Partagez | 
 

 ¤ Just give me that Smile! ¤ |Yamson|

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Sarah Gellé

Admin & Un Peu Folle
• The player : Lolo
• I'm here since : 16/12/2008
• My number of posts : 2214
• Avatar : Sarah Gellé

• My age : 27 ans
• My job : Danseuse,Actrice et Mannequin
• My dwelling : A la Playa avec ma family !
• Others : Un piercing au nombril

___ MORE
• Statut: Amoureux(se)
• Relationship:
• Children: Un jour...
MessageSujet: ¤ Just give me that Smile! ¤ |Yamson|   Mer 17 Déc - 21:25

6h du mat’ le soleil commençait à se lever, les rayons venait réchauffer doucement le visage d’une jolie brune, laissant alors voir peu à peu le bleu de ses yeux, le regard quelque peu embrumé, dans le vague, le cerveau dans le brouillard complet, jolie contraste entre la chaleur du jour qui semblait commencé à merveille, et l’état de la demoiselle qui avait bien du mal au réveil… 6h du mat, un peu tôt je l’avoue, surtout quand on sait que cette villa ne prend souvent vit qu’à partir de midi, et encore, mais ne vous méprenez pas, la jolie brune venait de se faire réveillé en effet, mais cela faisait à peine 5 minutes qu’elle s’était endormie… Pourquoi ? Je vous explique ! En fait, elle s’était retrouvé embarqué dans une histoire de fou, tout simplement parce que Mass et Stacee était allé raconter a Valou et Deddy qu’elle était une fée, et qu’elle allait surement pouvoir les aider pour s’occuper de la sorcière… Alors voilà elle s’était retrouver entrain de faire une chasse à la sorcière sans trop s’en rendre compte, mais il fallait avouer que c’était assez marrant, elle avait profité pour envoyé deux trois textos durant leurs pauses, s’amusant alors a réveiller Yaman en plein milieu de la nuit, mais bizarrement passé les 3h elle n’avait plus eut aucune réponse vraiment étrange ! Bref tous ça pour dire que ce fut à leur pause de 6h du mat que la demoiselle sombra dans un mini coma de quelque minute, avant de se faire réveiller par le soleil… Elle décida alors d’abandonner les deux zigotos pour aller dormir, sauf qu’en passant devant toutes les portes elle ne put s’empêcher de vouloir embêter Yaman encore un peu, et quoi de mieux que de le réveiller à 6h du mat ? Pas grand-chose je crois, alors elle ouvrit doucement la porte de sa chambre, évitant de faire le moindre bruit, on ne sait jamais, elle ne voulait pas réveiller le pauvre Peter quand même, en même temps si avec les ronflements du mini danseur, il réussissait à dormir, c’est qu’il devait avoir le sommeil bien lourd ! Mais à la grande surprise de la demoiselle, le jeune danseur n’était pas dans son lit, tiens Mass avait surement dû oublier de lui parler d’un autre couple dans la villa… Pas grave, au moins elle pouvait aller réveiller le turc tranquillement… Elle s’approcha alors tout doucement de son lit, ne pouvant s’empêcher de sourire, mais cherchant plus que tout à se retenir de rire, alors qu’elle avait déjà attrapé le bas de la couette pour la retirer rapidement de sur lui… Houuu les jolies frissons qu’il avait dû avoir là, et comment elle ne pouvait plus du tout retenir son rire désormais, surtout que le mister il était entrain de chercher à taton la couette pour la ramener sur lui, sauf que pour ça il va falloir qu’il ouvre les yeux… Dommage ! Et en ouvrant les yeux, il put alors voir en face de lui la demoiselle avec un grand sourire super fier d’elle avant de se reprendre la couette en pleine tête…

Bonne nuit Yaman ! A tout à l’heure…

Oui oui, vous avez bien compris, elle venait de le réveiller, et désormais elle allait retourner dans sa chambre pour aller dormir. Chieuse ? Si peu ! Mais elle n’était pas folle, elle le connaissait le gadjo, elle savait bien que maintenant il n’allait pas la laisser partir si facilement, mais que voulez vous, elle avait décider de le faire chier, elle était plutôt douée pour ça non ? Il faut dire qu’avant l’anniversaire de Soria elle n’y aurait pas vraiment pensé, ou du moins elle n’aurait pas osé, mais vu comment ils avaient été proche ce jour là, elle s’était dit que finalement, reprendre leur amitié là ou ils l’avaient laissé n’était pas une mauvaise idée, et c’est ce qu’elle s’attelait à faire là, relancer le genre d’ânerie qu’ils pouvaient faire avant tous ça… Et lui il comptait faire quoi là ? Alors qu’elle venait de poser sa main sur la poigné de la porte, se retournant pour lui offrir un dernier sourire avant d’aller dodoter… Il allait la laisser partir, ou trouvait un moyen de la retenir ?


Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
MessageSujet: Re: ¤ Just give me that Smile! ¤ |Yamson|   Mer 17 Déc - 21:27

Alors yaman mais c’était pas du tout la grande forme, non mais pas du tout, et alors je vous fais pas le résumé de ce qui lui arrive vous êtes grands vous fouillez et vous trouverez par vous-même. Non mais il y avait du nouveau dans le pire, il courait beaucoup pour évacuer la pression, et ses putains de sentiments qui ne le quittaient pas. Il était comme paralysé par tout ce qui se passait dans son cœur, non mais c’était un mec, ça n’aurait pas dû se passer comme ça. Et puis voilà il devait passer à autre chose, ouais ce serait mieux pour tout le monde, ou au moins apprendre à faire semblant. Non mais là je vous ai dressé un tableau un peu dramatique mais en fait de temps en temps ça va, c’est juste que là il avait gambergé dans sa chambre seul comme un con pendant des heures, et voir peter partir retrouver sa dulcinée à l’étage, ça le faisait se sentir seul et con. Non mais un mec de 30 ans séparé futur père et amoureux d’une femme qu’il ne pouvait avoir et dont il ne pensait qu’il ne pourrait jamais l’avoir. Comment faire croire à tout le monde que c’est un super wesh de cergy.
Pour couronner le tout, à force de courir et de danser, pour oublier, et se détendre, bah il avait encore flingué son genou, il devrait faire gaffe il a déjà eu pas mal de souci qui faisait qu’il avait tendance à protéger son outil de travail mais là, il avait un peu trop poussé. Et du coup monsieur le kiné américain lui avait dit si vous voulez continuer à danser sans problème il vous faut 4 ou 5 jours de repos avec des anti-inflammatoires, et tout se passerait pour le mieux. Donc voilà ça faisait deux jours qu’il était un peu immobile, non mais essayé de faire tenir une pile électrique en place vous. Du coup il embêtait un peu les autres par sms, mais il devait faire une déduction au niveau des gens qui pourrait lui répondre, bon t’évites les couples, t’évites les gens qui te répondrons pas. Et en fait il avait un peu envie de parler avec sarah, depuis l’anniversaire, ils étaient redevenus assez proche. Ils échangent quelques sms avec elle, mais bon elle avait l’air super occupée, du coup il finit par s’endormir avec le portable à la main. Il était bien au pays du sommeil ou tous ses petits rêves se passaient bien. Quoi on a le droit de rêver. Enfin bref il était super loin, et surtout en train de ronfler gentiment, en parlant de ça il allait se faire opérer comme ça les gens allaient arrêter de lui dire qu’il faisait trembler les murs. Vous dire où il était exactement ce qu’il faisait je ne peux pas, mais il avait l’impression d’être dans un vrai cocon bien au chaud, zen sans ennui. Oui mais tout d’un coup paf disparition du petit nuage chaud qui l’entourait, non mais pourquoi il fait froid, il essaye d’attraper de nouveau ce qui l’enveloppait auparavant mais rien. Bon il avait froid et il commençait à sortir sérieusement de son rêve. Il finit par ouvrir un œil surtout parce qu’il croyait que le démon de sous son lit était en train de se moquer de lui, mais pourquoi il riait. Du coup il ouvre les yeux et en guise de démon il trouve une fée au jolies yeux bleus, ouais une fée qu’ils disaient, tu parles. Il se frotte les yeux pour revenir à lui mais il n’a le temps de rien qu’il se mange la couette e pleine tronche. Et elle repart , ouais bah non lui il était réveillé maintenant alors soit elle vient le border, soit elle lui raconte une histoire, elle lui fait un truc à manger mais elle trouve un truc parce que maintenant il allait plus dormir.


Non mais tu rêves toi, ramènes tes fesses, je suis vieux je ne bouge pas.

Hey jolie sarah t’as oublié un truc…


Il attrape un de ses oreillers et comme la jolie jeune fille se retourne il lui balance au visage. Quoi c’est pas gentil, elle aurait pu avoir mal, mais non. Hein sarah ça va t’as pas bobo à la tête ? Tu vois combien de yaman un, deux autant que tu veux hum veinarde va…
Il se rapproche doucement du bord de son lit, ça pouvait être à double tranchant, soit elle se barre et il doit la rattraper soit elle lui fonce dessus. Enfin elle peut trouver autre chose faut être près, il attrape sa veste de sweat, il l’enfile, non mais il était bien au chaud du coup il avait froid là devant elle, c’est pas qu’il était pudique. Elle l’avait déjà vu en caleçon et même pire lol.
Revenir en haut Aller en bas
Sarah Gellé

Admin & Un Peu Folle
• The player : Lolo
• I'm here since : 16/12/2008
• My number of posts : 2214
• Avatar : Sarah Gellé

• My age : 27 ans
• My job : Danseuse,Actrice et Mannequin
• My dwelling : A la Playa avec ma family !
• Others : Un piercing au nombril

___ MORE
• Statut: Amoureux(se)
• Relationship:
• Children: Un jour...
MessageSujet: Re: ¤ Just give me that Smile! ¤ |Yamson|   Mer 17 Déc - 21:41

Hey mais c’était normal qu’elle rigole là, je vous jure la tête du turc était vraiment excellent à voir ! Le pauvre il semblait tout perdu là, il avait froid peut être ? Oui, quel dommage ! Comment ça pas crédible ? Ben ouais je sais bien, ça la faisait marrer la danseuse là, et voyant que Yaman commençait à émerger un peu, elle s’occupa de lui lancer la couverture dans la couette (oui j’ai adoré cette phrase ! Ptdrrrrr)! Voilà, un Yamson réveillé, signifié une mission réussit, et donc la brune avait gagné le droit d’aller dormir tranquillement dans son lit, à base tranquillade comme le dirait Mickael Youn, mais se fut d’abord pepèrement à base de pepérade qu’elle se dirigea vers la porte pour signaler à Yaman qu’elle comptait vraiment partir, et avec le sourire en plus ! Ho oui, elle souriait, et c’était un sourire super fier d’elle qu’elle affichait… Bon ok elle le connaissait le gadjo hein, elle savait qu’il n’allait pas se laisser faire comme ça, mais pas grave, elle était de bonne humeur la miss, fatiguée, mais de bonne humeur. Mais bon, elle n’en reste pas moins polie, chieuse mais polie, alors forcement quand Yaman se met à lui parler, forcement elle se retourne pour lui faire face désormais, et elle ne put empêcher un léger rire de sortir d’entre ses lèvres lorsqu’il lui expliqua qu’il était vieux, et qu’il ne comptait pas bouger… Mais surtout elle se demanda ce qu’elle avait bien put oublier alors qu’elle n’avait rien en arrivant à part son portable, et qu’elle l’avait justement encore dans ses mains… Ha ben voilà ce qu’elle avait oublié… Un oreiller apparemment… Trop sympa le turc !

Hey mais il est vachement mieux que le mien ! Merci ! freedent

Et voilà, elle tourna alors les talons et se dirigea gentiment, à base de gentimade (Ptdrrr), vers sa propre chambre, où elle allait devoir faire attention de ne pas réveiller Delphine biensûr… Ben oui son humeur chieuse c’était juste envers Yaman ces temps ci, il ne faut pas chercher à comprendre hein, c’est comme ça et puis c’est tout… Bon, elle avait bien vu que le gadjo avait enfilé une veste, et puis elle le connaissait bien, donc elle savait que ce n’était pas vraiment parce qu’il est pudique, non elle savait qu’il se préparé a agir au moindre de ses gestes, du coup elle se doute qu’il n’allait pas tarder à la rejoindre, mais si elle venait de partir en courant essayant de gagner du temps, mais il ne fallait pas se leurrer, elle savait bien qu’il la rattraperait bien vite… Ha ben voilà, comme elle le pensait, il venait de se poster entre elle et sa porte, l’empêchant ainsi d’aller dormir. Bon elle l’avait bien cherché j’avoue, elle l’avait réveillé, elle n’avait plus a accepter les conséquences de ses actes…

Très bien… dans ce cas, je vais aller dormir dans le lit de Peter… Tiens d’ailleurs il est où lui ?

Ben ouais elle n’était pas au courant pour Peter et Laura elle, alors forcement elle était en droit de se poser des questions non ? Et là, la seule explication qui lui venait en tête fut…

Tu ronflais tellement qu’il est partit dormir sur le canapé ?

Elle avait dit ça avec un sourire taquin de dessiner sur les lèvres, alors qu’elle reprenait la direction de la chambre du turc… Une fois à l’intérieur elle s’installa donc assise sur le lit de Peter, gardant l’oreiller dans ses bras comme une grosse peluche qu’on sert fort contre soi, attendant alors la réponse de son ex… Ensuite peut être qu’elle abordera les sujets qui fâchent, comme son départ du jour au lendemain pour Paris, mais rien de sûr. Elle avait beau savoir qu’ils allaient devoir en parler tous les deux, elle aimait beaucoup l’ambiance qui régné dans cette pièce en cette instant, et elle ne voulait en aucun cas changer ça pour l’instant…


Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
MessageSujet: Re: ¤ Just give me that Smile! ¤ |Yamson|   Mer 17 Déc - 21:43

Oui bah voilà on réveille pas un yaman qui dort non mais oh, sous peine de représailles, et voilà c’est ce qui se passait. Non mais bon c’était juste un oreiller et heureusement non mais parce que elle se serait appelée mass, ou deddy, direct il aurait bondi de son lit, et ce n’est pas un oreiller qu’elle aurait pris en pleine tronche, mais un petit yaman qui aurait foncé. Bah oui entre mecs ils étaient juste barges, non mais ils faisaient tous une collection de bleus et plaies en tout genre, assez impressionnant. Il en était resté à un oreiller pour le moment mais attention il n’en resterait pas là, elle n’avait qu’à essayer de se sauver, et elle subirait la vengeance du terrible yaman. Comment ça on y croit pas, non mais il sait être méchant yaman, demandes à salem ^^.

Non mais qu’est ce que tu crois j’ai que du bon moi je fais pas mes courses chez tati…

Il enfile sa veste oui à 6 heures du matin monsieur et frileux. En même temps il était toujours endormi avec des réactions plus qu’au ralenti, mais il commençait tout de même à se marrer avec la miss. Oui au moins une qui ne lui en voulait pas, ça devait se fêter ça non, youpi un ennemi en moins, c’est cool. Bref il épie le moindre des mouvements de sarah telle une proie, près à bondir au moindre frémissement. A peine elle bougerait même un cil de ses jolis yeux, qu’il se jetterait sur la pauvre bête, quoi ça se voit que ma grand-mère me colle la chaîne : animaux tout le temps, désolé je vais atténuer alors. Donc il se lève de son lit tel un félin et il se place vite devant la porte, juste entre sarah la douce, la fourbe, et la sortie, autrement dit un bon lit et le repos pour elle. Du coups vas y trouves autre chose jeune fille, maintenant yaman il ne veut plus du tout dormir, à la limite il veut jouer, voir parler, mais là pour retrouver le sommeil, même la berceuse c’est foutu, là il veut parler, et retrouver sa sarah. Ouais c’est la sienne faut pas chercher à comprendre, il tient à elle, c’est une demoiselle qui a énormément compté dans sa vie d’ailleurs le départ de sarah pour paris avait complètement anéantie le danseur, il en avait fuis la ville. Mais va savoir pourquoi maintenant il voulait la retrouver, et être complice, et au vu de ce qu’ils faisaient depuis leurs retrouvailles ils savaient bien passer par-dessus cette passade. Bref il la laisse se mettre sur le lit de peter, mais pas très longtemps, non parce qu’il tire la couette sur laquelle elle vient de se poser, et comme elle était juste assise, et qu’il a tiré comme il fallait. Elle se retrouve comment dire ça élégamment Non y’a pas de façon, elle se retrouve le popotin sur le sol entre les deux lits. Non mais elle ne s’était pas fait mal ça va une petite chute de 40 centimètres. Il ne peut retenir un léger rire, non mais quand je vous dis que ça y est il est en forme le petit là. Bon il se pose sur le lit de peter parce que son genou il lui disait et ho gros t’abuses là, on a dis repos gros balourd. Oui il a le genou pas super sympa. Il s’étale sur le lit et regarde sarah toujours sur le sol.

Oh la t’as un tram de retard toi. Tu n’as pas remarqué que le petpet il était tout content, sur un petit nuage, non ? Tain t’es aveugle ? Tes yeux ils sont trop bleus, t’es comme mary ingalls, ils sont tellement bleu clair que trop fragile et paf le chien tu vois plus… ?

Quoi faut pas lui demander d’être clair et logique, non mais en plus il faisait que ça mater la télé et il était tombé sur les ingalls et puis là mass était venu avec deddy, et ils avaient refait le générique encore et encore et encore. Oui mais c’était marrant, que voulez vous. Bref yaman enchaîne et attention d’abords remise au point.

Et arrêtez de me faire chier avec les ronflements, oh et puis je te rappelle qu’a un moment donné ils ne te dérangeait pas tant que ça mes ronflements à ce que je sache.

Non mais il avait dit ça sans sous entendu et gentiment.

Enfin bref , peter est amoureux fou le petit veinard de la miss laura capel. Elle squatte une chambre là haut, et le jeune homme la rejoint de temps en temps, ou alors elle vient finir sa nuit ici. Je la retrouve souvent entrain de dormir dans les bras de monsieur. Mais aux dernières nouvelles ils sont restés très sages.

Mais là faut pas m’en demander plus je ne suis pas au courant de tout.

Bon j’ai plus envie de dormir, j’ai pas le droit de courir je sais pas quoi faire, euh à part t’embêter bien sur je n’ai pas de projet…


Il la regarde et se met à rire, non mais c’est vrai , il avait envie de l’embêter maintenant, à elle d’assumer…
Revenir en haut Aller en bas
Sarah Gellé

Admin & Un Peu Folle
• The player : Lolo
• I'm here since : 16/12/2008
• My number of posts : 2214
• Avatar : Sarah Gellé

• My age : 27 ans
• My job : Danseuse,Actrice et Mannequin
• My dwelling : A la Playa avec ma family !
• Others : Un piercing au nombril

___ MORE
• Statut: Amoureux(se)
• Relationship:
• Children: Un jour...
MessageSujet: Re: ¤ Just give me that Smile! ¤ |Yamson|   Mer 17 Déc - 21:44

Bon Sarah elle avait bien compris qu’elle n’aurait pas le dernier mot dans cette mini bagarre hein, alors elle avait préféré retourner gentiment à base de gentimade (oui je l’aime bien ce mot !) dans les chambre des mecs, pour finir par s’assoir tranquillement à base de tranquillade (bon ok j’arrête !) sur le lit de Peter, tout en prenant soin de demander où se dernier se trouvait d’ailleurs… Ben ouais elle avait bien remarqué en rentrant dans la chambre tout à l’heure qu’il n’était pas là, alors biensûr, la première chose qui lui vint à l’esprit pour que Peter déserte la chambre était que Yaman ronflait bien trop fort, et que le pauvre, n’en pouvant plus avait finit par se refugier dans le salon, sauf que si ça avait était le cas, elle l’aurait vu, puisqu’elle venait d’en bas, et là ce n’était pas le cas, donc il devait surement il y avoir une autre explication, et c’est ce qu’elle attendait que le turc lui explique justement… Sauf qu’au lieu de ça il venait de s’amuser à retirer rapidement la couette du lit ou elle venait de s’assoir ce qui entraina la chut de la danseuse, sur le sol… Nan mais il n’allait pas mieux lui hein, elle avait était sympa elle, elle avait blessé personne, juste elle s’était arranger pour le réveiller ! Tsss… En plus elle avait mal au fesses maintenant, bon pas grave, après avoir lancé un faux regard de tueur à Yaman, elle décida de rester sur le sol, au moins là elle était sûr qu’elle ne tomberait pas plus bas… Nah ! Bon en attendant, il en lui avait toujours pas répondu pour mister Bordage hein… Nan au lieu de ça il s’était mis à lui parler de la petite maison dans la praire… Ok… Il avait fumé le turc là ? Nan parce que sérieusement, Sarah elle était entrain de le regarder comme ça Suspect là… En plus il était tranquilou allongé sur le lit alors qu’il venait de la foutre par terre, non mais la galanterie elle est passé où hein ? Tsss les mecs de nos jours je vous jure… Bref elle aurait bien voulu répondre quoi que ce soit à cette histoire de Laura Ingalls qui court dans la prairie et qui se fouge à chaque générique, mais elle n’en eut pas le temps, que déjà il avait enchainé sur ses ronflements… Non mais il n’avait pas comprit encore que c’était juste super marrant de le faire chier avec ça ? Bah en même temps s’il ne répondait pas à chaque fois ça serait vachement moins drôle hein, donc là, la danseuse elle le regardait avec un grand sourire, fier d’avoir réussit à le faire partir au quart de tour une nouvelle fois, mais aussi assez contente qu’il aborde le sujet de leurs ancienne relation sans soucis… Ca lui permettait de savoir a peu prés dans quel état d’esprit il était désormais quant à eux, et c’était plutôt bon signe tous ça non ? Elle avait bien déjà vu qu’il semblait vouloir la retrouver comme l’amie qu’elle avait put être avant, mais elle savait bien qu’en ayant vécu plus, ça risquait d’être dur parfois, mais là il semblait vouloir lui faire comprendre qu’elle n’avait pas à s’en faire, et c’était assez plaisant… Bref, Yaman venait enfin de répondre à la question de la demoiselle, et donc il venait de lui apprendre que Peter était en couple avec la sœur de Milie, ok c’était bon à savoir, ça éviter tout mal entendu avec qui que ce soit… En tous cas là, Sarah était entrain de se rendre compte qu’elle n’avait peut être pas eut la meilleur des idées en réveillant la gadjo, parce que désormais, il semblait en pleine forme, alors qu’elle, avait tendance à ne demander qu’à dormir… Mais bon, elle avait fait une boulette elle assumait hein, du coup quand il lui fit savoir qu’il n’avait plus du tout l’intention de dormir, mais que par contre il comptait bien l’embêter encore un peu, ben elle ne put que sourire et le regarder droit dans les yeux…

Pourquoi je suis venue te réveiller ? Nan mais c’est vrai… Je te connais pourtant, je savais que ça serait pas aussi simple que ça, mais non, il a fallut que je fasse ma chieuse…

Elle n’attendait pas vraiment de réponse là, juste elle faisait savoir qu’elle était un peu fatiguée quand même, mais qu’elle comptait bien rester avec lui… Allez savoir pourquoi, mais elle avait besoin de passer du temps avec lui, de le retrouver en quelque sorte, et même si tout se passer super bien, elle avait surtout besoin de lui parler, peut être pour soulager sa conscience qui sait… Mais ne sachant pas trop comment aborder le sujet, et surtout à quel moment elle préféra continuer le jeu encore un peu… Du coup elle se releva doucement pour aller se refugier sous la couette de Yaman, dans son lit biensûr, ben ouais il squattait le lit de Peter alors elle n’avait pas d’autre solution hein, et puis avec la fatigue elle avait un peu froid alors forcement elle appréciait un peu beaucoup la couette… Sauf qu’une fois bien installée, ben elle avait tendance à s’endormir…

Si tu veux pas que je m’endorme Yaman, il va falloir trouver quelque chose pour me tenir éveillé là, mais quelque chose de doux hein, pas de bataille de polochon ou autre truc du style…

Et il fallait qu’il trouve vraiment très vite parce que je vous assure que les beaux yeux bleus de la danseuse, allait très vite être bien cachés là… Alors le turc, on fait quoi ? On bavarde un peu ?


Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
MessageSujet: Re: ¤ Just give me that Smile! ¤ |Yamson|   Mer 17 Déc - 21:45

Non mais attends, quoi, elle n’avait pas encore l’habitude de yaman, et de ses raisonnements, bah quoi fallait essayer de suivre. Non mais voilà, il allait lui expliquer pour peter mais voilà en même temps il était parti sur le fait qu’elle était aveugle. Non mais attend elle le connaissait le peter, et elle n’avait pas vu le changement. Bon il embrouille la demoiselle et la jette sur le sol. Enfin pas directement mais vous m’aviez suivi, bref ça l’amusait de la voir sur le sol. Et en même temps il était envahi par un sentiment étrange, il était heureux de la retrouver. Elle avait marqué sa vie et il aimait la retrouver, pouvoir rire de nouveau avec elle. Il avait beau être dans une villa rempli de véritable dingues souvent il se sentait seul. Tous les coups de froid qui s’étaient passaient, l’engueulade avec salem qu’il ne digérait pas. Et puis tout un tas de chose, il évitait parfois soria, oui il pouvait lutter contre ce qu’il ressentait de temps en temps mais parfois le désir qu’il éprouvait toujours pour elle se montrait trop présent pour être combattu. Il avait toujours le goût de ses lèvres sur les siennes, même après des semaines sans elles. Il allait devenir dingue il le savait, mais c’était la seule possibilité pour lui, il était coincé dans cet enfer mais il ne pouvait pas vivre ailleurs. Tant pis il allait mourir vite à ce rythme là, mais tant pis, il avait eu le droit de la frôler, de l’aimer, ça pouvait s’arrêter maintenant.
Alors retrouver sarah comme ça, un peu comme avant, c’était une vraie bouffée d’oxygène pour lui, ça devenait même vital. Il ne pouvait s’empêcher de redevenir insouciant et chahuteur avec elle, c’était comme ça. Il comprenait peut être pour la première fois depuis son départ qu’il avait besoin d’elle, c’était peut être elle son équilibre, la fille aux beaux yeux bleus qui l’aiderait jour après jour à redevenir un homme, à gérer le fait de devenir père, et ses relations compliquées. Ouep bah elle avait du boulot la pauvre, et elle ne se rendait peut être même pas compte de tous les espoirs qu’il mettait en elle en la retrouvant comme ça près de lui. Il ne cessait de sourire avec elle, et il ne pouvait pas s’arrêter en la voyant comme ça allongé sur le sol entrain de se demander si le turc n’était pas simplement devenu fou, un coup de soleil sur la tête et hop un yaman fou et définitivement barge.


Enfin peter devient un grand garçon, et puis ils sont mignons tout les deux.

Pourquoi t’es venue me réveiller, je sais pas parce qu’en fait t’es en manque de moi, et oui on devient vite accro à moi, avoues tu t’ennuyais de moi, t’aurais pu réveiller n’importe qui et c’est moi que t’as choisi.


Bon il avait essayé de dire ça, en étant sérieux mais bon, il avait vite éclaté de rire. Non pas une seconde il n’avait pu croire ce qu’il venait de sortir comme ânerie. Trouver une activité douce, en même temps elle ne le savait pas, mais il n’avait pas vraiment le droit de faire le con, et de faire n’importe quoi. Non ordre du docteur, mais pas forcément simple à respecter, c’est pour ça qu’il se cachait de mass, bon faut dire que ça l’amusait de voir l’autre paniquer et chercher partout, pour finir par s’associer avec deddy pour prendre les chiens, et tenter de les dresser pour qu’ils soient chiens de flic. Non mais je vous jure manquait plus que valou et alors là ils nous faisaient un remake des trois stooges.
Bref revenons en à nos jolis yeux bleus, elle avait l’air fatigué, toute recroquevillée dans cette couette, et l’implorant de trouver un truc avant qu’elle ne s’endorme. En même temps elle aurait pu repartir, non mais je veux dire si elle avait vraiment voulu repartir et dormir elle aurait su trouver les bons mots, c’était pas un chieur de base le nain quand même, et puis il est toujours très à l’écoute des filles^^.
Il redevient sérieux un moment, il avait bien un truc qu’il avait envie de faire, il avait besoin de savoir certaines choses, des questions qui lui brûlaient les lèvres, il pouvait les mettre de côté de temps en temps mais là avec elle à côté de lui, c’était un peu dur. Il s’assied sur le lit, et ne la regarde pas ; il se sentait un peu idiot de devoir demander ça, mais en même temps c’était yaman hein.


Pourquoi t’es partie ? Enfin , je sais pas j’ai vécu d’autre truc depuis, mais j’y pense toujours, pourquoi ça n’a pas marché toi et moi, c’était de ma faute ?
Revenir en haut Aller en bas
Sarah Gellé

Admin & Un Peu Folle
• The player : Lolo
• I'm here since : 16/12/2008
• My number of posts : 2214
• Avatar : Sarah Gellé

• My age : 27 ans
• My job : Danseuse,Actrice et Mannequin
• My dwelling : A la Playa avec ma family !
• Others : Un piercing au nombril

___ MORE
• Statut: Amoureux(se)
• Relationship:
• Children: Un jour...
MessageSujet: Re: ¤ Just give me that Smile! ¤ |Yamson|   Mer 17 Déc - 21:47

Mais nan elle ne le prenait pas pour un barge, après tout elle le connaissait plutôt bien Yaman, et même si cela semblait faire une éternité n’avaient passé de temps ensemble, ben Sarah, elle avait l’impression qu’il ne s’étaient jamais quittés… Enfin si parce qu’ils n’avaient plus vraiment la même relation, mais elle retrouvait son ami là, et non pas son amant, et c’était quelque chose de très agréable, et très réconfortant de savoir que cela pouvait être possible malgré ce qui s’était passé entre eux… C’était même assez marrant de voir comment cette envie de faire chier l’autre semblait être contagieux, ben ouais c’était elle qui avait décidé de venir le réveiller sans aucune raison, juste par pulsion, et maintenant qu’elle ressentait un peu beaucoup le sommeil la gagner, c’était lui qui prenait le relais, cherchant à la taquiner toujours un peu…Ils venaient d’évoquer le sujet de Peter, et Sarah était heureuse de savoir qu’il s’était trouvé une copine que le gamin, et alors qu’elle venait de demander pourquoi elle était venue le réveiller en sachant très bien que ça ne serait pas aussi simple, voilà que Yaman se mettait à jouer les narcissique super sûr de lui, tout ce qu’il n’était pas en fait… Donc forcement Sarah elle en put empêcher de laisser échapper un rire de ses lèvres…

Tu as surement raison... complètement accroc !

Et se fut donc sur ces bonnes paroles qu’elle fit un effort surhumain pour s’installer sur le lit de Yamson au lieu de resté par terre plus longtemps, et en voyant cette couette posé en boule sur le lit ben elle ne put s’empêcher de la mettre sur elle, tout en s’allongeant doucement. Il ne fallait pas qu’il la laisse trop longtemps sans parler là parce qu’elle risquait de s’endormir aussi rapidement qu’elle l’avait réveillé hein… D’ailleurs elle venait de le prévenir au cas où il ne l’aurait pas remarqué tous seul, mais surtout elle venait de lui dire qu’elle voulait quelque chose de doux, donc en gros elle lui faisait savoir qu’elle espérait parler avec lui, et même s’il n’y avait aucun sujet de proposé, elle en avait bien un en tête, et elle se doutait que Yaman finirait par l’aborder pour elle. Oui elle voulait que ce soit lui qui en parle en premier, de peur que si ça vienne d’elle il le prenne mal, après tout elle ne savait pas vraiment comment il avait vécu tous ça, alors forcement ça la faisait flipper de revenir sur le sujet… Elle le sentit alors s’assoir sur le lit, ce qui l’entraina à rouvrir les yeux afin de le regarder, mais lui ne la regardait pas, elle comprit alors ce qui l’attendait… Et comme s’il avait put lire dans ses pensées, il lui posa une question sur le sujet qui fâche… Enfin nan il ne fâche pas vraiment, mais ça restait une discussion douloureuse tout de même, alors elle se redressa doucement, pour se retrouver assise toujours entouré par la couette, ramenant ses jambes contre son ventre comme une enfant apeurées…

Comment peux-tu penser que tu étais fautif ? Tu penses avoir fait une erreur avec moi ?

Elle se sentait super idiote d’un coup là, si elle avait pu se transformer en petite souris elle l’aurait fait sans plus attendre là… Mais bon elle la voulait sa discussion non ? Alors maintenant que Yaman l’avait lancé il fallait qu’elle assume ses erreurs, et surtout qu’elle arrive à faire comprendre à Yaman qu’il n’avait rien fait de mal, que tout ça venait d’elle. Tous aller bien entre eux, tellement bien qu’elle avait eut peur, elle avait vu un avenir pour eux deux, et ça l’avait fait flipper comme jamais, elle savait bien qu’elle aurait dû lui en parler, mais pourtant elle avait fuit, et elle s’en était toujours voulue, même si elle n’avait jamais osé revenir avant ce jour…

Tu n’y étais pour rien je t’assure… Bien au contraire, tu étais tous ce que je voulais… Mais je crois que c’est ça le souci, tu étais tellement… tellement parfais avec moi, que j’ai finis par flipper, et j’ai fuit… Je n’aurais pas dû, je le sais maintenant, mais sur le coup j’ai pas réfléchi, j’ai juste… agit bêtement…

Voilà, ca c’est fait comme on dit, elle ne savait pas trop si elle répondait vraiment à la question mais elle essayait d’être la plus clair possible, malgré le fait que tout ça reste encore assez flou pour elle… Il ne fallait plus qu’espérer que Yaman comprenne ce qu’elle cherchait à lui dire, et qu’elle arrive à le rassurer, à lui faire comprendre qu’il n’avait rien a se reprocher, si ce n’est d’avoir était parfait avec elle…


Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
MessageSujet: Re: ¤ Just give me that Smile! ¤ |Yamson|   Mer 17 Déc - 21:47

C’était étrange pour lui de la retrouver comme ça, de se sentir aussi proche comme si elle ne l’avait pas fait souffrir pendant des semaines. Parce que même si il ressentait toujours une grande tendresse pour elle, elle serait pour toujours une femme importante dans sa vie, il ne pouvait pas oublier les semaines qui avaient suivis son départ précipité. Il se souvenait de ce qu’il avait ressenti quand il l’avait vu partir. Il avait mis des jours à refaire surface, il avait eu pas mal de soucis. La première à l’avoir vu, et qui aurait certainement du mal avec le retour de son amie c’était milie. Yaman ne pouvait pas oublier cet après midi pour plusieurs raisons, milie avait trouvé le jeune homme dans le salon en train de fixer un écran de télé éteint. Elle avait essayé de le sortir de sa torpeur, il avait mis bien du temps avant de répondre. Et puis ils étaient partis à la salle de danse, c’est le seul moyen que son ex avait trouvé pour le faire réagir. Ils avaient dansés tout les deux, il avait pété un câble en tapant dans un mur, elle l’avait soigné, et puis emportés tout les deux dans la tristesse de l’un les angoisses de l’autre, ils avaient fini par s’embrasser, un baiser certes tendre et sensuel mais qui ne poussait à rien d’autre, yaman avait beau passer pour un salop c’est temps ci, jamais il n’aurait fait ça à son pote. Ils avaient vite mis ça de côté tout les deux et puis, ils avaient repris le cours de leurs vies. Enfin presque, parce que pour lui les choses ne se calmaient pas, il souffrait toujours dans cette villa, il ne supportait pas de repasser dans les endroits qu’ils avaient fréquentés tout les deux. Et même cette plage, lieux d’une petite crise de jalousie de la part du jeune homme, et puis le soir même lieux d’un ébats plus que torride pour les deux jeunes gens en pleine mer. Il avait eu du mal à s’en remettre et à revenir sur le sable, se rhabiller, et puis rentrer en portant sa belle épuisée. Bon il n’oubliait pas non plus la fièvre le lendemain matin, et puis la crève qui avait suivi. Bref il n’arrivait plus à rester dans cette ville sans elle, il avait du partir, partir pendant deux mois, le canada d’abord et puis la Grèce, il avait repoussé toute les filles parce qu’elles n’étaient pas sarah, et qu’il ne supportait pas son absence. Bon il avait fini par rentrer après des déboires judiciaires, et la suite on la connaît tous. Alors oui il avait besoin de lui parler, de la voir, de savoir pourquoi, même si ça lui ferait certainement du mal de replonger la dedans, il allait passer pour un mec trop fleurs bleues, mais il devait savoir, il devait savoir si un jour il pourrait avoir une histoire d’amour normale. Il l’écoute parler enfin sa première intervention, il ne relevait pas la tête parler de tout ça lui faisait encore quelque chose, alors la regarder en plus c’était un peu trop demander.

Bien sûr que je me sens fautifs, depuis le départ, depuis ton départ. Et puis ce serait logique non, t’as vu mes histoires, ça se termine toujours, je ne peux pas avoir un truc bien, putain je dis ça et je vais être père c’est bien parti je te jure.

Non mais il se sentait toujours un père indigne dans ses cas là. Il ne se sentait pas bien là , comme ça , tout seul sur son lit, c’est peut être bête à dire, il avait besoin de réconfort. Il se lève et va rejoindre le lit de la demoiselle euh le sien en fait et il fait un air de chien battu en attendant qu’elle lui fasse une petite place. Il ne voulait toujours pas dormir, mais il avait besoin d’une présence près de lui. Cette chambre quand il y était seul, ça l’oppressait et puis il ne faisait que réfléchir, ça n’était plus possible.
Il écoute ce qu’elle lui dit c’était bien gentil mais il ne comprenait pas tout, c’était pas si parfait que ça , il était jaloux, et chiant. Comment il peut faire pour vivre quelque chose maintenant, les femmes de sa vie l’avait tellement marquée, et celle qu’il voulait encore il ne pouvait l’avoir, mais il savait bien qu’il n’aimerait plus comme il l’aimait elle. Comment imposer ça à quelqu’un.


Bah ça doit être ça, je ne sais pas retenir une femme près de moi, je ne comprends pas, j’ai entendu ce que tu m’as dis, j’ai aussi écouté milie, mais y’a rien à faire. Je vous le dis je suis maudit et puis c’est tout, je vais finir seul avec des chiens et mass. Lui il n’a pas intérêt à se sauver sinon je l’achève.
Dis tu comptes me faire une petite place sur le lit, où tu préfères regarder mes genoux, justement j’ai bobo faudrait j’évite de trop rester debout, c’est toi qui voit hein !


Oui il voulait une place assise et puis un petit câlin aussi certainement, il se sentait bien avec sarah, il ne voulait pas la laisser repartir cette nuit, c’était certainement égoïste mais il avait cessé de lutter contre ses défauts et ses mauvais côtés.
Revenir en haut Aller en bas
Sarah Gellé

Admin & Un Peu Folle
• The player : Lolo
• I'm here since : 16/12/2008
• My number of posts : 2214
• Avatar : Sarah Gellé

• My age : 27 ans
• My job : Danseuse,Actrice et Mannequin
• My dwelling : A la Playa avec ma family !
• Others : Un piercing au nombril

___ MORE
• Statut: Amoureux(se)
• Relationship:
• Children: Un jour...
MessageSujet: Re: ¤ Just give me that Smile! ¤ |Yamson|   Mer 17 Déc - 21:48

Elle n’en revenait pas qu’il s’en veuille autant, jamais elle n’avait pensé qu’il prendrait tout pour lui, qu’il se considérerait comme seul fautif, elle croyait qu’il lui en voudrait à elle, au point de plus jamais vouloir la revoir, mais elle était bien loin de s’attendre à ça… Si elle avait su, elle aurait tout fait pour lui faire savoir qu’il n’y était pour rien, qu’elle était la seule a avoir fauté dans cette histoire, mais non, elle s’était contenté de se dire qu’il l’avait désormais sortie de sa vie, et que jamais elle ne pourrait y revenir, chose qu’elle aurait comprit d’ailleurs. Voilà qui expliquait son étonnement le jour de l’anniversaire de Soria, elle s’était tellement encré cette idée dans la tête que le fait de le voir la prendre dans ses bras sans aucune remarque ou méchanceté l’avait surprise, mais elle n’allait pas s’en plaindre, comme elle ne voulait pas se plaindre d’être épuisée, mais avec lui, et comme jamais elle ne se plaindrait de mettre enfin les choses au clair avec lui. Il venait de lui parler de son futur rôle de père, mais elle ne releva pas vraiment, Mass l’avait mit au courant pour les jumeaux lors de son arrivée, et bien qu’elle ai halluciné sur le coup, là il y avait plus important à ses yeux… Non pas qu’elle trouve que sa paternité ne soit pas importante, biensûr que non, d’ailleurs elle finira par lui en reparler, mais la pour l’instant elle se devait de lui faire comprendre pourquoi elle avait fuit, chose loin d’être simple puisqu’à vrai dire elle ne le savait pas vraiment… Il était jaloux et chiant, peut être oui, mais cela n’empêchait pas que ce qu’il vivait entre eux était tout ce qu’elle attendait d’un homme, biensûr ils s’étaient déjà pris la tête tous les deux, mais un peu d’engueulade c’est sain dans un couple nan ? Ben elle pensait que si en tous, enfin si cela resté quelque chose de rare biensûr, elle n’était pas maso au point de vouloir qu’il se fritte tous les jours non plus hein, mais la relation qu’ils entretenaient tous les deux avant qu’elle ne prenne peur, était vraiment l’idéal à ses yeux… Il pensait être maudit ? Elle pensait qu’il était tout simplement trop gentil… La vie n’est pas toujours simple c’est sûr, et elle avait surement plus que compliqué la sienne, elle s’en voulait pour ça, énormément, même si elle ne put s’empêcher de sourire en l’entendant parler de Mass. Elle était tellement perdu dans ses pensées que du coup elle n’avait même pas remarqué qu’il avait bougé, et qu’il lui réclamait une place à ses côtés, du coup quand il lui demanda gentiment si elle comptait se pousser un peu ou non, elle se sentit un peu gêné, ben ouais c’était son lit à lui quand même hein, alors elle n’allait pas le laisser debout comme ça, surtout qu’il avait mal aux genoux apparemment… Elle se décala alors doucement, restant bien au chaud sous la couette, le laissant s’installer a sa guise. Elle resta éloignée quelque temps, se redressant quelque peu, l’observant, elle cherchait ses mots, mais se rendant compte que la meilleur façon de lui expliquer son ressentit était de lui parler sans réfléchir, de laisser les choses sortir comme elles viennent serait la meilleur solution, et ça même si elle en venait a dire quelque bêtise…

Ok, alors je vais te dire quelque chose, et je veux que tu m’écoutes très attentivement ca marche ?

