Partagez | 
 

 Brrr ! Doudou, j'ai peur | Pv le Doudou |

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
La plus belle.

L'Ange dansant au coeur d'Or
• I'm here since : 17/12/2008
• My number of posts : 431

___ MORE
• Statut: Paumé(e)
• Relationship:
• Children: Un jour...
MessageSujet: Brrr ! Doudou, j'ai peur | Pv le Doudou |   Mer 17 Déc - 23:14

Samedi matin, l'empereur, sa femme et le petit prince sont venu chez moi, pour me serrer la pince, mais comme j'étais partit, puisque cet ainsi nous reviendrons lundi .. C'était super agréable de dormir tout en écoutant cette petite chanson qui n'arrivait plus se s'en aller de votre cerveau. Tout comme l'orage qui grondait au dessus de leurs têtes, et aussi cette pensée, assez grosse, qui occupait tout le reste de son cerveau qui était Valentin. Caroline avait beau essayer de ne plus penser à tout ça, c'était mission impossible. Puis elle avait cette sensation de manque, cette impression d'être seule au monde et cette envie d'aller dormir tout contre son Doudou. Après tout, un doudou aux yeux d'un enfant est parfois une peluche, comme elle peut-être un bout de chiffon, mais en tout cas, qu'importe ce qu'il était, un doudou reste quelque chose qui fais que si tu ne l'as pas prêt de toi. Tu dors mal. Et bien pour Caroline c'était pareil. Son doudou lui manquait. Elle avait besoin de lui pour dormir. L'orage lui faisait un peu peur en plus ... Etant petite, elle détestait ça. Et maintenant, c'est toujours pareil. Donc, elle laissa ses jambes se faufiler hors de sa couette. Puis, elle commença à marcher sur la pointe des pieds, tout tout doucement pour ne pas réveiller Johanna. Un détail important pour Caroline. Mais, lorsque que ses doigts frôlèrent la porte, elle se retourna vers Jo pour retourner auprès d'elle. Oh non, elle n'allait pas se faufiler dans son lit pour lui faire un gros câlin. Pas maintenant, mais elle alla juste déposer un petit bisou sur son front. Et souria, toute contente d'elle. Pitchoune pouvait à présent se faufiler comme une petite souris jusqu'à la chambre de son doudou. Sauf que bouh ! Elle sursauta en ouvrant la porte. Apparemment elle n'étais pas la seule à avoir ce manque, cette envie de se coller contre la peau toute douce de son homme. Mass était là, face à lui, avec son regard tout choupinou. Allez, elle alla déposer sur sa joue un patou, à lui aussi. Pour ensuite se décaler et le laisser entrer dans sa chambre. C'est donc avec un sourire au lèvre qu'elle referma la porte avant de s'aventurer le long du grand couloir. Un courant d'air se faufila même entre ses jambes, ce qui l'a fit frissonner de partout. Pfouu, allez courage Pitchoune ! Plus qu'une chambre et elle y étais. STOP ! Elle y était. Bon, maintenant opération discrétion ! Son but n'étant pas de réveillé son n'amour, mais de dormir auprès de lui. Au moins dans ses bras sa super contine s'envolerait et elle oubliera surement le bruit du tonnerre qui résonnait encore dans son oreille. Un peu comme quand vous essayer de ne plus penser à quelque chose, mais justement, plus vous vous dites ça, plus cette pensée hante votre esprit et plus vous perdez la tête. Pour Caro c'était ça. Le bruit du tonnerre, la chanson et aussi cette question " Pourquoi on ne se vois jamais avec Valentin ? " C'est vrai quoi, tout le monde lui racontait ses petites aventures amoureuses, mais elle, elle n'avait pas grand chose à dire. Apars peut-être " Euh si, j'me suis retrouvé coincé dans un club de strip-tease avec lui, et il s'est retrouvé sur le comptoir avec des folles furies en manque de chair qui le déshabillaient. " Yahouu ! Faut avouer que ce n'est arrivé à personne, mais ça n'avait rien de très class ! Au contraire, ce moment elle ne veux pas le revivre, jamais ! C'est horrible sérieux. Mais bon, là elle n'était pas préoccupée par ça. Elle glissait juste dans la chambre de son doudou, pour finir par se faufiler lentement dans son lit. Hmm oui, elle arrivait à le voir vu que les volets n'étais pas fermé, jamais dans cette chambre d'ailleurs. Pourquoi ? Aucune idée. Une de ses jambes frôla la sienne, qui étais d'ailleurs toute chaude. Et au bout de quelques secondes elle se retrouva contre lui. Caroline alla cacher sa petite sur son torse, et enroula son ventre avec un de ses bras. A croire que Valentin avait été prévenu par télépathie de son arrivée et qu'il s'était installé comme ça, juste pour elle. Maintenant, Caroline le regardait. Dormir elle n'en avait plus envie, elle voulait simplement être avec lui et chassé ses saletés de pensée. Ses doigts glissaient le long de son bras dans de toutes petites caresses et un sourire apparut sur son visage. Pfiouu ! Ça faisait quand même du bien d'être là. Au moins ici il faisait chaud, il était tout chaud plutôt. Et son regard se transforma bien vite en un répond tout pétillant. C'est fou l'effet qu'il peut lui faire, même en dormant. Oh puis tient, Caroline laissa ses lèvres coller quelques baiser sur son torse, mais vraiment de petit baiser, tout doux. Bon, elle allait surement finir par le réveiller. Et alors ? C'est plus très grave maintenant, puis dans le pire des cas il pourra toujours retourner se reposer dans la journée .. Mais quand même, Caroline préfèrait le savoir endormit. A présent, ses doigts parcourraient chaque montées, descentes, tout en glissant jusqu'au bas de son torse. Pour remonter, prenant un rymthe régulier. Ils ne s'arrêtaient plus, et Caroline ferma ses yeux, et laissant aller et sombrer à nouveau dans le pays des rêves .. Qui risquent d'être beaucoup plus agréable que tout à l'heure.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
MessageSujet: Re: Brrr ! Doudou, j'ai peur | Pv le Doudou |   Mer 17 Déc - 23:15

