Partagez | 
 

 Aie aie aie ! PV Laura

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Invité

Invité
MessageSujet: Aie aie aie ! PV Laura   Lun 22 Déc - 18:46

Encore un matin pour Peter ou le réveil fut brutal. Voir même très brutal !
Car ce petit Bordage, doué comme il est, ne cessa pas de tourner d'un côté, puis de l'autre de son lit. Pour finir par y tomber, ce qui étais évident. A forcer de jouer à l'acrobate il allait bien finir car se casser quelqu'un chose. Et donc : Boooong ! Le petit Bordage tomba d'un coup par terre. Et ses petites fesses, soit disant ferme, de danseur venaient d'en prendre un sacrés coup. Il poussa même un semblant de cri, qui ressemblais plutôt à un bruit d'animal, comme le bruit d'un lion " Griouu " Hm, Peter ne hurle pas comme tout le monde. Il mange des tigres, des lions, et d'autre animaux de la sorte, c'est pour ça que maintenant, le son de sa voix résonnait comme ça. " Grrrrrr ". Enfin bref. Le pauvre petit chou se releva l'air de rien et posa son regard sur son réveil qui affichait " 16 : 5O ". La bonne blague, non sérieux c'est quoi cette blague. Peter se tourna sur lui même et se rendit compte qu'il était seul. Pas de Yaman. Olaaa ! Peter eu l'impression qu'on venait de lui donner une grande claque. HEEEELP ! Sauve qui peut ! Il était seize heures cinquante & un maintenant, et lui il était même pas habillé, pas coiffé, il était .. affreux quoi ! Mais zeeen ! Il respira un bon coup tout en faisant craquer ses doigts. Et top chrono ! Le jeune homme couru vers son placard ! Mais biiiing ! Il retomba sur ses fesses. Son malheureux petit orteil venait de se cogner contre son lit. Le coin de son lit.


" P'tain mais qu'elle idée d'foutre ça là ?!! "


Enerver ? Non non juste un peu ! Il était persuadé qu'une caméra caché le filmais maintenant. Après tout, quand il ne vous arriver que des malheurs, ça ne viens pas par l'opération du St - Esprit, c'est que quelqu'un lui en veux. Hmm, donc quelqu'un lui aurait filer des somnifères pour .. LAURA ! Et mince alors ! Il lui avait promis de la retrouver à 15 heures sur la plage ! Il venait de s'en rapeller d'un coup. Comme ça ! Poufff ! Oh non .. Elle allait lui en vouloir. Peter ne pouvait pas descendre comme ça. Maintenant, il n'avait qu'une envie, se transformer en petite souris et disparaître jusqu'à la fin des temps. Non mais plus sérieusement, penser à Laura lui fit tout oublier, son mal de pied, son mal des fesses, tout, il se releva d'un bond. Enfila son gros pull et sortit tel une fusée qui venait de démarrer. Super rapidement ! Il ne fit même pas attention à Mass & Valou qui venait de lui dire bonjour. Le jeune homme commença à descendre les escaliers mais il se rendit compte qu'un truc clochait .. Ben oui pardi ! Sortir les jambes à l'air, avec un simple boxer sur la plage alors qu'aujourd'hui il semblait ne pas faire beau donc ce n'était pas spécialement la meilleures des idées. De toute façon, Pet-Pet n'a jamais de bonne idée. Oh puis il grimpa les escaliers alors, et retourna dans sa chambre mais il ressortit deux secondes après. Il ne faut pas croire, Big-Touffe était une vrai flèche. Oh puis ce n'était plus Big-Touffe maintenant, mais Short-Touffe ! Peter avait couper beaucoup, voir même très beaucoup, il lui restait quand même des cheveux mais ils étaient court, et lui trouvait que c'était ma-gni-fi-que. Après c'est surement chacun ses goûts. Hmm, donc ça voulait dire que Laura n'allait surement pas aimer. Laura ! Han mais oui Laura ! Dès qu'il se mit à courir comme un petit fou et qu'il enfila sa paire de chaussure. Hop hop hop, plus vite que ça, il ouvrit la porte et tomba nez à nez sur elle, sa portugaise. Qui avait l'air, un peu trempé dans la tête au pied. Ben oui, il pleut dehors. Sans blague ! Rolling Eyes Peter semblait figer sur lui même. Il n'avait quand même pas fait ça, il ne l'avait quand même pas laisser dehors, sous la pluie, pendant plus de deux heures ? Mais il était horrible. Là, si il n'avait pas évolué dans son cerveau il lui aurait surement fermer la porte au nez et il serait partit pleurer dans un coin, caché du regard des autres. Mais au lieu de cela il attrapa sa main et la fit entrer dans la villa. Son regard tourna un peu sur lui-même histoire de voir ce qu'il pouvait y avoir à sa porté. Viiiiii ! Ça ! Sa main toute musclée attrapa un peu de sopalin, ce super papier absorbant qui comme son nom l'indique absorbe tout. Bon, c'est sur qu'avec ça elle n'allais pas être sec d'un coup, mais il attrapa quand même le rouleau et le fit glisser un de ses papiers sur son front, dérivant ensuite vers ses petites joues, ses lèvres. Hop, il en attrapa un autre qui voyage de sa nuque jusqu'au bout de ses doigts, passant vers ses épaules et ses bras. Ensuite, parce que vu ses lèvres violettes il retira son gros pull et lui enfila. Et en moins de deux il l'attira tout contre lui et la serra, fort fort fort. Tout en lui chuchotant un désolé dans le creux de son oreille. Car oui, qu'est-ce qu'il s'en voulait sur ce coup .. Ce n'était qu'un gros naze. D'ailleurs, à cause de tout ça il en avait même oublié cette conversation msn qu'il avait eu avec Emilie.
Revenir en haut Aller en bas
Laura Capel

Modo
• The player : Kareen
• I'm here since : 17/12/2008
• My number of posts : 888
• Avatar : Laura Capel

• My age : 22 si tu m'as pas oublié le 17 décembre ^^
• My job : euh des stages de temps en temps
• My dwelling : la villa des fous
• Others : pense au tatouage, au piercing au nombril pkoi pas

___ MORE
• Statut: Libre comme l'air
• Relationship:
• Children: Un jour...
MessageSujet: Re: Aie aie aie ! PV Laura   Lun 22 Déc - 21:06

Non mais voilà, laura vivait un rythme différent de celui de son chéri. Oui bon il faudrait peut être qu’elle lui dise qu’il était son chéri. Bref début de journée normale pour la mini Capel, elle ne l’avait encore dit à personne mais depuis peu elle travaillait dans une agence de mode, non je vous rassure elle n’était pas mannequin, non mais elle faisait pas mal d’heure au service stylisme de cette agence. Ok pour le moment elle faisait surtout le thé et le café, elle transportait des mètres de tissus de fringues en tout genre. Cette agence assurait les tenues des mannequins et fournissait même les filles parfois, tout ce qui pouvait apparaitre dans le magasine de mode qui siégeait dans l’immeuble. Ce n’est pas très simple à expliquer c’était complexe comme cet établissement en gros on y trouvait les photographes en vue à LA, les stylistes les plus réputés, les mannequins qui débutaient, et des journalistes de mode. EN fait c’était avantageux, le magasine aidait les stylistes, et les stylistes annonçaient en avant première les tendances du moment. Bon ce qu’elle faisait la dedans n’était pas mirobolant, en plus ce n’était pas vraiment un boulot ni a plein temps ni à mi temps, non elle faisait des heures elle était une stagiaire parmi tant d’autre. C’est peut être pour ça qu’elle ne parlait pas de ça aux autres rien de bien glorieux juste un truc précaire de plus.
Bref là elle ne travaillait pas, elle avait eu un message de peter, ils se faisaient une petite sortie sur la plage. Elle trouvait ça bien comme idée, ils ne s’étaient pas retrouvés seuls depuis la conversation MSN, et elle était un peu gênée, elle pouvait dire merci à sa sœur.
Bon après avoir pris un bain, après s’être occupée d’elle, se faire jolie pour son prince de conte de fée. Elle va sur la plage, elle avait mis un pantacourt en jersey noir, des tennis, un t-shirt débardeur rose et puis comme il ne faisait pas très chaud elle met une veste de sweat assez douillette. Elle avait filé sur la plage et elle attendait monsieur peter. Bon cinq minutes de retard ça pouvait passer, mais elle bouderait quand il allait se pointer lui. Elle regarde les nuages, oh là ça devenait assez sombre, non mais il allait pleuvoir, non ce n’est pas possible, ça voulait dire qu’elle ne devait pas le voir c’est ça. Non mais même monsieur météo a décidé de les emm***é c’est ça. Bon quelques gouttes commencent à tomber, il se magne le bordage. Elle gelait littéralement sur place, heureusement qu’elle ne raconterait jamais ça à sa sœur que se soit la numéro un ou deux, non elles l’engueuleraient, et lui diraient qu’une fille doit se faire attendre pas un mec. Pour combler le tout, elle avait oublié son portable, elle ne pouvait pas le joindre, elle ne pouvait pas lui dire qu’elle bougeait pour aller dans un café attendre qu’il se pointe. Alors elle se lève et attend un peu, elle faisait les cent pas. Et là il se met à pleuvoir, ok c’était le comble du rendez vous raté, elle regarde sa montre, non mais deux heures de retard, ok elle allait bouder et en plus, elle allait être malade pas mal franchement trop top. Elle commence à repartir de l’endroit où elle devait retrouver dormeur le nain, et pour clôturer son parfait rendez vous, la pluie se met à tomber de plus en plus fort, elle court pour rentrer à la villa, elle ouvre la porte et tombe nez à nez avec peter bien au chaud dans son pull. Elle ne lui sourit pas , elle ne dit rien non elle ne pouvait pas parler et trembler en même temps. Bon il avait le mérite de s’occuper tout de suite d’elle, il essuie son visage, c’est bizarre mais plus elle le regardait plus elle le trouvait craquant, bon elle avait un peu les nerfs quand même. Bon il lui enfile son pull, ce pull qu’elle lui piquait souvent, et elle se retrouve dans les bras du jeune homme. Bon au début elle lui fait comprendre qu’elle le boude, ouais même pas elle le touche , elle ne le câline pas, non. Mais bon comment résister à lui, il la rendait dingue, alors quand elle se dégèle assez pour pouvoir faire réagir ses muscles elle serre ses bras autours de la taille de son peter. Elle se colle à lui, elle tremblait toujours c’est malin.


Franchement trouves toi une excuse valable et vite sinon je vais hurler…

Oui une Capel ça crie beaucoup surtout quand s’est fâchée contre son chéri, d’ailleurs fallait qu’ils parlent de ça tout les deux non. Elle était en couple avec lui, dans sa tête son cœur s’était clair fallait peut être qu’elle lui dise à lui non ? Enfin pour le moment fallait qu’elle se réchauffe un peu.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
MessageSujet: Re: Aie aie aie ! PV Laura   Lun 22 Déc - 21:31

Olala ! Quel idiot ! Si grande Capel savait, c'est plus qu'un visage qui allait se retrouvé déformé mais bien d'autres choses . Mais, Laura n'avait pas l'air de le prendre si mal que ça. Non ? Ou alors, c'est que Peter avait vraiment besoin de lunette, mais pour lui : Sa portugaise ne lui en voulait pas. Et heureusement. Car il galérais vraiment beaucoup là pour lui retirer toute cette eau qui glissait le long de son visage, dans sa cheveux et qui glissaient dans sa nuque à présent froide. Il laissa même échappé un soupire de soulagement lorsqu'elle alla se loger dans ses bras. Aussitôt il la serra contre lui, prenant soin d'elle. Caressant son dos, voulant la réchauffer de partout. Mais dès que Pet remarqua qu'elle se contentait de se faire câliner, il compris qu'elle lui en voulait quand même un peu. Ce qui est très normal quand vous donnez un rendez-vous avec une demoiselle, sans ne jamais arriver à l'heure à celui-ci .. Enfin, vous prenez la route pour y aller que deux heures après l'heure prédit. Il grimace en se reculant légèrement d'elle .. Sur son visage s'installa un tête de chat poté, genre : S'il te plait m'en veux pas .. J'ai pas fait exprès, je te le promet. Mais bon, il savait qu'inventer un gros mensonge l'énervait peut-être un peu plus, donc paf, d'un coup son visage tomba vers le sol & Ses doigts allèrent chercher les siens pour s'entremeller. Ses dents mordillaient sa lèvre, comme pour se punir d'avoir fait une très grosse bêtise.


" Euh .. "

Vache ! Petite réponse, simple & précise. Au plutôt juste un beuguement de la part de Peter ? Je pencherais plutôt sur la réponse numéro 2 moi. Vu l'état de Pet, je ne vous laisse même pas imaginer comment ses cordes vocales déliraient pour réussir à dire quelques chose de correctement. C'était très difficile, en plus pour un grand timide. Mais tout le monde le sais qu'en ce moment il arrive toujours à surmonter ses peurs, et aujourd'hui il allait encore le faire. Ouais ! C'est un héros maintenant le tit Bordage, faut pas croire. Il prit juste une profonde inspiration avant de lâcher son sac.

" J'ai juste oublier de mettre mon réveil, donc il n'a pas sonné, et donc j'ai dormi .. Un peu longtemps ! "

Un peu vraiment longtemps quoi, mais rien de grave. N'est-ce pas ? Après tout. Ses yeux remontèrent vers ceux de Laura et ils les laissa se fondre contre les siens. Hmm. Un petit sourire idiot apparut sur ses lèvres et Pet ébouriffa ses cheveux qui étaient maintenant tout court, vive les coiffeuses moi je dis. Grâce à elle, le joli Big-Touffe s'était transformé en un super bel homme et partout, fini la touffe, bonjours les cheveux court. C'était vachement canon, j'avoue. Il avait le staïle au moins avec ça, personne ne pouvait dire le contraire. Il s'était même amusé à mettre du gel sur le bout de ses cheveux, mais j'sais pas, avec lui ça ne passait pas. A croire qu'il veut vraiment pas faire comme tout le monde et prendre son temps avant de finir par faire quelques choses. Alors que là, il avait quand même testé le gel, mais beurk ! Pour lui, c'était moche. Faut pas chercher à comprendre, c'est la vie. Mais bon, là je raconte que des bêtises donc on va arrêter hein. Peter se décala encore sur le côté avant de se laisser tomber contre le mur. Enfin, il s'appuya juste contre celui - ci sans quitter des yeux sa portugaise toute mouillé. Il avait peur maintenant, peur qu'elle s'énerver contre lui très fort. Voir même plus fort qu'Emilie pourrait le faire contre Sofiane. Imaginez un peu le truc.

" Désolé . Sérieux, j'voulais pas ! "

Peter grimaça encore. Ouais, pour finir par se reculer encore un peu. Il avait peur, un peu comme un enfant qui venait de faire une grosse bêtise et qui savait pertinemment que ses parents allaient finir par le gronder.

[ Dsl c'est court -_- T'mmm ]
Revenir en haut Aller en bas
Laura Capel

Modo
• The player : Kareen
• I'm here since : 17/12/2008
• My number of posts : 888
• Avatar : Laura Capel

• My age : 22 si tu m'as pas oublié le 17 décembre ^^
• My job : euh des stages de temps en temps
• My dwelling : la villa des fous
• Others : pense au tatouage, au piercing au nombril pkoi pas

___ MORE
• Statut: Libre comme l'air
• Relationship:
• Children: Un jour...
MessageSujet: Re: Aie aie aie ! PV Laura   Lun 22 Déc - 21:32

Non mais attention, elle ne disait pas tout à sa grande sœur, non elle avait plein de petits secrets tout de même. Non et puis peter il ne faisait pas souvent de boulette avec laura, heureusement parce que quand il en faisait une apparemment il les faisait pas à moitié. La pauvre elle grelottait vraiment, elle n’était pas trop trempée, bon si quand même mais elle ne voulait pas trop le dire, elle n’allait pas le faire culpabiliser encore plus, bref elle était bien dans ses bras, et elle n’avait pas vraiment envie d’en bouger, en plus ça réchauffait la petite miss, en fait dès qu’il posait la main sur elle, ou qu’il la regardait elle avait du chaud partout en elle, ça devenait dingue. Elle aurait voulut lui faire un peu la tête, non mais c’est vrai on fait pas attendre laura dans son coin. Mais elle ne pouvait pas, enfin juste un petit peu, parce que sinon elle aurait été trop triste. Mais voilà le jeune homme s’écarte un peu d’elle, non mais i était trop craquant, il avait réellement l’air de s’en vouloir. Elle le regarde sans sourire quand même attention mode boudeuse on. Oui bon son excuse elle n’était pas vraiment top, mais ça expliquait bien son retard tout de même. Bon alors elle boude, elle crie et le laisse en plan, ou elle le ramène vers elle. Hum elle avait un peu envie de l’embêter mais pas de trop tout de même, parce qu’elle était réellement amoureuse de lui.