Elle avait dit ce la en se mettant sur ces genoux, la couverture étant alors retombé sur ses jambes, laissant son buste se réhabitué au froid de la pièce, elle le regardait droit dans les yeux, cherchant surement un peu de force a tirer de lui pour lui donner le courage de parler…

Tu n’es pas maudit, tu n’es pas fautifs de quoi que ce soit avec moi, si je suis partie c’est parce que j’ai eux peur d’un avenir, de notre avenir, parce que oui j’ai vu un avenir pour nous deux, et j’y pense parfois encore, mais je crois que ce n’était juste pas le bon moment, je n’étais pas prête… J’aurais t’en parler, on aurait surement put arranger mes doutes et mes peurs, mais j’ai pas réfléchis, et j’ai fuis. Je sais que tu penses que les filles te repoussent mais c’est pas le cas… Tu n’as pas trouvé la bonne encore c’est tout, mais je ne me fais pas de soucis pour toi Yaman, tu es quelqu’un de bien, et tu finiras par la trouver… J’en suis sûr, alors si tu n’as pas confiance en ça, si tu n’y crois pas, fais moi de nouveaux confiance, tu verras que je ne me trompe pas…

Elle se doutait bien que niveau confiance, elle n’était pas vraiment la mieux placé là, mais pourtant elle était vraiment sûr de ce qu’elle disait, elle pouvait le sentir, et puis surtout il le méritait réellement… C’était étrange, parce que là elle avait besoin qu’il la croit, qu’il lui fasse confiance, mais surtout elle savait qu’il avait besoin de croire en ça lui aussi, il fallait vraiment qu’il arrête de penser qu’il était maudit, pour pouvoir avancer plus sereinement… Et si jamais il lui refusé cette confiance, alors elle se contenterait d’un câlin, oui elle ne pouvait pas lui en vouloir de ne pas la croire, elle était tout de même capable d’inverser les rôles, et elle savait que dans le cas inverse, elle ne serait vraiment pas sûr de croire un mot d’une personne qu’il lui aurait fait autant de mal… Elle aurait voulu le prendre dans ses bras en cet instant, et lui dire que tout aller bien se passer, mais elle n’osa pas, non au lieu de ça elle restait là face à lui, le fixant de ses yeux bleus, alors que des léger frissons la faisait quelque peu sursauter… Allait-il accepter d’avancer, ou bien restait sur ses positions, et continuer de croire en cette malédiction ?


Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
MessageSujet: Re: ¤ Just give me that Smile! ¤ |Yamson|   Mer 17 Déc - 21:48

Bien sûr il lui en avait voulu au début, il était en colère, certains mur de la ville pouvaient encore vous dire à quel point il avait eu de la rage en lui. Mais il ne savait pas au final s’il était en colère contre elle ou contre lui. Il était peut être simplement triste qu’une histoire à laquelle il tenait se termine comme ça d’un coup. Il n’avait pas eu le temps de se préparer comme avec milie, non il y croyait et du jour au lendemain elle lui avait dit je repars. Il était restait impassible devant elle mais après, une fois qu’elle était à l’aéroport, une fois qu’elle avait fuit il était resté comme une loque sans elle. Il ne disait pas souvent je t’aime, et à chaque fois qu’il le disait, il montrait une faiblesse une part de lui qu’il cachait la plupart du temps. Avec elle il avait vécu des choses intenses aussi, il ne voulait pas que ça se termine, non il avait voulu la garder mais rien n’y faisait.
Alors quand il l’avait revue à l’anniversaire, il avait tout oublié, la colère la tristesse, l’amertume, non il avait été submergée par une vague de nostalgie, et de tendresse pour elle. Et puis il était tellement perdu, même avec toutes ses personnes autours de lui, même si soria restait proche de lui, il se sentait un peu seul. Bien sûr il ne le disait à personne, il n’allait pas passer pour une tapette auprès de ses potes, mais voilà c’était aussi ce qui rythmait sa vie. Il aurait aimé changer les choses, revenir en arrière, mais si il faisait ça, il perdait son histoire avec soria, et il ne le voulait pas. Il fallait qu’il accepte de vivre avec tout ça, avec ses blessures avec ce qui le faisait souffrir. Il écoutait tout ce qu’elle lui disait ça le rassurait un peu, même si au fond de lui, il se demandait ce qui se serait passé si, elle n’était pas partie, et si elle était restée avec lui dans leur petite histoire parfaite. Est-ce qu’il aurait fait les mêmes choses qu’avec alex, est ce que c’est elle qui porterait ses enfants, elle qu’il aurait trompé ? Il était réellement paumé, il savait maintenant avec ce qu’il ressentait pour soria, il aurait craqué en la revoyant c’était plus fort que lui, son cœur gagnait sur sa raison. Il regarde la jeune femme et l’écoute…Elle lui parlait bien, bon il manquait un morceau d’histoire à la demoiselle. C’est vrai elle n’était peut être pas au courant du passage soria, pour les jumeaux d’accord certainement, c’était devenu un vrai sujet de discussion dans la villa , et des paris, ouais il n’y avait plus de dealeur de chupa chups mais par contre on en était au preneurs de paris, et aux bookmakers. Non mais c’est vrai et tout les paris étaient de sortis, alors ça allait de male à femelle, et encore le poids des bébés, la date de la naissance, plus tout les paris con que mass pouvait faire, et ceux là on ne savait pas de où il les sortait. Non mais c’est vrai, qui pouvait comprendre ce qui se passait dans sa tête. Bref, il essaye de sourire, mais il avait trop réfléchit, c’était trop dur de rester zen en voyant tout ce qui venait de lui arriver.



Et si la bonne , si je l’avais trouvé y’a longtemps, mais que je ne l’ai pas vu, et du coup je la retrouverais jamais…Euh là tu vas me prendre pour une lopette, non mais c’est pas ça, je crois que tout les bouleversements dans ma vie, mon âge et tout bah je me remets un peu en question.


Elle lui fait finalement une petite place dans le lit, heureusement sinon franchement la fenêtre n’était qu’a deux pas et il allait faire comme l’oiseau à force de réfléchir, il irait plus haut, mais si, il peut voler yaman. Une fois dans le lit près d’elle, il reste un instant, à la regarder, c’est vrai que les souvenirs lui revenaient sans cesse en mémoire, les bons et les mauvais, il aimerait garder seulement leur nuit sur la plage, ce boulot qu’il avait fait avec elle, ses répétitions de tango et cette après midi où il lui avait avoué son amour pour elle. Bref il aimerait ne garder que ça, mais il ne pouvait effacer son départ, même si le jour de l’anniv quand il l’avait revu il n’avait vu que son amie, une fille qui faisait intégralement partie de sa vie, et qu’il pardonnait parce qu’il était son ami et qu’il avait besoin d’elle.
Il se rapproche d’elle dans le lit, oui lui il n’hésitait pas à s’approcher d’elle, il va poser sa tête dans le cou de la jeune femme, il avait besoin de son odeur, de pouvoir oublier pendant un moment, qu’on lui donne une pause, le droit d’être un mec sans problème.
Il passe son bras autours de la taille de la jeune femme, il ne savait pas si ça la dérangeait ou non, il avait baissé la tête, il ne relevait plus le regard vers elle, il ne savait plus si il devait parler ou non , est ce qu’il devait parler maintenant, ou juste se donner une pause dans ses bras, elle pouvait lui donner ça, elle savait lui offrir ces moments où il pouvait juste être un mec normal, reposé zen, et sans crainte.
Il allait de l’avant il faisait le fort devant tout le monde, mais voilà par moment il devait exprimer ses peurs redevenir le petit garçon paumé qu’il était. Oui il était protecteur avec ses amis, il calmait le jeu, mais il pouvait aussi faire le con. C’est juste qu’il paniquait avec l’arrivée des petits son cœur qu’il ne pouvait donner qu’a une seule personne, mais pas pour le moment, il avait juste besoin de crier à l’aide par moment. Et il avait besoin qu’on lui réponde je suis là, ou qu’on lui montre. Oui montrer qu’il pouvait être faible par moment, et qu’on ne le laissait pas tomber.
Revenir en haut Aller en bas
Sarah Gellé

Admin & Un Peu Folle
• The player : Lolo
• I'm here since : 16/12/2008
• My number of posts : 2214
• Avatar : Sarah Gellé

• My age : 27 ans
• My job : Danseuse,Actrice et Mannequin
• My dwelling : A la Playa avec ma family !
• Others : Un piercing au nombril

___ MORE
• Statut: Amoureux(se)
• Relationship:
• Children: Un jour...
MessageSujet: Re: ¤ Just give me that Smile! ¤ |Yamson|   Mer 17 Déc - 21:49

Ce n’était pas vraiment qu’elle hésitait pour se mettre dans ses bras, nan, c’est juste qu’elle ne savait pas si elle en avait le droit ou pas… Il fallait bien avouer qu’avec la discussion qu’ils avaient tout les deux, elle n’était pas vraiment en position de pouvoir aller se réfugier dans ses bras là, même si pourtant elle en ressentait le besoin, ou plutôt elle ressentait le besoin et l’envie de le réconforter. C’est pourquoi elle restait sur ses genoux face à lui, alors qu’il venait de s’installer gentiment sur le lit, lui expliquant qu’il fallait absolument qu’il arrête de croire qu’il était maudit, ou qu’il n’avait pas le droit au bonheur, ou tout un tas de truc dans le style là, il fallait qu’il avance, et surtout qu’il y croit… Ben ouais pour Sarah, un gars comme lui, était obligé de trouver chaussure à son pied, alors oui elle était confiante pour lui, et elle espérait réussir à lui faire avoir confiance lui aussi… Elle écoutait sa réponse, comprenant alors qu’il était amoureux, ben ouais pas besoin d’être Einstein pour comprendre que s’il lui disait ça, c’est qu’il l’avait trouvé sa moitié, maintenant il ne restait plus qu’a comprendre de qui il s’agissait, même si elle s’en doutait un peu quand même… Mais elle préféra ne rien dire pour l’instant… Pourquoi ? Tout simplement parce que le gadjo était entrain de s’approcher d’elle, et que tant qu’elle ne saurait pas ce qu’il cherchait à faire, elle serait bien incapable de dire quoi que ce soit… Elle était à la limite de se mettre en apnée là, nan nan je ne suis pas marseillaise, je ne grossi pas du tout ce qui se passe dans la petite tête de la demoiselle, mais il faut la comprendre, déjà jamais elle n’aurait pensé être aussi bien accueillie par le turc en arrivant à la villa, alors avoir en plus le droit à un câlin, c’était un peu surréaliste pour elle là… Mais bon elle n’allait pas s’en plaindre non plus hein, ben nan, alors elle ne se fit pas prier pour passer ses bras autour de sa nuque, alors qu’il venait de cacher son visage dans son cou. Passant une jambe de chaque côté du corps de Yaman lorsqu’elle sentit ses bras musclé autour de sa taille, pour pouvoir se rapprocher au maximum de lui. Elle laissa ses lèvres aller se poser sur le haut de sa tête, alors qu’elle lui offrait des petites caresses sur la nuque, du bout des doigts, reprenant un minimum sa respiration quand même, mais cherchant aussi quoi faire, quoi dire… Elle était quelque peu perturbé par tous ça, et elle commençait à se demander si elle n’aurait pas préféré qu’il lui hurle dessus, au moins ça aurait été la réaction qu’elle attendait dés le début, et elle aurait été préparé pour se « défendre » bien qu’elle n’ai pas trop d’argument de ce côté-là, mais ça aurait été logique quoi… alors que là, il se passé totalement l’inverse, le mec qu’elle avait abandonné il y a de ça plus ou moins 1 an, le mec qui aurait dû lui en vouloir à mort était entrain de chercher du réconfort auprès d’elle, se réfugiant dans ses bras, alors oui elle était perdu et ne savait plus quoi dire… Elle profita alors encore un peu de ce câlin avant de ramener ses mains sur les joue de Yamson, et lui relever doucement le visage de façon à ce qu’elle puisse le regarder dans les yeux…

Ca va aller, je te le promets… Et puis t’es loin d’être vieux tu sais…

Ben ouais c’est bon il avait quoi 30 ans ? 31 ? C’est pas la fin du monde hein, ce n’est pas comme s’il était tout ridé, tout pas beau, incapable de bouger… Nan bien au contraire, il était encore capable de danser comme un dieu, et il avait toujours autant de charme, alors il ne fallait pas qu’il s’inquiète pour ça non plus, il avait encore toute sa vie devant lui… Elle lui avait dit ca avec un grand sourire, pour montrer qu’elle y croyait vraiment, même s’il la connaissait assez pour voir dans ses yeux qu’elle était sincère. Et là sans vraiment trop savoir pourquoi, surement parce qu’à force de la regarder dans les yeux de la sorte, elle ne put s’empêcher d’avancer son visage vers lui, afin de déposer un tout petit bisou sur ses lèvres. Rien de bien méchant, juste un petit smack de rien du tout, dû à un surplus d’émotions, et des tas de souvenir qui se balader dans sa tête… Elle avait craqué, et n’avait put retenir cet élan…

Hum… Désolée…


Heu ouais du coup elle avait retiré ses mains de ses joues, et c’est la tête quelque peu baissé qu’elle avait dit ça… Bon ok ce n’était pas la première fois qu’il s’embrassait, mais là c’était quand même un peu beaucoup différent là… Surtout qu’il venait un peu de lui faire comprendre qu’il était amoureux, et elle savait très bien que ce n’était d’elle qu’il parlait… Bref un peu gêné la demoiselle là… Si peu… Faudrait peut être qu’il parle nan ? Qu’il lui dise un peu truc, n’importe quoi, juste qu’il fasse entendre sa voix… Ou qu’il parte, ou se recule, ou fasse quelque chose quoi… Yaman ?


Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
MessageSujet: Re: ¤ Just give me that Smile! ¤ |Yamson|   Mer 17 Déc - 21:49

Il avait eu peur pendant un instant, oui elle restait là devant lui, elle ne s’approchait pas, mais bon il comprenait aussi dans ce cas qu’il devait aussi faire des efforts. C’était un peu dur pour lui, il l’avait entendue lui parler de ses craintes sur leur couple, il n’avait rien vu à tout ça, il n’avait pas vu la détresse de la demoiselle. Il s’en voulait, il avait craqué sur cette jeune femme, c’est même la deuxième femme à qui il avait pu avouer ses sentiments, c’était la deuxième avec qui il s’était imaginé un avenir. Il ne lui avait pas dit, il n’avait pas eu le temps de lui en parler, il s’était retrouvé seul du jour au lendemain, et pour la première fois de sa vie, il s’était mis à pleurer pour une nana. Ouais avec milie c’était sa plus longue histoire mais la fin était venue tout doucement, le temps de s’y préparer, il avait su ce dire que se serait mieux pour eux deux de rester amis, et de la laisser voler vers une autre histoire, et il était content que se soit avec son pote moins de soucis à se faire pour le coup.
Et là c’était encore autre chose ce qu’il vivait, quelques chose d’invivable, quelque chose qui le bouffait de l’intérieur mais qu’il gardait pour lui sans rien dire. Il n’allait pas se vanter auprès des autres qu’il était malheureux et qu’il arrivait à peine à surmonter la douleur de l’absence qui s’était créé en lui. Bien sûr il allait être père et ça le comblerait de joie, il était fier, et fou d’impatience rien qu’a l’idée de tenir dans ses bras ses bout de choux. Oui mais voilà , ça ne remplacerait jamais l’amour que cette femme lui avait fait ressentir, aussi fort, aussi présent et ancré en lui. Il aurait voulu lutter, faire croire à sarah qu’il souhaitait tout ce qui lui arrivait, qu’en fait il s’en foutait, qu’il n’allait pas aussi mal que ça, qu’il ne se sentait pas si seul certain soir. Mais mentir il le pouvait en parole mais ce qui le connaissait pouvait bien voir que ça n’allait pas fort, pas tout le temps, non certain soir quand son absence se faisait sentir plus fortement que les autres jours. Il n’en oubliait pas de vivre, mais chaque jour il se disait qu’il devrait rattraper quelque chose plus tard.
Il sort de sa douce et cruelle rêverie, tirer de ses songes, par les douces attentions que sarah lui prodiguait, elle se montrait si tendre avec lui, elle lui donnait une chose qu’il attendait et dont il avait besoin. Il avait besoin de cette tendresse, de poser les armes quelques part et de dire aides moi, juste une heure même cinq minutes mais aides moi à être enveloppé dans un cocon de douceur ou rien ne pourra m’atteindre. Et elle lui donnait tout ça, il ne lui avait rien dit mais elle faisait tous ses gestes pour lui, comme si elle lisait en lui. Il aurait voulu la rassurer, trouver les mots pour lui dire que cette séparation était loin derrière eux, qu’il ne lui en voulait pas, qu’il ne garderait que le bon de leur relation. Mais il ne voulait pas redevenir tout de suite l’homme fort, non il allait rester encore un peu le gamin qui a besoin de tendresse, il allait savourer ses caresses et ses doux baisers déposer sur sa peau. Il frissonnait en sentant la main de la demoiselle effleurer son bras, pourtant il n’y avait aucune ambigüité entre eux, ils étaient amis maintenant. Il avait relevé sa tête quand les mains de sarah lui avaient demandées, il se laissait faire, il avait plongé son regard dans celui de la grande brune. Il se surprend à penser qu’il ne se souvenait plus de ce à quoi ils ressemblaient. Dans sa tête sarah était redevenue un peu flou, mais là il la voyait clairement, il ne pouvait pas détourner son regard du sien, comme si cette vision allait s’effacer si il bougeait d’un dixième de millimètre. Il l’avait vu se rapprocher un peu plus de lui, il savait ce qui allait ce passer, mais il ne voulait pas arrêter ça, il n’avait pas envie de se contrôler et d’être raisonnable. Il en avait marre de faire ce qui fallait pour tout le monde, d’être là pour apaiser tout ce qui pouvait arriver. Assez d’être le papa de la bande, celui qui est là pour consoler mass quand il a un gros chagrin, celui qui l’empêche de risquer sa vie avec valentin, il aimait avoir ce rôle, il aimait être le protecteur de son petit groupe, mais comme tout homme que les autres croient fort, en fait il a ses failles, et il n’est pas aussi costaud qu’on le croit. Non la preuve, il attendait ce baiser, il le trouve même trop furtif, doux, sucré mais bien trop court à son goût. Il ne voulait pas faire souffrir la jeune femme, elle s’était reculée, elle regrettait ce qu’elle venait de faire, elle avait eu ce geste par simple pitié pour lui en fait. Il la voyait gênée maintenant, et lui il était troublé par ce qui venait de se passer, pas gêné non, plutôt submergé par ses souvenirs, par eux deux. Et puis elle lui donnait ce que personne ne lui offrait pour le moment, cette tendresse, cette douceur, et puis la saveur de ses lèvres sur les siennes, ça le faisait craquer, il avait oublié ça aussi. Il avait fermé les yeux, il savait que sont cœur était pris, il en était sûr mais là sarah venait de lui donner un petit rien, mais tellement beaucoup, quelqu’un s’intéressait assez à lui, assez pour prendre soin de lui et ne pas le considérer comme l’homme fort capable de tout.
Il ouvre les yeux, elle n’avait plus la main sur ses joues, ça lui manquait, il ouvre les yeux, il était triste, il était en manque de ses lèvres de ce geste si simple, de partager un moment avec quelqu’un, sans arrière pensées, juste lui offrir ce moment dont il avait besoin. Il en ressentait réellement l’envie, il luttait contre tout depuis des jours et là elle lui avait offert cette pause aussi infime soit elle, cette pause sa tête avait arrêté de réfléchir et il avait envie de continuer mais sans la choquer. Il ne voulait pas qu’elle souffre par sa faute, il la protégeait encore et malgré tout.

Il cède à cette pulsion qui le bouffait de l’intérieur, il effleure du revers de la main la joue de son ex, il la laisse glisser doucement en effleurant ses cheveux, il lui caresse la nuque, il la regarde un moment avant de se décider à agir. Il approche doucement ses lèvres de celle de sarah, il les pose doucement sur les sienne, lentement, ne pas la brusquer et réapprendre en douceur ce geste qu’il avait peur d’oublier, cette douceur qu’il ne pensait jamais retrouver. Et doucement sa langue va retrouver son ancienne copine, elle la frôle lentement, comme pour lui demander pardon, comme pour lui dire j’en ai envie, je suis désolé, je suis un peu paumé.

Ce baiser ne dure pas très longtemps, pas parce qu’il ne voulait pas le prolonger encore et encore, mais il ne savait pas ce qu’elle voulait elle. Il s’éloigne un peu, mais son visage reste si près de celui de sarah que leurs souffles se croisaient encore, ils prolongeaient ce baisers d’une autre manière.