    Depuis cette histoire de sorcière, Valou avait du mal à dormir correctement. Quand je vous dis que c'est un vrai gosse, je ne plaisante pas hein ! C’est limite s’il ne parlait pas tout seul quand il entendait le moindre bruit dans la villa. La dernière fois Johanna l’avait surpris dans le salon, jouant à la wii, en discutant dans le vent. Elle lui avait demandé à qui il s’adressait et il lui avait simplement répondu : Casper le petit fantôme. Sympa, non ? Et ce soir, il n’avait pas voulu rester tout seul dans son lit. Au début il avait pensé à aller retrouver sa pitchoune, mais il ne l’avait pas fait. Pourquoi ? Non mais sérieusement, ce n’est pas elle qui allait le défendre contre une sorcière maléfique ! Et puis s’il se faisait attaqué, il était préférable qu’elle reste en sécurité dans sa chambre, avec Jo. Ba ouais, si Jo se fait attaquer Mass sera forcément dans les parages pour la sauver, et donc sauver Caro… Héhé ! Malin le petit Valou ! Tiens en parlant de Mass d’ailleurs… C’était avec lui que Doudou avait décidé de squatter. Enfin il avait tenté, parce que très vite, le rital s’était barré du lit, sans fournir la moindre explication. Val était donc retourné sous ses propres draps, et finalement s’était endormi comme un bébé. Un bébé un peu flippé certes, mais un bébé quand même. Il n’eut pas le temps d’entamer un rêve dans lequel il partait à l’aventure avec Dora, Stacee et Mass, que déjà Caroline prenait possession de ses pensées. Tout ça à cause d’un parfum et d’une douce chaleur contre son corps. En effet, la miss s’était faufilée dans la chambre et s’était ensuite glissée dans son lit sans que ce dernier ne s’en rende compte, plongé dans un léger sommeil, si ce n’était pas une simple forme de coma… Il aurait pu se croire en plein rêve, mais non, il sentait bien cette présence tout contre lui. Tout naturellement, l'étreinte de son bras sur le petit corps de la miss se resserra légèrement. Puis, en sentant des petits baisers sur son torse, il tourna la tête dans sa direction, laissant apparaitre un petit sourire doux sur son visage... Puis la main de Caro se balada ensuite sur sa peau, le faisant frissonner. Si c'était comme ça qu'elle voulait qu'il dorme c'était râté ! Dans un élan de bonté, il tenta de lui faire un peu plus de place, se décalant sur le côté, mais manque de bol, il n'avait visiblement plus les mensurations de son lit en tête, puisqu'il se vautra lamentablement par terre. Après quelques secondes de silences, un petit : Aïe se fit entendre. Puis il se redressa finalement, et reprit sa place aux côtés de la belle. Mais c'est qu'il s'était fait mal en plus... Un gros bobo, qui méritait un gros câlin, non ?

    "Je te manquais, c'est ça ?"

    Il lui adressa un grand sourire dont lui seul avait le secret, bien qu'il savait qu'elle ne le verrait pas dans l'obscurité de la pièce. C'est pas grave hein ! C'est l'intention qui compte comme on dit ! Il repassa son bras autour de la miss, et la serra contre lui.. Ca faisait du bien de la sentir proche... Bien qu'il avait voulu la protégée d'une potentielle attaque de la sorcière.. Tanpis il hurlera et son Massou viendra les sauver, même s'il devait pour cela quitter Mini Môman Johanna...

    "Viens par là... Plus près..."

    Besoin de tendresse ? Ouais un peu... Mais c'était trop tentant ! Il n'allait pas rester sans rien faire, sans bouger... Bien au contraire ! Ce serait mal connaitre Valou hein !
Revenir en haut Aller en bas
La plus belle.

L'Ange dansant au coeur d'Or
• I'm here since : 17/12/2008
• My number of posts : 431

___ MORE
• Statut: Paumé(e)
• Relationship:
• Children: Un jour...
MessageSujet: Re: Brrr ! Doudou, j'ai peur | Pv le Doudou |   Mer 17 Déc - 23:30

Boum ! Aïe ! Un sursaut ! Et Caroline se redressa d'un petit bloc. Hein ?! C'était quoi ça ? Elle ne sentait même plus le torse tout doux de son n'amour, rien, nada. Il s'était envolé sans prévenir, comme une hirondelle mais une hirondelle au masculin .. Euh .. Je sais pas comment on dit. Voulant aller à sa rescousse, Caro manqua de tomber elle aussi du lit à cause d'une de ses mains qui s'étais posé un peu trop près du bord. Mais de toute façon, cela n'aurait servit à rien vu que son super héros de Valou étais déjà de retour dans le lit. Hmm, un sourire tout mignon apparut se dessina sur le coin de ses lèvres, et elle relaissa ses mains tomber contre son torse. Hop hop hop ! En moins de deux celle-ci se remirent en route dans leur voyage sur les montagnes chocolaté de Valentin. C'est que ses doigts aimaient beaucoup cette petite excursion, pas question de l'interrompre de nouveau sinon ils se révoltent. Si si, même des doigts ça peut se révolter. Puis sa p'tite tête se posa sur son épaule et elle essaya de croiser son regard. Pas très évident dans le noir total, mais parfois, entre deux éclairs elle voyant sa tête de gogole. Oui, il avait une tête de gogole. C'est la vie, puis Caroline elle l'aimait comme ça, avec sa tête d'idiot qui faisait tout son charme.

" Nan .. C'est juste que Mass il est partit voir Jo .. J'pouvais pas rester là-bas moi .. "

L'embêter ? A cette heure-ci ? Oh oui, Caro n'a peur de rien. Non mais de toute façon il avait pas interret à le prendre mal son doudou. Car Valentin il allait bien comprendre qu'elle ne racontait que des bêtises ? Autrement qu'est-ce qu'elle ferait là à caresser son torse et coller pleins de bisou dans sa nuque toute chaude. Je peux savoir ?! Donc voilà. Puis, Caro ne se fit pas prier, dès qu'il lui demanda de se rapprocher, une de ses jambes se faufila entre les siennes et elle grimpa sur lui. Collant alors son front contre le sien juste pour pouvoir sentir son souffle s'entremeller avec les siens. Brriou ! Tout pleins de frisson la parcourraient déjà, partant de son cerveau pour aller jusqu'au bout de son petit doigt de pied. C'est que les frissons s'étaient une malade grave en fait, ça se propage super vite et après tu deviens très débile. Oh tiens, quand elle approcha ses lèvres des siennes, elle ne se gêna pas pour aller mordiller ses lèvres. Pour ensuite susurrer un petit " bouh " qui étais pas censé lui faire peur. Vu la voix toute douce qu'elle avait pris, elle ne risquait pas de l'avoir effrayée. Une de ses mains se retira de son grand voyage sur les montagnes chocolatés pour aller maintenant s'occuper de la joue un peu piquante de son doudou. Hors sujet, mais se serait cool qu'il se rase, parce que ça piquait beaucoup ! Caro aimait bien mais voilà quoi, pour caresser c'est pas drôle ! Maintenant, Piitchoune n'avait plus peur de l'orage, et ses pensées négatives s'étaient déjà envolé. Paf ! D'un coup de baguette magique, c'est fou ce qu'un homme peut faire sur une femme. Si si, c'est techniquement prouvée et aussi euh voilà quoi .. Je suis sûre qu'un jour un grand monsieur à dit " Les hommes arrivent à rendre les femmes folles, à leur faire oublier les ondes négatives et ils leurs apportent tellement de chose qu'elles en sont comblés. Oh et j'oubliais, les hommes sont aussi capable de faire de gros câlin qui leurs font du bien. Puis, sans oublier, ils savent les faire pleurer très facilement !! " Voilà, ça résume bien tout non ? Même si j'ai oublier pleins de détail. Moi je suis qu'un grand monsieur à déjà dit ça. Faudrait qu'elle aille voir ça sur Google à votre service. Lost maintenant mais bon xD. Bref.

