Partagez | 
 

 On finit toujours par retrouver les disparus ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Invité

Invité
MessageSujet: On finit toujours par retrouver les disparus ?   Sam 8 Mai - 22:24

  • Retrouvée son père, voilà ce que lui avait dit Jennifer, la fille des services sociaux qui l’avait recueillie depuis qu’on l’avait retrouvé il y a quelques semaines. On lui avait fait comprendre que les deux personnes avec qui elle était depuis deux ans n’étaient pas ses vrais parents, mais des imposteurs, des gens qui n’étaient pas là pour lui faire du bien, mais qui l’avait pris à sa mère, il y a deux ans, alors que Caly, était dans un parc de New York pour promener Tamara. Du jour au lendemain, on lui avait dit qu’elle s’appelait Tamara et non Alyson. Bizarrement, cela n’était pas rentrée dans son esprit, pour elle, son prénom c’était Alyson, c’était tout. Pourquoi voulait-on tout lui faire changer, comme ça du jour au lendemain, pourquoi cela à elle ?! Elle qui n’avait rien fait. Okay, les journées en voitures pour changer de villes tous les six mois c’était fatiguant, mais sa mère lui avait expliqué que c’était pour le travail de son papa. Alors elle l’avait crue, après tout, si papa il était un voyageur c’était comme ça et pas autrement n’est ce pas ?

    En route pour un quartier de Los Angeles, la jeune fille ne connaissait pas cette ville, malgré ses déménagements au cours de ces années, elle était surtout restée dans des petites villes, et des petits appartements. Oh, mais elle était heureuse, elle aimait bien sa maman et son papa. Finalement, il fallait recommencer une nouvelle vie. Et il lui fallait reprendre sa vie là, où elle s’était arrêtée. Tamara, donc, de son vrai prénom, allait aujourd’hui retrouver son vrai père, celui qui lui avait donné naissance, tenant la main fermement de Jennifer, elle était douteuse et stressée. Et si jamais, i ln’allait pas lui plaire, et si jamais, son père ne voulait pas d’elle. Et en même temps, elle, elle voulait rester avec ses parents qui l’avaient élevée pendant deux ans. Elle n’avait pas cherché à comprendre, restant légèrement en retrait derrière Jennifer quand celle-ci sonna à la porte. Elle était gentille quand même cette dame qui était en train de l’accompagner. Pour la rassurer elle lui dit :

    « Tu sais Tamara, ton papa il te cherchait beaucoup pendant ces dernières années… »

    Tamara ne répondit pas à cette phrase, elle restait silencieuse, elle voulait retourner avec Jenna sa maman fausse, elle était gentille… Attendant toujours que la porte s’ouvre, elle était à la fois stressée de voir son véritable père, et ne voulait pas du tout.
Revenir en haut Aller en bas
Casey Oakley

Frozen Heart
• The player : Civ
• I'm here since : 13/03/2010
• My number of posts : 493
• Avatar : Jared Leto

• My age : 16 ans / 5 mai
• My job : Lycéen / "Ado à tout faire" au cinéma
• My dwelling : Chez ma soeur

___ MORE
• Statut: Collectionneur(euse)
• Relationship:
• Children: C’est quoi ça ?
MessageSujet: Re: On finit toujours par retrouver les disparus ?   Sam 8 Mai - 22:51

Quelques semaines plus tôt

- Nous avons retrouvés votre fille. Elle se porte bien.

A ce coup de fil, qu'il avait désespérement attendu durant plus de 2 ans, Kay avait eut l'impression qu'un poid énorme venait soudain de s'envoler de ses épaules. Son ange était en vie, il allait la retrouver. Pour la première fois depuis le début de ce cauchemars, il c'était laissé aller à ses émotions et avait éclaté en sanglots, tombant à genou au milieu de son salon. Jamais encore il n'avait ressentit un soulagement si intense, un tel bonheur.

Tout de fois, cette euphorie laissa rapidement place à l'inquiétude. Tant de choses c'était produite dans la vie de sa fille en 2 ans. Se souvenait-elle seulement de lui ? Dès l'annonce de son retour, Kay n'avait pour ainsi dire plus quitté les autorités compétentes, à la fois fou de joie et effrayé à l'idée de pouvoir enfin revoir sa fille avant qu'elle ne retourne chez sa mère à New York. Il avait même déjà commencé à envisager de retourner vivre là-bas pour être auprès d'elle. Tout de fois, les choses prirent une tournure inattendue. En effet, après moultes recherches et inspections, les services sociaux décidèrent de confier Tammy non pas à Caly... mais à lui !

Les semaines qui suivirent furent probablement les plus longues mais aussi les plus courte de toute sa vie. La responsable du dossier lui avait expliqué que malheureusement, comme il le craignait, Tamara n'avait pas de souvenir de ses premières années auprès de ses vrais parents. Ainsi, le retour pouvait être difficile pour elle. Mais peu importe, Kay était prêt à tout pour sa fille. Ainsi, il avait passé des jours entiers avec le pédopsychiatre a apprendre à comment ne pas mettre trop de pression sur l'enfant. Il avait également légèrement revu la décoration du salon. En effet, il retira l'immense portrait de Tamara trônant au dessus de la cheminée, chose qui aurait pu la stresser selon le spécialiste, et ne laissa que les cadres la représentant avec lui ou Caly. Il avait également retiré le véritable squelette qui avait été placé dans l'entrée mais sinon la décoration était restée très gothico-vampire, comme l'avait été celel de l'appartement qu'ils avaient occupé à New York.

La chambre de Tammy lui posa plus de problèmes lorsqu'il réalisa qu'il n'avait pas la moindre idée de ses goûts. Quel était sa couleur préférée ? Qu'aimait-elle ? Il en avait pas la moindre idée. A ce constat, il avait passé plusieurs heures dans cette pièce, réalisant le défi qui alalit les attendre tous les deux.

Finalement, il avait opté pour une chambre clair dans les tons blanc et jaune clair sans pour autant trop la décoré, jugeant qu'il serait mieux que sa fille s'en charge elle-même selon ses goûts afin qu'elle puisse s'y sentir chez elle.

Le jour J

Kay c'était levé de bonne heure, incapable de rester au lit à rien faire. Il tournait en rond comme un lion en cage. Tamara devait arriver en fin de matinée. Il vait pu voir des photos mais il ne l'avait pas encore "rencontrée" et cela l'inquiétait au plus haut point. En fait, il n'avait jamais été aussi nerveux de toute sa vie. Durant un moemnnt il avait même faillit appeler Caly pour lui demander de venir à L.A mais il avait vite changer d'avis. Il allait vivre avec Tamara, les choses be seraient pas facile mais il fallait qu'il y fasse face seul.

Quand il crû que la nervosité allait le rendre totalement dingue, il entendit sonner à la porte.

Durant une seconde, il resta interdit, fixant la porte la gorge nouée. Elle était là. Avalant difficilement sa salive, il remarqua que sa main tremblait lorsqu'il la posa sur la poignée de la porte. Prenant une dernière inpiration, il se rappela les derniers conseils du pédopsychiatre. Même s''il en ressentait le besoin, il devait éviter les trop grandes effusions physique si elle n'en manisfestait pas l'envie.

