Partagez | 
 

 Anniversaire en soirée ::Mayra Rawinson::

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Invité

Invité
MessageSujet: Anniversaire en soirée ::Mayra Rawinson::   Sam 3 Avr - 1:42

L'Île de Santa Catalina. Vous connaissez cet endroit de rêve. Un espace magnifique entouré d'une eau turquoise surprenante et bordé par une verdure tropicale très agréable. C'était un endroit très proche de la côté de Los Angeles et pourtant, tout semblait si différent ici. Le port principale était aussi la ville principale, là où la majorité de la population vivait. Un ville calme, animée par les doux sons de la mer qui claque contre les rochers de la côte. On entend les oiseaux marins qui passent au dessus de nos têtes et les gens sont des plus accueillants. Mais cette ville devenait complètement différente quand le soleil commençait à disparaître dans son coin, hors de la vue des Californiens. Oui, quand la nuit commençait à tomber, il n'était pas rare de voir des jeunes gens venir s'installer vers la plage et sur les grandes villas du bord de mer pour fêter et exhiber leur bonne joie. La musique et les cris venaient remplacer les sons de l'eau, l'alcool et autres substances fumables, buvables ou consommable par quelque orifice du corps qu'il soit venaient remplacer le chaleureux climat qui s'installait pendant le journée. En somme, tout était différent, on ne se retrouvait plus au même endroit. La plage n'était plus accessible sans rencontrer plusieurs personnes voulant vendre les substances dites précédemment, étant sur le point de vider leur estomac par la bouche, ou s'adonnant à des plaisirs plus personnels ou parfois partagés. Mais pourtant, Santa Catalina était, de nuit, une destination unique.

C'était mon 24th anniversaire. Nous étions le 1st Avril 2010. Comme tout le monde j'aurais aimé que ce jour reste à jamais gravé dans ma mémoire, mais je crois que l'alcool n'aide pas toujours les gens à se souvenir de tout. Enfin, l'important est resté. Ou peut-être que d'autres choses importantes se sont produites mais ont jugé bon de ne pas s'attarder dans mon cerveau. Ce dont je me souviens très bien, c'est mon arrivée. Oui, c'est quelque chose qui marque. Je n'avais encore jamais mis les pieds sur cette île, mais on m'en avait dit beaucoup de bien, que c'était un endroit très beau et calme. Ces deux mots là n'étaient pas réellement les premiers qui me sont venus à l'esprit quand je suis arrivé. Le bateau navette engagé par les gens qui organisaient la fête m'avait amené là alors que le soleil était en train de se coucher. Quelques minutes plus tard, il faisait nuit noir. On pouvait déjà entendre le bruit de la musique très forte alors qu'il restait encore une bonne distance à parcourir. Les gens qui étaient sur le bateau étaient tous très excités. Je me souvenais très bien comment m'être retrouvé là. C'était un type que j'avais rencontré en boîte de nuit qui m'avait proposé de venir passer un peu de bon temps sur l'Île, un soir où il y ferait une fête. Par chance, cette fête tombait le jour de mon anniversaire. A cette époque, j'étais encore loin de me douter que ce mec m'avait invité pour ma popularité et parce que ça ferait beaucoup de pub pour sa fête.

Mon premier pas sur l'Île fut une belle expérience. Tout le monde se précipita pour descendre du bateau et rejoindre les autres invités qui avaient déjà bien entamer la soirée...et les boissons. Je me frayait un chemin à travers la foule de gens quand j'arrivais vers ce type qui m'avait invité. Il était en train de donner une liste à un des DJ's spécialement invité pour la fête. Je le saluai brièvement et allai me servir un verre. Après une bière, je commençais à danser avec les filles les plus belles que je trouvais. Sûrement je ne voulais pas rentrer seul ce soir. La fête se déroulait sur deux endroits. La plage était partiellement squattée, c'était là qu'il y avait le plus de monde, la musique était forte et l'ambiance était chaude, et puis il y avait une villa qui était juste à côté, dans laquelle l'ambiance restait très bonne, mais plus calme. On pouvait aussi voir la villa comme l'endroit où les gens allaient pour un peu plus d'intimité. C'était la villa, ou les broussailles de la plage, au choix. Je dansais avec cette fille très bronzée et très bien formée...Shandy peut-être ?... Lily !...Enfin, je dansais donc avec une fille très bronzée et très bien formée quand j'entendis mon nom sortir des enceintes. C'est là que la que je faisais maintenant de la pub pour le type.

« Ecoutez-moi tous ! On a ici une star du Football qui vient fêter son anniversaire ! Matthew Spence est avec nous ce soir ! »

Je fis mine de ne pas réagir mais il semblait qu'on ai plus de facilité à me reconnaître. Cependant, je profitai de ce moment pour remarquer une tête que j'avais déjà vu avant. Oui, une amie était là. Je repoussais les gens qui venaient me tapoter l'épaule et me dirigeait vers elle. Mayra Rawinson. Si si, cette fille que j'ai rencontré au Coyott, le lendemain de mon accrochage avec le patron d'ailleurs. Cette fille avec qui je suis sorti d'autres soirs et que je trouvais vraiment très charmante. C'était elle. Elle se retourna quand je posai ma main sur son épaule.

