Partagez | 
 

 Peroxide swing (pv gibson)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Izzie Stevens

Modo
• The player : Kareen
• I'm here since : 17/12/2008
• My number of posts : 2991
• Avatar : Katherine Heigl

• My age : 24
• My job : actrice mannequin
• My dwelling : chinatown 307b

___ MORE
• Statut: Collectionneur(euse)
• Relationship:
• Children: Un gremlins ? Not yet !
MessageSujet: Peroxide swing (pv gibson)   Mer 24 Mar - 17:32

Ce soir la lady izzie était de sortie. Bon d’accord ce n’était pas vraiment une exception mais tout de même, elle était restait sage un petit moment. Quoi, pas sortir pendant une semaine c’était tout de même un exploit pour la demoiselle, elle avait eu du boulot, et elle préférait rentrer sagement à la maison histoire d’être fraiche et dispo. Parce que oui izzie était très professionnelle, non mais vous en doutez, ça ce n’était vraiment pas gentil pour la demoiselle, arrêtez de mal penser non mais.
Elle avait envie de passer une soirée de folie, de vraiment faire la fête sans penser au lendemain, une vraie nuit de folie pour se défouler après une semaine de boulot. Alors elle se faisait un look un peu plus excentrique que d’habitude, un peu plus années 80. Elle avait une petite robe noir forme bustier, bon elle avait fait rajouter des fines bretelles en perle parce que bon elle avait un peu de monde au balcon et en dansant elle n’avait pas envie de dévoiler un peu plus qu’elle ne le désirait. La jupe de la robe était plus fournie, un peu de jupon, plusieurs épaisseurs, elle était assez chou, elle avait mis un bracelet fluo, un collier de même, des boucles d’oreilles tout aussi colorés, et une coiffure simple, un brushing bien fait pas trop volumineux, c’était pas sue ellen de sortie quand même. Et pour changer ses habitudes, elle avait envie d’aller au chica, elle n’y avait pas remis les pieds dans ce bar, même avant en fait, elle voulait vraiment changer ses habitudes pour une fois.

Une fois entrée elle se prenait une conso, elle regardait un peu autours, c’est vrai que le bar n’était pas encore remis en état, ça lui donnait un petit côté roots qu’elle aimait bien. Elle buvait son verre tranquillement en parlant un peu avec les personnes qui la reconnaissait ou simplement comme ça elle aimait bien se créer des connaissances d’un soir.
Elle allait sur la piste pour se faire un petit plaisir, en plus de ne pas être des plus désagréable à regarder la demoiselle savait bien remuer du popotin, et elle ne se gênait pas pour se lâcher. Elle était là depuis un sacré moment à se déchainer sur la piste, elle avait besoin de prendre un peu l’air frais. Du coup Elle prenait la petite porte sur le côté, il y avait pas mal de monde entrain de se griller une petite cigarette, non mais c’était pas juste de ne pas pouvoir se mettre à fumer à l’intérieur, les nons fumeurs n’avaient qu’a faire la fête dehors après tout, heureusement il faisait chaud ici, imaginez au pôle nord, est ce que les petits esquimaux allaient fumer en dehors de l’igloo disco…
Mais pourquoi y’avait autant de monde dehors non mais en plus pas que des visages charmant, t’avais pas forcément envie d’aller leurs faire un câlin. Elle fumait tranquillement, enfin aussi sage que pouvait l’être izzie, c’est-à-dire que de temps en temps le son de la musique lui parvenait en un peu étouffé, et elle ne pouvait s’empêcher de remuer en même temps.
Elle discutait un peu avec une jeune femme qu’elle croisait de temps en temp lors de casting elle rigolait bien avec la demoiselle. Elle ne prêtait plus vraiment attention aux personnes présentes avec elles dehors, elle n’allait pas tarder à retourner à l’intérieur pour se défouler.


Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
MessageSujet: Re: Peroxide swing (pv gibson)   Ven 2 Avr - 21:12

Alalah, fichus toxicos, dès qu'on se met à leur parler d'interpellation pour possession de stupéfiants ils s'emballent. Ce coup ci j'avais eu droit à un mafieux toxicomane bien bâti mais qui se déplaçait mal et ne savait plus très bien comment me donner des coups de telle façon qu'en deux temps trois mouvements c'était fini pour lui. Une droite, deux gauches suivis d'un joli coup de pied et il était couché au sol le nez en miettes et quelques dents en moins.

-Je vous le laisse

Les deux collègues embarquaient le type menotté fut embarqué et la voiture de patrouille le ramènerait au central. Pendant ce temps j'étais libre de vaquer à des occupations dont j'avais envie. Peu importe ce qui se passe, je ne pense qu'au présent bien que mon passé soit très lourd, et mon futur incertain. On ne sait jamais de quoi est fait l'avenir. Je déambulais tranquillement dans les rues Sasha me suivant de près. Les gens s'écartaient à mon arrivée et me regardaient d'un air comme si je n'étais pas un type net. Ils n'avaient pas tort, ce matin encore mon portrait était en première page, je me souviens encore de l'article:

Le flic fou a encore frappé
Tôt ce matin une opération de police musclée conduite par le dangereux policier G.C. Hunter a réussi à démanteler un trafic d'armes dans le downtown de Los Angeles...