Mouais si tu le dis…écoutes je vais aller mettre un autre t-shirt et un pantalon sec. Je te retrouve dans cinq minutes, enfin sauf si tu te sauves…

Elle avance et commence à monter l’escalier, mais elle se retourne vers peter, le pauvre, il avait l’air encore plus triste. Non mais il croyait qu’elle allait lui faire la tête ou quoi là. Le pauvre, elle se met à rire doucement, elle se reprend un peu, et elle essaye de prendre un ton un peu sérieux.

Hey tu n’as pas intérêt à te sauver, je reviens vite j’ai juste trop froid, une fois changée je reviens te disputer.

Elle file dans sa chambre en vitesse, mais bon deux étages à monter, elle enlève le pull du jeune homme, et puis toutes ses fringues, elle enfile un jean, et puis un t-shirt à manche courte, et bien sûr elle remet le pull de peter, oui ce gros pull qu’il aimait tant, et pour tout dire elle l’aimait aussi ce pull, elle lui piquait bien souvent. Elle redescend et cherche après le jeune homme. AU le pauvre, il semblait toujours en train de baliser, non mais il s’en voulait à ce point là. Bon ça arrive, il n’avait pas intérêt à recommencer parce que sinon elle trouverait un moyen marrant pour elle de se venger. Il lui tournait un peu le dos, elle se rapproche de lui, se colle contre lui, elle glisse ses mains autours de la taille de peter, elle pose sa tête contre le dos de son chéri, oui elle est super câline, et très collante la demoiselle.

J’ai toujours froid, t’as une solution pour moi là. Non mais sinon ce n’est pas grave, je vais trembler, tomber super malade, et j’aurais une pneumonie. Comme je garde les petits tout le temps, ils seront malades aussi. Oh non faut vraiment que tu me soignes mon peter.

Elle se met à sourire, et elle laisse ses mains jouer sur les abdos du jeune homme.

J’ai cru que tu ne voulais pas venir me voir, que t’avais trouvé mieux à faire… Je me suis sentie toute seule abandonnée…

Oui c’est un peu vrai quand même, elle avait eut un petit peu peur la demoiselle.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
MessageSujet: Re: Aie aie aie ! PV Laura   Lun 22 Déc - 21:33

Laura en mode boudeuse on ? Est - ce qu'elle s'étais imaginée un peu près comment sa bouillonnant en Peter ? Je crois que non , car sinon elle n'aurait jamais eu l'idée de le laisser là , tout seul , sans personne pour le consoler malgré la grosse bêtise qu'il avait faites . Et qu'il essayait de réparé d'ailleurs , mais sans être très convaincant envers Laura . Lui mentir aurait peut - être été mieux ? Non ? Non ! Car il aurait surement aggravé la chose , surtout que Pet ne sait pas mentir = O . Ce qui est fort dommage , car parfois mentir peut être très utile . Je dirais pas en quoi parce que voilà , mais voilà . De toute façon il a déjà essayé de mentir à Laura , juste une fois , il était devenu rouge comme une tomate et après avait vite rectifié en disant qu'il s'était trompé . Donc maintenant , il n'était pas prêt de recommencer ! Pas avec sa portugaise en tout cas qui avait d'ailleurs disparu .. Disparu ? Hein ? Laura ? Elle est passé ou ? Ayouuuu ! Son coeur venait de faire un gros looping , et boum boum boum , ça battait fort là dedans , dit donc . Il se mordilla très fort la lèvre tout en tournant sur lui même . Oh puré ! Il avait été tellement dans ses pensées , captivé , qu'il en avait oublié Laura pendant quelques instants et la voilà maintenant plus là . La mauvaise blague x`D . Sérieux , il se sentait très beaucoup con . C'est normal ? Raaaah ! Y'avait trop de questions qui se bousculaient de son esprit , ça allait le rendre fou . Enfin , fou c'était déjà fait . Il venait même de passé au stade complètement fou qui ne comprend plus rien . Et le pire fut quand il sentit des bras se glisser autour de lui . Il en sursauta , quelques choses de jolies . Mon dieu ! Comment ça se fait pas de faire ça ! De le faire tourner en rond pendant près de 1O minutes pour ensuite débarqué , hop calinou . Et il ne fallait surtout pas qu'il demande : " T'étais ou ? " Là , il serait griller de chez griller et elle comprendra que monsieur l'a un peu oublié . Ce qui risque de faire qu'elle s'énerve encore plus = / . Et c'était loin d'être ce qu'il cherchait à faire , au contraire , il voulait la calmer , faire en sorte qu'elle lui boude plus . M'enfin , elle n'avait pas l'air vexée , vu le câlin qu'elle lui faisait . Haaan et voilà , il avait entendu que le mot abandonnée .. Gné ? Ça voulait dire quoi ça ? Qu'il avait encore oublier Laura à cause de ses films totalement idiots . Euh .. Il allait faire quoi maintenant ? Bon , no stress ! Peter va tout gérer , comme d'habitude = ) .

" Euh .. Abandonnée tu dis ? "

Faire genre " Je suis très intéressé par ce que tu dis même si j'ai rien entendu " . C'est pas cool en plus de faire ça , mais il allait pas lui dire la vérité . Oh mais il mentait alors ? Non il mens pas , il joue un rôle . M'enfin pas tant que ça , allez hop . Il se retourna dès coup vers Laura & Colle ses lèvres contre les siennes . Powa ! Celle de Laura était vachement froide Oo . Il venait de s'en rendre compte . Remarque , avant Pet aurait pas pu , c'est la première fois qu'il l'embrasse aujourd'hui = ) . Donc voilà quoi . Autant en profiter en tout cas . Ce qu'il faisait évidemment . Puis tiens , ses doigts caressèrent sa nuque , l'air de rien . C'était pour la réchauffer , m'enfin , ça c'est juste une fausse excuse , il avait juste envie de sentir sa tite peau sur ses doigts .Puis comme ça au moins , ça évitait que Laura parle , que Peter ne sache pas quoi répondre et c'est cool quoi . Sauf que Peter complètement stressé mordille la lèvre de sa copine sans le vouloir , ce qu'il venait de le faire . Outch ! Donc , Pet se décala d'elle et grimaça un peu . Lâchant encore un désolé .. Pfou ! Quel idiot hein .
Revenir en haut Aller en bas
Laura Capel

Modo
• The player : Kareen
• I'm here since : 17/12/2008
• My number of posts : 888
• Avatar : Laura Capel

• My age : 22 si tu m'as pas oublié le 17 décembre ^^
• My job : euh des stages de temps en temps
• My dwelling : la villa des fous
• Others : pense au tatouage, au piercing au nombril pkoi pas

___ MORE
• Statut: Libre comme l'air
• Relationship:
• Children: Un jour...
MessageSujet: Re: Aie aie aie ! PV Laura   Lun 22 Déc - 21:34

Bah c’est malin il avait peur de laura maintenant lui. Remarque peut être que ça pourrait servir de temps en temps, oui si il la craignait elle pourrait avoir l’avantage. Non mais là pour le coup elle était juste égoïste, elle avait trop froid, et la mode glaçon très peu pour elle, et puis elle ne voulait pas être malade. Elle ne pouvait pas savoir, que ça lui ferait péter un câble au petit, non elle pensait qu’il l’avait entendu parler. Oui bah en plus d’être fou il fallait lui faire consulter un médecin pour les n’oreilles.
Une fois au sec et avec le pull du jeune homme sur elle. Elle revient vite vers lui parce qu’il lui manquait déjà, oui pire qu’une droguée. Elle se colle à lui, le pauvre il avait eut peur. Elle rit un petit peu, tout doucement en voyant le sursaut qu’il avait eu. Elle le calme doucement, tout en parlant elle avait posée sa tête dans le dos du jeune homme, ça réchauffait une de ses joues. Et puis ses mains devant lui se promenaient doucement. Elle s’amusait de ça. Elle lui parlait mais il ne disait rien, il y avait un truc qui clochait, mais elle ne savait pas bien pourquoi. Non mais il voulait être tout seul ou quoi. Non mais si il voulait être tout seul, elle allait le laisser, et puis il pourrait rester tranquille. Bah oui là pour le coup elle se sentait abandonnée, de plus en plus, non mais il a finit de rester dans ses pensées, c’est vrai elle était là collée contre lui, elle ne l’avait pas vraiment engueulé, non mais c’est vrai va trouver une fille qui ne dis rien alors que tu l’as laissé poireauter dehors, sous la pluie, et alors qu’elle était gelée et avec les cheveux trempés. Bref il se retourne vers elle, et il l’embrasse, mais je me répète, c’était pas comme d’habitude, il lui faisait quoi là, il l’embrassait mais il pensait à ce qu’il mangerait dans une demi heure ou quoi. D’ailleurs il lui mord la lèvre, aie ça fait un tit peu mal ça. Il ne l’avait pas fait exprès, tout du moins elle l’espérait parce que a n’avait rien à voir avec la tendresse qu’il mettait d’habitude dans chacun de leurs baisers, et puis la passion qui y prenait place tout doucement. Mais là non, elle percevait ça comme une absence, enfin c’est dur de mettre des mots sur son attitude de la journée. Elle avait réellement l’impression de le déranger, d’être en trop, qu’il avait eu du mal à la caser dans son emploi du temps, et que bon là elle dérangeait plus qu’autre chose. Bon bah elle allait le laissait tranquille, c’est ce qu’il avait l’air de vouloir. Elle se détache de lui, et baisse la tête.


Bon écoutes t’as l’air occupé, je vais te laisser, je te remettrais ton pull dans ta chambre, ce soir sûrement.

Elle le laisse, elle était toute triste maintenant, bah oui elle avait l’impression que son peter, n’était plus vraiment son peter, et qu’il avait trouvée quelqu’un de mieux, de mieux qu’elle. Elle s’éloigne sans plus rien dire, elle va dans le salon désert maintenant, elle se met sur le canapé, elle avait toujours aussi froid, et en plus elle avait envie de pleurer. Ouais peter était si évasif avec elle, et tellement ailleurs qu’elle se sentait rejetée. Elle se recroqueville sur le canapé, et tourne sa tête, elle regarde la guitare de chris, non mais il laissait traîner ses affaires partout. Elle passe une de ses mains sur les cordes, ça fait un tout petit son. Elle se remet en boule tout de suite, elle aurait bien jouée, si un truc bien triste et prise de tête comme elle, mais elle ne devait pas, pas encore à cause de son poignet, c’était peut être encore un peu trop tôt. Elle essayait de se réchauffer mais là sans lui, c’était impossible, pourtant elle avait son odeur avec elle, sur ce pull, qu’elle n’avait pas vraiment envie de lui rendre…
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
MessageSujet: Re: Aie aie aie ! PV Laura   Lun 22 Déc - 21:35

M*rde alors ! Peter avait tout gagner. Il avait jouer au con, et il avait perdu. Un peu logique. Moi voir Laura partir avec une tête toute triste venait de le faire culpabiliser encore plus. Mais non, c'est fois c'est fini, il n'allait plus faire l'idiot, Peter allait agir comme un grand et suivre ses envies au lieu de s'en aller bêtement se cacher sous ses draps. Ce qui ne servait à rien. Donc il s'avança tout doucement dans le salon, sans faire de bruit, et c'étais surement mieux comme ça. Dès qu'il vit Laura il grimaça légèrement .. Un petit envie de se claquer venait de monter en lui. Quel idiot ! Pet venait de la rendre tout mal, et lui il étais là, comme un piquet, à la regarder, sans ne rien dire. Bravo l'idiot ! M'enfin idiot non, car il venait de se rapprocher encore plus d'elle, pour enfin se faufiler derrière elle. Hop, et en plaçant une de ses mains sur son ventre et l'autre sur ses jambes il réussi à la mettre tout contre lui. Bon .. Pour l'instant elle ne râlait pas, et heureusement d'ailleurs. Sa tête pris place contre la sienne et il la serra tout doucement contre lui. Pour la réchauffer. Ses doigts caressait ses jambes. Pour lui faire du bien. Et il murmura un tout petit désolé. Pour se sentir mieux. D'ailleurs, il l'avait bien vu toucher la guitare. Une envie de jouer ? Si Laura le veux vraiment, PetPet pouvait toujours l'aider à jouer, même si il est vachement pas douée pour ça. Il n'arrive à sortir qu'une seule note et encore, seulement une fois sur quarante. Alors en fait, son idée il l'oublia bien vite pour se concentré à nouveau sur sa portugaise. Ses deux bras prirent place autour d'elle et il glissa son menton sur son épaule. Pour pouvoir mieux avoir accès à son oreille.

" Tu as encore mal .. Ou pas .. ? "

C'est juste pour savoir. Savoir si il devait y faire attention, ou pas. Mais bon, ce n'était pas totalement pour savoir. C'est juste pour la faire parler, comme il savait si bien le faire. Car il se doutais qu'elle avait encore un peu de douleur dans son poignet. Et puis même, c'est pas parce qu'elle est guérir qu'il allait la toucher n'importe comment. Sans se soucier de son bobo. C'est d'ailleurs en redressant la tête qu'il croisa le regard d'un magasine. Un magasine qu'il avait eu le malheur de lire. Un magasine qui disait à l'intérieur qu'il était puceau. Catastrophe ! Pourvu que Laura ne croise pas ce magasine, car il y avait quand même sur la une, une photo de la villa. Cool hein ?! Peter avait jeter tout les extrait de ce torchon qui pouvait y avoir dans la villa, dans les boulangeries du coin, et tout le tralala. Pour éviter que quelqu'un de son entourage puisse le lire .. Se serais pas de bol quoi .. Vraiment pas de bol .. Puis tiens, ses doigts allèrent chercher sa main, qu'il caressa du bout des doigts pour finir par entremeller ses doigts contre les siens. Son souffle tout chaud s'écrasait contre sa peau, et ziouu, il colla un petit bisou dans sa nuque pour la réchauffer encore un peu. L'idée qu'elle puisse lire ce magasine le stressais, mais d'un autre côté ça permettrais à Laura de savoir la vérité et comme ça il pourrais mieux se préparer à ce qu'elle le délaisse comme ci il étais une grande chaussette trouée, qui n'étais plus à sa taille car ses pieds avait miraculeusement retrecci

" Euuuh .. "

Non rien ! L'idiot ! C'est pas possible ! Pourquoi il avait ouvert la bouche, cela allais encore tout cassé du moment et Laura allait s'énerver encore un tit peu. Non pas grave, il recommença un petit bisou dans sa nuque, juste pour se faire pardonner d'avoir ouvert la bouche & Pertubé la conversation. De toute façon si elle boude encore, PetPet récupère son teeshirt, et toc ! Elle pourras plus bouder comme ça ! Ouais Peter n'en serait même pas capable. Ouuuuuh ! Le peureux --' .
Revenir en haut Aller en bas
Laura Capel

Modo
• The player : Kareen
• I'm here since : 17/12/2008
• My number of posts : 888
• Avatar : Laura Capel

• My age : 22 si tu m'as pas oublié le 17 décembre ^^
• My job : euh des stages de temps en temps
• My dwelling : la villa des fous
• Others : pense au tatouage, au piercing au nombril pkoi pas

___ MORE
• Statut: Libre comme l'air
• Relationship:
• Children: Un jour...
MessageSujet: Re: Aie aie aie ! PV Laura   Lun 22 Déc - 21:36

Elle était là toute recroquevillée sur ce canapé, heureusement qu’ils étaient seuls pour le moment, sinon ça aurait encore fait du grabuge. Elle ne savait pas quoi faire, et il fallait qu’elle se donne du temps parce que si elle prenait une décision maintenant elle était capable de faire ses valises et de rentrer chez elle. Oui en même temps on ne peut pas dire que ses parents l’attendaient non plus. Euh bah elle irait n’importe où, dans un petite coin paumé, seule au monde et puis c’est tout. Non elle n’exagérait pas du tout, c’est vrai rester avec lui alors qu’elle l’aimait déjà comme une dingue et que, lui la repoussait comme ça. Non ce n’était pas pensable pour elle, pourquoi il lui faisait ça. Non mais c’est vrai si, il ne l’aimait pas il n’avait qu’a lui dire dès le départ, pourquoi se tourner autours c’était juste un jeu pour lui. Non elle avait beau lui en vouloir là maintenant, elle ne pouvait pas s’enfuir, elle avait commencée une vie à Los Angeles. Elle se sentait un peu plus libre, et puis elle ne tombait pas sur ses faux amis, elle pouvait rire, et être insouciante. Pas comme à paris où si elle allait en boîte elle avait de fortes chances de tomber sur sa meilleure amie, enfin l’ancienne bref là elle faisait un peu ce qu’elle faisait, même si elle avait tendance à trainer beaucoup avec la même personne, et à tout faire pour être avec lui.
Bref en résumé elle était paumée, surtout très triste et elle pensait sincèrement qu’il s’était détourné d’elle. Et forcément c’est à ce moment là il revient vers elle. Il la prend dans ses bras, elle ne se sauve pas, elle ne râle pas, elle ne savait pas quoi faire. Elle le détestait quand il faisait ça, il revenait vers elle, et il se montrait tendre, tout ce dont elle avait besoin, la seule chose qu’elle voulait. Elle ne le regardait pas, mais elle se tourne vers lui sur ce canapé, elle bouge une de ses jambes, pour se rapprocher de plus en plus de lui. Elle essayait de se montrer plus câline, mais elle n’arrivait pas à tout mettre de côté. Elle avait une main sur son bras, juste posée dessus.


