tard.

« Et c'est pour te spécialiser dans quoi que tu fais physique ? »

Je...Ben je sais pas trop. Disons que ça avait toujours été ma matière forte et que les études scientifiques ouvrent les portes à un grand nombre d'horizon, alors quand j'aurais un choix à faire, j'en aurais beaucoup. J'ai pas tellement peur de pas savoir quoi faire plus tard, je sais que mes études me porteront où j'me plairais. Faut juste...que j'attende.

L'hésitation en début de phrase n'avait pas été volontaire. En fait, il avait en premier lieu entendu quelques...quelque chose comme des sarcasmes dans la question de Mayra. Il avait eu l'impression qu'elle lui reprochait quelque chose ou qu'elle trouvait ça bête qu'il ait choisi de faire de la physique. Mais bon, il s'était dit que c'était juste une question qu'elle posait, pas un reproche qu'elle faisait. Mais l'expression d'étonnement qu'il avait fait avant de répondre n'avait pas échappé à Mayra, elle avait du voir qu'il avait mal prit la question au départ. Mais il se contenta de sourire normalement après. Ce serait bête de tout gâcher non ?



*En français : Ce n'est pas l'homme qui choisit la voiture, c'est la voiture qui choisit l'homme.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
MessageSujet: Re: Ben ça commence mal...quoique [Mayra Rawinson]   Dim 6 Sep - 18:21

xXx


    « Bon ben...tous les soirs alors. Moi ça me dérange pas. J'ai l'habitude de dormir peu alors... »

    Oui oui je sortais avec d’autres personnes et je comptais bien faire découvrir plein d’autres personnes à Alex d’ailleurs puisqu’il semblait motivé pour venir avec moi. Après tout j’avais pas mal de trucs de prévu pour les prochaines semaines donc ce serait avec plaisir que je l’entrainerais avec moi pour aller ici et là. Je pensais d’ailleurs que j’avais un concert de Nightwish qui était dans deux semaines et qu’il voudrait peut être venir. Oui oui les places se vendaient chers mais j’avais des tas de potes qui avaient récupéré des places et qui s’amusaient à les revendre ou autre donc je trouverais bien le moyen d’en récupérer une, cela ne me faisait pas vraiment peur ou ne m’angoissait pas. Et puis j’avais toujours des arguments qui permettaient de les convaincre donc… U.U. Bref… Comme j’y pensais – et que j’avais l’habitude de dire tout ce que je pensais – je me contentais donc de finir ma boisson pour la poser à mon tour sur la petite table.

    « Ca me fait penser ! Jsais pas si tu aimes mais y’a un concert de Nightwish auquel je vais dans deux semaines. Tu voudrais v’nir ? »

    Après tout fallait aimer tout de même le métal lyrique mais moi j’adorais ! Enfin s’il voulait tant mieux… S’il ne voulait pas… Tant pis... Ce n’était pas ça qui allait me contrarier outre mesure car, après tout, on ne pouvait pas aimer exactement la même chose. On avait beau se ressembler sur certains points, il était aussi normal qu’on est chacun nos passions. Cela permettait aussi de découvrir de nouveaux horizons et d’apprendre de nouvelles choses. Et j’adorais apprendre de nouvelles choses !

    « T'inquiète pas, tu ne me déçois pas, je sais très bien que tout le monde ne pense pas pareil. En même temps, je me demande si ce serait vraiment bien... »
    « HuMMm… Non ce ne serait pas cool. Après tout on est unique justement alors ce serait pas drôle de rentrer dans la normalité. »

    Moi, en tout cas, j’aimais bien être comme cela. J’avais certains amis qui étaient pareils face à cette immensité où personne ne savait profiter de la vie au jour le jour en pensant qu’on pouvait toujours remettre à demain ce qu’on pouvait ou devait faire. Non c’était ch*ant de vivre ainsi et moi je n’aurais pas supporté mais il fallait dire que j’avais été élevé par un homme qui était aussi comme ça. Il avait perdu son plus grand amour, j’avais vu ma mère disparaitre et aujourd’hui on se disait que la vie était clairement trop courte pour attendre. Et aussi trop courte pour oublier de dire aux gens qu’on aimait qu’on les aimait… Bref… J’étais d’accord avec Alex en réalité. Fallait vraiment qu’il arrête de penser la même chose que moi tout de même Rolling Eyes.