Je ne me souviens plus de la suite mais d'après ces journalistes à la con je suis encore plus dangereux que terminator. Franchement me comparer à ce gouverneur de pacotille, non mais! Je me pointe à l'entrée d'un bar qui fait aussi office de boîte de nuit apparemment. On me refuse l'entrée principale, du coup je repère une petite ruelle sur le côté d'ou proviennent d'atroces odeurs de tabac qui me brûlent la gorge. Beurk! Mais bon, je ne vois pas d'autre moyen d'entrée, à moins de provoquer une bagarre générale qui impliquerait les videurs. Une idée qui me plaît mais j'ai déjà assez de voir mon portrait une fois par semaine dans le journal en tant que psychopathe fou avec une plaque. Les remarques du genre "Tiens voila encore le terroriste employé par la police" je connaissais mais je m'en fichais royalement, j'en avais trop sur la conscience pour que cette petite remarque me ferait craquer, la seule, absolument la seule chose à ne pas évoquer était le fait que je n'avais qu'un oeuil. Je m'engageais dans la ruelle et me dirigeais vers la porte ignorant toutes les personnes au passage dont la plupart me regardaient encore et encore avec méfiance, moi avec mon fauve qui me suivait.
Revenir en haut Aller en bas
Izzie Stevens

Modo
• The player : Kareen
• I'm here since : 17/12/2008
• My number of posts : 2991
• Avatar : Katherine Heigl

• My age : 24
• My job : actrice mannequin
• My dwelling : chinatown 307b

___ MORE
• Statut: Collectionneur(euse)
• Relationship:
• Children: Un gremlins ? Not yet !
MessageSujet: Re: Peroxide swing (pv gibson)   Dim 4 Avr - 15:28

Elle finissait tranquillement sa cigarette, tout en commençant à envoyer des texto, non izzie ne vivait pas coller à son portable, mais tant qu’à faire, elle en profitait tout en fumant pour garder le lien avec sa petite bande d’ami. Elle en profitait pour charrier sofia, et puis embêter son amoureux de colocataire, elle le trouvait trop trognon, et en même temps elle voulait le protéger. Sa copine avait intérêt à être une perle avec lui, sinon la fausse blonde entrerait en action, et elle défendrait bec et ongle son petit protégé.
Bon d’accord le petit mec en question était assez grand pour se défendre tout seul, mais elle savait qu’il avait déjà eu des soucis en amour et elle n’avait pas des masses envies que ça recommence pour lui.
En plus c’était le premier qu’elle arrivait à garder aussi longtemps et avec qui elle pouvait rire. Elle était heureuse aussi de le compter parmi ses proches, elle savait qu’en cas de panique, en cas de gros souci elle pouvait compter sur lui, il serait là pour veiller sur elle, et la réconforter en cas de gros chagrin.
Ce qui était assez étonnant, c’était qu’ils étaient quasiment l’opposé l’un de l’autre, et pourtant ça fonctionnait bien entre eux, ils étaient même très complice, et c’était un peu comme un grand frére qu’elle n’avait jamais eu, un protecteur, elle découvrait ça à 24 ans, elle avait besoin de s’adapter de temps en temps surtout pour ce qui était de pas se balader à poil dans l’appartement, mais mis à part ce petit détail vite réglé, elle était heureuse.

Bon c’était pas le tout, mais ses pieds commençaient à la démanger fortement, elle avait besoin d’aller danser, sa deuxième cigarette finie, sa batterie à moitié à plat, elle jettait son mégot, et rangeait son téléphone.

Elle se dirigeait vers la porte pour rentrer dans le bar, un peu inconsciente, enfin ça c’était un état un peu permanent chez la jolie blonde. Et là forcément vous allez trouver ça un peu cliché certes, mais franchement ça lui arrivait tellement souvent que c’était à la limite de la normalité pour la jeune femme mais elle percutait une montagne brune, tchou, pour un peu ça aurait pu faire mal de percuter le gadjo. Bon heureusement elle ne s’était pas fait mal, et elle ne pouvait s’empêcher de rire gentiment bien sûr mais avouez ça la fouttait mal de percuter les gens comme ça.


pardonnez moi, je ne suis pas toujours très attentive et je voulais vraiment retourner à l’intérieur.


Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
MessageSujet: Re: Peroxide swing (pv gibson)   Mar 6 Avr - 13:25

La belle affaire, jeté à l'entrée principale et je me heurte à une jolie jeune femme qui devait avoir dans la vingtaine, très charmante, et... pourquoi pas? Mais je rêve ou quoi?! J'ai toujours réussi à me débrouiller seul, à vivre seul sans personne, défiant le principe du "personne ne peut vivre éternellement tout seul", non, non, non! Oublies moi cette idée tout de suite. Je me surprends de nouveau à désirer autre chose que ma façon de vivre actuelle. Trop souvent j'ai ce genre de prise de recul par rapport à ma position actuelle au sein de la société, j'en suis une risée, certes mais je m'en moque, seul mes idéaux comptent, pas mon image. Enfin ce n'est que mon avis et c'est bien pour cela que je suis qui je suis...

Voila que la demoiselle s'excuse de m'être rentrée dedans, elle est bien gentille mais... Mais je vais essayer de ne pas être trop moi ce soir, je ne sais pourquoi mais bon, il y a des jours ou j'ai du mal à me comprendre.