" Tu sais quoi ? "

Attention phrase inutile en vu, c'est juste qu'elle avait envie de l'entendre parler. Alors la demoiselle allait lui sortir des paroles un peu stupide, même si elle le pensait, évidemment.

" Même dans le noir t'es beau .. ! Tu es fort .. dit donc .. "

Pour l'instant, elle ne lui laissa même pas le temps de répondre car ses lèvres s'étaient collé contre les siennes & Caroline laissa sa petite langue retrouvé celle de son amie. Juste pour se donner un peu plus de chaleur .. Juste pour rechasser ses méchantes pensées qui était revenu. Oui, maintenant qu'elle étais là avec lui, elle avait envie de lui demander pourquoi elle ne le voyait plus beaucoup. Depuis quelques semaines .. Mouais, surtout que Johanna lui avait dit qu'elle avait la même impression, sauf que Mass il squattais leur chambre tout les soirs xD. Caro pencha sa frimousse sur le côté et caressa sa joue, du bout de ses doigts. Son ventre se collant bien contre son torse, oui. Être proche de lui, il n'y a que là qu'elle se sent super bien. Ou sur scène. Là, elle n'a peur de rien, ni de personne.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
MessageSujet: Re: Brrr ! Doudou, j'ai peur | Pv le Doudou |   Mer 17 Déc - 23:34

    Cela avait un peu surpris Valou de sentir quelqu’un tout contre lui… Et cette douceur ne pouvait pas provenir de n’importe qui hein ! Mass c’était dans un tout autre style, plutôt du genre : « Pousses-toi t’as toute la couverture ! » Là ça ressemblait plus à : « Je peux ? S’il te plait… Merci de me faire une place dans tes bras… ». Et ça, c’était du Caroline tout craché ! En sentant son doux parfum, il eu alors confirmation… C’était bien elle. Après deux trois baisers et câlinous, il décida de lui faire un peu de place. Ba ouais, il était sympa comme tout le mister ! Et qu’est-ce qu’il ne ferait pas pour sa pitchoune adorée… ? Il était capable de tout pour elle, alors vous pensez bien que faire un peu de place c’était facile ! Il se cassait même la figure du lit ! Enfin heureusement, pas de réel bobo ! Valou voulait quand même un câlin hein ! Ca il n’allait pas dire non pour que Caro le console… Il lui demanda si elle était là parce qu’il lui manquait, et elle lui répondit que non… Ok… Sympa la miss ! « Je te manquais ? – Ba non hein ! Je peux vivre sans toi ! » Tsss ! Il aurait pu se vexer, mais il l’aimait trop pour ça donc…

    « Ah… Ba il y a le lit de Mass si tu veux… »

    Ba quoi ? Elle n’était pas venue pour lui, elle venait de l’avouer… Pourquoi s’embêter à venir se caler contre le corps tout chaud et musclé de Val ? Hein ? Je vous le demande ! Caro semblait d’humeur câline, alors qu’il lui demandait de se rapprocher, elle venait entremêler sa jambe aux siennes et se postait au-dessus de lui. Dans un geste sensuel, elle lui mordilla la lèvre, et Valou se laissa faire, sans rien dire. Il posa ses mains sur la fine taille de la danseuse, et la détailla du mieux qu’il pouvait dans l’obscurité de la pièce. « Bouh »… Wouah… Super flippante la miss ! ( Rolling Eyes lol) Il esquissa un faible sourire et déposa un baiser à la commissure de ses lèvres. Caro lui caressa doucement la joue, ce qui eu l’effet de le calmer et de l’apaiser… « Tu sais quoi ? » Euh… Il devait répondre quoi là ?

    « Euh… Non… Quoi ? »

    C’était une question piège c’est ça ? S’il se trompait dans la réponse elle allait arrêter les câlins et caresses et repartir ? Elle allait dormir dans le lit de Mass ? Retourner dans sa chambre en virant l’italien pour dormir tranquille ? Raaaah ! Il doutait là… Qu’allait-elle lui annoncer ? Mystère et boule de gomme ! Ah ba ça va… Elle lui disait juste qu’il était beau, même dans le noir. Heureusement qu’elle avait dit « Même »… Sinon Valou aurait compris : « T’es beau que dans le noir… » Traduction : On te voit pas trop, donc c’est bon, t’es mignon ! Ca craint non ? Enfin le « même » rattrapait tout ! Il allait lui répondre mais elle ne lui laissa pas le temps de le faire, venant l’embrasser tendrement. Sa langue vint chercher la sienne dans un sensuel ballet, et Valentin ne pu qu’y répondre avec envie, amplifiant et prolongeant alors le baiser. Une fois ce dernier achevé, il pu lâcher quelques mots dans un souffle :

    « Ouais… Je sais… » Cool

    Ca se la joue beau gosse ? Et alors ? Il plaisantait et elle le savait bien ! Il la sentit se rapprocher tout contre lui, et son étreinte se resserra légèrement sur son corps si fin, aux courbes parfaites. Elle était contre lui, et n’avait plus le droit de partir… Caroline était sa prisonnière… Tout comme son cœur était le prisonnier de la danseuse.
Revenir en haut Aller en bas
La plus belle.

L'Ange dansant au coeur d'Or
• I'm here since : 17/12/2008
• My number of posts : 431

___ MORE
• Statut: Paumé(e)
• Relationship:
• Children: Un jour...
MessageSujet: Re: Brrr ! Doudou, j'ai peur | Pv le Doudou |   Mer 17 Déc - 23:37

Quoi ?! Caroline avait dit ça ? Qu'elle n'étais pas venu spécialement pour lui ? Non mais c'est pas vrai hein. Puis c'est pas très difficile le choix entre le corps chaud & agréable de Valentin et le matelas froid & dûr de Massimiliano. C'est sans hésitation que Caroline se recolla contre son chéri. Juste pour lui faire comprendre le message.. Qu'elle allais le coller jusqu'à demain matin.. Voir même plus et que si par malchance ça ne lui plaît pas. Bah.. Caro ne bougera quand même pas. En plus elle avait pas eu un choix spécialement difficile à faire. Y'a pire, comme ceux des blagues carambars ! Je préfère même pas donner d'expliquer --'. Oui, ça vaut mieux. Mais dit donc, si on se concentrait sur un carambar le plus chocolaté qui existe au yeux de Caro ? Hmm . Bonne idée . Donc le Pitchoune s'étais collé encore plus contre son corps tout chaud. Qui la faisait frissonner de partout. Si si. Caroline avait envie de lui dire quelque chose à propos du lit de Mass, mais finalement ses lèvres n'avaient pas bouger. Elle se contentais juste d'essayer de le voir, malgré que la pièce soit enfouit dans le noir total. Les éclairs apportaient de la lumière, de temps en temps, autant en profiter. Pendant que ses doigts continuaient de s'incruster un peu partout sur le corps de son n'amour. Aucunes parties n'y échappaient, du moins, seulement tout ce qui ce trouvaient en dessous de son ventre n'avaient pas la chance de sentir l'effet des doigts Blot. Dommage .. Mais en même temps, Caro ne peut pas s'occuper de tout.