Konrad ouvrit enfin et adressa un sourir nerveux à Jennifer, la responsable du cas "Von Kassel" avant de poser imédiatement son regard sur Tamara en santant son coeur faire un triple perilleux dans sa poitrine. Elle était belle comme tout, la plus magnifique des fillettes. Aussitôt, il sentit les larmes monter à ses yeux maquillés, comme c'était son habitude, et fut incapable d'en retenir une qui coula le long de sa joue alors qu'il murmura d'une voix nouée.

- Mein Engel...

Il n'avait qu'une envoe c'était de se précipiter vers elle et de la serrer dans ses bras comme jamais pour ne plus jamais la lâcher mais son air craintive, le fait qu'elle se tienne en retrait, le retînt de le faire. A la place, il s'effaça élégamment en ouvrant complètement la porte pour reprendre d'une voix un peu plus assurée avec son accent allemand très marqué.

- Entrez, je vous en prie.

Refermant la porte derrière elles, il les dirigea jusqu'au salon.

- Prenez place. Je peux vous servir quelque chose ?



Gif by Me
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
MessageSujet: Re: On finit toujours par retrouver les disparus ?   Sam 8 Mai - 23:32

  • Les yeux bleus fixant cet homme devant elle. Toujours aussi perplexe, la petite Tamara avait presque envie de repartir en courant, restant néanmoins face à cet homme qui pleurait. Pourquoi il pleurait ? Elle avait raison alors, peut être ne voulait-il pas la voir, peut être qu’il ne souhaitait pas revoir sa fille disparue depuis deux ans. On lui avait expliqué également qu’après sa disparition, ses parents s’étaient séparés, et qu’on allait la confier à son père… Pourquoi ? Elle n’en avait aucune idée, par la même occasion, elle découvrirait un peu mieux son passé peut être. La madame qu’elle était allée voir, lui avait expliqué beaucoup de choses, et s’était assurée qu’elle n’avait rien subi de traumatisme par exemple. Après tout, on ne sait pas ce qui se passe quand les enfants se font enlever. Heureusement cette fois-ci mise à part en mal d’enfant, Tamara avait eu une chance d’être retrouvée peut être, il fallait bien avouer que vivre comme ça en cavale c’était marrant au début, mais peut être qu’elle aurait su se poser des questions en grandissant et donc, attirer l’attention et entamer les pires scénarios. Mais non, elle était là, n’avait subi aucun violence. Rien du tout, elle était parfaitement en bonne santé.

    Tombant nez à nez avec celui qui était son père, son véritable père, celui qui lui avait donné la vie. Elle le regardait bien, il était maquillé et il pleurait comme elle l’avait remarqué, et il parlait une drôle de langue au début, elle n’avait pas compris. Elle ne comprenait pas sa langue, comment est ce qu’elle allait faire pour lui parler si elle ne comprenait pas sa langue, cette fois-ci la petite Tamara prit peur, jusqu’à l’entendre s’exprimer dans un anglais correct avec un accent. Bizarre également. Elle, elle parlait l’anglais sans accent, elle semblait étrangère totalement à cet homme et c’était ça qui l’effrayait, le fait de ne pas savoir qui il était, ne le connaissant ni d’Eve, ni d’Adam… Peur de ne rien trouver de commun avec lui, et de ne pas s’entendre avec. Comment faire dans cette situation. Jennifer poussa la jeune Tamara dans l’entrée pour qu’elle puisse découvrir le loft…

    « C’est ici que j’vais venir vivre ? »

    Demanda-t-elle à Jennifer en se dirigeant vers le salon où elle s’installa avec Jennifer. Quand il lui demanda si elle voulait quelque chose à boire, elle secoua la tête de droite à gauche. Non, elle n’avait pas soif, pas faim, elle avait une drôle de boule au ventre. Elle ne connaissait pas cet endroit, tout lui était étranger, elle aussi était une étrangère. Elle se sentait mal. Elle n’arrivait pas à comprendre comme ça, du jour au lendemain presque on lui demandait de passer d’Alyson à Tamara. Comme si c’était facile pour une enfant de six ans. Regardant Jennifer, elle comprenait rapidement que la jeune femme n’allait pas rester ici avec elle indéfiniment, malheureusement. Elle l’aimait bien, elle avait confiance en elle.

    Jennifer : « Non merci. Oui Tamara, tu vas venir vivre ici avec ton papa. »

    Tamara continuait à regarder autour d’elle c’était joli ici quand même. C’était plus joli que là où elle avait vécu auparavant.

    « C’est joli… » Dit-elle toujours en regardant autour d’elle. Un peu lunatique, comme enfant, elle n’avait pas pris l’habitude de cotoyer beaucoup de monde pendant sa disparition, elle était toujours restée avec sa « mère » et son « père ». Elle ne sortait pas, restait toujours chez elle avec soit son père, soit sa mère et c’était comme ça. Pas autrement. Après tout quand on y pensait, il ne fallait pas la reconnaitre.
Revenir en haut Aller en bas
Casey Oakley

Frozen Heart
• The player : Civ
• I'm here since : 13/03/2010
• My number of posts : 493
• Avatar : Jared Leto

• My age : 16 ans / 5 mai
• My job : Lycéen / "Ado à tout faire" au cinéma
• My dwelling : Chez ma soeur

___ MORE
• Statut: Collectionneur(euse)
• Relationship:
• Children: C’est quoi ça ?
MessageSujet: Re: On finit toujours par retrouver les disparus ?   Dim 9 Mai - 11:26

Il suffi à Kay de voir la surprise sur le visage de sa fille lorsqu'il l'appela par le surnom qu'il lui avait toujours donné pour comprendre que non seulement elel n'avait effectivement aucun souvenir de son passé mais que en plus elle avait oubliée l'Allemand, langue qu'elle parlait couramment avec lui à l'époque. Cela n'avait rien d'étonnant après tout, elel n'avait pas due entendre un eul mot de sa langue paternel depuis son enlèvement mais cela donna tout de même un nouveau pincement au coeur de Kay. Cette petite fille ne serait jamais plus la Tamara qu'il avait connu. Ce qu'elle avait vécut, et ce qu'elle vivait encore, l'avait changée. Mais peu importe après tout, elle restait sa fille qu'il aimait plus que tout au monde et cela ça ne changerait jamais.

Il les suivit jusqu'au salon, s'apercevant que la petite n'avait encore parlée qu'a Jennifer pour le moment. Konrad en sentit un léger pincement de jalousie. IL était évident que Tammy se sentait plus à l'aise avec cette inconnue qu'avec lui. Mais après tout, c'était lui l'inconnu pour elle.

Kay eu une envie fulgurante d'un double whisky sec mais il estima que ce n'était pas vraiment le moment le plus approprié et préféra ne rien prendre non plus quand ses 2 convives refusèrent son offre.

C'est alors que Tamara annonça qu'elle trouvait le salon joli, se qui décrocha un petit sourire chez Kay. Il avait un peu craint que la décoration très gothique-vampire l'effraie mais peut-être, l'espérait-il du moins, trouvait-elle cela joli parce que tout au fond de sa mémoire, elle gardait une petite bride de souvenir de l'appartement de New York décoré dans le même genre ?