« Salut toi ! »

Je la serra amicalement dans mes bras, le bonjour pour mes amis.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
MessageSujet: Re: Anniversaire en soirée ::Mayra Rawinson::   Sam 3 Avr - 2:28


xXx


Beaucoup de choses m’étaient arrivés en quelques mois. Non seulement j’étais de nouveau seule puisque mon lâche de petit copain n’avait rien trouvé de mieux que de fuir après un sms rapide pour me dire qu’il s’en allait mais, en plus, j’avais eu pas mal de boulot au studio de l’agence Ford. Monroe qui était normalement juste le photographe pro qui devait m’aider dans mes débuts était devenu le directeur aussi il m’avait passé en photographe pro en plus de me prendre comme secrétaire personnelle parce qu’il avait clairement un soucis avec les plannings et plein d’autres choses que je pouvais gérer… J’avais accepté contre une belle promotion bien entendu aussi nous n’avions vraiment plus de soucis pour payer le loyer de notre bel appartement qui donnait sur la plage. Par contre j’avais tout de même gardé le Coyott où je travaillais trois soirs par semaine. Non seulement je m’amusais bien là-bas mais, en plus, je m’entendais trop bien avec les autres coyotts mais aussi Max, le gérant, pour pouvoir tout lâcher. Et puis quand on était hyperactive comme moi il fallait se garder des tas d’occupations histoire de ne pas rendre dingue les personnes qui nous entouraient ! x). Surtout que j’étais super relou depuis le départ d’Alex ! Heureusement il y avait ma Loreleï qui n’était jamais loin et qui savait très bien les méthodes pour me calmer net -la traitresse savait que ce j’aimais U.U- mais cela n’empêchait que j’essayais de ne pas saouler Max, ma best. Ouais j’étais une super méga giga reloue quand je manquais d’occupation et mon père avait été le premier à me dire de surtout rester à L.A…. Sympa le paternel U.U On sentait qu’il me connaissait bien quand même hein ! x)

Je passais donc beaucoup de temps en soirées depuis quelques temps comme je ne voulais pas me taper ma journée de travail et ensuite rentrer directement chez moi pour dormir. Après tout on était jeune donc il fallait profiter ! Quand on serait vieux on ne pourrait plus donc il fallait surtout ne jamais s’arrêter. Et ça tombait bien car c’était exactement ce que je faisais ! xD. C’était au Coyott, pendant une soirée assez « hot » d’ailleurs, que j’avais rencontré une star du foot : Matthew Spence. J’étais en train de danser sous son nez… Enfin disons plutôt qu’en levant les yeux il avait eu une jolie vue sur mes sous-vêtements comme c’était à moi de faire le show sur le comptoir et je l’avais ensuite servi. Le mec était sympa et franchement canon donc j’en avais profité pour continuer de discuter avant d’apprendre qu’il habitait tout près de chez moi et de récupérer son numéro de téléphone. On avait ensuite eut l’occasion de passer quelques soirées ensemble et je devais avouer qu’il me plaisait plutôt bien. J’avais découvert un gros fêtard et comme je l’étais moi-même je n’allais pas cracher dessus quand même ! Surtout pas quand il s’agissait d’une star en plus !!!! Mayra ne serait plus Mayra sinon ….

Mais, en cette soirée, je ne pensais clairement pas le trouver ici. J’étais venue sur l’île pour pouvoir faire une journée loin du studio et faire des photos avec Monroe. On avait passé la journée à photographier les plus magnifiques paysages et à profiter de l’eau particulièrement chaude. Mon boss était reparti chez lui mais j’avais été invité à une fête après avoir été remarqué sur la plage en train de me faire bronzer aussi j’avais accepté. Je trouverais bien un moyen de rentrer de toute façon aussi cela ne m’inquiétait que peu et j’avais envie de profiter honteusement de la soirée ! Je n’avais pas prévu de participer à une soirée aussi je prie deux minutes pour m’acheter un petit haut histoire de ne pas être trop à la cool avant de piquer la douche d’une simple connaissance histoire de pouvoir me décrasser un peu. Et voilà… 5 minutes plus tard j’étais fin prête à faire la fête jusqu’au bout de la nuit simplement habillée d’un jean noir moulant et un bustier tout aussi noire. Rien de plus compliqué et pourtant je me trouvais très bien ainsi. CliCk

J’étais donc en train de décourager un pauvre type qui était en train d’essayer de me draguer et qui n’avait clairement pas les arguments pour même pouvoir espérer que je daignerais le regarder quand la voix de l’organisateur de la soirée me fit sourire. Tiens tiens… Coïncidence… Et en plus c’était son anniversaire ! Mais je n’avais rien prévu du tout moi pour son anniversaire ! Bahh je lui trouverais bien quelque chose le lendemain après tout ou bien je lui paierais un truc à boire si je pouvais le kidnapper un petit moment. J’allais d’ailleurs le chercher du regard quand les grands yeux amoureux d’une des jeunes femmes qui me faisaient face me fit comprendre qu’il devait être dans mon dos… Sentant une main sur mon épaule nue, je me retournais pour lui adresser un charmant sourire.
    « Salut toi »
    « Salut beau brun. Tu vas bien ? »
Je le laissais me serrer dans ses bras en fermant les yeux quelques secondes et en appréciant ce contact avant de me reculer quelque peu en le regardant avec malice et en me levant sur la pointe des pieds pour aller l’embrasser avec douceur à la commissure des lèvres.
    « Bon anniversaire au fait… Tu as déjà une cavalière ou je peux profiter de ta présence pour cette soirée particulière ? »
Je n’allais pas lui briser son coup s’il y avait une jeune femme à son bras mais il ne semblait y avoir personne pour l’instant. Même si les deux blondes à droite m’auraient bien tué de me voir l’embrasser ainsi et que les deux mecs qui me draguaient depuis le début de soirée soupiraient de sentir que la concurrence risquait d’être un peu dur pour eux.
    « Que fais tu dans le coin ? »


xXx
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
MessageSujet: Re: Anniversaire en soirée ::Mayra Rawinson::   Mar 6 Avr - 1:18