Excuses moi…

Pour le baiser, pour les mots, pour semer le trouble, pour tout, pour ne pas avoir sut te rassurer. Oui il s’excusait pour tout mais surtout pour se baiser qu’elle ne désirait peut être pas.
Revenir en haut Aller en bas
Sarah Gellé

Admin & Un Peu Folle
• The player : Lolo
• I'm here since : 16/12/2008
• My number of posts : 2214
• Avatar : Sarah Gellé

• My age : 27 ans
• My job : Danseuse,Actrice et Mannequin
• My dwelling : A la Playa avec ma family !
• Others : Un piercing au nombril

___ MORE
• Statut: Amoureux(se)
• Relationship:
• Children: Un jour...
MessageSujet: Re: ¤ Just give me that Smile! ¤ |Yamson|   Mer 17 Déc - 21:51

Imaginez la scène un peu… Vous vous retrouvez dans une chambre, avec votre ex, qui est une des personnes les plus importante de votre vie, à ressasser le passé… Qu’en plus de faire remonter les mauvais souvenirs, seules les images des bons moments vous viennent en tête, et si on ajoute à tous ça le fait que cet ex en question semble être tellement paumé qu’il en devient super touchant, alors le fait d’approcher ces lèvres des siennes devient un geste naturel nan ? Ben l’espace de ce court smack, oui en effet c’est ce qu’il c’était passé dans la tête de la danseuse, mais bien vite elle s’était rendu compte de son geste, l’entrainant alors à baisser le visage, gênée par la situation… Elle ne regrettait pas ce qu’elle venait de faire, non pas du tout, juste elle savait qu’elle n’avait pas vraiment le droit de faire ça, pas après ce qu’elle lui avait fait vivre… Elle avait retiré ses mains de sur les joues du gadjo, se refusant tout contact avec lui, au du moins tout contact peau contre peau, puisqu’elle n’avait aucunement retiré ses jambes qui entouraient le mister. Elle n’osait plus le regardait de peur d’y lire un regard accusateur, mais bien vite elle sentit une main glisser sur sa propre joue, bien qu’étonnée de sentir un tel geste, elle en fut rassurée. Mais elle préféra ne rien faire, le laissant agir, sans qu’elle ne l’incite à quoi que ce soit, bien que de sentir ses caresses n’aidait pas vraiment la miss à rester bien sage, et cette main dans sa nuque, ne put que la poussait à relever le regard vers lui. Elle lui offrait un regard à la fois perdue, et réconforteur, elle le savait paumé, et voulait être là pour lui, mais tous ce qui était entrain de se passer la perturbait un peu, elle le voyait désormais comme un ami, un ami qui prend énormément de place dans sa vie, un ami pour qui elle serait toujours là. Pourtant en cet instant, elle n’arrivait plus à voir cet ami, non elle ne voyait plus que ce mec qu’elle désirait, un gars qui serait pour elle un amant d’un soir, mais elle savait que ce mec là, c’était Yaman et qu’elle n’avait pas le droit de le voir autrement que comme Yaman… Il y avait de quoi ne plus savoir ou donner de la tête nan ? Surtout quand ce gars en question, semblait y mettre du sien, pour la pousser dans cette direction, il ne la forçait à rien, bien évidemment, la discussion qu’il venait d’avoir suffisait déjà à la ramener en arrière, alors quand elle le vit s’approcher doucement d’elle, quand elle vit ses lèvres s’approcher doucement des siennes, elle était bien loin d’avoir envie de le repousser, bien au contraire… C’était donc le regard encré dans le sien, bien qu’avec des petits coups d’œil à ses lèvres, qui s’approchait dangereusement des siennes, qu’elle les réceptionna justement, elle ne pouvait cesser de le regarder, et même si, tout comme elle tout à l’heure, il ne semblait pas très sûr de son geste, elle ne peut que se laisser entrainer dans ce baiser… Elle ne savait plus trop qui voulait de ça, si c’était elle qui avait entrainé cet acte de Yaman, par son smack, ou si lui aussi l’avait désiré, et que peut être il aurait agit ainsi même si elle n’avait rien fait avant… Elle était incapable d’expliquer cette envie de se retrouver dans ses bras, de sentir sa peau contre la sienne, ses lèvres contre les siennes, incapable d’expliquer cette envie de lui tout simplement… Tout ce qu’elle savait c’est qu’en sentant la douceur qu’il mettait dans ce baiser, il serait très difficile pour elle de faire marche arrière désormais. Et bien qu’elle aurait voulu que ce baiser continue encore, elle ne put le retenir lorsqu’il dessouda leurs lèvres, et lorsqu’elle l’entendit s’excuser, elle ne put empêcher ses lèvres de dessiner un léger sourire alors qu’elle retournait à l’assaut des siennes, tandis que ses mains avaient repris place sur ses joues, pour glisser doucement sur sa nuque, et entourer son cou de ses bras… Elle se laissa glisser doucement jusqu’à ce qu’elle se retrouve assise sur lui, sans jamais lâcher ses lèvres, sans jamais mettre fin à ce baiser, de peur qu’il ne finisse par changer d’avis, et qu’il lui demande d’arrêter… Biensûr elle savait qu’ils ne devraient pas faire ça, qu’elle ne devrait pas se laisser envahir par cette ambiance bizarre finalement, mais elle se rassurait en pensant qu’elle ne faisait rien de mal après tout, ce gars était célibataire, et il ne semblait pas être contre tout ça, alors après tout pourquoi s’en priver ? C’est d’ailleurs sur cette pensée qu’elle mit finalement un terme à leur baiser, affichant un petit sourire joueur, alors qu’elle venait de déposer son index sur les lèvres de cet homme qu’elle regardait droit dans les yeux…

Chuuut, je viens d’avoir une discussion avec mon ex, et du coup j’ai besoin d’un peu de réconfort…

Petite mise en scène ayant pour but de la déculpabiliser de céder à la tentation, elle voulait profiter de cette instant avec lui, mais en gardant cette impression que ce n’était pas vraiment lui… Qu’il était juste ce mec qui pourrait lui permettre de passer à autre chose, lui offrant une pause dans l’espace temps, hors de la réalité de ce monde, ce mec inconnu, mais que pourtant elle connaissait par cœur… Et ce n’était donc pas Yaman qu’elle était entrain de fixer, ce n’était pas son cou non plus que ses lèvres était entrain d’attaquer à coup de douceur, laissant d’abord juste une place à son souffle chaud aller caresser sa peau, avant que sa langue ne suive le chemin déjà tracé… Nan ce n’était plus Yaman, c’était juste ce mec qu’elle ne connaissait pas, mais qu’elle ne demandait qu’à connaitre… Et alors que ses lèvres s’occuper de gouter le sucre de la peau de son cou, ses mains étaient parties gentiment, discrètement, attraper le zip de sa veste pour l’ouvrir avec une lenteur plus que frustrante… Elle laissa ensuite ses mains glisser à l’intérieur de la veste, sur ses abdos de ouf, qui eut pour effet de la faire se mordre sa lèvre inferieur, stoppant alors tout baiser dans le cou, et relevant le visage pour voir sa réaction… Ses mains remontèrent tout doucement le long de son torse, suivant chaque trait que dessinaient ses muscles, épousant la forme de ses pecs, et remontant jusque sur ses épaules, afin de les faires redescendre tout aussi doucement le long de ses bras, lui retirant alors la veste par la même occasion… Bien évidemment son regard ne put rester très longtemps encré dans le sien, et tomba très vite sur son torse, qu’elle connaissait si bien, mais qui pourtant semblait être différent… Il semblait encore plus musclé que dans ses souvenirs, ce qui n’était pas pour lui déplaire, bien au contraire, c’est d’ailleurs pour ça que ses lèvres était reparties dans son cou après lui avoir volé un nouveau baiser, pour ensuite descendre doucement sur ses pecs, cherchant à ne raté aucune parcelle de sa peau, laissant sa langue le gouter entre chaque baiser, se régalant tout simplement de ce nouveaux torse qu’il s’était forgé…


Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
MessageSujet: Re: ¤ Just give me that Smile! ¤ |Yamson|   Mer 17 Déc - 21:51

Il s’était mille fois imaginé les retrouvailles avec sarah, et ça ne se passait pas toujours de la plus belle des façons. Lorsqu’elle était partie il était tellement en colère, mais plus que ça il était triste, il s’était vu un avenir avec elle, il avait imaginé sa vie, son futur, oh pas forcément la famille les enfants le mariage, non il pensait juste à demain, à un petit moment de plus, à quelque chose d’agréable avec elle, il voyait tout avec elle. La séparation avait été brutale, il savait que tout était fini entre eux mais elle lui manquait. Tant de fois il s’était vu lui crier dessus, lui envoyer en plein visage tout le mal qu’elle lui avait fait, et pourtant quand elle était apparue devant lui, il n’avait pu s’empêcher de sourire, de vouloir la prendre dans ses bras. C’est comme si il avait fini par grandir pendant cette année sans elle, et que maintenant d’eux deux il ne gardait que le bon, les beaux souvenirs, les douces et folles nuits. Il oubliait complètement qu’il avait passé des jours enfermés dans sa chambre, qu’il avait laissé sa marque sur le mur de la salle de danse, qu’il en avait pleuré sans elle, et que pour s’en sortir, pour pouvoir regarder les autres et ne plus être une épave, il avait fini par fuir pour essayer de trouver la paix en Grèce ou au canada. Il avait morflé sans elle, et là il la revoyait devant lui et rien n’y faisait tout s’envolait, il n’y avait qu’elle sous ses yeux. Une jolie princesse (Jasmine hein) qu’il avait envie de protéger, et dont il sentait déjà qu’il aurait besoin de se blottir dans ses bras pour qu’elle l’aide à gérer l’avenir sans son autre elle. IL était paumé certes mais il était bien conscient de ses gestes, de ses sensations. D’accord il ne l’aimait pas d’un amour absolu, mais ses sensations retrouvées, le goût de ses lèvres sur les siennes, c’étaient trop bon et trop court. Il n’avait aucune idée de ce qu’elle pouvait ressentir, ça l’effrayait un peu, il avait été honnête avec elle, elle savait ce qui se passait dans la vie du danseur, mais en fait il n’avait fait que de parler de lui, et elle alors comment elle allait, qu’est ce qui c’était passé dans sa vie depuis son départ. Est-ce qu’elle avait eu aussi mal que lui, est ce qu’elle avait eu peur, est ce qu’elle avait eut elle aussi se doute de ne plus jamais se sentir entier sans l’autre. Oui il ne disait rien, il n’avait rien dit à ses potes mais se séparer d’elle avait été dur, il avait cru que jamais il n’aimerait à nouveau, et finalement une nouvelle lueur d’espoir se faisait dans la vie du jeune homme, mais elle s’était éteinte trop vite.
Il pensait à tellement de chose, juste avant ce smack parce que là tout venait de changer en un seul petit instant. Un simple contact des lèvres de la jeune femme contre les sienne, et il ne voyait plus une ex, même plus une amie, mais une jeune femme très attirante, il voulait se rapprocher d’elle, se fondre en elle, ne faire qu’un et tout oublier, se retrouver avec elle, retrouver ses sensations si connues, et peut être mieux encore. Il rêvait de ce baiser, il en savourait chaque instant, il en connaissait le goût avant même de le commencer. Il en frémissait d’avance. Il ne voyait réellement plus son amie, mais plutôt une jeune femme qu’il rêvait de conquérir. Il ne lui offrait pour le moment qu’un baiser mais elle y répondait, elle ne le repoussait pas, elle ne le mordait pas, pourtant il y mit fin tout de même. Il avait besoin de se rassurer dans les yeux de la demoiselle, savoir ce qu’elle voulait, ils étaient grands et responsable tout les deux. Ils étaient peut être en train de faire une belle connerie, mais ils étaient assez proche et assez fort pour passer au dessus de ça, même après quand les caresses redeviendraient juste amicale, et preuve d’un profond respect entre eux. Il s’excusait de peur de l’avoir blessé, et peut être pour lui laisser une porte de sortie ouverte, il voulait céder à cette pulsion, cette envie de s’unir à elle, de redécouvrir son corps sans se priver, sans en rater la moindre petite parcelle. Il voulait la couvrir de caresses et de baisers, mais seulement si elle acceptait elle aussi ce jeu dangereux entre eux. Il lui avait offert un regard calme et serein prêt à tout accepter peu importait sa décision il entendrait tout. Il n’a pas longtemps à attendre parce qu’elle arrive vite sa réponse, la jeune femme se rapproche de nouveau de lui, et reprend possession de ses lèvres qui n’attendaient que ça, elle s’assied sur lui, et lui offre un baiser un peu plus fougueux. Il sentait son cœur à lui devenir dingue dans sa poitrine, sa respiration faisait n’importe quoi juste parce qu’elle lui offrait ceux à quoi il pensait ne plus avoir droit avant un sacré bout de temps. Il avait fait glisser ses mains aux creux des reins de la jeune femme, pour la garder contre lui, encore un peu, encore mieux. Il se mord la lèvre en l’écoutant, et laisse s’esquisser un léger sourire.


Ça tombe bien, j’avais peur d’être encore seul ce soir, j’ai besoin de me sentir aimé juste une nuit…

Il voulait ne voir en elle qu’une femme sublime, juste un corps qui lui permettrais de faire une pause dans le merdier actuel de sa vie. Mais ce corps il le connaissait si bien encore, et ses yeux, ses yeux qu’il dévorait parce qu’il avait besoin de les voir encore et encore. Il n’était pas le genre de mec à se taper une fille comme ça, pour des raisons purement physique, et c’est aussi pour ça qu’ils en étaient là tout les deux, même si ce n’était pas de l’amour, c’était une pulsion contre laquelle rien ne servait de résister. C’était vitale pour eux de céder de se retrouver, d’être l’un à l’autre pour un temps infini, juste en dehors des conceptions normales, une petite part d’autre dimension, dans laquelle ils ne seraient que deux, et dans la quelle le temps n’aurait aucune incidence, puisqu’il n’était qu’infini.

La demoiselle était claire dans ses mots, et elle l’était tout autant dans ses gestes, il la laissait faire restant passif à chacun de ses gestes, pas par manque d’envie de la toucher, non bien au contraire, mais juste pour redécouvrir peu à peu les sensations que la jeune femme pouvait éveiller en lui. Il aurait pu fermer les yeux pour savourer sa dans ce silence si complet, qu’ils s’apprêtaient pourtant à rompre tout les deux, mais non il gardait ses yeux ouvert pour bien la voir elle. Il brulait d’impatience sous la lenteur de ses gestes, il se mordait la lèvre pour ne pas agir, réagir à tout ça. Il capturait ses lèvres dès qu’elle lui offrait et doucement en brûlant sa peau de ses mains elle lui ôta sa veste. Celle qu’il avait mise pour se cacher d’elle, pour éviter de rester en boxer et être dans une tenue quasi convenable, mais qu’est ce qu’il était heureux de se retrouver juste avec ce faible morceau de tissus sur sa peau.
Il avait envie de la toucher, qu’elle arrête de le faire languir pour qu’il puisse à son tour éveiller tout les sens de la demoiselle aux yeux azur. Il replace délicatement sa main aux creux des reins de la demoiselle, il la frôlait avec insistance mais doucement. Son autre main remonte doucement devant le corps de la jeune femme, il effleurait lentement sa poitrine à travers son gilet si gênant maintenant, comme une barrière fragile mais dur à franchir. Sa main continue sa lente remontée pour dégager le cou de sarah. Il jette un léger regard à cette femme si forte et si belle qui s’offrait à lui, il embrasse ses lèvres et glisse lentement dans son cou. Il lui donnait de douces caresses avec ses lèvres, un petit jeu de tendresse, comme si ils se découvraient tout les deux, alors qu’ils avaient vécus ensemble. Tout en laissant ses lèvre redécouvrir le plaisir de la peau parfumée de sarah, ses mains s’aventurent lentement jusqu'à la fermeture de son gilet, sans un regard comme si il connaissait le chemin par cœur. Il défait lentement la fermeture éclair, et continue à défaire se gilet pour finir par le jeter sur le sol. Ses baisers dévient dangereusement du cou de sarah vers la naissance de son décolleté, il ne pouvait enlever ses lèvres de sa peau, c’était la retenir pour lui encore un peu plus. Ses mains glissent sous son débardeur, pour courir sur la peau de son dos. Il la goutait la respirait et il en voulait encore. Il prolongeait ses caresses, il y mettait tout une infinie tendresse, même si sa tête voulait passer à l’étape supérieur, il voulait prolonger l’éternité pour garder cette nuit avec elle , la plus belle et la plus mémorable possible. Ils n’en avaient qu’une après tout, il savait que pour elle il n’y aurait qu’une fois entre eux, ils étaient amis, et lorsqu’elle se réveillerait auprès de lui, ils auraient compris tout les deux que ce moment délicieux était une façon de dire au revoir à leur couple et de devenir amis fidèles et complice.
Revenir en haut Aller en bas
Sarah Gellé

Admin & Un Peu Folle
• The player : Lolo
• I'm here since : 16/12/2008
• My number of posts : 2214
• Avatar : Sarah Gellé

• My age : 27 ans
• My job : Danseuse,Actrice et Mannequin
• My dwelling : A la Playa avec ma family !
• Others : Un piercing au nombril

___ MORE
• Statut: Amoureux(se)
• Relationship:
• Children: Un jour...
MessageSujet: Re: ¤ Just give me that Smile! ¤ |Yamson|   Mer 17 Déc - 21:52

Un simple smack, semblait avoir appelé un baiser moins chaste, baiser qui lui appela alors un nouveau baiser empli d’envie… Enchainement assez sympathique, mais aussi assez bizarre lorsqu’on connait la situation de ces deux êtres, si proche et pourtant si loin… Proches par leur passé, proches dans leur vie, proches dans leur geste, mais pourtant si loin de ceux qu’ils étaient entrain de se montrer en cette instant. Elle, cherchant à le voir d’une tout autre manière, cherchant à oublier Yaman, en lui prêtant une nouvelle identité, et lui demandant ainsi un peu de réconfort sans avoir à culpabiliser de lui faire cette demande, alors qu’il était surement plus en position qu’elle de quémander ce soutiens… Mais pourtant il rentrait dans son jeu, acceptant de devenir un inconnu pour elle, tout en précisant que lui aussi avait besoin de ça, juste une nuit, juste pour combler ce besoin qui se faisait ressentir dans chacun d’eux… Un besoin de ne pas se sentir seul, un besoin de se sentir aimer, alors que leur discussion n’avait cessée de parler d’au revoir… Un besoin d’être deux tout simplement… Et c’était par ce besoin que la danseuse se laissait guider, laissant ses propres mains agir sans qu’elle ne les contrôle, laissant ainsi apparaitre un torse qu’elle pensait connaître par cœur, et pourtant… Pourtant elle du stopper les baisers qu’elle offrait à ce cou, se mordillant la lèvre inferieur rien qu’en sentant ses muscles sous ses doigts… Ce n’était pas les abdos qu’elle lui connaissait, ni ses pecs... Il semblait avoir fait pas mal de sport, et elle l’en remerciait presque de l’aider à faire de lui un autre, de lui permettre de découvrir un corps qu’elle ne connaissait finalement pas, l’entrainant à faire chacun de ses gestes tout en douceur, réapprendre lentement chaque trait de ses muscles, chaque sensation que cela pouvait faire naître en elle, profitant de chaque seconde avec lui… Mais elle ne pouvait se contenter de ça, elle le sentait passif, et comme pour s’assurer qu’il n’avait pas changé d’avis, elle ne put que relever le regard vers lui, alors que ses mains continuaient de le dévêtir… Il la regardait lui aussi, se meurtrissant la lèvre… Rassurée, elle put alors lui voler un nouveau baiser, histoire de soulager sa lèvre quelque peu, avant d’aller inonder son torse de douceur, laissant sa langue s’amusait quelque peu alors qu’elle sentait la main du gadjo revenir prendre place sur sa cambrure… Et bien qu’elle aurait put continuer de le faire languir ainsi, continuer de gouter sa peau tout en laissant échapper un léger soupir lorsqu’elle sentit une main frôler sa poitrine, elle put, et ce encore très longtemps, mais elle fut contrainte de relever le visage, et se détacher de tout contact avec sa peau lorsqu’il décida de passer de l’homme passif, à l’actif, et qu’il vint alors plonger son visage dans son cou, afin de lui offrir de douce caresse à son tour… C’était au tour de la demoiselle de se laisser faire, penchant un peu plus la tête sur le côté à chaque nouveau baiser, comme pour lui offrir un terrain de jeu un peu plus grand, l’aidant presque à lui retirer cette veste, afin de pouvoir ramener rapidement ses mains sur lui et garder un minimum de contact avec sa peau, puisque ses lèvres en étaient privées en cet instant… Et alors que ses mains à lui parcouraient désormais le dos de la miss, ses lèvres se montraient bien moins sages, prenant doucement le chemin le chemin de sa poitrine, entrainant les mains de la demoiselle à glisser de ses pecs jusqu'à sa nuque, lui offrant alors une sorte de doux massages comme pour lui dire de continuer dans cette voix là… Sauf que petit souci : un bout de tissu… Et oui la miss avait toujours son débardeur sur elle, et en cet instant, elle le sentait vraiment de trop, et c’est donc tout doucement qu’elle obligea le mister à relever le visage vers elle, alors qu’elle venait de redéposer ses mains sur ses joues afin de pouvoir plonger son regard dans le sien, et lui voler un baiser. Elle s’amusait à capturer la lèvre inferieur de Yaman, entre ses dents, tout doucement, sans lui faire de mal, gardant le regard encré dans le sien, tandis que ses mains descendait doucement de ses joues, à son cou, sur son torse avant d’aller chercher le bas de son propre débardeur, et se le retirer toute seule comme une grande, l’obligeant évidemment à relâcher son emprise sur ses lèvres, ou elle revint très vite, alors que son haut avait déjà rejoint le sol, tout comme ses mains reprirent bien vite leur place sur les pecs du gadjo… Elle le poussa alors légèrement de sorte à ce qu’il s’allonge sur le lit, descendant avec lui pour ne pas se détacher de leur baiser gagnant en chaleur de seconde en seconde. Elle ne voulait plus séparer leurs lèvres, mais elle s’y obligea tout en se redressant, prenant doucement appuie sur ses pecs, un léger sourire aux lèvres qu’elle se mordillait doucement… Elle resta quelques secondes ainsi, à le regarder, puis sans prévenir elle se leva, et se dirigea vers la porte de la chambre, déposant sa main sur la poignée… Allait-elle partir ? Non, biensûr que non… Le pensait-il ? Aucune idée… Mais si c’était le cas, il fallait avouer que c’était l’effet recherché par la miss, c’est d’ailleurs pour cela, qu’elle venait de retourner le visage doucement vers Yaman, affichant toujours ce petit sourire joueur, tandis que sa main était allée tourner le loquet de la porte, laissant entendre un petit « clap » dans ce silence…

Si on a le droit qu’a une seule nuit… autant faire que personne ne nous dérange…

Tout en prononçant cette phrase, son sourire n’avait fait que s’élargir, tout comme lui, elle savait très bien ce que représentait cette nuit, elle savait ce que ça allait entrainer, ou du moins ce à quoi ça allait mettre fin… Elle était partie comme une voleuse, et leur histoire n’avait pas eut de réelle fin, autant pour l’un que pour l’autre, cette fin ils allaient se l’offrir d’une bien belle manière… Il fallait donc profiter de chaque instant, et c’était dans ce but là que Sarah s’occupait de tout mettre de leur côté, et de faire en sorte que personne ne les dérange… Une fois fait, elle put se retourner complètement, et faire face au lit, vers lequel elle avança lentement, tout en laissant ses mains parcourir son propre corps jusqu'à atteindre le haut de son jeans, et en défaire les boutons un à un… Monsieur Okur désirait-il voir un strip-tease ? Ou allait-il venir s’occuper de l’aider ?


Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
MessageSujet: Re: ¤ Just give me that Smile! ¤ |Yamson|   Mer 17 Déc - 21:52

Il était là avec sarah, il ne pensait plus aux au revoir qu’ils essayaient de se dire. Ils avaient essayé de mettre le mot fin sur eux, de se donner le temps de parler, cette chose si simple qu’ils n’avaient pas pris le temps de faire la dernière fois. Il en aurait eu besoin, mais en même temps à ce moment là, il n’aurait rien voulu entendre d’elle. Elle partait, elle l’abandonnait et lui devait continuer à vivre. Alors oui sa philosophie de vie c’était après la pluie le beau temps, par moment positiver ça devient impossible. Encore une fois il devait faire face à une situation qui ne lui plaisait pas, mais pour une fois de l’autre côté il allait être père. Il était paumé dans ce mélange de sentiment d’un côté la rage de ne pas pouvoir vivre des choses intenses avec celle qu’il aimait , de l’autre la joie débordante d’être père, et puis ce besoin humain, masculin de se donner à quelqu’un pour être ressentir ce partage, cette sensation que rien ne peut être plus fort, cette impression de tomber dans le vide avant de reprendre ses esprits. Et ce soir il ne le faisait pas avec n’importe qui, il n’avait rien fait depuis deux mois, et ce n’était pas pour craquer comme ça, c’est justement parce que c’était sarah, même si, il essayait de faire d’elle une autre, c’était elle, et il crevait d’envie de se fondre en elle, de ressentir ça avec elle une dernière fois. Il voulait toucher ce corps qu’il avait si souvent tenu entre ses mains, pour être sûr de se souvenir d’elle, d’avoir rendu hommage a ses formes, l’avoir une dernière fois comblée de plaisir comme elle l’avait si souvent fait pour lui.

Rien que le fait de sentir une femme lui toucher le torse, jouer sur ses abdos aurait pu le rendre dingue, il la regardait faire se sentant bien avec elle, il essayait de ne plus se poser de questions, c’était elle, et c’était comme ça, et la relation qu’ils avaient tout les deux était bien plus forte que tout, ils surmonteraient ce qui allait se passer cette nuit dans cette chambre. Ils avaient tellement envie l’un de l’autre ça se voyait dans les gestes qu’ils se faisaient, et en cas de doute il suffisait de plonger un instant dans le regard de l’autre pour s’en convaincre, ils ne faisaient rien de mal, ils cédaient tout les deux à une pulsion plus forte que la raison. Il aurait pu se retenir, d’accord comme tout les mecs ces choses là il avait du mal à les contrôler, mais bon il était assez grand pour faire machine arrière si il l’avait voulu. Oui mais voilà, les « choses » commençaient à prendre forme, et puis les mains de la jeune fille sur son corps, sa langue qui caressait sensuellement chaque partie de son torse de son cou, il,’avait pas du tout envie de stopper ça, pas le moindre soupçon d’une petite lueur d’envie d’arrêter. Pourquoi arrêter quand ça lui faisait tant de bien, pourquoi penser à autre chose, aux problèmes qu’il aurait qi ça se savait quand pour le moment c’était la seule chose dont il avait envie, se sentir bien auprès d’une femme lui donner un peu de plaisir, et se sentir aimé même si c’était une illusion, juste une nuit, juste un répits dans ce manque qui le bouffait.

Cette langue le rendait dingue la jeune femme s’amusait à la faire courir sur son torse, et lui , lui il essayait juste de ne pas sauter sur sarah pour lui rendre l’appareil, pour la faire languir un peu de plaisir, et la faire frissonner comme elle le faisait avec lui. Il en avait fini avec ce qu’elle prenait pour de la passivité, et qui n’était en fait que cacher un peu son émotion, pour faire durer le plus possible les choses, il n’avait qu’une nuit avec elle, il le savait, alors il la voulait la plus longue possible. Il laissait ses mains la frôler au travers de ce tissu, tiens ça la gênait elle aussi elle se redressait s’échappait un peu des mains de yaman, elle vire le t-shirt. Il pensait pouvoir la reprendre dans ses bras l’attirer contre lui, reprendre le baiser qu’ils avaient trop vite abandonné à son goût. Oui mais sarah était joueuse, elle le laissait là en plan pour partir vers la porte. Attend elle n’allait pas le laissait là en plan, drapeau en berne, non elle n’était pas cruelle au point de le chauffer et puis de le laissait là comme ça… Oui yaman futur père, futur homme abandonné devient vite parano. Mais quand elle se retourne vers lui, elle a ce petit air malicieux et coquin, cet air qui laisse penser je t’ai bien eu toi, elle se mordillait la lèvre en souriant, coquine va… Il soupire et lui sourit de nouveau.


Une seule nuit c’est bien dommage mademoiselle, mais j’en suis ravi…

Il la regardait avancer lentement vers lui, il sentait monter le désir entre eux, cette attirance contre laquelle ils ne pouvaient rien faire du tout. Il la regarde, il s’était relevé sur ses avants bras, il ne cessait de la dévorer du regard. Et la coquine en profitait, elle restait loin de lui, il ne cessait de sourire, de la regarder comme ça face à lui. Il avait de ses envies coquines avec elle, et d’ailleurs plutôt que de rester passif à la regarder comme ça, enlever son jean, il se lève rapidement… Il va se mettre dans son dos, il laisse sa main remonter le long de sa colonne vertébrale, juste pour la dessiner une fois de plus, laisser ses doigts glisser sur sa peau nue, il y avait encore des morceaux de tissus un peu gênant mais tellement joli sur sa peau. Il se colle un peu plus à elle, histoire que leur corps se touchent, se frôlent doucement, il sentait son parfum, une petite odeur sucrée charmante avec une note un peu plus entêtante, une note qui ne quittait pas la tête de yaman. Il pose sa tête contre l’épaule de la jeune femme, il dégage la mèche de cheveux qui le gênait un peu. Il fait jouer ses lèvres sur la peau nue de la jeune femme, il remonte jusque son cou. Pendant ce temps, il laisse ses mains s’aventurer sur la peau de sarah, il les laisse glisser sur le dos de la jeune femme, puis elles passent sur ses hanches. Il faisait tout ses gestes en lenteur, il aimait retarder le plus possible les choses, mêlait le plaisir de prendre son temps et la frustration que ça engendrait, quand le plaisir ce faisait plus fort que tout, quand on ne pouvait plus attendre. Elle avait déboutonné un peu son jean avant que monsieur ne face une interruption de programme, ça l’arrangeait pas mal, il s’amuse à glisser sa main doucement, il caressait la jeune femme en s’approchant dangereusement d’une zone de plaisir, mais sans jamais l’effleurer. Il déboutonne un peu plus le jean de la demoiselle. D’un instant coquin on passe à un instant plus fougueux, plus sensuel. La jeune femme tourne un peu son visage vers lui, il en abandonne son cou si charmant, pour s’emparer de ses lèvres, il ne voulait plus les quitter, laissant ses mains jouer de plus en plus proche de la zone sensible. Leurs souffles se mêlaient avec bonheur, leurs langues connaissaient parfaitement la danse enflammée.
Revenir en haut Aller en bas
Sarah Gellé

Admin & Un Peu Folle
• The player : Lolo
• I'm here since : 16/12/2008
• My number of posts : 2214
• Avatar : Sarah Gellé

• My age : 27 ans
• My job : Danseuse,Actrice et Mannequin
• My dwelling : A la Playa avec ma family !
• Others : Un piercing au nombril

___ MORE
• Statut: Amoureux(se)
• Relationship:
• Children: Un jour...
MessageSujet: Re: ¤ Just give me that Smile! ¤ |Yamson|   Mer 17 Déc - 21:53

Elle avait goûté ses lèvres une nouvelles fois avant de se retirer elle-même le débardeur, la laissant alors en sous vêtement sous les yeux du turc… Elle aurait put revenir sur ses lèvres directement, jeter le bout de tissu au sol et tout simplement se jeter sur lui, mais elle ne le fit pas, au contraire… Pourtant ce n’était pas l’envie qui lui manquait, elle ne demandait même que ça, juste elle venait de penser au fait que la porte n’était pas verrouillé, et que même si dans cette villa, ce n’était pas la première fois que l’on pourrait surprendre deux des habitants dans une tel posture, elle ne voulait pas être dérangé. Elle voulait profiter de cette nuit avec lui, il avait beaucoup parlé, mis quelque point au clair, mais surtout ils avaient tous deux comprit qu’ils ne pourraient pas vivre l’un sans l’autre finalement… Ils n’étaient plus amoureux, ça c’était clair dans la tête de chacun d’entre eux, mais ça ne les empêchaient pas de s’aimer, sincèrement, et cette nuit qu’il s’apprêtait à vivre, a partager, c’était tout simplement pour mettre fin à ce doute… Oui je sais, drôle de manière de mettre fin à une histoire d’amour, surtout lorsque celle-ci à prit fin il y a un an de cela en réalité, mais c’était leur façon à eux, et c’était sûrement pour cette raison que Sarah cherchait à jouer un rôle, administrant un nouveau nom à Yaman, comme George par exemple (oui je sais pas crédible pour un Turc, mais on s’en fout !) alors qu’elle se faisait passer pour une autre auprès de lui, comme pour éviter d’avoir à regretter leur geste… Ils pouvaient alors profiter de ce moment de tendresse, de ce besoin, de cette envie de l’autre sans s’en vouloir, sans plus réfléchir au conséquence, juste vivre l’instant à fond avec une personne inconnue-connue… Une chance pour elle, le corps qu’elle pensait connaitre sur le bout des temps, était bien plus musclés que dans ses souvenirs, il lui avait dit qu’il avait fait beaucoup de sport après sa fuite, mais elle ne s’attendait pas à ca… Il avait un torse impressionnant, tellement impressionnant qu’elle avait bien du mal à ne pas le toucher, à laisser ses doigts réapprendre chaque contour de ses abdos, bien que là ses mains n’avait fait que prendre appuie sur ses pecs afin de l’aider à se redresser, pour finir debout sur le lit… Elle savait qu’il allait prendre peur, qu’il allait penser qu’elle venait de se foutre de lui, et que maintenant elle partait, le laissant en plan, alors que d’un petit bond elle venait de rejoindre la porte de la chambre… C’était son but en effet, enfin qu’il pense ça, non pas de partir, et le comprit bien vite lorsqu’elle se retourna pour lui offrir ce sourire joueur sur son visage alors qu’elle venait de tourner le loquet. Mais on ne sait jamais, peut être n’avait-il pas comprit, alors elle préféra prononcer une petite phrase, l’informant clairement que cette nuit là, il était à elle, et rien qu’à elle, tout comme elle serait à lui, entièrement à lui… Et comme ci ces paroles ne suffisait toujours pas, même si la réponse qu’il lui offrit la fit sourire sans vraiment s’en rendre compte, elle s’amusa à avancer vers lui tout en laissant ses mains parcourir son propre corps, ondulant sous le rythme d’une musique que seul elle entendait dans sa petite tête, jusqu’à ce que ces mains atteigne les boutons de son jean… Elle stoppa alors tous mouvements, se contentant de le regarder, cherchant à savoir si il comptait venir prés d’elle, ou s’il allait se contenter de mater… Ben ouais, elle s’apprêtait quand même à lui faire un strip-tease là, alors ça aurait put être normal qu’il ne fasse que la regarder… Mais elle le connaissait, elle savait qu’il ne pourrait rester sans rien faire, elle était donc la les mains sur son jean ouvert, le suivant du regard alors qu’il la rejoignait, du moins jusqu'à ce qu’il passe dans son dos, et qu’elle ne puisse plus le voir du tout… Par contre elle le sentait, lui dans son dos, sa main qui glissait doucement le long de sa colonne vertébrale, son souffle chaud venir mourir contre sa peau, avant d’être remplacé par ces lèvres, qui venait gentiment goûter son cou… Elle avait quelque peu penché le visage, afin de lui offrir un plus grand terrain de jeu, tendit qu’elle avait fait remonté sa main rapidement pour aller s’emparer de sa nuque, comme pour lui faire comprendre qu’il ne fallait surtout pas qu’il s’arrête en si bon chemin… Pour ce qui est de son autre main, elle était resté inactive quelques temps, reste sur le bouton qu’elle s’apprêtait à défaire avant qu’il ne la rejoigne, mais désormais elle suivait chaque mouvement de celle de Yaman, elle l’avait doucement posé au dessus de la sienne lorsqu’il l’avait laissé s’aventurer doucement sur le lieu de tout les plaisirs… Elle ne le poussait à rien, elle la laissait juste là, sur la sienne, comme pour sentir tous les gestes qu’il comptait faire à l’avance, laissant ses doigts aller caresser les siens de temps à autres, jusqu’à ce qu’il descende à peine plus bas, ou là elle ne put rester sans rien faire, ramenant son visage vers le sien, alors que la main qu’elle avait de déposé dans sa nuque venait de se crisper sans qu’elle ne puisse rien contrôler… Il avait comprit qu’elle désirait ses lèvres, et ne se fit pas prier pour l’embrasser, laissant alors leurs s’exprimer pour eux, traduisant tout le désir qu’ils pouvaient éprouver l’un pour l’autre en cette instant… Elle relâcha alors l’emprise qu’elle avait sur nuque, sans jamais mettre fin à leurs baiser, ne serait-ce que pour laisser échapper des soupirs de plaisir, et de bien-être, puis elle ramena cette main désormais libre aller rejoindre celle de son partenaire, qu’elle ne tenait pas encore… Elle noua alors leurs doigts, l’obligeant doucement à cesser la douce torture qu’il lui infligeait, ramenant ses mains sur ses propres hanches. Elle prit alors sur elle, pour mettre fin à leur baiser, elle relâcha dans le même temps les mains du turc, avant de se retourner face à lui, sentant ses mains glisser sur sa peau, alors qu’elle ramenait doucement les siennes sur ses pecs, pour les faire glisser doucement sur ses abdos, alors que son regard ne pouvait faire autrement que d’admirer le trajet que ses doigts dessiner sur sa musculature, ce jusqu’à atteindre l’élastique de son boxer, ou elle joua l’espace d’à peine une seconde avant de refaire le trajet inverse, ramenant ses mains jusque sur ses épaules, avant d’entourer son cou de ses bras, se retrouvant alors coller à lui, le regard plonger dans le sien, un léger sourire, presque invisible, sur les lèvres…

C’est marrant, tu me rappels beaucoup mon ex… Sauf que…

Elle laissa un petit temps, un petit silence, juste pour le laisser cogiter à la suite de sa phrase… Normal qu’il lui fasse penser à son ex, puisque c’était lui, mais par cette phrase elle voulait juste continuer un peu leur petit jeu de rôle, ce jeu qui leur permettait de ne pas penser à mal, de se laisser aller entre les mains de l’autre, sans avoir à regretter quoi que ce soit… Même s’il n’avait rien dit de bien clair tout les deux, chacun savait que ce moment aller mettre une vraie fin à leur couple, cette fin qu’elle seule leur avait empêché de vivre… Mais il avait changé tout les deux depuis ce temps là, et ce qui naitra de cette nuit n’en sera que meilleur, laissant leur amitié prendre le dessus, leurs permettant d’être toujours la pour l’autre, quoi qu’il arrive… Les choses allaient changer, c’était certain, mais pour l’instant la seule chose qui avait été modifié à ses yeux, était son torse…

Sauf que tu es vachement plus musclé que lui…

Son sourire s’était agrandi, mais elle ne lui laissa pas le temps de le voir vu qu’elle se jeta sur ses lèvres, sans jamais le lâcher du regard, alors que ses mains redescendaient assez rapidement s’emparer de l’élastique de son boxer, afin de l’entrainer avec elle vers le lit, elle marchait doucement à reculons, prenant soin que jamais ses lèvres ne se séparent des siennes, même lorsqu’elle fit en sorte de s’installer sur le lit, s’allongeant doucement sur le dos, l’entrainant à prendre place sur elle, entre ses cuisses qu’elle remontait doucement contre lui, bien que son jean la privait encore de toutes sensations qu’elle pourrait ressentir au contact de leur peau contre peau… Qu’attendait-il pour lui retirer ?


Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
MessageSujet: Re: ¤ Just give me that Smile! ¤ |Yamson|   Mer 17 Déc - 21:53

Oui ça le mettait dans une drôle de situation tout ça, il ne pensait pas refaire l’amour avec une jeune femme de sitôt, et puis ce n’était pas n’importe qui, c’était sarah. C’était vraiment une belle histoire pour lui, une histoire qui était gâchée par la fin qu’ils avaient eu. Oui et puis si il avait su que la dernière fois serait la dernière fois, il aurait peut être fait les choses différemment. Il la regardait près de lui, elle avait retirée son débardeur, et là pas mal de flash lui revenaient en mémoire, il voyait son corps et le désirait encore plus. Il la connaissait par cœur, il se souvenait des formes, du contact de sa peau, de ses lèvres sucrées. Ce n’était pas de l’amour mais du désir, un désir incontrôlable, une envie de l’autre. Il ne pouvait pas lutter, il avait besoin d’elle, il avait tenté de la rejeter, de l’oublier. Il lui en voulait certes, il avait éprouvé tellement de colère contre elle, il voulait la détester, mais quoi qu’il fasse ou qu’il traine dans cette villa, il gardait des souvenirs d’avec elle, et il avait mal. Alors sautant sur la première occasion, il avait quitté la ville courir le monde, faire du sport se concentrer sur son métier sur sa passion, il pensait sincèrement que ça l’aiderait. Oui mais voilà c’était elle c’était sa vie. Il l’avait aimé et même si depuis il était passé à autre chose, même si d’autres filles avait pris la place qu’il lui avait réservé, oui, mais malgré les efforts qu’il avait pu faire, il ne pouvait la sortir de sa vie. Et là maintenant qu’elle se tenait face à lui, maintenant qu’il la regardait, elle touchant son torse, jouant avec lui, il voyait bien qu’il était vain de la chasser de sa vie, il ne pouvait pas le faire, elle devait rester sinon il ne serait plus lui-même après tout. C’était une amie, rien qu’une amie, oh pas la simple connaissance non sa meilleure amie celle sur qui il pouvait compter en n’importe quelle situation. Il devait lui dire au revoir à ce corps qu’il avait tant aimé pendant des mois, après cette nuit il le savait elle ne serait plus que sarah, la douce et jolie sarah, une des personnes les plus importante de sa vie. Oui ça allait devenir une amie mais pour cela avant, il devait tirer un trait sur la relation charnelle qu’ils avaient eu tout les deux, oh oui c’était loin et pourtant ils semblaient en avoir besoin l’un comme l’autre.
Bon d’accord ça peu sembler un peu disproportionné quand il avait cru que la jeune femme partait alors qu’elle aller fermer la porte, mais c’est pas comme si c’était la première fois que ça lui arrivait. Et puis je tiens à vous rappeler que bah voilà il savait qu’il était maudit en amour. Il la regarder se déhancher de façon aguicheuse devant lui, ça lui rappelait tellement de souvenir, et en même temps il se disait qu’ils étaient très doués ensemble quand ils le voulaient, c’est bien pour ça qui laissa échappé un dommage, une seule fois, rien qu’une petite fois pour se souvenir du passé, une fois pour pouvoir se dire adieu convenablement et se dire que le meilleur entre eux restait a venir, et qui sait, ils n’étaient peut être pas fait pour vivre en couple, mais pour vivre unis un sacré bout de temps, yaman en amitié il est fidèle et en plus il est version sangsue.
Et comme il n’avait qu’une nuit, il se dit qu’il était temps qu’il passe à l’action, qu’il en profite, qu’elle ne soit pas la seule à jouer, oui il n’allait pas rester spectateur aussi joli que soit le spectacle qu’elle lui donnait. Il avance vers elle pour commencer un doux jeu. Il avait envie de passer aux choses sérieuses, oui enfin attention lui il adore prendre son temps avant, mais voilà, là fini l’observation, il était temps de lui rappeler qu’il était bon amant. Il laissait ses mains agir seules, quand elle prenait ses lèvres d’assauts, il prolongeait ce baiser, il le partageait et il en retenait quelques soupirs de plaisir. Sentir ses lèvres, partager un souffle avec elle, ça le rendait aussi dingue que sa main, que ses doigts qui caressait sa main, il ne pensait pas que la toucher lui procurerait autant de sensations que ça. Il aurait pu se contenter de ça, rien que de ça, il pouvait mourir de plaisir, rien qu’en glissant une main au creux de son intimité. Heureusement elle semblerait garder le contrôle pour deux, elle met fin à une partie de plaisir mais ce n’était que pour mieux continuer. Elle le regardait sans cesse, elle était fixée sur son torse et il savait pourquoi, oui le résultat de ses déboires amoureux, était toujours un amour passionnel pour la salle de sport et de nombreuses heures pour vider un peu son esprit.