- Je suis content que cela te plaise. Ta chambre est plus... normale mais tu pourra la décorer à ton goût

Doucement, il s'accroupit devant Tamara pour être à sa hauteur et lui adressa son plus radieux sourire, celui que extrêment peu de gens avait l'occasion de voir d'ailleurs. La presence de Jennifer le mettait un peu mal à l'aise, c'était comme d'avoir un chaperon mais il ne s'en formalisa pas en reprenant la parole d'une voix douce ou avait disparu le petit tremblement de tout à l'heure. Délicatement, il prit une des mains si douce de sa fille et la regarda dans les yeux en tâchant d'avoir un air confiant. Confiance qu'il était bien loin de ressentir d'ailleurs.

- Ecoute mein En... mon ange, je sais que ce n'est pas facile pour toi et tu peux me croire, cela ne l'ai pas pour moi non plus. Il va falloir qu'on apprenne à se connaitre à nouveau toi et moi mais si on se serre les coude je suis sûr qu'on peut y arriver et être à nouveau une famille tout les deux. Tu veux bien essayer ?

Une fois de plus, Kay sentit les larmes lui monter aux yeux, un comble pour un homme qui n'avait plus pleurer depuis des années, mais il parvînt cette fois-ci à les retenir. Être un parfait étranger pour son enfant était une expérience qu'il ne souhaiterais même pas à son pire ennemi mais heureusement, il n'était pas du genre à baisser les bras et il était bien décidé à tout faire pour reconquérir le coeur de sa fille.



Gif by Me
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
MessageSujet: Re: On finit toujours par retrouver les disparus ?   Dim 9 Mai - 13:00

  • Petite fille qu’elle était, regardant ce salon, oui en effet ce n’était pas commun, mais en même temps, elle aimait. Elle avait l’impression de reconnaitre cet endroit, comme si, c’était un peu où elle avait vécu déjà, même sans s’en souvenir. Après tout, le subconscient ou bien l’inconscient ne nous permettaient jamais de tout oublier, ils étaient là, justement pour qu’on se souvienne même sans le savoir, dans les rêves, ou autres. Et c’est ainsi peut être que la jeune fille aimait cette décoration, comme si ça la rattachait à quelque chose. Quelque chose qu’elle avait connu auparavant. Du haut de ses six ans malgré tout, elle ne pouvait pas autant dire qu’elle se souvenait de tout. Elle aurait aimé, elle savait que ça aurait facilité le travail de beaucoup de personnes, mais quand pendant deux ans on fait apprendre à quelqu’un de devenir quelqu’un d’autres, c’est difficile de redevenir la vraie que nous sommes. Alyson-Tamara, elle ne savait plus vraiment qui elle était au final, elle était Tamara, elle est devenue Alyson, et enfin elle se retrouve Tamara. Difficile à assimiler au tout début. Surtout pour Tamara qui ne comprenait pas grand-chose. Regardant toujours autour d’elle, elle souriait pour la première fois de la rencontre.

    Une chambre plus normale ? Et à elle ? Vraiment. Tamara était surprise, ses chambres d’avant était ce qu’il y avait de plus commun. Un lit, une table de chevet et quelques jouets pour qu’elle passe le temps. Mais rapidement, toutes étaient les mêmes, chaque fois qu’elle changeait. C’était toujours aux couleurs violet-rose, peut être parce que l’autre Alyson aimait cette couleur. Elle s’était donc mise à aimer cette couleur. Le violet clair. Elle adorait cette couleur, d’ailleurs le tee-shirt qu’elle portait le justifier. Elle trouvait que ça lui rappelait les couleurs de fleurs, que c’était fleuri en fait, et que ça lui plaisait tout simplement.

    « J’aime le violet. Je pourrai peut être la décorer avec un peu de violet ?! »

    Puis elle regarda autour d’elle encore, jusqu’à que Kay se mette à son hauteur pour lui parler. Elle l’écoutait, il recommença avec sa drôle de langue. Elle comprit que ça voulait dire quelque chose d’amical, et de sympathique, vu qu’il semblait à chaque fois s’adressait à elle. Apparemment cette langue pouvait peut être les lier. Et dire qu’avant elle était parfaitement bilingue, qu’elle comprenait aussi bien l’Allemand que l’Anglais, et qu’elle parlait qu’avec son père dans cette langue. Elle la pratiquait même bien. Mais elle avait tout perdu, parce que pendant deux ans elle n’avait parlé que l’Anglais. Uniquement cette langue. Après tout les deux autres ne comprenaient pas l’Allemand.

    « Je veux bien essayer. Mais est-ce que vous m’apprendrez votre langue ? Et puis pourquoi il n’y a pas de maman ici ? »

    Et voilà, les questions commençaient…
Revenir en haut Aller en bas
Casey Oakley

Frozen Heart
• The player : Civ
• I'm here since : 13/03/2010
• My number of posts : 493
• Avatar : Jared Leto

• My age : 16 ans / 5 mai
• My job : Lycéen / "Ado à tout faire" au cinéma
• My dwelling : Chez ma soeur

___ MORE
• Statut: Collectionneur(euse)
• Relationship:
• Children: C’est quoi ça ?
MessageSujet: Re: On finit toujours par retrouver les disparus ?   Dim 9 Mai - 14:11

Le violet... Kay n'avait pas vraiment tapé juste avec le jaune pâle qu'il avait choisit pour son aspect plus neutre que le rose ou le bleu. Heureusement qu'au final il n'y avait que les draps de lit et les rideaux de jaune.

- Oui bien sûr. Tu sais quoi ? Demain on ira au centre commercial acheter de quoi décorer ta chambre à ton goût tu en dis quoi ?

Tamara commençait à lui parler, ce qui était une bonne chose est un immense soulagement pour lui. Le son de sa voix était la chose la plus agnifique qu'il aille entendu. En réalité, tout chez sa fille enfin retrouvée l'émerveillait, rien de bien étonnant à ça ceci dit. Quel père n'était pas émerveillé par sa fille ? Surtout après une si longue séparation.

C'est alors que tomba LA question fatidique. Kay avait un peu eut l'espoir que Miss Jennifer aille expliqué la situation de couple de ses parents à Tamara mais visiblement, elle n'avait fait que survoler le sujet avec elle.

Cherchant une réponse adéquate qui n'enfoncerait pas trop son ex-femme à qui il en voulait toujours, il commença par répondre à sa première interrogation.

- Bien sûr que je pourrais te l'apprendre. C'est de l'Allemand. C'est parce que je suis né et que j'ai grandis en Allemagne ce qui fait de toi une demi-allemande. D'où ton nom de famille, Von Kassel. On ira en Allemagne voir tes grands-parents un jour, ils ont très envie de te revoir eux aussi.

D'autant que les pauvres n'avaient pas souvent eut l'occasion de la voir avant son enlèvement. Bon maintenant, le sujet plus délicat de Caly. A ce que Konrad en savait, les services sociaux l'avait choisit lui pour des raisons évidentes de stabilité et de finances. Caly avait toujours été une artiste frivole dans l'âme vivant dans l'insouciance d'un jour à l'autre. De plus, Caly était actuellement tout bonnement inateignable. Une fois de plus, Caly avait "disparue" et restait introuvable. C'était sa spécialité de partir Dieu sait où sur un coup de tête. Si les services concernés n'avaient pas encore pu la contacter cela pouvait très bien être parce qu'elle faisait un pélerinage silencieux dans l'Himalaya ou qu'elle voyageait en auto-stop à travers l'Europe de l'Est.