Je serrais donc Mayra dans mes bras, pour lui dire bonjour comme je dis bonjour aux gens que j'apprécie. C'était une tradition simple que j'avais fini par adopter et aujourd'hui, plus d'un était surpris de se faire serrer comme ça. En fait, tout dépendait de l'endroit et de la relation que j'avais avec la personne. Dans certains endroits, ce contact physique était à la limite du pécher interdit par la loi, dans d'autres c'était l'obligation. Et puis, si les gens m'appréciaient, il trouvaient ça tout à fait anodin, si ce n'était pas le cas, on sentait tout de suite la différence. Et d'ailleurs, un simple enlacement pouvait en dire un peu plus sur les sentiments qu'on évoque à l'égard de l'autre personne. Ainsi, dans mes bras, Mayra ne semblait pas se débattre pour me repousser. Aussi court que fut ce contact, il avait été très agréable. C'est parfois sympa de savoir que des gens nous aiment bien pour autre chose que notre argent. C'est vrai, c'est un peu cliché de dire ça, mais la vie de personnalité connue n'est pas aussi cool que tout le monde veut le croire. On doit faire face à une hypocrisie chronique de la part de beaucoup de gens qui viennent nous voir et être sûr qu'on ne cherche pas à extorquer notre argent. Enfin, j'étais sûr que Mayra n'avait pas l'atteinte à mon patrimoine financier comme but dans notre relation. Je la relâchai délicatement de mes bras et la regardai de haut en bas avant de répondre à sa question.

« Salut beau brun. Tu vas bien ? »
« Très bien ! Et toi comment tu vas ? »

Elle déposa un doux baiser sur mon visage qui me sourire de plus belle. La musique continuai à exciter les gens dans tous les sens et la fête battait de son plus fort. Les choses avaient l'air d'être bien parties et ce, pour un moment. J'étais content d'avoir rencontré Mayra ce soir là, parce que j'aurais certainement fini par rentrer chez moi à moitié dévoré par l'alcool et l'ambiance électrique qu'il y avait ici, accompagné par une ou deux jolies demoiselles prêtes à faire beaucoup pour s'envoyer en l'air avec une star pour peut-être toucher un petit quelque chose plus tard et puis le lendemain matin aurait été très flou et j'aurais juste le souvenir d'un anniversaire très mouvementé. Mais je savais qu'avec Mayra, la soirée serait différente. Oui, elle était une grande amatrice de la fête, tout comme je l'étais, mais il y avait vraiment un amusement avec elle. Les quelques fois où nous sommes sortis m'ont montré que c'était des soirées garantissant des très bons souvenirs. Et donc, le revoir ici me mettait d'une humeur radieuse. Bien sûr, elle voulait peut-être s'amuser elle aussi avec d'autres gens, elle devait sûrement connaître plus de monde que moi, mais il passerait au moins un peu de temps avec elle. Oui, à cette soirée, pour être honnête, je ne connaissais personne. Des gens passaient et me saluaient mais je n'avais aucune idée de qui ils étaient. D'ailleurs, juste avant que Mayra reparle, un type passa juste à côté de moi, me tapota l'épaule en me disant qu'il était content de me voir, je lui souri simplement en me forçant à rire, il repartit et je montrai d'une expression de visage à Mayra que je ne le connaissais pas.

« Bon anniversaire au fait… Tu as déjà une cavalière ou je peux profiter de ta présence pour cette soirée particulière ? »
« Je suis tout à toi. »

Je lui donna un sourire radieux. J'avais prononcé ces derniers mots avec un bel enthousiasme très ressenti avec mon accent anglais toujours aussi séduisant. Elle m'avait proposé ce que j'espérais. J'allais pouvoir passer un peu de temps avec elle. Je lui fis un signe de tête pour qu'elle me suive à un endroit où on pouvait trouver quelque chose à boire. On marchait dans le sable. Par un hasard de circonstances, ma tenue n'était plus ce qu'elle était au début de la soirée. Oui, j'étais venu avec mon jean de taille moyenne, un débardeur classique et fin blanc sous une chemise à manches courtes et décontractée et des Converses, mais je n'avais plus que mon jean et mon débardeur, il semblait que ma ceinture aussi fut partie d'ailleurs. J'arrivais à trouver à boire, je choisis une bière en lui laissant faire son choix.

« Que fais tu dans le coin ? »
« Je n'avais rien à faire pour ma soirée, c'est mon anniversaire et le mec qui organise m'a invité à cette fête, je me suis dit que j'allais venir... Et toi ? »

C'est vrai que j'aurais pu trouver mieux pour mon anniversaire, mais le choix s'était fait vite fait et sans trop réfléchir. J'aurais pu aussi appeler quelqu'un pour sortir avec mais cette fête s'était présentée, je m'étais dit que j'y ferais sûrement de belles rencontres. Je bu une gorgée de plus et regardai autour de moi. Les gens dansaient et criaient dans tous les sens. J'en vis deux autres partir ensemble en direction d'une crypte un peu plus loin, et encore un autre qui venait de se faire jeter à la mer par deux de ses amis amusés qui tombèrent d'ailleurs eux aussi à leur tour, poussé par l'alcool et le rire.

Je reposa mon regard sur Mayra. Sa tenue était vraiment très bien. Simple mais elle rejetait un charme exquis et aussi faisait ressortir le fait que Mayra était vraiment très sexy. Ce n'était pas ça que je regardais, disons pas en premier, mais elle était vraiment bien faite. Cette fille était vraiment extraordinaire. Pleine d'énergie et de vitalité, toujours à courir partout pour faire tout ce qu'elle pouvait. Elle enchaînait les soirées et les fêtes, avaient sûrement une très grande quantité d'amis, gérait en même temps son boulot de photographe et de serveuse dans un endroit où l'ambiance est très spéciale puis vivait dans un appartement avec sa meilleure amie... Elle était vraiment très active et moi, j'adorais ça. Je n'étais pas exactement pareil, parce que mon travail était quelque peu différent, même si je passais pas mal de temps à me déplacer pour aller m'entraîner, mais la fête était quelque chose que j'adorais. D'ailleurs, je regardais un peu plus loin.