    Le sujet dévia sur les voitures et sur ce que je désirais et oui, il avait assez bien décrit ce que je désirais mais, hélas, pour ce genre de voitures, il fallait avoir de l’argent et je n’en avais pas assez. Je savais en mettre de côté – après tout j’avais été en campus depuis des années et je travaillais tout de même – mais je savais que cela risquait de passer dans les réparations de la maison de mon père car je ne pouvais pas le laisser se démerder seul face à tout cela. Enfin je verrais bien. Je ne pouvais pas prévoir donc… Je verrais le moment venu. C'est-à-dire dans deux semaines quand je verrais déjà l’avancement des travaux et que je ferais le point sur les comptes de la famille avec mon papa.

    Du sujet des voitures on arriva au sujet de nos boulots. Le compliment d’Alex fut apprécié à sa juste valeur. J’étais, en effet, une jeune femme de caractère et cela ne me dérangeait pas du tout d’en parler même si cela me faisait parler de ma famille et donc de la perte de ma mère. Mais bon. J’aimais en parler tout de même car cela me donnait l’impression qu’elle continuait de vivre à travers mes paroles. D’ailleurs on en parlait très souvent avec mon père… Car cela ne la ferait pas revenir… Mais cela nous permettait de ne jamais oublier. Mais le sujet n’était pas là… Les études d’abord et je posais une question par curiosité à mon ami.

    « Je... Ben je sais pas trop. Disons que ça avait toujours été ma matière forte et que les études scientifiques ouvrent les portes à un grand nombre d'horizon, alors quand j'aurais un choix à faire, j'en aurais beaucoup. J'ai pas tellement peur de pas savoir quoi faire plus tard, je sais que mes études me porteront où j'me plairais. Faut juste...que j'attende. »

    Je fis un blanc à cette réponse car je ne pensais pas qu’il réagirait mal à cette question. Je ne savais pas pourquoi d’ailleurs. Ce n’était qu’une question sur ses études après tout. Je ne jugeais pas qu’il veuille faire physique mais je me demandais ce qu’il désirait faire avec des études de physique car on pouvait faire des tonnes de choses à vrai dire. C’était aussi simple que ça.

    « J’voulais pas t’emm*rder avec la question hein. C’était juste de la curiosité à vrai dire car j’me disais que ça avait peut être un rapport avec ta passion. »

    Je lui fis un petit sourire d’excuse au cas où il ait vraiment mal pris cela avant de se mordiller la lèvre. Il commençait à y avoir un peu beaucoup de monde dans la cafet’ aussi je me levais pour qu’on puisse se rendre ailleurs ou tout simplement qu’on parte car ça faisait bientôt bien deux heures qu’on parlait et j’avais encore pas mal de choses à faire.

    « On bouge ? »


xXx
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
MessageSujet: Re: Ben ça commence mal...quoique [Mayra Rawinson]   Lun 7 Sep - 20:28

En tout cas, leurs plans sortis s'annonçaient bien. Alex avait déjà envie d'y être, de la revoir et de se retrouver avec elle et s'amuser, danser, boire un coup et tout un tas d'autres choses très amusantes, divertissantes et passionnantes. En même temps, ils partageaient plein de choses ces deux là. A cette pensée, Alex sourit. Il n'avait pas remarqué encore mais venait de s'en rendre compte. Ils avaient le même avis sur plein de sujet et c'était vraiment cool et en même temps super étrange. Ben oui, elle était la première personne qu'il rencontrait en arrivant à Los Angeles et elle se trouve être une fille (déjà ça) avec qui il partage plein de points communs. Mais cette chose là avait un nom...mais oui...le destin. Même s'il n'y croyait pas vraiment, cette impression d'avoir trouvé Mayra directement lui semblait être le fait d'un acte divin qui était préparé à l'avance, qui s'appelait le destin. C'était ça...c'était ça qui avait choisit de faire arriver Alex ce jour là, et qui lui avait donné l'envie de passer à l'UCLA à cette heure là et qui avait poussé Mayra à aller chercher ses papiers à cette heure là, sans oublier que son dossier est arrivé au moment ou Mayra venait chercher ses affaires. A cette pensée complètement folle, Alex sourit encore. Il avait l'air un peu con, mais ça le faisait marrer. Tout à coup Mayra se rappela de quelque chose et s'empressa d'en parler à Alex. Elle lui proposa de venir avec à un concert des Nightwish dans deux semaines. Il était touché. Lui proposer d'aller voir un concert avec elle, bizarrement, il trouvait touchant. Il connaissait les Nightwish, c'était un genre de groupe de rock/métal. Il avait déjà écouté une chanson une fois Amaranth. Pour tout dire, il trouvait ça pas trop mal. Bien sûr ce n'était pas son genre de musique favoris, mais était tout de même assez ouvert et aimait bien en découvrir plus.