Kay lui avait non seulement un emploi fixe qui lui permettait de passer du temps avec Tamara mais de plus il était financièrement très à l'aise grâce à la petite aprtie d'héritage de son père qu'il avait déjà touché à ses 30 ans. De plus, il était l'unique héritier Von Kassel... Il était donc parfaitement en mesure d'élever un enfant mais comment expliquer cela à une fillette de 6 ans ?

Il se redressa, se dirigea vers une des bibliothèques et revint avec un cadre dans lequel était mit une photo les représentant tout les trois, Caly, Tamara et lui dans un parc ensoleillé. Les deux gothiques affichaient des sourire rieurs et radieux, assit dans l'herbe, tout serrant tout deux une Tamara âgée de 3 ans riant aux éclats.

Kay tendit la photo à sa fille en lui désignant la très belle rousse incendiaire au sourire espiègle.

- C'est elle ta maman. Quand tu as disparue, les choses ont été très difficile pour nous. On était vraiment très triste et en colère alors on a commencé à beaucoup se disputer. Alors on a décider de divorcer. Au dernières nouvelles elle vit toujours à New York. On ira la voir elle aussi quand ce sera possible.

Après tout, malgré son ressentiment Kay était forcé d'admettre que Caly avait le droit elle aussi de serrer enfin à nouveau sa fille dans ses bras. Chose que d'ailleurs lui-même mourait d'envie de faire. Mais ils commençaient tout juste a communiquer tout les deux et il craignait qu'une telel effusion fasse plus peur qu'autre chose à sa fille. Ainsi, il décida de bouger un peu pour chasser cela de son esprit.

- Et si on allait voir ta chambre ?



Gif by Me
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
MessageSujet: Re: On finit toujours par retrouver les disparus ?   Dim 9 Mai - 15:15

  • Elle se sentait de mieux en mieux dans cet univers, même si ce n’était pas encore ça. Bien sur, il lui proposa d’aller faire les boutiques pour réaménager sa chambre à ses goûts comme elle voulait. Cela fit sourire la petite fille qui était heureuse. Elle allait pouvoir avoir une chambre selon ce qu’elle aimait. Comme c’était une bonne nouvelle pour la petite fille. Même si ces deux personnes qui l’avaient retirée à sa famille, étaient gentilles avec elle, il était vrai qu’elle était toujours Alyson, et devait devenir Alyson. Dure… Au début, puis on s’habitue je pense comme on dit.

    « Oui ! Ca sera super, je pense ! »

    Konrad faisait absolument tout pour que la petite demoiselle se sente à son aise dans ce loft qui était en train de devenir son nouveau chez elle. Puis elle prenait, un peu confiance en elle. Aussi, il fallait qu’elle s’habitue à cette nouvelle vie. Désormais, elle devrait l’apprendre, à l’appeler Papa. A dire tu, au lieu du vous qu’elle utilisait depuis le début. Bref, redevenir Tamara Von Kassel au lieu d’Alyson McDonought. Dure, dure, vraiment changé d’identité comme ça. Il lui fit quand même part du fait qu’elle était à semi Allemande, et donc pour ça qu’il le parlait lui. Vu qu’il avait hérité de cette langue, ainsi que dans son accent.

    ]« Von Kassel… C’est bizarre comme nom quand même. Mais c’est long aussi l’Allemagne… Ce n’est pas en Amérique en tout cas. »

    Non, elle ne disait pas qu’elle n’aimait pas son nom au contraire, elle aimait bien, ça donnait un peu d’originalité à son nom totale. Après tout, tant qu’à changer, autant le faire totalement non, la jeune fille sourit à Jennifer qui était toujours là à la surveiller. Pour vérifier qu’elle aille bien, après tout, il fallait être sure qu’elle se sentait à son aise. Ce qui était normale. Concernant sa mère, les assistantes sociales avaient été clair sur deux points, elle ne vivait pas à Los Angeles, et ne pouvait pas accueillir sa petite fille. Elle vivait à New York elle le savait. Il lui tendit un cadre avec trois personnes. A cet instant, Tamara sentit les larmes montaient, en caressant le cadre. Elle était belle la dame rousse, et le monsieur était le même que face à elle. Et la petite fille, riant aux éclats, lui ressemblait beaucoup. C’était elle, c’était elle la petite fille dans les bras de ses parents.

    « Elle est jolie. Et c’est moi la petite fille ? Elle est jolie… »

    Elle riait aux éclats, relevant sa main pour essuyer une larme qui coulait sur sa joue. Tamara avait tellement l’impression d’être une totale étrangère face à cette fille sur cette photo et pourtant, c’était bien elle. La petite brune sur la photo dans les bras de sa mère et son père.

    « New York c’est là où était avant hein ? »

    Des questions successives, la jeune fille releva les yeux quand il lui proposa d’aller voir sa chambre. Elle se leva :

    « Oui, je veux bien. »
Revenir en haut Aller en bas
Casey Oakley

Frozen Heart
• The player : Civ
• I'm here since : 13/03/2010
• My number of posts : 493
• Avatar : Jared Leto

• My age : 16 ans / 5 mai
• My job : Lycéen / "Ado à tout faire" au cinéma
• My dwelling : Chez ma soeur

___ MORE
• Statut: Collectionneur(euse)
• Relationship:
• Children: C’est quoi ça ?
MessageSujet: Re: On finit toujours par retrouver les disparus ?   Dim 9 Mai - 15:44

L'élan d'enthousiasme de Tamara fit sourire Kay. Certes cela ne serait pas facile mais elel avait 6 ans, pas 16. A cet âge-là les enfants s'acclimatait encore relativement facilement. Du moins l'espérait-il. Quant à sa remarque sur le mot Allemagne, cela le fit même légèrement rire.

- Non ce n'est aps en Amérique. C'est un pays qui se trouve sur un autre continent, en Europe. Je te montrerais sur une carte.

Il lui tendit alors la fameuse photo de famille tout en observant la réaction de la petite.

- Oui c'est toi la petite fille. Tu avais 3 ans sur cette photo.

Comment résister à l'envie de serrer sa fille dans ses bras en voyant une larme rouler sur sa joue. Plus ça allait en avant et plus Kay avait envie de mettre son poing dans la tronche du pédopsychiatre et de ces foutus conseils pour ne pas traumatiser d'avantage Tamara. Elle paraissait si petite et fragile et en même temps si forte et courageuse à la fois. Kay devait admettre qu'il reconnaissait-là typiquement l'héritage de son ex-femme.

Observant sa fille, il passa doucement sa main sur sa joue si douce pour la réconforter pendant qu'elel continuait avec ses questions.

- Oui tu es née là-bas. On vivait en plein centre ville, tout en haut d'une grande tour. Nous avions une très vieille voisine qui avait un tout petit chien, vraiment minuscule, avec lequel tu adorais jouer.