« Tu veux danser où aller faire tour ? »
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
MessageSujet: Re: Anniversaire en soirée ::Mayra Rawinson::   Mar 6 Avr - 16:48


xXx


Je n’avais aucun souci à ce que Matthew me prenne dans ses bras. Bien au contraire. J’appréciais beaucoup le contact humain et j’étais la première à prendre la main des gens ou bien à rechercher la chaleur en me mettant dans leur bras donc je n’étais pas du tout mal à l’aise face à cette démonstration d’affection de mon ami. J’aurais certainement été cherché ce contact s’il ne l’avait pas fait lui-même de toute façon. Je me collais donc contre lui en passant mes bras dans son dos et en fermant quelques instants les yeux pour pouvoir mieux profiter de ce contact qui était agréable. Surtout que je ne pensais clairement pas croiser quelqu’un que je connaissais pas ici donc c’était une très très agréable surprise. Et puis Matthew avait raison je l’appréciais surtout pour ce qu’il était. Bien entendu je ne pouvais mentir en disant que le fait qu’il soit connu me déplaisait car j’étais totalement honnête avec moi-même mais je commençais à avoir rencontré quelques célébrités au bar et toutes n’étaient pas aussi charmantes que le jeune homme. Bien au contraire. Je trouvais qu’il avait gardé un côté assez humain que j’avais tout de suite apprécié et puis on avait passé de supers bonnes soirées ensemble. Et donc cette soirée serait certainement super agréable aussi puisqu’il était là et qu’apparemment c’était son anniversaire en plus. Sauf que je n’étais pas du tout au courant et que je n’avais pas du tout de cadeau pour lui ce que je n’aimais pas mais bon je pourrais toujours lui payer une bonne bouteille ou lui faire passer une super soirée s’il n’était pas déjà accompagné car il n’avait pas franchement de mal à se trouver des jeunes femmes généralement.
    « Très bien ! Et toi comment tu vas ? »
    « Très bien comme toujours. »
J’allais TOUJOURS bien ! Enfin j’étais plus ou moins de bonne humeur mais, en soirée, j’allais toujours très bien. Comment cela pourrait être autrement ? Il y avait de la musique, une bonne ambiance et de l’alcool…. Et, en plus, je venais de trouver Matthew donc je ne pouvais qu’aller bien hein ! Ok ok ce n’était pas exactement vrai car j’avais passé les deux dernières semaines à me prendre la tête avec mes histoires de cœur mais j’avais décidé de dire merde cette fois ci et de profiter de la vie. Pourquoi je me prendrais la tête pour un abruti après tout ? Et puis je n’avais pas besoin de lui pour continuer à vivre : la preuve, donc autant profiter de cette soirée et continuer de vivre comme j’avais toujours vécu : à 23o à l’heure ! Ma mère était comme ça et c’était aussi pour cela que mon père avait pris l’habitude d’avoir une hystérique de fille qui courrait toujours dans tous les coins. Ma mère avait fait les choses toujours très rapidement. Elle avait connu mon père, ils s’étaient mariés 6 mois plus tard et j’arrivais un an plus tard. Et elle était morte 6 autres mois plus tard. Elle avait été une bourrasque de deux ans dans la vie de mon père et je ne pensais pas qu’il serait un jour capable de l’oublier et j’étais à peu de choses près la même chose même si j’espérais pouvoir profiter de la vie un peu plus longtemps. Maintenant j’avais la même idée de la vie qu’elle : je désirais vivre ma vie intensément, sans jamais rien regretter. Jamais… Et donc cette soirée s’annonçait super agréable si je pouvais kidnapper la star de la soirée…
    « Je suis tout à toi. »
    « C’est dangereux de dire ça à une femme... »
Je le regardais avec malice à cette réponse avant de le suivre vers un endroit où on pourrait se trouver à boire. J’avais bien remarqué les gens qui passaient en lui disant bonjour et son sourire hypocrite avant de me faire comprendre qu’il ne s’en souvenait pas du tout. Cela me fit même rire alors qu’on me saluait ici et là. Généralement des jeunes hommes d’ailleurs mais il n’était pas vraiment un secret que j’avais toujours beaucoup profité de ma vie hein. Et puis il y avait quelques magnifiques jeunes femmes aussi qui me saluaient avant qu’une ne s’approche pour me demander si Loreleï était avec moi. Je lui répondis par la négative car la miss avait décidé de travailler un peu sur son futur livre aussi elle parut déçue avant que je m’éclipse discrètement pour pouvoir continuer mon chemin vers le bar. Une soirée sans alcool n’était pas une soirée.
    « Je n'avais rien à faire pour ma soirée, c'est mon anniversaire et le mec qui organise m'a invité à cette fête, je me suis dit que j'allais venir... Et toi ? »
    « Je suis venue faire des photos ici avec mon boss et j’ai discuté avec un mec sur la plage qui m’a proposé de venir à la soirée donc…. Me voici ! »
Comme disait souvent Max, ma meilleure amie, je n’avais pas vraiment de mal à me faire remarquer et à me faire ami avec tout le monde aussi c’était très souvent qu’on venait simplement me parler alors que je marchais dans la rue ou bien que j’étais sur la plage et que je me retrouvais en soirée comme cela. Bon j’avais connu de supers soirées comme de très mauvaises par ce biais mais je m’étais généralement toujours très bien éclatée. Je prie une vodka alors que Matthew prenait une bière avant de regarder de nouveau autour de moi. J’adorais ce genre de soirées sur les plages car rien n’étais plus agréable de profiter en plus d’un bain de minuit et je me mis à sourire en voyant l’effervescence mais surtout le petit couple qui venait de disparaitre. Qui ne connaissait pas cette crypte après tout ? J’évitais de justesse un glaçon comme une bagarre venait de s’engager juste à côté de nous et je me décalais un peu pour ne pas prendre les prochains projectiles.
    « Tu veux danser où aller faire tour ? »
    « Et si on faisait les deux… Tu connais l’île ? »
Lui demandais je avant de récupérer un billet dans ma poche pour le tendre au barman qui le mit dans la poche de son jean avant de me filer la bouteille avec laquelle il venait de remplir mon verre et qui était encore bien pleine. Je prie ensuite la main de Matthew avant de l’entrainer un peu plus loin. Je savais que ce genre de soirées lui plaisait mais je savais aussi qu’il n’avait pas envie d’être emmerdé toutes les 3o secondes par des gens qui voulaient lui parler et je connaissais assez bien l’île pour l’entrainer dans un endroit où on pourrait être tranquille tout en continuant d’entendre la musique et donc on pourrait danser. Pourquoi faire seulement une chose de toute façon ? Avec moi on faisait toujours 25 choses en même temps et je ne comptais pas devenir plus calme aujourd’hui ! On aurait tendance à croire que je suis malade sinon ! x)