-Ca fait rien. Moi je cherche juste à entrer. Et mon tigre avec.

Lui répondis je d'une voix neutre sans aucune émotion, c'est le mieux que je puisse faire, même si c'est des propos un peu insensibles et lointains. En réalité, je suis incapable de montrer de l'affection, du moins il y a des années que je ne l'ai pas fait, mis à part envers Sasha. Je me demande comment elle réagira en voyant mon fauve de plus de deux cent cinquante kilos. Indélicat de ma part de mentionner un tel détail mais bon. Je m'esclaffe légèrement d'un rire amusé. Euh,... que faire maintenant? Je me le demande vraiment, voyez vous, me ùmontrer agréable est comme mettre Karl Marx au milieu d'une joyeuse bande de néolibéralistes, ou moi au milieu d'une bande de flics qui se conforment à la loi. Il y a de quoi être déboussolé quand on se retrouve dans cette situation mais enfin bon, il n'y a pas de quoi en faire tout un plat. J'ouvre la porte et attends avec impatience qu'elle rentre à l'intérieur, après quoi je lance un un ordre d'un simple regard à mon fauve d'y aller aussi, après quoi je pourrais enfin y aller aussi, de plus je sens une odeur de canabis ; beurk! Je hais cette odeur, comme le gout de cette merde qui peut planer dans l'air suffoquant. J'ai envie de les arrêter mais je ne suis plus en service, à quoi bon en plus? M'attirer encore les foudres de l'opinion publique dont je me fous pas mal. Ma main droite va vérifier si j'ai toujours ma plaque dans la poche intérieur de ma veste en cuir noir, au passage j'éffleure le métal froid du MAGNUM, je ne suis même plus censé le porter sur moi après dix huit heures mais on ne sait jamais ce qui peut arriver. Je pense à tout le sang que j'ai déjà sur les mains ; plus on a tué de gens, moins on est humains, dans mon cas, disons une machine à tuer. A s'en plier de rire, bien sur, je me retiens... Pour une fois. J'ai l'impression d'avoir déjà vu la tête de la demoiselle quelque part, mais ou? La télévision? Non impossible puisque je n'en ai pas eu. Je me creuse la tête, ou est-ce alors? Ah oui, je m'en souviens, dans le journal, va savoir lequel.

-Tu ne serait pas... Izzie Stevens à tout hasard?

Ouch, voyons voir comment elle va le prendre, bien que je suis sur à quatre vingt dix neuf pour cent de ne pas me tromper. Je ne m'y connais pas beaucoup en ce qui concerne le domaine de la télé et autre mais bon...
Revenir en haut Aller en bas
Izzie Stevens

Modo
• The player : Kareen
• I'm here since : 17/12/2008
• My number of posts : 2991
• Avatar : Katherine Heigl

• My age : 24
• My job : actrice mannequin
• My dwelling : chinatown 307b

___ MORE
• Statut: Collectionneur(euse)
• Relationship:
• Children: Un gremlins ? Not yet !
MessageSujet: Re: Peroxide swing (pv gibson)   Sam 10 Avr - 2:09

Non mais quel boulet cette blonde, elle avait le don pour percuter les gens, mais ce n’était pas vraiment de sa faute. Bon elle était bien tête en l’air, mais ça restait une des qualités charmantes de la jeune femme non ?
Bon Elle s’en excusait généreusement, même si sérieusement, il n’avait rien senti. Elle faisait un sourire au monsieur, attendant un instant si il avait quelque chose à lui dire on ne sait jamais.


Euh ok…

Alors là elle se posait un max de questions. Non mais elle haussait les sourcils, euh y’a qu’elle qui pensait ça ou la réponse du monsieur était un peu flippante tout de même. Son tigre, non mais c’est quoi qu’il appelait son tigre lui, non parce que ça ne pouvait être tout un tas de chose, Un vrai tigre non, franchement ce n’était pas possible d’avoir ça en ville, attendez en plus ces pauvres petites bêtes ce n’était pas une vie pour eux.
Enfin bref là elle était juste en train de se demander ce qu’un mec pouvait appeler son tigre. Ah non ce n’était pas une obsession pour elle, mais c’est juste qu’elle se demandait, quoi elle avait envie de comprendre la gente masculine tout de même.
Alors mon tigre, bon ça pouvait être sa voiture ouais qui sait, ou alors son vélo, han si un joli vélo tout jaune avec des rayures noires. Entrer et mon tigre avec…Han non pas possible, ça pouvait pas être la chose à laquelle elle pensait tout de même, non il ne pouvait pas parler de son engin tout de même…Ce n’était quand même pas le petit surnom qu’il donnait à son joujou ? Alors là c’était bien sa veine fallait qu’elle tombe sur un pervers. Tsss…


Euh si c’est bien moi…

Oh la de plus en plus étrange, voilà que le pervers connaissait son nom aussi, quoi oui elle aurait pu se dire, qu’étant donnée qu’elle faisait des apparitions à la télévision, qu’elle faisait pas mal de couvertures de magasine, et que du coup il avait pu lire son nom, mais non elle était toujours en mode pervers et une fois mise en route difficile de faire marche arrière.

Non mais t’es de la police ou quoi ?