" Tu sais ? .. Tant mieux .. "

Car c'est qu'il étais beau. Magnifique même. Superbe ! Enfin voilà quoi. Je vais arrêter de lui lancer des fleurs, même si je ne l'ai dit pas pour de vrai. Et qu'elle les pense simplement. Mais bon, Gaëlle serait capable d'en profiter pour se vanter avec Valou xD. L'as de trèfle qui piquait le coeur de Doudou fit glisser ses doigts le long de son menton, ouaip. C'était juste pour vérifier si il s'était raser, m'enfin, c'était juste un faux prétexte pour le caresser ça. Caroline profita de chacun de tout ses petits baisers puis une de ses mains alla pousser la tête de son doudou pour la plaquer sur le côté, mais en douceur hein, comme à son habitude. Ses lèvres glissèrent de sa joue, en passant par sa nuque pour remonter vers son oreille. Hm, Caro aimait bien faire ça parce qu'après Valentin il frissonnait. Et elle trouvait ça chou.. Très chou.. Pitchoune lui murmura une petite phrase, vu qu'il étais là, avec elle. Elle allais en profiter pour lui poser la question qui lui trottait à la tête depuis une semaine.

" Pourquoi on se voit plus .. ? "

Puis plouf ! Sa main relâcha son visage et son visage se décala du sien d'un coup. Son corps glissa même à côté de Valentin, mais ses jambes restaient emmêler entre les siennes. Un peu normal, vu qu'un de ses pieds lui faisais de mini-caresse à une de ses chevilles. Quand à ses bras, l'un d'entre eux se faufila autour de son ventre et sa tête se déposa sur son épaule. L'épaule sur laquelle elle déposa pleins de baiser. Oh puis tiens, Caroline mordilla son épaule pour enfin arrêter un peu toutes ses activités et reposer ses yeux vers les siens. Euh ouais .. Enfin, essayer de reposer ses yeux dans les siens. Pfiouuu ! Qu'est-ce qu'elle étais à l'aise là. Faut dire, faut voir le carambar dont elle à hériter. Tout beau & tout. Normal qu'on s'y attache.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
MessageSujet: Re: Brrr ! Doudou, j'ai peur | Pv le Doudou |   Mer 17 Déc - 23:39

    Ca faisait du bien de sentir sa petite miss contre lui… Quel homme pourrait s’en plaindre ? Quel homme pourrait avoir quelque chose à redire quand une jeune femme, comme Caroline, vient se presser contre lui, partageant alors la chaleur de son corps si fin et fragile… ? Aucun ! Ou alors ce serait un fou ! En grand malade même ! Ses doigts allaient et venaient sur sa peau, elle se montrait tendre et douce. Bref, inutile de vous dire que le danseur adorait ça ! Et en plus de ça il avait le droit à des compliments… Si, si, si… De super compliments ! Gaëlle ? En profiter ? Mais non voyons… Jamais de la vie ! (Pitchoune elle a dit que Valou était canoooon-euuuh ! C’est un beau gosse ! Oup’s ! =P) Elle lui fit doucement tourner la tête et déposa alors sur sa joue, puis dans son cou, remontant jusqu’à son oreille, de petits baisers. Et comme elle avait pu le prévoir, Valentin en frissonna. Elle savait comment s’y prendre avec lui, le connaissant très bien… Et dans ce genre de situation, il se laissait faire sans rien dire… Ba ouais, il profitait au maximum le Doudou, et dans le silence le plus total ! ^^ Elle lui posa alors une question, dans un murmure. Pourquoi ils ne se voyaient plus ? Direct Valou eu une réaction de gosse, dû à son interprétation de cette question.

    « Tu me vois plus ?! Quoi ?! Je suis invisible ?! Woooouah ! »

    Ouais, il allait se prendre pour un super héros après ça… Genre Superman… Ou encore… C’est qui celui qui devient invisible avec un morceau de tissu là ? C’est pas un super héro mais c’est tout comme ! Euh… Le petit nain, qui vole avec un balai… aaaarg ! Harry ! Ouais Pot de fleur ! Voilà… Il avait pas les lunettes, mais il pouvait toujours en piquer, c’était pas un problème… Et la cicatrice… euh… Il utilisera le maquillage de Milie ! freedent
    Il pris alors quelques secondes pour réfléchir, et ajouter :


    « On est dans le noir, c’est normal hein… »

    Qu’est-ce que je vous disais ! Une logique de gosse… C’était plutôt mignon, non ? Mieux valait pour lui, parce que Caro allait vite perdre patience dans ce cas ! Et pour une fois il ne le faisait pas exprès… Je vous rappelle qu’il fait nuit, que Valou dormait avant que la petite danseuse ne se faufile dans son lit… Alors il ne fallait pas trop lui en demander pour le moment ! Il resserra doucement l’étreinte de son bras autour de la taille de la miss, et déposa un baiser sur son front. Fallait pas lui en vouloir le pauvre, il était tout KO… Elle posa finalement sa tête sur l’épaule de Valou, qu’elle mordilla au passage. Une vraie tigresse ! Elle avait pas assez manger ou quoi ? Il se retint de le lui demander… Elle l’aurait regardé bizarrement. Il préférait de loin le regard qu’elle lui adressait en ce moment même. Dans le noir il arrivait a percevoir la petit lueur dans ses yeux… C’est bête hein ! Je sais… Mais c’est Valou, donc c’est normal ! xD
Revenir en haut Aller en bas
La plus belle.

L'Ange dansant au coeur d'Or
• I'm here since : 17/12/2008
• My number of posts : 431

___ MORE
• Statut: Paumé(e)
• Relationship:
• Children: Un jour...
MessageSujet: Re: Brrr ! Doudou, j'ai peur | Pv le Doudou |   Mer 17 Déc - 23:41

En posant sa question Caroline espérait avoir une réponse, une vrai. Et non entendre une débilité digne de Valou. D'habitude elle s'amusait volontiers de l'esprit enfantin de son homme, là, Pitchoune se demandait sérieusement si il ne faisait pas exprès. Mais bon, c'était en pleine nuit, elle l'avait réveillé pendant son sommeil, et Valou était en gros pas réveillé. Ce qui expliquait donc son état débile et à l'Ouest... Caro en lâcha un soupire, assez long mais discret qui voulait tout dire. Par ailleurs son corps se glissa un peu plus sur le côté, mais ses jambes restèrent sur celles de Valentin comme pour le garder près de son corps, près d'elle. Maintenant Pitchounette hésitait à lui poser la question qui lui trottait à l'esprit vu son état, ce n'était peut-être pas le bon moment. Oui mais d'un autre côté elle avait envie de voir clair.. D'avoir les idées fixes.. Et d'arrêter de se faire des films. Elle détourna aussi son visage, le cachant contre son épaule au chaud et referma ses paupières. Elle commençait à fatiguée là, pas à être fatiguée de lui hein, mais seulement le sommeil commençait à lui monter à la tête. Mais vite vite ! Faut que Caroline parle sinon elle va mal dormir encore malgré qu'elle soit dans les bras de son doudou & que se soit l'un des seuls endroit ou elle se sent parfaitement bien =).