En attendant j’entrainais Matthew avec moi sans lui lâcher la main pour qu’on puisse continuer de discuter tranquillement tous les deux dans un coin où on serait plus au calme. Je connaissais très bien cette île et il y avait des torches un peu partout pour qu’on ne se pète pas le nez. On croisait quelques personnes qui s’étaient un peu éloigné avant de passer quelques rochers qui étaient bien étranges à cet endroit ci comme il y en avait très peu et je plantais enfin la bouteille dans le sable avant de me retourner pour Matthew pour me mettre contre lui.
    « Tu voulais me faire danser alors…. »
Je passais mes bras autour de son cou sans le quitter des yeux et en écoutant une musique qui, généralement, était plutôt dans le style salsa ou samba pour ce genre de soirées…



xXx
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
MessageSujet: Re: Anniversaire en soirée ::Mayra Rawinson::   Ven 9 Avr - 1:57


« Très bien comme toujours. »


Alors là, on pouvait tout de suite dire que c'était bien Mayra. Aujourd'hui encore j'aurais du mal à imaginer Mayra n'allant pas bien. Cette fille avait un moral en acier, une bonne humeur de fer, un sourire en béton, un esprit d'amusement inflexible en fonte. Cette fille était tout simplement l'incarnation du plaisir. Oui, elle était très occupée, entre le travail qu'elle avait à l'Agence Ford, qu'il ne fallait surtout pas négliger, puis les soirées qu'elle passait au Coyott, elle trouvait tout de même tout le temps qu'il lui fallait pour s'amuser et s'éclater dans les fêtes les plus branchées de la ville, et ce, dans les règles de l'art. C'était vraiment le genre de fille, rare en plus, avec qui on appréciait beaucoup sortir, en tout cas, avec qui j'appréciais personnellement beaucoup sortir. Certes nous n'étions sortis que quelques fois mais déjà c'était suffisant pour dire que je l'appréciais beaucoup. Enfin, cette seule réponse permettait de bien montrer qui elle était. Elle avait raison, comme toujours. Mayra m'offrit alors d'être sa cavalière pour cette soirée. J'allais bien sûr accepter avec grand plaisir, mais ce qui était le plus marrant à voir c'était les autres gens. Plus particulièrement les femmes. Sans prétention, pas mal de femmes avaient posé le regard sur moi. Elles ne me connaissaient pas forcément, mais la pub que m'avait faite l'organisateur avait étrangement rendu tout le monde fan de Football et en plus mon ami. De toute façon, c'était quelque chose qui était assez courant. Oui, j'avais acquis un certain succès depuis que j'avais rejoins les Saints, autrement dit, depuis que je passais sur des chaînes de télévision qui étaient beaucoup plus regardées que celles où passait le Football universitaire. C'est vrai que rejoindre la NFL engendrait beaucoup de choses. Par exemple ? Photos dans les magazines de sports, les journaux, les presses à scandales, dans les rues de villes, dans les stations de métro, sur les blogs...etc. Et ce n'était que les photos. Les vidéos étaient encore plus courantes et il était inutile de préciser qu'on parlait aussi beaucoup de moi. Pas seulement de moi bien sûr, mais j'étais dans, à mon opinion, la meilleure équipe au monde, normal qu'on parle de moi à un moment. Enfin, ces femmes là commençaient à rager de voir que je ne parlais qu'à Mayra. Oui, à ce moment là, il n'y en avait que pour elle, les autres étaient en train d'attendre leur tour pour venir me parler mais hélas, Mayra n'était pas prête de s'échapper. Non, pas prête du tout. Car comme je venais de le lui dire, j'étais tout à elle. Et croyez le où non, je l'étais.

« C’est dangereux de dire ça à une femme... »
« Je suis un homme qui vit dangereusement alors. Mais je te fais confiance pour prendre soin de moi quand même. »

J'affichais, au dégoût des autres jeunes femmes autour de moi avec les yeux braqués sur nos visages, un sourire en coin, franc, et vraiment très séduisant. Je ne pouvais pas ne pas remarquer le regard malicieux que me lançait Mayra. Elle avait un très beau regard d'ailleurs. Elle rit alors quand elle me vit saluer des gens dont je n'avais aucune idée ni de où et comment j'aurais pu les rencontrer si évidemment notre rencontre avait bel et bien existé. Enfin, pour en revenir à la fête, nous allions prendre à boire. Oui, avant, je fis une remarque à Mayra sur un des mecs que je voyais un peu plus loin quand je me rendis compte qu'elle était en train de parler à une autre jeune femme, ce qui d'ailleurs amusa beaucoup le groupe de mec un peu plus loin, près de la maison. Il ne reçurent qu'un levé de majeur en guise de réponse quand Mayra revint à moi. Je lui retournai alors la question qu'elle m'avait posé, la raison de ma présence ici.