Non ça va …

Voilà il savait, il pouvait repartir maintenant, il n’avait plus le boulet à supporter. Elle pensait à ça, mais tous ses gestes, lui disait le contraire. Elle le laisse jouer avec sa main, et elle laisse leurs doigts se mêler les uns aux autres. Elle pose sa tête contre son épaule, sa main va se nicher au creux des reins du jeune homme. Elle ne comprenait plus rien, il soufflait le chaud et le froid sur elle. Ils étaient là tout les deux après un mini clash, enfin on ne peut pas dire ça non plus, mais bon après un froid, ils se câlinaient un peu même si elle gardait une petite distance, elle attendait qu’il lui parle. Il fallait qu’il lui dise quelque chose. Qu’il parle avant qu’elle explose parce que revenir en arrière serait dur. Il était là face à elle, en bougeant il avait mis sa jambe sur le canapé, ils étaient vraiment proche l’un de l’autre, et là alors qu’elle espérait un mot une explication au pourquoi là elle se sentait mal, il lui sort un euh, un euh non mais elle voulait le tuer là sur place. Elle relève là tête et le regarde enfin, elle avait besoin d’aide là…

Euh … c’est tout ce que t’as à me dire là euh…je te jure je ne sais pas quoi faire là. Y’a des jours t’es proches de moi, et puis des moments comme aujourd’hui ou tu m’oublies, ou tu me parles pas. Tu me le dis maintenant, je sais plus comment être. Alors oui je suis amoureuse de toi, mais si t’as envie de voir ailleurs vas y mais là tu me le dis maintenant, je tiens plus peter, il se passe quoi… ?

Elle avait envie de se blottir contre lui, et de se sauver, elle aurait dû rester dehors sous la pluie plutôt que de rentrer et être face à ce mur. Elle allait pleurer si il la laissait en plan encore longtemps comme ça.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
MessageSujet: Re: Aie aie aie ! PV Laura   Lun 22 Déc - 21:37

Plus Peter écoutais les paroles de Laura, plus il semblait en être comme.. Comme une voiture avec de l'essence. Cela le poussait encore plus à se vider, exprimer ce qu'il pouvait ressentir au plus profond de lui. Evidemment qu'il n'allait pas lui sortir un " je t'aime ". Pour l'instant le jeune danseur en était totalement incapable, mais un jour surement. Il faut dire que la portugaise venait de le faire sourire, vraiment. Laura avait beau lui reprocher quelque chose, lui ne se rapellais que du " je suis amoureuse de toi ". Cette belle phrase restait gravé dans son esprit et ne semblait pas vouloir partir, tant mieux. Pet l'adorait ! Mais il n'oubliais pas le reste de ses propos, et PetPet ne resta pas dans la lune ! Il souria simplement à Laura, lui caressa doucement sa joue... Une caresse digne de celle d'un film, vous savez, les toutes douces, celle qui calment la partenaire, celle qui la reconforte.. Celle qui lui dit je t'aime sans ouvrir la bouche. Une chose est sûre : maintenant que Laura l'a remit en place, Peter semblait déjà un peu plus sûr de lui & confiant. Aucune hésitante ne se fit sentir lors de sa caresse. Rien ! Aurait-il grandit en quelques secondes ? Comme l'effet d'une potion magique. Un peu comme celle dans Astérix & Obélix, qui vous rend fort en quelques secondes seulement. Laura serait donc sa potion magique qui le rendait grand en quelques secondes ? Surement. Peter le savait bien que sa portugaise était magique. Mais il n'en avait jamais douté... Le jeune danseur se tourna complètement face à elle et il attrapa doucement l'une de ses mains pour aller y mêler ses doigts contre les siens. Ainsi, son autre main se déposa sur la paume de celle de Laura, lui adressant de légères caresses, toujours des caresses, encore des caresses... Il s'apprêtait à parler, malgré qu'il ne sache pas spécialement quoi lui dire. La vérité ? Toute la vérité ? D'accord.. Il inspira d'abord longuement pour se donner du courage et laissa sa bouche s'ouvrir

" J'ai pas envie d'aller voir ailleurs Laura.. Tu crois que si j'avais envie de te lâcher comme une grosse chaussette moche et qui pu je serais encore là en ce moment ? Je.. je.. Si je suis pas là à certain moment c'est que j'ai toujours peur de te décevoir et que je réfléchit à comment être avec toi. Le problème c'est que ça je fais ça ch'suis ailleurs.. comme tu dis.. Je m'en rendais pas compte.. Et chsuis désolé. C'était pas c'que j'voulais.. Vraiment ! J'te promaît j'arrête. Car j'veux pas que tu te sentes mal à cause de moi. J'veux pas que tu crois ça. Et tu sais quoi... "

Le petit Peter avait quand même beaucoup de mal à parler, à enchaîner ses mots. C'était pas évidemment faut dire. Mais courage Bordage !! Si Sofiane & Emilie te regardait de là haut ils seraient surement entrain d'exploser de rire. Montre leurs que t'es capable de dire ce que tu ressens ! Montre-toi que tu peux ! Dis-tout à Laura ! Déballe ton sac !! Il fallait qu'il se dise qu'il n'était pas un idiot. Tu es aussi intelligent que tes potes Peter, lâche-toi bordel ! C'est ce qu'il n'arrêtais pas de s'arrêtais. Il voulait réussir à ouvrir son coeur, comme savait le faire tout ses potes. Dire ce qu'il pensait, ce qu'il ressentait, ce que ça lui faisait à l'intérieur. En plus, le regard de Laura ne faisait que le mettre dans le doute. Ses yeux avaient l'air triste, déçue, malheureux ? Je ne sais pas, Peter voulait que ça change. Il voulait voir des petites étoiles dans le regard de sa belle, un feu d'artifice remplit de couleur qui pétillerais également dans son propre regard. C'est quelque chose qui lui prouverais qu'il avait réussi.. Qu'il en avait été capable..Il baissa donc d'un ton, murmurant tout en observant leurs mains et repris son mini-discourt pas très beau.

" Tu comptes beaucoup pour moi Laura... Je n'avais encore jamais ressentit ça.. Dès que je te vois je suis content, j'ai mon coeur qui bat vite, je sais pas comment dire.. Mais j'suis très bien.. A l'aise et j'ai peur de rien ni personne apars de moi. J'ai toujours peur de tout gâché, de te décevoir.. J'ai toujours envie de te voir sourire.. J'ai envie de te voir tout le temps.. J'parle que de toi aux autres.. Fin, surtout avec Yaman.. Mais on s'en fou. Laura t'es c'qui m'est arrivé d'mieux ! Comme dirait Yaman justement, t'as grandit. Et moi j'ai pas envie que ça s'arrête là.. J'ai envie que ça fasse comme dans les films.. J'ai envie de réussir à te dire que.. que.. j'suis aussi amoureux de toi en te regardant droit dans les yeux.. j'ai envie de te rendre toute heureuse ! J'sais pas moi.. j'pourrais faire pleins de chose pour toi Laura.. Puis tu sais ce qu'on a dit sur la plage.. j'oublie pas... ma princesse.. "

Peter n'avait pratiquement pas respiré pendant son discourt, il n'avait pas réfléchit, il avait tout dit comme ça. Maintenant il se sentait bête et idiot ! Laura en une phrase l'avait totalement rendu heureux, lui avec tout ses mots il allait surement pas faire une heureuse. Mais pas grave. Il redressa son regard et posa une de ses mains sur sa joue pour l'attirer contre lui. Aussitôt il captura ses lèvres et l'embrassa comme il ne l'avait encore jamais fait. Peter reprit ses caresses sur son visage et colla son front à celui de Laura prolongeant longuement le baiser... Maintenant il se rendait compte d'une chose.. Ce n'était pas Peter qui parlait depuis le début.. Mais simplement son coeur.
Revenir en haut Aller en bas
Laura Capel

Modo
• The player : Kareen
• I'm here since : 17/12/2008
• My number of posts : 888
• Avatar : Laura Capel

• My age : 22 si tu m'as pas oublié le 17 décembre ^^
• My job : euh des stages de temps en temps
• My dwelling : la villa des fous
• Others : pense au tatouage, au piercing au nombril pkoi pas

___ MORE
• Statut: Libre comme l'air
• Relationship:
• Children: Un jour...
MessageSujet: Re: Aie aie aie ! PV Laura   Lun 22 Déc - 21:37

Elle ne savait pas exactement ce qu’elle attendait de lui, en fait elle ne savait pas quoi faire, et elle attendait de lui qu’il lui donne une raison, une raison de l’aimer sans avoir peur. Non même pas une raison, juste qu’elle puisse savoir si elle pouvait le faire. Elle en avait envie, elle avait envie d’être dans ses bras et ne plus être bouffer par se doute qu’elle ressentait un peu plus à chaque seconde, elle avait peur de le perdre. Elle savait qu’elle n’était pas exceptionnelle, qu’il trouverait toujours mieux qu’elle, et c’est peut être à ça qu’il pensait en ce moment. Il était canon il pouvait avoir toutes les filles qu’il souhaitait brune blonde ou rousse, alors pourquoi s’embêter avec une petite portugaise apeurée. Mais est ce qu’il avait seulement vu a quel point elle avait peur tout le temps. Alors des fois ça faisait du bien, elle avait peur ça lui donnait une petite montée d’adrénaline, mais là c’était trop, elle avait peur qu’il parte et en même temps elle avait peur qu’il reste par pitié.
Elle était de plus en plus paumée, les gestes de peter se faisaient toujours aussi tendres, ils répondaient un peu à ses maux, mais elle se sentait un peu ridicule, enfin elle était là presque à pleurer sans même savoir pourquoi. Elle ferme ses yeux en sentant la caresse du jeune homme, elle se demandait pourquoi une journée qui avait si bien commencé, faisait qu’elle était aussi triste maintenant. Elle se laisse prendre la main, ses yeux étaient toujours aussi brillants. Elle était touchée par ses mots, elle avait envie de se fondre dans ses bras, de se blottir contre lui et d’oublier tout. Elle s’en voulait de l’embêter avec ses doutes et ses peurs, elle ne pouvait pas faire autrement elle avait besoin qu’il lui dise, elle devait savoir pourquoi il était si distant avec elle par moment.


Mais pourquoi, pourquoi t’as peur de me décevoir, peter ça fait presque un an que je suis là, près de toi. Tu t’es pas encore rendu compte que pas une seule fois tu ne m’as déçu. Peter tu crois que je veux que tu sois différent, c’est toi qui me fais craquer, c’est dans tes bras que je m’endors c’est toi tel que tu es que je ne veux pas un autre. Je ne suis pas mal, je suis triste, j’ai peur que tu te rendes compte que t’as envie d’autre chose.

Elle lui murmure un léger et tout bas je ne veux pas te perdre. Elle aurait voulu se blottir dans ses bras, être tellement près de lui qu’elle aurait pu sentir son cœur cogner si fort contre son torse. Elle aurait voulu cacher son trouble qu’il n’est pas à se sentir obligé de lui parler, elle avait l’impression de le forcer à dire quelque chose dont il n’avait pas forcément envie maintenant. Elle serrait sa main doucement, il avait intérêt à être résistant, parce que cette main elle la serrait un peu fort, mais c’était un mec un vrai ça devrait aller. Bon elle n’allait pas lui casser tout de même, faut pas rêver, non elle lui serrait juste la main lui faisant comprendre qu’il ne devait pas lâcher pas maintenant.

Peter, je… je ne sais pas quoi te dire là. Je ne comprends pas pourquoi t’as dû mal à me parler enfin si, mais tu te rends compte que tu dis les bons mots, que t’as vraiment pas besoin de changer. Je veux pas que tu grandisses ou quoi que se soit, t’es parfait comme t’es, je ne tombe pas amoureuse facilement, je me rends même compte que ça doit être la première fois. Je suis morte de peur peter, je découvre tout avec toi, je n’ai pas l’habitude avant c’était simple mon mec me gueulait dessus, il n’était pas tendre mais j’acceptais ça, avec toi c’est différent si tu m’ignores un tout petit peu j’ai l’impression de devenir folle, je crois que tu veux me quitter. Je suis même jalouse.
Je suis heureuse quand t’es là, quand je peux rester dans tes bras, je ne demande pas plus que ça, juste être près de toi, j’ai parfois l’impression d’être trop collante, je n’ai pas l’habitude qu’on soit aussi gentil que toi avec moi. C’est la première fois que je ressens ça, et du coup j’ai peur que tu partes, je suis à deux doigts de m’enfuir pour ne plus avoir peur, et pourtant je sais bien que sans toi, je ne serais pas bien, je serais triste et je n’aurais plus envie de sourire. J’ai besoin de toi parce que je ne veux pas essayer d’être sans toi.


Elle n’a pas le temps d’en dire plus ou de faire quoi que se soit, et heureusement parce qu’elle s’emmêlait sérieusement les pinceaux là. Et puis il mettait fin à son discours de la plus belle des façons, il venait d’approcher dangereusement sa bouche des lèvres de la demoiselle, et il lui donne un baiser, mais un baiser. Il lui coupait le souffle, elle avait l’impression de ne plus pouvoir respirer, son cœur allait exploser dans sa poitrine, chaque parcelle de la peau de peter en contact avec la sienne la brûlait. Elle n’osait pas le toucher, elle le laissait faire, elle se laissait guider par lui.

Ils finissent par mettre doucement fin à ce baiser enflammé, elle comprenait la force des sentiments du jeune homme en plein visage, et tout d’un coup elle se sentait ridicule. Pourquoi dix minutes plutôt elle avait eu besoin d’entendre ses mots, pourquoi elle avait eu si peur qu’il lui en préfère une autre.
Et tout d’un coup perdue dans les sentiments, et toute la journée qu’elle avait vécue, elle craque, elle aurait voulu résister plus que ça, mais les larmes étaient venues toutes seules, sans qu’elle ait eu un quelconque contrôle. Il allait vraiment la prendre pour une folle. Elle croise de nouveau ses jambes dans le dos du jeune homme, elle se colle dans ses bras. Elle avait besoin d’être contre lui, au plus près de lui, elle passe ses bras autours de son cou, elle pose sa tête sur son épaule. Elle était juste là près de lui, essayant de retrouver une respiration normale. Elle se sentait bercée par lui, juste comme ça dans ses bras elle était bien. Elle reste là pendant quelques minutes, et puis elle écarte un peu sa tête, elle ne desserrait pas son étreinte pour autant.


Je suis désolé, excuses moi, faut que j’arrête ça…

Dis moi pourquoi t’as peur de me parler , tu sais que je ne te jugerais pas une seule seconde, je te promets je me moque pas de toi, t’es un mec touchant et arrêtes tout de suite de te croire inférieur aux autres c’est faux.


Elle lui caresse doucement là joue, elle avait toujours un peu froid, mais c’était surtout à cause de la belle frayeur qu’elle venait de se faire. Elle commence à jouer un peu avec les mèches de cheveux du jeune homme. Elle le regardait dans les yeux, ses yeux qui pouvaient tout lui faire oublier en quelques secondes.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
MessageSujet: Re: Aie aie aie ! PV Laura   Lun 22 Déc - 21:39

Plus les secondes s'écoulaient, plus Peter se rendait compte à quel point il avait débile et aveugle pendant un an. Il se prennait la tête tout seul sur comment agir mais ne s'était pas rendu une seule seconde que Laura puisse avoir peur qu'il veuille d'autre chose .. Pourquoi vouloir autre chose quand on à trouver la perle rare ? C'était vraiment ce que Peter venait de se dire en l'entendant. C'est pour ça qu'il attrape sa main dans la sienne et entremella doucement ses doigts entre les siens, laissant alors son regard s'enfuir dans le sien. Il voulait la rassurée.. Lui faire comprendre qu'il n'avait pas envie d'autre chose. Qu'avec elle tout étais bien, qu'au contraire il avait changé.. Il avait grandit.. Qu'il voulait aller plus loin. Pour lui Laura c'était pas une étape de sa vie qu'il rayera dès qu'il en aura terminer avec elle. Non pas du tout.. Peter désirait réellement continuer à avancer avec lui, et le plus longtemps que possible. Pour toujours ça je ne peux pas dire.. Qui peut le dire ? Personne. Il suffit d'y croire, de l'espérer, mais l'affirmer non.. C'est pas possible. Ses doigts caressaient doucement la paume de la main de sa portugaise.. Son regard s'abaissa vers sa main et sans trop savoir pourquoi il dessina du bout des doigts un semblant du coeur sur cette paume. Elle le sentiras juste, n'y feras surement même pas attention, mais c'est pas c'était pas ça qui comptait.. Ce qui comptait c'était de se montrer présent. De lui faire comprendre que c'était elle maintenant le bon maître de son corps, et qu'il ne fallait pas chercher la complication.