" Mais non... pas en c'moment. Mais j'te parle de tout les jours moi, on s'voit jamais, t'es jamais là, t'es toujours ailleurs. M'enfin.. j'ai rien à dire, tu fais ce que tu veux "

Ca s'est dit. Maintenant elle essayait déjà de s'envoler au pays des rêves pour éviter les réactions de Valentin. Le connaissant il serait capable de soit pété un plomb, soit le prendre à la rigolade, soit dire n'importe quoi, soit ne rien dire du tout. Caroline préfèrerait la solution n°4. Plus simple, et plus calme au moins. Et ça lui laisserait le temps de réfléchir durant son sommeil. Mouarf ! Une chose est sûre, Pitchoune est loin de s'endormir pour aller rejoindre ce monde tout rose, ou tu rêves de ce dont tu veux. Ou tout est parfait xD. Pour la simple bonne et unique raison qu'elle préfèrait faire des bisous sur l'épaule de son Valou. Enfin, elle venait d'en déposer que deux, et deux bisous tout léger, tout petit juste pour lui montrer qu'elle étais là encore et pas partie. Et ses doigts retournèrent s'activer sur son torse, du bout des doigts, c'était une petite habitude dont elle avait pris goût.

" Mais c'est pas grave hein .. "

Là en fait elle se demandait si elle mentais pas, un peu, beaucoup, très beaucoup. Ça devait même s'entendre dans sa voix ! Car Caroline quand elle ment, vu que c'est très rare, elle à une voix hésitante. Une voix qui la trahissait. Mais c'est pas grave, elle avait envie de le dire donc elle le disait. Pourquoi se gêner ?! Oh puis tiens.. Caroline stoppa tout activée juste pour relevé son visage vers celui de Valentin & l'observer. Du moins essayer. Car à vrai dire, il faisait un peu noir là xD. Moi je crois que j't'apprend rien. C'est juste qu'elle en étais en manque de lui, en manque de tout le concernant. Donc elle comptait bien profiter de ce petit moment avec lui pour l'observer, le toucher, lui parler pour entendre sa voix. Profiter quoi xD. Y'a rien de mal j'espère ? Et en profiter pour tout lui dire, pour s'expliquer avec lui. Ou du moins essayer..
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
MessageSujet: Re: Brrr ! Doudou, j'ai peur | Pv le Doudou |   Mer 17 Déc - 23:48

    Non, promis, Valentin ne le faisait pas exprès. Je vous le jure ! I était juste à côté de ses pompes le pauvre petit père. Elle l’avait réveillé en plein milieu de la nuit, et ses petits neurones dormaient encore d’un sommeil profond. Donc non, il ne la prenait pas pour une débile, il répondait le plus naturellement possible. Il a toujours été comme ça Valou, c’est pas aujourd’hui que ça changera, vous devez bien vous en doutez ! C’était un vrai gosse… Il réagissait très souvent comme un bambin. C’est bien simple, s’il se sentait délaissé, de suite il allait s’imaginer qu’il était devenu invisible, ou alors inintéressant… Quand tout allait bien, alors là il le montrait, et comme il faut ! On n’entendait que lui à vrai dire, à travers toute la villa. Ce soir, il avait la tête dans le gaz, et pourtant il serait d’une douce étreinte sa belle. Après sa remarque totalement stupide, Caroline le reprit, précisant alors ce qu’elle avait voulu dire. Elle parlait d’un point de vu général… Et en y réfléchissant, c’est vrai que le quotidien de Valou voyait sa Pitchoune s’éloigner de plus en plus. C’était de sa faute s’il ne se voyait plus aussi souvent qu’avant… « Jamais là… Toujours ailleurs » comme venait de le dire la jolie danseuse. Le sourire enfantin de Valou s’effaça, comme si ces mots venaient de le réveiller d’un seul coup, une bonne douche froide qui vous remet les idées en place. Comme quoi, rien n’est acquis. Lui qui croyait être bien avec Caro, voyait à présent que ce n’était pas si parfait que ça. Et s’il n’arrivait pas à résoudre ce problème… ? Il allait la perdre ? Non, il chassa de suite cette pensée de sa tête. Ils s’aimaient, d’un amour sincère, alors elle ne le laisserait pas tomber comme une vieille chaussette hein ! Hein ?

    Il resta dans le silence un moment, réfléchissant à tout ça… Et Caro le sortit de ses pensées en déposant deux baisers sur son épaule. Il resserra doucement son étreinte. Peut-être pour se rassurer dans le fond… Il avait tant besoin d’elle. Elle ne devait pas en avoir conscience… Et pour lui c’était tellement évident, aussi limpide qu’une eau de source, qu’il n’avait pas éprouvé le besoin de le lui montrer. Faute. Il aurait dû. Tout le monde à besoin d’une présence, de quelques mots de temps à autre, d’une attention particulière… Sans ça on perd les gens qu’on aime non ? Bon y’a d’autre façon de les perdre aussi, genre le mensonge, la méchanceté, les coups bas, l’hypocrisie… Avec plein de vilains défauts on arrive vite à ses fins. Mais bref, passons, Valentin en était incapable lui, alors forcément il ne reste que cette absence qui pouvait briser son petit cœur sans qu’il ne s’en rende vraiment compte. Et là il avait compris qu’il n’avait pas porté assez d’attention à la miss, et que malgré toute la patience qu’elle avait en stock, il allait devoir se rattraper. « Mais c’est pas grave hein… » Ca sonnait faux… trop faux…


    « Petite menteuse… » dit-il en chuchotant, avec un brin d’amusement dans la voix.

    Il déposa un baiser sur son front, alors qu’elle relevait doucement son visage. Il laissa glisser ses lèvres sur l’arrête de son petit nez fin, puis alla les poser sur les siennes. Un doux baiser, tendre, et ampli de sincérité.

    « Je vais être plus présent princesse… Je te le promet… »

    Mon Dieu ! Un Valentin sérieux, mature… Normal ! C’est un miraaaacle !
    Prendre conscience des choses qui se passent autour de vous, les risques encourus... Ca change un homme ! xD
Revenir en haut Aller en bas
La plus belle.