Oui c’est vrai ça, il pouvait savoir son nom comme ça. Remarque ça pouvait être encore plus inquiétant ça aussi. Voilà si ça se trouvait c’était un policier véreux, et il faisait une obsession sur les fausses blondes, et voilà avec la chance qu’elle avait, elle était tombée sur un fou. Il avait passé son temps à la pourchasser, il avait pris des photos d’elle partout, et maintenant il cherchait le moyen de la coincer.
Au secouuuuuurs, quoi y’ personne qui l’entendait là ou quoi, non mais c’est vrai, roh putain il était où superman quand on avait besoin de lui, ce n’est pas qu’elle était grave en danger là mais bon il la faisait un peu flipper le monsieur.
Elle avait un pied qui rentrait tout doucement dans la boite, petit à petit elle s’éloignait du coin extérieur avec tous ceux en train de cuver plus ou moins, ou trop occuper à fumer. Bon pour autant elle ne fuyait pas le monsieur oui bah elle était comme ça izzie, fallait pas chercher…


Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
MessageSujet: Re: Peroxide swing (pv gibson)   Dim 18 Avr - 22:00

J'ai fait quoi au bon dieu pour autant effrayer le monde moi?! A chaque fois que j'essaye de socialiser je me prends des râteaux et maintenant c'est cette blonde qui flippe à mort. Je me perds dans de stupides réflexions comme du genre "Si seulement je n'avais pas fait l'armée". Avec des si on changerait le monde pour quelque chose de parfaitement légal sans défauts, ou l'inverse et on finira par se retrouver dans un monde post-apocalyptique. Je ne veux même pas y penser, en attendant j'ai mis un pied devant l'autre et on est rentrés.

Je sens une grosse silhouette assez basse frotter contre ma jambe et aller vers l'avant.

-Flic oui, mais rien de plus. Juste un flic banal parmi beaucoup d'autres.

Je poussais un soupir d'exaspération devant les peurs insensés de la jeune femme ; franchement inutile tssss. Mais en même temps dans toute la ville il n'y a qu'un flic assez cinglé pour avoir comme animal de compagnie un tel fauve, et encore la ville est grande.

-Si vous pouviez arrêter d'avoir peur ça serait... mieux pour nos nerfs. Et puis je ne mords pas ni quoi que ce soit d'autre.

Après ces paroles je me renfrognais tout en fixant mon tigre qui continuait de ronronner, exaspérant, vraiment. J'espère seulement qu'elle ne va pas crier.

-Sasha, tu veux bien venir maintenant sinon tu n'aura pas ton repas à tout à l'heure.

J'imagine qu'elle doit me regarder bizarrement alors que mon animal de compagnie revient en marchant derrière moi et que moi je fixe ma bestiole d'un air sévère avant de m'excuser.

-Pardon pour l'attitude de mon tigre, il est têtu j'y peux rien

*Merde! Con de chat. Maintenant elle va s'enfuir en courant*

Sasha agissant de son propre chef va se planter devant la jolie demoiselle et ronronne bruyamment assis comme un gentil toutou devant elle frottant gentiment sa tête contre sa cuisse côté extérieur. Euh.... c'est pas vraiment le bon moment d'être égaré, ne serait-ce que quelques petites secondes.

-
Revenir en haut Aller en bas
Izzie Stevens

Modo
• The player : Kareen
• I'm here since : 17/12/2008
• My number of posts : 2991
• Avatar : Katherine Heigl

• My age : 24
• My job : actrice mannequin
• My dwelling : chinatown 307b

___ MORE
• Statut: Collectionneur(euse)
• Relationship:
• Children: Un gremlins ? Not yet !
MessageSujet: Re: Peroxide swing (pv gibson)   Mer 21 Avr - 1:25

Non mais attention elle flippait vraiment mais pas de là à pousser des cris d’hystérique non plus, en plus elle avait bien bossé avec Samir et elle savait très bien se défendre, non mais oh, petite blonde ok mais attention touche pas quand elle ne veut pas sinon elle était capable de mordre.
Et là il fallait avoir le cœur bien accroché pour ne pas s’enfuir devant le monsieur, il était imposant, mais avait une sorte de côté qui avait le don de vous angoisser. Et en plus il savait son nom quand même, et elle le savait bien qu’il y avait pas mal de tarés dans le monde et qu’elle commençait à être pas mal vu, alors de là à être poursuivi par un fanatique pourquoi pas…Elle le regardait toujours en devenant de plus en plus méfiante.


Mouais…

Non mais je vous rassure de suite mes nerfs vont très bien. Mettez vous à ma place, je suis dans une ruelle le temps de fumer une clope et de passer un coup de fil, et je croise quelqu’un que je ne connais pas du tout, et en plus il connaît mon nom. Y’a pas grand monde qui pourrait me défendre si vous êtes un pervers sadique violent en plus…


Il préférait peut être quand elle se taisait na ? N’empêche c’était de sa faute, il l’avait un peu énervée à lui dire de calmer ses nerfs. Et il la prenait pour une hystérique ou quoi…Elle n’était pas le moins du monde rassurer, et espérer toujours que pas mal de monde vienne autours d’eux, histoire de ne pas se sentir totalement seule avec lui. Il mordait pas qu’il disait, tant mieux pour lui, mais elle n’en avait pas la preuve en même temps.