Faudra que tu me présentes ce type formidable je l’emmènerais faire de la musculation, ça deviendra peut être un pote. Enfin si il t’a laissé filer ça devait être un crétin.

Il lui fait un grand sourire, oui il entrait peu à peu dans son jeu, et même si lui à sa différence, il voulait quand même se souvenir sans en perdre une miette c’était elle, il le savait, il ne pouvait même pas le nier. Et plus que tout c’est-elle qu’il voulait.

Il se laisse entrainer vers le lit, il avait posé ses mains sur la taille de la jeune femme, il la gardait proche de lui, il se nourrissait de la sensualité qui se dégageait de chacun des gestes que faisait la jeune femme. Elle devait même sentir qu’elle lui faisait de l’effet. Il restait calme, ouais qui pouvait se douter qu’un mec qui n’avait pas touché une femme depuis au moins deux mois pouvait avoir à ce point envie de faire durer les choses, il voulait prendre un maximum de plaisir, et faire durer les choses, oui on sait jamais, enfin lui il le savait ça ne recommencerait pas de sitôt. Elle était là allongée sur ce lit, elle le gardait près de lui, il pouvait sentir ses mains jouer sans cesse sur son corps. Il la regardait en souriant, elle lui donnait un sourire qu’il attendait tant, être bien libre avec elle, et il savait que peu importait ce qui se passerait cette nuit, ils seraient toujours présent l’un pour l’autre, et amis peut être plus encore que quand ils avaient vécus ensemble.

Il lui donne un autre baiser, laissant son torse se poser contre sa peau, il s’appuyait su son avant bras, il ancrait son regard dans le sien, et puis il prolongeait son baiser, doux mais de plus en plus intense, un peu plus fougueux, démontrant par là son ardeur à combler la jeune femme. Il abandonne ses lèvres pour descendre doucement dans son cou, tracer le chemin jusqu'à la naissance de ses seins, là le sous vêtement de la demoiselle le gênait pour continuer à titiller sa poitrine dans ce qu’elle avait de plus sensible. Alors là il continue son chemin descendant jusqu'à son nombril, il aurait bien continuait ce parcours pour jouer avec la jeune femme mais encore une fois un bout de tissu en trop s’imposait entre eux. Non mais un jean, il lui avait pas encore enlevé, non mais il perdait la main lui ou quoi. Il attrape fermement ce tissus gênant énervé qu’il soit toujours présent, il se met à genoux sur le lit et il lui enlève, sans prendre son temps, sans prendre trop de précaution, enfin ça va ce n’était pas une brute non plus, c’était juste un mec qui avait envie de la jeune femme présente près de lui. Une fois le jean en main il le jette dans la chambre sans regarder où il tombe. Il revient doucement sur elle contre elle, passant ses mains sur ses cuisses, il laissait glisser ses doigts sur sa peau, se crispant par moment quand un surplus de sensation l’envahissait. Il se repose totalement sur elle, son intimité juste posée contre la sienne, alors qu’il commençait à laisser le désir s’emparer de lui. Il revient vers ses lèvres, un sourire toujours présent, Il s’empare de ses lèvres à nouveau, comme une obsession fiévreuse contre laquelle il ne pouvait plus lutter. Ses douces mains coquines remontaient doucement dans son dos, pour atteindre la fermeture de son soutien gorge.
Revenir en haut Aller en bas
Sarah Gellé

Admin & Un Peu Folle
• The player : Lolo
• I'm here since : 16/12/2008
• My number of posts : 2214
• Avatar : Sarah Gellé

• My age : 27 ans
• My job : Danseuse,Actrice et Mannequin
• My dwelling : A la Playa avec ma family !
• Others : Un piercing au nombril

___ MORE
• Statut: Amoureux(se)
• Relationship:
• Children: Un jour...
MessageSujet: Re: ¤ Just give me that Smile! ¤ |Yamson|   Mer 17 Déc - 21:54

Oui bah ce n’était pas de sa faute à elle si Yaman avait un torse de malade ! Nan mais vous avez vu ça ? Comment ne pas halluciner devant cette musculature, ces pecs, ces abdos… Impossible de ne pas mater ! Alors voilà, c’était tout à fait normal que la miss elle beug dessus hein, et puis ça ne semblait pas lui déplaire au gadjo d’abord ! Ben nan, vu le sourire qu’il lui offrit lorsqu’elle lui fit comprendre qu’il avait vraiment un torse de ouf, oui, oui, c’était bien ça la traduction de sa phrase, ben elle ne put que réagir d’une seule façon : se jeter sur ses lèvres ! Bon elle l’avait laissé parler quand même, mais alors qu’il parlait elle avait déjà les lèvres limite collé au sienne, et elle ne perdit pas une seconde pour les lui kidnapper lorsqu’il eut finit… Sauf qu’il fallait qu’elle fasse une remarque à ce qu’il venait de dire là… Arf, problème ! Comment pouvait-elle faire pour prononcer une phrase, sans mettre fin au baiser ? Pas très pratique j’avoue, mais là elle n’avait vraiment pas la volonté de lâcher sa bouche, alors elle devait faire quoi ? Oublier de parler et continuer ? Ouais bonne idée ! Elle essaiera de se rappeler de ce qu’elle voulait dire plus tard, et puis au pire si elle oubliait c’était pas très grave, après tout elle voulait juste lui dire qu’il se trompait, que ce mec qui l’avait laissé filer comme il venait de dire, était en réalité un mec formidable… Rien d’important vous voyez… Surtout que le fait qu’elle l’entraine doucement vers le lit, en le tirant par le boxer, était bien plus intéressant en cet instant n’est ce pas ? Ben elle, elle trouvait ça très intéressant en tous cas, et surtout très plaisant, à une chose prêt… Son jean ! Ben ouais, elle était toujours habillé la miss, en pas complètement, mais bien plus que lui en tous cas, et là il était clair qu’elle ne demandait qu’à ce qu’on lui enlève ce foutu jean… Le baiser avait prit fin, juste pour le plaisir d’observer l’autre, juste pour permettre à la danseuse de plonger son regard dans le sien, pour ensuite osciller entre ses yeux et ses lèvres, alors que ses mains parcouraient tout son dos sous de lente caresse… Elle le vit alors ramener son visage sur elle, ses lèvres contre les siennes, pour lui offrir un nouveau baiser, qui traduisait de plus en plus cette envie qu’il avait l’un de l’autre… Elle avait beau avoir essayé de faire de lui un autre, de lancer un petit jeu de rôle histoire de facilité tout ça, comme pour se donner bonne conscience, mais là elle ne voyait plus que Yaman, et ce baiser ne venait de personne d’autre que lui… Est-ce que ça la dérangeait ? Nan loin de là, de toute façon elle avait bien trop envie de lui en cette instant pour laisser son cerveau penser quoi que ce soit à ce sujet là, et puis il ne faisait rien de mal, tout deux étant célibataire, ils ne trompaient personnes si ? Et puis surtout elle sentait qu’elle avait besoin de ça pour mettre fin à ce couple qu’ils ont été fut un temps, mettre une vrai fin, et tourner la page, pour laisser place à cette amitié qui ne les avait jamais réellement quitté dans le fond… Ils n’étaient que des amis désormais, et vu la posture dans laquelle ils étaient en cette instant, on devrait peut être plus parler d’amitié améliorée (ouais comme Brooke et Félix… ou Brooke et Lucas ensuite… au choix ! Sauf que eux ça se finit en couple, et là ça se finira en amitié tout court… bref pardon… je reprends !)… Donc des amis en effet, amitié transformé en amitié améliorée l’espace d’une nuit, rien qu’une seule nuit, alors chacun d’eux prenait son temps, profitant au maximum de chaque geste qu’ils pouvaient s’offrir, chaque sensation que cela infligeant à l’autre, comme ses frissons qui naissaient sur la peau de la brune alors que Yaman laissait ses lèvres aller parcourir son cou, pour se diriger doucement jusqu’à sa poitrine… Elle aurait bien aimé sentir la chaleur de son souffle sur sa poitrine, mais ce bout de tissu plus couramment appelé soutiens-gorges l’en empêcha, et c’était donc assez frustré qu’elle sentit les lèvres du turc continuer leur chemin sur son ventre, pour atteindre un nouveau bout de tissu, cette fois ci nommé jean ! Décidemment tout était fait pour la frustrer, il attendait quoi le gadjo pour la déshabiller ? Ha ben il n’attendait rien du tout ! Ben nan il venait de chopper le haut de son jean pour lui retirer très rapidement, ce qui eut pour effet de faire rire doucement la demoiselle…

Pressé ?

Elle avait dit ça avec le sourire, alors qu’elle le regardait jeter le vêtement sur le sol, le sourire aux lèvres, sourires qui ne s’effaça pas une seconde, alors qu’elle le sentit revenir contre elle… Même en se pinçant les lèvres de ses dents, alors qu’elle sentait ses mains parcourir son corps, se crisper contre sa peau, alors que ces mains à elle glissaient sur son dos, au fur et à mesure qu’il remontait, ce sourire restait là, toujours visible, et le seul moyen de le faire disparaitre était de lui occuper ses lèvres… Ce que Yaman fit d’ailleurs, et elle ne se fit pas prier pour répondre à ce baiser qu’il était venu réclamer, alors qu’elle sentait ses mains qui cherchaient à atteindre l’attache de son soutien-gorge… Bon sachant qu’elle était allongée sur le dos, ce n’était pas forcement des plus simple pour lui hein, alors histoire de l’aider un peu, elle s’occupa de ramener ses mains sur ses pecs, afin de le pousser quelque peu, juste pour lui faire comprendre qu’il devait se laisser tomber doucement sur le côté afin d’échanger les rôles, et qu’elle se retrouve au dessus de lui… Plus facile maintenant pour lui retirer ce bout de tissu non ? Bah vu le sourire que Yaman lui offrait alors qu’elle s’était relevée un peu pour pouvoir le voir, il semblerait que oui, c’était mieux ainsi… Elle le laissa alors défaire l’attache, afin de se redresser complètement pour s’enlever elle-même ce sous vêtement, sans jamais le lâcher du regard… Allait-il garder son regard dans le sien, ou allait-il dévier ? Il allait descendre hein ? Bah ouais normal… Sauf que la miss elle avait décidé que non, il ne pourrait pas mater autant qu’il voulait, et elle s’était baisser tout contre lui, pour aller chercher ses lèvres de nouveau… Et vous savez quoi ? Ben le fait de sentir sa poitrine contre la peau de son torse, lui procura une sensation de fou, ce qui lui extirpa un soupir de bien être, même au milieu de ce baiser qui s’enflammait de plus en plus… Ses mains glissèrent doucement de ses pecs à ses épaules, son cou, pour finir sur ses joues, alors que ce simple geste venait d’intensifier tout le ressenti que traduisait ce baiser… Elle avait déjà le cœur qui s’affolait quelque peu, et le souffle court, pourtant lâcher ses lèvres pour inhaler un peu d’oxygène lui semblait impossible, et ce malgré cette chaleur ambiant qui naissait de leur deux corps… A moins que cela provienne de cet orage qui se faisait entendre, une pluie donnant le rythme de la danse à laquelle s’adonnaient leurs langues, tinté de léger coup de tonnerre cherchant à accélérer encore un peu le rythme cardiaque de la danseuse qui semblait déjà bien malmenait… Peut être en effet que cette ambiance dans laquelle ils évoluaient tous les deux était en partie créée par cette intempérie, mais il ne fallait pas demander à Sarah de s’en rendre compte, parce qu’il fallait bien avouer que désormais, même si quelqu’un en venait à tomber la villa d’une quelconque manière, elle n’en aurait pas conscience tellement elle était perdue dans ce monde de sensualité dans lequel le danseur l’avait amené… En avait-il conscience ?


Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
MessageSujet: Re: ¤ Just give me that Smile! ¤ |Yamson|   Mer 17 Déc - 21:58

Parler, oui ils auraient pu parler encore un peu, mais là ils avaient une autre priorité, il avait envie de partager plus qu’une conversation avec la jeune femme, il voulait passer le reste de la nuit dans ses bras, il voulait mettre fin à cette relation, même si il aurait aimé à l’époque la continuer, maintenant il était passé à autre chose, il devait laisser leurs corps se dire au revoir d’une façon bien plus digne que la dernière fois. Il ne voulait pas voir en elle une autre, il avait senti ce besoin qu’elle avait eu au début avec ses mots, ce petit jeu, mais lui il n’y arrivait pas et il en avait pas du tout envie en fait, il se sentait bien avec elle. Pour une fois il n’avait pas la crainte du lendemain, il savait que le lendemain elle serait toujours la douce et jolie jeune femme qui l’avait fait aimer de nouveau quand il s’était promis de ne plus vivre rien de sérieux. Au départ il n’avait cherché que l’aventure, pas la grande histoire mais les sentiments avaient vite pris le dessus, trop vite peut être, mais il n’avait pu lutter contre ce qu’il ressentait, comme il ne pouvait lutter contre cette envie de sentir encore une fois la chaleur de sa peau contre la sienne, encore plonger une fois son regard dans les yeux bleus envoutants , ceux dans lesquels il se perdrait en lui faisant l’amour, ceux qui lui servirait de refuge. Oui les yeux de sarah étaient beaucoup pour lui, il savait même si il essayait de le nier que les choses changeraient pour eux, mais du plus profond de son âme il espérait qu’elle resterait près de lui, qu’ils retrouveraient la complicité qu’ils avaient perdus, qu’ils pourraient parler de tout, et rester dans les bras l’un de l’autre pour devenir plus fort. Oui eux c’état ça aussi, une complicité tendre , un besoin de contact, peut être que ça venait de lui, qu’il recherchait ça auprès de ses potes, il manquait de tendresse surtout en ce moment, il ne voulait pas faire souffrir sarah, et même si elle semblait en avoir autant envie que lui, il avait par moment l’impression qu’une petite voix lui disait que c’était lui qui cédait à cette pulsion animale et qu’il allait lui faire du mal, et puis ses gestes reprenaient le dessus, ses sensations de plénitude quand la main de la jeune femme effleurait son torse, et alors il envoyait chier la petite voix, et il ne cherchait que son plaisir et celui de sarah. Il était temps d’enlever un peu du surplus de vêtement qui l’empêchait de frôler la peau de la jeune femme, oui juste sentir le petit frisson que lui procurerait la douce peau dorée de sarah contre la sienne, juste se rendre dingue avec un peu de douceur, ce n’était que le prémices de ce qu’ils allaient s’offrir une dernière fois. Il laissait sa main courir sur son corps, ainsi que ses lèvres souriant de se sentir frustré quand ses lèvres avaient le malheur de rencontrer une barrière insurmontable, infranchissable. Il lui ôte rapidement le jean, oui il était pressé, il voulait sentir ses jambes contre les siennes, toucher ses cuisses, sentir sa peau glisser sous ses doigts et jean le tissus en trop, bah justement il était de trop et il devait quitter la partie. IL revenait doucement contre elle, reprendre ses lèvres d’assaut pour partager un baiser torride mais toujours avec cette douceur, cette langueur qu’ils aimaient s’offrir. Il essayait de défaire son soutien gorge, mais dans leur position ce n’était pas évident, sarah l’avait compris et elle le repoussa un peu, il se laisse aller sur le dos, sans lâcher le dos de la jeune femme, il laisser ses mains caresser chaque centimètre carrée de sa peau, comme pour graver ce souvenir en lui, toujours plus. Il défait lentement le sous vêtement de la jeune femme, il profite de la vue qui s’offrait maintenant à lui, oh non il ne l’avait pas oublier, mais il pensait ne plus jamais y avoir droit, et ça lui faisait quelque chose de les retrouver, de revoir cette femme qu’il aimait près de lui, dans ses bras, prête à lui offrir encore une fois ce qu’elle avait de plus précieux, ce moment intime celui qu’ils avaient eu tant de fois mais qui aujourd’hui avait une saveur particulière, une envie plus forte, un besoin insatiable de toucher ce corps et de prendre du plaisir, comme si il n’avait pas le droit, comme si le fait de ne plus jamais partager ça était une souffrance mais aussi une chose inévitable. Leur histoire était finie, mais l’alchimie entre eux durerait encore une fois, et après place à l’amitié plus forte qu’au début de leur relation. Il avait envie de regarder ses formes mais aussi de passer le plus de temps possible dans ses yeux, il se sentait con un peu comme un mec qui n’a jamais touché une femme et qui brûlait d’envie de le faire. Pourtant il n’était pas inexpérimenté le petit, non il avait envie de bien faire les choses et d’en profiter au maximum. Mais sarah se montrait de plus en plus coquine avec lui, ou tout du moins joueuse, elle ne le laissait pas observer, mater les formes si harmonieuses de la jeune femme. Il pose ses mains au creux des reins de la jeune femme, histoire que leurs corps se collent le plus possible, ils se fondaient l’un contre l’autre avant de s’unir dans plusieurs longues minutes. Et alors qu’il s’abandonnait à ce moment de douceur, il aperçoit la lueur que venait de mettre dans la pièce un éclair. Il se demandait depuis combien de temps il y avait de l’orage, ça ajoutait un peu de sensualité si nécessaire à l’ambiance entre eux. L’orage grondait, le tonnerre suivait les éclairs, et la pluie battait tranquillement dehors. Il faisait chaud, un peu lourd, mais il s’en fichait, il ne voyait qu’elle, il ne sentait qu’elle que cette jeune femme qu’il voulait combler. Est-ce qu’elle se rendait compte de ce qu’elle avait changé en lui, il ne pensait pas succomber aussi rapidement à une femme, il pensait être obsédé au point d’oublier tout autours de lui, au point de ne plus penser qu’a une seule personne, mais là le temps d’un au revoir, le temps d’une pause dans la turbulence de sa vie. Bref là il ne voyait que cette jeune femme, qu’a ce corps qu’il avait envie de toucher, ses lèvres qui voulaient allez caresser la peau de sarah, la couvrir de baiser, faire parcourir un frisson sur sa peau.
Il approche ses lèvres de celles de sarah, il les dépose doucement, et se lance dans un baiser langoureux, tendre, il laissait langue jouer avec celle de sarah, elles dansaient toutes les deux, elles ne voulaient pas se lâcher, le besoin de garder ce contact se faisait ressentir jusque dans leurs baisers. Il y met fin à contre cœur, quel est l’idiot qui avait décrété qu’il fallait respirer pour vivre. Mais il ne délaissait pas sa partenaire magnifique pour autant, non il avait le besoin de la faire sourire comme elle le faisait avec lui. Il avait retrouvé un sourire qui le quittait un peu trop c’est dernier temps, elle lui redonnait, et il n’avait plus envie de se prendre la tête, ce n’était pas son style, il allait prendre la vie comme elle venait sans en voir seulement les mauvais côtés. Et pour le moment c’était sarah, il délaisse ses lèvres pour aller lui manger le cou. Il la dévorait de baiser langoureux, un peu coquin. Il avait enlevé une mèche de cheveux qui avait glissé sur son épaule, et puis sa main avait glissé lentement sur la naissance de ses seins. De temps en temps il lui jetait un petit regard, là plus aucun morceau de tissu ne pouvait les frustrer il touchait sa peau, effleurait la partie la plus sensible de sa poitrine, et ce geste, ce préliminaire si anodin provoquait en lui tout un trouble, et il venait de laisser échapper un soupir de plaisir, de bien être. Le sourire ne quittait plus ses lèvres.
Revenir en haut Aller en bas
Sarah Gellé

Admin & Un Peu Folle
• The player : Lolo
• I'm here since : 16/12/2008
• My number of posts : 2214
• Avatar : Sarah Gellé

• My age : 27 ans
• My job : Danseuse,Actrice et Mannequin
• My dwelling : A la Playa avec ma family !
• Others : Un piercing au nombril

___ MORE
• Statut: Amoureux(se)
• Relationship:
• Children: Un jour...
MessageSujet: Re: ¤ Just give me that Smile! ¤ |Yamson|   Mer 17 Déc - 22:07

Ses mains sur ses joues, ses lèvres sur les siennes, sa langue dansant avec la sienne, voila tous ce qui préoccupait la danseuse en cet instant… Le temps pouvait bien être aussi détraqué qu’il le souhaitait, elle ne voyait que lui, et même si elle remerciait silencieusement ces éclairs de lui permettre de voir un peu mieux les traits de son visage de temps en temps, elle ne se rendait pas réellement compte de la présence de cette orage… Elle ne sentait que ces mains qu’il venait de déposer sur sa cambrure, comme pour l’obliger à se coller encore plus à lui, alors qu’il était déjà surement impossible de faire plus proche, du moins sachant qu’il leur restait encore un bout de tissu chacun… Ben oui, plus collé l’un à l’autre qu’il ne l’était aurait été de ne faire plus qu’un et il n’en était pas encore là, non là il en était encore aux caresses douces et chaleureuses qui ne faisaient qu’attiser toujours plus leurs envie, leurs besoin de se fondre en l’autre… Et en parlant de caresses justement, voilà que les petites mimines du turc partirent en baladent sur le corps de la danseuse, alors qu’il avait mit fin à ce baiser, baiser auquel Sarah eut bien du mal à se défaire, revenant à la charge, une fois, deux fois, trois fois, pour finir par s’éloigner quelque peu… Biensûr elle n’était pas partie bien loin, elle était même toujours très proche de lui, elle avait seulement redressait de quelques centimètres son buste, permettant alors aux mains de son partenaire d’aller rendre visite à l’anatomie féminine, plus communément appelé : poitrine… Oui elle avait bien sentie, de par ses baisers dans le cou qui avait tendance à vouloir descendre un peu, et ses caresses qui se rapprochaient doucement de cette partie si sensible de son corps, qu’il désirait s’amusait un peu ainsi… Elle n’allait pas sa plaindre, loin de là, et si une voix familière ne se serait pas fait entendre à plusieurs reprises dans le couloir, elle se serait surement arrangé pour que le danseur continue son doux supplice encore peu… Mais pourtant, cette voix qu’elle avait semblait entendre, se rapprochait de plus en plus, se faisant alors bien plus net…

SARAAAAAAAAAAAAAAAAAAH ???!!! Viens viiiiite la sorcière nous attaaaaaque ! On a besoin de tes pouvoiiiiirs de féééééée !!!