" Parce que ... j'veux pas te perdre moi. J'ai envie d'être le meilleur pour toi, t'a pas vécu des choses fabuleuses et moi j'veux te faire oublier tout ça. T'emmener voir d'autre chose, te rendre heureuse. Que t'es toujours un sourire sur les lèvres. Et si tu dis que je t'ai pas déçu.. j'veux bien te croire. Mais tu le penses vraiment ? J'suis pas à la hauteur moi, j'le sais. C'est pas plus compliqué que ça.. Et Laura, j'ai pas envie d'autre chose moi. Je n'ai envie que de toi. Rien que toi. Juste toi. Et sérieusement.. si j'avais envie d'une autre personne je serais plus là.. Sérieux, crois-moi ! Moi je ne veux que toi. J'ai besoin de toi, j'ai pas envie de te perdre pour des conneries ! "

Car oui, plus il parlait plus il se rendait compte que ses doutes et ses peurs étaient absolument débiles. L'entendre dire je ne veux pas te perdre l'avait réveillé.. Son coeur battais encore plus fort. Ses doigts se refermèrent contre les siens et il laissa son visage se rapprocher très peu de celui de Laura, mais quand même. Il l'a voulait proche de lui, il l'a voulait tout simplement. Et en aucun cas elle le forçait.. tout ce qu'il disait venait de lui même, et il savait que toute façon un jour au l'autre tout ça allait sortir. La voir comme ça le rendait mal par contre .. Il se voulait présent, de plus en plus. Sa main glissa à nouveau le long de son visage dans une caresse et un léger sourire apparut sur son visage. Juste et rien que pour elle. Mais au fur et a mesure qu'il l'entendait son sourire se dissipa et il se mordilla le coin des lèvres avec une folle envie de lui hurler combien il l'aimait. Sérieusement, c'était la première fois qu'il se disait ça : Je l'aime. L'entendre ça le rendait joyeux là.. Il était le plus heureux des Peter Bordage. Il lâcha un mini-soupire dès qu'elle eu termina sa phrase et rabaissa bien vite son visage qu'elle ne remarqua pas ses yeux.. Oui, ses yeux étaient à la limite remplit de larme prête de couler, je suis très sérieuse. Il était heureux.. Amoureux.. Entendait des choses dont il n'avait pas l'habitude d'entendre. Mais bon, il redressa tout doucement son visage tout en sentant juste une larme couler le long de sa joue. Il préféra ne pas y prêter attention, que ça ne gâche pas tout. Et aussitôt, il pris une profonde inspiration.

" C'est pas que j'ai du mal à te parler Laura, c'est juste que j'ai toujours peur de ne pas avoir les bons mots. J'ai peur de te décevoir mais j'ai compris que c'était débile et qu'il fallait que j'arrête. J'veux pas te perdre en essayant d'être parfait, autant rester moi-même. Mais.. tu sais.. Quand tu dis que tu veux pas que je grandisses c'est trop tard.. J'ai grandis. Je sais que j'suis plus du tout le même depuis qu'on à commencé à vraiment se parler. Sérieux Laura, y'a tout qu'à jamais en moi. J'suis resté moi.. Mais j'ai grandit. J'suis plus un gamin, j'pense pas. Demande à Sofiane.. il te diras comme moi. Et je t'ignore pas, je vois pas pourquoi je t'ignorerais Laura, j'peux pas. T'ignorer c'est j'sais pas comment on dit mais j'sais pas.. j'arriverais pas à l'faire.. Et si j'le fais c'est que c'est loin d'être volontaire et j'm'excuse.. C'est pas voulu. Et Laura, j'te promets que tu seras jamais triste ! J'veux pas ! J'veux que tu restes avec moi, j'veux continuer de me sentir bien dans tes bras.T'enfuis pas.. Me lâche pas.. Reste à moi.... Si tu pars y'a tout qui reviendras comme avant.. Fini le compte de fée avec la belle princesse ou tu te sens comme le prince charmant pas très charmant. Qui a eu beaucoup de chance de tomber sur la plus belle des princesses.. Reste avec moi.. J'veux pas que tout se termine à cause de moi... "

Bon j'avoue.. Même pas le temps de dire ouf qu'il la retrouvait déjà et l'embrassait. Une chose est sûre, sa langue caressait doucement celle de Laura, tout ça pour lui montrer qu'il serait toujours Peter quoi xD et qu'il l'aimait. Le dire à haute voix c'était encore complexe pour lui .. Il lui restait encore du chemin à faire avant d'y arriver. Un long parcours ?! Un court ? J'en sais rien.. Il fallait attendre le bon moment, c'est tout. Rien de plus, rien de moins. Enfin bon, lui il étais tellement captivé par le baiser que dès qu'il fut terminer sa langue passa sur ses lèvres .. Là il se rendit compte que sa portugaise pleurait. Quoi ? Pourquoi ? Lui il l'aimait ... Doucement il l'attira contre lui déposant alors ses mains dans son dos pour reprendre des caresses qui grimpait dans sa nuque, jusqu'à dans ses cheveux et redescendait jusque dans le bas de son dos, sans arrêt.. En non stop.. Son visage se cala contre le sien.. Et lui préfèrait la laisser pleurer tout en la rassurant. Laura avait surement besoin de vider son sac, de tout lâcher. Après on se s'en forcément mieux. Peter aussi avait encore quelques larmes, mais qui disparaissait bien vite. Son parfum l'emportait à nouveau .. Sa voix aussi .. Mais là non. Il ne voulait pas qu'elle s'excuse ! De quoi devait-elle s'excuser ? Hein ? Au contraire, Peter voulait la remercier et content bien lui dire..

" Mais non arrête .. T'excuse pas. J'veux pas moi. "

Bon, à la suite de ses paroles Peter ne préféra pas y répondre. Remettre encore ça sur le tapis ? Oui et bien non merci.. Le préfèrait de loin faire glisser ses doigts sous son teeshirt, sur sa peau nu pour la réchauffer un peu. Même si au contact elle semblait déjà bien bouillante.. Lui avait besoin de contact, de câlin. De se rassurer aussi un peu. Ben oui, lui aussi avait eu peur là. Il avait eu chaud comme on dit... Mais d'un autre, il a vécu une grande frayeur tout en entendant des propos magnifique, des propos qui étaient déjà partie dans sa boîte à phrase magique, hihi. Les souvenirs intense de sa vie s'y trouvait tous.. Cette page de sa vie également..

" Chut .. "

Sans qu'elle ne puisse lui répondre quoi que se soit Peter retourna l'embrasser délicatement. Prenant le soin de ne pas faire de gaffe, de gérer tout. De l'emmener ailleurs et qu'elle oublie toutes ses questions dont il n'avait plus envie de répondre...
Revenir en haut Aller en bas
Laura Capel

Modo
• The player : Kareen
• I'm here since : 17/12/2008
• My number of posts : 888
• Avatar : Laura Capel

• My age : 22 si tu m'as pas oublié le 17 décembre ^^
• My job : euh des stages de temps en temps
• My dwelling : la villa des fous
• Others : pense au tatouage, au piercing au nombril pkoi pas

___ MORE
• Statut: Libre comme l'air
• Relationship:
• Children: Un jour...
MessageSujet: Re: Aie aie aie ! PV Laura   Lun 22 Déc - 21:40

En se posant sur ce canapé, elle avait voulu se mettre en boule penser à un moyen de fuir, après tout elle se sentait seule, alors fuir vers n’importe où ça ne changerait pas grand-chose à ça solitude. Pourtant elle le savait elle ne serait bien qu’avec lui. Elle n’avait que 20 ans certes, mais elle avait l’impression d’avoir trouvé le seul mec qui pourrait la rendre heureuse, celui avec qui elle avait réellement envie de passer du temps et même plus. Elle s’était promis de ne plus tomber amoureuse, elle ne voulait plus souffrir à cause des sentiments qu’elle pouvait porter à un homme, et pourtant là elle venait de céder au bout d’un an, elle venait de lui dire qu’elle l’aimait, se mettant à nue devant lui, elle avait tellement peur de le perdre qu’elle prenait des risques pour qu’il sache à quel point il avait pris une place énorme dans sa vie.
Il multipliait les petits gestes tendres envers elle, alors qu’elle était gelée il ya encore quelques minutes, frissonnant dans son pull, elle se réchauffait au contact de sa main, elle ne voulait plus le lâcher se fondre dans ses bras, pour ne plus avoir peur, et se sentir bien, y’avait que lui qui savait l’aider, la calmer la câliner. Elle avait besoin de lui, il était trop important dans sa vie pour qu’elle prenne le risque de le perdre. Elle souriait en sentant ses mains, ses doigts qui la caressaient doucement, elle fermait les yeux, elle était dans une petite bulle, dans un petit coin de douceur avec lui, tout ce qu’il lui fallait.


Tu m’as tout fait oublier le jour ou dans un bus je me suis retrouvée plus proche de toi, quand t’as décidé de me faire un plat de pâtes qui a fini sur le sol. J’ai oublié avant, je ne connaissais plus que toi. Regardes moi, crois moi, si tu ne crois pas mes mots regardes mes yeux tu sauras toujours ce que je pense.
T’es à la hauteur, t’as même de loin dépassé mes espérance, j’attendais plus rien des hommes moi, et tu m’as montré qu’ils étaient doux, aimant et protecteur, crois moi t’as une place très haute dans mon estime.


Elle le regardait quand il lui parlait, elle avait vu les larmes dans ses yeux, elle avait vu ce changement en lui, c’est étrange mais laura est comme moi, ce regard là chez un mec et elle craque. Elle ne cesse de le regarder même si lui a baissé la tête elle cherche son regard, elle ne le laisse pas s’éloigner d’elle. Elle pose sa main sur la joue du jeune homme, elle rapproche son front du sien, elle dépose un baiser au coin de son œil. Elle voulait le protéger à son tour le rassurer, l’emmenait dans son monde à elle, là il n’aurait pas à craindre le regard des autres, il pouvait parler sans être juger, surtout pas par elle.

T’avais tout ça en toi, j’ai rien fait, t’avais juste besoin de temps.

Elle entend la suite de son petit discours, c’était la première fois qu’on lui demandait de rester, elle aurait voulu lui répondre tant de chose, mais elle n’avait pas eu le temps de lui répondre. Il avait décidé pour elle de l’emmener dans un monde de douceur, ses baisers elle ne pouvait pas se passer de ses lèvres, et ses mains qui couraient sur son dos. Elle aurait voulu lui dire encore de belles choses répondre à ses mots, mais il venait de la toucher bien plus qu’il ne le pensait, et là son corps réagissait pour elle. Elle avait besoin de pleurer, et heureusement il le comprenait, il la gardait dans ses bras, il la laissait venir se nicher dans son cou, venir sentir son odeur pour oublier ses peurs. Elle aurait voulu arrêter ses larmes et faire la grande fille, mais c’était trop dur. Elle venait d’avoir une grande peur, elle avait sincèrement crue qu’elle ne le verrait plus, qu’elle ne pourrait plus être aussi proche de lui, qu’elle ne sentirait plus son parfum, qu’elle ne poserait plus ses lèvres comme ça dans son cou. Vous allez peut être pensé que c’était bien trop excessif, mais elle aimait pour la première fois de sa vie, elle avait bien le droit d’avoir peur de le perdre, de craquer quand il lui faisait comprendre qu’il l’aimait.
Les gestes du jeune homme se faisaient maintenant à même la peau de laura, elle en frissonnait de plaisir. Elle était poussé par une envie irrésistible attention elle n’allait pas le violer sur ce canapé, mais c’est vrai que ce petit jeu de caresses lui donnait pas mal d’envie, oui n’oublions pas qu’elle avait du sang capel alors ces choses là monte vite à la tête. Elle était toujours dans son cou mais elle arrêtait les larmes, elle déposait des baisers sensuels, plus audacieux que jamais. Elle cédait doucement à cette envie, de lui faire comprendre qu’elle était à lui.
Elle relève la tête vers lui en souriant, il était toujours un peu troublé par ses larmes, et elle voyait dans ses yeux, que le petit discours qu’il venait de lui faire, lui arrachait toujours cette petite étincelle au coin des yeux. Elle pouvait voir une petite larme rouler doucement sur sa joue. La petite coquine faisait place à une jeune femme pleine de tendresse pour l’homme qu’elle aimait du plus profond de son âme. Elle caresse doucement sa joue, laissant son pouce effleurer son œil, pour essuyer cette larme, à elle de lui dire qu’elle ne partirait pas…


Chut…Je ne partirais plus, je ne veux plus. J’avais peur que c’était ce que tu désires, j’aurais du t’en parler. J’ai eu peur, peur que tu me prennes pour une gamine, ou une fille trop collante. Je n’étais pas comme ça avant, j’ai changé tu m’as changé. Je vais pas partir loin de tes bras, j’ai besoin d’être dans tes bras pour me sentir libre, pour être heureuse. J’ai pas besoin de demander aux autres si t’as changé, j’ai pas besoin de ça, je t’ai toi.

Je suis à toi peter…


Elle s’abandonnait de plus en plus aux caresses de peter, mais elle en voulait encore un peu plus, elle ne le forçait à rien, non, elle avait besoin de sentir sa main courir sur son corps, il en était le maître, c’était à lui et à personne d’autre, à lui d’en profiter. Elle attrape doucement sa main, elle tremblait un peu, elle osait des gestes un peu nouveau avec lui, elle n’avait pas peur non, elle aimait ça au contraire et tant pis si ils étaient au beau milieu du salon, elle voulait sentir sa main bouger sur son corps et la faire sentir enfin vivante. Elle fait glisser la main du jeune homme sur son ventre, et là elle le laisse seul mettre pour savoir ce qu’il voulait faire avec sa mimine. Elle se mordait la lèvre, oui elle avait bien compris il ne voulait plus parler, alors chut. Elle reste un instant avec sa main jouant sur le ventre ferme de la portugaise et puis elle se lance, a son tour elle pose ses mains sur les abdos de peter, elle se mordait les lèvres a ce simple contact la rendait toute chose, elle ne réfléchissait pas à ce qu’elle faisait là en ce moment. Elle se penche vers lui, le faisant basculer un peu sur un oreiller derrière lui, et elle l’embrasse fougueusement, un grain de folie s’était emparé de la jeune femme. Oui mais ils ne sont pas seul, non le beau deddy passait par là pour aller piquer une tête dans la piscine.

Bah on s’amuse bien par ici, on se calme les enfants où je vais chercher un seau d’eau froide… Quand je vais raconter ça à yaman …

Il continue son chemin en riant. Hum ça casse un peu l’ambiance ça, quoi que… Ouais mais laura n’avait pas envie de voir tout le monde débarquer comme ça, elle avait envie de se réchauffer dans ses bras, et d’oublier cette matinée…Elle se penche au creux de son oreille avant de se relever pour voir sa réaction…

Peter, emmènes moi ailleurs, je veux être seule dans tes bras, ou alors on va rejoindre tout le monde où qu’ils soient…Me laisse pas comme ça, dis moi ce que tu veux…

Elle le regardait dans les yeux peu importait son choix, elle voulait juste le suivre, et rester avec lui…
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
MessageSujet: Re: Aie aie aie ! PV Laura   Lun 22 Déc - 21:41

Maintenant se retrouve plongé dans le passé, ce moment ou il s'était retrouvé collé contre Laura, ou leurs souffles se mêlait, ou leurs mains se frôlaient, ou leurs corps de frottaient.. Ils s'en souviendra toujours. Parce que depuis ce jour Laura était devenu une obsession, un besoin, un désir, quelques choses d'essentiel autant que ses potes quoi mais en diffèrent. Elle ne lui apportais pas les mêmes choses.. Et heureusement, d'ailleurs. Heureusement qu'elle ne lui apportais pas les mêmes choses, pas les mêmes besoin, pas les mêmes envies. Il n'aura pas pu se qualifier comme amoureux alors.. Puis amoureux, il ne l'avait jamais dit clairement. Peter découvrait l'amour en ce moment, et ne savait pas ci c'était vraiment ça. Mais pour lui ce l'était.. Vraiment. Comme on voyait dans les films, pour lui ça rendait pareil. Bref, il redescendit d'un coup sur terre et ne pu s'empêcher de sourire, de lui sourire. Ça faisait toujours plaisir de voir qu'on pouvait se rapeller de moment partagé avec lui.. C'était pas dans ses habitudes qu'on lui dise en plus.