« Je suis venue faire des photos ici avec mon boss et j’ai discuté avec un mec sur la plage qui m’a proposé de venir à la soirée donc…. Me voici ! »
« Comme quoi, on trouve toujours le moyen de nous faire inviter partout ! Enfin, invité ou pas, on aurait facilement pu se ramener ici, c'est la plage quand même. »

Je vit Mayra prendre une bouteille pleine de Vodka pendant que ma bière se sentait toute petite dans ma main. Mais ce n'était que l'apéritif avant d'attaquer la vraie boisson. J'avais la carrure et la capacité de bien résister à l'alcool, il fallait que j'en profite non ? Après tout, je n'avais pas reçu ce cadeau pour ne pas l'utiliser et rester sagement chez moi à regarder la télé – ce que je faisais de toute façon avec un verre. Quelques glaçons utilisés en guise de munitions nous frôlèrent quand trois jeunes garçons étaient en train de se livrer une bataille. Quand un glaçon passa près du visage de Mayra puis près du mien juste après, je lança un regard dévastateur au lanceur qui, voyant qu'il ne ferait jamais le poids face à moi, s'avisa de viser dans une autre direction. Je proposa à Mayra d'aller danser encore un peu ou alors j'avais l'idée qu'on pourrait faire un tour dans le coin, que je ne connaissais absolument pas d'ailleurs. Oui, ne connaissant déjà pas Los Angeles, une île qui se trouvait à côté était pour moi encore un nouveau pays.

« Et si on faisait les deux… Tu connais l’île ? »
« Absolument pas. J'irais où tu... »

...m'emmèneras ? Je n'eus le temps de finir ma phrase qu'elle prit ma main et me tira hors de la foule qui s'était jusqu'à maintenant amassé devant la villa. Je n'avais pas idée de là où on allait mais Mayra semblait connaître le chemin mieux que moi. Je lui faisais confiance de toutes les façons. On continuait notre escapade sur un chemin borné par des torches qui montraient la route à suivre pour éviter de finir dans le vide au bout d'une corniche. Finalement, nous étions arrivés sur un coin de sable où on entendait parfaitement la musique de la fête. La seule différence est que l'endroit était largement plus intime et que les gens ne viendraient pas m'embêter. Bonne idée Mayra !

« Alors ça, c'est vraiment classe ! »


Oui, je n'étais pas vraiment fûté à l'époque et je n'avais trouvé autre chose pour dire que j'aimais l'idée qu'elle avait eut. Elle posa la bouteille dans le sable et s'approcha de moi. La distance qui nous séparait était maintenant très faible. Son corps était collé au mien. J'aimais ce contact qu'elle me jouait là.

« Tu voulais me faire danser alors... »

Elle passa ses bras autour de mon cou. Mon regard ne quittait pas le sien.

« C'était l'idée oui... »


Rythmé par la musique que j'entendais, je faisais doucement glisser mon corps contre le sien en passant mes mains dans son dos. Elle descendaient progressivement vers ses hanches. Mon regard était toujours fixé sur le sien. La musique continuait à contrôler les mouvements de mon corps et le contact se faisait de plus en plus fréquent. Là, on dansait vraiment.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
MessageSujet: Re: Anniversaire en soirée ::Mayra Rawinson::   Ven 9 Avr - 2:51


xXx


Oui j’étais très énergique voir trop énergique. Je fatiguais facilement les gens d’ailleurs. Avec moi c’était tout l’un ou tout l’autre. Soit les gens ne m’appréciaient pas du tout, soit ils m’adoraient mais il n’y avait pas de juste milieu. D’un autre côté il ne pouvait pas en avoir avec quelqu’un d’aussi excessive que moi. J’étais capable d’adorer une personne en quelques secondes comme j’étais capable de la détester en quelques secondes donc les choses se compliquaient forcément assez rapidement quand j’étais en présence de quelqu’un. D’où le souci sur le tournage du film d’O où j’avais carrément quitté le plateau pour rentrer chez moi car je n’avais pas supporté la réaction de Sofia pendant une scène. Il y avait peu de choses qui étaient capable de vraiment me faire sortir de mes gonds à part qu’on s’en prenne à quelqu’un que j’aimais ou bien qu’on me crie dessus. Etrangement mon père ne m’avait jamais hurlé dessus et pourtant je ne pouvais pas supporter cela. Comme quoi ! Enfin tout cela pour dire que j’étais excessive aussi bien dans mon caractère que dans ma façon de me comporter aussi j’avais tendance à vivre les choses à 2oo à l’heure et donc à courir dans tous les sens et cela me rendait toujours d’excellente humeur. Surtout quand j’avais la bonne coïncidence de pouvoir croiser un jeune homme que j’appréciais beaucoup. Après tout qui ne serait pas ravi de pouvoir profiter de la présence d’un mec comme Matthew qui, en plus d’être charmant physiquement, était un mec vraiment sympa et intéressant.