L'Ange dansant au coeur d'Or
• I'm here since : 17/12/2008
• My number of posts : 431

___ MORE
• Statut: Paumé(e)
• Relationship:
• Children: Un jour...
MessageSujet: Re: Brrr ! Doudou, j'ai peur | Pv le Doudou |   Mer 17 Déc - 23:53

Caroline s'était rendu compte au fil des jours, que plus le temps passait, plus elle s'accrochait encore plus à Valentin. Le voir alors s'éloigner n'était pas évident à supporter. Elle se sentait parfois débile et complètement folle, pensait que c'était juste dans sa tête, qu'elle étais à côté de la plaque.. Surement un peu fatiguée. Mais à d'autre moment non, surtout quand elle voyait Johanna dans les bras de Mass. Ça avait le don de la titiller un peu et de la rendre un peu jalouse. Tout ça pour dire qu'en gros Val lui manquait et qu'en ce moment elle avais besoin de lui, besoin de lui dire, besoin de câlin, besoin de je t'aime. Pas trop exigeante ? Juste un peu quoi. Ses doigts continuèrent leurs routes sur le torse de Valentin et elle se mordilla légèrement le coin des lèvres suite à son " petite menteuse ". Il le connaissait.. Ca faisais plaisir rien que ça. D'ailleurs sentir ses lèvres glisser jusqu'au bout de son nez l'embarqua dans un léger frisson.. Un frisson qui voulait tout dire : recommence s'il te plait, fais-moi frissonner. Ses lèvres restèrent évidemment coller contre les siennes, même après le baiser.. Et en l'entendant elle ferma doucement ses yeux tout en caressant ses lèvres avec les siennes. Au du moins elles les laissaient frôler celle de son homme. Besoin de contact.. je vous l'avais dit..

" Promis ? "

Ses yeux se rouvrirent dans le but d'aller à nouveau essayer de repérer le bleu de son regard dans ce noir total. Parfois illuminé par des éclairs qui se faisaient de plus en plus rare... Et une de ses mains remonta jusqu'à la joue de Valentin, ses doigts ont pourraient les comparé aux pattes d'une araignée.. Ça bougeait dans les sens. Ça se faisait doux et gracieux. Ce n'était pas le désordre total c'était tout simple, et pourtant efficace. Pendant ce temps là ses lèvres allèrent à nouveau embrasser Valentin, juste un peu quoi. Sinon après elle allais être en manque. Bon d'accord.. Pitchoune entreprenais beaucoup de caresses là.. Mais autant profiter de son homme quand on l'as ? Non ? Si.. j'ai raison et je le sais. Mais cela n'empêchait pas, et ce en aucun à Caroline de se poser des questions.. Oui encore.. Mais là c'était une question stupide, pas besoin qu'il soit sérieux cette fois.

" Tu m'aimes ? "

Besoin de l'entendre dire qu'il l'aime maintenant.. Même si il le pense pas c'est pas grave, Karoline voulait quand même l'entendre dire ces trois mots.. Ou quelques choses qui ressemblait à ça. Juste pour lui faire plaisir, juste pour se rassurée encore un peu. Faut dire qu'après avoir dit ce qu'elle pensait, son coeur avait pleins de bond en elle. Il battais vite.. Comme ci elle avait eu la grande peur de le perdre. Surement, peut-être ? Elle s'en faisait des films Caroline.. Des femmes qui s'amusaient à caresser leurs nez avec le sien, lui faire des bisous comme les esquimaux quoi.. Tout en dérivant ensuite leurs lèvres dans sa nuque, mais juste en frôlant sa peau toute chaude. Pour ensuite aller cacher son visage dans le creux de sa nuque après y avoir déposer un léger baiser. Tout comme venant de le faire Caro il y a quelques instants.. Pour ensuite juste profiter de sentir sa peau contre la sienne. Cela lui étais bien suffisant... Mais hop.. Une question s'échappa encore de sa bouche. Une dernière.. Juste une dernière... Après promis elle arrête.

" Pourquoi on s'voyait plus .. ? "

C'est bien mignon de dire qu'on se voit plus. Mais Karo elle veux aussi savoir pourquoi.. J'avoue, aujourd'hui elle étais très chiante. C'était surement la pluie qui provoquait tout ça en elle.. L'orage.. La chaleur qui pesait sur la villa et qui ne faisait qu'augmenter aux côtés de Valentin, même si c'était pas tout à fait la même chaleur, une chaleur plus agréable avec Valentin, moins lourde quand lorsqu'elle tournait sur elle même dans son lit.. Ça oui..
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
MessageSujet: Re: Brrr ! Doudou, j'ai peur | Pv le Doudou |   Mer 17 Déc - 23:58

    Valentin ne s’était pas rendu compte, du moins jusqu’à présent, que la miss ne se sentait pas des plus à l’aise vis-à-vis de leur relation. Il n’avait pas tellement remarqué cet éloignement, et tout ça parce qu’il n’était pas volontaire. Bien sûre qu’elle lui manquait, que parfois lorsqu’il se retrouvait seul, ou encore quand il voyait Mass se faire câliner par Johanna, il pensait à elle, qu’il avait envie de la voir et de la serrer contre lui. Mais pensez-vous qu’il se déplacerait et irait la chercher ? Non ! Et ceci ce n’était pas par flemme. C’est juste que dans sa petite tête, si elle ne l’appelait pas, ou ne cherchait pas à le voir, bah c’est qu’elle était occupée, qu’elle avait autre chose à faire tout simplement. Résonnement idiot ? Non simplement innocent. Il se faisait son petit film, dans sa petite tête… Alors ce soir, alors qu’il la tenait tout contre lui, il prit conscience grâce à l’initiative de la belle, que ça n’allait pas, qu’elle avait besoin d’attention, et qu’en gros il avait intérêt à bouger son derrière s’il ne voulait pas prendre le moins risque de la perdre. Aaaah ! Et puis quoi encore ?! Ce serait un vrai cauchemar ! Une catastrophe ! Un tsunami sur son cœur, minimum ! Il déposa de léger baisers par-ci, par-là sur son visage, et sentit alors un frisson la traverser. Oh, oh ! C’était un bon début ça, non ? Il la faisait frissonner par la simple action de ses lèvres, par la tendresse de ses petits bisous. Finalement il lui promit d’être plus présent. Et quand elle lui demanda : « Promis ? » d’une petite voix, il ne pu se retenir de rire très légèrement.

    « Bah oui, je te le promet j’ai dit… Je le jure sur… euh… La vie de Terminator III ou IV je sais plus ! » :hé:

    Et pour jurer sur la vie du énième poisson de Captain Soso, il fallait soit être complètement fou, soit être vraiment sérieux. Valou devait être un peu des deux, mais la sincérité de sa promesse allait au-delà de sa folie. Les mains de la danseuse se baladaient, l’une venant alors se poser sur la joue de Doudou. Il souria doucement et vint la chercher dans la sienne, pour l’amener finalement à ses lèvres pour y déposer un nouveau baiser. Il se voulait tendre, comme s’il tentait de se faire pardonner, de rattraper le temps perdu et de combler son manque d’affection. Il rachetait sa faute et son petit silence radio passager… Il retenait quelques frissons, procurés par les fins petits doigts de la jeune femme, tout en allant poser sa main libre sur sa taille, qu’il caressa à son tour avec douceur, en prenant tout son temps. « Tu m’aimes ? » Wow la question ! Elle tenait vraiment à ce qu’il y réponde ? Non parce que ça pourrait prendre le reste de la nuit s’il devait lui exposer ses sentiments. Bah oui ils sont nombreux et supra fort, donc bon… Il se contenta de s’approcher de l’oreille de sa princesse et de lui murmurer :

    « Plus que tu ne pourras jamais l’imaginer … »