Et puis pourquoi il parlait de repas. Il allait la bouffer maintenant c’est ça ? Et puis d’abord c’était qui sasha…Non mais plus ça allait moins ça allait en fait, c’est ça ? En tout cas plus elle passait du temps avec lui moins elle le comprenait, et ça ne la rassurait pas des masses, elle aimait bien avoir le contrôle des choses et le garder surtout.

Ah ok…Suffisait de baisser un peu la tête, et là elle apercevait un gros matou…Euh c’était normal de se balader avec un tigre dans les rues de la ville. Non parce qu’elle savait bien que le monde était pavé d’originaux, mais là un félin limite en liberté dans les rues de la ville c’était plus qu’étrange. En même temps il était flic, il devait bien savoir ce qui était autorisé et ce qui ne l’était pas. Elle zappait plus ou moins le maitre pour poser ses yeux sur la beauté un peu plus bas. Elle n’osait pas le toucher de suite, même si elle le trouvait adorable en version grosse peluche, mais elle n’était pas stupide elle savait que ça restait un animal sauvage, qui était en train de ronronner contre sa cuisse , délire. Non parce que d’habitude les mâles qui venaient jouer avec ses jambes et son fessiers ils ne se mettaient pas à ronronner comme ça enfin quoi que, en tout cas ils avaient de moins grandes dents, et étaient moins poilu.


JE peux ?

Elle avait relevé la tête vers le flic en avançant la main, elle voulait savoir si elle pouvait le toucher, non parce que mannequin actrice avec une main en moins ça faisait de suite moins vendeur tout de même.


Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
MessageSujet: ac   Ven 30 Avr - 23:22

Je l'écoute parler, et je me dis qu'elle n'a pas tort. Je ne pourrais jamais me mettre à sa place, que ce soit pour un court moment ou toute la vie, ça non. Mais je devine l'état d'esprit des gens qui me rencontrent et réagissant à mon aura de terreur naturelle. J'aime pas parfois mais je ne peux que faire avec.

*Moi un pervers sadique et violent, non mais. C'est une plaisanterie ou quoi?*

J'admets, mon discours n'est ni rassurant, ni adroit cependant on ne change pas une brute épaisse d'ancien commando en un claquement de doigt, qui plus est ça serait trop beau pour être vrai. Les yeux de la demoiselle cherchaient toujours aux alentours, parcourant la pièce à la recherche de gens prêts à venir la "secourir" de moi. Je suis dangereux oui, pervers non.

-Me mettre à votre place ne me tente pas mais deviner votre état d'esprit reste simple à faire


Elle remarquait enfin la bestiole, me délaissant pour approcher sa main de la grosse tête de Sasha, cependant, elle le fit avec hésitation.

*flashback:

-Standing by, standing by. Ici tiger two.
La voix stressé du pilote de l'hélicoptère impatient résonnait dans la radio alors que les tirs ne cessaient en notre direction.
-Delta1, delta1, demandons évacuation d'urgence.
Je pouvais sentir la balle de kalachnikov dans ma jambe brûler ma chair alors que l'équipe Delta 2 gueulait au loin leur arrivée nous offrent une diversion pour lancer une grenade sur les dix hommes retranchés qui une demi seconde plus tôt nous tiraillaient encore dessus et venaient de mourir la seconde d'après. Ma jambe me fait mal.

*Ne pas penser à la douleur, ne pas y penser*

On me tapota sur l'épaule avec un signe de retrait avec la main.
-Tiger two, zone dégagé, engagez évacuation.
-Bien reçu

fin flashback*

Je ne me rendais pas compte que mes yeux exprimaient la peur de mourir alors que je voyais un camarade tomber de l'hélico après avoir reçu une balle dans le dos.

*Noooooooooon!*


Un cri mental, muet qui vint briser mon état second et me ramena à la réalité. Je compris alors qu'elle venait de me poser une question et je lui répondis d'une voix encore marqué de mon souvenir.

-Euh oui ne vous inquiétez pas, allez y il n'est pas méchant.

Je posais une main contre le mur comme support, l'autre s'agrippant à ma tête pour tenter de calmer cette migraine en vain.
Revenir en haut Aller en bas
Izzie Stevens

Modo
• The player : Kareen
• I'm here since : 17/12/2008
• My number of posts : 2991
• Avatar : Katherine Heigl

• My age : 24
• My job : actrice mannequin
• My dwelling : chinatown 307b

___ MORE
• Statut: Collectionneur(euse)
• Relationship:
• Children: Un gremlins ? Not yet !
MessageSujet: Re: Peroxide swing (pv gibson)   Jeu 6 Mai - 2:48

Non mais heureusement qu’il ne pouvait pas se mettre à sa place, non parce que là pendant deux secondes, elle pouvait se l’imaginer dans une petite robe noire, et une jolie perruque blonde, non là franchement essayez vous aussi d’imaginer le tableau deux petites secondes, et vous aussi comme la demoiselle vous auriez du mal à réfréner un petit sourire…Pour ne pas dire un immense fou rire… Enfin là elle laissait de côté le monsieur pour se concentrer sur son « minou », visiblement son animal de compagnie.