" Quand j'étais là pour l'accouchement des filles.. Dans le placard, t'oublie pas hein. Moi j'oublie pas. J'oublierais pas. Jpeux pas et façon j'veux pas. Et Laura, évite de croire tout ça de moi.. j'veux pas que tu sois déçu.. "

Peter ne disait pas ça dans le sens : J'vais te lâcher donc bon, façon, te fais pas de film. Non, mais qu'elle ne se l'imagine pas comme l'enfant parfait quoi xD. Parce qu'elle risque de ne pas spécialement comprendre ce qui pouvait se passer.. Peter pouvait se montrer très con et débile. Décevoir alors Laura ? Peut-être un jour. Il espérait alors le contraire, mais ne pensait pas à tout ça. D'autre chose lui préoccupait l'esprit.. Comme ses larmes qui glissait le long de sa joue. Elle qui le fit frémit juste avec un, un seul baiser au coin de l'œil. C'était peut-être qu'un simple petit contact, mais un contact qui lui avait chaud au coeur et plaisir. Et sa phrase lui fit le même effet.. Et tout ce qu'il fut capable de faire c'est de chuchoter un simple et petit merci, en un murmure. Il se sentait un peu bête sur le con, à réagir comme les femmes elles le faisaient dans les films. Mouais.. Il s'en fou. Lui réagissait comme un enfant, c'est pas bien grave. Et puis autant l'avouer le danseur ne restait pas indiffèrent à ses baisers.. Son ventre se contracta même, et ce tout seul. Pas besoin de lui dire de le faire, une habitude surement.. Puis ses doigts qui frôlait, caressait, parcourrait la colonne vertébrale de Laura semblait la faire frissonner, lui était pousser à continuer. Faut dire que chacun de ses baisers provoquait en lui des vagues de frisson, allant même jusqu'à le faire frémir. Hmm.. C'était pas la première fois qu'il allait jusque là. Non, faut pas croire. Mais là, c'était bien plus agréable.. doux, et puis vrai dans le fond. Embrasser quelqu'un quand on ne l'aime pas n'a aucun sens. Du moins pour lui, ça ne faisait pas pareil. Ses paupières se refermèrent sur elle même et le danseur se mordilla délicatement le dessus de ses lèvres. Non mais déjà qu'il était tout heureux. Qu'elle s'amuse à le réchauffer de partout, parce que ça va faire trop de sensation forte d'un coup là.. En plus il va paniquer le jeune homme. Sérieusement, si Laura à continuer de l'embrasser comme ça, il allait bouillonner et finir par paniquer parce qu'il ne sera pas faire. Mais ouf' ! Elle venait de lâcher sa nuque, à son grand regret quand même.. Peter appréciait tout de même tout ses baisers, ça le rendait fouuuu ! Encore plus fou ! Mais ça je crois que j'ai pas besoin de le dire et que c'était bien clair dans les esprits de tous.

" Bon Laura on oublie tout ça ? Ça m'saoul.. J'ai été débile de pas te parler, toi aussi. Et voilà. On zappe. On oublie

C'est marrant comment il le savait pas comment prendre son " Je suis à toi Peter " ... C'est très marrant. Car il y avait plusieurs interprétation et Peter l'avait prit du sens, mon corps est à toi, mon coeur, tout quoi. Bref'. Dans le sens, je suis à toi, vas-y.. Tu peux me toucher.. On peut y aller. Panique à bord ? Ouais.. J'avoue qu'il paniquait un peu. Mais ne le montrait pas et continuait ses caresses qu'ils appréhendais au départ mais qui finalement se faisait tout seul. Ses doigts ne semblaient pas réfléchir et glissaient de droite à gauche pour faire frissonner Laura. Ce qui avait l'air de marcher plutôt bien. Toi & moi... Bref. Puis d'un coup, pouf ! Il redescendit sur terre et releva son visage. Deddy passait par là et venait de quand même tout gâcher. Si ce n'était pas un pote à lui, il se serait prit une chaussure en pleine figure sans vraiment en comprendre la raison.. Quel dommage d'abîmer une si belle figure ! Je sais xD. Monsieur n'avait qu'à fermer sa bouche ! Na !

" Ouais c'est ça ! "

En plus Laura venait de lui demander un truc qui le fit flipper encore plus.. Quoi que non. L'emmener avec les autres ? C'est cool non ? Ouais.. On va dire ça comme ça. Le jeune danseur se releva et attrapa Laura tel une mariée pour commencer à grimper à l'étage l'air de rien. Il savait ce qui pouvait faire, si si c'est pas des conneries.. Il grimpa un étage .. Hop hop hop.. Croisant alors Sabrina avec les petits dans ses bras. Peter lui esquiva un sourire et un hochement de tête. Ensuite le super homme de Laura monta le deuxième escalier menant au deuxième étage.. Logique. C'est alors que là il croisa Stacee qui courrait partout. Elle voulait pas aller se laver.. Hmm.. compréhensible. Suivit de près par Christophe et Soria. Tiens tiens.. Bizzare cette histoire.. Peter préféra zapper et grimper dans le grenier, direction le studio presque achevé. Une fois en haut il déposa Laura sur un canapé et alluma direct la chaîne hifi. Une petite danse ? Ça la tentait.. En tout cas le jeune danseur farfouillait partout à la recherche d'un Cd précis. Ouais.. un cd avec des bonnes musiques quoi. Ça paraissait très logique.
Revenir en haut Aller en bas
Laura Capel

Modo
• The player : Kareen
• I'm here since : 17/12/2008
• My number of posts : 888
• Avatar : Laura Capel

• My age : 22 si tu m'as pas oublié le 17 décembre ^^
• My job : euh des stages de temps en temps
• My dwelling : la villa des fous
• Others : pense au tatouage, au piercing au nombril pkoi pas

___ MORE
• Statut: Libre comme l'air
• Relationship:
• Children: Un jour...
MessageSujet: Re: Aie aie aie ! PV Laura   Lun 22 Déc - 21:41

Pour se souvenir, elle se souvenait de tout avec lui, c’était gravé dans sa petite tête. Peut être parce qu’elle n’avait jamais connue ça avant, elle n’avait jamais vibrée pour un mec. Elle sentait les mains du jeune homme sur elle, et elle ne pouvait s’empêcher de sourire, de le regarder, de ne pas le quitter des yeux, elle avait besoin de le voir, elle oubliait la petite dispute la peur de le perdre, la peur que tout s’arrête comme ça. Elle se rapprochait de lui, et déposé des petits bisous sages dans son cou.

Comment oublier, j’étais terrorisée et c’est toi que j’ai appelé parce que je ne voulais voir que toi, et me parles pas du placard, faudra qu’on y retourne un jour…

Elle regarde de façon un peu espiègle, ce n’était pas forcément voulu, mais c’était innée en elle, elle avait ce petit côté un peu chieuse, mais sûr elle c’était tellement mignon. Elle se blottit contre lui, pour sentir son odeur, pour se rassurer, pour s’enivrer de lui, comme si il n’était qu’un songe. Il lui disait qu’il pourrait la décevoir, ça faisait un peu peur à la jeune femme. Elle ne serait déçue que si, il quittait leur histoire avant d’avoir vécu tout ce qu’il pouvait y avoir de beau et de fort entre eux. Elle voulait que leur histoire se consume doucement et avec passion, et si c’était possible que le feu ne s’éteigne pas elle en profiterait tout le temps. Elle gardait en mémoire que l’amour ne durait pas, elle n’y croyait plus, elle savait qu’elle vivait quelque chose de fort avec lui, que c’était vraiment de l’amour, un truc qui la prenait entière, et qui la rendait vivante. Mais elle préférait ce dire, que ça ne pouvait pas durer toujours, c’est impossible. Elle se blottissait contre lui, elle chassait de sa tête ses peurs c’était stupide de vivre comme ça, elle le regarde et sourit, lui qui se prenait pour un gamin tout le temps, il lui avait collé des frissons en parlant de façon un peu autoritaire, juste ce qu’il faut, après tout il avait raison, ils n’allaient pas s’apitoyer sur leurs sorts ils avaient 20 ans, ils étaient amoureux et pleins de vie.
Ses gestes ses caresses, ils les faisaient souvent, mais d’habitude y’avait un peu plus de retenu, elle ne se laissait pas aller à ce point, là elle avait accompagné les mains du jeune homme, elle avait entrelacé leurs mains, pour ne faire qu’un et couvrir de frisson sa peau. Elle se sentait brûler de l’intérieur, elle ne voulait pas que ça s’arrête, non que les mains du jeune homme continuent seules, elle se concentrait sur lui. Ce n’était pas la première fois, elle ne demandé rien de plus, elle avait peur de passer à l’étape suivante, elle espérait qu’un jour ils la franchiraient, et elle savait qu’il serait doux avec elle, mais elle se sentait inexpérimentée, et elle ne savait pas si elle saurait comment faire avec lui. Elle se disait que peut être si elle ne réfléchissait pas les choses iraient toutes seules, pas besoin d’avoir peur, c’était lui, et elle avait confiance en lui. Ils étaient bien là dans les bras l’un de l’autre, elle aurait du savoir que ça ne durerait pas. Une coupure dans le moment intense, elle avait beau lui demander de l’emmener ailleurs de choisir, de faire quelque chose, oui elle était si bien dans ses bras mais elle avait perdu le contrôle depuis longtemps. Elle avait les yeux fermés, loin de tout, elle se doutait qu’ils auraient dû mal à replonger dans l’ambiance des caresses, des petits plaisirs qu’ils s’offraient à base de frissons. Mais là le jeune homme la surprend, oui je sais à la base c’est elle qui demandait, mais elle ne pensait pas qu’il le ferait, mais tout d’un coup alors qu’elle le sent s’éloigner d’elle, il la prend dans ses bras la soulève et part dans l’escalier. Elle sourit et resserre son étreinte autour du cou de peter, et elle en profite pour l’embrasser. Elle salue sab au passage et fait une grimace aux petits. Elle ne savait pas où elle allait se retrouver mais le jeune homme la tenait fermement dans ses bras et sans faiblir. Elle se retrouve dans le studio, elle ne venait pas souvent, la flemme de monter, ça avançait de plus en plus doucement plus la fin des travaux approchaient, les mecs aimaient bien leur petit refuge. Elle ne reste pas bien longtemps sur le canapé, elle va aider peter à mettre le cd, quoi il l’avait dans la main, et puis elle avait envie de se mettre dans ses bras, oui un petit câlin. Ils mettent la musique en route.


Viens par là mon prince…

Elle lui sourit, et pose la tête contre le torse de son amoureux, elle avait pris des risques en parlant, en lui ouvrant son cœur, tout aurait pu se retourner contre elle. Elle reste sage un petit moment, mais les paroles qu’elle lui avait dit trottait encore dans son esprit, je suis à toi. C’était vrai, il avait tout les droits sur elle, il possédait son cœur, son corps, et elle n’avait pas envie de le reprendre. Elle laisse de nouveau ses mains glisser dans le dos de peter, elle les glisse sous le tissu qui l’empêchait de frôler la peux de son chéri. Elle l’effleurait du bout des doigts, puis ses caresses s’accentuent, alors que ses mains se satisfaisaient de sentir la peau tiède glisser lentement, ses lèvres les coquines étaient tristes et malheureuses. Alors doucement elle bouge la tête, elle commence par une série de petit baiser dans le cou de petpet et puis elle s’empare de ses lèvres, se laissant aller dans un baiser des plus passionné et fougueux, elle ne contrôlait plus rien. Elle en perdait le souffle, le baiser tout mignon au départ avait vite pris une autre tournure…
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
MessageSujet: Re: Aie aie aie ! PV Laura   Lun 22 Déc - 21:42

Attends.. Elle lui fais des bisous dans sa nuque, lui sort une belle phrase: et il faudrait que Peter continue de rester simple, lui-même et ne pas commencer à surchauffer de la cervelle ? Oui parce que dans le fond c'est un être humain, comme toi, comme moi, comme vous et tout les autres. Il a peur de passer ce cap, il a peur à tout lâcher pour Laura & de lui donner corps et âme. Et pourtant, il n'avait qu'une envie lui dire ses trois mots. Et pour lui cela ne voulait pas rien dire ! On ne s'amuse pas à dire ça comme ça, pour s'amuser, sans le penser vraiment. Il ne semblait pas prêt de sortir, pas prêt de vouloir se faire entendre. Mais bon.. On arrive bien à tout, donc il y arrivera. De toute façon, quand on veux on peux.

" Ah ouais ? T'as envie d'y retourner avec moi ? Et.. pourquoi en fait ?! "

Alors bizarrement.. Le passage du salon jusqu'à studio du grenier se passa très rapidement. Vache ! Elle étais vachement forte quand même la Capel ? Même qu'il manqua juste de se casser la figure juste pleins de fois vu qu'elle l'embrassait, tout en marchant. Très très forte dit dont.. Il aurait pu se faire trèèèès mal vous savez ? Alors hein ? Elle avait prit conscience de ça la petite ? Non mais qu'elle s'amuse pas à faire ça, si jamais il se trouve que Peter se retrouve à conduire avec Laura à ses côtés. T'imagine ? Elle se mets à l'embrasser comme elle l'avait fait. Mais laisser tomber, déjà que sur pattes il dérailler quand même beaucoup alors sur roues, je préfère même pas imaginer combien les conséquences seraient douloureuses . Au alors au contraire, très agréable ? Qu'est-ce que j'en sais moi ? Bah rien.. En fait, en ce moment Peter s'imaginait lui dire qu'il l'aimait, lui faire l'amour tout la nuit comme un dieu. Hum.. Autant l'avouer ! Pourtant, ok d'accord il en avait envie, mais ce que ça lui faisait peur. Rien que d'y penser une boule s'installait dans son ventre. C'était le stresse de ne pas réussir à lui faire du bien, plaisir, et celle aussi de ne pas réussir à se donner au maximum. En gros.. Est-il vraiment prêt pour le moment ? Je ne peux pas trop vous dire, mais les baisers de Laura ne l'aidait pas à s'y retrouver un peu mieux dans sa tête. De comprendre mieux ce qu'il ressentait pour tout ça. Donc.. Autant faire genre il est super captivé pour mettre une de la musique, zapper tout doucement chaque chanson après les avoir écouter pendant quelques secondes chacune. Une sorte de moyen pour éviter les baisers de Laura, en fait non, pas pour les éviter. Seulement pour éviter de les faire douter de lui encore.. & Encore. En plus elle lui disait des choses merveilleuses, mon prince, bien la princesse qu'on l'apppellais ainsi.

" Euh.. Oui.. princesse.. "

Il lui souria tout timidement. L'appeler princesse ce n'était pas comme ci c'était la première fois. Peter avait déjà prononcer ce surnom tout mignon pour Laura auparavant mais là c'était diffèrent. Ils s'étaient parler avant, et lui avait quand même bien remit les idées en place. Il ne doutait plus d'elle.. Savait que même si elle ne l'aimait peut-être pas, elle tenait quand même un minimum à lui (L). Il en était presque sûr, elle lui avait dit. Et Pet ne voulait pas oublier. Et évidemment ça le rendait tout jeune, et un peu timide dans ses gestes et paroles. Il se voulait à la hauteur, même si il l'étais soit disant déjà. A ces yeux ce n'était pas le cas, donc. Puis sentir ses mains qui s'aventurais sous son teeshirt le fit frissonner à nouveau. Ses mains à lui se placèrent sur ses hanches qu'ils caressaient du bout des doigts. Il n'osait pas encore aller plus loin.. Voulait voir jusqu'au elle allait aller elle... Sur cette belle musique qui rendait le moment encore plus mignon, c'était un petit plus quoi. Maintenant ses lèvres commençaient à le faire devenir fou.. Le rendait vraiment dingue d'elle ! Il en frémissait de temps en temps, se mordillant doucement la lèvre. Que de sensation réellement inconnu.. Il goûtais à un plaisir des plus chouettes et ne voulait pas s'en passer pour le moment. Que le moment continu.. C'est vraiment tout ce qu'il souhaitais.