    Belle déclaration, non ? Moi j’aime assez ! xD Elle pouvait être contente Caroline, non ? Enfin à sa place plus d’une serait heureuse, j’en suis sûre ! Le tout petit bisounours qui semblait s’être emparé de l’esprit de sa chérie, semblait aussi bien curieux. Enfin des questions il en avait un paquet en stock apparemment ! Elle entrecoupa ses questions par quelques douceurs et câlins, comme pour faire passer un peu mieux ces dernières. Voilà à présent qu’elle demandait pourquoi ils ne se voyaient plus… Si seulement Valentin le savait… Il haussa d’abord les épaules, montrant bien qu’il n’en avait pas la moindre idée, puis il se mit à réfléchir. « Le pourquoi du comment de cette question n’est pas évident… » Voilà ce qui traversait l’esprit du danseur. Vous comprenez maintenant pourquoi ce n’est toujours très simple et facile, aussi transparent qu’une eau de source, avec lui ? xD

    « On… On était sans doutes occupés lorsque l’autre était libre, on ne se croisait plus tellement, on… ? Je sais pas. »

    Au moins c’était clair, non ? On ne pouvait pas faire plus simple qu’une bon : « J’sais paaas… » Il replaça une mèche de ses long cheveux brun derrière son oreille et la resserra un peu plus contre lui. (Bah oui, au fil de la conversation ses muscles s’étaient relâchés, du coup, elle s’était un tout petit éloignée… Et ça : Pas bon pour Valou !) Breeef ! Il la garda dans ses bras, content de la retrouver, de ne plus ressentir ce vide, ce manque perpétuel.

    « On se retrouve, c’est l’essentiel, non ? »
Revenir en haut Aller en bas
La plus belle.

L'Ange dansant au coeur d'Or
• I'm here since : 17/12/2008
• My number of posts : 431

___ MORE
• Statut: Paumé(e)
• Relationship:
• Children: Un jour...
MessageSujet: Re: Brrr ! Doudou, j'ai peur | Pv le Doudou |   Jeu 18 Déc - 0:02

Sur le coup Caroline se demanda si Valentin ne se moquait pas d'elle. Pourquoi ? Parce que promettre sur la vie de Terminator III ou IV vous semble très important ? Pas au yeux de Caro. Qui dans le fond ne savait pas exactement qui c'étaient, et ce qu'ils représentaient pour Val. Tout ça elle n'en savait rien et comptait bien lui demander une explication.. Mais toute gentille. C'est pas pour un détail tout bête comme ça qu'elle allait se prendre la tête. Non non, c'est pas son genre. En plus là, il l'a comblait question bisous, caresses, qu'elle en était toute emportée sur une autre planète. Le monde tout beau sur le jolie nuage rose. Qu'elle en avait envie de l'avoir rien que pour lui jusqu'au bout de la nuit. Ce qui risquait de se produire ! Qui viendrais les déranger apars les rayons du soleil au petit matin ? Rien. En plus les rayons du soleil ils arriveront surement pas ce matin vu le magnifique temps qui s'annonçaient, et qui se faisaient entendre. Enfin bref.. Revenons donc à nos n'amoureux ! Les doigts de Caroline glissaient le long de sa joue, passant aussi sur ses lèvres pour leur adresse des caresses toute petite, mais quand même très douce. Une envie de rechauffer doucement son n'amour se faisait de plus en plus grande chez Caro, autant en profiter.

" C'est qui lui ? Terminator ? C'est pas beau comme prénom en plus ! Moi j'appellerais jamais nos enfants comme ça hein. Faudrait être un peu bête quoi.. "

J'avoue qu'elle disait un peu que des bêtises, mais quand t'es dans les bras à Mr Vossenat et que t'a eu a le peur de le perdre pendant presque un mois, et que là il te fais un câlin, ça monte un peu à la cervelle. Un peu ? Un peu beaucoup même ! Faut dire limite elle se croirait en pleins dans un film.. Elle se l'était imaginer plus d'une fois cette discutions, lui dire qu'il lui manquait, qu'elle en avait marre de ne pas le voir bien souvent. Et jamais elle n'aurais penser qu'il pourrait lui dire ce qu'il disait en ce moment.. Cette petite phrase toute simple, qui voulait en dire des choses pourtant. Peut-être qu'il n'en passait pas un mot : mais Caroline reçu ces quelques mots en pleine figure et ça faisais du bien. Ses paupières se fermèrent direct.. Juste pour l'écouter. Juste pour se répéter cette phrase si simple dans sa tête. Pour ensuite recoller ses lèvres au sienne et l'embrasser, mais vraiment longtemps. Avec le plus d'amour qu'elle pouvait (L). En essayant quand même de lui donner ce petit truc en plus qu'il aimait bien, la sensualité qu'on dit. Mais bon, elle n'allait pas non plus emprisonner trop longtemps ses lèvres.. Malgré que là, ça avait encore rendu son état plus pire. Mais dans le bon sens, donc tant mieux.

" Je t'aime ! "

Et BAM ! Prend-toi ça dans ta petite tête Valentin. Caroline elle venait de lui dire ça comme ci c'était la première fois qu'elle mettais son coeur à nu. Et je peux vous dire que son coeur il battait vite.. Bien vite.. Encore plus vite.. Si sa se trouve il va s'arrêter d'un coup à force d'aller si vite ! Et pouf, elle va se réveiller et redescendre terre. Fini la belle vie d'artiste ! L'homme idéal ! La vie trop cool ! On revient sur terre et on quitte ce pays de rêve.. Sauf que non, elle s'en rendait compte que tout ça n'était pas que des rêves, c'était bel et bien la réalité; Et elle comptait bien tout faire pour ne pas le laisser filer cet homme idéal. Pas une nouvelle fois. Même si là il n'avait pas été jusqu'au bout du rouleau et s'étaient relevé à temps. Heureusement sinon Caroline elle aurais vraiment fini par se croire définitivement seule.. A aimer dans le vide. C'est des grands mots, mais vu qu'elle est quand même un peu parano sur les bords aussi, et qu'elle se fait facilement des films.