C’était un peu hors norme, non pourquoi un peu, ce n’était carrément pas normale de pouvoir toucher un animal sauvage…Alors oui même si elle avait très envie de lui faire un gros câlin parce qu’il était aussi attirant qu’une peluche elle était un peu sur la réserve tout de même.
Elle n’avait pas d’attirance particulière pour les chats, ou bien encore les chiens, non enfin ce n’est pas qu’elle ne les aimait pas, de toute façon avec la vie trop active qu’elle avait un animal serait obligé de rester seul enfermé dans un appartement, elle avait bien conscience que ce n’était pas une vie pour un animal. Enfin là elle pouvait approcher un vrai tigre nommé Sacha visiblement, en tout cas si elle avait bien suivi. Et autant d’un côté elle était super excitée à l’idée de toucher cet animal dont elle ne pouvait que rêver, et puis l’appréhension tout de même, elle tenait un peu à ses mains.
Après l’approbation du maître elle se risquait enfin à poser sa main sur la belle bête. Elle ne pouvait s’empêcher de sourire, bon déjà le tigre en question n’avait vraisemblablement pas envie de la bouffer vu qu’il se laisser faire, mais en plus il semblait en redemander.


C’est délire, c’est vachement doux !

Quoi ça vous étonne richard Berry qui bouffe un Yoplait, non bah alors pourquoi ça vous étonnerez une izzie qui dit exactement ce qui lui passe par la tête sans y réfléchir, c’était carrément une évidence. Elle était donc surprise que le tigre en plus de l’allure il avait vraiment le toucher d’une peluche. Bon elle se rendait vite compte d’un détail plus flippant quand même, c’est que le petit tigrou venait de faire passer sa langue, se pourléchant tranquille et dévoilant du coup ses canines, et là même pur jouer elle y mettrait pas le petit doigt.
Elle restait donc sur ses gardes, prudente, mais profitant du moment, c’était assez rare, et ça avait peu de chance de se reproduire. Et justement elle avait une question qui la taraudait.


Mais en fait t’as le droit de l’emmener dans des endroits surpeuplé comme ici ?

Non elle n’avait pas oublié qu’il était flic, et qu’il en savait plus qu’elle, mais elle ne pensait pas à mal en posant la question, elle se demandait c’est tout.
Elle relevait enfin la tête, abandonnant son admiration pour la bête jetant un coup d’œil au maître. Il n’avait pas l’air dans son assiette d’un coup.


Euh ça va ?


Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
MessageSujet: Re: Peroxide swing (pv gibson)   Jeu 6 Mai - 22:43

La demoiselle devait certainement m'imaginer dans une tenue excentrique à voir son petit sourire auquel je réponds par un regard amusé. C'est rare, mais il y a des personnes qui m'amusent que ce soient des inconnus ou pas, cela fait quand même plaisir. Quand elle se met à caresser mon crétin de fauve têtu et crétin malgré tout j'en ressens un certain plaisir. Sasha est un tigre, certes ; mais pour moi il est beaucoup plus que ça.

Je la laisses faire tranquillement en admirant le spectacle de la grosse peluche qui ronronne. S'exclamant d'une voix amusé et chaleureuse je réprime un sourire dans le coin de mes lèvres. Les sourires sont rares, il faut donc les apprécier en se disant que cela ne pourrait plus se reproduire, dans ma situation en tout cas. C'est la qu'elle me demande si c'est pas interdit de me balader avec un tel animal dans un bar.

-Franchement non, mais Sasha est bien plus qu'un animal de compagnie donc je ne m'en sépare jamais.

Croyez vous vraiment que ce soit légal d'avoir un tigre de Sibérie comme compagnon à quatre pattes? Sincèrement ça ne l'est pas et c'est pas pour rien mais la société est faite de principes et ces principes je les mets aux oubliettes. Bah, vous croyez quoi, que moi je vais sagement respecter tout et n'importe quoi? Les chefs aimeraient bien mais tant pis pour eux.

*Putin de souvenir à la con, pourquoi est-ce que cette époque ne me lâche pas?*

Cette époque, c'est quelques unes de mes missions, et ces souvenirs ne me lâchent pas car... la mort est une chose terrifiante qui fait peur autant qu'on a la capacité de ne pas en avoir peur, voila pourquoi. C'est la qu'elle me pose la question qui tue : si je vais bien. Pour répondre, non, pas top mais bon.

-C'est rien... rien du tout, ne vous en faîtes pas pour moi.

Une voix vide d'émotions, des yeux tout aussi vide et le ton de ma voix qui sonne faux alors que je ne veux pas qu'elle découvre ce que je tentes de garder pour moi. C'est pathétique, je suis pathétique, et je me sens seul mais je refuse de l'admettre. Je marque une petite pause avant de reprendre sans avoir l'envie de parler cependant.