Je ne pouvais donc être qu’heureuse de passer un peu de temps avec lui. Surtout qu’il ne semblait pas avoir déjà une jeune femme à son bras donc autant en profiter. Même si je sentais déjà les regards noirs se poser sur moi car je me permettais d’accaparer le jeune homme rien que pour moi. Mais je ne voyais pas pourquoi je ne le ferais pas et puis si une femme avait quelque chose à me dire, elle pouvait toujours essayer. J’étais super douce de base ça se sentait. Surtout si on venait me marcher sur les pieds U.U. Bref, me moquant bien du regard des autres femmes et de tout ce qui pouvait être dit ou penser, je me concentrais mon attention sur Matthew avant de me mettre à sourire malicieusement. Tout à moi ? C’était dangereux de dire cela quand même….
    « Je suis un homme qui vit dangereusement alors. Mais je te fais confiance pour prendre soin de moi quand même. »
    « Je ferais attention à toi… »
Je ne me voyais pas faire de mal à Matthew mais, d’un autre côté, je ne voyais pas comment je pourrais lui faire du mal. Physiquement j’étais clairement une toute petite chose face à lui. Quant au reste… Je savais que mon ami appréciait les jeunes femmes et finissait facilement ses nuits accompagné donc je ne voyais pas comment je pourrais le faire souffrir. Enfin je prendrais soin de lui avec grand plaisir bien entendu mais, en attendant, il était surtout temps de prendre soin de nous et je trouvais qu’un bon verre d’alcool ne serait pas de refus. Il me devança en m’entrainant vers le bar et j’y pris un verre de vodka pour l’instant. On allait faire soft pour commencer. Je n’avais pas vraiment de soucis à tenir l’alcool avec le Coyott comme les mecs passaient la soirée à me payer des verres donc je savais que je pourrais encaisser sans le moindre souci.
    « Comme quoi, on trouve toujours le moyen de nous faire inviter partout ! Enfin, invité ou pas, on aurait facilement pu se ramener ici, c'est la plage quand même. »
Pas faux. Je ne savais pas pourquoi on n’y avait pas pensé plus tôt d’ailleurs mais il fallait dire qu’on s’était rencontré au Coyott et qu’on s’était revu là-bas une ou deux fois avant de commencer à sortir dans des soirées… Et j’avais beau avoir l’impression de connaitre Matthew depuis quelques temps maintenant, ce n’était pas si vieux que ça en fait. Pas du tout même. En attendant il n’avait aucun mal à faire inviter un peu partout au vue de sa célébrité et moi je trouvais toujours le moyen de me faire remarquer d’une façon ou d’une autre. Et puis maintenant mon nom était aussi associé à celui de Monroe donc cela aidait clairement pour les soirées un peu plus « huppée » qu’il pouvait y avoir dans le monde de la mode. Ici c’était beaucoup plus simple en fait mais ce n’était pas pour autant que c’était moins bien. Au contraire. Bon…. Même si les petits malins qui lançaient des glaçons étaient fatigants mais je me protégeais contre Matthew et cela s’arrêta rapidement. Non pas que le jeu me déplaise mais je n’avais pas particulièrement envie d’être blessée en ce début de soirée qui s’annonçait plutôt bien. D’ailleurs j’avais envie d’aller un peu plus loin histoire qu’on puisse être tranquille tous les deux..
    « Absolument pas. J'irais où tu... »
Je ne le laissais pas finir que je l’entrainais vers un endroit que je savais tranquille et où on pourrait danser et discuter sans avoir des regards en coin ou bien des réflexions ou encore des glaçons qui volaient. Après tout on avait l’habitude de ce genre de soirées et au vue de la réaction des gens qui semblaient plutôt motivés à venir emmerder Matthew que vraiment le laisser en paix, je préférais qu’on s’éloigne. Et puis cela ne me déplaisait pas de l’avoir pour moi toute seule après tout. Je suivais donc les torches qui étaient plantées dans le sable avant de contourner des rochers et de poser la bouteille là. Voila. Ici on serait tranquille.
    « Alors ça, c'est vraiment classe ! »
    « Ouais je sais, on me dit souvent ça ! »
Fis-je avec modestie en rigolant quelques instants après. Quoi ? Je pouvais bien jouer quelques instants quand même ! x) Enfin, je me rapprochais de Matthew avant de me coller contre lui et de passer mes bras autour de son cou. Il était bien plus « large » que moi mais pas forcément beaucoup plus grand -5 ou 6 centimètres- aussi je n’eus même pas à lever les yeux pour lui rendre l’intense regard qu’il me lançait.
    « C'était l'idée oui... »
    « J’aime ton idée… »
Je le laissais descendre ses mains le long de mon corps sans me retenir de me mordiller légèrement la lèvre car cette caresse me plaisait et je resserrais un peu mon étreinte autour de sa nuque. Le rythme de la musique était suave et avec tous les cours que m’avait donné ma meilleure amie, je savais bien danser aussi j’en profitais pour m’amuser dans ce moment juste entre nous deux. Trouvé un sujet de conversation pourrait être pas mal même si, là, ça se passait très bien de commentaires en fait et je posais mon front contre celui de Matthew alors que la musique changeait pour un rythme plus doux, plus calme… En fait j’étais bien là… Un instant de calme et même limite de tendresse après une journée -voir une semaine- hyper chargée. Certes je restais rarement aussi calme mais je pouvais au moins avouer que c’était agréable… J’avais descendu mes mains le long du dos de Matthew pour aller mettre mon pouce dans une des poches de son jean.
    « Ta nouvelle vie à L.A se passe bien alors ? »
Murmurais je comme nous étions tout près et que… je n’avais pas envie de parler plus fort tout simplement…

xXx
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
MessageSujet: Re: Anniversaire en soirée ::Mayra Rawinson::   Jeu 15 Avr - 0:16


« Alors ça, c'est vraiment classe ! »
« Ouais je sais, on me dit souvent ça ! »

Je rigolais. L'humour. J'avais toujours considéré l'humour comme un moyen d'évaluer les gens. On ne peut pas vivre sans humour non ? Enfin, que serait le monde sans le rire, la blague, le sourire ? Certes il y avait beaucoup de gens qui ne riaient pas ou qui n'avaient même peut-être jamais ris, et je pense aux pays actuellement déchiré par la guerre ou d'autres conflits en tout genre. Enfin, pour le reste des gens, ceux qui avaient toutes les raisons de sourire, de vivre et d'aimer leur vie, pourquoi un bon nombre d'entre eux ne le faisait pas ? C'était une question que je m'étais toujours posé. Moi qui était quelqu'un qui aimait rire et qui prenait souvent les choses avec humour et joie, je ne pouvais comprendre comment vivre sans toutes ces choses de la vie qui nous animaient. Oui, ça nous animaient ! Il y a à mon sens plusieurs grandes valeurs qui nous animent, telles que l'amour, le travail, la honte, l'aspiration au bonheur, le sexe, l'argent et bien sûr, le rire. C'était donc pour ça que je considérais déjà comme à moitié gagnant ceux qui étaient capable de rigoler quand il le fallait, ou même encore mieux, de faire rire – et volontairement bien sûr -. Ne disait-on pas « Femme qui rit, à moitié dans son lit » ? Disons que c'était un peu similaire de mon point de vue, me faire rire, c'est à moitié me convaincre d'être une bonne personne. Bien sûr, Mayra m'avait complètement convaincu qu'elle était une bonne personne, c'était de ce fait qu'elle était devenue mon amie, mais le fait qu'il ait de l'humour elle aussi ne pouvait que lui assurer de garder une bonne position. Mais je vous rassure, Mayra avait bien d'autres qualités.

