Partagez | 
 

 Rick était mort

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Invité

Invité
MessageSujet: Rick était mort   Mar 11 Mai - 0:30

::::


23h12. Downtown. Les rues étaient calmes dans la partie nord du quartier mais le Sud était animé d'une façon totalement différente. C'était le repère des jeunes de Los Angeles, ceux qui préféraient passer du temps à se battre et à dealer plutôt que d'aller se cultiver dans les livres d'écoles. Lieu que la plupart d'entre eux n'avaient pas fréquenté très longtemps d'ailleurs. Oui, la plupart des gens ici étaient ceux qui savaient leur vie foutu et qui avaient trouvé plus intelligent, et c'était une bien pire erreur, de se laisser bercer par les courants mafieux à tendance meurtrière ou de se baigner dans la drogue et parfois pire, la prostitution. Enfin, tous les jeunes qui traînaient la bas n'étaient pas comme ça. Non, l'endroit était à l'origine plus apprécié pour le fait que les flics n'aimaient pas trop y traîner, et que donc, ça laissait plus de liberté aux gens pour y faire ce qu'ils voulaient. Le seul groupe de jeune un peu moins tarés et idiots que les autres étaient peut-être celui qui prenait pour camp de base le parking d'un Market Seven abandonné depuis quelques mois et complètement désaffecté. Rien n'avait remplacé l'endroit et ce groupe de jeune avait trouvé que c'était parfait pour être tranquille, vu le nombre d'endroit pour s'assoir et aussi parce qu'on pouvait y garer des voitures. Oui, ces jeunes aimaient aussi les voitures. Surtout ce jeune. Alex. Il était revenu à Los Angeles après son périple à travers les déserts et Las Vegas et les seuls amis qui lui restaient ici étaient eux. Ce n'était pas pour autant qu'il ne les aimait pas, bien au contraire, on pouvait leur faire confiance. Mais c'était un certain type de personne, souvent soumis au préjugés et à la discrimination. Des gens qui n'avaient pas eu de chance, qui essayent pour réussir et qui s'en sortaient tout juste et qui pourtant étaient les victimes premières du systèmes. Mais Alex, lui, les aimait beaucoup.

Ce soir là serait différent des autres. Oui, quelque chose allait arriver. Tout avait commencé normalement, et Alex n'avait rien vu venir, comme tous les autres. Mais avec du recul, il était sûr qu'il aurait pu trouver ce qui allait se passer à l'avance si l'un des mecs qui traînait là avait été plus bavard. Revenons à cet événement. La soirée commençait donc normalement. Alex était venu avec l'une de ses Chevrolet Camaro SS, une de ses premières voitures. Pas la meilleure, pas mauvaise non plus, mais il ne l'avait pas beaucoup touché et n'avait couru que quelque fois avec. Heureusement qu'il n'avait pas pris sa préférée. Il était donc là, assis sur un capot de voiture, pas la sienne, à parler avec deux potes, Jude et Alejandro. L'un était d'Argentine et l'autre était né dans le coin. C'était sûrement les deux mecs qu'il préférait ici, avec Will, le black qui dansait le break un peu plus loin. Tout était cool et simple, ils parlaient de ce qu'ils avaient vu aux infos la veille, sur le taux de criminalité qui augmentait encore et toujours à Miami. Jusque là, rien d'inquiétant.

Ouais je sais, je sais... Quand tu penses que ces mecs ont renversé un bus pour faire protection fasse aux flics... Mais bon, moi j'dis, ils sont plus réputés pour leurs crimes et viols que leur violence en fait. Ici, c'est plus le bordel quand même.


Alex sourit à une blague de Jude quand il entendit des bruits sourds au loin. Même la tête sous l'eau, les yeux fermés, les mains accrochées, la langue coupée ou à moitié mort, il aurait reconnu ce son. Des voitures, oui, ils pouvaient tous le dire. Mais il pouvait plus. Il pouvait te donner la marque, sans soucis. A l'oreille, il aurait facilement dit que c'était des Mercedes. Mais des vieux modèles retapés, les moteurs faisaient plus ce son là aujourd'hui. Bien sûr il ne pouvait pas dire la marque, ce serait trop. Tout le monde se leva en voyant que les bruits commençaient à arriver. Bien vite, les voitures entrèrent dans l'allée qui menait au parking. Alex avait un regard perplexe, il ne connaissait aucun gang qui roulait avec ces voitures là. Elles s'arrêtèrent devant eux, deux voitures, cinq types sortirent de chaque. Alex n'en connaissait pas un seul. Il avança un peu, le regard interrogateur. Il fit un signe à un de ses potes, mais lui non plus ne les connaissait pas. Personne ne parlait. Et c'est peut-être ça qui fit tout dégénérer. Caché dans le bâtiment abandonné, l'un des mecs qui traînait avec les potes d'Alex n'entendait rien. Pas un bruit. Il se disait que ses « potes » étaient en danger. Il alluma la mèche. Alex se retourna et vit le gars en train de préparer la chose. Il leva une main en lui criant de ne pas le faire. Trop tard. Le sort en était jeté. Le cocktail Molotov venait d'être projeté en l'air et volait tout doucement au dessus de leur tête. Il vint s'écraser en plein milieu d'une voiture, et celle-ci explosa presque directement. Quatre des types ennemis brûlaient au sol et le reste des gens venaient d'être projeté par terre. Alex se leva et comme les autres, pris sa voiture pour partir le plus vite possible. Tout le monde roulait, et d'autres Mercedes les suivaient maintenant. Alex continua dans les petites rues et prit plaisir à voir son poursuivant écraser sa voiture dans un mur. Il coupa le moteur et descendit. Son téléphone sonna. Rick était mort, deux balles dans le bides, terminé dans le feu de sa voiture. Alex rangea son téléphone. La colère plein les yeux, il ouvrit la porte de la Mercedes et en traina le gars en dehors. Il le jeta au sol et lui fit une prise soumission par les jambe. Il le rua de coup au ventre et au visage. L'homme était dans un sale état. Il se leva et le souleva par la gorge et le plaque contre le mur quand il entendit une voix derrière lui. Pas celle d'un de ses amis.