Nightwish ? Ah oui j'ai déjà entendu une de leur chanson. Ça va j'aime bien. Ben écoute, ce sera avec plaisir. Enfin, si bien sûr tu n'as pas de problème avec les places ou quoique ce soit.

Après quelques secondes, il se rendit compte à quel point sa phrase n'était pas très intelligente. Si elle lui avait proposé, c'est bien qu'elle pouvait se trouver des places, sinon elle lui aurait pas dit. Certes il y a des gens qui proposent des plans avant même d'avoir la certitude qu'il soit plausible mais bon, il faisait confiance en Mayra, surtout pour ce qui est sorties. Puis leur conversation se dirigea vers d'autres sujets, notamment la mentalité des gens de notre époque, le fait que beaucoup ne savait profiter de la vie mais que eux au moins, Mayra et Alex, savait qu'il fallait vivre chaque jour comme s'il pouvait devenir le dernier. Et d'ailleurs Mayra avait bien raison, ils étaient un peu original alors rentrer dans la normalité ne serait pas quelque chose de bon pour eux, surtout que cela voudrait dire que les gens bien coincés seraient devenus les nouveaux originaux...non, ce monde n'était pas imaginable pour Alex, et ne le serait probablement pas pour Mayra.

Ils parlèrent voiture. Alex était content de pouvoir un peu se la raconter sur le nombre et le genre de voiture qu'il avait. Il ne le faisait pas beaucoup beaucoup, mais son but n'était pas de se vanter, c'était aussi de donner envie aux autres gens de rentrer dans le grand monde de l'automobile. Certains faisaient pareil avec la mode par exemple, ou la musique, ben lui c'était la voiture. Et puis, il n'avait pas besoin de discuter de ça pour pouvoir se vanter. Non, comme disais une expression : "Une image vaut mille mots.". Voilà quelque chose qui définissait bien la situation. Se balader avec une belle voiture, faire gronder un moteur puissant, montrer des pneus indestructibles et toute sorte de choses donnait beaucoup plus envie aux gens de se procurer les mêmes choses plutôt que des mots décrivant une belle voiture. C'était d'ailleurs pour ça qu'on avait inventé la pub imagée.

Après les voitures, voilà qu'ils parlaient boulot, études, avenir, etc. Mayra elle voulait faire dans la photographie, un milieu qui devait la passionner. D'ailleurs Alex se l'imaginait bien avec son nom en bas de pages sur une photo et la voyait aussi bien en tant que photographe, un appareil photo à la main en train de shooter sur tout ce qui bouge. Par contre Alex, comme il venait de le dire, avait une vocation, si l'on puisse dire, tout à fait différente. Il était dans le domaine scientifique, la physique et la mécanique. Deux domaines qui sont étroitement en collaboration avec l'automobile mais il n'avait pas choisit ça pour ça à la base. Quand Mayra lui demanda, Alex sentit comme un ton étrange dans la question. On aurait dit qu'elle trouvait ça bizarre et bête qu'il fasse ça. Il savait qu'il se trompait, mais avait eu cette impression au départ. Mayra remarqua son étonnement. Elle rétorqua avec des excuses discrète, et en se justifiant. Alex avait d'abord eut peur qu'elle prenne mal le fait qu'il l'ai mal pris, mais en fait, il était soulagé de s'être trompé sur sa première impression. Il sourit et répondit.

Oh non t'inquiètes pas. En fait, oui ça a un rapport avec l'automobile, mais je n'avais pas choisit cette filière pour ça à l'époque. Mais en effet ça pourra me servir dans le futur.

C'est vrai que déjà au point où il en était dans ses études, il pouvait déjà faire de grande choses concernant l'automobile et avait dorénavant beaucoup plus de facilité à comprendre tous les complexes mécanisme qui occupent un moteur par exemple. Mayra se leva. C'est alors qu'il comprit. Il était temps de partir, surtout que la cafétéria devenait de plus en plus bruyante et surpeuplée. D'ailleurs, elle lui proposa de partir. Elle était peut-être pressé et avait d'autres projets, c'est vrai que cela faisait pas mal de temps qu'ils étaient là. Beaucoup de temps même, pensa Alex quand il regarda sa montre. En même temps, ils avaient passé un bon moment tous les deux, et Einstein avait prouvé que c'était ça la relativité du temps : Passer une heure avec une main sur un grill était beaucoup plus long que passer une heure avec une jolie femme. [J'invente, je ne sais plus la traduction exacte et même la phrase].