" Embr... "

Peter se demandait même si elle l'avait vraiment entendu. Car il n'eu même pas le temps de terminer son mot que sa langue avait rejoint la sienne. Dans une ballade toute douce, comme la chanson. Sauf que sensualité et passion venait de s'inviter au ballet. Hum.. La prochaine fois il leur donneras même un carnet d'invitation, vu ce que ça donnait. Vu comment ça le réchauffait de partout et faisait que ses doigts glissaient sous le teeshirt de Laura, caressant alors son dos nu, sa peau toute douce.Depuis qu'elle étais là rien n'a changer, mais tout est diffèrent..
Revenir en haut Aller en bas
Laura Capel

Modo
• The player : Kareen
• I'm here since : 17/12/2008
• My number of posts : 888
• Avatar : Laura Capel

• My age : 22 si tu m'as pas oublié le 17 décembre ^^
• My job : euh des stages de temps en temps
• My dwelling : la villa des fous
• Others : pense au tatouage, au piercing au nombril pkoi pas

___ MORE
• Statut: Libre comme l'air
• Relationship:
• Children: Un jour...
MessageSujet: Re: Aie aie aie ! PV Laura   Lun 22 Déc - 21:43

Quoi il ne pouvait pas gérer une laura très câline et juste qui osait un peu plus parce qu’elle c’était rendue compte qu’elle l’aimait, que c’était ça aimer, et qu’avant c’était juste une pâle copie, une légère imitation de ce qui est en vérité beau, et qu’il lui donnait sans même dire un mot. Elle avait eu très peur de le perdre, que lui aussi soit un crétin arrogant qui joue avec elle, pourtant elle savait qu’il n’était pas comme ça, qu’il ne lui ferait pas de mal, non mais il fallait juste qu’il lui répète souvent, ou qu’il lui montre parce qu’elle pensait toujours qu’elle était la petite qu’on tolérait mais qu’on finissait par jeter parce qu’on avait trouvé mieux à faire. Mais là peter il lui disait, il lui disait qu’il tenait à elle, elle le lisait dans ses yeux, elle n’avait pas besoin de mots, pas tant qu’il lui parlerait comme ça. Elle avait juste eu peur à cause de la distance qu’il mettait entre eux, elle ne pouvait pas savoir que c’était de la timidité, qu’il se mettait la pression, qu’il ne se croyait pas à la hauteur, comment elle aurait pu soupçonner ça de sa part. C’était son héros, son homme fort, elle ne voyait pas ses doutes et ses peurs.

Parce que c’était juste toi et moi, et qu’on avait peur de rien, on était juste nous, sans craindre le regard des autres.

Bon ce n’est pas qu’elle avait envie de le perturber durant la montée en escalier, mais comment dire elle avait envie de douceur, cette sensation qu’elle devait rattraper ce manque de tendresse qu’ils ne s’étaient pas donnés pendant ces petites distances entre eux. Elle avait besoin de lui, de sentir ses lèvres glisser sur la peau dorée du monsieur, elle était coquine c’est sure, mais c’est juste un peu la première fois qu’elle se sentait capable de faire ça avec quelqu’un, et d’en ressentir l’envie sur tout. Je tiens à préciser aussi que si ils tombés tout les deux, c’était son popotin à elle qui souffrirait en premier. En voiture elle restait très sage, ses mains en place, euh bon de temps en temps elles allaient se promener, mais ça restait correct, elle respectait la sécurité routière. Oui on ne fait pas de bêtises si ça peut créer un accident. Elle resserrait son étreinte autours du jeune homme elle ne voulait pas se détacher de son corps, il en aurait marre, et il la jetterait quand il en aurait marre, ou trop chaud ou bien encore si a un moment donné il voulait respirer.
Elle ne pouvait pas se douter une seule seconde de ce qui se tramait en lui, elle ne savait pas qu’il angoissait à l’idée de ne pas assurer, si seulement il savait, si seulement il savait qu’elle n’était pas plus à l’aise avec la chose que lui. Oui elle avait peur de ne pas être à la hauteur, après tout le seul mec qui le savait l’avait jeté, donc elle avait peur, peur de ne pas se lâcher, peur de ne rien ressentir. Et si son ex l’avait cassé au point que plus jamais un mec ne pourrait lui faire ressentir ce que c’était que de prendre son pied, et si il voulait qu’elle ose et qu’elle n’y arrivait pas ou si elle osait et que lui ça le frustrait. Bah en fait ce n’est pas plus simple d’être une fille dans ses cas là. Elle essayait de ne pas y penser, envoyer promener ses peurs pour ne plus ressentir que sa peau, que ce qu’il lui offrait, et c’était bien plus qu’il n’y croyait, c’était découvrir des sensations inavouable pour elle, lui faire croire qu’aux yeux d’un homme elle était importante, et ça elle ne voulait plus en douter. Elle ne voulait plus craindre qu’il n’en avait rien à faire d’elle, il était là, il la gardait dans ses bras c’est qu’il tenait à elle.
Elle écoutait la musique sans l’entendre, elle n’entendait que la respiration de peter, elle voulait entendre son cœur battre le sentir, oui le t-shirt qu’il portait la déranger le plus possible, mais elle n’osait pas l’enlever, elle était comme une petite fille perdue, ne sachant plus quoi faire. La seule chose qu’elle ne pouvait pas lutter contre l’envie de l’embrasser, elle devait absolument toucher ses lèvres partager son souffle sinon elle allait devenir dingue. Elle n’avait pas attendu qu’il parle, elle n’avait pas pu, elle avait besoin de ce baiser, et il y répondait de la manière la plus délicieuse. Elle frissonnait en sentant les mains du jeune homme sur ses hanches puis glisser sur sa peau, qu’il n’arrête pas, il avait le droit de juste les laisser là mais pas de les enlever non elle avait besoin de ce contact avec lui, elle pourrait crier si il lui ôtait ce qu’il lui donnait.
Au fur et à mesure des détours du baiser, les mains de la jeune fille se crispaient légèrement sur la peau du jeune homme. Elle les faisait caresser le plus possible son dos, elle ne pouvait toucher que ça, mais c’était tellement bon qu’elle ne s’en lassait pas. Elle met fin doucement au baiser, elle dépose de tendre petits baisers sur les lèvres de peter comme pour rendre moins cruelle la séparation de leurs lèvres. Elle recule un peu son visage juste pour plonger ses yeux dans ceux du jeune homme. Est-ce qu’il pouvait y lire tout le désir qu’il suscitait en elle, et tous les sentiments qu’elle éprouvait quand elle pensait à lui. Il avait intérêt à le voir, mais dans le doute elle lui rappellerait assez souvent. Elle lui fait un petit sourire tout meugnon…


On continue à danser ou on se pose sur le canapé ?

Oui il avait le choix, il ferait ce qu’il voudrait et elle le suivrait, par contre elle ne pourrait pas s’empêcher de l’embrasser encore et encore. Bon elle finirait peut être par lui faire un câlin, ou un massage en tout cas elle garderait le contact avec sa peau parce qu’elle ne pouvait pas s’en passer pas pour le moment.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
MessageSujet: Re: Aie aie aie ! PV Laura   Lun 22 Déc - 21:44

<< Parce que c’était juste toi et moi, et qu’on avait peur de rien, on était juste nous, sans craindre le regard des autres. >> Ce que c'était mignon de dire ça. Peter le voyait ainsi. Il approuva d'ailleurs cette phrase avec un sourire tout doux envers elle, accompagnée d'une caresse le long de sa joue qui se faufila ensuite dans sa nuque. Il ne fit que la poser tout simplement, lâchant son regard dans le sien, ou plutôt il venait d'oser s'y perdre. Un bien grand geste venant de sa part, lui qui se sauve au moindre danger. Maintenant, Peter prenait des risques dont il était fier. Bien trop fier. Sofiane aussi serait fier ? Il l'espérait de tout coeur.

" Quand tu veux alors.. On y retourne. Mais en fait on est juste un peu serré dedans quoi. "

Il se demanda pendant quelques secondes comment il avait fait pour se retrouver dans une armoire avec Laura. Non non, il n'avait pas oublié. C'était simplement sa mémoire qui lui jouait des tours en l'empêchant de se rappeler de tout. Mais comme ça venait de remonter dans son esprit. Il souriait encore plus. Et pris a nouveau un risque, lorsqu'il glissa ses mains sous le teeshirt de Laura dans le but de caresser son dos. Ses doigts glissaient seulement du haut vers le bas et pourtant il réussissais quand même à la faire frissonner : ce qui étais pour lui une sorte de récompense. Et le poussait à continuer, en montant un peu plus haut. En y allant encore plus fort, encore plus doux. D'une manière qui réchauffait un peu plus le corps de votre amie quoi (L). Peter ne lâchait pas son regard, n'ouvrait plus sa bouche. Disons qu'il la dévorait du regard et ne s'en plaignait pas. C'était un bon repas Laura, un truc très comestible et délicieux, rien qu'avec le regard. Et voilà que maintenant il envoyait ses lèvres sur les siennes, continuant son repas qui s'annonçait encore plus bon une fois arrivée au dessert, sa langue se montrait très câline envers la sienne. Et son corps se rapprocha légèrement du sien, ou plutôt il attira ses bras vers lui l'attirant elle aussi par la même occasion. Il se voulait tendre, et bien lent dans ses gestes pour pouvoir mieux profiter de chaque instant. Mais Peter n'est pas encore un champion de plongée, et ne peut pas donc pas rester en apnée trop longtemps.. Bien pour ça qu'il décala ses lèvres des siennes. Se mordillant aussitôt le dessus des lèvres, mais tout délicatement. Il ne voudrais pas se faire mal. Attends ..

" Qu'importe. J'ai juste envie de profiter de toi, moi. "

Sans trop savoir pourquoi, il retourna Laura, ses mains se posant alors sur son ventre et sa tête contre son épaule. Cela lui rappellait le moment sur la plage, quand il s'était rendu compte que sa présence étais vraiment importante pour lui. C'est sûr que plus les jours passaient, plus il l'aimait encore plus, plus son coeur étais sur le pleins d'exploser au moindre signe qui pourraient lui faire qu'elle en avait rien à faire de lui. Il caressa doucement son ventre, collant quelques bisous dans sa nuque. Avant de commencer à bouger ses pieds sous le rymthe de la musique. Il l'emportait dans une danse simple, câline, et agréable. Que demander de plus ?
Revenir en haut Aller en bas
Laura Capel

Modo
• The player : Kareen
• I'm here since : 17/12/2008
• My number of posts : 888
• Avatar : Laura Capel

• My age : 22 si tu m'as pas oublié le 17 décembre ^^
• My job : euh des stages de temps en temps
• My dwelling : la villa des fous
• Others : pense au tatouage, au piercing au nombril pkoi pas

___ MORE
• Statut: Libre comme l'air
• Relationship:
• Children: Un jour...
MessageSujet: Re: Aie aie aie ! PV Laura   Lun 22 Déc - 21:44

Oui ce placard était petit, mais il y avait assez de place pour eux deux, elle n’avait pas besoin de bouger elle avait juste besoin de le sentir près de lui, d’être contre lui. C’est vrai cette villa, elle était bien y’avait plein de monde, tu te retrouvais rarement seul et c’est bien, parce que pour déprimer tranquille pour être fort rêveuse elle avait difficilement l’occasion. Mais en ce moment elle avait envie de lui, d’être seule au monde avec lui, d’être dans ses bras et de se sentir rassurée, d’avoir l’impression que rien ne pourrait venir la faire souffrir, non elle était protégée par lui. Il avait des doutes quand elle lui disait ça, mais elle le pensait sincèrement, la seule personne de lui faire du mal, la seule capable de l’atteindre quand elle était avec lui, c’était lui, mais elle savait en plongeant ses yeux dans ceux du danseur que jamais il ne le ferait, elle éloignait doucement ses doutes ses craintes sinon elle ne pouvait pas profiter du moment avec lui. Et il lui offrait un monde de douceur, un monde de tendresse, un monde qu’elle ne connaissait pas et elle apprenait plein de chose avec lui, comment se laissait guider par son cœur, par ses sensations.
Oui elle frémissait à chacun de ses gestes, elle se sentait partir ailleurs, elle ne s’éloignait pas trop pour ne pas perdre pied, non elle ne devait pas rater une seule seconde de ce câlin, non elle l’aurait regretté. Elle laissait son visage près de celui de peter, elle le frôlait tout doucement, le temps de reprendre son souffle, le temps de savourer ce que les mains de peter provoquer en elle. C’est peut être surprenant pour vous elle avait déjà vécu et pourtant ce qu’elle ressentait là en ce moment précis au moment même ou peter accentuait ses caresses sur sa peau, et bien elle ne l’avait jamais ressenti auparavant, ça lui faisait peur. C’est bête d’avoir peur de se sentir trop bien, pourtant c’est ce qui se passait, elle pouvait trembler rien qu’a l’idée d’aller plus loin et ne pas lui donner ce qu’elle attendait. Elle sourit en entendant la phrase du jeune homme. Elle passe sa main sur la joue de peter, la laissant glisser lentement, jouant un peu avec les bouclettes qui étaient restées dans sa nuque. Il venait de lui offrir le plus enivrant des baisers, elle se laissait guider par lui, par ses mains.


Pareil, on reste là, juste toi et moi, j’ai besoin de toi…

Elle se retrouve contre lui, elle sentait les abdos du jeune homme contre elle, elle se laissait emmener dans la douce danse qu’il lui offrait, elle bougeait au rythme de la respiration du jeune homme, pour quoi chercher plus, pourquoi vouloir plus elle se sentait si bien là près de lui, dans ses bras, elle fermait les yeux pour mieux ressentir les choses. Elle ne put retenir un petit soupir de plaisir quand il passa les mains sur son ventre ferme. Elle en rougit, oui le rouge lui était monté aux joues, parce qu’elle n’avait pas pu cacher ce surplus de sensation. Hum qu’il n’arrête pas surtout, elle aimait beaucoup, elle pose sa main sur la sienne, pour le suivre dans cette douceur, dans ce geste si tendre et auquel elle ne savait pas comment répondre, elle devait faire quoi pour lui, il lui faisait du bien, et elle voulait lui rendre la pareil mais comment elle hésitait, elle tremblait, elle prenait sur elle pour ne pas lui montrer.
Elle colla son corps un peu plus à celui du danseur musclé, elle laisse sa main remonter le long du corps de ce danseur charmeur, et elle se pose doucement sur le cou du monsieur, elle avait besoin de le toucher elle aussi. Elle relève le visage vers lui, elle regardait les lèvres de peter, elle l’invitait doucement à poursuivre ce geste et à venir l’embrasser. Elle commençait à avoir très très chaud, de plus en plus chaud au contact de son amoureux.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
MessageSujet: Re: Aie aie aie ! PV Laura   Lun 22 Déc - 21:46

Jouer avec elle ? Rire ? Grandir ? Bref.. Non, lui ne prennait pas ça pour un jeu, plutôt comme une étape, un pilier qu'il franchissait. Partout à la découverte de nouvelles sensations, qu'il pouvait produire, comme recevoir de la part de Laura (L'). Ceci était loin d'être désagréable. Bien au contraire. Tout se passait à merveille. Peter n'aurait pas pu espérer mieux. Lui qui redoutait tant de mal s'y prendre. Bon d'accord, c'était non plus si difficile que ça d'oser faire des gens dont il avait peur, mais quand même. Il y a quelques mois jamais il n'aurait lâcher ses mains sous le teeshirt de Laura pour la caresser tout doucement, autour de son nombril, et parfois il remontait mais seulement jusqu'au strict minimum. Il ne voulait pas que ses doigts dérapent.. Non.. Il n'étais pas prêt à ça de toute façon. Mais alors, si il est jamais prêt ? Jamais il n'oseras aller plus loin ? Beurk :/. Et alors, sa portugaise finirait par le lâcher, à cause d'un manque d'affection ? Alerte rouge ! Loool. Il se mettait encore à divaguer dans ses délires les plus débiles et inintelligent. Pour la peine, le jeune homme soupira pour de bon et se redressa. En plus, elle qui venait de lui dire une si belle phrase. Encore une qui allait rejoindre le coffret secret caché dans son coeur.

" Besoin de toi, envie de rien. Comme.. Je me souviens plus de la suite "


Zuuut alors ! Ça venait d'un peu tout gâché, encore une fois grâce à PetPet le super qui se rendait bien débile. Tant pis, il soupira encore une fois dans l'oreille de Laura.. Un souffle chaud. Et ne put refuser sa proposition. Proposition qu'il n'entendit même pas de vive voix mais qu'il comprend quand même. Ses lèvres se lâchèrent contre les siennes et l'embrassa à nouveau. Mêlant passion & amour. C'est fort quand même. Ses mains la firent tourner à nouveau vers lui. Il fallait qu'il se décide.. La mettre face à lui, la mettre dos à lui. Enfin bref, les deux lui convenait. Pour le moment il ne lâchait pas ses lèvres, ni sa langue qui caressait bien doucement celle de son amie. Lui aussi commençait à avoir chaud, mais c'était une bonne augmentation de chaleur pour une fois. Une bonne sensation qui réchauffait le coeur. Hihi. Ses mains qui étaient à présent dans son dos remontèrent jusqu'à son soutien-gorge. Malheureusement, elles se stoppèrent là. Incapable de faire quoi que se soit, si ce n'est lâcher ses lèvres et la regarder droit dans ses yeux. A croire qu'il venait de perdre le contrôle. Ou plutôt non.. Il se rendait compte qu'il l'aimait. Oh oui .