En donnant des détails, Kay espérait réveiller quelques souvenirs enfouis chez Tamara. D'autant que personnellement, il avait toujours détestait ce fichu Spiky qui était un espèce de mixte entre un chihuahua et un rat. Pour Kay, un chien digne de ce nom devait au minimum faire 35 kilos, pas 3.5 mais Tammy avait une adoration pour cette espèce de truc. Probablement parce qu'il avait la taille d'un jouet en beaucoup plus vivant.

Lorsque la petite accepta d'aller voir sa chambre, Kay jeta un coup d'oeil à Jennifer, espérant qu'elel aurait la gentillesse de les attendre en bas pour leur permetre de rester un peu seul à seul, même si ils allaient vivre seul à seul dès le jour même, puis il se dirigea vers l'escalier se trouvant au centre du hall d'entrée, proposant sa main à Tammy sans pour autant la forcer à la prendre.

- Je suis désolé, ta chambre n'est pas très violette pour le moment et comme je ne sais pas trop ce que tu aimes comme jouet, je me suis contenté du minimum. Je me suis dis que pour ça aussi tu préférerais choisir toi-même au magasin demain

Surtout que Kay c'était retrouvé comme un idiot face au rayon jouet avec pas la moindre idée de quoi prendre. Son banquier allait être bon pour frôler l'infarctus en regardant ses débits sur sa carte le lendemain.



Gif by Me
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
MessageSujet: Re: On finit toujours par retrouver les disparus ?   Dim 9 Mai - 16:27

  • Il fallait avouer que l’Allemagne c’était trop loin pour que l’enfant connaissent. Elle savait où était le Canada et le Mexique, mais sa connaissance géographie s’arrêtait aux deux frontières longeant les Etats-Unis. Voilà sa connaissance géographique, en même temps, elle n’avait jamais vraiment étudié. C’était sa mère qui lui avait appris un peu à lire, même si ça s’était arrêté à des petites histoires qu’elle ne comprenait pas toujours. Donc à 6 ans, elle savait un peu lire, et presque pas écrire, autant dire que niveau lacune scolaire c’était le plus gros.

    « 3 ans j’étais toute petite alors. »

    C’était aussi vers cette période qu’elle avait été enlevée, prise par une femme tandis que sa mère l’avait laissé quelques minutes sans surveillance. Quelques minutes suffisantes pour que la femme puisse prendre Tamara et se sauvait avec, laissant une famille dans la plus profonde tristesse. Il lui rappelait un peu ses souvenirs passés. Un grand appartement au dessus de la rue, avec une voisine.

    « Spiky… Il était tout petit, tellement petit qu’il faisait la taille de mon ours. Je l’aimais bien. »

    Elle semblait retourner en arrière, elle se souvenait de Spiky, ou du moins de quelque chose comme ça. Tout simplement parce que pendant son enlèvement elle avait nommé la peluche que sa mère lui avait donné, Spiky, et elle ressemblait à un chien. Tamara ne savait pas pourquoi, mais en mettant tout bout à bout. Ca tenait debout, et c’était comme ça qu’elle se souvenait. Oui, ça lui revenait par morceau, même si elle ne se souvenait pas précisément de ses parents, il y avait une grande part d’ombre. Peut être qu’avec le temps, elle y arrivera à tout remettre dans l’ordre. Pour tout faire coïncider.

    En se levant, elle avança avec lui, Jennifer resta dans le salon, elle ne semblait pas forcément du même avis que Tamara au niveau de la décoration. Mais peu importe tant que ça plaisait à Tamara c’était tout ce qui comptait, le fait que cette gamine soit bien avec son père après tout ce qu’elle avait vécu. Tamara avançait en arrivant devant l’escalier. Elle accepta la main de son père. Après tout… C’était son père, même si Tamara ne le considérait pas totalement comme ça. Elle savait que c’était son père, c’était tout ce qui importait à l’instant.

    Montant, elle entra dans la chambre, lâchant la main de Kay, puis regarda une nouvelle fois surprise sa chambre, tout était si nouveau pour elle.

    « Ca me fait penser au soleil, comme celui qu’il y a ici à Los Angeles… C’est joli. »

    Elle regardait toujours autour d’elle.

    « Maman aimait le jaune beaucoup. »

    Tamara avait gardé néanmoins cette habitude d’appeler maman la femme qui l’avait prise à ses véritables parents.

    « Pourquoi elle m’a prise à vous si j’étais pas sa fille ? Elle était gentille quand même, très gentille même. »
Revenir en haut Aller en bas
Casey Oakley

Frozen Heart
• The player : Civ
• I'm here since : 13/03/2010
• My number of posts : 493
• Avatar : Jared Leto

• My age : 16 ans / 5 mai
• My job : Lycéen / "Ado à tout faire" au cinéma
• My dwelling : Chez ma soeur

___ MORE
• Statut: Collectionneur(euse)
• Relationship:
• Children: C’est quoi ça ?
MessageSujet: Re: On finit toujours par retrouver les disparus ?   Dim 9 Mai - 17:17

« 3 ans j’étais toute petite alors. »

- Minuscule, répondit Kay en riant.

Le fait que Tamara sembla se souvenir quelque peu de Spiky la crevure était plutôt bon signe. Jamais encore Kay aurait imaginer être reconnaissant envers cet espèce d'horreur à 4 pattes.

Lorsque Tammy lui prit la main, Kay sentit qu'ils étaient sur la bonne voie. Il ne comptait pas l'obliger à l'appeler papa tout de suite ni à être "Tamara" en laissant "Alyson" de côté. Ainsi, il préférait plutôt laisser la petite y aller à son propre rythme.

L'escaliers donnait au centre d'un étage en balcon. Il n'y avait pas de couloir, juste des series de 3 portes à gauche, à droite et en face de l'escaliers, le reste étant une longue balustrade ouverte sur le hall d'entrée. Kay prit la direction de la droite et ouvrit la première porte.

La chambre était vaste, comme c'est souvent le cas dans les loft de ce genre, et très lumineuse. Tout de fois, elle avait encore des allures de chambre d'exposition.

Il y avait une banquette couverte de gros coussin sous les 3 fenêtres où pendaient de chaque côté des rideaux jaune, un lit aux fameux draps jaune une porte donnant sur le dressing room, un bureau avec une chaine hi-fi et tout un équipement de dessin digne d'une mini graphiste, un coffre à jouets, une vraie coiffeuse et une bibliothèque encore assez vide où avait déménagé le bocal rond de bubulle, le poisson rouge fétiche de Kay.

Quelques peluches étaient rangées, alignées sur le coffre à jouet ainsi qu'une Barbie Princesse flanquée de petites fées assorties dont Kay n'avait pas retenu les noms bien précis qui avaient été inscrit sur les boites.

Sur le lit était posée le seul jouet qui n'avait pas l'air flambant neuf. Une poupée de chiffon à l'effigie de Lenore, the cute little dead girl, petite icône gothique aux allures de petite fille blonde zombie comique, l'ancien doudou de Tamara resté au parc lors de son enlèvement.