Oui, il serait temps.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
MessageSujet: Re: Ben ça commence mal...quoique [Mayra Rawinson]   Lun 7 Sep - 23:48

xXx


    « Nightwish ? Ah oui j'ai déjà entendu une de leur chanson. Ça va j'aime bien. Ben écoute, ce sera avec plaisir. Enfin, si bien sûr tu n'as pas de problème avec les places ou quoique ce soit. »
    « Pas de soucis. »

    Si je lui proposais c’était que j’avais un moyen d’en récupérer bien entendu. Je ne promettais pas au jeune homme que cela soit gratuit mais je pourrais lui avoir une place sans l’ombre d’un soucis. Et j’étais contente qu’il accepte de venir avec moi car je pensais que cela pourrait faire vraiment une agréable soirée. Ce groupe était particulier mais moi je devais avouer que j’aimais beaucoup. La voix de la chanteuse était vraiment extraordinaire et j’avais envie de profiter de la toute dernière représentation de Tarja puisque le groupe était en train de se séparer. Bah oui c’était c*n hein mais je savais d’avance que la nouvelle chanteuse ne serait pas à la hauteur de la beauté et du talent de Tarja. Enfin tout ceci n’était pas un plaidoyer sur la nouvelle composition du groupe mais tout simplement une proposition de plus pour revoir le jeune homme que j’appréciais beaucoup et que je trouvais tout à fait charmant. Bah oui ce serait mentir que de dire qu’il ne m’intéressait pas. Après tout il avait bien été le premier à me remarquer par mon décolleté alors je pouvais bien m’intéresser aussi à son physique. Surtout qu’en plus d’un physique agréable je trouvais qu’on se ressemblait assez. En tout cas assez pour se comprendre tout en ayant assez de passions différentes pour que cela nous donne envie d’en apprendre plus l’un sur l’autre. Un début de relation très intéressante quoi…

    La conversation continua sur nos passions, nos envies, notre vision de la vie et enfin nos études. Je ne jugeais pas du tout ce qu’Alex avait pu décider de faire en physique mais il semblait être sur la défensive et je me finissais par me demander si on l’avait tellement jugé que cela pour qu’il réagisse au quart de tout comme ça. C’était facile de juger en effet. Moi aussi j’avais tendance à juger au premier abord mais je ne voyais pas pourquoi je pourrais me faire une idée sur ce qu’il avait décidé de faire. A vrai dire je pensais que cela pouvait avoir un rapport avec le fait qu’il était fan de voiture tout simplement. Mais bon j’avais peut être fait une bourde hein T_T.

    « Oh non t'inquiètes pas. En fait, oui ça a un rapport avec l'automobile, mais je n'avais pas choisit cette filière pour ça à l'époque. Mais en effet ça pourra me servir dans le futur. »

    Je n’avais pas totalement tort alors. Je me redressais donc après ses bonnes paroles histoire de sortir de la cafétéria car il y avait vraiment beaucoup de monde maintenant et je n’avais pas envie d’hurler pour parler avec Alex. Et puis il se faisait tard et j’avais encore du boulot à la maison avant de pouvoir être totalement tranquille. J’avais surtout un oral à finir de réviser tout de même.

    « Oui, il serait temps. »

    Je sortis donc de la cafet’ pour qu’on puisse se rendre vers le hall où on s’était rencontré pour la première fois et où on allait se quitter. Une fois arrivé à destination je me retournais vers Alex avant de me lever pour la pointe de pieds pour l’embrasser avec douceur

    « Bonne fin de journée toi. A bientôt alors. Je t’appelle dès que j’ai des nouvelles pour le concert ou pour une sortie. »

    Sur ce je lui fis un clin d’œil avant de me retourner pour partir vers le campus et ensuite ma chambre. Ou celle de Max plutôt car j’avais plein de trucs à lui raconter !


FIN
xXx
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Ben ça commence mal...quoique [Mayra Rawinson]   Aujourd'hui à 0:57

Revenir en haut Aller en bas
 

Ben ça commence mal...quoique [Mayra Rawinson]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LA in Live :: Topics Terminés-