-Tout le monde ou presque a des cicatrices à cacher. Et je mentirais en disant que c'est pas mon cas

Pitoyable, j'en dis trop, je m'en veux. Pourtant dans la nature de l'homme il est normal de parler de ces choses et on le fait, même si on ne le veut pas.
Revenir en haut Aller en bas
Izzie Stevens

Modo
• The player : Kareen
• I'm here since : 17/12/2008
• My number of posts : 2991
• Avatar : Katherine Heigl

• My age : 24
• My job : actrice mannequin
• My dwelling : chinatown 307b

___ MORE
• Statut: Collectionneur(euse)
• Relationship:
• Children: Un gremlins ? Not yet !
MessageSujet: Re: Peroxide swing (pv gibson)   Dim 16 Mai - 17:26

Non mais elle chassait vite de son esprit l’image de gibson en robe, non parce que sinon elle allait se prendre un méchant fou rire. Non parce que là elle partait dans un miss détective…Quoi vous voyez pas ce à quoi elle pensait, bah oui le film avec Sandra bullock, ou elle doit se transformer en participante à un concours de miss, et qu’elle est détective, allez savoir pourquoi cette meuf en robe du soir et en talon aiguille limite avec l’arme attachée sur la cuisse, ça en excitait plus d’un… Bon à bien y réfléchir ça pouvait même exciter izzie. Oh hey quoi on la regarde pas comme ça, elle n’a jamais dit qu’elle n’était pas du genre à aimer les femmes super sexy. En fait izzie était du genre attirée, ouais quand quelqu’un lui plaisait elle fonçait, elle avait envie de prendre du plaisir, et aussi loin qu’elle se souvenait, elle n’avait jamais rien vu de mal à un homme avec un homme, une femme avec une femme, ou encore un homme avec deux femmes dont une pouvait être izzie. Elle était juste libre, elle partait du principe que du moment que les personnes étaient libres et consentantes, elles avaient bien le droit de faire ce que bon leurs semblaient et en plus avec qui elles le désiraient.
C’était un peu la mentalité d’izzie, elle n’en parlait pas vraiment, et mis à part oryan qu’elle avait fréquentée intimement à plusieurs reprises, elle ne croisait pas les personnes assez longtemps pour leur expliquer son point de vue. Ça venait sûrement de son passé, elle se demandait toujours si elle ne s’était pas fait larguée par son premier amour, si à cause de cela elle n’avait pas du abandonner un bébé est ce qu’elle croirait toujours en l’amour véritable et unique. En même temps elle n’y croyait pas vraiment même à l’époque.
En tout cas une chose est sûre maintenant izzie avait une version bien différente de la vie, elle n’aimait plus, et n’aimerait plus jamais, tout comme jamais elle ne se remettrait en couple. Une fois elle avait cédée à cette pulsion, terry, elle l’aimait, mais pas la version tendre et bluette, non, non elle l’aimait sauvagement, elle ne pouvait pas s’en empêcher, c’était sauvage, ça la brûlait de l’intérieur, et en même temps elle le détestait, elle pouvait lui en vouloir pour rien, parce qu’il était un peu différent, et hop elle pouvait entrait dans une crise de rage, lui aussi. Leurs couples avaient fait des étincelles, il avait cramé intensément mais rapidement, et maintenant c’est à peine si ils pouvaient se voir, se supporter.
Elle avait passé l’âge de croire à ses conneries, non mais ce n’était pas laura ingalls en plus, à ce rythme là elle allait se mettre une petite robe à fleur, elle se ferait des nattes, et puis elle se mettrait à n’aimer qu’une seule personne, ah non fallait pas rêver ce n’était pas du tout le genre d’izzie. Non izzie prenait son pied, sans faire souffrir personne, à peut être le pauvre petit barman qui avait été un petit peu trop accroc à elle. Mais bon il avait fini par tourner la page et il était passé à autre chose.


Ouais je comprends, enfin temps qu’il n’attaque personne et que t’as pas d’ennuis.

Non parce que se serait dommage d’être séparé de ce gros nounours… Bon ok nounours à les dents longues, et izzie évitait de mettre son visage à portée.
La détresse de gibson ne pouvait pas passer inaperçue, il se perdait dans ses souvenirs, et visiblement il n’y avait rien d’heureux. Elle s’en inquiétait oui izzie pouvait passer pour une folle mais après tout elle était sociable, elle se souciait du monde autours d’elle.
Elle l’écoutait parler chaque mot semblait difficile à prononcer pour lui. Izzie se disait que dans son métier il avait dû voir tout un tas de truc compliqués et qu’a force ça devait marquer et c’était bien normal.


Oh oui je suis bien du même avis que vous…On a tous nos secrets à transporter, nos blessures, c’est comme si on ne pouvait les dire à personne et que personne ne peut vous comprendre à par vous…
Ça vous dirait pas d’avancer jusqu’au bar pour prendre un verre, ça ne vous ferait pas de mal je pense ?



Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
MessageSujet: ais   Jeu 20 Mai - 0:48

Circonstances atténuantes, la guerre en fait partie. Malheureusement on n'y peut rien. Il y a dans ce monde des gens qui se battent pour les autres, et certains qui sont la pour faire sourire ceux la. La réplique de la jeune femme me tire un sourire à demi joyeux. Je me répète sa phrase deux fois pour moi même en silence.

*Oui, tant que le présent reste paisible tout ira bien*

C'est ce à quoi je pense quand je l'entends dire ça, je regarde son expression qui remplit un certain vide.

"Oui, et même si cela arrivait je ne m'en séparerait pas."