Spoiler:
 

A priori, la chambre, même jaune et non violette, plaisait à la petite. Tout de fois, lorsqu'elle fit remarquer que c'était là la culeur préférée de sa ravisseuse, Kay se maudit intérieurement d'avoir choisit cette couleur qui rappelait à sa fille cette femme. Il était même prêt à repeindre les murs blanc en violet s'il le fallait pour chasser cette femme de l'esprit de Tamara et la question suivante de Tamara n'aida pas vraiment les choses.

"Parce que c'est un monstre égoïste et sans coeur qui n'a pas hésitée à détruire deux personnes en leur enlevant ce qu'ils avaient de plus cher uniquement pour satisfaire une envie d'enfant."

Voila ce que Kay pensait de cette satanée femme et de son époux mais il ne pouvait pas vraiment répondre cela à Tamara qui, elle, continuait de la considérer comme sa mère.

Poussant un petit soupire en cherchant ses mots, Kay s'asseya sur le bord du lit et fit signe à Tamara de le rejoindre.

- Des fois, les gens font des choses très mal sans vraiment s'en rendre compte tu sais.

Kay ne savait pas grand chose des motivations des ravisseurs de sa fille, le procès n'yant même pas encore eut lieu mais il voulait être franc avec Tamara. Après tout, elle méritait de connaitre la vérité. Tout de fois, ce n'était pas le genre de vérité facile a expliquer à une enfant de cet âge.

- Madame McDonought était très malheureuse parce que sa petite fille est morte et un jour, au parc, elle t'as vue et tu ressemblait tellement à sa fille qu'elle a décidée de te prendre avec elle. Elle était tellement contente de t'avoir trouvée qu'elle n'a pas pensée à nous, tes vrais parents, et au fait qu'en te prenant à nous, elle nous rendait aussi malheureux qu'elle l'avait était elle-même avant tu comprend ?

Bien plus malheureux même. Quand une personne meurt, on peut faire son deuil mais ne pas savoir si son enfant était morte ou en vie, bien portante ou vivant un vrai supplice, il n'y avait rien de pire. Kay n'oublierait probablement jamais le jour où l'inspecteur lui avait demander de passer au poste de police pour regarder des photos d'une petite fille dont la description correspondait à Tamara. Des photos tout juste saisies dans l'ordinateur d'un pédophile.

- Mais je suis content de voir qu'elle a prit bien soin de toi. Tu es devenue la plus jolie petite fille qu'il y aille. Une vraie petite Princesse



Gif by Me
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
MessageSujet: Re: On finit toujours par retrouver les disparus ?   Dim 9 Mai - 18:00

  • Une fois en haut, dans cette fameuse chambre qui lui rappelait le soleil de Californie. La chambre était ensolleillée par une large fenêtre, très éclairée, elle respirait la joie de vivre comme la petite fille qui était devant la fenêtre pendant un instant. Elle regardait toujours en inspectant la chambre, il y avait une bibliothèque, un bureau avec une chaine hifi, tout un kit de graphisme, des jouets, beaucoup de poupées, des Barbies. Non la petite ne connaissait pas leur nom, mais savait que c’était des Barbie, après tout, toutes les petites files en avaient. Des peluches autour des poupées, tout cela sur un coffre à jouets. La petite restait un peu surprise par tout cet aménagement, c’était tellement joli. La jeune fille aimait beaucoup sa nouvelle chambre. Même si elle était très grande pour une fille de six ans. Immense ! Elle ne savait pas comment elle arriverait à s’endormir dans un aussi grand espace. Mais la question actuellement, elle ne voulait pas se la poser, et garder à ses yeux cette magnifique chambre, elle était belle. Magnifique ! C’était la seule chose que la jeune fille arrivait à penser.

    En tournant la tête vers Kay, la jeune Tamara, continuait à observer avant de se diriger vers le lit pour attraper la petite poupée gothique. Replaçant une de ses mèches derrière son oreille, elle regardait attentivement cette poupée qui lui rappelait beaucoup de choses. Elle ne la quittait pas, jamais auparavant, dormant avec, même en allant au parc, elle ne la quittait jamais, toujours dans ses mains. Même qu’une fois, alors qu’elle devait prendre son bain, elle voulait plonger sa poupée dedans. Heureusement que sa mère lui en avait empêchée, mais elle était toujours proche d’elle. Toujours à ses côtés, regardant aussi ses vêtements, elle remarquait que ça n’avait pas changé. Après son enlèvement, elle avait pleuré pour avoir Lenore, jamais on ne lui avait rendu, elle avait fini par oublier, en la remplaçant par un des doudous d’Alyson. Un petit chien, tout petit.

    Elle s’assit à ses côtés, tout en l’écoutant. Attentivement, serrant sa poupée dans ses bras, on aurait presque retrouvé une Tamara auparavant, mais elle ne serait jamais la même. Elle était à moitié Alyson, à moitié Tamara, elle ne savait pas trop se positionner face à ça. Elle avait donc joué le rôle d’une morte, d’une petite fille décédée, elle avait remplacé cette petite pour le plus grand plaisir de cette famille, tout en laissant deux autres personnes dans le plus grand doute sans savoir si leur famille se portait correctement.

    « C’est compliqué… Mais je crois. »

    C’était compliquée pour son esprit, elle regardait son père, puis baissa les yeux vers ses pieds. Elle avait remplacé Alyson. Elle avait prise sa place, alors qu’elle n’avait rien demandé, si on lui avait demandé son avis le jour de son enlèvement elle aurait dit qu’elle voulait rester avec Caly & Kay. Tandis que maintenant, elle aimait ses autres parents, beaucoup ! Ils l’avaient élevée pendant deux ans, comme si elle était Alyson. Et aujourd’hui tout était confus dans son esprit.

    « Maintenant maman elle est malheureuse parce qu’elle a perdu sa deuxième Alyson. Mais elle avait pas le droit de me garder, parce que c’est pas ma maman vraie… »

    Elle s’installa en tailleur sur le lit, en regardant son père face à face quand il lui dit qu’elle était devenue la plus belle de toutes les petites filles. Elle souriait…

    « Une princesse comme dans les contes de fée ? »
Revenir en haut Aller en bas
Casey Oakley

Frozen Heart
• The player : Civ
• I'm here since : 13/03/2010
• My number of posts : 493
• Avatar : Jared Leto

• My age : 16 ans / 5 mai
• My job : Lycéen / "Ado à tout faire" au cinéma
• My dwelling : Chez ma soeur

___ MORE
• Statut: Collectionneur(euse)
• Relationship:
• Children: C’est quoi ça ?
MessageSujet: Re: On finit toujours par retrouver les disparus ?   Lun 10 Mai - 19:17

Kay écouta sa fille avec un petit sourire. Elle était intelligente, pas le moindre doute la dessus. Elle avait bien mieux comprit la situation que ce que tout le monde avait semblé le penser. Et surtout, elle tenait bien mieux le coup qu'on aurait pu le penser. Kay n'avait jamais été aussi fière de sa fille.

- Ne t'en fais pas pour Madame McDonought, elle a des docteur qui vont bien s'occuper d'elle pour l'aider à être moins triste.

Probablement quelque part dans une prison d'état certes, mais elle aurait tout de même très certainement un suivit psychologique. Parcontre, Kay était bien incapable de parler de cette femme à Tamara comme étant sa mère, même s'il ne reprenait pas encore la petite lorsqu'elle le faisait. Il le ferait mais plus tard, lorsque Tamara se serait mieux adaptée à sa nouvelle vie si elle continuait a l'appeler ainsi.