Elle avait donc passé ses bras autour de mon cou et son corps était collé au mien. On entendait encore la musique. J'avoue l'avoir un peu dévoré des yeux, mais allons bon, tout le monde aurait fait la même chose en tombant face à elle, d'une, et aurait fait la même chose si une fille était venue s'agripper à leur cou comme ça. Elle me rendait le regard alors je ne voyais pas pourquoi je devais détacher le mien. Elle laissa échapper un « J’aime ton idée… » alors que je descendais délicatement mes mains vers ses hanches. Elle ne me repoussa pas, et serra un peu la prise qu'elle avait sur mon cou ce qui fit défiler un frisson le long de mon dos, en partant de la nuque pour venir me chatouiller jusqu'au dessus de mon arrière train. Elle était douce et c'est dans un moment comme ça qu'on pouvait voir à quelle point elle était belle. C'est vrai, elle dégageait un vrai charme. Mais à ce moment là, croyez le ou non, ce n'était pas à ça que je pensais. En réalité je ne pensais pas vraiment à ce qu'elle était ou ce qu'elle n'était pas. Je me comportais comme dans une simple soirée, mais c'était avec Mayra. Je dois avouer que c'était un peu différent avec elle, surtout que nous n'étions que deux, ce qui change aussi de façon considérable les choses, mais pourtant, les choses ne me semblaient pas très différentes. Si, là où il y avait une différence, c'est que Mayra était beaucoup plus à l'aise en dansant. Oui, j'avais dansé avec beaucoup de fille, la plupart du temps c'était pour pouvoir les emmener dans mon lit après. Mais elles avaient souvent eu du mal. Peut-être que le fait de danser avec une personne connue était la raison, ou alors c'était aussi parce que j'étais plus imposant, beaucoup plus imposant qu'elle, physiquement. C'était donc très agréable d'avoir sa présence ici, juste à côté de moi.

La musique changea de style. On était passé à quelque chose de plus calme et doux. Le contact avec Mayra était de plus en plus fort et ça ne me dérangeais pas. Non, au contraire, je n'allais pas me plaindre d'avoir cette fille que j'appréciais beaucoup dans mes bras. L'ambiance avait changé. On sentait un climat de douceur beaucoup plus important. C'était assez particuliers, contrairement à la fête que j'avais prévu, c'était quelque chose de nettement différent, mais j'aimais beaucoup ça. Je sentis ses mains descendre sur mon dos, à son tour. Elle était descendu légèrement plus bas que je n'avais osé le faire, mais évidemment, c'était différent à cause de nos sexes respectifs. Une femme pouvait faire des choses qu'un homme ne pouvait pas sans qu'elles soient interprétées pareil. Elle chuchotait. C'est vrai que parler aussi bas correspondait exactement avec l'ambiance qui était là.

« Ta nouvelle vie à L.A se passe bien alors ? »


Je laissai échapper un long souffle. Ce n'était pas un soupir mais plutôt un long souffle exprimant un réflexion profonde. Je ne savais pas vraiment qu'elle devait être ma réponse à cette question. Les choses étaient tellement différentes que tout ce que j'avais vécu jusque maintenant. Oui, comme dans toutes les grandes villes, j'avais découvert de nouvelles choses, rencontré de nouvelles personnes, trouvé de nouveaux amis, m'étais habitué à de nouveaux lieux... Toutes ces choses n'étaient pas difficiles. Et pourtant, à cette époque, j'étais toujours animé par une idée qui devenait de plus en plus imposante de jour en jour. Je ne pouvais le dire comme ça à Mayra, surtout maintenant, mais je n'étais pas aussi heureux que je le laissais paraître. J'étais heureux, c'était sûr, mais j'avais une difficulté quand même, et cette difficulté, seulement moi la connaissait. Je n'allais pas lui mentir, mais je ne devais pas tout lui dire. Ceci gâcherait ce beau moment qu'il y avait maintenant et puis c'était un sujet sérieux alors que la soirée était faite pour l'amusement. Aussi fort qu'elle avait parlé, je répondis.

« Bien... Les choses sont différentes de là où je venais mais je ne suis pas déçu du choix que j'ai fais... Et puis j'ai fait de très belles nouvelles rencontres. »

Je souris, sans savoir si elle voyait mon visage ou pas. La phrase que je sortis à la suite me surpris. Je n'avais pas vraiment donné l'ordre à mon cerveau de me faire parler, et d'ailleurs, ce qui sorti de ma bouche n'était pas vraiment ce que je voulais dire à l'instant. Ce n'était pas quelque chose d'horrifiant, mais ça ne me ressemblait que peu. Je disais rarement les choses ainsi, ce qui était d'ailleurs peut-être dommage. Enfin, Mayra ne prendrait pas la chose mal. Si ?

« Je suis en train de passer un très bon moment avec toi ce soir. »
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Anniversaire en soirée ::Mayra Rawinson::   Aujourd'hui à 13:13

Revenir en haut Aller en bas
 

Anniversaire en soirée ::Mayra Rawinson::

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LA in Live :: Topics Abandonnés-