Je regarde le tigre avec l'expression d'un père qui veille sur son enfant. C'est une chose étrange pour beaucoup de personnes. Je me demande si elle a deviné le lien qui nous unit Sasha et moi. Je me demande aussi si elle a des enfants. Non, elle semble trop, jeune pour moi, du moins son attitude ne montre rien de tel car sinon elle serait venu ici accompagnée ce qui n'est pas le cas. Enfin tout est possible, personne n'aurait pu prédire que moi gosse très sociable au départ virerait comme ça. J'essaye tous les jours tant bien que mal de dissimuler mon passé mais dès que j'y pense cela devient impossible à cacher. Izzie semble bien l'avoir remarqué. Je ne peux nier le fait que je ne sois pas heureux dans ma vie, j'arrive juste à être satisfait de mes actions ... pas toujours légales non plus. Sa voix est remplie de compassion, d'un peu de tristesse aussi, comme si elle parlait d'expérience.

"Comprendre, ... tout le monde le peut"

*Vivre plusieurs vie c'est moins facile pourtant*

Une arrière pensée qui me rappelait qu'avant d'être flic, j'avais été militaire, et avant ça un ado inconscient.

"C'est ma tournée alors"


Répondis je à sa proposition en lui faisant un clin d'œil de mon seul œil valide tandis que l'autre roulait un peu dans mon orbite me procurant cette sensation désagréable d'être aveugle ne voyant plus rien l'espace d'une demi seconde. Je me dirige vers le bar en faisant un geste d'invitation pour qu'elle me suive. C'est drôle mais il se passerait quoi si je devenais aveugle? Je ne le sais pas, et ça ne m'intéresse pas quoi que... je me pose la question, serait-ce une vie de vivre sans voir le monde?
Revenir en haut Aller en bas
Izzie Stevens

Modo
• The player : Kareen
• I'm here since : 17/12/2008
• My number of posts : 2991
• Avatar : Katherine Heigl

• My age : 24
• My job : actrice mannequin
• My dwelling : chinatown 307b

___ MORE
• Statut: Collectionneur(euse)
• Relationship:
• Children: Un gremlins ? Not yet !
MessageSujet: Re: Peroxide swing (pv gibson)   Jeu 10 Juin - 1:58

Elle était surprise de la tournure que prenait cette rencontre, non mais c’est vrai au début elle avait plutôt envie de fuir devant lui. Non mais c’était qu’elle osait à peine le regarder, faut dire qu’il lui avait fait plutôt mauvaise impression, bon elle comprenait peu à peu que c’était dans son caractère, il semblait sur la réserve, et du coup les barrières qu’il mettait autours de lui pouvait le faire paraître in tantine agressif.
Mais bon, elle n’avait pas fuit de suite, d’ailleurs c’était à se demander pourquoi, non mais elle l’avait pris pour un psychopathe lui voulant du mal, une fille normale aurait décidée de prendre la fuite, ouais bah elle non, elle restait là le temps de faire une petite discussion. Non mais voilà izzie, était du genre à être avec un assassin fou et à faire la conversation avec lui. Du style, oh salut toi monsieur le tueur avec sa hache folle, dis ça te dirait pas de prendre le thé avant de me finir. Et sinon dans la vie tu fais quoi, oui tuer t’en a de bonne, mais à part ça, non que ça. Non mais même sûr que pendant qu’il serait en train de l’achever à coup de pelle, elle continuerait à papoter un peu avec lui.

Parfois elle se demandait si monroe n’en avait pas assez de l’entendre jacasser, faut croire que non, parce qu’il avait largement les moyens de s’acheter un appart et sa tranquillité, et il restait avec elle. Humm c’était sûrement pour la cuisine qu’il restait, y’avait que ça de bon pour retenir un homme à la maison. En parlant de cuisine, elle était toujours en train de regarder le tigre, faut dire qu’elle le trouvait fascinant, bon elle se demandait quelle était sa ration de danseur au petit dej pour être assez rassasié pour pas qu’il se décide à la bouffer elle. Quoi !? A sa place vous feriez quoi , vous vous mettriez en travers de sa route entre ses crocs et un danseur de passage, non mais attention elle n’est pas altruiste à ce point hein, elle tient à son popotin et à rester en bon terme avec le minou.


C’est plus qu’un animal de compagnie en fait s’en est pas un… Je comprends.

C’est vrai, elle ne savait pas vraiment pourquoi, mais en tout cas elle se disait que le personnage valait le détour et au final elle n’était pas contre passer un peu plus de temps avec lui. C’était pour ça aussi qu’elle lui demandait pour aller boire un verre. Ils avançaient jusqu’au bar, elle ne prêtait pas attention aux regards que portaient les autres sur eux, elle s’en était toujours foutu et elle n’allait pas s’en occuper maintenant.
Elle lui souriait quand il parlait de payer sa tournée, non mais remarque y’avait qu’elle pour s’approcher de lui , le tigre c’était pas mal pour repousser les incrustes qui veulent juste picoler. Elle y penserait pour la prochaine fois, pour le moment elle commandait un cocktail et elle l’attaquait doucement. Elle aimait les sensations que lui procurait l’alcool. Bon attention fallait boire avec modération.


[b] ça t’arrives souvent de venir trainer dans les bars après le boulot ? Je t’ai jamais remarqué et je pense qu’avec ton pote on ne peut pas t’oublier facilement. [/i]


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Peroxide swing (pv gibson)   Aujourd'hui à 7:01

Revenir en haut Aller en bas
 

Peroxide swing (pv gibson)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LA in Live :: Topics Abandonnés-