La regardant s'installer en tailleur, Kay fut attendrit.

- Bien sûr comme dans les contes de fées ! La Princesse enlevée au Roi par une Dame très triste qui lui fait oublier qui elle est jusqu'au jour où des Chevaliers la retrouve et la ramène au Château. Cela dit, si tu pouvais attendre une 20aine d'années avant de partir avec le Prince Charmant j'avoue que je préférerai...

Papa poule ? Konrad ? Non si peu. Dans un élan d'affection qu'i ne parvînt pas à réprimer cette fois-ci, il ébourrifa la petite tête en souriant.

- Il y a justement des livres de contes de fées dans ta bibliothèque si tu les aiment. Je t'aiderais à les lire si tu veux.

Kay avait été mit au courant du retard scolaire de sa fille. Heureusement, de part son jeune âge, il n'y avait encore rien de dramatique et elle était encore en mesure de le rattraper dans un environnement adapté. D'ailleurs, il avait d'ores et déjà prit les devants en inscrivant sa fille dans une école privée très réputée de la ville, reconnue justement entre autre pour son excellent soutien scolaire. Le genre d'école que seule une classe sociale élevée pouvait s'offrir. En temps normal, Konrad n'appréciait pas vraiment ce genre de système privilégiant les plus fortunés, même si lui-même était millionnaire, mais l'avenir de Tamara était bien plus important à ses yeux que ses principes sur ce sujet. L'avantage de cette école était que Tamara pourrait rattraper son retard en étant bien mieux entourée que dans une institution publique tout en pouvant rentrer à la maison tout les soirs.

- Je t'ai inscrite dans une jolie école qui se trouve pas loin du tout d'ici. Tu pourra y aller quand tu te sentira prête d'accord ?

Après tout, il n'y avait pas urgence. A ce stade, Tamara n'était plus à une semaine près et si elle devait avoir une année de retard sur le cursus normal, ce ne serait pas un problème. Kay préférait de loin la voir prendre un an de retard plutôt que de la pousser trop tôt et de risquer de la destabiliser encore plus. Opinion que partageait d'ailleurs toute l'équipe de spécialistes et la Directrice de l'école.

- Et tu sais c'est quoi le mieux ? C'est que dans cette école tu n'aura même pas besoin de porter d'uniforme comparer aux autres écoles privées. Tu pourra y aller habillée comme tu veux.

Ce qui était aussi une bonne chose. Kay gardait un souvenir quelque peu mitigé de sa scolarité entièrement passée dans une école privée allemande coincé dans un uniforme qu'il ne pouvait plus voir en photo à force. Si la raison de cet accoutrement était que cela permettait à tout les enfants de se montrer égo, aux yeux de Kay cela les empêchaient surtout d'extériorisé leurs tempérements au travers de leurs tenues vestimentaires.



Gif by Me
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
MessageSujet: Re: On finit toujours par retrouver les disparus ?   Lun 10 Mai - 20:24

  • Des docteurs… Pff, les messieurs qui soignaient les maladies elle les appelait. Ce n’était pas vraiment les gens qui l’attiraient bien au contraire. Elle ne tombait pas souvent malade heureusement. D’ailleurs au cours des deux ans, elle n’était pas en voir un, tout simplement parce qu’elle n’avait rien attrapé de grave, que des petits rhumes soignables assez rapidement. Et donc rien de grave à se dire. Heureusement d’un côté, disons que les médecins, rien que de savoir qu’ils faisaient des piqures comme lui disait sa maman, elle n’avait pas envie, ça piquer les piqures et donc potentiellement ça pouvait faire mal. Et donc elle ne voulait pas avoir mal.

    « Donc des gentils médecins ?! »

    Puis il parla des contes de fée, donc elle était la princesse, sauvé par les policiers qui étaient les Chevaliers, le Roi c’était lui. Et puis le Prince Charmant. Elle n’en connaissait pas encore de prince charmant. Il lui ébouriffa même les cheveux, cela la fit sourire.

    « Si bien j’en connais même pas de Prince Charmant. Et puis une vingtaine d’années c’est longggg ! Très, très loin ! J’aurai… Beaucoup d’années avec moi non ? »

    Il lui parla ensuite des contes de fée dans sa bibliothèque :

    « Le soir pour m’endormir ?! »

    Finit-elle par demander. Elle avait l’habitude qu’on lui lise une histoire pour qu’elle trouve le sommeil, pour l’apaiser. Il lui parlait enfin de son éducation, à propos d’une école. Une jolie école, elle n’était jamais allée en classe, donc forcément pour elle, école signifiait quelque chose de bien. Et puis ce n’était pas loin d’ici. Mais ça voulait dire aussi retourner en communauté, elle ne savait pas vraiment comment pouvoir se mêler aux autres. Est-ce qu’ils étaient gentils ? Surement, après tout c’était des enfants comme elle non ? Donc ils ne pouvaient pas être méchants. Elle était gentille elle non ? Donc selon Tamara, tous les autres devaient être comme elle.

    « Ecole ? Donc pour apprendre à lire et tout ? Et puis elle est comment ? A quoi est-ce qu’elle ressemble ?! »

    Non, elle ne voulait pas forcément y aller. Enfin elle était impatiente de voir ce que c’était. Quand elle était aux services sociaux, on lui avait fait les éloges des institutions pour apprendre de nouvelles choses. Et puis apprendre à lire et écrire c’était une bonne chose non ?

    « Parce que quand on porte des uniformes on peut pas s’habiller comme on veut ?! Mais c’est pas cool ça. J’aime bien m’habiller comme je veux moi. Et puis comment on arrive à nous reconnaitre si on est tous habillés pareil ! »
Revenir en haut Aller en bas
Casey Oakley

Frozen Heart
• The player : Civ
• I'm here since : 13/03/2010
• My number of posts : 493
• Avatar : Jared Leto

• My age : 16 ans / 5 mai
• My job : Lycéen / "Ado à tout faire" au cinéma
• My dwelling : Chez ma soeur

___ MORE
• Statut: Collectionneur(euse)
• Relationship:
• Children: C’est quoi ça ?
MessageSujet: Re: On finit toujours par retrouver les disparus ?   Mer 12 Mai - 0:12

« Si bien j’en connais même pas de Prince Charmant. Et puis une vingtaine d’années c’est longggg ! Très, très loin ! J’aurai… Beaucoup d’années avec moi non ? »

Pas encore assez d'années au goût de Kay. Lui ? Un peu trop protecteur avec sa fille ? Non, du tout. Il était juste pas pressé de la voir ramener des garçons à la maison.

- T'en mieux si tu en connais aps encore et plus tard tu en connaitra, mieux se sera pour ma santé nerveuse... Et oui je te lirais des histoires le soir pour t'endormir. Je le faisais déjà avant tu sais ?

Caly et lui avaient pour habitude d'alterner chaque soir celui des deux qui lirait son histoire à Tamara. Une histoire un soir en anglais avec maman, une histoire le soir suivant en allemand avec papa. Sauf que désormais il n'y avait plus maman et que Tamara ne comprendrais plus rien aux histoires en allemand.