Valou… Cette imbécile allait réveiller toute la villa en continuant d’hurler de la sorte, pourtant la danseuse avait stoppé tout mouvement, gardant le regard fixé sur celui de Yaman, tout en laissant entendre un léger « chuuuut » espérant que Valentin finisse par laisser tomber… Mais cela aurait été bien mal connaitre le danseur fou, puisqu’il recommença de plus belle, laissant aloes comprendre à la miss que l’orage était la base de tous ça… Ils avaient dû prendre les éclairs et coup de tonnerre comme une attaque, et maintenant ils avaient besoin d’aide…

SARAAAA !!! Vite ! Y a la sourcière, elle a bouffé prout, ma il été trop pétit, elle a encour faim !! Il nous faut ta braguette !!! Donné nous ta braguette !! Ou sinon, tou sé pas où Dorothée elle a ranyer ses choussoures rouye par hassard ? Tou sé, celles qué tout claque, et baaaam, tou disparais !

Voilà que Mass s’y mettait à son tour… La danseuse se mordit la lèvre, cherchant alors à éviter de partir en fou rire, alors qu’elle offrait un regard désolée à Yamson… Ben oui, si vous vous souvenez bien, la danseuse avait passé le début de la nuit à chercher la sorcière avec Mass et Valentin, et si elle avait sentit la fatigue (bien vite disparu finalement) et était partie se coucher (enfin normalement), eux avaient continué leur quête… Prout avait lui surement dû aller se planquer quelque part à cause de l’orage, et il était tellement bien caché, qu’il en devenait introuvable… Elle savait donc qu’elle allait devoir bouger afin d’aller les calmer tous les deux, pour être sûr d’être tranquille ensuite…

Je suis désolée… Bouge pas… je… reviens… tout de suite…

Sa phrase avait été entrecoupé par des smack tous doux avant qu’elle ne se relève en attrapant la veste de Yaman qui trainait sur le sol… Heureusement pour elle les danseurs hurlant ne savait pas dans quelle chambre elle était, ce qui permis à la demoiselle de sortir tranquillement, bien qu’assez frustrée d’être obligé de sorti de cette ambiance plus que chaude dans laquelle elle évoluait depuis un moment déjà… Elle chercha alors les deux zigotos du regard pour les voir qui commençaient à monter à l’étage… Elle les rappela alors doucement pour éviter qu’ils aillent réveiller encore plus de monde, et lorsqu’ils furent prêts d’elle ils se mirent à lui expliquer la situation telle qu’ils la voyaient… Comme elle se doutait, c’était bien l’orage qui avait engendré tous ça, alors elle expliqua du mieux qu’elle put, et surtout avec le peu de raison qu’elle avait, qu’il ne s’agissait que d’un orage, qu’ils ne pouvaient rien faire contre ça, et qu’elle non plus… Qu’ils feraient mieux d’aller dormir tout le deux, promis elle les aiderait demain… Bon pas sûr qu’elle ait été très convaincante surtout en entendant la réaction des deux gosses qui se mirent à parler tous les deux chacun expliquant à l’autre qu’il avait bien comprit… Sarah voulaient qu’ils aillent se coucher parce que si elle utilisait ses pouvoirs devant eux, elle perdrait tous ses pouvoirs de fée, et donc il valait mieux qu’ils aillent se coucher… Bon ce n’était pas vraiment ce qu’elle avait dis, mais ça ferait l’affaire… Elle put alors retourner doucement dans la chambre, remarquant alors ce pauvre Yamson allongé sur le lit, sur le dos, les bras écartés, comme dépité par l’imbécilité de ses amis… Oui il n’avait put qu’entendre la conversation, puisque Sarah n’avait pas entièrement fermé la porte, et en le voyant ainsi, elle ne put retenir un tout petit éclat de rire… Elle s’avança alors doucement de lui, laissant tomber la veste en route, pour pouvoir revenir dans ses bras, mais avant ça, elle se devait de se faire pardonner, et surtout elle souhaitait s’assurait qu’il soit toujours dans l’ambiance… Alors elle resta debout au pied du lit, et posa doucement ses mains sur ses cuisses à lui, les laissant glisser doucement vers le haut au fur et à mesure qu’elle monter sur le lit… En arrivant sur le boxer, ses mains continuèrent la route jusqu’à l’élastique du sous vêtement, qu’elle attrapa doucement, alors qu’elle venait de poser ses lèvres doucement sur son V hallucinant… Il ne restait plus qu’à espérer qu’il n’ait pas trop prit le temps de réfléchir lors de cette petite pause pas vraiment prévu, et qu’il ne pensait pas désormais qu’ils s’apprêtaient à faire une erreur… Alors ? Devait-elle continuer ? Ou avait-il changé d’avis ?


Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
MessageSujet: Re: ¤ Just give me that Smile! ¤ |Yamson|   Mer 17 Déc - 22:11

Lui il le remarquait cet orage, il remarquait chaque détail, c’était un au revoir un adieu à ce corps qu’il avait tant aimé, et qu’il désirait encore. Il avait surtout remarqué l’ambiance qui devenait plus lourde, cette chaleur qui se dégageait, cette chose autours d’eux qu’il ne pouvait pas contrôler comme le désir qui les brûlait littéralement de l’intérieur. Il voulait la rapprocher de lui, encore plus possible pourtant ils avaient déjà la peau collé l’un à l’autre, c’était impossible d’être plus proche d’elle, qu’il ne l’était maintenant. Il ne voulait pas encore unir son corps à celui de la jeune femme, non il voulait réellement prendre tout son temps, souffrir de faire durer un peu plus les choses, se rendre tellement dingue de ce corps qu’attendre plus serait une torture, et que faire s’unir leurs corps serait une délivrance, un besoin de faire stopper le délice des préliminaires même en sachant que s’unir, devenir plus intime encore, c’était s’approcher de la fin mais d’un manière douce et cruelle. La position n’était pas à l’avantage de yaman, mais pourtant il tentait les caresses, il osait les baisers dans le cou de la jeune femme, il avait besoin de frémir, de découvrir sa peau. Il voulait toucher ce corps comme si c’était la première fois qu’il le touchait, il la connaissait par cœur, il n’avait pas oublié ses formes, il n’oubliait pas leur vie, leur nuit sur la plage, les nuits à dormir dans ses bras, elle lui manquait. Oh non, ce n’est pas seulement l’union de leur corps qui lui manquait, pas juste ce désir charnel, mais elle, oui elle était partie trop longtemps loin de lui, son amie lui manquait, c’est peut être pour ça qu’il avait oublié le mauvais si facilement, le départ la fin brutale, il avait juste besoin d’elle, surtout en ce moment. Il retournait à ses lèvres pour l’embrasser, pour prendre son souffle, pour la regarder. Il avait un sourire sur les lèvres, un sourire qu’elle lui avait rendu, il se plongeait dans ses yeux, il voulait lire en elle, brulait elle du même désir que lui, cette envie incontrôlable, ce besoin de la toucher, cette envie de la gardait près de lui juste une nuit, ne pas la partager avec un autre, même en pensée il voulait être à elle, et qu’elle soit à lui. Il n’était pas possessif, pas macho pour deux sous mais il avait réellement besoin de ressentir ça, il voulait de cette dernière fois qu’elle soit parfaite, rien qu’a eux et que personne ne vienne les déranger. Oui mais ça c’était sans compter les déglingos de la villa, non mais alors qu’il était proche d’elle, que son cœur battait à l’unisson avec celui de sarah que son souffle avait des défaillance au fur et à mesure des baisers, oui c’est à ce moment là que l’histoire de la sorcière refaisait surface. Yaman ne comprenait pas grand-chose, franchement pour une fois, peut être pour la première fois il trouvait que ses potes étaient des boulets. Bon dans l’état où il était, si il avait eu le contrôle de son corps et maître de ses désirs, il se serait levé il aurait attrapé valou par la peau du derche il lui aurait hurlé dessus que les fées n’existaient pas, et que non il ne venait pas de tuer la fée clochette en disant ça. Et puis pour info il lui aurait dit que le père noël n’existait pas. Et comme la douce voix de mass allait se faire entendre, oui les conneries ils les font à deux, il en aurait attrapé un pour envoyer bouler sur l’autre, il aurait fait un Strike, et il serait retourné retrouver sauvagement la belle demoiselle qui aurait abandonnée trop longtemps. Oui mais avec un désir croissant, se montrant un peu apparent il aurait effrayé les deux gosses, et puis mass lui aurait demandé pendant une heure de qui il rêvait pour être comme ça. Euh personne massou, non yaman ne dormait pas pour une fois et franchement là il avait autre chose en tête, il voulait couvrir un corps de baiser, de caresses, et de toute l’attention qu’il pouvait lui accorder. Il garda les yeux ancrés dans ceux de sarah, le souffle suspendu aux lèvres de la jeune femme qui venait de lui murmurer un chut. Oui mais avec un mass que yaman attendait depuis cinq minutes, il savait ce qu’elle dirait, il savait qu’elle l’abandonnerait là à son triste sort, et si possible, si les deux idiots qu’il avait envie de tuer ce décidait à la croire. Il avait envie de la retenir, peu lui importait que la villa se réveille, il n’avait pas envie de dormir, et il avait envie de cette femme, tant pis pour les autres. Il la retient un instant le temps de lui donner un peu plus qu’un smack, il la regarde s’éloigner, se rhabiller un peu, il ne pouvait cesser de dévisager cette femme, et d’observer sans retenu ses formes. Il se laisse retomber sur le lit, non mais ce n’était pas juste, pourquoi ça n’arrivait qu’a lui, et pourquoi il n’allait pas réveiller sabrina qui ne devait pas dormir d’ailleurs. Le pire c’est qu’il suivait la conversation, merde prout, le pauvre il était où, ils n’avaient pas oublié de le faire rentrer tout de même. Bref il était juste désespéré, il espérait que sarah revienne et qu’elle ne se laisse pas entraîner par les deux idiots. Il tournait la tête aux éclairs un peu plus violents, mais franchement il n’était pas perdu dans ses pensées, ou dans une prise de tête, non il voulait retrouver un corps, une peau, se laisser aller à la sensualité qui se dégageait du corps de la demoiselle qui il venait de l’entendre revenait vers lui, elle riait, non mais ce n’était pas drôle. Bon d’accord si ça arrivait à un autre il serait mort de rire, mais là pas moyen.
Il la regarde revenir sur le bord du lit, il se dégageait d’elle une sensualité bestiale, presque agressive, oui mais on se laissait agressait, on était consentant, on en redemandait même. Il aurait pu se montrer tendre, n’être que ça avec elle, mais il en voulait plus, il avait besoin de plus, il ressentait ou tout du moins il espérait qu’elle en voulait plus elle aussi. Il n’eut pas longtemps à espérer, cars les gestes de la demoiselle se firent plus précis, il se mordit un peu la lèvre, il allait craquer, il se retrouvait dans la position du jeune puceau, qui fait tout pour retarder l’inévitable, et qui tente par tout les moyens de faire redescendre la pression, tenir, tenir bon pour être meilleur, pour ça penser à un truc pas sexuel du tout, base ball c’est bien ça, ouais enfin vite prise de tête, il était là depuis un an et il y comprenait toujours rien, juste des mecs je sais pas combien de joueurs qui se lançaient une baballe, ouais des gonzesses ces sportifs, bon afin de ne pas exploser le seul neurone qui lui restait il devait changer de sujet, euh, vite bah chandler, c’est bien ça, ouais c’est bon, avec ça il tiendrait bien plus longtemps chandler , han monica, humm non j’ai dis chandler. Bref yaman se livrait un combat pour assurer, et sarah essayait de le déconcentrer, oh là ses mains venaient jouer sur son boxer, la coquine, la petite coquine, et puis en plus elle le regardait, elle le fixait elle attendait quoi qu’il donne le top départ, mais savait elle qu’il était aussi coquin qu’elle.
Il se relève un peu, attrape la main de la jeune femme il entrelace leurs doigts, il sourit et frôle de son pouce la paume de sa main.


Vous hésitez demoiselle ?
Voulez vous que je me sauve et que je vous laisse en paix ?


Bon si elle disait oui il était mal, mais non elle le voulait tout autant que lui. Il laisse son autre main descendre lentement sur la gorge de la jeune femme, la laissant frôler son cou, puis la courbe de ses seins. Il laisse sa main effleurer d’un revers cette partie sensible et si délicate qu’il avait dû abandonner précipitamment, et il relève les yeux vers ceux de sa jolie sarah. Alors stop ou encore, elle pouvait toujours le jeter, ou le repousser pour continuer ce qu’elle venait d’entreprendre. Il était bien là perdu dans ses yeux bleu.
Revenir en haut Aller en bas
Sarah Gellé

Admin & Un Peu Folle
• The player : Lolo
• I'm here since : 16/12/2008
• My number of posts : 2214
• Avatar : Sarah Gellé

• My age : 27 ans
• My job : Danseuse,Actrice et Mannequin
• My dwelling : A la Playa avec ma family !
• Others : Un piercing au nombril

___ MORE
• Statut: Amoureux(se)
• Relationship:
• Children: Un jour...
MessageSujet: Re: ¤ Just give me that Smile! ¤ |Yamson|   Mer 17 Déc - 22:13

Mais nan il ne fallait pas tuer les deux gosses voyons ! C’est que Sarah elle les aime beaucoup ces deux là, et oui, même quand ils viennent la déranger au milieu d’une ambiance plus que chaleureuse avec un charmant jeune homme… Bon forcement ça l’avait plus que frustrer de devoir sortir de cette pièce pour les calmer, mais elle devait trouver un moyen de les calmer de sorte à ce qu’ils ne réveillent pas toute la villa, et que ce petit moment rien qu’à Yaman et elle puisse continuer tranquillement… Et oui monsieur Yaman, il ne fallait pas oublier que si vraiment les deux zigotos réveillaient toute la villa, ben leur moment serait loin d’être seulement bercé par le bruit sourd du tonnerre, nan, là ça deviendrait un concerto de divers cris, rires, pleurs, et tout ce qu’on peux imaginer, alors mine de rien il valait vraiment mieux qu’elle se charge de les envoyer se coucher, même si au final elle ne se rendait pas vraiment compte de comment elle avait fait, mais pas très grave ça, elle avait réussi et c’était le principal… Maintenant elle pouvait retourner auprès de Yaman sans aucun souci, et se replonger dans cette ambiance au gout de sensualité qu’elle apprécié tant… Elle était donc la, entrain de refermer cette porte alors que le noir de la pièce était perturbé par la lueur des éclairs qui se faisaient de plus en plus présent, lui permettant alors de voir cette mine défaite que le danseur affichait en cet instant… Tout comme elle, il devait être frustré par cette pose imprévue, mais en même temps la tournure cette soirée était déjà en elle-même de l’imprévu, alors comment le reste aurait put en être autrement ? Même cette orage n’était pas dans les prévisions de madame la météo, étais ce un signe ? Une façon de leurs dire que c’était une erreur, qu’ils ne devaient pas faire ça ? A vrai dire elle n’y songeait même pas… Elle venait seulement de se rendre compte de la présence de cette orage, sans l’intervention de Valou et Mass, elle n’y surement jamais porté attention, mais là elle l’entendait, elle le voyait, et ça rendait la situation encore plus attirante à ses yeux… Se fut donc au rythme de l’orage qu’elle s’approcha de nouveau de lui, espérant que rien n’ai changé, et qu’il désirait toujours continuer ce qu’ils avaient si bien commencé, et histoire de s’en assurer, elle venait de laisser ses mains glisser doucement le long de ses cuisses, alors qu’elle montait tout aussi doucement sur le lit, au dessus du danseur, pour finir par poser ses lèvres sur son bas ventre… Ses doigts jouant avec l’élastique de son boxer, elle releva les yeux vers lui, cherchant juste à croiser son regard, et y lire la réponse à sa question… Je continue ou pas ? A vrai dire elle n’avait pas vraiment besoin de voir ses yeux pour savoir qu’il en avait envie, elle était tout de même bien placé pour voir le résultat de leurs petits jeux, mais peut être qu’il n’écouterait pas son corps, et qu’il lui demanderait d’arrêter là… Et c’est bien ce qu’elle cru qu’il s’apprêtait à faire en le sentant se redresser de la sorte pour venir s’emparer d’une de ses mains, elle devait même afficher un regard quelque peu surpris par son geste, pour finalement afficher un léger sourire lorsqu’elle l’entendit parler… Il voulait qu’elle continue, mais lui laisser le droit de choisir, très charmant, très mignon, mais très risqué… elle ne donna d’ailleurs aucune réponse immédiate, lui laissant le temps de cogiter à tout ce qu’elle pouvait répondre, alors qu’elle profitait pleinement des caresses qu’il lui offrait, s’imprégnant des sensations que lui procurait ce chemin de frissons que dessinait le danseur, en partant de son cou, pour rejoindre doucement sa poitrine… Elle en avait fermé les yeux, se pinçant doucement la lèvre inférieur de ses dents, et lorsqu’elle les rouvrit doucement, se fut pour faire face à son regard à lui, qui semblait à son tour attendre sa réponse… Pourtant si elle lui avait posé cette même question en un regard quelques secondes plus tôt ça prouvait bien que c’était ce qu’elle souhaitait vraiment non ? Qu’il continue, qu’il lui montre qu’il savait toujours aussi bien prendre soin d’elle, pourtant il ne semblait pas en être sûr, et elle ne put alors résister à afficher ce petit sourire quelque peu joueur sur ses lèvres, tout en gardant le regard fixé dans le sien, alors qu’un éclair majestueux venait de renforcer le bleu de ses yeux…

Bah… En fait… je crois que…

Le faire flipper ? Oui c’était le but… Mais c’était de sa faute, il lui avait tendu une perche qu’elle n’avait su ignorer, et voila donc comment elle se retrouva une nouvelle fois à rejoindre la porte… En même temps elle n’avait même pas cherché à s’habiller, avant de partir, alors il n’allait quand même pas la croire vraiment la si ? Bon qu’il flippe un peu sur le coup, elle le comprendrait, mais il devait se douter qu’elle était entrain de se foutre de lui un peu la quand même nan ? Bah ou cas que ce ne soit pas le cas, elle lui offrit un grand sourire, alors qu’elle était désormais à demi nue, appuyée le dos contre la porte, laissant ces éclairs toujours là, lézarder sur les murs avant de venir mourir contre sa peau, dessinant ainsi chacune de ses courbes par le contraste que pouvait offrir son ombre se battant gentiment contre les rayons lumineux provoqué par cette intempérie… Mais histoire de faire durer cette petite blague, et surtout comme pour faire durer la torture qu’elle leur infligé à tous les deux, elle retourna rapidement tout contre lui, grimpant sur le lit à quatre pattes au dessus de lui l’obligeant à s’allonger complètement, collant littéralement son corps à lui, tout en tendant le bras afin d’attraper son débardeur sur le sol derrière le lit… Une fois qu’elle l’eut en main, elle marqua la position, plantant son regard azur dans celui de son partenaire…