" T'es belle.. "

Lâcher ces quelques mots tel une bombe n'était pas super top génial ! Mais quand on s'appelle Peter on parle un peu n'importe comment, à n'importe quel instant, sans trop réfléchir aux conséquences que ça apporterais. Bon, il vola un simple et tendre baiser à Laura pour finir par se décaler et aller changer de musique. Un prétexte pour la lâcher et ressaisir, avoir un peu plus froid peut-être.. Car qui se brûle trop, pourrait vraiment finir par fondre. Et ce n'était pas son but. Quoi-que.. Fondre avec Laura ne le gênait pas, mais ça lui faisait peur. Très peur.
Revenir en haut Aller en bas
Laura Capel

Modo
• The player : Kareen
• I'm here since : 17/12/2008
• My number of posts : 888
• Avatar : Laura Capel

• My age : 22 si tu m'as pas oublié le 17 décembre ^^
• My job : euh des stages de temps en temps
• My dwelling : la villa des fous
• Others : pense au tatouage, au piercing au nombril pkoi pas

___ MORE
• Statut: Libre comme l'air
• Relationship:
• Children: Un jour...
MessageSujet: Re: Aie aie aie ! PV Laura   Lun 22 Déc - 21:46

Elle frémissait de plus en plus sous ses mains, elle sentait chacun de ses gestes mais puissance mille, elle n’avait jamais ressenti ça, jamais aussi fort, pas même la première fois où son cousin lui avait fait son premier pou tous sur la joue parce qu’elle s’était fait un bobo, pas même quand en cinquième Jérémy lui avait donné son premier bisou avec la langue, bien sûr elle avait eu des petits frissons mais pas une seule fois elle avait ressenti cette impression de tomber, cette peur de s’effacer sans laisser de trace si jamais il la lâchait. Elle fermait les yeux, pas besoin de voir le visage de peter pour le garder ancrer en elle, elle le connaissait par cœur. Et certaines nuits quand il venait la rejoindre pour dormir, elle fermait les yeux pour lui faire croire qu’elle dormait, elle attendait que la respiration du jeune homme se fasse plus lente, plus douce, et elle ouvrait de nouveau les yeux pour le regarder lui si paisible, si fort quand ses yeux était fermés , quand il était au pays des songes et que rien ne semblait le déranger sauf la main de la petite portugaise qui s’endormait à son tour en caressant sa joue. Elle sourit en entendant peter lui dire des paroles de chansons qu’elle connaissait si bien, qui n’avait pas un jour fredonner cette chanson, ou entendu à la télé…elle prenait le relais pour le petit peter un peu perdu là.

Comme jamais envie de personne.

Elle avait ouvert les yeux, elle le regardait, elle le sentait collé à elle, elle avait besoin d’enregistrer en elle le moindre geste, le moindre souffle, elle avait peur d’aller plus loin mais en même temps elle ne voulait pas en perdre une seule miette. Elle se retrouve face à lui, elle ne comprenait plus comment elle bougeait, elle ne faisait que suivre le mouvement, elle était un peu au ralenti la demoiselle. Il aurait pu faire n’importe quoi, elle était à sa merci, baissant la tête, la relevant par moment mais comme si chacun de ses gestes lui coutaient, elle était comme envelopper dans une bulle de coton et de chaleur que lui seul venait de créer. Elle se sentait si bien, elle avait peur de ne pas faire ce qu’il attendait et en même temps elle ne pouvait pas retenir ses gestes, ses envies de le toucher de poser ses lèvres sur lui c’était trop demander à la petite brune.

Tu vois le jour
C'est à l'amour qu'il ressemble
Besoin de rien, envie de toi


Elle lui fait le plus craquant des sourires, elle avait eu envie après les baisers du monsieur, avec ses gestes, ce souffle qui brûlait encore ses oreilles, sa nuque. Elle le sentait de plus en plus en elle, elle avait envie de lui, elle n’était pas prête elle avait peur, mais après tout c’est souvent le cas quand on a envie de faire l’amour avec l’homme qu’on aime, pour la première fois, c’est comme ça non ? bon dans 5 minutes elle hurlait pour trouver sa sœur et savoir si c’était normal de se sentir comme ça d’avoir envie d’un homme et d’avoir peur de se montrer nue à lui, de se montrer fragile, et de ne pas être à la hauteur. Plus les mains de peter montaient, plus les joues de la jeune femme devenaient rose. Elle n’était pas effrayée, non mais vraiment brulante de désir pour lui, et finalement c’est peut être de ça dont elle avait peur, mais elle ne pouvait pas lui avouer ça, lui dire et salut on fait pas l’amour mais tu sais moi avant toi on a pas arrêter de me dire que dans ce domaine je valais rien, et je peux dire que niveau sensations et feeling je ne suis pas douée. Non le pauvre, il la prendrait pour une cinglée et il partirait en courant.
Pourquoi elle avait froid maintenant, ah il venait de s’éloigner d’elle, c’est pour ça, elle tentait de retrouver sa couleur normale, elle s’approche de la fenêtre, elle regardait dehors , le temps peu importe pendant quelques secondes elle essayait de se concentrer sur autre chose, pour ne plus avoir peur, mais en même temps cette peur elle se mêlait à l’envie à ce désir pour lui qui grandissait en elle chaque seconde un peu plus. Elle appuie son front sur la fenêtre un peu de fraîcheur, un peu de quoi calmer son esprit.
Mais en même temps elle se posait pleins de question, allait il revenir, allait il de nouveau brûler sa peau avec ses caresses, allait il la prendre dans ses bras et l’emmener tellement loin qu’elle n’aurait plus à réfléchir, elle voulait s’apaiser dans ses bras.
Bon on se calme jolie portugaise arrêtes de divaguer, elle devait penser à autre chose là et vite sinon elle deviendrait folle, et elle avait besoin de ne pas se précipiter et surtout prendre son temps, oui mais pas trop. Mais comment elle saurait que c’est le moment, qu’elle ne pouvait plus attendre, qu’elle avait tellement envie de lui, qu’elle ne tiendrait plus si elle ne serrait pas son corps musclé contre elle. Oh là du calme jeune fille aux hormones à l’affût. Elle écoutait la musique qu’il venait de mettre, et elle se laisser bercer, elle bougeait doucement en rythme.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
MessageSujet: Re: Aie aie aie ! PV Laura   Mar 23 Déc - 23:21

Peter avait chaud ! Trop chaud ! Trop trop chaud ! Et lui, il ne voulait strictement rien faire pour le moment, non, il ne voulait pas aller plus loin. Parce que Peter se voulait à la hauteur de ses attentes. Mais qu'elle s'inquiète pas, un jour ça viendras. Mais c'était pas le moment. Enfin, Pet' lui ne se sentait pas prêt. Et il risquait alors de tout faire pour éviter d'aller plus loin... C'est nul de faire ça, mais c'était Peter quoi. Disons qu'on allais pas le forcer non plus ? Il voulait vraiment être le meilleur de chez le meilleur pour Laura. Et donc se dévoiler maintenant, sur le canapé du grenier il trouvait pas ça top... Mais qu'est-ce qui serait top d'ailleurs ? Il s'en savait strictement rien en fait. Bien pour ça qu'il laissa son doigt appuyer bien longuement sur le bouton lui permettant de changer de chanson. Peter fini par mettre la radio, laissant alors la voix d'un animateur anglais hurler dans la pièce des mots qui lui étaient complètement incompréhensibles. Son regard ne se lâchait pas de Laura, enfin, il faisait du yoyo, un coup il l'observait puis hop' il regardait la chaîne hi-fi. Bon allez.. Il remit alors le CD et passa par ailleurs ses mains dans ses cheveux. Hop hop hop, il mit une chanson qui bougeait pas trop et finit par aller s'installer à ses côtés.

Bouh..

Que dire d'autre de plus intelligent ? Il n'en avait aucune idée ! Monsieur Bordage étais perturbé, perturbé par Laura. C'est pas de sa faute ! Elle avait qu'à arrêter d'être... si.. comme elle est quoi XD. Malgré que ses doigts tremblotaient légèrement à cause de tout, il posa sa main sur sa cuisse et la caresse furtivement.. En haut, en bas, sur le côté, de l'autre côté. Il recommençait la même chorégraphie sans cesse, sans avoir l'envie d'arriver. Après tout, quand on prend plaisir à faire quelque chose, alors autant en profiter sans s'en arrêter ? Hein ? D'accord avec moi j'espère ? Le petit père la regarda du coin des yeux puis il cala à son tour son visage contre la vitre. Finalement, sa main le quitta et elle alla parcourir la vitre doucement, il fit même un petit coeur dessus =O. Peter qui faisait un coeur sur une vitre ? C'est normal ça ? Non mais le pire c'est qu'il en faisait avant. Quand il étais petit. Quand il avais 6 ans. Il en faisait dès qu'il sortait dehors, que les voitures étaient toute froide, les vitres également. Ziou', il y faisait des cœurs, ou des dessins. Ou il écrivait tout simplement " Peter ".

Elle est belle la vie hein...

Qu'est-ce qu'il pouvait dire des choses inintéressantes ! C'est du Peter tout cracher. Le problème c'est qu'il sursauta quand un oiseau se tapa contre la vitre et que lui, il tapa le derrière de sa tête contre le mur et bing, tomba sur les fesses par terre. Merci petit oiseau.

Aïeee ! Sale débile de moineau de nul qui sais à rien !!

Peter déposa sa main derrière sa tête & la tapa doucement, d'ailleurs il plia un peu ses genoux. Il venait alors de se rendre compte qu'il étais temps qu'il se les coupes. C'est trop moche ! C'est trop laid ! Il aimait plus XD. Non sans déconner, dès demain il allait aller voir un coiffeur... Non mais c'est normal. Enfin bref, il reposa son regard sur Laura. C'était peut-être débile mais le fait de poser son regard sur la portugaise ça le rendait mieux. Sans déconner ! Ça lui faisait un bien fou, et il souriait. Assez bêtement certes, mais quand même. & en plus, ça lui donnait chaud au coeur. Enfin non ! Pas chaud au coeur. Mais si ! Une drôle de chaleur bien agréable qui le prennait partout, remarque, dès qu'il pensait à elle ça lui faisait le même effet. Magie magie !

Dis tu crois pas que je devrais couper mes cheveux ?

Lui et ses questions à la noix. En même temps, son avis lui était très important. Du moins à ses yeux ce l'étais. Il se releva aussitôt et tapa alors ses fesses. Son pantalon fut remis en place en moins de deux. Pet' c'est le genre d'homme qui à toujours besoin de se sentir bien dans sa peau, propre de partout. Son apparence lui étais bien important. Ça comptait beaucouuuup pour lui !
Revenir en haut Aller en bas
Laura Capel

Modo
• The player : Kareen
• I'm here since : 17/12/2008
• My number of posts : 888
• Avatar : Laura Capel

• My age : 22 si tu m'as pas oublié le 17 décembre ^^
• My job : euh des stages de temps en temps
• My dwelling : la villa des fous
• Others : pense au tatouage, au piercing au nombril pkoi pas

___ MORE
• Statut: Libre comme l'air
• Relationship:
• Children: Un jour...
MessageSujet: Re: Aie aie aie ! PV Laura   Mer 24 Déc - 22:19

Elle ne faisait rien , elle entendait les perturbations de la radio qui venaient à ses oreilles, mais rien ne la faisait sortir de ses questions, elle avait de plus en plus peur. Et en même temps envie de lui, bon là il lui faudrait l’aide de sa sœur sinon elle deviendrait folle. Pourquoi elle se ressentait comme ça si apeurée près de lui. Elle ne se savait pas comme ça avant, mais ça venait de la frapper, oui elle se croyait normale qu’avec lui elle oublierait le reste, oui mais voilà le reste avait fait plus de dégâts qu’elle ne pensait et elle avait maintenant peur de se retrouver de nouveau dans cette situation. Elle avait peur, mais elle ne pouvait pas lui dire, elle qui lui disait tout, elle qui lui confiait la moindre de ses pensées elle ne pouvait pas lui dire j’ai peur de me donner à toi, j’ai peur d’aller plus loin, tellement que je pourrais fuir là maintenant. Non il la prendrait pour une folle, et en plus il la lâcherait comme une vieille chaussette. Elle devait se montrer à la hauteur des filles qu’il pouvait connaître, il en connaissait surement des tas plus douées qu’elle, il pouvait la comparer à tellement de monde, rien qu’a sa sœur, et là au niveau des rapports homme femme entre milie et laura c’était juste le jour et la nuit. Tellement de différence entre ses deux doubles, bon vite qu’il trouve un truc à faire parce que sinon elle allait peut être se mettre à pleurer à lui dire je suis désolé et s’enfuir, elle ferait sa valise, et soit elle entrait dans un couvent au Pérou, soit elle rentrait chez elle non mauvaise idées bah elle partait en Afrique elle ferait du bénévolat et comme ça plus de petit copain et plus d’angoisse à l’idée de le toucher de nouveau. Elle fixait sa main dessinant un petit cœur comment il faisait ça, non pas dessiner elle aussi elle faisait ça, combien de fois son père l’avait engueulé quand elle dessinait sur les vitres de la voiture lui pretextant qu’elle salissait la voiture. Non comment il arrivait à la faire sourire même quand elle était en pleine panique. Elle laissait sur son visage s’installer le petit sourire qu’il créait. Et même si peter la touchait ils étaient de nouveau en mode tendresse, le front sur la vitre fraiche avait réussi à apaiser laura, elle se sentait un peu mieux, elle ne rougissait plus, non tant qu’elle réussissait à garder le contrôle de sa tête tout se passait bien. Elle ne faisait pas le moindre mouvement de peur qu’il arrête et s’éloigne. Rien n’y faisait elle avait peur d’être trop proche de lui, contre lui devenant plus osée si elle le pouvait, et pourtant elle ne pouvait pas s’en éloigner elle ne pouvait se priver du moindre de ses gestes.

Oui elle est…

Et là sans qu’elle ne puisse le comprendre il se retrouvait les fesses parterre. Elle ne pouvait s’empêcher de rire. Oui d’accord ça cassait un peu le moment romantique tendre mais en même temps ils en avaient besoin l’un comme l’autre, elle se sentait redevenir un peu plus légère, elle se tournait vers lui, elle pouvait le fixer sans trembler, la pression retombait, et tout ça grâce à lui et à un oiseau maladroit. Elle regardait le jeune homme et ses cheveux. C’est vrai ça faisait un petit moment maintenant qu’il avait les cheveux longs mais ce n’était pas pour lui déplaire, elle aimait assez, en fait même chauve elle l’aimerait. Elle le laisse se relever et revenir près d’elle. Elle glisse une main dans la chevelure épaisse de peter, elle aimait laisser jouer ses doigts parmi les boucles de peter, elle pouvait le faire souvent, laissant une mèches s’enrouler autour de son index. Mais c’est vrai ça faisait un petit moment maintenant, et elle trouverait toujours un moyen de s’amuser avec le corps de son amoureux. Elle attendait que le jeune homme passe ses bras autours de la taille de la jeune femme, pour rester près de lui.

Hum c’est vrai, il serait temps de changer de tête mon peter, surtout que tout les matins tu râles en essayant de te coiffer. Et puis du coup pour être près à l’heure tu te lèves plus tôt et franchement je préfère te garder dans mes bras.