::::
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
MessageSujet: Re: Rick était mort   Mar 11 Mai - 22:49

Ca faisait un moment que je suivais une nouvelle bande d'italiano-russes, quatre vieilles mercos bourrées d'armes et tout le tralala dans le coffre, bref encore un joli tas d'enmerdes. Depuis quelques temps le downtown devenait de plus en plus chaotique et c'est donc à moi d'aller y mettre de l'ordre. Quelle chance...

*flashback*

-Curtiss, ça me déplait de te l'annoncer mais tu a carte blanche pour faire le ménage.

Surpris, j'écarquillais les yeux, qu'est-ce qui pouvait bien faire changer un commissaire de la trempe de Adams. Etonné,je lui répondis avec ma vulgarité habituelle.

-La je comprends plus rien, il y a une semaine tu voulais me suspendre espèce de ...

Il me coupa, et merde. Ah oui je voulais dire quoi déjà? Ah oui fumier parce qu'il en est un à vouloir foutre Sasha dans un zoo, hors de question!

-T'es pas au courant mais c'est la merde dans downtown et comme tu le sais il n'y a qu'un nombre restreint de flics qui y mettent les pieds. Tu en fait partie. Je ne t'aime pas, encore moins tes façons de bosser, à croire que tu es un Callahan mais en pire. Bref.

La il me coupe l'herbe sous le pied. primo on se déteste, secondo il me critique cependant son ton laisse transparaître un gros mais et c'est une victoire pour moi.

-T'aurais pas pu trouver quelqu'un d'autre?!


Clair, j'ai pas envie de bosser la bas, mon truc c'est les gros coups, la c'est des minables qui foutent la merde. Ceci dit, cette merde risque de foutre toutes la hiérarchie en place en l'air et de compliquer mon travail.

-Et qui est-ce que j'y enverrais, le SWAT 24h/24?!

-C'est ça, fais donc.

-Si c'est une guerre civile que tu veux c'est la bonne décision!

-Je suis moins délicat qu'eux, donc attend toi à un cataclysme!


-Fais le ton putain de cataclysme!

-Comme tu veux mais ne viens pas me blâmer par la suite!!!


Je sortis de la pièce en claquant la porte, effet involontaire, je fracassais la vitre sans le vouloir. C'est ça qui arrive quand on a deux anciens commandos dans un service de police ; des engueulades encore et encore et ça me convenait très bien de lui pourrir la vie. Dès lors j'avais déjà ma marche à suivre, je réunirais une équipe de nettoyage puisque j'avais carte blanche mais d'abord je devais aller voir sur les lieux.

*fin flashback*

Retour à mes mafieux qui se baladent en mercedez donc me voila en train de les observer depuis le toit d'un parking avec des jumelles infrarouge que j'ai gardé de l'armée, joli matériel me direz vous, et bien oui, mais il faut bien ; la ce n'est pas une guerre civile que je vais faire, c'est un génocide de mafieux.

Une autre bande était leur cible ; leurs activités les plus connues, traffic d'armes, drogue et bagnoles, très banal mais c'était un petit réseau facile à démanteler, trop facile presque... Je suis la série d'évènement et entend un boum. Bingo, mon signal, je saute dans mon Blazer et le démarre jetant un coup d'œil à mon tigre qui monstre aussitôt ses airs meurtriers lui aussi. On aura du sang sur les mains, pas mal même mais je m'en balance. Je fonce en bas ou je rencontre l'une de benz, une grenade de ma boîte à gant à travers l'une de leurs vitres et boum, cinq types en moins! Le tigre tueur entre en action. Je continue de rouler pied au plancher, les deux cent trente chevaux hurlant rageusement j'envoi en tonneaux une autre merco qui explose en rencontrant une conduite de gaz qui fuyait avec un violent coup de volant et une autre violente explosion retentit.

J'approche de deux voitures, une camaro et une autre merco, dehors un type qui tabasse un autre. Je sors de ma voiture mon magnum au poing et vais vers l'allemande ou il y a trois types à demi inconscients. Sans hésitation je les achève d'une balles en pleine tête. Sasha me suit à un mètre derrière en feulant et en émettant son cri.

-Hey pecnot, tu le lâches ou je te colles une balle de 44 dans le crâne!

Direct, la menace de mort. N'en attendez pas moins de moi je suis un flic qui n'a pas de limites et qui respecte très peu la loi sur certains points, si je devais être condamné pour meurtre je le serais probablement une bonne centaine de fois au moins. Je ne suis pas sympa, et encore moins gentil, c'est comme ça et pas autrement.
Revenir en haut Aller en bas
 

Rick était mort

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LA in Live :: Topics Abandonnés-