- On commencera même ce soir avec ta préférée si tu me dis laquelle c'est.

Tout de fois, Tammy semblait bien plus inspirée par le sujet de l'école. Comem tout els enfants de cet âge, elle avait hâte d'y aller. Et dire que dans moins de 10 ans elle s'appliquerait à imiter la signature de son père pour éviter d'avoir à y aller. Mais bon, au moins il aurait pas de peine à l'y emmener visiblement.

- Oui pour apprendre à lire, à écrire à compter et tout comme tu dis. Et elle ressemble à une école. C'est un bâtiment tout blanc avec une très grande cour de récréation pleine de jeux ou tu pourra t'amuser avec tes copines. Il y a des balançoires, des toboggan et pleins d'autres choses. Et ta futur classe est très jolie avec un coin lecture plein de coussins et il y a même un lapin dans un cage. Et l'institutrice est très gentille tu verra.

Ce qui était vrai. Kay avait eu l'occasion de la rencontrer pour discuter de l'intégration de Tamara. D'une 40aine d'années, Madame Jersey était le genre de femme douce qui, cela se voyait, adorait les enfants.

La remarque de Tamara sur les uniformes fit éclater de rire Kay sans qu'il soit incapable de s'en empêcher. Elle était bien la digne fille de ses parents !

- Tu as bien raison ! Habilles-toi toujours comme tu veux même si les autres aiment pas. Ne te force jamais de faire comme eux juste pour leur plaire.

Après tout, avec son style gothique à l'extrême, Kay était assez bien placé pour prodiguer ce genre de conseil à sa fille. Il priait juste pour ne pas un jour la voir rentrer avec un pantalon de training blanc, un top rose 3 tailles trop court avec inscrit Girlz en paillettes et une casquette blanche de travers pour couronner le tout tout en devant supporter l'idée de la laisser aller voir le prochain concert d'Omarion.



Gif by Me
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
MessageSujet: Re: On finit toujours par retrouver les disparus ?   Mer 12 Mai - 23:30

  • Ca lui faisait bizarre qu’on lui parle de ce passé qu’elle ne connaissait pas. On lui avait tellement inculqué le passé d’Alyson, qu’elle avait dans sa tête des soirées à lire une histoire, uniquement en anglais, sans autres langues. Et dire, qu’avant, elle était tout simplement bilingue autant en anglais avec sa mère, et puis allemand avec son père. Aujourd’hui, elle n’avait rien retenu, juste l’anglais qu’on lui avait appris, et voilà, et qu’elle avait su maitriser au fil du temps, mais en deux ans, elle n’avait pas une seule fois pratiquée sa langue paternelle, qu’elle maitrisait pourtant si bien. Quel dommage me direz-vous. Oui, tout ça, parce qu’on lui avait pris son passé, en lui demandant de devenir quelqu’un d’autres. Sans vraiment savoir, ni le pourquoi du comment et tout. Mais Kay essayait de tout lui inculquer, la faire se sentir en confiance, et il fallait avouer qu’actuellement la miss s’acclimater à ce nouvel environnement, ou du moins pour le moment. Les jours suivants pourraient être peut être encore plus difficile.

    « Pff, si bien les garçons c’est beurk il parait ! Ah oui ? Et c’était comment ? Tous les soirs j’avais le droit à mon histoire ? »

    Demanda-t-elle avec un sourire, avide de connaitre ce nouveau passé, qu’elle avait complètement oublié. Au final, elle aimait beaucoup en apprendre d’avantage sur l’autre petite fille qu’elle avait été avant Alyson

    « C’est humm, j’en aime plein en fait. Mais j’aime de trop Cendrillon. »

    Ce fut ensuite le sujet de l’école, Kay lui décrivit rapidement l’emplacement mais aussi comment était sa classe… Cela semblait en effet un endroit chaleureux pour les enfants et même avec un petit lapin. Elle n’avait jamais eu d’animal de compagnie, et pensait que justement ce petit lapin pourrait être quelque chose de positif dans sa vie de tous les jours. Enfin, cotoyé autres choses des humains, c’est peut être sympathique nan ? Vous n’avez jamais essayé de parler à une poupée, et bah la miss devant vous, c’était la number one pour ça, et je puis vous assurer que quand elle s’y lance, elle ne fait pas sa discussion à moitié.

    « Elle doit être vraiment super alors, si tu l’as décrite comme ça. J’m’y plairais alors ? »

    Il finit par rire au niveau des uniformes et de la remarque de Tamara sur ceux-ci. Il était vrai, qu’elle ne supportait pas l’idée qu’on lui dise quoi porter, d’ailleurs c’était source de conflit avec sa mère, toujours en train d’essayer de lui mettre des choses rose bonbons parfois, que Tamara ne supportait pas. Même si dans l’ensemble elle avait été calme, il fallait avouer que le fait qu’on l’oblige à porter quelque chose, ça pouvait vite se transformer en drame avec elle. Un peu capricieuse sur les bords aussi la demoiselle.

    « Youhou ! Si tout le monde se ressemble c’est pas drôle, faut être différent justement. Moi je pense que, et bah, si j’m’habille différemment on pourra pas me confondre avec quelqu’un d’autre comme ça ! »
Revenir en haut Aller en bas
Casey Oakley

Frozen Heart
• The player : Civ
• I'm here since : 13/03/2010
• My number of posts : 493
• Avatar : Jared Leto

• My age : 16 ans / 5 mai
• My job : Lycéen / "Ado à tout faire" au cinéma
• My dwelling : Chez ma soeur

___ MORE
• Statut: Collectionneur(euse)
• Relationship:
• Children: C’est quoi ça ?
MessageSujet: Re: On finit toujours par retrouver les disparus ?   Jeu 20 Mai - 17:51

Les garçons c'est beurk. Cela convenait tout à fait à Kay qui espéra qu'elel continuerais de tenir ce discours dans 10 ans.

- Cendrillon ? Et bien on commencera par Cendrillon ce soir alors

Et oui, il espéra que sa nouvelle classe lui plairait et surtout qu'elle s'y intégrerait facilement. En tout cas, elle semblait plutôt bien supporter son nouveau changement de vie radicale. Enfin, pour le moment du moins. En même temps, l'assistante sociale était encore dans le salon et elel venait tout juste d'arriver. Il fallait encore voir comment les choses allaient se passer d'ici quelques jours. Enfin, même rien que le soir même, lors de sa première nuit ici.

C'est alors qu'une idée lui vînt à l'esprit. Les choses seraient peut-être plus facile si...

Observant sa fille occupée à lui expliquer à quel point elle aimait être différente, il ne put s'empêcher de sourire.

- Tu pourra t'habiller comme tu le veux ma Puce ! Tu as carte blanche de ma part. Et je me disais, si tu aimes els animaux peut-être qu'on pourrait en avoir un tu en dis quoi ? Histoire de faire de la compagnie à Bubulle.

Kay désigna le poisson rouge qui tournait bien tranquillement en rond dans son bocal.



Gif by Me
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: On finit toujours par retrouver les disparus ?   Aujourd'hui à 0:59

Revenir en haut Aller en bas
 

On finit toujours par retrouver les disparus ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LA in Live :: Topics Abandonnés-