Alors oui on coupe tout, tu sais que je me débrouille pas mal avec une tondeuse, enfin j’aurais peur de te faire ta coupe, on sait jamais et si je te rate, et si tu ressembles plus à rien tu voudras plus jamais sortir, non ce serait trop triste ? Je préfère continuer à risquer la tête de yaman c’est mieux, beaucoup mieux…


Elle lui fait un gros sourire, et en posant les mains sur les joues de son homme, et approche ses lèvres des siennes, et lui fait un gros poutou, comme une petite fille, et elle s’éloigne en lui souriant. Pourquoi elle avait fait ça, je ne sais pas, peut être pour retrouver l’ambiance plus enfantine entre eux, zappant la peur et le reste, même si le désir était toujours là.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
MessageSujet: Re: Aie aie aie ! PV Laura   Ven 26 Déc - 12:01

Oui elle est magnifique. Peter lui aurait bien dit ça mais là, cette histoire de chute à cause d'un oiseau le perturbait et ses cheveux également. Grosse touffe ! Tout le monde l'appelait comme ça, c'est vrai quoi. A force ça devient trop chiant et lassant. Lui il étais pris d'une envie de redevenir comme avant : beau et tout simplement beau. Quoi que non Mr Bordage délirait trop là XD. Moi je vous dis, c'est à cause de Laura. Elle lui déraille complètement la cervelle et après il dis que des conneries, et réagit tel un gamin qui ne comprends rien à la vie, limite il est plus débile que Stacee qui a quand même 4 ans. Donc je veut pas dire mais ça crains un peu quand même. C'est bien pour ça que là il portais dans son monde et ne réagissa même pas au fait que Laura s'étais installé sur lui. Mais pourtant, instinctivement ses bras se faufilèrent autour de son corps pour l'attirer bien contre elle et ses doigts caressent son dos dans de petit aller retour le long de sa colonne vertébrale. Et maintenant il l'écoutais bien attentivement. En fait c'est vrai, Laura n'avait pas tord du tout ! Comme d'habitude en fait. Mais non.. Il allait vraiment aller se faire couper sa grosse touffe, pour le plus grand plaisir de sa portugaise et surtout pour lui x). Mais par contre, ouvrir l'annuaire de la ville et fouillé dedans pour trouver le numéro d'un coiffeur, ça ça ne le motivait pas du tout. Alors maintenant il réfléchissait à qui pourrait lui couper ses beaux cheveux dans la villa. Sauf qu'il étais loin de connaître un coiffeur super douée dans la maison. Y'en a pas quoi ! lls sont peut-être tous très habille de leur corps, de leur voix pour Christophe, alors habille des doigts ET avec un ciseau. Ça alors.. Ça restait bien complexe à trouver. T'es pas d'accord avec moi ? Tant pis, il lui souria tout en glissant maintenant une de ses mains sur sa joue. Elle étais trop adooorable avec lui. Après faut pas s'étonner qu'il sache pas comment réagir face à elle. Qu'il est toujours de peur être à la hauteur, vu comment elle avait placé la barre haute ! Très haute. Mais bon, Pet il fait tout pour la rejoindre et essayer de la placé encore plus haut. Mais c'est comme le mur d'Interville, c'est super compliqué de monter plus fort, faut être doué et fort dans la matière. Mais il y arrivait pourtant.. Non ? Parce que généralement pour réussir à être à la hauteur, et voir monter plus haut, faut vraiment le vouloir ! Non ? Et bien lui il le veut vraiment. Et donc quand on veut, on peut. C'est vrai ça quoi.. Peter en est la preuve vivante. Ceux qui le connaissent le prouveront, vu comment il a changé en deux ans. C'est de la pure folie ! Merci Laura quoi. Je suis trop sûr que sa maman elle serait super étonné de la voir. Tieeeens, faut qu'il retourne en France, revoir ses potes, Sofiane et Abkari, et tout les autres, et il emmènera Laura. Faut bien retourner aux sources de temps en temps, non ? Bon allez, stoooop le racontage de vie !

" Fallait me le dire que tu préfères que j'ai des cheveux trop en pétard et moche et que je te fasse des câlins, plutôt que t'es moins de tendresse mais que j'ai une tête qui soit "présentable" quoi. Et dis, tu connais pas le nom d'un coiffeur ? Parce que je vais jamais trouvé moi. Puis toi tu t'es sûrement déjà fais couper les cheveux depuis que t'es là, non ? Ben je sais pas quoi. Faut toujours se les couper un peu. Et me dis pas que c'est ta soeur qui t'as couper tes bouts, parce que moi je veux pas qu'elle s'occupe de mes cheveux ! Parce qu'après j'en aurais plus, et j'y tiens quand même quoi "

Ça au moins c'était clair et précis. Non mais sans déconner, il tenais à ses cheveux ! C'était quelque chose qu'il lui tenais vraiment à coeur. Mais alors vraiment vraiment. Mais bon, il se demandait si le fait qu'il veuille pas qu'Emilie lui coupe ses cheveux énervait Laura, ou pas. M'enfin, il vois pas tellement pourquoi elle le prendrait mal. C'est qu'un coupage de cheveux. Puis regarde, là il avait déjà remis ses mains sous son teeshirt pour caresser son dos. Alors t'imagines.. C'est pas rien x). Mais tu parles, ses doigts bougeaient à peine. Mais le strict minimum capable de faire frissonner la personne que vous avez face à vous. D'ailleurs, Pet' au la bizarre d'impression que Laura avait légèrement trembler sous ses doigts, oui, sa peau bougeait un peu. Wahouuu ! Il étais fier de lui. Malgré que c'était pas tellement son but, qu'elle frissonne et tout. Là y'avais que cette histoire de cheveu qui le hantait. Court ? Moyen ? Comme Yaman ? La boule à zéro ? Hannn' mais franchement, il en savait rien. Et je vous jures, faut que Laura lui dise comment elle le voulait sinon le pauvre petit chou serait perturber, juste à cause de ça. Oh puis tiens, suite à son bisou il redescendit sur terre et lui souria encore une fois. Sa main s'inserra aussi dans ses cheveux, laissant ses doigts descendre jusqu'à son épaule. Pour ensuite retourner se poser dans son dos et l'attirer encore un peu contre lui.

" Au fait, t'as trouvé un boulot ? Parce que tu sais, moi j'ai chercher un peu... Quoi... "

Cette histoire de coiffeur lui avait fait penser à ses cheveux, puis à l'idée qu'Emilie puisse les couper, donc à Laura, donc à son boulot, et finalement à ses recherches. La logique de Peter alors, bien spécial. Et pourtant tout le monde pense comme ça. Non ? En tout cas moi, Marine, j'ai la même logique que Peter. Donc pas toi Kareen ? Pas Laura ? Pas je sais qui ? Moi je trouve ça logique. Normal d'ailleurs qu'une logique soit logique. & donc le petit père, oui autant revenir à notre sujet, souffla sur le visage de Laura. Il aimait bien l'embêter parfois, bon ok, pas tout le temps, mais des fois ça lui prennait. L'envie d'être chiant, très chiant Smile
Revenir en haut Aller en bas
Laura Capel

Modo
• The player : Kareen
• I'm here since : 17/12/2008
• My number of posts : 888
• Avatar : Laura Capel

• My age : 22 si tu m'as pas oublié le 17 décembre ^^
• My job : euh des stages de temps en temps
• My dwelling : la villa des fous
• Others : pense au tatouage, au piercing au nombril pkoi pas

___ MORE
• Statut: Libre comme l'air
• Relationship:
• Children: Un jour...
MessageSujet: Re: Aie aie aie ! PV Laura   Dim 28 Déc - 4:32

Elle était proche de lui, sur lui, elle était juste bien à côté de lui pas la peine de réfléchir là, chaque chose en son temps, elle irait réellement parler avec milie, elle avait besoin de se sentir proche de sa sœur, et de réussir à lui dire ses choses là, elle avait besoin de lui raconter ce qu’elle avait eu comme première expérience, et besoin qu’on l’aide à aller de l’avant dans se domaine là, mais pour l’instant pas la peine de se poser trop de questions on était en plein drame capillaire et fallait apprendre à gérer. Non mais c’est vrai attends les cheveux c’est super important, faut entretenir, faut leur faire attention, et le drame si tu les perds. Elle était là à lui sourire, à laisser sa main câliner sa nuque, elle les aimait ses cheveux, courts ou longs elle l’aimait elle n’avait pas besoin d’avoir peur. Elle ne cessait de sourire au jeune homme, comment il faisait ça, à chaque moment où elle sentait le monde, son monde s’écrouler, elle n’avait qu’a le regarder, à plonger son regard dans le sien, et tout devenait différent, tout changeait de couleurs, d’aspect, elle se sentait mieux et légère. Elle laissait ses mains s’enfoncer de chaque côté de sa tête elle profitait de la jungle des cheveux de monsieur tant qu’il les avait encore.

Je préfère te laisser deviner mon chéri. Et non je ne laisserais pas milie te toucher les cheveux, comme elle ne touche jamais les miens, attends elle ferait des mèches à toutes les tailles, non pis au vu de son stylisme des derniers temps je ne préfère pas. Valou il saurait peut être, il le fait de temps en temps. Yaman la dernière fois c’ était moi, ce n’était pas dur y’avait juste à raser. Sinon je te filerais un numéro, tu comptes faire quoi.

Il ne se trompait pas elle avait ressentit ce frisson, au contact de sa main sur son dos nu, ça lui faisait toujours autant d’effet même si elle tentait de le dissimuler, elle essayer non pas de se montrer lointaine, mais juste un peu plus sûre d’elle et des réactions de son corps. Elle essayait de cacher les rougeurs qui lui montaient aux joues, il allait réellement la prendre pour une gamine. Vous savez les petites filles qui ne peuvent s’empêcher de pouffer quand elles pensent que le mec le plus mignon des alentours à poser le regard sur elles, et qu’elles ne cessent de regarder le sol, si jamais il vient leurs parler. Non elle avait 20 ans elle devait se montrer un peu plus femme, et moins cruche où elle finirait par le perdre. Elle aimait ce petit moment à le câliner, la tempête en elle c’était un peu calmé, oh elle n’était rassurée en rien, elle avait juste repoussée à plus tard le fait de paniquer, elle ne savait pas encore combien de temps ils resteraient là seuls, comme perdu loin du monde, alors elle en profitait, comme si dans 5 minutes quelqu’un allait venir lui reprendre l’homme qu’elle aimait pour l’emmener danser, ou faire n’importe quelle ânerie. Justement il la questionnait sur son avenir, elle allait faire quoi, comment allait elle gérer la suite, le boulot tout ça, les trucs qui faisait d’elle une adulte.

Bah y’a bien eu ce stage de plusieurs semaines, c’était bien d’assister à la création du magasine, voir les stylistes faire les tendances de demain, mais je sais pas si je me sentais réellement heureuse. C’est une ambiance particulière, et t’es vite tenté de faire une connerie. J’ai pas envie d’être sous pression 24/24, je devenais un peu agressive, moins patiente je sais pas si ça vaut le coup.
Y’a la boutique de luxe, vendeuse je peux le faire, j’hésite tellement, si seulement quelqu’un pouvait m’apporter la solution, et me dire quoi faire.


Elle réfléchissait beaucoup, elle ne voulait pas devenir un boulet pour tout le monde. Elle sourit en sentant un souffle venir lui chatouiller le visage, elle le regarde et va l’embrasser en gardant prisonnière sa lèvre inférieure elle jouait avec lui, pendant une discussion super sérieuse.

Et toi alors ça donne quoi, t’as quoi de prévu pour les jours à venir ?

Oui elle s’inquiétait pour lui, elle voulait savoir si lui aussi réalisait ses rêves.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
MessageSujet: Re: Aie aie aie ! PV Laura   Mer 31 Déc - 14:16

Qu'est-ce qu'il étais soulagé de l'entendre dire qu'elle ne laisserais pas Emilie s'occuper de ses cheveux. Quel soulagement ! Non pas qu'il aimais pas Emilie, au contraire, c'est juste que ces méthodes lui faisait un peu peur et que d'avoir la boule à zéro n'était pas spécialement ce qu'il recherchait à avoir. Bien au contraire, Peter voulait encore tout ses cheveux, oui, mais juste en moins loin. C'est pas trop demander j'espère ? Non parce que tu sais parfois y'a des coiffeurs qui veulent pas te faire la coupe que tu souhaites ! Si si, à Cergy ça lui étais déjà arriver plus d'une fois, soit disant qu'il avais des cheveux trop difficile à couper. Ben mon gars, t'es coiffeur ou tu les pas ? Tu préfèrerais avoir des cheveux lisses tout le temps ? Là c'est sûr pour les coiffer c'est l'idéal, c'est déjà tout raide, et tout droit. Et pareil, il voulais pas que Valentin touche ses cheveux :O. Mais elle est complètement folle ou quoi Laura, elle l'a déjà vu Valou ? Elle le sens capable de toucher à la bif-touffe de Peter ? Hum, je crois sincèrement qu'elle veut qu'il est plus de cheveux du tout, qu'un crâne. Beurk =/. Pour lui c'était hors de question de se retrouver dans cet état. Heureusement qu'elle avais compris ça elle.. elle qui le faisait frissonne rien qu'au contact de ses doigts sur sa peau. Il étais pas habitué à tout ça Peter, de la tendresse il n'en recevait que de sa mère, et là ça faisais presque un an qu'elle étais là. Presque un an qu'ils n'ont pas été plus loin d'ailleurs. Qu'est-ce que ses potes pourraient se moquer de lui, c'était évident. Le pauvre petit puceau incapables de faire l'amour à sa chérie. Wow wow wow ! On se calme les potes ok. Puis au pire merde quoi, Peter il fais ce qu'il veut. C'est ça sa vie. Ça craint peut-être mais tout le monde peut pas faire tout d'un coup comme ça d'un claquement de doigt. C'est évident qu'il rate surement quelque chose de merveilleuuuuux comme dirait son copain Sofiane, mais au pire hein tu sais quoi So' ben tu vas te taire =D. En tout cas il posa une de ses mains sur celle de Laura et entremella aussitôt ses doigts aux siens. Lui il savait ce qu'il voulais comme cadeau pour noël.. Il suffisait de suivre son regard, de voir ce sourire s'installer sur ses lèvres dès qu'il sent, la respire, la voie, ou pense à elle : moi ce que je veux pour noël c'est toi ! Ça avait le mérite d'être. Sauf que ouais, qu'elle espère pas que ça sorte de sa bouche. Lui il serais plutôt du style à dire : Euh ouais ben pour noël je veux une belle coupe de cheveux toute belle, évidemment. Qu'elle soit belle c'est very important. Ok ?

" Non mais au pire tu sais ouais voilà, tu me passes des numéros puis tout ira bien. Parce que Val ou Emilie je les sens pas capable de me faire un truc potable, tu vois j'ai peur de finir sans cheveux tu vois. Et tu pourras plus me faire ce que tu me fais là. T'aimerais ça toi ? "

Yahouuuuuuuuuuuuhh' ! C'était toujours et à chaque fois la même réaction en loin dès qu'il la sentais frissonner. Ben ouais, il se sentait fier de lui. Et c'est pas tout les jours que c'est comme ça, Oh que non. Là au moins il en souriait encore plus. Ça allait peut-être le faire passer pour gros pervers de service alors que non, du tout. C'était juste des gestes attentionnés et tout mignon, dans le but de la faire frissonner justement. Il remarqua encore sa main jusqu'en haut de son dos, mais là il se contenta de frôler sa peau du bout des doigts. C'était bien plus amusant :surtout pour réussir à faire frissonner, il avais remarquer que cette méthode marchais super bien. N'empêche, c'est pas très cool ce qu'il faisais =p. Vouloir absolument qu'elle frissonne, mais parfois savoir que l'on peut faire du bien à une demoiselle, ça vous fais aussi du bien. Comme le dirait si bien Emmanuel Moire : "ça me fais du bien, de te faire du bien". Lui il a bien compris le truc. Si si, je suis sûre il a caresser du bout des doigts sa copine aussi et tiens, ça l'a inspiré une chanson; Peter ça allais lui inspiré une danse c'est ça ? HAN mais non mais arrête ! Siiiii ! Ça peut faire une belle chorégraphie l'idée qu'il venais d'avoir (en fait je vais surtout m'en servir moi pour le spectacle de ma prof' mdr. ) En tout cas il l'écoutais super attentivement.. Et pour lui c'était HORS DE QUESTION qu'elle fasse un métier qui l'a rende nerveuse, qu'elle devienne complètement stressé et tout. Hors de question. Il voulais pas que sa portugaise se transformer en une cinglée qui ne vis que son boulot ><.

" Quoi comme bêtise ? Et tu penses que dans la boutique de luxe se serait chouette ? Non parce qui faut tenter hein. Mais tu bosseras pas dans le truc là, j'ai pas envie que tu sois complètement stressée de la vie moi. Et nerveuse et surtout qu'on t'appelles tout les deux minutes quand tu seras sois disant en repos parce qu'on aurais besoin de toi et que c'est urgent, et patati et patata. Qu'on se serve à moitié de toi quoi.. Tu comprends ou pas ? "

Il l'espèrait en tout cas. Parce que non sérieusement, il voulais d'un bon avenir pour sa Laura. Comme pour le sien. D'ailleurs suite à sa question il se contenta de lui répondre par un hochement d'épaule. Depuis qu'ils sont ici Peter n'a pratiquement rien fait. C'est qu'il n'est pas danseur reconnu mondialement lui, pas comme Emilie, Yaman et Sofia quoi. Tout les autres sont mieux reconnu que lui, même Valentin, enfin par contre Caroline il savais qu'elle étais dans la même galère que lui. Pas boulot, rien, niet -_-. Pas le moindre truc quoi. Il dansait que pour le plaisir. Mais parfois il aimerait bien pouvoir revenir cette sensation de partager son plaisir aux autres, que le danse ne soit pas qu'un moyen de s'évader dans sa bulle pour lui. Tout étais si simple en France. C'est bien pour cela que parfois il se demandait si il n'allais pas rentrer, embarqué alors Laura dans ses valises, sinon se serait pas possible =/. Mais alors alors, est-ce qu'elle voudrais quitter Los Angeles ? Ça l'étonnerait beaucoup. Faut dire qu'ici la vie est belle. Mais pas vraiment pour tous, ou peut-être qu'elle l'est, mais pas dans tout les sens. Une chose est sûre c'est qu'il avait déjà parler avec Caroline de rentrer sur Paris le temps de quelques mois, juste histoire de ce trouver un petit travail là-bas, puis de revenir une fois terminé. De servir à quelque chose quoi XD.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Aie aie aie ! PV Laura   Aujourd'hui à 7:00

Revenir en haut Aller en bas
 

Aie aie aie ! PV Laura

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LA in Live :: Topics Terminés-