" C'est pas grave.. Puis t'a raison façon. On se retrouve ! Mais tu me lâches plus du tout hein ? "

Elle se redressa un peu pour mieux se mettre à cheval sur lui. Elle ne contrôlait plus spécialement ses gestes, et elle préfèrait laisser son corps aller comme il le voulait. Bien pour ça que ses doigts montaient, descendaient, virevoltaient sur son torse ! Voulant reprendre plaisir à ce corps si bien fait =D. Puis en fait elle essayait d'attraper à nouveau son regard pour ne plus ne lâcher une seule fois de la soirée. Et heureusement qu'elle y arrivait.. Merci Mass d'oublier chaque soir de fermer tes volets colgate. Comme ça Caroline elle pouvait ébouriffer les cheveux de son homme, chose qu'il aimait pas, mais qui le rendait tout sauvage. Et ça avait le don de l'amuser, elle le trouvait trèès charmant comme ça et n'allait pas le cacher.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
MessageSujet: Re: Brrr ! Doudou, j'ai peur | Pv le Doudou |   Jeu 18 Déc - 18:20

    Non, promis juré craché, il ne se moquait pas d’elle ! La lignée des Terminator était sacrée aux yeux du danseur, puisque le premier à avoir rendu l’âme avait été électrocuté par une de ses maladresses. Captain Soso avait failli péter une durite et Valou avait flippé ! Donc le pouascaille prénommé Terminator était important et s’il jurait sur sa vie, c’était un peu comme s’il jurait sur la sienne. Apparemment Caroline ne savait pas qui était ce sacré personnage, si inoffensif et qui portait pourtant le nom d’une machine à tuer. Val profitait de l’élan de tendresse dont faisait preuve sa chérie, ses mains se montrant douces et délicates sur sa joue, puis ses lèvres… Elle poursuivit, avouant alors que ce nom était très moche et que jamais elle n’appellerait leurs enfants ainsi. Oh c’est mignon de voir qu’elle pensait à avoir des bambins ! C’est le fait de garder la môme à Martichon qui lui donnait des idées et des envies de maternité futur ? Valentin se décida alors à lui répondre, après un court instant de silence passé à caresser le dos de la miss tout en profitant de ce qu’elle-même lui offrait.

    « C’est le poisson de Sofiane… Enfin c’est l’un de ses poissons. Ils meurent les un après les autres et j’ai décidé que celui-là j’allais le protéger, coûte que coûte ! Il va nous faire une dépression après Cap’tain Soso ! »

    Mais bien sûr ! Ce qu’il pouvait paraître naïf parfois ! Un vrai gosse ! Rolling Eyes Ca faisait tout son charme, non ? Cette promesse eu pour effet de l’apaiser, de le calmer… C’est dingue comme par moment il peut se montrer dissipé, puis changer du tout au tout et se montrer sérieux et posé. Pour le coup, c’était le cas… Il laissa de côté Terminator, pour faire alors une belle déclaration à la miss, qui venait de lui demander s’il l’aimait. Bien plus que tout, elle ne devait pas se rendre compte à quel point ses sentiments étaient forts. Peut-être qu’il ne le montrait pas suffisamment… Valou était un grand maladroit en ce qui concerne les sentiments et preuves d’amour, mais il n’en était pas moins amoureux et conscient. Il l’aimait, bien plus qu’elle ne pourrait jamais l’imaginer d’après ses propres mots, dans un doux murmure. Elle aussi elle l’aimait… Elle venait de le lui dire… Ces deux petits mots que Valentin n’avait pas entendus depuis une éternité ! C’est quand on se rend compte de ce qu’on a perdu, ou failli perdre dans ce cas précis, qu’on prend conscience de sa valeur. C’était bel et bien le cas… Le danseur réalisait une nouvelle fois qu’elle lui avait manqué, et qu’il aurait pu la perdre, dire adieu à cette belle relation et ces sentiments si fort, par faute d’attention.

    Il lui fit alors remarqué qu’il se retrouvait, et lui demanda alors si ce n’était pas l’essentiel. Question rhétorique mesdames et messieurs, car pour lui c’était comme évident. Ca coulait de source, comme la Cristalline ! " C'est pas grave.. Puis t'a raison façon. On se retrouve ! Mais tu me lâches plus du tout hein ? " A cette question, il hocha la tête, lui assurant alors qu’il ne la lâchera plus. Elle semblait vouloir être rassurée, et il ne savait pas quoi faire pour cela. Les mots semblaient inutiles… Il restait les gestes après tout, non ? Doucement il alla capturer ses lèvres dans un tendre baiser, dans lequel il tenta de glisser tout son amour et ses promesses. Tout ce que les mots ne pouvaient pas lui dire, tout ce qu’il avait du mal à exprimer. Il n’allait plus la laisser, il ne le pouvait plus de toute manière, car il était accroc, il était tout simplement amoureux. Caroline était son petit trésor, sa perle rare, et maintenant qu’il avait réellement pris conscience de ce qu’elle représentait pour lui, croyez-moi qu’il allait y faire très attention.
Revenir en haut Aller en bas
La plus belle.

L'Ange dansant au coeur d'Or
• I'm here since : 17/12/2008
• My number of posts : 431

___ MORE
• Statut: Paumé(e)
• Relationship:
• Children: Un jour...
MessageSujet: Re: Brrr ! Doudou, j'ai peur | Pv le Doudou |   Jeu 18 Déc - 19:52

" Tu voudras bien me protéger des méchants cauchemars comme tu protèges ce poisson ? "

C'est réussi ! Valentin venait de la faire rire. Tout ça parce qu'il se montrait vachement mignon, pour une fois. Et son histoire de poisson, elle n'étais pas au courant mais trouvait ça bien amusant. Avec son pouce elle caressa doucement sa joue qui picotais légèrement. Une remarque lui monta à l'esprit : C'est quand la dernière fois que ses joues étaient toutes douces ? Ça doit dater. Oh oui, ça devait vraiment dater de longtemps sinon elle s'en rappellerais.

" Dis.. je pourrais te raser ? "

Miss Blot préférais parler tout doucement pour dire ce genre de chose qui cassait l'ambiance très agréable qui s'était installé dans l'enceinte de la pièce. Elle s'en voulait un peu sur le coup, mais déposer pleins de baiser dans sa nuque sachant qu'il aimait ça, ça rachetais son cassage d'ambiance ? En tout, cas elle l'espérais vraiment. Caro se tourna pour se retrouver de plus en plus sur le côté, et l'attirer lui vers elle, chacun de côté, c'est plus cool quand même. Et hop.. Elle glissa une jambe entre les siennes, comme ça il ne pouvait pas s'éloigner. Puis comme ça au moins elle le sentais contre elle. Sa main se faufila sous son haut et elle fit simplement glisser le bout de ses doigts le long de son torse. Quant à ses lèvres, elle les laissa se balader à nouveau dans sa nuque. S'excuser de son cassage d'ambiance n'étais qu'un prétexte pour bien pouvoir le toucher de partout, et profiter de lui. Et surtout lui faire du bien, assez simplement. Elle avait envie de se sentir utile, Caroline croqua doucement dans sa nuque, mordillant que très peu sa nuque avant de redresser son visage et de le laisser tomber sur son oreiller.

" Tu me dis si je t'embêtes .. "

Autant lui demander parce qu'on ne sais jamais. Caro étais en manque d'affectif, donc commençait à bien en profiter sans lui demander son avis. C'est sûr .. Mais même, s'était comme obligée pour elle de lui faire comprendre qu'elle l'aime, et pleins de choses comme ça. Oh puis tiens.. Elle souffla doucement sur son visage, tout en prenant un sourire plus que malicieux. Caroline s'amusait quand même un peu..
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Brrr ! Doudou, j'ai peur | Pv le Doudou |   Aujourd'hui à 9:02

Revenir en haut Aller en bas
 

Brrr ! Doudou, j'ai peur | Pv le Doudou |

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LA in Live :: Topics Abandonnés-