Désolée, j’avais oublié ça… J’allais quand même pas sortir d’ici à moitié nue…

Peut être qu’il flippait un peu plus là non ? Bah il ne fallait pas, en réalité elle cherchait seulement à le faire réagir, comme pour lui dire que c’était à lui de jouer maintenant, qu’elle n’attendait plus qu’une chose, c’était qu’il agisse… Il n’allait tout de même pas la laisser remettre ce bout de tissu n’est ce pas ? Il ne pensait pas réellement qu’elle allait s’enfuir de nouveau, après s’être amusé de la sorte avec lui ? Ca serait bien cruel de sa part, et même si comme tout le monde elle est capable de faire des erreurs, celle-ci serait tout de même bien trop pas elle… Et surtout si vraiment c’était son intention, elle ne serait pas entrain de sourire ainsi, ni même entrain de s’amuser à de faire en sorte que leurs lèvres se frôlent et que leurs souffles se mélange, avant de se redresser quelque peu comme pour enfiler le débardeur… Marrant qu’elle cherche à se couvrir alors qu’elle était loin d’avoir froid, et ce n’était pas seulement du à la chaleur que l’orage engendrait, non, la elle était plutôt envahi par cette chaleur sensuel qui se dégageait de leurs deux corps se cherchant en continue… Peut être qu’il serait temps qu’il se trouve après tout…


Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
MessageSujet: Re: ¤ Just give me that Smile! ¤ |Yamson|   Mer 17 Déc - 22:14

Elle avait beau n’être sortie que quelques minutes, très peu de temps en fait, il avait tout de même eu le temps de se faire un film, de se préparer à tuer ses deux meilleurs potes pour pouvoir assouvir une pulsion , une envie de ce corps plus forte que tout, plus forte que l’amitié, alors oui il s’en foutait que la villa entière soit réveillée, que tout le monde soit au courant de ce qu’il faisait dans sa chambre, il avait tellement envie d’elle, il en serait devenu dingue si l’histoire qu’elle avait racontée aux deux zouaves n’avait pas marché. Il aurait hurlé et là aussi la villa aurait été réveillée. Bref il regardait cette jeune femme court vêtue revenir doucement vers lui. Cet orage qu’ils avaient à peine remarqués au départ devenait un élément prenant du scenario. Il regardait cette femme, les éclairs projetaient sur elle une lumière violente, mais captivante également. C’était envoutant, il ne pouvait détourner son regard de ses formes, et autant dire que la jeune femme avait les formes les plus sexys des danseuses de la troupe. Elle était magnifiquement faite, et pour ne rien gâcher à ce corps de rêve elle avait des yeux bleus pénétrant, des yeux qui quand vous avez l’audace d’y plonger vous rendent captifs, et vous privent de toute envie de fuir. Mais est ce qu’il avait envie de fuir yaman, non pas le moins du monde, il était sur le point de se lever pour la rattraper aux yeux de tous, il s’en fichait que ça se sache, bien sûr il s’en serait mordu les doigts après mais là il ne voulait qu’elle, il avait tellement envie de ce contact avec elle, il savait qu’elle aurait pu lui dire non, après tout elle était partie elle n’avait plus eu envie de ce corps, de continuer cette histoire entre eux, et jamais il n’aurait pensé au moment où elle l’avait réveillée gentiment, qu’ils se retrouveraient là , allongé sur le lit à maudire ses potes qui étaient venus l’interrompre au pire moment possible. Il regardait cette femme revenir vers lui avec ce sourire coquin, et il savait qu’elle allait continuer à jouer, et le pire il se prenait au jeu lui aussi, il voulait le prolonger, même si passer aux choses sérieuses allaient devenir vital, inévitables, il avait encore envie de prolonger, faire durer ce moment le plus possible, il ne pensait qu’a ça, au fur et à mesure qu’elle revenait vers lui. Et pourtant, il ne l’avait pas touché depuis plus d’un an, et il n’avait touché aucune femme depuis plusieurs semaines, et pourtant il voulait prendre son temps la redécouvrir comme au premier jour. Il voulait se montrer attentionné, doux et en même temps passionné, il voulait se sentir proche d’elle une dernière fois, il avait un besoin de tendresse qu’il n’avait pas soupçonné auparavant. Il savait que cette nuit magique, cèlerait de nouveau leur amitié, après ça, il pourrait retrouver une certaine tendresse, des rapports moins passionnés et fusionnels certes mais retrouver une complicité, il avait besoin de revoir en elle sa confidente celle qui apaiserait aussi ses maux, celle qui pouvait le faire rire à n’importe qu’elle heure, et celle qui savait tout de lui sans même lui parler. Pour le moment toutes ses pensées ne faisaient que l’effleurer oui faut dire qu’elle lui faisait un drôle d’effet et que là il ne pouvait plus le cacher et qu’il ne le cherchait même plus. Son corps n’était pas le seul à réagir, toutes les parcelles de son corps ne voulaient qu’elle, son être entier la désirait, son esprit ne pensait qu’a ce qu’il allait faire et pas une seconde il ne lui disait renonce c’est une mauvaise idée, non yaman le savait que ce n’était pas un mauvais plan, il ne faisait pas de connerie il n’avait jamais été aussi sur de ça dans sa vie.
Il continuait ce petit jeu avec elle, oui il le provoquait même en y prenant goût, par la même occasion, il se rassurait sur ses envies à elle, même si il crevait d’envie d’elle de son corps, de leur faire du bien à eux deux en ne faisant plus qu’un avec son partenaire, il ne pouvait s’empêcher de vouloir la protéger, c’était sarah, sa douce, et il voulait prendre soin d’elle que personne ne lui fasse du mal , et encore moins lui, il ne voulait pas la blesser et qu’elle est le moindre regret. Mais le moins que l’on puisse dire c’est que la petite coquine semblait le vouloir autant que lui, et ces jeux les emmenaient toujours un peu plus loin, les rapprochant un peu plus du moment où ils ne feraient qu’un, et ou dans un souffle court ils s’oublieraient dans les bras l’un de l’autre après avoir atteint un point si haut qui leurs était familier, et qui aurait une saveur bien plus particulière que celles connues auparavant, ils grandissaient l’un avec l’autre pour créer entre eux l’évolution digne de ce qu’avait pu représenter leur relation de couple passé.
Non il ne croyait pas réellement qu’elle allait s’enfuir à demi nue, au risque de croiser mass qui chercherait toujours après sa sorcière au cas où, mais c’est un des risque de ce petit jeu, et si elle poussait le bouchon jusqu'à sortir, non elle ne le ferait pas, et de toute façon lui, même avec un genoux fatigué, il ne l’aurait pas laissé s’enfuir, il était vital pour lui maintenant qu’ils aillent jusqu’au bout . Il était captivé par elle, par les jeux d’ombres et de lumière qui se faisait sur son corps, il avait le droit à ce petit spectacle rien qu’à lui, il avait ce regard posé sur elle, ce regard qui lui disait dieu sait que je t’ai aimé dieu sait que toi et moi ça a changé mais dieu sait aussi qu’en ce moment je n’ai jamais eu autant envie de toi. Il la laisse revenir contre lui, il ne bougeait pas encore énormément, il n’était pas si passif que ça, non il savourait la vue, il renouvelait avec la sensation de sa peau contre la sienne, il respirait ce parfum qu’il n’avait jamais oublié, il se plongeait éternellement dans son regard, il savourait l’envie qu’elle semblait avoir de jouer avec lui, de frôler sa peau, d’approcher ses lèvres des sienne sans jamais ne faire plus que les effleurer. Il se mordait l’intérieur de la lèvre pour se contenir encore un peu. Il la regarda attraper le débardeur à côté de lui, bah il faisait quoi là lui, il la regarde le prendre, les mots qu’elle lui disait mettaient un peu de temps à parvenir à son cerveau, il avait comme un léger décalage du au fait qu’il était occupé à ressentir la demoiselle, alors réfléchir percuter ce qu’elle lui disait dans un temps rapide il ne le pouvait pas.
Son regard dévia lentement de ses yeux à sa bouche, à ses lèvres parfaitement dessinée, ce sourire qui le faisait fondre, cette bouche si proche de la sienne et si loin en même temps, il n’avait plus la notion des distances le petit turc. Il leva enfin la main pour attraper le bout de tissu qu’elle faisait mine de remettre, il crispa sa main sur le débardeur, il se releva un peu pour arriver à la hauteur de l’objet de ses convoitises depuis plusieurs minutes soit les lèvres de la jeune femme. Il ancra son regard dans celui de sarah, lui aussi arborait un petit sourire malicieux, il jeta au loin le débardeur de sarah, il retombait sur le sol sans qu’un des deux danseurs n’ose dévier ne serait ce que d’un millimètre, c’était trop leur demander. Il approcha ses lèvres osant frôler de nouveau la jeune femme, revenir en arrière était impossible, il mêlait son souffle à celui de sarah, il offrait à leurs langues une danse faite de langueur et de sensualité, il ne pouvait plus se détacher d’elle, ce baiser le ramenait à la vie, le ramenait à elle, il agissait mettant fin doucement aux premiers jeux qu’ils avaient créés pour laisser place à une danse plus intense. Il laisse ses mains glisser de la nuque qu’il venait de caresser lentement pour descendre le long de son dos, jusqu’au creux de ses reins. Il connaissait par cœur ce corps et pourtant il frémissait en sentant la peau délicieusement douce de la danseuse lui filer entre les doigts. Il ne reprenait pas sa respiration mourir en embrassant c’était bien aussi, en fait ça ne faisait qu’attiser l’excitation qu’il ressentait en ce moment.
Sans être brutal, sans s’éloigner du corps de la demoiselle, il ne contrôlait pas vraiment ses gestes, il était incapable de dire ce qui était réellement en train de se passer comment il avait fait pour bouger de la sorte, il agissait au ralenti, enfermé dans une brume de plaisir, de désir et il invitait sarah à le rejoindre et à ne plus le lâcher cette nuit. Il l’avait repoussé sur le lit, il avait repris le dessus, il pouvait contempler encore ce corps mais maintenant il passait un peu plus à l’action, ne retenant plus ses gestes. Il avait changé quelques peu la cadence, il reste légèrement en appuie sur son avant bras, reprenant le baiser là où il avait du le laisser en suspens pour tout de même récupérer un peu de son souffle, mais sans trop détacher ses lèvres de celle de la danseuse, non il y revenait sans cesse pour les gouter encore, pour ne pas les délaisser. Son autre main était partie s’agripper au dernier sous vêtement, à la dernière barrière entre eux. Sans le vouloir réellement plus sa main approchait de l’intimité de la jeune femme, plus sa langue se faisait torride avec celle de la demoiselle, sa main venait de se crisper sur le shorty de la demoiselle, il laissait sa main agir seule tout son esprit se concentrait sur les lèvres de sarah sur leurs souffles qui se mélanger, sur l’osmose qu’ils avaient crée en peu de temps. Du coup sa main impatiente voulait toucher la peau de la demoiselle, elle voulait pouvoir agir à sa guise, ne plus se sentir oppressée, elle devenait de plus en plus volontaire, et sans en faire trop, sans être trop brusque, et comme personne ne lui prêtait plus attention, elle entreprit de faire glisser le dit shorty de la torture, oui mais comme personne n’était coopératif avec elle, malencontreusement yaman déchira le sous vêtement si fragile de la demoiselle. Il arrêta brusquement le baiser en entendant le cri de détresse du shorty, il regarda sarah en souriant, se mordillant la lèvre pour s’excuser de ce geste un peu trop brutal au vu du résultat. Mais ce geste ne dura que quelques secondes, yaman pris dans ce tourbillon de sensations folles, s’empara de nouveau des lèvres de sarah, collant son corps un peu plus au sien. Il finit de se débarrasser du dit shorty, et le balança dans la chambre. Sa main pouvait maintenant caresser une partie délicate et ferme de l’anatomie de sa danseuse, il n’avait pu le faire avant à cause du shorty , paix à son âme.
Revenir en haut Aller en bas
Sarah Gellé

Admin & Un Peu Folle
• The player : Lolo
• I'm here since : 16/12/2008
• My number of posts : 2214
• Avatar : Sarah Gellé

• My age : 27 ans
• My job : Danseuse,Actrice et Mannequin
• My dwelling : A la Playa avec ma family !
• Others : Un piercing au nombril

___ MORE
• Statut: Amoureux(se)
• Relationship:
• Children: Un jour...
MessageSujet: Re: ¤ Just give me that Smile! ¤ |Yamson|   Mer 17 Déc - 22:14

Ben quoi elle n’était pas drôle sa petite blague à la danseuse ? Elle avait trouvé ça marrant pourtant elle, surtout qu’elle savait très bien qu’elle ne sortirait pas d’ici, à moins que Yaman ne la laisse se rhabiller réellement, et qu’il ne cherche même pas à savoir pourquoi elle changeait d’avis si soudainement, mais sinon il n’y avait vraiment pas de raison pour qu’elle sorte de cette pièce… Nan elle avait bien trop envie de se sentir frissonante entre ses doigts, de se sentir sienne une dernière fois, mais pour ça, elle voulait que lui, montre cette envie d’elle, comme si elle cherchait à se rassurer sur les intentions du danseur… Et vu que le turc venait d’agir, attrapant le débardeur que Sarah faisait mine de remettre, pour le jeter quelque part dans la chambre, la danseuse n’avait pas vraiment prit le temps de voir où, gardant le regard ancré dans le sien, ne voulant rater aucune des émotions qu’il pouvait laisser voir… Que ce soit le petit sourire qui semblait répondre au sien, ou encore cette lueur qui prenait place dans ces yeux lorsqu’il approchait ses lèvres des siennes... Lèvres qui d’ailleurs ne firent pas que frôler celle de la brune, nan elles vinrent les kidnapper, sans grand mal, sans aucune barrière à franchir, avant de laisser danser leurs langues danser ensemble, traduisant ainsi cette envie qui ne cessait de grandir en eux… Chaque nouveau contact ne faisait que les attiser encore un peu plus, tout comme chaque éclair qui transperçait le noir de cette nuit chaude intensifier cette ambiance enivrante dans la quelle les deux danseurs évolué depuis un moment déjà… Sarah avait cherché à le faire réagir en feintant sa fuite, et il semblerait qu’elle avait réussi, puisque le danseur se montra bien plus entreprenant, rendant leurs baisers encore plus fous, la rendant elle encore plus dingue, alors qu’elle se sentait soulevé avant de toucher le matelas de son dos… Il venait d’échanger les rôles, les ramenant alors dans leur position initiale, la laissant totalement à sa merci, frissonnante sous les caresses du turc, alors que l’azur de ses yeux ne pouvait cessait de le fixait, de l’admirer comme si elle cherchait à se souvenir de chaque trait que son visage laissait paraître… Chaque chemin que traçait la main du turc, laissait une marque sur la peau de la danseuse, mais surtout de la sentir glisser de la sorte tout le long de son corps jusqu’à atteindre son shorty, ne put que faire accélérer encore un peu plus son rythme cardiaque, alors que son souffle se faisait de plus en plus saccadé… Déjà que leur multiple baiser l’empêcher de respirer correctement, alors là il était clair qu’elle avait une respiration des plus détraqué… Pourtant elle refusait qu’il laisse ses lèvres seules trop longtemps, allant même jusqu’à chercher les siennes s’il mettait trop de temps à revenir auprès d’elle, alors que l’une de ses mains parcourait son dos musclé, cherchant à découvrir chaque nouveau muscle qu’il s’était forgé depuis la dernière fois qu’elle avait eut le loisir de poser ses mains sur son corps… Son autre main quant à elle avait élu domicile sur la joue du danseur, qu’elle caressait doucement de son pouce, restant en total contradiction avec le baiser enflammé qu’ils s’échangeaient, avec le feu qui semblait prendre part de son corps un peu plus chaque seconde… Et il semblait qu’elle n’était pas la seul dans cet état là, Yaman montrait des signes que lui aussi perdait pied en cet instant, alors que la danseuse sentait son sous-vêtement se faire la mal tout en douceur… En tous cas, le début c’était fait en douceur, jusqu’à ce que le danseur ne se rende plus réellement compte de sa force, et finisse par arracher le shorty de Sarah… Visiblement nos deux amants étaient aussi surpris l’un que l’autre de ce geste, stoppant alors tous deux la danse que suivaient leur langue, pour ouvrir les yeux, afin de voir ce que l’autre pouvait bien penser… Yaman semblait s’excuser du regard, alors que la danseuse laissa apparaitre un sourire, comme pour le rassurer qu’il n’y avait rien de grave, traduisant peut être même cette pointe d’excitation que cela avait entrainé chez elle… Il semblerait que l’intrusion de Mass et Valou fut de trop pour le gadjo, comme si le temps que Sarah avait passé loin de lui, pour expliquer au deux gosses qu’elle allait s’occuper de la sorcière mais plus tard, avait duré assez de temps pour que le danseur cherche à le rattraper, montrant alors bien plus explicitement l’envie qu’il avait d’elle… Elle ne savait pas trop si elle devait se sentir fier de l’état dans le quel il était pour elle, ou si elle devait seulement prendre ça comme une simple maladresse, à vrai elle ne se posa pas vraiment la question puisqu’en moins de temps qu’il en faut pour l’écrire, il était revenu sur ses lèvres, réclamant une nouvelle danse, alors qu’il laissait sa main jouer sur le lieu de tous les plaisirs… Inutile de vous dire qu’il était plus que difficile pour la brune de donner quoi que ce soit dans ce baiser, nan elle suivait simplement le rythme que Yaman quémandait, alors qu’elle ne pouvait empêcher son corps d’onduler sous la douce torture qu’il était entrain de lui infliger… Son souffle se fit bien plus bruyant, laissant de temps à autre des soupirs de plaisir s’échapper d’entre leurs lèvres, alors que sa main, précédemment sur la joue du danseur, avait glisser doucement le long de ce bras qui se trouvait à côté de son visage, pour s’y accrocher fermement, comme si sa vie en dépendait… Sa main se crispait a chaque nouvelle vague de plaisir, tout comme cette main qui venait de se crisper sur la peau de son dos, alors qu’elle sentit une nouvelle décharge électrique lui parcourir tout le corps… Il fallait qu’elle se calme, il fallait vraiment qu’elle se calme s’il ne voulait pas qu’elle s’envole de par ces préliminaires plus que plaisant, il fallait qu’elle prenne sur elle pour le faire arrêter, juste le temps d’une pause et qu’elle reprenne quelque peu ses esprits, mais là c’était vraiment trop lui demander… Elle appréciait tellement qu’elle ne pouvait bouger ne serais que le petit doigt, elle n’avait pas la volonté nécessaire pour ça, pas encore, elle se laissait le temps de profiter encore une peu avant d’agir… Elle tenta bien à plusieurs reprise de bouger, mais en vain, mais sa langue avait prit congé, gardant seulement les lèvres du danseur sur les siennes, mêlant ainsi leurs souffle chaud de par leur soupirs… Mais elle finit tout de même par prendre sur elle, et laissa sa main glisser de son dos jusqu’à son épaule, et suivre ainsi le chemin de son bras, pour rejoindre son poignet, qu’elle attrapa délicatement, afin qu’il cesse son petit jeu plus qu’appréciable… Elle l’obligea alors doucement ramener cette main sur le côté de son visage, afin d’aller déposer ses deux mains à elle sur ses pecs, afin de le pousser gentiment, de sorte à ce qu’elle reprenne le dessus… Elle avait voulu un geste de lui, lui prouvant qu’il la désirait autant qu’elle le désirait, et il était que ce geste elle l’avait eut, alors désormais, c’était à elle de lui rendre la pareil, de lui montrer l’état dans le quel il venait de la mettre… Elle était donc là à califourchon sur lui, tentant de retrouver une respiration que l’on pourrait qualifier de normale, avec d’aller déposer ses lèvres sur les siennes, lui offrant un simple smack, tout en langueur, avant d’embrasser son menton, son cou, pour finir par suivre la ligne que dessinaient les muscles de son torse… Elle jouait seulement de son souffle, laissant de temps à autre sa langue et ses lèvres se substituer à la chaleur qui se dégageait de ses lèvres, descendant doucement jusqu’à son nombril, et plus encore, alors que ses mains glissaient tout aussi doucement, jusqu’à atteindre le boxer du gadjo… Elle aurait put faire une pause, tentant de le faire languir encore un peu, mais elle n’en eut la force, elle chercha seulement à le sonder du regard, relevant ses yeux de sorte à capter les siens, alors que le sous vêtement qu’elle tenait du bout des doigts glissait lentement le long de ses jambes… Comme sur son torse, elle laissa son souffle venir flatter l’anatomie plus qu’en forme du danseur, sans jamais le toucher réellement, et lorsqu’elle fut enfin débarrasser du dernier bout de tissu qui se trouvait encore sur l’un de leur corps, elle put remonter tout contre lui, se délectant de faire en sorte que leur paradis se frôlent, se caressent, tandis que ses lèvres revenait chercher les siennes… Ses mains, elles, étaient restées sur son corps, l’une d’elle étant remonter prendre appuie sur son pec, tandis que l’autre, plus vicieuse, s’avisait de rendre une petite visite un peu plus bas… Et oui, si la jolie brune prenait appuie ainsi sur lui, alors que ses lèvres ne lâchait en aucun cas les siennes, c’était pour surélever quelque peu son bassin, de sorte à ce que sa main puisse aller jouer quelque peu, et ainsi flatter l’anatomie de monsieur… Elle se voulait fourbe, tendre, mais féline à la fois, elle voulait le rendre dingue, comme il l’avait rendu dingue un peu plus tôt, elle voulait tout simplement lui rendre la monnaie de sa pièce… Est-ce que sa marchait ?


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: ¤ Just give me that Smile! ¤ |Yamson|   Aujourd'hui à 13:14

Revenir en haut Aller en bas
 

¤ Just give me that Smile! ¤ |Yamson|

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LA in Live :: Topics Terminés-